Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Hunter C. Moriarty

avatar
♠ Valet de Pique ♠


✖ Messages : 67
✖ Date de naissance : 13/07/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Dans ton dos.

MessageSujet: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Mer 27 Juin - 13:26


Inutile de dire que j'étais agacé par le constant "rappel à l'ordre" de Daniel. Je ne pouvais même pas avoir une journée tranquille ! Je laissais donc, une fois de plus, Alexandre en plan. Je passais rapidement par mon studio, histoire de prendre une douche et de me changer avant d'aller "récupérer le colis", puis je pris la route du casino.

Si comme Daniel l'avait dit, Harvard était l'auteur du système informatique, récupérer seulement le pc ne servirait pas à grand chose. Ou du moins, on risquait plus de dégâts que de résultats. C'était pas ma préoccupation primaire, mais si c'était pour que ça me retombe dessus, non merci. Mieux vaut prévenir que guérir. Je me garais légèrement à l'écart du casino. Une fois rendu invisible, je me rendis à ce dernier, profitant de l'occasion d'une porte laissée entrouverte pour me faufiler à l'intérieur.

Se déplacer en étant invisible demande une attention de tout les instants quand on est en "mission" Il ne faut pas bousculer de personnes. Etre un vrai... fantôme. La première tâche était de récupérer le pc. En espérant que ce soit un portable, et qu'il soit dans le bureau. Là aussi, il me fallut attendre le moment opportun afin de pouvoir entrer. L'ordinateur tronait sur le bureau, écran replié, donc, éteint.

Dommage, l'inverse m'aurait facilité les choses.

Je le rangeais rapidement dans sa sacoche, que je passais en bandoulière, avant de le rendre invisible. Il ne restait plus qu'à attendre Harvard. Ce dernier arriva assez vite et stoppa en fixant le bureau. Il fronça les sourcils un instant, avant de parler dans le vide, se demandant s'il avait oublié son ordi dans sa voiture. Il tourna les talons. Je le suivis, il allait me faciliter la tâche, en plus ! Comme si le dieu de la chance était avec moi, l'intello "Harvard" avait garé sa voiture hors du champ des caméras. Je n'eus pas de mal à l'immobiliser et le mettre hors-jeu. L'effet de surprise et l'invisibilité comme atouts. Par contre, le transporter jusqu'à ma voiture fut loin d'être une partie de plaisir.

Bordel, je suis pas un foutu déménageur, sans déconner !

Comme pour Abigail, je me dépêchais de rouler jusqu'à chez Daniel, tout en évitant d'attirer l'attention sur moi.Une fois à bon port, je lâchais Harvard sur un divan du salon, "conseillant" au domestique qui trainait dans les parages de veiller à ce qu'il quitte pas les lieux, et allait ranger l'ordinateur dans la pièce plus sûre des pièces de la maison. Le bureau de Daniel. Personne d'autre que lui n'y rentrait sans autorisation expresse. Chose qui généralement ne me faisait ni chaud ni froid. Une chance qu'il soit plus permissif avec moi qu'avec les autres... Je lui envoyais un message comme quoi la mission était accomplie. Maintenant, je comptais bien avoir un peu de temps peinard. Je supportais assez peu qu'on me file des ordres, surtout si c'était pour critiquer mon travail ensuite.

J'avais à peine fait quelques pas dans le couloir que j'entendis des pas. Et c'était pas la démarche d'un des toutous à Daniel. Je passais immédiatement en mode invisible. J'avais l'impression que j'allais devoir prendre mon mal en patience. De toutes façons, il fallait bien que j'attende les prochaines directives de Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Mer 27 Juin - 14:51

Ça devait bentôt faire une dizaine d'heures que je tournais en rond comme un lion en cage dans une chambre de l'envergure de celle de la Reine Elisabeth. Je ne savais rien de ce qui se passait, ni si Kieran et Remy allait bien. Les gens se tenaient assez loin de la porte de chambre pour éviter que j'entende quoi que ce soit. J'entendis des bruit provenir de l'étage inférieur et un des domestiques pensés qu'il n'était pas une nourisse à surveiller tout les prisonniers de Daniel. La curisotié m'emporta, je voulais savoir qui c'était. Je toquai à la porte.

-Je pourais prendre un peu l'air s'il vous plait ?

J'entendis des murmures et la porte s'ouvrit. On me serra fortement par un poignet et ont m'installa un dispositif à la cheville semblable à ce qu'on vois dans les films de science fiction.

-Si tu essaie de sortir du périmètre de la cours, on te ramassera à la petite cuillère ... C'est compris ? demanda-t-il avec un fort accent Russe.

J'acquiesçai en regardant ma cheville. Pas suffisant d'être emprisonner que maintenant je me promenais avec une balise de C4 rattaché à la cheville. Je descendit les marches et en passant devant le salon je pu voir un homme affallé sur le canapé. Je ralentis le pas et remarqué qu'on lui avait mis le même bracelet à la cheville que celui que j'avais. Ils rigolaient pas ceux là. Soudain un flot de pensée m'envahit. L'homme se demanda où il était, que pouvait-il bien faire là et se plaignait d'un mal de tête. Mon coeur fit trois tours et je me précipitai devant lui. Je me baissai à sa hauteur et passai une main sur son visage.

-Zack ... Zack ...

Je le serrai dans mes bras en humant son parfum. C'était bon d'avoir quelqu'un de connu près de moi.

-Est-ce que Kieran va bien ? Est-ce que tu vas bien ? ... Qu'est-ce qu'il t'on fait ?

Je m'assis à côté de lui. Nous étions observé par deux gardes qui restaient en retrait vu le calme de nos mouvements.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zack MacAllister

avatar
♥ Valet de Coeur ♥ Always.


✖ Messages : 28
✖ Date de naissance : 03/01/1987
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Mer 27 Juin - 17:47


A peine avait-on retrouvé Abigail qu'elle disparaissait de nouveau. J'avais rarement vu Kieran aussi... en colère. Difficile de faire quoi que ce soit quand il était dans cet état. Heureusement que ça n'arrivait pas souvent du tout. Il avait disparu je ne savais trop où, me laissant l'immense plaisir de devoir m'occuper du casino. Je n'aimais pas ça à vrai dire. Le casino. Il n'y avait rien de vrai dans ça, à mes yeux. En vérité, il voulait surtout que je m'occupe de tout le réseau. Surtout que c'était moi qui l'avait créé, et j'en étais pas peu fier.

Comme tous les jours, je me garais un peu à l'écart, non pas que j'ai une voiture qui vaille réellement le coup de s'en préoccuper, une vielle Cadillac Seville de 1980, qui aurait bien eu besoin d'un coup de neuf, c'était celle de mon père. ça m'aurait quand même emmerdé de finir piéton. Je venais à peine de poser mon ordinateur sur le bureau qu'on m'appelait en bas pour un léger soucis. J'allais donc le régler et retournais au bureau. Plus de pc. Il n'y avait même pas la sacoche. Je fronçais les sourcils.

- Bordel, faut dormir des fois Harvard, t'as réussi à laisser le pc dans la voiture.

Quel imbécile. Même si j'étais pourtant certain de l'avoir amené. Mais il n'y avait pas une foutue trace de sa sacoche. Je ressortis donc et retournais à ma voiture. J'étais en train de chercher mes clés lorsque je ressentis une forte douleur au crâne...

... J'ouvris doucement les yeux. Aaah bordel !! Un troupeau d'éléphants m'était passé sur le crâne ou quoi ? Ou je m'étais pris la cuite du siècle. Minute... Je buvais jamais quand je bossais moi... J'ouvris les yeux en grand... Bordel j'étais où ? J'étais sur le parking à côté du casino et puis... Oh merde. Oh galère. J'étais sur un canapé. Le genre assez luxueux. Soudain, une tête apparut devant moi. Abi ! Elle passa la main sur mon visage.

-Zack ... Zack ...

Elle me serra dans ses bras et je me sentis rougir, comme toujours avec elle.

-Est-ce que Kieran va bien ? Est-ce que tu vas bien ? ... Qu'est-ce qu'il t'on fait ?
- Hein ? Eeeh... Kieran... ouais... ouais... Lui ça va... la personne qui ira l'emmerder, assurément moins...

Déjà une réponse sur trois questions. Je me redressais légèrement. Elle s'assit à côté de moi. Oh bordel. C'était le bordel dans mon cerveau... J'osais même pas imaginer l'intérieur de son crâne si elle captait tout ce merdier... Stop. Stop. Zen.

- Moi... ça va. Je crois. J'allais juste à la voiture quand on m'a agressé...

Je stoppais dans ma phrase quand l'énormité de la situation m'éclata à la figure. Je venais de me faire kidnapper. MOi, Zack MacAllister, kidnappé. C'était n'importe quoi !

- Et toi ? ça va ? Tu sais ce qu'ils te veulent ? ... ce qu'ils nous veulent... ?

Je remarquais deux gars qui semblait nous observer.

- Qui sont-ils ? Il se passe quoi exactement ? lui demandais-je en passant à l'irlandais.

Je me passais la main derrière la tête et sentis un bosse. Aoutch.

- Tu sais s'ils ont mon pc ?

S'ils l'avaient, ça s'annonçait plutôt mal. Je remarquais un bracelet à mon pied. On aurait dit les trucs qu'on collait aux taulards. Mais quelque chose me disait que c'était pas tout à fait ça.

- C'est quoi ce truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Mer 27 Juin - 23:06

J'étais soulagée de voir Zack avec moi, en même temps ça me faisait un peu peur. Allions-nous tous finir dans ce manoir ? Il venait à peine de retrouver ses esprits que je le bombardais de questions.

-Hein ? Eeeh... Kieran... ouais... ouais... Lui ça va... la personne qui ira l'emmerder, assurément moins...

Je poussai un soupire de soulagement. L'envie de lui demander s'il avait eu des nouvelles de Jeremy me passa par la tête, mais je le laissai reprendre son souffle.Hors, son cerveau à lui ne chômait pas. C'était confus et une autoroute de pensée en pleine heure de pointe.

-Moi... ça va. Je crois. J'allais juste à la voiture quand on m'a agressé...

Je fronçai les sourcils. Pourquoi s'en prendre à Harvard ?

-Et toi ? ça va ? Tu sais ce qu'ils te veulent ? ... ce qu'ils nous veulent... ?

J'acquiesçai d'un faible signe de tête et m'assis à ses côtés.

-Je vais bien... vu les circonstences...Je ... J'ai des doutes sur ce qu'ils veulent, mais ... je suis pas certaine...

Non en fait c'était clair, ils marchandaient nos vies contre le casino de mon frère. Il jetta un coup d'oeil aux gardes.

-Qui sont-ils ? Il se passe quoi exactement ?

Il se passa une main derrière la tête et grimaça légèrement.

-Tu sais s'ils ont mon pc ?

Je haussai les épaules, mais ils l'avaient forcément. Il pointa les bracelets à nos chevilles.

-C'est quoi ce truc ?

Je regardai le dispositif et relevai les yeux vers lui.

-Des balises de C4... Si on sort du périmètres du manoir ... boom...

Je posai une main sur son visage pour qu'il me regarde dans les yeux.

-"Ont est des marchandises Zack... C'est nos vies contre le casino de Kieran. Ils cherchent la listes de tout les entrés et sorties des ... mutants... J'ai l'impression qu'on est plein milieu d'une guerre de contrôle, mais ils ne veulent pas que la liste. Ils veulent le casino en entier, parce que c'est à cet endroit qu'il y a le plus de vas et viens dans les gens de ... de ma race, si on veut."

Je retirai ma main de son visage en sentant la chaleur du sang qui lui montait sur les joues comme chaque fois que je le touchais. Son visage presque adolescent et ses traits bien particulier d'homme faisait de lui un homme très charmant. Il ne me laissait pas du tout indiférente. Même si je l'avais sincèrement aimée autrefois aujourd'hui il était qu'un ami ou plus comme un frère, mais il y avait toujours cette parcelle de nous qui se réclamait, mais beaucoup plus forte chez lui que chez moi. Mon coeur appartenait aujourd'hui à Remy.

-Kieran ne doit en aucun cas leur donner ce qu'ils demandent... S'il abandonnait son casino pour moi, il perdrait tout et je ne me le pardonnerai jamais. Ils veulent ma vie en garantie... Je me l'enleverai pour l'éviter de tout perdre s'il le faut... On trouvera un moyen de te faire sortir d'ici et tu trouveras Kieran et tu lui diras.

Je le forçai de nouveau à me regarder.

-"Tu le feras pour moi Zack ?"

Il devait le faire. Je voulais pas que Kieran perdent tout ce qu'il avait. Depuis ma naissance qu'il veillait sur moi et que je lui causait plus de perte que de gain par ma faiblesse il était temps que ça cesse.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zack MacAllister

avatar
♥ Valet de Coeur ♥ Always.


✖ Messages : 28
✖ Date de naissance : 03/01/1987
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Jeu 28 Juin - 12:25


Abi avait des doutes sur ce qu'ils nous voulaient. Super. Extrêmement rassurant. Je grimaçai en effleurant la bosse que j'avais derrière le crâne et demandai ce qu'était l'espèce de bracelet qu'on avait au pied. Elle baissa les yeux un instant sur les bracelets avant de les relever vers moi.

-Des balises de C4... Si on sort du périmètres du manoir ... boom...

Aoké. Flippant. Absolument flippant. Elle posa sa main sur mon visage pour que je la regarde.

-"Ont est des marchandises Zack... C'est nos vies contre le casino de Kieran. Ils cherchent la listes de tout les entrés et sorties des ... mutants... J'ai l'impression qu'on est plein milieu d'une guerre de contrôle, mais ils ne veulent pas que la liste. Ils veulent le casino en entier, parce que c'est à cet endroit qu'il y a le plus de vas et viens dans les gens de ... de ma race, si on veut."

Je sentis le sang affluer à mon visage et elle retira sa main. Ce qu'elle disait été logique.

"Et mon ordinateur permet de prendre le contrôle du système... Toutes les manipulations liées au réseau se font depuis mon pc... Et... pas uniquement par rapport au Casino..."

Oh bordel ! ça c'était vraiment la merde. J'avais des sauvegardes ailleurs, mais la partie la plus efficace était sur mon ordinateur.

-Kieran ne doit en aucun cas leur donner ce qu'ils demandent... S'il abandonnait son casino pour moi, il perdrait tout et je ne me le pardonnerai jamais. Ils veulent ma vie en garantie... Je me l'enleverai pour l'éviter de tout perdre s'il le faut... On trouvera un moyen de te faire sortir d'ici et tu trouveras Kieran et tu lui diras.

Je détournais les yeux. Je ne voulais pas entendre ça. Elle ne pouvait pas dire ça ! Elle me força à la regarder de nouveau.

-"Tu le feras pour moi Zack ?"

Je me mordis les lèvres.

"Me demande pas ça, Abi. Tout ce que tu veux mais pas ça..."

Je détournais le regard. Jamais je pourrais la laisser faire. C'était sans doute égoïste de ma part, mais j'étais pas assez fort pour ça. De toutes façons, j'étais pas comme les autres qui bossaient pour Nuada, j'avais jamais été un "dur". Bordel Zack, sers-toi de ton foutu cerveau. Une idée se fraya un chemin dans mon cerveau.

"J'ai peut-être un plan... Je peux peut-être les mener en bateau..."

Ouais. ça avait une chance de marcher. Et dans le pire des cas ce serait moi qui prendrait.

- Tu sais très bien que si tu ... meurs... Kieran s'en remettra jamais.

Et moi donc...

"Je suis pas sur qu'ils sachent exactement tout ce que peut gérer mon ordi..."

Je relevais les yeux vers Abigail.

"S'ils croient que j'avais pas prévu de situation de crise, ils ont vraiment le QI d'un bigorneau. Je peux endommager sérieusement le système. Kieran a une version de secours, à un endroit qu'il est le seul à connaitre... Et je peux envoyer une espèce de signal de détresse à Kieran... Si on me laissait le pc juste quelques minutes..."

Je me grattais machinalement le pied. Dommage que je puisse pas virer cette saloperie. Mais j'étais pas un démineur, et l'idée de finir en petits morceaux ne me tentait vraiment pas.

- On t'a bien traitée, au moins ?

Il fallait éviter de trop communiquer par la pensée, histoire de ne pas trop éviter les soupçons.

"Quoi qu'on décide de faire, ma vie a moins de valeur que la tienne."

C'était vrai. Tout au plus je leur servais de clé pour le système. La seule personne à pouvoir influer sur Kieran, c'était sa soeur. En tout cas, ma décision était prise. Je n'étais qu'un dommage collatéral. C'était vite joué.

"Tu devrais apprendre à te battre... Je suis sûr que ça plairait à Kieran. Un bon coup dans les parties, c'est traitre mais ça rate jamais."

Je lui fis un petit sourire. C'était étonnant qu'il ne lui ait jamais appris...

- J'espère au moins que la bouffe est correcte ici, fis-je avec humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Jeu 28 Juin - 22:09

Je ne savais ce qui ce produisait à l'extérieur, mais je savais que je ne voulais pas voir mon frère tout perdre encore une fois et je le fis savoir à Zack. Je lui dis que nous allions trouver un moyen de le faire sortir et qu'il devait passé le message à mon frère. Il se mordit la lèvre.

-"Me demande pas ça, Abi. Tout ce que tu veux mais pas ça..."

J'aurais pu protester, mais ça n'aurait rien donner. Il détourna le regard pensif et je baissai les yeux en soupirant. D'une façon ou d'une autre j'allais le faire.

-"J'ai peut-être un plan... Je peux peut-être les mener en bateau...

Je relevai les yeux vers lui en relevant un sourcil.

-Tu sais très bien que si tu ... meurs... Kieran s'en remettra jamais.

Je secouai la tête.

-C'est faux, il finirait par s'en remettre et il en serait beaucoup plus fort... Zack je suis un poids, ils se servent sans cesse de moi pour l'atteindre...

Et j'en avais marre d'être un objet. D'autant plus que maintenant ça faisait également souffrir Jeremy.

-"Je suis pas sur qu'ils sachent exactement tout ce que peut gérer mon ordi..."

Je l'intérogeai du regard lorsqu'il leva les yeux vers moi.

-"S'ils croient que j'avais pas prévu de situation de crise, ils ont vraiment le QI d'un bigorneau. Je peux endommager sérieusement le système. Kieran a une version de secours, à un endroit qu'il est le seul à connaitre... Et je peux envoyer une espèce de signal de détresse à Kieran... Si on me laissait le pc juste quelques minutes..."

J'acquiesçai d'un signe de tête.

-"Mais on ne sait même pas s'ils ont ton ordinateur et sérieusement tu as vu l'ampleur de ce manoir ? On pourait mettre des jours et des nuits à le chercher..."

C'était comme chercher un aiguille dans une meule de foin.

-On t'a bien traitée, au moins ?

Je haussai les épaules.

-Si avoir une balise de C4 à la cheville et être cloitré dans la suite de la reine Elisabeth est d'être bien traitée, alors oui... je le suis.

Je détestais cette endroit et sa décoration parfaite. Certaine pièce de décoration et d'oeuvre d'art me rappelait étrangement ceux qu'il y avait eu dans mon appartement du temps de Jersey. Tout était tellement propre et minutieusement placé que ça semblait maladif et me donnait l'immense envie de tout bousiller.

-"Quoi qu'on décide de faire, ma vie a moins de valeur que la tienne."

Je me tournai vers Zack avec un regard noir.

-"C'est faux et tu le sais très bien... Arrête de dire n'importe quoi..."

Moi je servais sans cesse de monaie d'échange et j'étais la faiblesse de mon frère, mais Harvard était un peu son cerveau, quoi que Kieran soit pas dépourvu d'intelligence donc vous imaginez les dégâts qu'il pouvait faire avec un type du calibre intellectuel de Harvard à ses côtés.

-"Tu devrais apprendre à te battre... Je suis sûr que ça plairait à Kieran. Un bon coup dans les parties, c'est traitre mais ça rate jamais."

Il réussi à me soutirer un demi-sourire.

-J'espère au moins que la bouffe est correcte ici, fit-il avec humour.

Je n'avais pas du tout le coeur à rire. Je me levai du canapé.

-Je sais quoi faire ... Donne moi 3 minutes d'avances et monte l'escalier, ouvre la deuxième porte à droite et tire sur la corde d'alerte.

J'avais une de ses petites cordellettes dans ma chambre comme les veillards dans un centre en cas d'urgence. C'était désespérant. Je montai à l'étage et me rendit où j'avais demander à Zack d'aller. C'était ce qu'il avait cernée comme étant ma chambre. Je frappai violement la vitre de la chambre et ramassai un des éclats de verre. Comme il y avait que deux gardes ils allaient devoir amener Zack avec eux pour me sortir d'ici, donc en même temps ils allaient devoir lui retirer son bracelet.

Je pris l'éclat de verre, fermai les yeux et pris une profonde inspiration en me laissant glisser contre le mur. Je fixai l'horloge au mur et commençai à entendre les pensées de Zack répétant "deuxième porte à droite." Dès que j'apperçus la poignée qui tournait lentement, d'un geste brusque et rapide, je m'entaillai les poignets en serrant fortement les dents. Je relâchai le morceau de verre et le hurlement de Zack évita d'actionner la cordelette. Je commençais lentement à me sentir faible, comme si une immense fatigue s'emparait de moi. Je levai difficilement le bras vers Zack et le tirai vers moi.

-Je suis... désolé...c'ét...c'était le seul.. seul moyen... dis-je à voix basse.

Je toussotai et je perdais peu à peu tout ce qu'il me restait de force.

-Je vais pas... mou...mourir... Il me transfereront au ... au centre. Dès que tu n'au...n'auras plus le ...bracellet... Cours le plus vite que ... tu ... tu peux et dit à Kieran que ... que je suis au... au centres... Je... dit lui que je l'aim...

Je sombrai sans pouvoir finir ma phrase. Je savais qu'il ne pouvait pas me transférer dans un hôpital normal, hors ici c'était le centre. Au moins il saurait où j'étais et Zack serait libre...

HS:Donovan me transfert dans le centre. Libre à Zack de rester avec Abi et d'attendre qu'elle se réveille au centre ou d'alerter Kieran... Smile

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zack MacAllister

avatar
♥ Valet de Coeur ♥ Always.


✖ Messages : 28
✖ Date de naissance : 03/01/1987
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ? Ven 29 Juin - 13:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ?

Revenir en haut Aller en bas

Livraison spéciale, le retour ! (sérieusement, j'ai une gueule de déménageur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» si quelqu'un te brise le coeur, pète lui la gueule, nan sérieusement, pète lui la gueule et vas t'prendre une glace (brandon)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Habitations :: Dea.Young/Johnson-
Sauter vers: