Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Mar 6 Mar - 13:30

Revenant de l'hospice pour faire ma tournée de médoc. J'avais les poches pleine de fric à ne plus savoir quoi en faire. En tant que pharmacien, cet hospice était le client idéal en plus, ma femme y travaillait.

Foutue salope !!!

Cela va sans dire qu'elle se tapait tout les internes avec vigueur et que moi, quand j'avais l'occasion d'en attraper un, je m'amusais tout autant mais, d'une manière fort différente à la sienne.

Non mais !!! C'est MA femme !!! Pour qui ils se prennent de vouloir tout le temps la baiser !!! Je vais tous les tuer ces enfoirés de service !!!

Faut dire que j'étais plutôt d'humeur macabre. Pourtant, c'était courant comme situation. Moi, j'avais le droit. Pas elle ! Fin, après quelques verres, mon humeur s'adoucirait comme d'habitude et probablement, comme à l'habitude, j'allais sortir de ce trou pourris très bien accompagné pour une chaude nuit. Assied à une table, je fis les doux yeux à une serveuse qui passait tout en demandant :

Je reprendrais la même chose ma belle.

Dis-je de ma voix grave et sensuelle. Elle me fit un charmant sourire. Celle-là, avait déjà été dans mon lit à plusieurs reprises. Souriant pour moi-même, je lui regardait les fesses et le déhanchement. C'est qu'elle faisait exprès pour me provoquer mais, ce soir, j'avais un goût de ... changement. Me passant une main dans les cheveux, j'attendis ma commande tout en regardant la clientèle habituelle lorsque je vis la même femme intrigante, petite brunette d'allure sexy mais, qui n'ose pas trop le montrer, assise à la même table toute seule. Ayant un sourire en coin et haussant un sourcil, je me levais tout en jetant mon dévolu sur elle. Allant m'assoir directement face à elle, je plantais mon regard dans le sien et dit doucement :

Je ne crois pas que nous ayons déjà eu l'occasion de faire connaissance et pourtant, c'est pas la première fois que je te vois ici. Ça te dirait que je te paye un verre ?

M'adressant directement à la serveuse et sans attendre de réponse de la femme face à moi, je renouvelais sa consommation. Me retournant vers elle, j'ajoutai avec un demi-sourire :

M'a tout l'air que je t'en donne pas le choix, mais, je suis sur que ça te fait plaisir et moi, ça me change les idées de merde que j'ai dans la tête.

Je finis mon verre de scotch puis, inclinait ensuite la tête de côté avec mon éternel petit demi-sourire tout en la déshabillant du regard discrètement.

C'est que t'es très belle petite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Mer 7 Mar - 14:54



Ma mère venait de me débarquer devant l'hôpital de la ville. Si cette conne croyait que j'allais aller là-bas, elle se trompait largement. Je pris donc ma valise et c'est en la traînant derrière-moi que je décidai d'aller à l'hôtel. Je n'avais pas d'argent, mais avec mon don, ce n'était pas du tout un problème. Je pouvais bien avoir tout ce que je voulais, quand je le voulais. Je pouvais même avoir QUI je voulais et la MANIÈRE que je le voulais, ça, c'était encore plus top. Je décidai ensuite d'aller boire un verre, question d'être seule un peu et me détendre. Je devais penser à ce que je pouvais bien faire dans cette ville de ploucs. C'était pas évident, mais pas du tout. Je commandai donc à boire et m'assis à une table un peu à l'écart des autres. Comme ça, personne allait venir me déranger. Je me trompais largement, puisqu'un homme, certe, très sexy, vint se placer à la table droit devant moi. Je jetai un coup d'oeil autour, c'était pas comme si il manquait des tables!

- « Je crois pas que nous ayons déjà eu l'occasion de faire connaissance et pourtant, c'est pas la première fois que je te vois ici. Ça te dirait que je te paye un verre ? »

Je n'eus pas le temps d'ajouter quoi que ce soit, qu'il se tourna vers une serveuse pour qu'elle m'apporte un autre truc à boire. Je roulai les yeux, c'était pas sérieux là? Il se retourna vers moi, en souriant légèrement. Pour ma part, je restai de marbre devant lui.

- « M'a tout l'air que je t'en donne pas le choix, mais, je suis sur que ça te fait plaisir et moi, ça me change les idées de merde que j'ai dans la tête » .

J'eus un petit sourire en secouant la tête. Il comprenait pas qu'il ne fallait pas venir voir une fille qui était seule dans son coin? Encore moins quand cette fille, c'était moi. Je posai mes mains à plat contre la table et me penchai un peu vers lui.

- Premièrement, j'aime pas ce que tu viens de me commander à boire. Deuxièmement, ta drague est nul, je suis nouvelle dans la ville depuis 1h00, impossible que tu m'aies déjà vu. Troisièmement, non ça me fait pas spécialement plaisir. Je veux dire, je vais pas commencer à sauter de joie là. Qu'est-ce tu viens faire ici? J'ai une pancarte : « je veux de la compagnie » dans le front? T'as pas que de la merde dans ta tête, t'en a aussi dans les yeux? Je vais être S.E.U.L.E c'était pas assez évident?

La serveuse vint porter mon verre auquel, je ne touchai point. Je n'allais pas accepter un verre de sa part tout de même. Surtout que je venais de dire que je n'aimais pas ça, alors que c était même pas le cas.

- Quatrièmement, ok, t'es sexy, mais t'as quoi d'autre à offrir qu'un pauvre verre et tes charmants sourire? J'ai pas de temps à perdre avec des habitants d'une ville de cinglés non plus.

Je soupirai en me passant la main dans les cheveux. J'attrapai finalement mon verre et prit une gorgée, c'était délicieux. Je croisai à nouveau le regard de l'inconnu que j'avais devant moi.

- Moi c'est Lexi. À ton tour d'annoncer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Jeu 8 Mar - 14:00

Elle eut un petit sourire tout en secouant la tête. Elle semblait agacée. Ce qui fit que mon sourire s'élargit un peu plus. Elle posa ses mains bien à plat contre la table et se pencha légèrement vers moi. J'en fis autant, rivant mon regard dans le sien et lui prêtant toute mon attention avec mon éternel petit sourire provoquant.

Premièrement, j'aime pas ce que tu viens de me commander à boire. Deuxièmement, ta drague est nul, je suis nouvelle dans la ville depuis 1h00, impossible que tu m'aies déjà vu. Troisièmement, non ça me fait pas spécialement plaisir. Je veux dire, je vais pas commencer à sauter de joie là. Qu'est-ce tu viens faire ici? J'ai une pancarte : « je veux de la compagnie » dans le front? T'as pas que de la merde dans ta tête, t'en a aussi dans les yeux? Je vais être S.E.U.L.E c'était pas assez évident?

Tout en gardant mon petit sourire en coin, je n'avais pratiquement pas porté attention à ce qu'elle disait, je m'en foutait comme ... beaucoup. Elle était ... chaude la petite quand elle était en colère et c'était vraiment pas pour me déplaire. La serveuse vint porter nos verres sans que je détourne le regard de la femme face à moi. Elle repartit ensuite, alors, je reculai la tête doucement puis éclatait de rire.

Ok c'est bon, t'a vidé ton sac là ?

M'avait tout l'air que non car elle recommença de plus belle.

Quatrièmement, ok, t'es sexy, mais t'as quoi d'autre à offrir qu'un pauvre verre et tes charmants sourire? J'ai pas de temps à perdre avec des habitants d'une ville de cinglés non plus.

Je regardais partout alentour puis revint sur la femme en constatant que finalement elle avait prit le verre. Je vis aussi dans son visage qu'elle aimait bien. Ce qui me fis pencher la tête de côté tout en la fixant. Elle me regarda à nouveau tout en disant :

Moi c'est Lexi. À ton tour d'annoncer.

Sans rien dire, je me penchai rapidement par en avant et posait mes lèvres sur les siennes, la prenant complètement au dépourvu, puis reculais assez rapidement pour éviter la claque sur la gueule tout en riant. Disant par la suite :

Voilà, t'a déballer ton sac, j'ai fait la même chose... Je suis Mike en passant et j'en avais vraiment le goût, surtout à te voir en colère.

Elle me regarda toujours estomaquée, alors, j'éclatais de rire :

Tu viens de me traiter de cinglé ... alors, j'en ai ajouté une couche non ? Sinon, qu'est-ce qui fait que tu viens perdre ton temps dans une ville de cinglés et encore plus ... dans un bar de paumé comme celui-ci ?

M'installant très à l'aise, je rivais mon regard au sien. Elle allait encore probablement essayer de me frapper ou bien simplement lancer de la merde par sa belle gueule à nouveau. Ayant un petit sourire en coin, je la fixait à nouveau fortement, j'ajoutai :

C'est parce que tu ressembles réellement à une femme qui vient souvent ici... t'es un peu plus mignonne par contre de près.

Prenant une rapide gorgée de mon verre, j'ajoutai :

Je suis pharmacien en règle, si tu veux des Valium pour te calmer les nerfs un peu, je peux t'en avoir quelques uns ...

J'eus un petit rire ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Jeu 8 Mar - 14:28



Alors que je n'y attendais vraiment pas, le gars vint poser ses lèvres contre les miennes et se recula avant même que j'ai pu avoir le temps de lui ramener ma main en pleine gueule. Je m'essuyai la bouche du revers de la main, il ne manquait pas de culot celui-là.

- Voilà , t'as déballé ton sac, j'ai fais la même chose... Je suis Mike en passant et j'en avais vraiment le goût, surtout à te voir en colère.

Je le regardai en levant le sourcil, je m'étais pas trompée, il était vraiment taré. Comment on pouvait avoir envie d'embrasser une fille qui était prête à sauter sur n'importe qui tellement elle était en colère? Ça prenait rien de plus qu'un pauvre déficient intellectuel comme lui.

- Tu viens de me traiter de cinglé ... alors, j'en ai ajouté une couche non ? Sinon, qu'est-ce qui fait que tu viens perdre ton temps dans une ville de cinglés et encore plus ... dans un bar de paumé comme celui-ci ?

Je ne lui répondis pas, parce que ce n'était pas de ses affaires tout simplement. Et puis, si je ne répondais pas à ses questions, peut-être allait-il me ficher la paix un peu? C'est ce que j'espérais! Toutefois, il semblait ne pas vouloir partir, bien au contraire, il continuait de me fixer droit dans les yeux, je soutenais son regard. Il ne m'intimidait pas vraiment.

- Pourquoi tu me parles encore? Tu vois pas que je t'ignores?
- C'est parce que tu ressembles réellement à une femme qui vient souvent ici... t'es un peu plus mignonne par contre de près.

Je roulai les yeux en reprenant une gorgée de mon verre. Non seulement il se prenait le droit de m'embrasser, mais il se donnait également le droit de me faire des compliments? J'aimais pas vraiment ça, non vraiment pas. On me faisait jamais de compliments sans raison!

- Je suis pharmacien en règle, si tu veux des Valium pour te calmer les nerfs un peu, je peux t'en avoir quelques uns

Je déposai mon verre sur la table et soufflai un bon coup.

- Je t'ai rien demandé. Donc je m'en fou comme l'an 40, tu peux bien être pharmacien, architecte, videur de poubelle ou vendeur de tapettes à mouches, j'en ai rien à chier!

J'haussai les épaules.

- Écoutes, Mark, Mike, rien à faire. Pour ce qui est des Valium, tu peux bien te les mettre ou je pense. Je vois pas en quoi tu dis que je suis en colère, je suis dans mon état normal moi.

Je lui fis un petit sourire.

- Alors on s'entend que tu ne veux pas me voir en pétard.

Oh que c'était pas beau. J'étais du genre, très colérique et je ne me laissais pas marcher sur les pieds. Au nombre de fois où j'avais utilisé mon don sur des pour qu'il se mette à se faire du mal à eux même, j'aimais pas me salir les mains non plus.

- Oui je suis dans cette ville de merde, mais c'est une erreur de parcours. J'ai bien l'intention de quitter assez prochainement. Et toi? Vu que tu bosses ici, ça doit faire longtemps que t'es dans le coin non? Donc tu côtoies probablement des cinglés à tous les jours, ce qui fait de toi, quelqu'un de pas tout à fait normal, je me trompe?

Je le sentais spécial, va savoir pourquoi... il était peut-être comme moi après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Jeu 8 Mar - 15:07

Elle déposa son verre sur la table et souffla un bon coup. Elle devait avoir ... un cheveux dans la gorge la pauvre pour souffler tout le temps comme ça ou bien elle était simplement déjantée.

Je t'ai rien demandé. Donc je m'en fou comme l'an 40, tu peux bien être pharmacien, architecte, videur de poubelle ou vendeur de tapettes à mouches, j'en ai rien à chier!

Elle me faisait bien marrer celle-là, elle avait une langue de vipère ... Sa langue devait être très agile où je le pensait. Elle haussa les épaules :

Écoutes, Mark, Mike, rien à faire. Pour ce qui est des Valium, tu peux bien te les mettre ou je pense. Je vois pas en quoi tu dis que je suis en colère, je suis dans mon état normal moi.

Mike ... c'est Mike

Elle avait des troubles de la mémoire en plus. Je sais pas si j'avais quelques choses pour ça dans mon labo. Ça pourrait m'être utile quelques fois. Elle rétorqua un truc tout à fait comique à mes yeux :

Alors on s'entend que tu ne veux pas me voir en pétard.

Elle devait alors me ressembler car, quand je piquais une colère j'étais dans le genre ... très violent et avec ... n'importe quoi. Je lui souris à nouveau ironiquement et me penchait légèrement par devant :

Intéressant, je verrai à approfondir le sujet un de ces jours ...

Surprise, elle répondit finalement à ma question. En plus, elle était pas rapide rapide. Je lui donnait ... une grosse semaine avant de se retrouver au centre et de faire les frais de ma médicamentation.

Oui je suis dans cette ville de merde, mais c'est une erreur de parcours. J'ai bien l'intention de quitter assez prochainement. Et toi? Vu que tu bosses ici, ça doit faire longtemps que t'es dans le coin non? Donc tu côtoies probablement des cinglés à tous les jours, ce qui fait de toi, quelqu'un de pas tout à fait normal, je me trompe?

J'eus un petit rire sarcastique. Elle avait tout à fait raison, j'étais pas net. Prenant un petit air mystérieux, j'ajoutais :

Nah, t'a tout raison. Je suis un peu spécial de caractère. Je suis ... comment je pourrais dire, mauvais garçon.

Prenant une gorgée de bière, je dis par la suite :

Je bosse pas réellement ici, je fais livraison au centre de mongole plus haut sur la colline et oui, des fous, j'en rencontre tout les jours et je les vois évoluer donc, forcément, je dois le devenir un peu à mon tour.

Ensuite, je lui dis, faussement appitoyé :

Y à aucun hasard par ici ma jolie tu sais. Y à pas plus d'erreur de parcours et si t'a fait les frais de centre en haut ou s'ils on eux les yeux sur toi pendant une infime seconde, tu trouvera très difficile le fait de quitter la ville. Elle est comme une gigantesque prison. Enfin, si tu réussis à quitter, j'aimerais bien que tu me dise comment t'a fait car, c'est jamais arriver encore....

Je ne finis pas ma phrase mais ajoutait bassement :

En fait si ... c'est arriver souvent mais, ceux qui le faisait, avait les pieds devant et on les plaçaient dans une boîte en bois pour ce rendre ... au cimetière tu vois ...

Je connaissais particulièrement bien tout le monde qui travaillait au centre, j'avais mémoriser tout les visages et détournant légèrement les yeux, j'avais remarquer qu'un type surveillait Lexi face à moi. J'avais raison encore là. Elle était sous observation et devait avoir un dossier au centre. Il serait bon que j'y jette un simple coup d'oeil.

Si t'a des questions, je suis un fin connaisseur de l'endroit ... Je peux ... me rendre un peu n'importe où ...

Je lui fit un petit clin d'oeil tout en finissant ma consommation. Hélant la serveuse, je commandais à nouveau les mêmes verres tout en ajoutant à Lexi sarcastiquement avec un grand sourire :

Oups ... désolé ma jolie ... t'a un autre verre qui arrive ... et s'il-te-plaît, laisse faire le sermon, tu l'a bu l'autre et en plus, tu l'a bien aimé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Ven 9 Mar - 13:11



Mike s'annonçait comme étant un mauvais garçon. Bon ok, il avait le look et tout, mais en était-il vraiment un? Ça, c'était autre chose. C'était comme les petits ploucs qui se mettait à vendre de la drogue et des femmes et qui se disaient les rois du monde car ils roulaient sur des motos. Ça me faisait bien rire. Ce qui pourrait vraiment faire changer le monde, ça serait un groupe de personne, ayant des pouvoirs, comme moi. Ça, c'était quelque chose. Il affirma qu'il ne travaillait pas vraiment ici mais qu'il faisait des livraisons pour le centre de mongole. Le centre où je devais être présentement. Je ne voyais pas ce que je devais aller faire là, oui j'avais un caractère assez intense par moment, et j'avais un don, mais j'étais loin d'être une débile à tourner en rond en chantant des chansons, à me péter la tête sur les murs en tapant des mains ou à faire le bacon par terre en criant zoukini. || l'image de ouf, je sais!héhé! ||

- Y'a aucun hasard par ici ma jolie tu sais. Y à pas plus d'erreur de parcours et si t'a fait les frais de centre en haut ou s'ils on eux les yeux sur toi pendant une infime seconde, tu trouvera très difficile le fait de quitter la ville. Elle est comme une gigantesque prison. Enfin, si tu réussis à quitter, j'aimerais bien que tu me dise comment t'a fait car, c'est jamais arriver encore....

Je le regardai en buvant mon verre, il était sérieux là? Je ne savais pas si je devais vraiment le croire. Si ça se trouve, les gens de l’hôpital avait déjà un œil sur moi? C'était pas possible ça! J'avais même pas mis un pied sur le terrain. Bon, j'étais inscrite probablement puisque ma mère semblait avoir prévu son coup depuis longtemps. Et dire que moi j'avais pensé à des vacances à la mer!

- En fait si ... c'est arriver souvent mais, ceux qui le faisait, avait les pieds devant et on les plaçaient dans une boîte en bois pour ce rendre ... au cimetière tu vois …
- Je vois, mais je te crois pas!

Il y avait sans doute un moyen de quitter cette ville sans problème. Je devais simplement avoir un plan, c'était simple, je crois... ou pas.

- Si t'as des questions, je suis un fin connaisseur de l'endroit ... Je peux ... me rendre un peu n'importe où …
- Je n'ai pas besoin d'aide.

Peut-être que j'en avais de besoin, mais pour l'instant, je voulais jouer solo. Comme je l'avais toujours fais d'ailleurs. J'étais une solitaire et j'aimais bien ça comme ça pour le moment. Il me fit un petit clin d’œil et fit signe à la serveuse de nous amener à nouveau à boire.

- Oups ... désolé ma jolie ... t'a un autre verre qui arrive ... et s'il-te-plaît, laisse faire le sermon, tu l'a bu l'autre et en plus, tu l'a bien aimé …
- Ok mais...Si tu t'attends à un merci de ma part, oublies ça tout de suite!

Je disais jamais merci, s'il te plait et tous les mots mignons ou gentil. C'était pas dans mon vocabulaire, à moi que je décide à le dire et ça, c'était qu'à des personnes très spéciales qui l'avaient mérités. La serveuse vint porter notre consommation avant de repartir, je pris une grosse gorgée de mon verre. Je sentais le regard de mon compagnon tourner souvent vers la droite, je me tournai pour voir un homme en noir, nous regarder.

- C'est bien ce que tu disais han? Il m'espionne? Demandais-je à voix basse.

Il acquit d'un petit signe de la tête discret, je fis de même en voyant sa réponse. Je pris une gorgée de mon verre puis me levai en tendant ma main à Mike tout en disant un « tu me suis ». Il n'avait pas vraiment le choix maintenant que je venais d'utiliser mon don sur lui. Nous sortîmes donc du bar et contourna le bâtiment. Je me mis dos au mur en attendant de voir l'homme de l’hôpital passer, je lui donnai un violent coup entre les jambes. Il tomba à genoux, je lui attrapai le menton pour qu'il me regarde dans les yeux.

- Tu ne sais plus ce que tu venais faire ici, tu vas rentrer chez toi, te rendre à la cuisine, et te passer un couteau à travers la gorge.

Il se releva un peu confus et nous quitta peu de temps ensuite. Je me tournai vers Mike qui avait été témoin du spectacle. Je passai une mains dans mes cheveux en soupirant.

- Je sais que t'es pas normal, car je le suis pas non plus. Dis ce que tu es!

Je savais qu'il avait un truc de spécial, reste à savoir ce que c'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Ven 9 Mar - 18:17

Ok mais...Si tu t'attends à un merci de ma part, oublies ça tout de suite!

Bon ... Beau tableau pour la jolie femme à vrai dire. J'avais affaire à une prétentieuse, solitaire, indépendante, bête comme ses pieds et qui se croyait la reine du monde. C'était un beau défi pour moi. J'aimais bien ce tableau. La serveuse vint nous porter nos consommation et Lexi en prit une grande gorgée. Elle remarqua soudainement que je jetais de fréquent coup d'oeil par dessus son épaule et elle se retourna sans aucune discrétion. Gaffe numéro 1.

C'est bien ce que tu disais han? Il m'espionne?

Me demanda t-elle à voix basse. J'acquis discrètement de la tête.

Bien sur, elle ne savait pas que ces hommes travaillaient toujours par équipe quand ils surveillaient. Ils étaient plutôt intelligent et avaient développés leurs technique de surveillance en connaissance de cause que nous n'étions pas totalement humain. J'avais découvert le premier mais, n'avais pas encore trouver le deuxième. Peut-être y en avait-il même un troisième quelque part. Quand ils étaient en civil, ils pouvaient être n'importe où. Habituellement, je n'avais aucune peine à les repérer mais, il me fallait quand même un minimum de temps pour le faire. Elle acquis de la tête discrètement à son tour puis, englouti le restant de son verre d'une gorgée. Elle se leva ensuite en prenant ma main et m'intima :

Tu me suis ...

Je sentis un petit picotement me parcourir tout le long du bras et ... étrangement, je me levais contre mon gré. Elle m'entraîna à sa poursuite et nous sortîmes du bar. Elle venait de confirmer qu'elle était une spécial tout comme moi et c'était trahi au sujet de son don. Hypnose. Ne me contrôlant plus physiquement, je ne pus faire autrement que la suivre en contournant le bar par en dehors. L'homme nous suivait discrètement. J'intimais à la belle tout en souriant :

Tu va droit au but toi han ... Quand tu veux t'amuser avec un homme tu ne prend pas quatre chemin ma mignonne. Alors, tu m'emmène où et ... t'a l'intention de me faire vivre quel supplice ?

Arrivant derrière le bar, elle me lâcha la main puis s'adossa contre le mur. Je repris alors, le contrôle de mon corps. C'était très étrange comme sensation. La toute première fois que cela m'arrivait. J'avais eu toute ma tête mais, j'avais plus le contrôle sur mes faits et gestes. Bien sur, l'homme se pointa quelques secondes après et elle le réceptionna avec un puissant coup droit dans les bijoux. Ce qui me fit rire. L'homme beugla de douleur tout en se penchant en deux. Elle lui prit ensuite le menton pour qu'il la regarde dans les yeux. Voilà. Son don fonctionnais au regard. Merveilleux. Dorénavant, je l'éviterais. Je lui regarderais le nez ou le front, mais, pas directement les yeux. Cela devrait suffire.

Tu ne sais plus ce que tu venais faire ici, tu vas rentrer chez toi, te rendre à la cuisine, et te passer un couteau à travers la gorge.

Erreur numéro 2. Elle venait de se faire un ennemi notoire. Je savais fortement que l'homme serait intercepter avant d'aboutir à la fin de cet ordre. Un de ses copains l'attraperais avant sa fin. L'homme se releva totalement confus puis s'en alla quelques secondes plus tard. Lexi se retourna vers moi tout en passant une main dans sa belle chevelure et soupirait. Elle m'ordonna ensuite :

Je sais que t'es pas normal, car je le suis pas non plus. Dis ce que tu es!

J'éclatais de rire tout en fuyant son regard. Riant fortement, je stoppai rapidement puis, haussai un sourcil en levant trois doigts dans les airs. J'abaissais le premier tout en fuyant son regard :

Règle numéro 1 ... Toujours être discret quand on se fait surveiller et ne jamais faire pour en tuer un si on veux avoir une chance de s'enfuir.

Lui faisant un petit sourire en coin toujours en fuyant son regard :

Règle numéro 2 ... Les hommes travaillant pour l'hôpital savent ce que nous sommes et nous connaissent pas mal tous ordinairement, alors, ils ne travaillent jamais .... au grand jamais ...

Je ne finis pas ma phrase que je vis une fléchette se planter directement sur l'épaule de Lexi.

seuls ... et tu viens de leurs prouver ce que tu es en réalité tandis que moi ... je me fais très discret.

Elle tomba par terre. Totalement confuse. Bien sur, je n'avais rien à voir avec ce rapt. Mais, la femme était surveillée et n'avais pas fait attention. Elle passera une batterie complète d'examen, aura droit à sa chambre puis si elle était calme et soumise aurait droit à quelques sorties en ville mais, elle venait de s'enfermer elle-même avec ses stupidités dans le centre Heiser. Allais-je l'aider ... Je ne crois pas non. Pas tout de suite en fait car, un jour ou l'autre elle s'y aurait retrouver et là au moins elle saurait à quoi s'attendre. Ça ne la tuerait pas. Mais elle ne serait plus dans l'inconnu à présent. Un simple petit séjour au centre ... Reculant de quelques pas faussement paniqué. Je savais que le deuxième homme se pointerait d'ici quelques secondes à peine. Comme de fait, à mon deuxième pas, je le vit se pointer. Il approcha Lexi tout en me pointant son fusil dessus et quand il me regarda le visage, il me reconnut.

Excusez moi Monsieur Jacobs. Mais, je dois emmener cette femme elle est sous surveillance depuis peu et c'est enfui. Je dois l'emporter au Centre Heiser.

Le voyant rengainer son pistolet, j'ajoutai :

T'en fait pas, y à eu plus de peur que de mal, je croyais faire les frais d'un quelconque malotru qui voulait nous faire les poches.

Je le regardait s'approcher de Lexi et lui foutre un violent coup de pied dans les côtes en jurant.

Espèce de folle qui se croit tout permis !!!

Il se retourna ensuite vers moi en disant vers de colère :

Je viens d'intercepter mon collègue qui disait vouloir se passer un couteau en travers de la gorge dans sa propre cuisine et j'imagine que c'est celle-là qui lui à fait ça ...

Le voyant à nouveau bourrer Lexi de coup de pied, je pris les nerfs puis, je lui balançait mon poing en pleine gueule en gueulant :

Putain !!! Mais arrête saleté de con ... t'a pas besoin de la tuer !!!

Tombant par terre sous la force de mon coup, il sortit son pistolet. Je lui donnait un coup de pied sur le bras qui le lui fit lâcher tout en ajoutant :

Dégage avec ton copain ou je te fait enfermer à l'aile D !!! Le message est clair !!! Tu sais que j'en serais capable alors. SCRAM !!!

Quand il comprit que je le ferais avec plaisir, il paniqua et se releva en partant à courir. Je lui criait tout en le regardant s'enfuir :

Je vais l'emporter moi-même et je ferais une plainte pour brutalisation à la clientèle !!!

Je me tut ensuite. Me penchant vers Lexi. Voyant qu'elle était encore inconsciente. Je la prit dans mes bras et l'emportait à ma voiture. Nous dirigeant ainsi chez moi. Y arrivant après quelques instants, je stationnais ma voiture dans mon garage et je la prit dans mes bras pour l'entrée dans la maison. J'allais l'éveiller comme il le faillait. Entrant dans la salle de bain. Je l'allongeait dans le bain. Toute habillée. Puis, j'ouvris l'eau froide et pris la pomme de douche pour l'arroser en masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Dim 11 Mar - 16:08



Mike semblait trouver la situation très drôle. Bon, Il n'y avait rien à s'en tordre de rire non plus. Il se mit à fuir mon regard, il ne voulait plus le croiser. Normal, après ce que je venais de faire, il était au courant de mon don.

- Règle numéro 1 ... Toujours être discret quand on se fait surveiller et ne jamais faire pour en tuer un si on veux avoir une chance de s'enfuir. Règle numéro 2 ... Les hommes travaillant pour l'hôpital savent ce que nous sommes et nous connaissent pas mal tous ordinairement, alors, ils ne travaillent jamais .... au grand jamais …

Je sentis alors un truc me toucher à l'épaule. Je portai ma main contre mon épaule, je venais de me faire toucher. Ça me faisais un mal de chien. Je levai la tête vers Mike, il me regardait toujours en me parlant, mais je n'entendais plus rien. Je n'eus pas le temps de réaliser d'où tout ça venait que je tombai au sol, sans connaissance.


Je me réveillai en sursaut dans un bain glaciale, j'étais encore tout habillé et Mike était au dessus de moi à me regarder tout en me lançant encore de l'eau. J'avais mal partout, comme si on venait de me passer dessus avec un 18 roues. Je me redressai dessus en portant ma main contre mon visage, il m’arrosait toujours le connard!

- OK C'EST BON ARRÊTE BON SANG!

Il avait pas compris le principe d'arrêter quand la personne avait terminé? Je me redressai pour lui prendre la pomme de douche des mains et je me mis à l'arroser. Il réussit à couper l'eau. Je me relevai dans la baignoire pour pouvoir en sortir. C'est sans gêne que j'enlevai mes vêtements pour rester en sous-vêtement. Je me dirigeai avec mal vers le miroir pour regarder les dégâts. C'était pas beau à voir. J'avais la lèvres inférieur couper, un œil au beurre noir et plusieurs bleues au niveaux des côtes, d'où venait mon mal.

- Qu'est-ce qui s'est passé? Qui est le connard qui m'a fait ça? J'ai resté sans connaissance pendant combien de temps?

Je me regardai toujours dans le miroir, puis me tournai vers Mike en réalisant un truc, c'était pas vrai, je n'avais vraiment pas été brillante sur le coup. Moi et ma spontanéité aussi!

- Sont-ils à ma recherche encore? Merde, j'ai pas envie d'aller dans ce centre de fou moi! Je suis supposée faire quoi maintenant?

Merde de merde. Là, j'avais perdu mon sang froid et je commençais à paniquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Dim 11 Mar - 21:22

Après une sacrée belle douche, Lexi finit par s'éveiller. Je n'arrêtais quand même pas tout en pouffant de rire. Elle était très belle toute trempe comme ça. À force de douche, j'espérais même être assez chanceux pour discerner ses courbes à travers ses vêtements plutôt sombre. Je me rendis compte bien assez rapidement que c'était peine perdue quand je la vit porter la main à son visage tout en s'exclamant :

OK C'EST BON ARRÊTE BON SANG!

J'éclatais de rire et elle en profita pour se redresser et m'enlever la pomme de douche des mains et ce fut à mon tour d'y goûter.

Putain !!! Arrête !!! C'est glacial !!!

Criai-je tout en riant à voix haute tout en tâtonnant les yeux clos pour réussir à fermer l'eau froide. j'y arrivais mais, trop tard. J'étais tout trempé. Elle se releva ensuite dans la baignoire et ... surprise ... elle se déshabilla sans aucune gêne et resta en sous-vêtements. Elle enjamba avec maladresse la baignoire puis, se dirigea vers le miroir. Elle se regarda avec un quelconque dégoût. Mes yeux étais totalement rivé sur ses petites fesses toute ronde et ses mamelons tout dure. Elle me demanda curieusement :

Qu'est-ce qui s'est passé? Qui est le connard qui m'a fait ça? J'ai resté sans connaissance pendant combien de temps?

C'est un des deux agents qui te filait. T'a hypnotisé le premier puis le second ta ... endormie à l'aide d'une fléchette anesthésiante pour t'arroser de quelques coups de pieds ensuite avant que je n'ai le temps d'y mettre fin. Pour ton information, le premier n'est pas mort et à été secouru par le second.

Pendant que je lui répondait, elle se regardait toujours dans le miroir. Quand j'eus fini, elle réalisa un truc et se tourna rapidement vers moi légèrement paniquée :

Sont-ils à ma recherche encore? Merde, j'ai pas envie d'aller dans ce centre de fou moi! Je suis supposée faire quoi maintenant?

J'éclatais de rire morbidement puis, m'assoyant sur la toilette, je sifflais d'admiration tout en la regardant, je lui lançait une serviette tout en lui disant :

Premièrement ma belle. Tu va t'essuyer et te vêtir à nouveau. Tiens, si tu veux pas remettre ton linge, t'a qu'à le faire sécher sinon, gâte toi et fouille dans les bureaux de ma femme. Y à plein de ses amants qui se serve dans les miens alors, je ne vois pas où serais le mal.

Fini-je tout en riant. Je me levais à mon tour et entrepris d'enlever tout mon linge à mon tour sans aucune gêne. J'en avais rien à foutre tiens. Je savais que j'étais bel homme. C'était pas comme si j'étais complexé. Nu, j'attrapais ensuite une serviette et m'essuyait à mon tour. Baissant les yeux rapidement je vis que tout étais encore bien en place. On savais jamais parfois avec l'eau glacial. J'avais été plutôt chanceux de ce côté. Enfilant ma robe de chambre simplement. Elle avait elle aussi fini de s'essuyer. J'ouvris alors la porte :

Après vous mademoiselle !

Fis-je avec un petit clin d'oeil sexy. Je la guidait ensuite jusqu'à ma chambre à coucher ou je lui désignait l'endroit ou ma femme avait mise toutes ses robes. Je m'assieds alors sur le lit tout en observant Lexi choisir. Me rinçant les yeux comme tout homme sur cette jolie femme presque nue aux courbes plutôt ... provocantes.

Tout ce que je peux t'affirmer Lexi. C'est qu'ils vont finir par t'avoir tôt ou tard car tu t'es trahie. Mais, t'inquiète. Ils vont te répertorier comme ils font avec tous puis, tu vas passer une batterie d'examen pour pouvoir définir ton don et comment il fonctionne. Ensuite, ils vont te garder sous observation pendant quelques temps tout en te cuisinant de temps à autres et puis, après si tu coopère bien, tu auras droit à ta chambre et si tu es gentille, tu auras droit de visite et de sortie. Plus tard quand t'aura fait preuve de bonne volonté et que tu joueras les bons toutous, ils vont te donner carte blanche pour faire ce que tu veux mais, en gardant toujours un oeil sur toi au cas ou. Sinon, tu iras au trou pendant, je sais pas combien de temps. Enfin ... tu n'auras plus de réelle liberté et dès que tu feras quoi que ce soit d'offensif, l'histoire d'aujourd'hui se répétera. Ils sont très ... tenace. Ils n'ont jamais abandonnés une proie. Même que si j'en crois les rumeurs, ils ont quelques hommes qui sont à l'abri de tout les dons si tu vois ce que je veux dire.

Bien sur, c'était sans dire que, je n'avais jamais eu droit à ce traitement. J'étais l'un des rares spéciaux dont ils ne savaient rien. J'avais eu la chance d'être marier à l'une des femmes influentes du centre. Mais, ça, elle n'avait pas besoin de le savoir. Aussi que je pouvais lui apporter une certaine ... protection. Comme celle d'aujourd'hui. Elle finit de s'habiller. Sifflant devant sa grande beauté, j'ajoutais sournoisement :

En gros ... T'es dans une grosse grosse grosse merde. Mais, grâce à moi, t'a droit à un petit répit de plus tu vois. Si j'aurais pas été là, tu y serais déjà. Faudrait que tu sois bien plus discrète mais, il est déjà trop tard ... Je suis désolé ma belle.

Me relevant ensuite, je marchais jusqu'à elle et ... prit son menton dans le creux de ma main pour lui relever le regard et j'ajoutais doucement, sachant que maintenant, elle ne m'hypnotiserais pas car, j'étais de son côté :

Je pourrais peut-être décider de t'aider à l'avenir si tu as besoin ... d'aide. J'en ai les moyens comme je te disais plus tôt. Si tu te souviens bien sur.

Détournant ensuite rapidement le regard au cas ou, je glissais mes doigts sous son menton en ajoutant :

Bon, te voilà sèche et vêtue. Sa te dirais de manger un morceau en ma compagnie ? J'ai tout ce qui faut ici et ma femme ... doit être bien, très bien O-CUL-PÉE avec un de ses foutus collègues de travail. Si tu vois à nouveau ce que je veux dire ...

J'avais fortement appuyé sur le mot fatidique tout en crispant les poings de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Mar 13 Mar - 23:22

Mike se mit à rire à nouveau. Pourquoi il commençait à rire quand c'était juste trop pas drôle? S'en était presque troublant parfois. Il se mit à siffler en me regardant. Bon, j'avais l'habitude, je savais très bien que j'étais pas laide et assez bien roulé.

- Premièrement ma belle. Tu va t'essuyer et te vêtir à nouveau. Tiens, si tu veux pas remettre ton linge, t'a qu'à le faire sécher sinon, gâte toi et fouille dans les bureaux de ma femme. Y à plein de ses amants qui se serve dans les miens alors, je ne vois pas où serais le mal.

J'arquai un sourcil. C'était quoi ce truc? Il avait une femme, et il savait qu'elle le trompait et il semblait s'en foutre comme pas possible. Je fis comme si de rien n'y était et le suivit jusqu'à sa chambre où il me présenta le garde à robe de sa femme. Il prit place sur le lit tandis que j'y fouillais.

- Tout ce que je peux t'affirmer Lexi. C'est qu'ils vont finir par t'avoir tôt ou tard car tu t'es trahie. Mais, t'inquiète. Ils vont te répertorier comme ils font avec tous puis, tu vas passer une batterie d'examen pour pouvoir définir ton don et comment il fonctionne. Ensuite, ils vont te garder sous observation pendant quelques temps tout en te cuisinant de temps à autres et puis, après si tu coopère bien, tu auras droit à ta chambre et si tu es gentille, tu auras droit de visite et de sortie. Plus tard quand t'aura fait preuve de bonne volonté et que tu joueras les bons toutous, ils vont te donner carte blanche pour faire ce que tu veux mais, en gardant toujours un oeil sur toi au cas ou. Sinon, tu iras au trou pendant, je sais pas combien de temps. Enfin ... tu n'auras plus de réelle liberté et dès que tu feras quoi que ce soit d'offensif, l'histoire d'aujourd'hui se répétera. Ils sont très ... tenace. Ils n'ont jamais abandonnés une proie. Même que si j'en crois les rumeurs, ils ont quelques hommes qui sont à l'abri de tout les dons si tu vois ce que je veux dire.

Si son but était de me décourager il était très bien partie. Si son but était de me faire peur, il pouvait toujours courir. C'était pas cette bande de ploucs qui allaient m'avoir aussi facilement. J'étais prête à tout pour ne pas être enfermé dans cette asile de mongoles, j'étais pas dérangée mentale non plus! Il me fit signe qu'il était désolé.

- Ne fait pas comme si tu le pensais vraiment.

Je regardai toujours les vêtements de sa femme. Je n'arrivais pas à choisir quelque chose. Il s'était approché de moi pour prendre mon manteau d'une de ses mains, je gardai mon regard dans le sien. Il avait quoi à me dire de si important pour me tenir le menton comme ça? C'était dérangeant!

- Je pourrais peut-être décider de t'aider à l'avenir si tu as besoin ... d'aide. J'en ai les moyens comme je te disais plus tôt. Si tu te souviens bien sur. Je le regardai dans les yeux en n'ajoutant rien. Bon te voilà sèche et vêtue. Sa te dirais de manger un morceau en ma compagnie ? J'ai tout ce qui faut ici et ma femme ... doit être bien, très bien O-CUL-PÉE avec un de ses foutus collègues de travail. Si tu vois à nouveau ce que je veux dire …
- C'est l'amour fou à ce que je peux voir! Dis-moi, t'es mariée à une mamie pour qu'elle se couvre de cette façon? C'est horrible, déclarais-je en baissant la tête vers ce que je portais.

Je grimaçai un moment en me passant une main dans les cheveux, comme pour les démêler. J'avais perdu ma valise, je devais faire avec ce que j'avais. C'était horrible, en plus, je ne pouvais plus sortir comme je le voulais.

- Qu'est-ce que tu fais encore avec elle alors? Tu sembles être fait fort, tu n'as pas besoin d'une conne comme ça dans ta vie, non? Non sérieux, j'aime pas cette robe, ajoutais-je ensuite.

Je tournai sur moi-même puis tourna la tête vers Mike qui me regardait. Je m'approchai doucement de lui en le plaquant assez fortement tout de même contre le mur de la chambre. Je pris ses mains pour qu'il les posent contre mes fesses. Il fallait dire qu'il était vraiment sexy et qu'il me faisait beaucoup d'effet depuis que je l'avais vu, bien que je n'avais rien fais paraître.

- Tu pourrais peut-être me l'enlever, déclarais-je en lui souriant.

Je le fixai une demi seconde dans les yeux, puis, mes lèvres vinrent se plaquer aux siennes. Je sentais qu'à partir de ce moment, tout allait dégénérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Mer 14 Mar - 22:41

Bien, excellent même. Présentement, j'étais d'humeur joyeuse quoi que je devais afficher un sourire totalement ... sadique et pervers à la fois. Avec une touche d'ironie bien sur. Lexi déclara dégoûtée en baissant les yeux sur ce qu'elle avait choisit :

C'est l'amour fou à ce que je peux voir! Dis-moi, t'es mariée à une mamie pour qu'elle se couvre de cette façon? C'est horrible

Je haussais simplement un coin de mes lèvres. Tendant le bras, j'ouvris un tiroir de son bureau et en sortit une lingerie très très fine que je tint à bout de bras à deux doigts
et j'ajoutai même mielleusement d'une voix rauque de sarcasme

Si t'aime mieux ... j'y vois pas d'objection. Par contre, je crois savoir que c'est celui qu'elle réserve à tout ses amants car, moi, je ne l'ai jamais vu avant maintenant.

Elle ajouta ensuite :

Qu'est-ce que tu fais encore avec elle alors? Tu sembles être fait fort, tu n'as pas besoin d'une conne comme ça dans ta vie, non?

Je lui répondit :

Justement, j'en ai besoin et je l'utilise comme il se dois. C'est une femme de choix dans mon métier. Elle me permet de faire ce que je veux au Centre car elle y travail en permanence et puis, même si elle s'envoie tout ses collègues, ça me donne un atout de plus car, ils me craignent comme la peste et avec raison tu sais. Je déteste quand même quand elle le fait.

Lexi tourna sur elle-même. Moi, je ne voyais nullement la robe. Je voyais ce qui se trouvait ... sous le tissu. Elle ajouta ensuite :

Non sérieux, j'aime pas cette robe.

Je haussai les épaules, sans rien dire, tout en soupirant. Les femmes, elles étaient bien toutes faite dans le même foutue moule. Je me levais et allais près d'un mur, m'inclinant légèrement sur le côté et croisant les bras. Lexi s'approcha doucement de moi puis, me plaqua sèchement dos contre le mur. Je haussai les sourcils à plusieurs reprise avec un petit sourire en coin. Elle prit mes mains avec rapidité puis les plaqua fermement contre ses fesses. Je crispais les doigts instantanément pour en tester la fermeté. Bien ferme, tout à fait comme je les aimaient. Elle me dit tout en me souriant :

Tu pourrais peut-être me l'enlever ...

Ses yeux étaient, on ne peut plus sérieux tandis que son sourire dévoilait tout. Elle m'embrassa ensuite plutôt ... sauvagement. Répondant à son baiser, j'enfouis ma langue dans sa bouche tout en passant mes mains derrière son dos. Agrippant le dos de la robe à deux mains, je tirais fortement dessus pour la déchirer rapidement de haut en bas. Laissant les deux pans de tissus inutile tomber par terre. Je me reculais légèrement tout en continuant à l'embrasser et je plaquais mes mains rugueuse sur ses seins parfait. Reculant légèrement tout en quittant ses lèvres, j'ouvris les yeux et la fixait avec un petit regard tout à fait ... démoniaque. Je la repoussait plutôt brutalement par derrière. Elle perdit pied et s'affala sur mon lit. M'approchant rapidement. Ma serviette tomba par terre dans le même mouvement. Posant une main sur sa poitrine et pesant fortement pour l'immobiliser, j'entrepris de la mordiller sauvagement un peu partout tout en remontant le long de son corps. Glissant mes doigts dans sa chaude intimité pour lui donner du plaisir. J'étais debout au côté du lit, pencher par dessus elle et l'immobilisant d'une pression de la main. Elle avait l'air de bien apprécier même si elle lâchait de petit cris au contact de mes dents contre sa peau. J'y laissait même de petite marque. Haletant, je retrouvais finalement sa belle gueule et l'embrassait à nouveau tout en lui donnant du plaisir de ma main. Après un moment, je me redressais doucement puis, j'attrapais ses longues jambes. Je la tirait fermement à moi en prenant ses hanches. Puis, la regardant de long en large et passant mes deux mains le long de ses cuisses, Je les posaient de chaque côté de ma tête. Rivant un regard malveillant sur elle et le sexe bien dure dresser bien haut. Je m'enfouis en elle doucement, tout doucement. Faisant de petit mouvement saccadé tout en caressant ses seins. Quand je la sentait se raidir, j'y allais à grand mouvement brusque pour qu'elle me sente bien à fond. Ce qui la faisait abondement crier de plaisir et se tortiller amplement. Nous fîmes l'amour comme de vrai bête pendant ... très longtemps. J'étais pas particulièrement précoce et quand, je l'entendit me supplier de jouir en elle, je sortis rapidement puis entrait mon membre bien dure ... dans son ... cul tout en agrippant voracement ses hanches. Continuant un instant à la baiser, je sentis le moment de non-retour et ... je jouis bien profondément en elle tout en râlant de plaisir comme un malade pendant qu'elle en faisait de même. M'extirpant finalement d'elle. Je me penchais et attrapais ma serviette que je me remis autour de la taille tout en disant d'un petit sourire et d'un clignement d'oeil à la belle :

Bon ... Je suis bon pour la douche maintenant. Alors, tu m'as pas répondu pour le diner ? Tu veux ... ou pas ? Moi, j'ai une faim de loup alors ... je vais dans la douche et je prépare un petit quelque chose ensuite ?

Me dirigeant vers la sortie de la pièce, je me retournais à la dernière seconde et ajoutais :

Au fait, t'avais raison ... Elle était affreuse la robe ... Pour la peine, tu peux en prendre une autre ... sinon ... tu peux rester ... comme tu es han ... pas de gêne avec moi !!!

Finalement, elle méritait peut-être bien un petit coup de main.

Ma femme va être contente tu sais ... de sentir ton parfum dans son lit .. justement ...

Je regardais ma montre et dit :

Elle arrive dans une quinzaine de minute. Ça te dirais de venir me laver le dos ?

Fis-je ironiquement tout en étant crissement sérieux. Moi, j'avais le droit ... elle, non.

T'en fait pas avec ça han ... au nombre de fois où je l'ai attraper avec un autre homme dans mon lit, on en est pas à la première fois ... sauf que ... quand c'est moi qui l'attrape, c'est beaucoup plus risquer tu vois... Alors, ma belle, tu viens ... ou pas ?

Sans attendre vraiment de réponse, je tournais les talons tout en sifflotant. J'étais plein de sueur, j'avais pris mon pied et je savais fortement que ... Lexi aussi ... juste à la façon qu'elle avait de me regarder, elle n'était pas déçue du tout. Même ... plutôt surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lexi Taylor

avatar
Never trust apparences. Specially mine.


✖ Messages : 88
✖ Date de naissance : 18/02/1991
✖ Bougies : 27

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Dim 18 Mar - 1:26

Tout se déroula vraiment vite entre Mike et moi. Il faut dire que depuis le début, il avait su attirer mon attention, dans tous les sens du terme. C'est ce que je pouvais appeler, une belle pièce d'homme. Nous nous donnâmes l'un à l'autre pendant un très long moment. Très agréable également, ceci étant dit. Ça faisait un moment que je n'avais pas tiré un coup et j'étais loin d'être déçu. Il me fit atteindre l'orgasme comme jamais je ne l'avais atteins. J'avais largement pris mon pied en sa compagnie. Après nos séance de jambes en l'air, il afficha un sourire, j'étais morte pour ma part, il m'avait bien pris toute mon énergie.

- Bon... Je suis bon pour la douche maintenant. Alors, tu m'as pas répondu pour le diner ? Tu veux ... ou pas ? Moi, j'ai une faim de loup alors ... je vais dans la douche et je prépare un petit quelque chose ensuite ?
- Euh, tu n'as pas parlé de dîner... || ET C'EST VRAI LOL ||.

Je restai couché un moment sur le lit, tandis qu'il se levait comme pour quitter la chambre, il s'arrêta toutefois avant de traverser la porte.

- Au fait, t'avais raison ... Elle était affreuse la robe ... Pour la peine, tu peux en prendre une autre ... sinon ... tu peux rester ... comme tu es han ... pas de gêne avec moi !!!

Ah les hommes, je décidai de ne rien ajouter. Il ne valait mieux pas. Sinon, j'allais probablement encore grimper aux rideaux me connaissant! Il me fit le commentaire que sa femme allait être contente de sentir mon parfum dans son lit, si il savait à quel point je m'en fichais. C'était pas moi qui était mariée à cette vieille moche.

- Elle arrive dans une quinzaine de minute. Ça te dirais de venir me laver le dos ?
Je relevai la tête. Il en avait vraiment rien à foutre que sa femme donc nous prendre? Bon ok, why not. Je me levai donc, toujours nu, j'en avais rien à faire, mon corps, il venait de le baiser de toute manière.

- T'en fait pas avec ça han ... au nombre de fois où je l'ai attraper avec un autre homme dans mon lit, on en est pas à la première fois ... sauf que ... quand c'est moi qui l'attrape, c'est beaucoup plus risquer tu vois... Alors, ma belle, tu viens ... ou pas ?

Elle n'attendis même pas réponse qu'il alla vers la salle de bain. Je me fis pas chier à aller le rejoindre dans la douche. J'avais besoin de me laver de toute manière. Mon corps était toujours couvert d'ecchymoses et ça me faisait un mal de chien. Une fois sous la douche, je me gênai pas pour l'embrasser à plusieurs reprises, de manière plutôt intense. Il me faisait beaucoup d'effet. Il sortit le premier de la douche en me lançant une serviette que j'attrapai et enroulai entour de moi.

- Sérieusement, je ne savais vraiment pas ce que je vais faire maintenant. J'ai vraiment pas envie d'être enfermer dans un hospice de mongole.

Je poussai un soupire en me reprochant du miroir pour m'y regarder.

- T'aurais pas une petite idée? Un endroit où je pourrais aller. Je ne sais pas moi...

Je fus couper dans mon questionnement en entendant la porte de la maison se fermer. Je me tournai vers Mike en riant.

- Oh oh, la femme est arrivée à la maison. Ça, ça va être très drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mike Jacobs

avatar


✖ Messages : 68
✖ Date de naissance : 18/02/1976
✖ Bougies : 42
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!! Dim 18 Mar - 23:34

(lol ça fou rien que j'ai pas parler de diner plus tôt ... Lui, c'est ce qu'il veut lol)

Entrant dans la salle de bain, je laissais tomber ma robe de chambre par terre puis embarquais dans la douche. ajustant l'eau plus froide que chaude, je la laissait glisser doucement le long de mon corps pendant un instant. Quand je sentis un petit courant d'air qui signalait que la porte venait de refermer, j'eus un petit sourire en coin. Je savais qu'elle m'accompagnerait. Nous nous lavâmes rapidement, elle m'embrassa à quelques reprises de façon plutôt intense. Elle était sous mon charme. Ce que j'adorais. Frôlant son corps du bout des doigts à quelques reprises. Je sortis le premier de la douche et lui lançait une serviette qu'elle enroula rapidement alentour d'elle.

Sérieusement, je ne savais vraiment pas ce que je vais faire maintenant. J'ai vraiment pas envie d'être enfermer dans un hospice de mongole.

Je ris sournoisement tout en m'essuyant. Elle s'approcha du miroir et s'y regarda en soupirant.

T'aurais pas une petite idée? Un endroit où je pourrais aller. Je ne sais pas moi...

J'entendis la porte de la maison s'ouvrir. Je pinçais les lèvres, ma femme était de retour. Je me demandait bien avec qui elle avait couchée cette fois-ci.

J'en ai aucune idée ma jolie. Tout dépend de ce que tu sais faire. Tu y passera tôt ou tard tu sais ... Tu pourrais peut-être ... changer d'identité, te refaire faire le visage par un chirurgien, payer des milliers de dollar en pots de vin. Mais, tôt ou tard, ils vont te retracer et te mettre le grappin dessus.

Lexi se tourna vers moi en riant.

Oh oh, la femme est arrivée à la maison. Ça, ça va être très drôle.

Je lui fit un petit clin d'oeil tout en ajoutant sournoisement.

Tu crois ?

J'en avais tellement rien a foutre de ma femme. C'était quand même MA femme. La MIENNE. Dans le fond, si je la détestait tant, c'était seulement parce que je savais fortement qu'elle s'écartait devant tout le personnel de l'hôpital car, au fond, je l'aimait profondément mais, juste à la regarder, elle m'écoeurait. Alors, j'allais lui rendre la pareille ce soir même. Enfilant rapidement ma robe de chambre, je me tournais vers Lexi et lui dit tout en l'embrassant rapidement.

Attend que je dise ton nom avant de sortir, on va bien rigoler ma jolie ...

Elle acquis avec un petit sourire sournois et je répliquais du mien arnaqueur tout en sortant de la salle de bain habillée de ma robe de chambre seulement. Je pris le chemin de la cuisine doucement. Y arrivant, je m'accotais sur le mur et regardait ma femme se faire à manger pendant quelques instants. Approchant d'elle silencieusement, je glissais mes mains sur ses hanches et la tirait vers moi tout en sentant son cou doucement.

Salut chérie ... tu rentre tard du travail ce soir ...

Elle répliqua légèrement hésitante.

oui je sais ... j'ai eu une dure journée de travail comme souvent ...

Elle sentait le parfum d'homme à plein nez et c'était pas le mien. Elle puait atrocement. Je la sentait trembler sous mes mains. Avec un petit sourire, j'ajoutai.

Alors, qu'est-ce que tu nous fait à manger ? Nous avons pas encore manger et il se trouve que nous avons une faim de ... loup.

Elle se tendit, sans me répondre, je lui parlait souvent de cette façon. Un ton glacial avec un soupçon de colère froide à l'intérieur. Elle me craignait fortement et elle avait raison. Le parfum de l'homme dans les narines, je ne put me retenir plus longtemps. Je lui demandait doucement.

Étrange ce parfum que tu portes tu sais ... C'est la première fois que tu le met ? non ?

Je lui agrippai solidement la queue de cheval et lui tirait la tête par en arrière tout en la humant doucement. Elle bégaya une réponse évasive qui n'avait nullement rapport.

Ce n'est que l'odeur d'un nouveau produit dont on se sert pour la désinfection des instruments ...

M'éloignant doucement tout en sachant que tout ça n'était que de la merde. Je lui claquais la croupe fortement tout en ajoutant avec le sourire.

Ha oui ... en passant, j'ai une invitée, une apprentie tu sais, je l'ai invitée à diner avec nous. Alors, tu veux bien préparer une portion de plus. Je crois deviner qu'elle à travailler dure aujourd'hui ...

Fini-je en riant. Lexi était tout juste derrière moi dans le cadrage de la porte, habillée de sa seule serviette. Levant les deux bras, je les désignait l'une à l'autre.

MA femme ... je te présente Lexi Taylor, mon apprentie pharmacienne en règle. Lexi, laisse moi l'immense honneur de te présenter celle dont je t'ai tant parler. MA femme ...

Rivant mon regard glacialement sérieux sur ma femme, la défiant complètement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!!

Revenir en haut Aller en bas

Le trafiquant en maraude qui prend un petit verre après sa tournée générale des pills !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)
» Un petit verre après une longue journée de cours (PV Hagrid)
» Un petit verre Général ? [PV : Juri]
» [Quête] Le Léviathan [Clos]
» Petit verre entre amis | Magnus
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Le St James-
Sauter vers: