Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Faut vraiment que ça arrête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Faut vraiment que ça arrête ! Jeu 5 Juil - 12:33

Je commençais peu à peu à reprendre des forces et réussi à retirer les tubes de mon nez qui était relié au respirateur artificiel. Le feu me montait au joue comme si le sang affluait en masse vers mon visage et ma voix s'était légèrement éclaircie. Je dis à Zack que j'espérais ne pas avoir fait ça pour rien, mais qu'au moins nous étions sorti.

-Au moins on est sortis ? Au moins on est sorti ? Bordel, Abi ! C'est le truc le plus con que t'es fait et tu t'en réjouis !? Tu penses à tout le tort que ça aurait pu causer ? C'était la chose la plus absurde ! Le meilleur moyen pour que Nuada parte en croisade pour venger ta mort ! Parce qu'il aurait jamais cru au suicide !

Je baissai les yeux comme un enfant qu'on venait de réprimender. Il se leva et se cala dans un coin du mur.

-Zack ... Je...

Je laissai ma phrase en suspend. Vallait mieux que je n'ajoute rien et que je le laisse se calmer. Je croisai les bras en remontant la couverture sur mes épaules et la porte grinca lentement pour nous signaler qu'elle ouvrait. Je levai les yeux avec un éclair de terreur dans le regard, qui se changea rapidement en un soulagement monstre lorsque je vis Remy dans l'embrasure de la porte. Mon coeur cognait contre ma poitrine à vive allure. Je lui fis un faible sourire et il s'avança vers moi et déposa un baiser sur mes lèvres qui fut trop court à mon goût, mais ce n'était pas le temps des grandes embrassades.

-On sort. Kieran devrait arriver vite. Harvard, ça va ?

Ce dernier lui répondit par l'affirmative, même s'il y avait toujours se soupçons de colère dans sa voix. Sa machoire était crispé comme lorsqu'il était contrarié et ses sourcils formaient une genre de pointe au-dessus de ses yeux.

-Bon, tu vas aider Abi à marcher. Je passe devant.

Je grimaçai en tirant sur l'aiguille que j'avais de planter dans le bras et en retirant tout ces fils qui me reliaient à différente machine. Je me dépêchai d'arrêter le moniteur cardiaque pour ne pas alarmer personne s'il se mettait à sonner et passai mon bras autour des épaules de Zack. L'ambiance était froide entre lui et moi.

-Je suis désolé Zack, ne m'en veut pas je t'en prie... murmurai-je en un souffle à son oreille.

Je m'accrochai à lui comme à une bouée de sauvetage et nous suivîmes Remy à travers de sombre couloir. L'odeur était infecte, comme un vieux sous-bassement humide, le froid me transperçait la peau et le béton rèche sous mes pieds nus me blessait légèrement, mais je continuai d'avancer sans me plaindre. J'avais mes basket à la main, mais je n'avais pas eu le temps de les enfiler.

-Va falloir être rapides et discrets.

JE lui fit signe d'attendre un instant et mis mes chaussures. Hors de questions d'essayer de passer innaperçus en me promenant nue pied dans le centre ville quand même. Nous sortîmes ensuite dehors sans trop de mal et j'écarquillai les yeux en voyant le pick-up de mon petit-ami. Il n'allait pas aller très loin dans cet état. Soudain un sourire de victoire étira les lèvres de Remy.

-Le taxi est avancé. On dégage !

Je regardai le van noir dans lequel nous étions arrivé ici et fronçai les sourcils.

-Quoi ?? ... C'est de la folie, y a un traceur dans leurs véhicule, aussi bien retourner à l'intérieur et dire qu'on à été prendre l'air...

J'eus l'impression de parler dans le vide tellement il n'eut aucune réaction à ce que je venais de dire. Au lieu de ça, Remy donna sa veste à Zack pour camoufler mon sang sur la chemise de se dernier et il le remercia... simplement comme ça. Nous montâmes à bord, malgré que je n'étais pas dutout confiente à cette idée. Remy fit tourner le moteur et il sorti du stationnement du centre. Il roula pas très longtemps avant de s'arrêter en bord du chemin.

-A partir de maintenant, on marche. On trouve un endroit bondé, et on se fond dans la masse en attendant Kieran. ça va aller, Abi ?

Je poussai un soupir.

-Ça va aller oui ... Je sais pas combien de temps j'arriverai à marcher, mais on est près du centre-commercial. Ce devrait être assez bondé.

Je m'accrochai de nouveau à Zack et nous sortîmes du van noir. En temps normal nous aurions pu faire le trajet jusqu'à l'entrée du centre-commercial en cinq ou six minutes, mais vu la vitesse à la quel j'arrivais à avancer, nous mîmes un bon quinze minutes à se rendre. Je trouvais étrange d'être bloti contre Zack et mes doigts solidement noué aux siens alors que Remy était juste à côté de nous, mais je crois que c'était pas le temps de penser à ce genre de truc. Nous finîmes par trouver un banc près de l'entrée où il y avait sans arrêt du vas-et-viens. Je m'assis quelques instant en cherchant mon souffle. Je tirai sur mes manches pour cacher mes pensements un peu rougis et tournai la tête vers Remy.

-Pourquoi est-ce que tu étais au centre ? Comment t'as réussi à nous sortir de là sans que Hanson nous coince ?

Hanson avait des yeux partout. Je n'étais pas restée là-bas longtemps, mais assez pour savoir que cet homme me filait froid dans le dos. Mes épaules retombèrent comme en me déchargeant d'un poids énorme sur mes épaules.

-J'ai vraiment envie que ça s'arrête... Je crois que j'ai secrètement souhaiter que mon plan aboutisse... Je suis fatiguée.

Oui, j'avais secrètement souhaiter mettre fin à mes jours pour enfin pouvoir me reposer.

-Sérieusement combien de femme peuvent dire qu'elle ce sont fait kidnapper deux fois, violer, battue et tomber amnésique en moins de six mois... Je dois être damnée...

J'avais dit le tout d'un ton très détachée, un peu comme si j'aurais demandée ce qu'on mangeait pour souper. J'étais simplement exténuée. Je voulais reprendre mes cours, vive une vie simple et normal... Est-ce que c'était vraiment trop demandé?

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zack MacAllister

avatar
♥ Valet de Coeur ♥ Always.


✖ Messages : 28
✖ Date de naissance : 03/01/1987
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Jeu 5 Juil - 14:20


L'arrivée de Jeremy était plutôt providentielle. Je me contentais du minimum en parlé. J'étais toujours en colère. Non pas que j'en veuille à Abigail... Mais... pourquoi ne m'avait-elle pas fait confiance quand j'avais dit que j'avais un plan ? Elle avait beau s'excuser... ça ne changeait rien. C'était comme si elle me traitait comme un imbécile ! Ou pire. Un incompétent inutile ! Jeremy ne roula pas très longtemps avant d'abandonner le véhicule emprunté. C'était assez judicieux. Il nous dit ensuite qu'il était temps de se fondre dans la masse. Puis il s'enquit de l'état de sa petite amie.

-Ça va aller oui ... Je sais pas combien de temps j'arriverai à marcher, mais on est près du centre-commercial. Ce devrait être assez bondé.
- C'est toujours bondé tu veux dire.corrigeai-je machinalement.

A ma surprise, elle s'accrocha à moi pour marcher. Je me sentis un peu mal, vis à vis de Jeremy. C'était à lui qu'elle aurait du s'accrocher. Pas à moi. Même si j'étais un peu content qu'elle l'ait fait. Il nous fallut bien un quart d'heure pour arriver au centre commercial. Abi s'assit sur le premier banc venu et tira sur ses manches pour cacher ses cicatrices. Je m'assis à côté d'elle.

-Pourquoi est-ce que tu étais au centre ? Comment t'as réussi à nous sortir de là sans que Hanson nous coince ?

Elle fixai Remy.

- Je pensais que tu y étais dès le départ. Et Hanson... Disons... Qu'il n'est pas exactement celui qu'il prétend être. Je t'expliquerai plus tard.

Je fixais mes pieds. J'avais qu'une envie : rentrer chez moi, me changer et dormir. Effacer cette période merdique de ma mémoire. Tout le poids du monde eut soudain l'air de peser sur les épaules d'Abi.

-J'ai vraiment envie que ça s'arrête... Je crois que j'ai secrètement souhaiter que mon plan aboutisse... Je suis fatiguée.

Je me mordis les joues pour pas répliquer.

-Sérieusement combien de femme peuvent dire qu'elle ce sont fait kidnapper deux fois, violer, battue et tomber amnésique en moins de six mois... Je dois être damnée...

Jeremy vint l'enlacer.

- Hey, dit pas ça. ça va aller, maintenant, ok ? C'est finis maintenant.

Il essayait de la réconforter comme il pouvait. Je me levais et fourrais mes mains dans mes poches. Je me sentais comme de trop. La cinquième roue du carrosse. Sérieusement, je pouvais même pas prétendre à essayer de rivaliser avec un mec comme Remy. Moi j'étais juste l'intello à la ramasse.

*Pourquoi est-ce que je peux pas arrêter de t'aimer, Abi ?*


A voir la tête qu'elle tirait, elle avait entendu. Je jurais intérieurement.

- J'vais appeler Kieran.dis-je précipitamment.

Je m'éloignais en direction des cabines téléphoniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Mer 11 Juil - 12:11

J'avoua à Remy et Zack que j'avais secrètement souhaiter que mon plan aboutisse. Je voulais que tout s'arrête. C'était le carnaval de l'horreur depuis que j'étais arrivée dans cette ville maudite et tout le monde m'utilisait pour atteindre Kieran qui devait limite frôler la folie. Remy m'enlaça et je me laissai faire, le visage enfouis dans son cou. Il m'avait manquée plus que je ne l'avais crue.

-Hey, dit pas ça. ça va aller, maintenant, ok ? C'est finis maintenant.

Je ne le croyais pas vraiment et j'étais persuadée qu'il disait plus ça pour me réconforter que parce qu'il le croyait réellement, mais c'était bien de l'entendre. Je vus Zack du coin de l'oeil qui se leva visiblement mal à l'aise et je me défis des bras de mon amoureux en regardant celui qui était devenu mon meilleur ami. J'allais prendre la parole, mais ses pensées me clouèrent sur place.

-*Pourquoi est-ce que je peux pas arrêter de t'aimer, Abi ?*

Je sentais mon coeur cogner dans ma poitrine, par malaise et par tristesse. Je me levai du banc.

-J'vais appeler Kieran. dit-il rapidement.

Il se précipita à la hate vers les cabines téléphoniques. Je me tournai vers Jeremy.

-Je dois aller lui parler deux minutes d'accord ?

Je n'attendais pas vraiment son accord et rejoignis Zack avant qu'il n'est les temps de composer le numéro de mon frère. Je l'attirai contre moi et le serrai dans mes bras comme on sert une personne à qui l'on tiens énormément.

-Je suis désolée de tout ce que je te fais subir et endurer Zack. Crois moi j'aurais aimée que ce soit plus simple et qu'on puisse être ensemble qu'on le voulait autrefois, je ne vais jamais cesser de t'aimer non plus, mais j'ai appris à transférer l'amour que j'avais pour toi de la même façon que j'aime Kieran.

Je le regardai dans les yeux.

-Aime-moi comme une soeur, je ne veux pas te perdre et je ne veux pas que tes sentiments pour moi nous éloignes. J'ai besoin de toi dans ma vie et de lui aussi. Je vous aimes simplement pas de la même façon.

Je décidai de ne pas en dire plus. L'envie de l'embrasser me parcouru pendant une fraction de seconde, mais pas pour l'amour, plus comme pour lui donner ce que je croyais qu'il voulait, mais je n'en fit rien. Je baissai simplement les yeux et retournai au-près de Remy.

-Je veux rentrer à la maison, prendre un long bain chaud, manger un bon repas et me blotir contre toi dans notre lit ... Tu crois que c'est possible?

Je lui fis un faible sourire.

-Puis je veux que tu m'expliques pourquoi Donovan Hanson à soudainement décidée de t'aider , de nous aider en fait.

Et j'avais hâte de voir mon frère et d'être certaine que tout allait aller pour le mieux.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zack MacAllister

avatar
♥ Valet de Coeur ♥ Always.


✖ Messages : 28
✖ Date de naissance : 03/01/1987
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Mer 11 Juil - 15:49


Je m'étais esquivé vers le téléphone après avoir gaffé. Parfois, le don d'Abigail était une plaie. Non en fait la plaie, c'était d'être incapable de passer à autre chose. C'était pathétique. J'allais composer le numéro de Kieran lorsque la jeune femme me rejoignit. Elle m'attira à elle et me serra dans ses bras.

-Je suis désolée de tout ce que je te fais subir et endurer Zack. Crois moi j'aurais aimée que ce soit plus simple et qu'on puisse être ensemble qu'on le voulait autrefois, je ne vais jamais cesser de t'aimer non plus, mais j'ai appris à transférer l'amour que j'avais pour toi de la même façon que j'aime Kieran.

Je sentais venir la suite gros comme un éléphant dans le couloir... Elle me fixa dans les yeux.

-Aime-moi comme une soeur, je ne veux pas te perdre et je ne veux pas que tes sentiments pour moi nous éloignes. J'ai besoin de toi dans ma vie et de lui aussi. Je vous aimes simplement pas de la même façon.

Ouais sauf qu'un frère était pas sensé avoir envie de faire l'amour à sa soeur.

- Je peux pas, Abi... Tu le sais très bien. Il y a jamais eu que toi. Je peux pas te considérer comme "simplement ma soeur". Je suis pas Kieran et encore moins Jeremy. Je dirige pas un empire et j'ai pas de super pouvoir. J'suis pas de taille. C'est tout.

Je haussai les épaules. J'essayai de garder la tête vide. La chose la plus dure à faire.

- Vas-y. Rejoins-le. Faut que j'appelle Kieran.

J'étais habitué à toujours être en second plan, alors, pourquoi ça changerait maintenant ? Elle baissa les yeux et repartit vers Jeremy. Je pris un instant pour reprendre mes esprit avant de composer le numéro de Kieran. Il décrocha immédiatement. La conversation fut brève. Je raccrochai. J'étais tenté de tourner les talons et de rentrer à pieds. Mais a mon avis, si je faisais ça, les deux O'Ryan allaient quelque peu gueuler. Je soupirai et allait rejoindre Jeremy et Abi. J'avais qu'une hate, pouvoir enfiler des fringues qui m'appartenaient et qui n'étaient pas couvertes de sang.

- Il sera là d'ici cinq ou dix minutes. Il nous a demandé de rester ici.

Je m'assis un peu à côté du couple et observais les allées et venues des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Mer 11 Juil - 16:30


On avait réussi à se fondre dans la masse, c'était déjà ça. Harvard se leva et prétexta aller téléphoner à Kieran mais il y avait quelque chose qui semblait ne pas aller avec lui. Abi se tourna vers moi.

-Je dois aller lui parler deux minutes d'accord ?
- Oui, bien sur.

Je la regardais s'éloigner et ne pus m'empêcher d'éprouver une légère jalousie quand elle prit Zack dans ses bras. Leur conversation fut assez brève. Abi revint tandis qu'il passait son coup de téléphone. Elle me fit un faible sourire.

-Je veux rentrer à la maison, prendre un long bain chaud, manger un bon repas et me blotir contre toi dans notre lit ... Tu crois que c'est possible?

Je lui souris.

- J'peux essayer de cuisiner quelque chose. Ton frère va nous ramener, j'suppose.

Je n'étais pas un cordon bleu, mais je pouvais éviter de faire cramer des pattes.

-Puis je veux que tu m'expliques pourquoi Donovan Hanson à soudainement décidée de t'aider , de nous aider en fait.
- Je préfèrerais éviter d'en parler dans un endroit comme ça...

Puis je me rappelais qu'elle avait un don parfait pour ça.

- Tu promets de pas hurler ni normalement ni par la pensée, lui soufflai-je.

J'attendis qu'elle acquiesce.

* Donovan... C'est mon père... Je sais, ça parait énorme dit comme ça, mais c'est la vérité. Ce qu'il m'a dit, il faudrait être foutrement tordu pour l'inventer...*

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Jeu 12 Juil - 0:56

J'osai demander à Zack de m'aimer comme une soeur plutôt que comme la femme qu'il n'aurait plus. Je me sentais mélangée et départagée entre lui et Jeremy, même si je ne remettais pas en cause mon amour inconditionel pour ce dernier.

-Je peux pas, Abi... Tu le sais très bien. Il y a jamais eu que toi. Je peux pas te considérer comme "simplement ma soeur". Je suis pas Kieran et encore moins Jeremy. Je dirige pas un empire et j'ai pas de super pouvoir. J'suis pas de taille. C'est tout.

Une boule se forma dans ma gorge et je baissai les yeux. J'avais envie de prendre la parole encore, mais rien de ce que j'allais dire pourait y changer quoi que ce soit.

-Vas-y. Rejoins-le. Faut que j'appelle Kieran.

Je fixai mes pieds un moment, comme si je devais leur donner la permission pour avancer et je tournai les talons. Je retournai au-près de Remy et lui dit que je voulais simplement prendre une bonne douche chaude, manger un bon repas et me blotir contre lui.

-J'peux essayer de cuisiner quelque chose. Ton frère va nous ramener, j'suppose.

Je lui fis un demi-sourire et déviai en lui demandant pourquoi Donovan Hanson avait-il accepté de l'aider de la sorte.

-Je préfèrerais éviter d'en parler dans un endroit comme ça...

Je l'interogeai du regard, j'étais encore plus curieuse du coup.

-Tu promets de pas hurler ni normalement ni par la pensée,souffla-t-il.

J'acquiesçai d'un signe de tête incertain. Dit comme ça, ça faisait un peu peur.

-* Donovan... C'est mon père... Je sais, ça parait énorme dit comme ça, mais c'est la vérité. Ce qu'il m'a dit, il faudrait être foutrement tordu pour l'inventer...*

Ma main se plaqua sur ma bouche d'un geste automatique et mes yeux s'ouvrirent en grand. Je sursautai lorsque Zack reprit place à côté de moi.

-Il sera là d'ici cinq ou dix minutes. Il nous a demandé de rester ici.

Je le remerciai d'un faible sourire et rivai mon regard sur Remy.

-*T'en est certain ?!?*

Mon dieu ! Il était le fils de Donovan Hanson ... Réellement ? La boule dans ma gorge se reserra ne laissant passer qu'un filtre d'air pour m'empêcher de suffoquer. Je ne savais pas quoi dire et je n'osais pas me servir de mon don par peur de perdre le contrôle et que tout le monde entende. Je sursautai de nouveau lorsque la voiture de mon frère se stationa en trombe, de travers soit dit en passant, assez près de nous. Je me levai au moment où il sorti de sa voiture et lui sautai dans les bras. L'émotion laissa sortir quelques larmes.

-Kieran !!! Dit moi que tu vas bien, dit moi que tu leurs a pas laissé ton casino je t'en prie ...

Je me reculai et le regardai fixement dans les yeux.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Jeu 12 Juil - 12:52


Après avoir laissé "ma place" et surtout ma gueule à TJ, j'étais parti en direction du centre Heiser, histoire de récupérer Abi, avec l'aide d'Harvard et Jeremy, a grand renfort de mandale dans la tronche s'il le fallait. Alors que j'étais pas loin d'arriver à l'asile, je reçus un appel. C'était Zack, depuis une cabine du centre commercial. J'opérai un demi-tour qui me valut des coups de klaxon furieux de la part d'autres conducteurs. Je me garai en trombe devant la galerie commerciale. A peine j'étais sorti de ma voiture que ma soeur se jeta dans mes bras. Je la serrai contre moi tandis qu'une larme ou deux lui échappaient.

-Kieran !!! Dit moi que tu vas bien, dit moi que tu leurs a pas laissé ton casino je t'en prie ...

Elle se recula pour me fixer droit dans les yeux. Je lui fis un sourire en coin.

- ça va mieux maintenant que t'es hors de danger. Et il est pas encore né celui qui me fera plier. On a quelques alliés de taille.

Je lui souris de nouveau, avant de remarquer les bandages sur ses poignets. Je fronçais les sourcils et jetais un coup d'oeil à Harvard qui détourna le regard, mal à l'aise.

*Je veux pas savoir pourquoi tu as fait ça, mais ne refais plus jamais ça, je me suis bien fait comprendre ?*

J'attendis qu'elle acquiesce.

- Dès que tu seras en forme, tu apprendras à te défendre. Et c'est pas une proposition.

Il n'était pas encore né celui qui pourrait dire que les O'Ryan étaient des lâches. Il était hors de question que l'on cède face à quoi ou qui que ce soit.

- "Riamh Ná cuir amháin glúine, tugann suas." (ne mets jamais jamais un genou à terre, ne baisse jamais les bras) N'oublie jamais ça, petite soeur. Tu es une O'Ryan et les O'Ryan n'abandonnent jamais.

Je détournai mon attention vers Remy et Harvard.

- Merci les gars. Zack, tu vas avoir du boulot vu que pour l'instant... tout est "court-circuité".

Il haussa légèrement les épaules, en bon génie désinvolte.

- Le plus chiant dans l'affaire, c'est que j'ai perdu un bon ordi dans cete histoire. Mais ils arriveront pas à grand chose avec.

J'acquiesça. ça je voulais bien le croire.

- On ferait mieux de rentrer. Enfin, je vous laisse chez moi, vous y craindrez rien, il me reste quelques détails à régler au casino.

Je ne pouvais pas laisser TJ à ma place éternellement, maintenant que j'étais assuré que tout le monde allait bien. Nous embarquâmes donc dans ma voiture et je pris la direction de chez moi. Le trajet se passa dans un léger silence. Je me garais devant chez moi.

- N'ouvrez à personne, sauf moi, ok ? J'ai bien peur que pour l'instant, il n'y ait pas grand monde à qui on puisse se fier. En attendant que je... m'assure de la loyauté de mes hommes, on dira qu'on est seuls contre tous.

Je faisais confiance à Harvard depuis un paquet de temps et c'était pas lui qui me trahirait. Quand à Jeremy, il avait fait ses preuves. Avec ces deux-là à ses côtés et chez moi, Abi ne risquait pas grand-chose... Du moment que personne savait qu'elle s'était "évadée". Il valait mieux que je retourne au plus vite au Shamrock. TJ pouvait peut-être prendre mon apparence, mais je n'étais pas sur qu'il puisse bluffer beaucoup de monde, et plus le temps passait, plus il y avait de chance que le pot-aux-roses soit découvert.

- Vous vous en sortirez sans moi ?
- On devrait s'en sortir.

Je voulais bien le croire.

- Harvard, faudra que tu t'occupes au plus vite de remettre tout ton... "bazar" en route.
- C'est comme si c'était fait.

J'attendis qu'ils soient à l'intérieur pour retourner discrétos au casino.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête ! Dim 15 Juil - 21:57


_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Faut vraiment que ça arrête !

Revenir en haut Aller en bas

Faut vraiment que ça arrête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Faut vraiment que çà cesse!
» Il faut vraiment que tu apprennes à séduire correctement ! (Marcus) [X]
» Arrête de croire... Faut Boire!! ♦ Kara
» (Cirilla) Il en faut peu pour être heureux Vraiment très peu pour être heureux ♫
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Commerces-
Sauter vers: