Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Frère en liberté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Arnaud H.Blackbird

avatar
I'm crazy but i know


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 11/04/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : J'Squatte mon fra'

MessageSujet: Frère en liberté ! Dim 4 Mar - 17:39

Après avoir viré le clandestin qui prenait mon crâne pour une piaule. Je repris mon air habituelle, c'est-à-dire taré, et demandai à mon frère s'il voulait faire la tournée des bars.

-J'ai pas droit à boire de l'alcool. ça me fait faire des trucs bizarres...

Je lui tirai une de ces tête. Il allait pas me faire chier avec ses règles, le seul jour où je sortais.

-D'accord, mais ça reste entre nous et ton cabotin, sous le crâne, t'y dit de rester sage ! Sinon, je pourrais pas te ressortir !

Je lui souris comme un môme.

-Bah c'est bon il à pigé... Han que tu as pigé ? demandai-je en levant les yeux en l'air.

Je hochai la tête en souriant.

-Ouais il dit que c'est bon il veut boire lui aussi.

C'était pas si mal d'avoir le cerveau en co-propriété, j'étais jamais seul et c'était cool.

-GO SAINT JAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMES !

Il mit sa veste et je fis de même en sautant dans mes vieux basket déglindé alors que lui fixait ses pompes neuves avec un air dépité.

-Han, peux pas mettre ces trucs, c'est pas confortable.

Il se mit à fouiller dans le placard et sorti une vielle perds de pompe fini. Elle bouffait des camions tellement la semelle en chiait.

-Nickel !

Je regardai ses souliers et sa tête à tour de rôle avant de pouffer de rire.

-Si tu le dit !

Je haussai les épaules. Il se tourna vers moi.

-Allez go ! Sinon on va pas pouvoir y aller avant le couvre feu !

Je l'interrogeai du regard.

-Le couvre quoi ?... C'est quoi le but de couvrir un feu, on l'arrose non ?

Moi je rentrais quand je rentrais qui fasse tout noir ou pas. ||Tagueule xD|| Nous sortîmes de chez lui et prîmes la direction du bar. Pas qu'il y en aille juste un, mais on savait où les poulettes ce tenaient quand même.

-Pourquoi un saint porterait le nom d'un bar ? Euh... Non, c'pas ça ma question... Pourquoi un bar porterait le nom d'un saint ? C'est vrai quoi... C'est pas toujours chrétien ce qu'il se passe dans un bar, tu trouves pas Monkey ?

Je regardai mon frère un moment en essayant de reconstituer la question dans ma tête, puis je me grattai la tête.

-Je sais pas, mais pour savoir réunir autant de belle femme dans un même endroit faut être un saint j'en suis sur. L'inventeur des bars étaient un saint homme qui en a eu marre du vœux de chassé-têté et qui à voulu chassé et se faire têté, dis-je en riant.

Nous arrivâmes finalement au bar, mais en arrivant je me lançai à l'intérieur et me cachai derrière une plante. Lorsque Quentin passa près de moi je le tirai et lui mis ma main sur la bouche.

-C'est un des gardes du centre... Je suis sur qu'il me cherche, chuchotai-je en pointant le gros bonhomme devant nous.

Hors de question que je bouge de derrière de cette plante avant qu'il soit parti. La serveuse passa près de nous avec sa grosse paire de lolo et me fit un sourire à faire fondre un bonhomme de neige.

-Hey salut toi... ! dis-je en sortant finalement.

Bah quoi je pouvais changer d'idée. Le garde me jeta un coup d'œil, mais il continua son chemin. Je sautillai sur ma chaise en regardant mon frère.

-Ah putain je suis invisble mec t'as vu ça il m'a même pas vue, je suis trop fortttt !

La serveuse fronça les sourcils et je me penchai vers mon frère.

-Je suis pas invisible ?

Ah j'étais trop déçu la. Je levai les yeux vers mon frère après avoir demandé une pinte de bière.

-J'espère que tu as des tunes, pas que je veux pas payer, mais c'est pas le fric qui pleut au centre tsé..

Je pris une grosse gorgée de ma bière en souriant.

-Tu penses que papa va vouloir me faire sortir un jour où je vais être pris chez les déboulonné toute ma chienne de vie ?

C'était pas la mort, mais la liberté semblait bien mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quentin W. Blackbird

avatar
Little Tortue Boom-Boom


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 11/04/1986
✖ Bougies : 32

MessageSujet: Re: Frère en liberté ! Dim 4 Mar - 18:33



Arnaud se moqua de la tête de mes pompes. Je m'en moquais, je les aimais moi, ces grolles, il existait rien de plus confortable que ça. Il était bien décidé à sortir, alors on partit pour le bar et je voulus poser une question, mais je m'embrouillais plus qu'autre chose.

-Je sais pas, mais pour savoir réunir autant de belle femme dans un même endroit faut être un saint j'en suis sur. L'inventeur des bars étaient un saint homme qui en a eu marre du vœux de chassé-têté et qui à voulu chassé et se faire têté

Il rit et je me grattais la tête.

- Je vais faire comme si j'avais compris.

On arriva finalement au bar. Et Arnaud se fit une mission camouflage derrière une plante d'agrément. Je me grattais de nouveau le crâne.

-C'est un des gardes du centre... Je suis sur qu'il me cherche
- Mais non t'es autorisé à sortir.

Une serveuse passa et l'option "boobs" prit le dessus chez mon jumeau. A son sourire il sortit de derrière sa plante.

-Hey salut toi... !

Le garde nous regarda rapidement avant de sortir. Arnaud se mit à sautiller sur sa chaise.

-Ah putain je suis invisble mec t'as vu ça il m'a même pas vue, je suis trop fortttt !

Je levais les yeux au ciel. Il se pencha vers moi quand la serveuse le fixa en fronçant les sourcils.

-Je suis pas invisible ?
- Nope.

Il se commanda une bière et je fis de même.

-J'espère que tu as des tunes, pas que je veux pas payer, mais c'est pas le fric qui pleut au centre tsé..
- Mais oui, t'inquiètes. Sinon j'aurais pas dit oui.

On fut vite servis.

-Tu penses que papa va vouloir me faire sortir un jour où je vais être pris chez les déboulonné toute ma chienne de vie ?
- Papa, j'sais pas. Mais t'façon, si moi j'fais gaffe... Je pourrais peut-être faire que tu sortes. Faudrait sans doute que tu reste chez moi, mais j'crois y a assez de place.

Je bus une gorgée de ma bière.

- J'ai un salaire, et puis... j'ai rien de grave, non ? Donc, si j'prouve que j'suis cap' ben... ça devrait le faire.

Je savais pas trop, faudrait que je demande au doc la prochaine fois. Mais il devrait pas y avoir de lézard normalement.

- Tu penses faire quoi si tu sors ? Puis... Faudrait que ta connerie de voix se ferme sa gueule. C'est le pire chez toi, j'crois. Le reste tu peux y arriver non.

Je posais le menton sur le rebord de mon verre. Je zyeutais un peu les gens. Je venais pas souvent ici. J'étais pas trop du genre a venir boire tout seul et j'avais pas trop de potes. Forcément être un peu timbré et avoir un frangin pareil, c'était pas le must.

- Tu trouves je devrais rajouter des trucs au jeu ? J'ai toujours un trop plein d'idées, alors je me retiens un peu pour pas ça parte en couilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arnaud H.Blackbird

avatar
I'm crazy but i know


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 11/04/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : J'Squatte mon fra'

MessageSujet: Re: Frère en liberté ! Lun 5 Mar - 22:39

Je demandai à Quentin s selon lui j'allais finir par sortir de là. Le seul qui avait le pouvoir de me faire sortir pour tout de suite c'était mon vieux et vu le coup de la gueule éclater sur la table, j'étais étrangement à peu près certain qu'il allait pas m'aider.

-Papa, j'sais pas. Mais t'façon, si moi j'fais gaffe... Je pourrais peut-être faire que tu sortes. Faudrait sans doute que tu reste chez moi, mais j'crois y a assez de place.

Je souris à mon frère. S'il faisait ça , c'était genre le meilleur frère au monde.

-J'ai un salaire, et puis... j'ai rien de grave, non ? Donc, si j'prouve que j'suis cap' ben... ça devrait le faire.

Je me replaçai sur ma chaise, j'étais totalement énervé.

-Ah mais attend... Je peux bosser aussi j'pas pire avec les chiffres, j'peux surement me trouver un job pas trop mal pis j'pourrais payer avec toi.

En même temps c'était grave ringuard à 26 ans de devoir crècher chez son frangin, mais j'avais pas trop le choix non plus.

-Tu penses faire quoi si tu sors ? Puis... Faudrait que ta connerie de voix se ferme sa gueule. C'est le pire chez toi, j'crois. Le reste tu peux y arriver non.

Je baissai les yeux et pris une gorée de ma bière. Je pouvais pas dire grand chose la.Il posa le menton sur le bord de son verre et regardait un peu partout. Je regardai comme lui, mais y avait rien de bien intéressant. Il avait l'air de se faire chier grave quand il était avec moi.

*Tout le monde se ferait chier avec toi, t'es un putain de looser qui sert à rien... Tue les tous ça t'arrangera...*

Je secouai la tête.

-Non non de non !!! affirmai-je sur un ton chanté.

Je regardai Quentin en plissant les yeux, mais si il me trouvait vraiment looser ?

-Tu trouves je devrais rajouter des trucs au jeu ? J'ai toujours un trop plein d'idées, alors je me retiens un peu pour pas ça parte en couilles.

Je haussai les épaules.

-Je le trouve bien ton jeu, mais en même temps ça fait des masses de temps que j'avais pas jouer à quoi que ce soit, je suis peu-être pas l'analyste le plus douer qui soit hein.

Ça y'est, pas de médoc, j'avais le moral en chute libre carrément dans les talons.

-T'sais Quent', j'ai pas toujours eu la voix, j'ai pas toujours été aussi crinqué que je le suis. Quand on passe cinq ans enfermé chez les fous, sans que personne ne vienne te voir et que tu as l'impression d'être le seul mec normal dans un plan de déjanté, on se développe des moyens pour battre la solitude, dis-je en pointant mon crâne. Y prend de la place, mais y a toujours été là quand tout le monde m'ont laissé tomber, quand tout le monde me prenait pour un fou alors que je me défonçais comme tout les ados le font, bah lui il était là...Avec les médoc c'est devenu un balrog mec t'a pas idée, puis bah là... Il reste là, mais je suis pas con, je sais que tu me trouves lourd et que je te fais chier, t'es pas obligé de faire genre.

Je me levai.

-Je vais pisser...

Je me rendis dans la salle de bain. J'avais même pas envie de pisser, mais je voulais foutre le camp. Je voulais pas être celui qui fou en l'air la vie de mon frère. La putain de fenêtre des chiottes était genre vraiment hauteet genre vraiment étroite. C'est clair je passais pas dans ça et si je sortais bah il allait me voir.

Je mis mes mains sur le rebord du lavabo et me regardai dans le mirroir.

*Tu veux pas le tuer, bah suicide toi... T'es qu'un poids mort, personne veut de toi, tu veux le rendre heureux bah tire toi une balle entre les deux yeux. Y sera mieux sans toi !*

Je gueulai un coup énorme, avant de donner un coup de boule dans le miroir.

-TA GUEULE....TU DIS QUE DES CONNERIES ESPÈCE DE CONNARD...

Je continuais de regarder mon reflet tout défait dans le miroir. J'avais la gueule en sang, mais je sentais rien. Je l'entendais rire dans ma tête. Je me pris la tête à deux mains et me mis à faire les cent pas jusqu'à ce qu'un employé entre dans la salle de bain. Je lui lançai un regard noir.

-Casse toi connard...

Finalement c'est moi qui passai au côté et je ramassai ma veste à la table avant de sortir dehors. Peu de temps après j'avais Quentin sur les talons. Je me tournai vers lui.

-Casse-toi... Tu vas pas perdre ta vie à essayer de me faire vivre la mienne... Ça sert à rien, je t'emmerde et t'as pas de vie normal à cause de moi...

J'étais enragé, mais vraiment triste en même temps. J'étais pas qu'un con...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quentin W. Blackbird

avatar
Little Tortue Boom-Boom


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 11/04/1986
✖ Bougies : 32

MessageSujet: Re: Frère en liberté ! Mar 6 Mar - 7:21



Je trouvais l'idée d'avoir mon frère en guise de coloc hyper génial, enfin, il faudrait sans doute qu'il se trouve un job, pas juste pour aider, mais aussi pour prouver au doc qu'il était capable. Il s'énerva un peu tout seul, sans que je comprenne pourquoi. Peut-être que sa voix dans sa tête m'aimait pas. Je lui demandais s'il trouvait un truc à revoir dans mon jeu.

-Je le trouve bien ton jeu, mais en même temps ça fait des masses de temps que j'avais pas jouer à quoi que ce soit, je suis peu-être pas l'analyste le plus douer qui soit hein.
- Bah, c'est à toi que je demande ton avis. Justement si tu trouve qu'y a un manque quelque part, ça vaut plus que si c'est un gamer pro j'crois.

Puis bon, j'étais jamais qu'au début du projet. Je comptais refaire les graphismes, quand j'aurais du temps pour ça.

-T'sais Quent', j'ai pas toujours eu la voix, j'ai pas toujours été aussi crinqué que je le suis. Quand on passe cinq ans enfermé chez les fous, sans que personne ne vienne te voir et que tu as l'impression d'être le seul mec normal dans un plan de déjanté, on se développe des moyens pour battre la solitude. Y prend de la place, mais y a toujours été là quand tout le monde m'ont laissé tomber, quand tout le monde me prenait pour un fou alors que je me défonçais comme tout les ados le font, bah lui il était là...Avec les médoc c'est devenu un balrog mec t'a pas idée, puis bah là... Il reste là, mais je suis pas con, je sais que tu me trouves lourd et que je te fais chier, t'es pas obligé de faire genre.
- J'avais pas droit à venir te voir. S'ils avaient pas été sur moi h24 je serai venu, j'te jure. je te trouves pas lourd, Arnaud !

Et puis, c'était mon frère. Je l'avais jamais trouvé lourd ou quoi. Je voyais pas pourquoi il me disait ça.

-Je vais pisser...

Il se leva et partit en direction des sanitaires. Je restais tout seul face à mon verre. J'entendis un peu de grabuge plus loin, mais j'y prêtais pas vraiment attention. Je réfléchissais un peu à mon jeu. Puis je vis Arnaud passer limite comme une furie, la gueule défaite. Uh ? Je jetais un billet sur la table et me ruai à la suite de mon frère.

- Eh ! Monkey ! Mais attends moi !!

Il se tourna vers moi.

-Casse-toi... Tu vas pas perdre ta vie à essayer de me faire vivre la mienne... Ça sert à rien, je t'emmerde et t'as pas de vie normal à cause de moi...
- Non.

Je me grattai l'oreille.

- Non je vais pas me casser. T'es mon frangin, j'en ai rien à foutre de ce que pense les gens et je perds pas mon temps avec toi. Si ma vie elle était normale, je me ferai chier. On est pas comme les autres, et alors ? Tu crois que je viens par obligation ? N'importe quoi. Les parents veulent même pas que je vienne te voir, mais ils peuvent pas m'en empêcher parce que je suis adulte maintenant.

J'aimais pas voir mon jumeau dans cet état. Il avait une voix dans sa tête, et alors ? Moi j'avais des troubles obsessionnels compulsifs, c'était pas mieux.

- Je te signale que de nous deux, c'est moi le lourd ! Avant je pouvais même pas quitter l'appart sans vérifier 7 fois que j'avais bien fermé ma porte. Et puis merde ! Tu vas voir, je réussirais à te faire sortir du centre. On se cassera d'ici, et même ton balrog il deviendra super cool.

Je lui fis un sourire.

- Toi et moi contre le monde entier, frangin ! On devrait rentrer à l'appart. Faut soigner ta caboche, c'est assez flippant. Allez, viens Monkey !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arnaud H.Blackbird

avatar
I'm crazy but i know


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 11/04/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : J'Squatte mon fra'

MessageSujet: Re: Frère en liberté ! Mar 6 Mar - 15:03

Je gueulai à Quentin de se casser, que de toute façon je pourissais sa vie, mais il bougea pas d'un poil de cul.

-Non.

Je restai planté là à attendre ses arguments.

-Non je vais pas me casser. T'es mon frangin, j'en ai rien à foutre de ce que pense les gens et je perds pas mon temps avec toi. Si ma vie elle était normale, je me ferai chier. On est pas comme les autres, et alors ? Tu crois que je viens par obligation ? N'importe quoi. Les parents veulent même pas que je vienne te voir, mais ils peuvent pas m'en empêcher parce que je suis adulte maintenant.

Je secouai la tête.

-Je te signale que de nous deux, c'est moi le lourd ! Avant je pouvais même pas quitter l'appart sans vérifier 7 fois que j'avais bien fermé ma porte. Et puis merde ! Tu vas voir, je réussirais à te faire sortir du centre. On se cassera d'ici, et même ton balrog il deviendra super cool.

Je levai les bras en l'air.

-C'est toi qui est en appart' justement...

Donc pas si lourd. Il me fit un sourire et je me forçai pour lui rendre.

-Toi et moi contre le monde entier, frangin ! On devrait rentrer à l'appart. Faut soigner ta caboche, c'est assez flippant. Allez, viens Monkey !

Je secouai la tête.

-Je vais rentrer au centre... Visiblement c'est pas une bonne idée, le grand air me donne le tournis et le balrog commence à m'faire chier...

C'est surtout que j'avais pas pris la petite pillule rouge pour lui faire fermer la gueule à st'enculer.

-Ton jeu est bien, merci pour la bière et tu repasseras... Ça va je connais le chemin je peux y aller tout de seul.

Je mis mes mains dans mes poches et je repris la route vers le centre. Évidemment Quentin me suivi.

-Je vais me faire analyser par le doc belle gueule qui fout des complexe à Apolon, tu vas foutre quoi ? La danse de la banane devant la porte en attendant que je sorte ? Guerta va te matter, dis-je en riant.

Finalement, nous arrivâmes devant le centre et les grilles s'ouvrit. J'entrai en soupirant et regardai à gauche un garde en demi-décongélation, puis je regardai le ciel.

-Y a neigé assez tu crois ou il c'est pissé dessus pendant un coup de vent ?

Je haussai les épaules et entrai. Je quittai mon frère entre la cafet et le bureau du psy...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Frère en liberté !

Revenir en haut Aller en bas

Frère en liberté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Le St James-
Sauter vers: