Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Y'a comme de l'électricité dans l'air ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Scarlett Valentine

avatar


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 20/02/1988
✖ Bougies : 30

MessageSujet: Y'a comme de l'électricité dans l'air ... Ven 29 Juin - 11:50


Scarlett "Volt" Valentine


L'eau conduit l'électricité, mais si tu mets du vin dedans, elle a plus le droit de conduire.



Carte d'Identité
Crédits:





Nom : Valentine
Prénom : Scarlett
Surnom : Volt
Age : 24 ans
Origines : Caraïbes
Groupe : Special Neutral
Don : Contrôle l'électricité



This is the story of my life

Je suis née à New-York, le 20 février 1988. Mes parents, originaires des Caraïbes ont émigré en Amérique dans les années 60 avec l'idée de commencer une nouvelle vie, loin de la misère qui les avait poussé à quitter leur île natale. Ils ont vite déchanté. Le Bronx n'est pas vraiment une destination de rêve. Mais mes parents, complètement fauchés, n'ont pas trop eu le choix. Une fois sur place, ils ont fait ce qu'ils ont pu pour survivre. Accumulant les jobs merdiques, travaillant comme des forcenés, tout ça pour vivre dans un appart minuscule, mais ils arrivaient tant bien que mal à joindre les deux bouts.

C'est comme ça que j'ai grandi, mes parents étaient pas souvent là, alors je passais beaucoup de temps avec mon frère. Enfin, ça, c'est quand on était gamins. À l'époque, j'avais une véritable admiration pour Neal. De cinq ans mon aîné, il était mon protecteur, mon héros et mon meilleur ami. Le parfait grand frère quoi. Il venait me chercher à la sortie de l'école, distribuait les coups de poings quand on venait m'embêter, m'accueillait au creux de ses bras pendant que les parents se gueulaient dessus dans la pièce d'à côté.

Mais les choses ont bien changés.

En grandissant, on s'est peu à peu éloigné l'un de l'autre. J'allais toute seule au lycée, avait trouvé un moyen imparable pour me débarrasser des mecs trop têtus ( un coup de pied bien placé et l'affaire est réglée ! ). Quand les vieux se disputaient, je me contentais de quitter l'appart en claquant la porte. Je traînais dans la rue avec quelques potes. Bon, je vais pas vous faire croire que j'étais une sainte, j'ai participé à quelques bagarres, fumé quelques joints pendant mon adolescence, comme s'en souvient mon casier judiciaire ... Mais j'ai jamais trempé dans les multiples trafics qui pullulaient dans le quartier. Je me suis toujours tenue loin des gangs, de la mafia et de tous ces fous furieux.

C'est à peu près à cette période que j'ai découvert mon pouvoir. Les premières fois, c'était pas grand chose, l'air qui semblait ... électrique, les gens qui se prennent l'électricité statique quand j'étais dans les parages. Au début, ça marchait surtout en fonction de mes émotions, en particulier la colère. Plus je m'énervais, plus le phénomène s'aggravait, jusqu'à ce que je fasse tomber la foudre au beau milieu de la cour du lycée. Là, je me suis dit que quelque chose clochait ...

J'en ai parlé à personne. La seule personne à qui j'aurais pu me confier, c'était mon frère. Mais Neal se faisait de plus en plus distant, on le voyait rarement à la maison et je le soupçonnais de traîner avec des gens pas nets. Mais à chaque fois que j'essayais de parler avec lui, ça terminait irrémédiablement en dispute. Faut dire qu'on avait un assez fort caractère tous les deux. Du coup, j'ai gardé l'histoire de mon "pouvoir" pour moi.

Il y eut quelques autres "incidents" parce que j'arrivais pas à me contrôler, j'ai même faillit tuer un mec un jour. Alors j'ai décidé de m'entraîner, histoire que je fasse pas tomber la foudre à chaque saute d'humeur. J'allais dans une vieille décharge abandonnée pour m'exercer. Bon, l'odeur était plus que gênante, mais au moins j'étais tranquille ... ou presque. Y'avait un clochard qui traînait dans le coin. Trougnac. J'sais pas si c'était son vrai nom ou quoi. Il m'a surprise un jour en train d'utiliser mon pouvoir. Cela n'a pas paru l'effrayer, sans doute parce qu'il était ivre mort. Notre relation était un peu houleuse au début, mais on a finit par sympathiser. Et je me retrouvais à me confier à lui plus que je ne l'avais jamais fait avec personne.

Un jour, il y eut un attentat dans notre quartier. Pas de terroristes, hein, y'a pas besoin de ça dans le Bronx. On a déjà les gangs et la mafia. J'ai jamais vraiment su qui avait causé l'explosion qui tua mes parents. J'avais dix-neuf ans. Notre appart n'était plus qu'un champ de ruine et Neal était introuvable. Je me retrouvais à crécher chez une amie, me demandant où mon frangin avait pu passer. Au bout de deux semaines, je commençais à craindre qu'il soit mort lui aussi lorsqu'il m'envoya un texto, au beau milieu de la nuit, me demandant de le rejoindre devant mon ancienne école.

Intriguée, je me rendis sur place pour découvrir Neal salement amoché, la lèvre fendue, un oeil au beurre noir. Je commençais à l'engueuler, lui reprochant son absence alors que nos parents étaient morts, et lui demandait ce qu'il avait bien pu foutre pour se retrouver dans cet état. Il me fit taire en me donnant deux grosses liasses de billets. Je restais interdite tandis qu'il m'expliquait maladroitement qu'il avait des ennuis avec les O'Ryans et qu'il valait mieux que je quitte la ville. Les O'Ryans ! Rien que ça ! C'était juste les gars les plus dangereux du quartier ! Mais qu'est-ce qu'il avait foutu cet abruti ?!

Il refusa de m'en dire plus. Je ne su jamais d'où venait les dix milles dollars qu'il me refila en liquide ce soir-là. Je ne su jamais si la mort de nos parents avait quelque chose à voir avec ses emmerdes. La seule chose qu'il répétait en boucle, c'est que je devais quitter la ville, parce que c'était pas impossible que les irlandais soient à ma recherche. Je lui criais dessus, l'insultait, lui crachait au visage et finit par fondre en larmes dans ses bras.

Tout au long de la soirée, on avait pu observer des éclairs dans le ciel, sans qu'il n'y ait de nuages d'orage. Un phénomène qui intrigua grandement les météorologues ...

J'ai fini par quitter New-York comme me le demandait Neal. C'était il y a cinq ans déjà. Dans l'intervalle, j'ai pas mal voyagé à travers le pays, me posant de temps à autres. Grâce à l'argent que mon frère m'avait donné, j'ai pas eu de problèmes au début. Mais ensuite il a fallut que je trouve du travail. Comme j'étais assez bricoleuse, je dégottais un garagiste dans le Colorado qui accepta de me former. Je me découvrais ainsi une passion pour la mécanique, et pour les motos. Là-bas, je retrouvais une vie à peu près normale. J'avais aucune nouvelle de mon frère, et n'avais pas particulièrement l'impression d'être poursuivie par la mafia irlandaise. J'oubliais peu à peu cette histoire.

Puis il y a quelques mois, j'ai entendu parler de Louisville. Paraît qu'il y aurait des gens comme moi par là-bas. Niveau pouvoir surnaturel je parle et comme je rencontre encore des difficultés à contrôler le mien ...

Alors, j'ai fait ma valise et pris le premier avion pour le Kentucky.



In Your Head & When I look at you

Physique :
Je suis de taille moyenne. J'ai la peau mate de part mes origines carïbéennes, et de longs cheveux châtains qui m'arrivent jusqu'aux épaules. J'aime bien le changement, et il m'arrive de me teindre les cheveux, même si j'ai de plus en plus tendance à revenir au naturel. Mes yeux sont marrons. Je m'habille de façon assez simple.

Caractère :
J'ai un assez fort caractère, sans être peau de vache pour autant. Je me laisse pas marcher sur les pieds. Et vaut mieux éviter de me chercher, car je fais des étincelles, tant au propre qu'au figuré. Je suis assez indépendante et débrouillarde. Si je suis assez sociale, je reste introvertie et je m'ouvre difficilement aux autres. La plupart de mes amis ne me connaissent que superficiellement.
Je suis passionnée de mécanique, et ce que j'aime par dessus tout, c'est rouler à moto, quitte à me prendre quelques contraventions pour excès de vitesse.




Behind The Screen






Pseudo: Mystère et Boule de Gomme
Age: 19 ans
Avatar: Rihanna
Poste Vacant ou Inventé ? Inventé !
Double Compte ? (si oui, précisez) Alice et ses coloc's
Comment avez vous découvert le forum ? By Jazz
Le mot de la fin ? Vive la patate !
Le code de validationValidé par l'admin Patate !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Y'a comme de l'électricité dans l'air ... Ven 29 Juin - 13:30

Bienvenue collègue Very Happy

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Y'a comme de l'électricité dans l'air ... Ven 29 Juin - 14:00

Bienvenue à toi ^^ *bave sexy lady* lol

Mode Abigail on : On est pas dans battleship pas touche à remy ou je te bousille sinon bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Scarlett Valentine

avatar


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 20/02/1988
✖ Bougies : 30

MessageSujet: Re: Y'a comme de l'électricité dans l'air ... Sam 30 Juin - 11:13

Merci à tous les deux !
Au plaisir de te rencontrer Shannah Wink
Et j'ai aucune raison de faire du mal à Remy ... sauf si les O'Ryan viennent me chercher noise ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Y'a comme de l'électricité dans l'air ... Sam 30 Juin - 14:48

Eh là ! Calmos ! J'ai rien à voir dans vos histoires !

(mais si on touche à Abi, j'vous tue Very Happy )

Au passage, je déplace le sujet côté validé...)

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Y'a comme de l'électricité dans l'air ...

Revenir en haut Aller en bas

Y'a comme de l'électricité dans l'air ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fais moi découvrir ta bibliothèque.
» Je suis comme ce poison qui coule dans tes veines : je te fais mourir à petit feu ~ Maria
» Tell me this is a joke - Adonis
» Le courage est comme le diament il brille dans l'ombre ⌂ Modifications faites ! ⌂
» C'est fou comme on est bien informé dans notre beau pays
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Administration :: Les Archives :: Les Dossiers Validés-
Sauter vers: