Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Sortir prendre un verre et rencontrer des gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Ven 2 Mar - 14:28

&
&


Je ne savais pas combien de temps j'allais devoir résider dans ce Centre de débiles mais ça commençait à légèrement me courir sur les nerfs. Pour le coup, j'allais faire suer un moment les cols blancs du coin, histoire de pouvoir vraiment prendre l'air, genre... en ville. C'était ça, ou bien ils allaient retrouver un de leurs débiles pendu dans un coin. D'accord... Pas forcément pendu... Je finis par avoir gain de cause, après une espèce de débat sur si c'était prudent de me laisser sortir. Visiblement ça l'était, même si je devais supporter monsieur muscle-pas de cervelle en guise de chaperon.

- Bye bye les tarés, soufflai-je en sortant.

Je fis comme si le gorille n'était pas là. ça faisait du bien d'être dehors. Réellement dehors, s'entend. Je marchais tranquillement jusqu'au St James, dans l'idée de me boire une bonne bière. Et j'avais même un plan pour le faire seul au moins une bonne partie de l'aprem. Bref, tout était parfaitement goupillé. Je m'installais en terrasse, et évidemment, le gorille se mit à la même table que moi. Trop prévisible. Je remarquais une jeune femme assise seule et lui adressai un sourire lorsqu'elle regarda dans ma direction.

J'attendis patiemment le bon moment. Lorsque son attention fut détournée un moment, j'en profitai pour mettre une bonne dose de laxatif à effet rapide, puis sirotais mon verre, mine de rien, jusqu'à ce qu'il me grogne de pas bouger et se précipite aux toilettes. J'eus un sourire en coin. Voilà qui me laissait un peu de temps pour moi. Je me levais et pris la direction des toilettes des hommes. Une seule porte de fermée. Trop simple. Je fis légèrement fondre la clenche de la porte, histoire qu'il soit coincé un peu plus longtemps. Merci, Jack ! Sans aucun remords. Je me lavais les mains en sifflotant et retournais en terrasse, en souriant.

Je remarquais que la jeune femme n'avait pas bougé. Mais c'était parfait ça, du bon temps, de la bière et des belles nanas. La journée parfaite pour un cinglé ! Je me levais et pris mon verre avant d'aller m'installer en face d'elle.

- Ce serait criminel de laisser une femme boire seule.

Je ressentis l'étrange sensation que j'avais toujours lorsque j'étais en présence d'une personne "anormale". J'eus un nouveau sourire. De mieux en mieux. Je me demandais ce que c'était, comme don, mais je préférais éviter d'essayer. On ne savait jamais, ça pouvait dégénérer assez vite. Donc, soit elle était nouvelle ici, soit elle avait réussi à esquiver le Centre depuis un moment déjà. Ce qui était peu probable à mon avis.

- Mon père m'a donné un nom à la con, alors je dirais simplement que je suis T.J. Et toi, je dirais que t'es nouvelle dans le coin. Ou du moins, ça doit pas faire plus de deux ans que t'es ici.

Je lui souris et bus une gorgée de ma bière.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Ven 2 Mar - 22:49

Depuis un moment Kansas city n'allait plus très bien à ma soif de coup sanglant. Plus ça allait et plus les gens me reconnaissait dans les rues, les centres-commerciaux et les marchés public. On me regardait un peu de travers et les murmures des enfants à leur mère leur demandant si c'est vrai que je pouvais les changer en glaçon humain commençait à peser lourd. J'avais eu de bon moment dans cette ville, mais depuis que Daniel était partie avec sa jeune protégée, me laissant à moi-même, c'était plus du tout pareille. Certaine personnes disaient en me voyant que j'avais du m'échaper de l'asile pour mutant à Louisville. C'était une légende qui commençait à se faire de plus en plus présente et j'avais envie de constater par moi-même si c'était réellement légende ou fondation.Je fis quelques recherche et chaque fois je tombais sur les soluces du Dr.Jonathan.Heiser, fondateur du centre Heiser à Louisville. La coïncidence était trop énorme pour qu'elle en soit réellement une.

Je pliai baguage et deux jours après j'étais dans cette charmante ville. On aurait presque dit une maquette animée pour vendre des lot de terre à de riche corporation tellement tout semblait un peu trop parfait. J'avais acheter une petite maison en retrait du centre-ville d'où j'observai un peu tout ce qui ce passait pendant à peu près deux mois. Peu à peu je commençais à me mêler aux gens de la ville, mais mon manque de ... charisme, ne trompait personne.

Un jour comme tant d'autre je sorti de chez moi et me dirigeai vers le bar appellé le Saint-James. Drôle de nom pour un bar, mais jusqu'à maintenant je n'avais croisé personne, disons, comme moi. Alors quoi de mieux qu'un bar un samedi après-midi sur une terrasse pour voir les gens circuler. Je m'assied tranquillement à ma table, seule et buvait ma bière, quand un homme attira soudainement mon attention. Les gens spéciaux comme ont disaient, dégageaient quelque chose de particulier et j'étais certaine que lui il en était. Je le regardai un moment, puis il m'adressa un léger sourire. Je ne bronchai pas d'un pouce en le regardant dans les yeux, puis il se leva. L'envie de le suivre me surpris, mais je n'en fit rien.

Je détournai le regard sur ceux qui circulaient dans la rue.

-Ce serait criminel de laisser une femme boire seule.

Je tournai lentement la tête et levai un sourcil en regardant l'homme devant moi.Il me regarda un moment avant de me faire un petit sourire en coin.

-Mon père m'a donné un nom à la con, alors je dirais simplement que je suis T.J. Et toi, je dirais que t'es nouvelle dans le coin. Ou du moins, ça doit pas faire plus de deux ans que t'es ici.

Je plissai légèrement le coin de la bouche pour esquisser un sourire et m'accoudai à la table.

-Moi je dirais que tu es une vrai fouine et que du moment que je suis comme toi, ça te va, dis-je avec un sourire rempli d'arrogance.

Je pris une gorgée de ma bière en le lâchant pas du regard.

-Je suis Jersey. T'a visé juste j'suis pas du coin et j'ai pas envie de faire semblant d'en être. Je suis certaine que tu peux me dire quelques petit truc que j'ignore sur cette ... charmante... ville.

Je l'interrogeai du regard. Il prit sa bière et je posai ma main sur la sienne la gelant et gelant le contenue de sa bouteille en même temps. Je retirai ensuite ma main. La sienne dégela par le fait même, mais pas sa bière.

-Je suis certaine qu'on se comprend non ?

Je savais être persuasive. Je savais pas quel don il avait, mais je savais qu'il en avait un.

-On peut jouer cache-cache et faire semblant d'avoir vraiment envie de discuter des fleurs et du beau temps comme tout le monde fait dans cette ville un peu chiante, mais ça m'emmerderait et quand je suis emmerder j'ai tendance à perdre patience ce qui est rarement bon.

Je m'étirai pour regarder à l'intérieur en entandant un tapage monstre et le nom de TJ qui revenait, puis je me replaçai face à lui.

-Je sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit en plus que fuir la provenance de cette beuglante te ferait surement pas chialler non plus. Je me trompe ?

Je m'adossai confortablement à mon siège en le regardant en attendant qu'il me répondre. J'avais de la chance. J'aurais pu tomber sur un citron laid comme un cul, mais niveau gueule il l'avait grave, pour la cervelle, ça restait à voir.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Sam 3 Mar - 7:02



La "nouvelle" esquissa un léger sourire et s'accouda à la table.

-Moi je dirais que tu es une vrai fouine et que du moment que je suis comme toi, ça te va.

L'arrogance suintait de son sourire. Elle but sans me lâcher du regard. Ouh, attention, ça mordrait presque cette bestiole.

-Je suis Jersey. T'a visé juste j'suis pas du coin et j'ai pas envie de faire semblant d'en être. Je suis certaine que tu peux me dire quelques petit truc que j'ignore sur cette ... charmante... ville.

J'espérais pour elle qu'elle ne venait pas du New Jersey. Ce serait moche.

- ça dépend de ce que tu veux entendre.

Elle m'interrogea du regard et au moment où je posai la main sur mon verre, elle posa la sienne par dessus. Je sentis mon sang se glacer littéralement dans mes veines et ma bière prit elle aussi un coup de froid. Jersey retira sa main. Mon verre resta gelé, mais pas ma main.

- Amusant.
- Je suis certaine qu'on se comprend non ?

Je me contentai d'un sourire en coin. Je posai mon index contre le verre et chauffait assez le verre pour que la glace fonde, sans que la bière devienne de la pisse chaude. Je préférais éviter de montrer que je pouvais imiter son don. De toutes façons, je connaissais celui de Jack par coeur, aucun risque de débordement avec une vieille mécanique bien huilée.

- Absolument.
-On peut jouer cache-cache et faire semblant d'avoir vraiment envie de discuter des fleurs et du beau temps comme tout le monde fait dans cette ville un peu chiante, mais ça m'emmerderait et quand je suis emmerder j'ai tendance à perdre patience ce qui est rarement bon.

Je ne pus m'empêcher de rire. Bordel, c'était vraiment bon, d'être dehors. Elle s'étira pour jeter un oeil à l'intérieur. Visiblement, mon gorille s'était échappé de sa cage. Oups. Elle me fixa.

-Je sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit en plus que fuir la provenance de cette beuglante te ferait surement pas chialler non plus. Je me trompe ?
- Mais non voyons, c'est juste l'ex que je viens de larguer qui le supporte pas.

Je soupirai. Pas assez long, le break. Avec ça, j'allais rester coincé un moment au Centre. Jusqu'à la prochaine fois... Comme toujours.

- Il nous reste, je dirais... Trente secondes pour décaler.

Je me levai tranquillement. Inutile de s'affoler. Je m'éclipsais d'un pas tranquille sans vérifier que Jersey suivait. Elle le ferait sans nul doute. Je me glissai dans la ruelle derrière le bâtiment.

- Le dernier endroit où on va me chercher, c'est dans les parages.

Je pointais l'escalier de secours du bâtiment.

- Le toit, le temps que Gorille parte assez loin et qu'on soit au calme.

Nous grimpâmes donc.

- Je connais cette ville par coeur. Et... J'espère que t'as une bonne raison d'être ici. Y a trois sortes de gens ici. Qui se découpent en sous catégories, mais pour la plupart, on s'en branlent. T'as les cintrés, ceux qui ont carrément un pet' au casque, les "spéciaux", comme toi et moi naturellement. Et les normaux. Mais je t'apprend rien là.

Je sortis un paquet de clopes de ma veste, paquet fauché à un aide-soignant, et me sortis une cigarette avant de passer le paquet à Jersey. Pas besoin de briquet pour allumer. Que vouloir de plus.

- La particularité du coin, c'est que y a un point commun aux trois. Le centre psychiatrique Heiser. La fierté du coin.

Je ricanais, ironique.

- Les gens comme toi et moi, y en a deux sortes. Les espèces de mollusques décérébrés qui croient que les Blouses Blanches sont des gentils docteurs qui veulent juste savoir comment certains peuvent avoir des pouvoirs et d'autres pas. Et les autres... Un mélange de sceptiques, de fauteurs de troubles, de "malhonnêtes"... Bref, ceux qui ont rien à foutre de savoir d'où vient leur don.

Je me calais contre le rebord du toit. Quand je disais que cette journée était parfaite.

- T'as un don intéressant. Tu pourrais contrecarrer la fonte des glaciers et sauver le monde d'une immersion totale. Tu serais une héroïne.

Je souris en l'imaginant en costume de Wonderwoman. C'était pas ma faute, à être enfermé 24h sur 24, fallait bien que je m'occupe. Et les Comics c'était... un classique.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Dim 4 Mar - 12:31

J'aimais bien, non que dis-je... J'adorais les petit regard qu'il me lançait, mais je ne laissais rien paraitre. Quand le vacarne se fit entendre à l'intérieur je lui dit que peu-être aller plus loin pourrait être intéressant.

-Mais non voyons, c'est juste l'ex que je viens de larguer qui le supporte pas. dit-il en soupirant.

Je le regardai un instant.

-Faut jamais prendre une femme qu'on peut pas contrôler !

Je savais que c'était ironnique, mais j'avais embarquée dans son jeu.

-Il nous reste, je dirais... Trente secondes pour décaler.

Il se leva et s'éclipsa. Je gardai un œil sur sa direction et fini ma bière. Une fois le gorille sorti je lui pointai l'autre extrémité de la ville.

-Il est parti par-là

Il me remercia et je lui fis un large sourire. Je venais de le faire tourner en rond un bon moment celui-là. Je parti dans la même direction que TJ avait emprunté. Je le retrouvai dans la ruelle derrière le bar.

-Le dernier endroit où on va me chercher, c'est dans les parages.

Je ne dis rien. Pour le moment il le cherchait très loin d'ici oui.Il pointa l'escalier de secours qui menait sur le toit.

-Le toit, le temps que Gorille parte assez loin et qu'on soit au calme.


Nous montâmes donc sur le toit. Je restai un moment à regarder la ville. Le centre vu d'ici faisait presque Amytiville. Délabré sur sa montagne sombre au loin.

-Je connais cette ville par coeur. Et... J'espère que t'as une bonne raison d'être ici. Y a trois sortes de gens ici. Qui se découpent en sous catégories, mais pour la plupart, on s'en branlent. T'as les cintrés, ceux qui ont carrément un pet' au casque, les "spéciaux", comme toi et moi naturellement. Et les normaux. Mais je t'apprend rien là.


Je continuais de fixer les alentours, puis me retournai face à lui et descendit du rebord. Je m'installai non-loin de lui et m'assis au sol.Il sorti un paquet de clope de son manteau et me le passa ensuite. J'en pris que j'allumai et tirai dessus comme si c'était une merveille. J'étouffai un petit rire en regardant TJ.

-Ça fait cinq mois que je suis supposée avoir arrêter de fumé, elle est vraiment bonne celle-là.

Étourdissante un peu , mais bonne.

-La particularité du coin, c'est que y a un point commun aux trois. Le centre psychiatrique Heiser. La fierté du coin.

Je levai un sourcil. Point à retenir, les habitants n'ont ... aucune, fierté. Il rit légèrement.

-Les gens comme toi et moi, y en a deux sortes. Les espèces de mollusques décérébrés qui croient que les Blouses Blanches sont des gentils docteurs qui veulent juste savoir comment certains peuvent avoir des pouvoirs et d'autres pas. Et les autres... Un mélange de sceptiques, de fauteurs de troubles, de "malhonnêtes"... Bref, ceux qui ont rien à foutre de savoir d'où vient leur don.

J'inclinai légèrement la tête. Il se calla contre le bord du toit.

-T'as un don intéressant. Tu pourrais contrecarrer la fonte des glaciers et sauver le monde d'une immersion totale. Tu serais une héroïne.

Je me tournai net vers lui.

-J'ai l'air d'avoir envie de sauver le monde tu crois ?

Je tirai un autre coup sur ma cigarette.

-Je suis ici parce que d'où je viens j'étais la seule. Les regards se posaient de plus en plus sur moi et je commençais à me sentir étouffer. J'aime pas qu'on entre dans mon espace vital sans autorisation.

Je regardai le centre au loin.

-Y a eu un homme avec un don incroyable, il parlait de plan majestueux et avait des idées de grandeur, mais il c'est enfui avec une nouvelle qui avait un don. Je les ai chercher et tout les mène ici. Je compte lui faire comprendre qu'on ne trahis pas une femme dans mon genre. Faut pas me sous-estimer.

Je le regardai avec un sourire en coin.

-C'est pour ça que je suis ici.

Surement pas pour le centre, c'était hors de question qu'on me place entre les barreaux.

-Pour ce qui est des catégories, je suis pas classable. Je me fou pas mal de ce que les gens penses et j'emmerde les connards qui sortent des films dans le genre de "X-Men" qui nous ridiculise grossièrement. Je me cache pas, je suis ce que je suis et si ça plait pa, y peuvent toujours essayer de m'arrêter.

On pouvait entendre le gardien de TJ qui s'énervait en bas. Il était donc revenu sur ses pas.

-Toi t'a choisi cette ville et ce centre pourquoi ? Tu t'es fait gauler ou tu y es entrée par toi-même ? Puis c'est quoi ton... don , si on peut appeler ça comme ça.

Ça restait intéressant, il allait peut-être pouvoir m'aider à rentrer dans ce maudit centre et mettre la main sur Young.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Dim 4 Mar - 14:37



J'observai avec attention Jersey. Cette femme m'intriguait pas mal. Tout en savourant ma clope, je dis qu'avec son don, elle pourrait facilement empêcher la fin du monde par la fonte des glaciers. Elle se tourna net vers moi.

-J'ai l'air d'avoir envie de sauver le monde tu crois ?
- J'ai l'air d'avoir envie que le monde soit sauvé, tu crois ?

Un point partout, remise de la balle au centre. Engagement. Elle tira sur sa clope.

-Je suis ici parce que d'où je viens j'étais la seule. Les regards se posaient de plus en plus sur moi et je commençais à me sentir étouffer. J'aime pas qu'on entre dans mon espace vital sans autorisation.
- On est toujours seuls, quoi qu'on en dise.

Je la vis fixer le centre au loin.

-Y a eu un homme avec un don incroyable, il parlait de plan majestueux et avait des idées de grandeur, mais il c'est enfui avec une nouvelle qui avait un don. Je les ai chercher et tout les mène ici. Je compte lui faire comprendre qu'on ne trahis pas une femme dans mon genre. Faut pas me sous-estimer.

Elle me fit un sourire en coin. Je haussais les épaules. Elle ajouta que c'était pour ça qu'elle était ici.

-Pour ce qui est des catégories, je suis pas classable. Je me fou pas mal de ce que les gens penses et j'emmerde les connards qui sortent des films dans le genre de "X-Men" qui nous ridiculise grossièrement. Je me cache pas, je suis ce que je suis et si ça plait pa, y peuvent toujours essayer de m'arrêter.
- Là, je me dois de protester. X-men, c'est quand même un peu réaliste... Sauf qu'on a pas de gentil prof X, et que tout le monde s'en branle de sauver le monde. C'est des BD sympas pour les mômes.

Gorille s'énervait tout seul en bas.

-Toi t'a choisi cette ville et ce centre pourquoi ? Tu t'es fait gauler ou tu y es entrée par toi-même ? Puis c'est quoi ton... don , si on peut appeler ça comme ça.

Je ricanais.

- J'ai rien choisi. Je suis né ici, et si ça continue, j'vais crever ici aussi... Mais... Je crois que je leur ferais pas ce plaisir.

Je terminais ma clope.

- J'ai atterri au Centre... Parce que je suis incontrôlable. Ils peuvent pas savoir ce que je pourrais faire dans vingt minutes. La seule chose qu'ils sont surs de savoir, c'est que je voudrais tous les voir crever. Et ça leur fait peur. Mon père. Les flics. Les doc's. S'ils savaient vraiment ce qui me traverse la tête... Ils se chieraient dessus. Avant d'essayer de me coller une balle dans la nuque et conclure au suicide.

Je crachais par terre. Je les haïssais tous. Je mis le mégot de ma clope sur ma paume, en vue de Jersey.

- Mon don ? Il est... simple. Et sa puissance vient de sa simplicité.

Je lui fis un sourire en coin.

- Si j'étais toi, je resterais sur mes gardes. ça m'arrive de partir en couille... Des fois.

Je me concentrai pour reproduire le don de Jersey. Le mégot devint vite un morceau de glace. Je "relâchais" vite, pour éviter tout dérapage.

- Mon don... C'est de pouvoir avoir n'importe quel don. Il suffit que j'en ai la démonstration. Et que j'apprenne à le maîtriser. C'est à cause de la non-maîtrise que je me retrouve là-bas. Par exemple, là, je peux geler un mégot en faisant vraiment attention. Si je ne me contrôle pas, je pourrais... Je sais pas moi... te geler par inadvertance ? Geler les conduites ?

J'eus un large sourire.

- Et ces abrutis ont eu l'idée de m'enfermer dans un niveau avec ... des gens qui ont des aptitudes du genre... C'est pas magnifique ça ? Ces cons ont enfermé la bête du Gévaudan avec les agneaux sacrificiels...

Je me tournais vers le centre.

- Tu veux y entrer ? Ils te laisseront pas partir facilement. Il te suffit de faire comme si tu voulais les aider, et là... Tu seras glorifiée pour le reste du siècle.

Même si je trouvais con de vouloir venir au centre de son plein gré, avoir une voisine de palier comme ça,... Bon dieu que ça me plairait.

- Tu veux vraiment les bluffer ? Ramène moi au gorille. Là ils te prendront pour le messie.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Lun 5 Mar - 17:12

Il protesta au sujet des films daube du genre X-men, quand à moi ça restait de la raclette de réalité pour les nuls. Je demandai à TJ pourquoi il avait choisi cette ville et quel était son "don".

Il rit.

-J'ai rien choisi. Je suis né ici, et si ça continue, j'vais crever ici aussi... Mais... Je crois que je leur ferais pas ce plaisir.

Je lui fis un demi-sourire.Il termina sa clope.

-J'ai atterri au Centre... Parce que je suis incontrôlable. Ils peuvent pas savoir ce que je pourrais faire dans vingt minutes. La seule chose qu'ils sont surs de savoir, c'est que je voudrais tous les voir crever. Et ça leur fait peur. Mon père. Les flics. Les doc's. S'ils savaient vraiment ce qui me traverse la tête... Ils se chieraient dessus. Avant d'essayer de me coller une balle dans la nuque et conclure au suicide.

C'était aussi space que ça dans ce centre à la con ? Il cracha par terre avant de mettre son mégot de clope dans sa paume de main.

-Mon don ? Il est... simple. Et sa puissance vient de sa simplicité.

Je l'interrogeai du regard. Il me fit un sourire en coin.

-Si j'étais toi, je resterais sur mes gardes. ça m'arrive de partir en couille... Des fois.

J'étais surement pas assez stressée, mais je bougeais pas d'un poil en attendant la suite. Je fixais le mégot lorsqu'il se changea en morceau de glace. Je remontai mon regard lentement dans celui de TJ une espèce de haine m'envahit.

-Mon don... C'est de pouvoir avoir n'importe quel don. Il suffit que j'en ai la démonstration. Et que j'apprenne à le maîtriser. C'est à cause de la non-maîtrise que je me retrouve là-bas. Par exemple, là, je peux geler un mégot en faisant vraiment attention. Si je ne me contrôle pas, je pourrais... Je sais pas moi... te geler par inadvertance ? Geler les conduites ?

J'eus un rire franc.

-Me geler... Te fou pas de ma gueule... T'as rien vu de mon don encore et je suis de moins en moins convaincu de vouloir te montrer le reste.

Si je lui montrais comment je pouvais me dégeler à m'en rendre pratiquement liquide et que je pouvais m'auto-congeler, il allait pouvoir le faire par la suite. Hors de question.

-Et ces abrutis ont eu l'idée de m'enfermer dans un niveau avec ... des gens qui ont des aptitudes du genre... C'est pas magnifique ça ? Ces cons ont enfermé la bête du Gévaudan avec les agneaux sacrificiels...

Il se tourna vers le centre et moi je gardai les yeux rivés sur lui.

-Tu veux y entrer ? Ils te laisseront pas partir facilement. Il te suffit de faire comme si tu voulais les aider, et là... Tu seras glorifiée pour le reste du siècle.

Vraiment ?

-Tu veux vraiment les bluffer ? Ramène moi au gorille. Là ils te prendront pour le messie.

Je regardai le centre également et croisai les bras.

-Tu me connais mal, je suis pas de celle qu'on met en cage en croyant pouvoir les garder là. Ils ont des boucliers anti-dons, où des docs qui sont eux même bouclier peu-être ?

Je haussai les épaules.

-Si j'entre, je sors et j'ai pas besoin de te donner à qui que ce soit pour arriver à mes fins.

Je montai sur le rebord du toit et plaçai mes doigts dans ma bouche pour siffler.

-Hey mon gros !!! Il est en haut celui que tu cherches !

Il monta directement et j'attendis tranquillement. Une fois qu'il fut en haut juste avant qu'il quitte l'échelle de secours, je lui envoyai une décharge de glace qui le congela sur place. Je regardai ensuite le soleil.

-Évaluant la chaleur de son corps et celle du soleil, on a environ trois heures avant qu'il se sorte de là. Je sais pas pour toi, mais moi je vais au centre.

Je remontai sur le rebord du toit et sautai en bas. C'était pas vraiment haut, mais assez pour surprendre quelques personne sur la terrasse qui lachèrent un petit cris de stupéfaction. Je montai ensuite dans ma voiture. Une viper rouge, rien de très discret et je fis vrombir le moteur. Je fis un léger sourire à l'intention de TJ et sorti ma tête par la fenêtre.

-Tu montes ?

Je reculai et attendit qu'il embarque avant de partir en direction du centre. Je ne respectais pas les limittes de vitesse, ni les feux de circulations.

-Je vais être certaine que mon arrivée soit attendu...

Forcément ils allaient en entendre parler avant que j'arrive dans la cours de leurs maudit centre. Je me stationnai et sorti en regardant la hauteur de la place et je sifflai un coup. Trois gardent sortirent immédiatement dont deux qui s'emparèrent de TJ pour le faire entrer. Je me souciai peu de l'autre à vrai dire et inclinai légèrement la tête une fois qu'ils eurent trainé le mec devant moi, je me permis de matter son cul.

-C'est du joli non ? demandai-je au garde.

Bon visiblement il en avait rien à foutre. Je glissai ma main sur sa joue pour tenter de le geler, mais en plein ce que je craignais ce produisit. Il em fit un sourire tout fier de lui et la dernière chose que je vis c'est son poing sur ma gueule. Au bout d'un temps je me réveillai dans une pièce blanche capitoné, habillé d'un pantalon blanc et d'un tee-shirt blanc, mais avec la porte de chambre ouverte. Première chose que je fis, c'est de geler les barreaux du lit pour m'assurer que mon don était en place. Une fois sûre je me levai et sorti de la pièce pour me rendre compte que j'étais dans cette foutu asile. Les gens se promenaient comme bon leur semble en me regardant un peu de travers. Je m'accôtai à la balustrade en regardant les barges s'énerver en bas quand j'apperçus TJ qui vint se place à côté de moi.

-Faut croire que y avait au moins un bouclier dans le lot, quand même. dis-je avant de le regarder.

Je me tournai pour m'adosser à la rampe, les bras croisé.

-Je vais pas rester ici. Y a de quoi devenir fou avec tout c'est connards qui hurlent en bas et c'est hors de question que je les laisses me sonder comme un rat.

Je vis dans ma chambre que mes vêtemens personnel étaient plier sur une chaise. Je retirai net mon tee-shirt en me dirigeant vers la chambre et fit de même avec le pantalon. J'enfilai mon jean que j'attachai et me tournai la tête pour voir que TJ me mattait. Je levai un sourcil et lui fis un petit sourire en coin avant d'enfiler mon débardeur. Étrangement le soutien-gorge avait disparu. Je me retournai ensuite face à lui et m'accotai sur mon mur.

-Ça fait combien de temps que tu as pas vu une femme ? En dehors des déglingué qui habitent ces murs ?

À voir la façon dont il me regardait je pariais que ça faisait une plombe quand même. Pour ma part je voyais des mecs tout les jours, mais j'avoue que lui il me tapait durement sur le système hormonal en ce moment.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Lun 5 Mar - 18:23



Jersey me regarda un instant avec... Mais oui. C'était bien de la haine ou une émotion semblable que je voyais dans ses beaux yeux. Elle fit quand je dis que j'aurais pu le geler. Elle me sous-estimait légèrement. Tant mieux. Je préférais ça. Je lui dis que si elle y allait, elle aurait du mal à repartir.

-Tu me connais mal, je suis pas de celle qu'on met en cage en croyant pouvoir les garder là. Ils ont des boucliers anti-dons, où des docs qui sont eux même bouclier peu-être ?

Je haussais les épaules.

- Sans doute. On est pas les seuls, après tout.
-Si j'entre, je sors et j'ai pas besoin de te donner à qui que ce soit pour arriver à mes fins.

Je ris.

- Crois moi, t'en sors pas facilement. Ces mecs sont pires que des charognards... Pour eux... T'es qu'un délicieux morceau de viande bien saignant comme ils aiment, tu parles qu'ils vont pas te lâcher.

Elle monta sur le toit et siffla un coup.

-Hey mon gros !!! Il est en haut celui que tu cherches !
- Qu'est-ce que tu fous ???

Il ne fallut pas cent ans pour que le gorille vienne. Jersey le congela à peine était-il arrivé en haut.

-Évaluant la chaleur de son corps et celle du soleil, on a environ trois heures avant qu'il se sorte de là. Je sais pas pour toi, mais moi je vais au centre.
- T'es complètement cintrée. T'y trouveras pas ton mec là-bas. Y a qu'une tribu de peigne cul, de baveux et un ou deux irréductibles... Eh merde.

Elle avait sauté au bas de l'immeuble. Je jurais un bon coup. Elle savait vraiment pas dans quoi elle allait mettre les pieds. Je descendis un peu plus conventionnellement. Elle était montée dans une viper rouge. Jolie.

-Tu montes ?

J'embarquais en levant les yeux au ciel, et Jersey tira une bourre jusqu'au Centre. Un vrai danger public. Magnifique.

-Je vais être certaine que mon arrivée soit attendu...
- Sans blague ?

On fut trop vite au Centre à mon gout. Et en prime, on avait droit au comité d'accueil. Mais pourquoi je l'avais suivie ? Deux singes comme le congelé en haut du bar vinrent me chopper.

- Eh ! Bas les pattes les psychorigides, je suis là, j'vais pas me casser en courant, abrutis !

Je fus raccompagné illico presto dans ma "chambre". Je sentais la rage enfler en moi. Je donnais un bon coup dans le mur. Il me fallut un moment pour me calmer. J'envoyais chier ceux qui m'approchaient, et les infirmiers avaient pas assez de couilles pour tenter de me filer des calmants. Grand bien leur en fasse. Je restais un moment comme un lion en cage, puis je sortis chercher cette abrutie de Jersey. N'importe quoi, bordel ! Je la trouvais sur la balustrade. Je sortis de nouveau mon paquet de clopes et allait me placer à côté d'elle.

-Faut croire que y avait au moins un bouclier dans le lot, quand même.
- Faut croire. Sympa le monocle Panda.

Elle se retourna. Je restais tourné côté extérieur.

-Je vais pas rester ici. Y a de quoi devenir fou avec tout c'est connards qui hurlent en bas et c'est hors de question que je les laisses me sonder comme un rat.

Je me contentais de tirer sur ma clope. Elle avait pas compris ce que je lui avais dit ? Ils la lâcheraient pas. Ses pas s'éloignèrent en direction de la chambre. Je me retournais et l'observer ramasser ses affaires et se changer. Sans aucun scrupules. Elle se tourna vers moi et me fit un sourire en coin.

- Sympa les tatouages.

Elle enfila son débardeur et s'accota contre le mur.

-Ça fait combien de temps que tu as pas vu une femme ? En dehors des déglingué qui habitent ces murs ?
- Les pornos, ça compte ?

Je jetais ma clope pas totalement consumée par terre et rentrais dans la chambre. Je me plantais devant elle, en souriant légèrement.

- J'en vois tous les jours, mais on est pas du même standing. Elles pensent que je suis un sociopathe.

Je ris. C'était plutôt juste, comme vision de la personne.

- Toi et moi... On est semblable. Ils pourront jamais avoir la conscience tranquille tant qu'on sera là.

Je m'approchais encore plus d'elle. Je rivais mes yeux dans les siens.

- Et puis toi...

Je posais mes avant bras sur le mur, de part et d'autre d'elle et approchai ma bouche de son oreille.

- ... Toi, t'as pas peur de moi. T'as du cran, même si t'es plutôt conne d'être venue ici. Et je suis un peu pervers, mais j'ai bien aimé ce que j'ai vu de toi...

Je l'embrassai. J'effleurai la peau de son bras gauche du bout des doigts et par jeu, lui envoyais une toute légère décharge de froid. Je la regardai en riant.

- J'apprend vite, non ?

//t'as le droit de te venger ouh ouh je suis vilain !

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens. Lun 5 Mar - 20:06


_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sortir prendre un verre et rencontrer des gens.

Revenir en haut Aller en bas

Sortir prendre un verre et rencontrer des gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jamie & Blaise ► Call me in the dark, nights always made me crazy
» Les gens du voyage
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Le St James-
Sauter vers: