Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Premier rencart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Premier rencart. Mer 13 Juin - 13:06

Un peu plus d'une semaine était passé depuis le retour en Amérique. Je commençais déjà à me faire chier. L'été allait être foutrement long parti comme ça. J'avais pas vraiment eu de nouvelle de Jeff, le pauvre devait avoir le moral en miette parce que Helen avait du le rembarer comme dix. J'en avais profiter pour tondre le gazon autour du mobil home, pas parce qu'on reste dans une caravane qu'on doit sortir pisser dans les mauvais herbes. J'avais également fait le ménage et sorti tout les colocataires dehors. Ça commençait à ressembler à une roulotte de vieux avec la vaisselle bien rangé dans les placards. Je pris la chaloupe et la cane à pêche, puis je me lançai sur le lac. Tranquille, une bière froide, un cigare et le silence... Je détestais le silence. Un short cargo en seul guise de vêtement et les pieds en équilibre sur le bord de l'embarcation. Mon téléphone sonna et je passai près de me rétamer la gueule à la renverse en me précipitant quand je vus le nom.
Skyler Kennedy, c'était donc ça le nom de famille... Je lui filai rendez-vous à l'Amadeus à vingt heure. Je me tournai et regardai le mobil home en soupirant. Ouais valait mieux l'Amadeus. Je rentrai et regardai l'heure. 16h30 , j'avais le temps de me préparer. Je filai sous la douche pour retirer l'odeur de poisson et de terre que j'avais d'imprégner sur les mains, sans parler de l'odeur de transpiration du au soleil cuisant. Après une onne douche chaude, un brossage de dent, j'enroulai une serviette à ma taille et me rendit à l'arrière dans ce qui me servait de chambre. Comme chaque fois que je me pressait je me pris le haut du mur en plein front et poussai une beuglante en tapant sur le mur, comme s'il allait se retirer le prochain coup. Génial ! J'avais une barre rouge en plein front. Ça allait être parti d'ici 20h. Tout les hommes n'avaient pas une garde-robe aussi défraichis que la mienne, mais j'étais comme allergique aux centre-commerciaux. Je l'avais invité dans un des restaurants les plus chic de la ville et j'avais que des jean, cargo et survêt'... J'enfilai un jean bleu un peu délavée, mais qui avait encore la classe, une chemise noir sobre et me regardai dans le miroir. Je trouvais que j'avais l'air ringuard dans ce genre d'acoutrement, mais c'était ce que la majorité de la population portait. Passe-partout et innaperçu. Le partie la plus chiante arriva, placer la tignasse.... Je le fis à la rapide, mais ça ferait l'affaire et l'heure était venu de foutre le camp pour ne pas être en retard. J'enfilai mes bottes et ma veste de cuir et montai la moto. Une triumph bonnevile t100 que j'avais acheter en 2003. Mon bébé à moi. Comme si tout était de mon côté pour me faire chier je me ramassai en plein bouchon de circulation. Les joies de rester hors de la ville. Quand j'arrivai à me stationner devant le restaurant il était 20h10.

-Merde !

Je débarquai à la hâte, mis les clés dans ma poche et retirai le casque avant de me passer une main dans les cheveux. J'entrai presque à la course et fit mine d'être relaxe en la voyant assis à une table. Je m'avançai et me raclai la gorge.

-Bouchon de circulation, sinon je serais pas en retard, dis-je en lui souriant.

Je baissai les yeux sur elle un moment. Elle était à couper le souffle dans toute sa simplicité. Je tirai la chaise face à elle et m'assis.

-T'as pas eu trop de mal à trouver la place ? T'es arrivé au pays quand ?

Je parlais beaucoup surtout quand j'étais nerveux. Les silences lourd me tuait donc j'essayais toujours de les combler avant qu'ils se pointent. Le serveur vint prendre notre commande et j'optai pour un bon bifteck coupe française, pomme de terre gratiné, légume vapeur et une bonne bouteille de rouge. Sky commanda à son tour et nous fûmes de nouveau seul, malgré les tables voisines.

-Ton frère était content de te voir ? T'aurais du l'amener avec toi, j'aurais été curieux d'en savoir plus sur les étoiles, dis-je avec un clin d'oeil.

J'avais pas de mal avec les gamins et les gens différent. J'étais moi-même assez différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 14 Juin - 13:55


Le départ des deux "héros" à la retraite avait annoncé la fin de l'agitation à la base. Dommage, c'était assez sympa, même si Gabriel avait été un peu lourdingue. La semaine se passa dans cette espèce de fébrilité qui s'emparait toujours de moi quand je savais que j'allais rentrer. J'étais certaines que David allait avoir d'étonnantes découvertes à me montrer.
Je passais la première semaine de ma permission avec mon frère à Chicago. On rattrapa le temps qui avait filé comme on pouvait le faire avec lui. Il avait réussi à trouver un travail dans un centre de recherche, si bien qu'il me raconta ce qu'il y faisait, se mélangeant parfois dans le temps. Il ne posait jamais de question sur la guerre, il n'aimait pas ça. Tout au plus s'il me demandait comment était cette terre inconnue. J'avais toujours le numéro de Gabriel avec moi. Après m'être interrogée un moment, je décidais d'aller du côté de Louisville, ne serait-ce que pour trois jours. Je promis à mon frère de repasser le voir avant la fin de ma permission, fourrai des affaires de civil dans mon sac et sautai dans ma voiture, histoire de bouffer autant de route que possible en un minimum de temps.

Je m'arrêtais à l'hôtel de la ville, le genre pas non plus hors de prix et envoyai un message à Gabriel. Il me proposa un rencart à l'Amadeus. Je demandais au gars de l'accueil de m'expliquer où était le resto'. Puis j'allais me préparer. Je m'habillai simplement, de toutes façons, j'avais pas de tenue hyper élaborée. Un jean droit et un chemisier rouge. J'arrivais au restaurant un peu en avance, et remarquais immédiatement que c'était pas le genre que j'avais pour habitude de fréquenter. 20h pile et toujours pas de Gabriel en vue. Il arriva avec 10 minutes de retard, et vu sa tenue, il était venu en moto, ce qui m'étonna peu. Il me rejoignit et se racla la gorge.

-Bouchon de circulation, sinon je serais pas en retard
- Pourtant en moto, tu peux passer entre les files.

Je lui fis un sourire en coin.

-T'as pas eu trop de mal à trouver la place ? T'es arrivé au pays quand ?
- Eh du calme, moussaillon, prend le temps de respirer. Alors, non, on m'a filé des bonnes indication, même si je m'attendais pas trop à ça. Et ça fait un peu plus d'une semaine que j'ai débarqué.

Un serveur vint prendre nos commandes. Je pris un plat dont le nom n'avait pas l'air trop barbare et dont la description me laissait entendre que c'était mangeable (traduction : j'évite de réfléchir à de la bouffe parce que j'ai la dalle).

-Ton frère était content de te voir ? T'aurais du l'amener avec toi, j'aurais été curieux d'en savoir plus sur les étoiles

Il me fit un clin d'oeil. Je le dévisageai histoire de voir s'il se payait ma tête ou pas, mais il en avait pas l'air.

- Difficile de dire ce que David ressent... Mais je pense que oui.

Je fis un petit sourire.

- Je sais pas s'il aurait apprécié le voyage. On a jamais trop bougé... Je crois que ça embarrassait mes parents...

Je haussais les épaules.

- Une prochaine fois, peut-être. Et toi, t'as fait quoi depuis ton retour à la retraite ? T'es allé pêcher et t'as raconté des histoires à tes petits enfants ?

J'étais un tantinet moqueuse, il avait pas l'allure d'un papy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 14 Juin - 17:56

Skyler ne semblait pas trop fachée par mon retard et je me donnai même pas le temps de prendre mon souffle que je la bombardai déjà de question. Ça faisait un peu plus d'une semaine qu'elle était revenue. Je lui demandai si son frère avait semblé heureux de la voir et je lui demandai pourquoi elle l'avait pas ammener avec elle. Elle fronça les sourcils et j'attendis une quelconque réponse.

-Difficile de dire ce que David ressent... Mais je pense que oui.

Je lui souris faiblement.

-Je sais pas s'il aurait apprécié le voyage. On a jamais trop bougé... Je crois que ça embarrassait mes parents...

Je trouvais ça dommage.

-Faut pas le cloitrer parce qu'il est différent c'est à force de les laisser à part des autres que les jugements et préjugé naissent.

Je détestais les préjugé.

-Une prochaine fois, peut-être. Et toi, t'as fait quoi depuis ton retour à la retraite ? T'es allé pêcher et t'as raconté des histoires à tes petits enfants ?

Je passai près de m'étouffer avec ma gorgée de vin et j'en recrachai une partie sur le tapis. Je relevai la tête ne faisant aucune allusion au fait que tout les soudains murmures du restaurant me concernait.

-J'sais que j'fais pas 25 ans, mais ne me dit pas que j'fais 90 ans non plus par pitié.

Je lui fis un demi-sourire et fusillai du regard un couple de vieux qui me dévisageait.

-J'ai pas de gamin, donc pas de petits enfants. Noah , le fils de Jeff est mon fieul, j'adore ce môme et ça me suffit.

Je me voyait mal avec un gamin.

-Et pour ton information, oui je suis aller à la pêche, plutôt j'ai essayé. Y doit avoir un truc que je fais de pas correcte parce que je sors jamais un foutu poisson.Je dois pas être assez vieux, dis-je ironniquement.

Nous finîmes pas recevoir nos assiettes et je pris la première bouchée.

-T'en a pas marre desfois de te taper l'Iraq ? T'as jamais eu envie de tout laisser tomber et de juste essayer de vivre une vie normal ?

J'avais beau adorer ce mode de vie j'aurais pas craché sur le calme plat.

-Et toi tu fais quoi dans tes permissions ? Tu passes tout ton temps avec ton frère et tu repars en mission suicide au bout de deux mois ?

Je connaissais aussi ce genre de train de vie .

-Tu rates les vrais truc, ce que tu ne peux pas vivre en Iraq... Tu devrais demander congé plus souvent.

J'eus une petit rire.

-C'est vrai quoi, ce faire bouffer par les moustisques, se faire tirer la langue par une bande de gosses mal élevé et vivre dans une caravane infesté de rat parce que t'as jamais eu d'adresse fixe assez longtemps pour te faire chier avec un code postal... Avoue t'en rêve...

Je lui fis un petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Ven 15 Juin - 19:06


-Faut pas le cloitrer parce qu'il est différent c'est à force de les laisser à part des autres que les jugements et préjugé naissent.
- Je l'ai jamais cloitré, je l'ai toujours fait sortir autant que je pouvais. Mais c'est pas très facile.

Je haussais les épaules. Avant d'ajouter que je l'amènerais peut-être une prochaine fois. Puis je charriais Gabriel. C'était plus facile de se moquer - plus ou moins gentiment- des autres que d'affronter les réalités. Il manqua de s'étouffer à cause de ce que je venais de dire, et s'attira des regards choqués en crachant du vin sur le tapis. Je dissimulais mon rire dans une quinte de toux.

-J'sais que j'fais pas 25 ans, mais ne me dit pas que j'fais 90 ans non plus par pitié.

Papy et mamie vexés à dix heures !

- Non... Juste... 75.

Je lui fis un clin d'oeil. Il me fit un demi-sourire.

-J'ai pas de gamin, donc pas de petits enfants. Noah , le fils de Jeff est mon filleul, j'adore ce môme et ça me suffit.
- Pas de môme... Pas de copine... T'es quoi au juste ? Un ermite ? Un prêtre ?

Pour la seconde option, j'espérais que non. Les religieux étaient d'un rasoir !

-Et pour ton information, oui je suis aller à la pêche, plutôt j'ai essayé. Y doit avoir un truc que je fais de pas correcte parce que je sors jamais un foutu poisson.Je dois pas être assez vieux
- Rassure moi, t'avais mis un appât sur l'hameçon au moins ?

Difficile de ne pas rire. On vint nous apporter nos repas, ce qui fit une légère diversion.

-T'en a pas marre desfois de te taper l'Iraq ? T'as jamais eu envie de tout laisser tomber et de juste essayer de vivre une vie normal ?
- Mais bien sur, j'ai toujours rêvé d'être une femme au foyer, en robe.

Je roulais des yeux d'un air débecté. La seule personne qui aurait pu me faire tenir en place, c'était David, mais à 25 ans passés, il avait plus vraiment besoin de sa grande soeur.

-Et toi tu fais quoi dans tes permissions ? Tu passes tout ton temps avec ton frère et tu repars en mission suicide au bout de deux mois ?
- On peut dire ça comme ça. Je passe voir de vieux amis, des fois.

J'allais souvent voir Cole et Vince, ou les autres de la bande, comme au bon vieux temps ou presque.

-Tu rates les vrais truc, ce que tu ne peux pas vivre en Iraq... Tu devrais demander congé plus souvent.

Il rit.

-C'est vrai quoi, ce faire bouffer par les moustisques, se faire tirer la langue par une bande de gosses mal élevé et vivre dans une caravane infesté de rat parce que t'as jamais eu d'adresse fixe assez longtemps pour te faire chier avec un code postal... Avoue t'en rêve...

Je pouffais de rire.

- T'as deviné, Sherlock !

Je haussais de nouveau les épaules.

- C'est limite le même niveau que l'Iraq ou l'Afghanistan... Et toi, t'as jamais songé à t'installer dans une vraie maison, à reléguer ton frère aux oubliettes et vivre une vie peinard avec une femme deux gosses et un clébard ?

Genre, bon vieux paternel américain type...

- Et du coup, en dehors d'essayer de pêcher des poissons imaginaires, tu fais quoi de ta vie ?

En tout cas, s'il vivait dans une caravane avec des souris comme coloc', il avait pas l'air trop à plaindre s'il pouvait se payer un resto comme celui là.

- Je compte rester quelques jours ici, t'as des coins à me conseiller ?... T'as quoi comme moto ?

Je le voyais assez bien sur une bécane à la Easy Rider. Pas forcément hyper puissante, mais facile à manier et qui réagissait bien. Sans doute une Harley, s'il donnait dans le patriotisme.

- C'est vraiment génial ce que t'as fait avec Jeff, pour le frère d'Abel. Mais je dois avouer que vous avez eu du cul. Z'avez eu des nouvelles de l'état major dans le coin om ils vous ont oubliés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Dim 17 Juin - 20:42

Je lui décris grossièrement ma vie en narguant sur le fait que j'étais persuadé qu'elle rêvait du même genre de vie.Réaction pas du tout surprenante, elle pouffa de rire.

-T'as deviné, Sherlock !

S'en suivi d'un haussement d'épaule.

-C'est limite le même niveau que l'Iraq ou l'Afghanistan... Et toi, t'as jamais songé à t'installer dans une vraie maison, à reléguer ton frère aux oubliettes et vivre une vie peinard avec une femme deux gosses et un clébard ?

Je grimaçai légèrement.

-J'aime pas les chiens, y a pas une femme qui peut m'endurer, jusqu'à maintenant t'as le reccord et j'suis vachement étonnée. Pour les gosses j'ai un peu passé l'âge je crois et pour finir je suis nul à chier en entretien ménager, donc on peu m'oublier pour la piaule.

Je laissai le cas Raphaël en suspens, j'avais pas envie d'en parler.

-Et du coup, en dehors d'essayer de pêcher des poissons imaginaires, tu fais quoi de ta vie ?

Je pris une bouchée et une gorgée de vin avant de répondre.

-Je bouge le plus possible. Je tiens pas en place, sinon je cours les missions suicide et quand je suis en ville j'essaie de pas trop négliger mon fieul et de pousser mon meilleur pote à retourner avec son ex-femme. Je suis un fondu de moto et de bagnole. C'est mes passe-temps préférés, ajoutai-je avec un clin d'oeil qui ce voulait narquois.

Quoi que j'aimais vraiment voir Jeff baver devant Helen, j'avais l'impression de le connaitre comme quand il était ados avant qu'il l'aille pour la première fois.

-Je compte rester quelques jours ici, t'as des coins à me conseiller ?... T'as quoi comme moto ?

Ah ! Donc elle s'intéressait au moto ? Sympa ! de plus en plus sympa !

-Y a plusieurs endroit bien dans le coin, mais ça dépend de ce que t'aime faire, si tu veux je t'héberge .

Bon ok, c'était pas un 5 étoiles, même loin de là, mais c'était foutrement mieux que bien des trou à rats où on pouvait crêcher en temps de guerre.

-J'ai une Triumph Bonneville t100, c'est mon bébé où ce qui s'en rapproche le plus.

-C'est vraiment génial ce que t'as fait avec Jeff, pour le frère d'Abel. Mais je dois avouer que vous avez eu du cul. Z'avez eu des nouvelles de l'état major dans le coin ou ils vous ont oubliés ?

J'eus un léger rire sarcastique.

-Pas de nouvelle et je m'en plaint pas j'te jure !

Ça allait venir, c'était innévitable, mais j'y tenais pas.

-C'est pt'être pas cool d'le dire, mais jl'ai fait pour bouger. Les raisons m'importe peu quand je pars en guerre, j'ai juste le mal du surplace.

Je finis mon assiette et la repoussai légèrement.

-Assez parlé d'moi ! Toi ... Qu'est ce que t'aime ? J'sais que t'es pas du genre fifille et manucure, que tu restes jamais longtemps au pays, mais tu dois bien avoir des passions, un truc qui te fait triper non ?

Tout le monde aimait un truc plus que d'autres.

-T'aimes les bécanes aussi ?

Ça pouvait être intéressant si c'était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Lun 18 Juin - 16:39


Il grimaça et contra coup pour coup le plan de la famille américaine classique. C'était assez amusant à voir en fait. Je lui demandais à quoi il occupait ses jours.

- Je bouge le plus possible. Je tiens pas en place, sinon je cours les missions suicide et quand je suis en ville j'essaie de pas trop négliger mon fieul et de pousser mon meilleur pote à retourner avec son ex-femme. Je suis un fondu de moto et de bagnole. C'est mes passe-temps préférés

ça lui convenait pas mal. Du coup je lui demandais s'il y avait des coins à voir, et avec quoi il roulait. J'étais plutôt d'avis pour une américaine, pas le genre sportif, au max un café racer.

-Y a plusieurs endroit bien dans le coin, mais ça dépend de ce que t'aime faire, si tu veux je t'héberge .
- J'ai pris une chambre à l'hôtel, mais faut voir. Tu crois que tu pourras m'endurer ?

Je lui fis un sourire malicieux.

-J'ai une Triumph Bonneville t100, c'est mon bébé où ce qui s'en rapproche le plus.

J'étais assez surprise sur le choix de la machine mais tout bien réfléchi, ça lui collait bien.

- Tel Steve McQueen dans la Grande Evasion...

Je dis ensuite que ce qu'il avait fait pour Abel, plutot son frère, était impressionnant et demandait si le haut commandement s'était manifesté ou pas encore.

-Pas de nouvelle et je m'en plaint pas j'te jure !
- Bah tu risques quoi ? une engueulade et une médaille. T'as sauvé des vies, c'est tout ce qui importe. Ils peuvent pas de réformer ni rien.

ça aurait été moi ou un autre... La ça aurait été un peu plus corsé.

-C'est pt'être pas cool d'le dire, mais jl'ai fait pour bouger. Les raisons m'importe peu quand je pars en guerre, j'ai juste le mal du surplace.

Je haussais les épaules, à chacun ses raisons.

-Assez parlé d'moi ! Toi ... Qu'est ce que t'aime ? J'sais que t'es pas du genre fifille et manucure, que tu restes jamais longtemps au pays, mais tu dois bien avoir des passions, un truc qui te fait triper non ? T'aimes les bécanes aussi ?

Je souris.

- Ouais, j'suis loin d'être une fifille à maman... J'aime bien la mécanique, ouais. J'ai du en tirer quelques unes à Chicago.

J'eus un sourire en coin.

- Et pour toute Marines que je suis ... J'adore l'aviation. Cette sensation quand tu t'arraches du sol, c'est juste... magique. J'aime bien l'aventure et qu'on me foute la paix. J'hésite pas à mordre le cas contraire, mais je crois que t'avais remarqué ça. Au fait, t'as eu du bol de pas abimer la lame.

Je lui fis un clin d'oeil et terminais mon assiette à mon tour.

- Après qu'est-ce que j'aime ? Bouger. J'suis un peu comme toi j'pense. Après tout, on ne vit qu'une fois, alors pourquoi se cantonner à un seul endroit ?

C'était vrai, même si j'avais pas mal bougé pour faire la guerre plus qu'autre chose.

- Alors comme ça j'ai le record de l'endurance du temps passé à tes côtés hein ? On parie que je tiens combien de temps encore ? J'ai au moins trois jour dans la région encore. Et je repars dans deux semaines. On ouvre les paris à combien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Mar 19 Juin - 16:40

Depuis le début de la soiré que j'étais le centre d'attention de la conversation et en dehors de ma vie dans une vieille caravane, ma soif de vengeance envers mon frère et mon manque de vie social... On avait vite fait le tour et j'aimais pas tellement parler de moi donc je la poussai à m'en dire un peu plus sur elle.

-Ouais, j'suis loin d'être une fifille à maman... J'aime bien la mécanique, ouais. J'ai du en tirer quelques unes à Chicago.

Pincez moi quelqu'un dites moi que je rêve... Une femme qui aime la mécanique et qui n'a pas l'air d'un plombier de 200 kilo.

-Et pour toute Marines que je suis ... J'adore l'aviation. Cette sensation quand tu t'arraches du sol, c'est juste... magique. J'aime bien l'aventure et qu'on me foute la paix. J'hésite pas à mordre le cas contraire, mais je crois que t'avais remarqué ça. Au fait, t'as eu du bol de pas abimer la lame.

Un petit rire demi-camoufler en toux ce faufilla en dehors de ma gorge et ce termina en sourire. Elle m'adressa un clin d'oeil avant de terminer elle aussi son repas.

-Après qu'est-ce que j'aime ? Bouger. J'suis un peu comme toi j'pense. Après tout, on ne vit qu'une fois, alors pourquoi se cantonner à un seul endroit ?

Je levai mon verre.

-Amen !

Je bus une gorgée. Le serveur apporta l'addition et je la pris directement.

-Alors comme ça j'ai le record de l'endurance du temps passé à tes côtés hein ? On parie que je tiens combien de temps encore ? J'ai au moins trois jour dans la région encore. Et je repars dans deux semaines. On ouvre les paris à combien ?

Je ne répondis pas directement.

-On sort ?

Je passai à la caisse et laissai un généreux pourboire. J'avais quand même un sacré bon montant d'argent d'accumulé étant donné que je dépensais pas plus que les restos et l'essence le trois quart du temps. Nous sotrîmes dehors et comme le restaurant était juste devant le port, nous traverssâmes la rue et marchâmes un peu au bord de l'eau. C'était pas un plan romantisme, mais juste relaxant en dehors des ados en ruth qui couraient le centre-ville comme tout les vendredi soir.

-Pour répondre à ta question je paris 4 jours.

Elle venait de dire qu'elle restait que pour trois.

-Ce serait pas sympa que tu gardes tout le défi pour toi tout seul, j'veux ma part de défi aussi et c'est de te garder une journée de plus que c'que t'a prévu, dis-je avec un demi-sourire.

Ça y'es je commençais à faire dans la drague pas subtile à moitié. Je me passai la main sur la nuque avant des caller les deux mains bien au fond de mes poches.

-T'a quoi de prévu pour le reste de tes vacances ? J'imagine que ton frère va en occuper une partie...

En parlant de son frère je me souvint qu'il s'appellait David et j'étouffai un rire en imaginant l'ex-femme de mon meilleur pote avec un espèce de rallentit de la cervelle qui mattait le ciel. Je me repris immédiatement.

-Désolé, j'ai eu un flash et ça m'a fait rire.

Bravo t'a l'air d'un con le grand. Je poussai un soupire.

-Ok j'ai déjà d'lair suffisament stupide donc j'peux pas faire pire...

Elle fronça les sourcils et je lui pris la main avant de l'attirer vers moi et de l'embrasser. Je la relâchai et ouvrit simplement un oeil.

-C'est bon vas y... giffle moi ...

Je l'attendais et j'avais l'impression de la sentir arriver à deux cents kilomètres heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Mar 19 Juin - 18:01


-On sort ?
- Si tu veux.

Il paya et laissa un généreux pourboire. Nous traversâmes la rue pour rejoindre le port, histoire de marcher au bord de l'eau. C'était calme pour une soirée. Les jeunes semblaient préférer le centre ville et les bars, sans doute.

-Pour répondre à ta question je paris 4 jours.

J'arquais un sourcil, un point d'interrogation clignotant façon néon au dessus de la tête.

-Ce serait pas sympa que tu gardes tout le défi pour toi tout seul, j'veux ma part de défi aussi et c'est de te garder une journée de plus que c'que t'a prévu

Subtil comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

- Si le coeur tant dit... Que le meilleur gagne !

Je lui fis un sourire en coin.

-T'a quoi de prévu pour le reste de tes vacances ? J'imagine que ton frère va en occuper une partie...
- Ouaip. J'ai rien de trop prévu. J'vais rester un bout à CHicago et zoner un peu comme au bon vieux temps, sans doute.

Il se mit soudain à rire. Je fronçais les sourcils.

-Désolé, j'ai eu un flash et ça m'a fait rire.
- Du genre ?

C'était pas comme si ça donnait l'impression qu'il se foutait de ma gueule. Il soupira.

- Ok j'ai déjà d'lair suffisament stupide donc j'peux pas faire pire...


Je fronçais de nouveau les sourcils, attendant une réponse. Au lieu de ça, il me prit par la main et m'attira contre lui avant de m'embrasser. Je restais "buguée' jusqu'à ce qu'il recule et ouvre un oeil.

-C'est bon vas y... giffle moi ...

J'eus un sourire avant de passer mes bras autour de son coup et de l'embrasser à mon tour.

- Je déteste qu'on me dise ce que je dois faire.

Je lui fis un sourire en coin. Dans le genre sauvage, il était plutôt canon, un peu ours mal léché sur les bords, mais sans y prêter attention, c'était plutôt pas mal.

- Alors, pourquoi tu te marrais ?

Je tenais à avoir une réponse, mais j'allais pas non plus lui mettre le couteau sous la gorge. Quoi que...

- Le civil te va pas trop mal... Même si t'as l'air d'avoir sortis les antiquités...

Je fis semblant de renifler l'air d'un air suspicieux.

- C'est pas de la naphtaline que je sens là ?

Je laissais échapper un petit rire.

- On se balade un peu, ou tu prends racine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Mer 20 Juin - 15:28

Je sais pas ce qui m'étais passé par la tête, elle avait dit qu'elle restait que 3 jours et une femme dans son genre y en avait pas à tout les coins de rue, donc je m'étais lancé et je l'avais embrassé. Après coup j'attendis la giffle et je lui en fit part, mais au lieu de ça elle enroula ses bras autour de mon cou et me le rendit. Elle était vraiment étonnante comme nana et j'adorais ça.

-Je déteste qu'on me dise ce que je dois faire.

Elle me fit un petit sourire en coin tout à fait charmant et je lui rendi.

-Alors, pourquoi tu te marrais ?

Je secouai la tête comme pour lui dire de laisser tomber.

-C'est en rapport avec Helen, l'ancienne femme de Jeff. Tu comprendrais pas et ce serait trop long à expliquer.

Je savais surtout pas comment l'expliquer sans qu'elle soit vexé pour son frère, donc je préférais fermer ma gueule sur ce coup.

-Le civil te va pas trop mal... Même si t'as l'air d'avoir sortis les antiquités...

Je m'arrêtai de marcher et levai un sourcil en sortant les mains de mes poches pour croiser mes bras. Elle se mit à renifler l'air comme si elle cherchait une odeur.

-C'est pas de la naphtaline que je sens là ?

Elle laissa échapper un rire et je la regardai sans bouger un reniflement d'énervement au passage.

-On se balade un peu, ou tu prends racine ?

Je me râclai la gorge.

-Je voudrais pas que mon odeur de napthaline tue la petite mite que tu es... Encore t'aurais l'air étrange si on t'avais vu m'embrasser... T'imagine tu passerais pour une de ses poupées barbie qui se tape des papy en attendant qu'il claque pour sucer le pognon... Nah je crois que je prend racine, dis-je d'un ton sarcastique mais froid.

Je n'aimais pas particulièrement l'idée d'en avoir plus derrière que devant et je n'aimais pas non plus l'idée que la meuf qui me plaisait pouvait passer pour ma fille et j'aimais encore moins l'idée de me le faire rappeler tout les 20 secondes, c'était disont pas génial pour mon contrôle de l'agressivité. Au lieu de continué en remontant la plage, je m'avançai au bord de l'eau et m'assis sur un arbre qui avait tombé, déraciner par le vent probablement. Je ramassai une poignée de galet au sol et les lançai à l'eau sans beaucoup d'entrain en les regardant ricocher sur l'eau. Je la senti venir s'asseoir et garder une distance prudente entre elle et moi.

-Je suis pas de la première guerre, mais je sais que je serai pas de la dernière non plus. J'ai passé ma vie à tué des chinois, des russes, des iraquiens, des juifs, des néozélandais et d'autres foutu race que j'sais même pas leur nom et tout ça pourquoi ? J'en ai aucune putain d'idée. Si on me demandait ce que ça à changé je pourais pas l'dire parce que j'ai jamais vu la différence que ça à faite... J'ai l'impression d'avoir foutu ma vie en l'air.

Je poussai un soupire et lancer un autre galet avec plus de hargne que les précédents.

-Les remises en question d'un Marines à la retraite... palpitant avoue ...

Je secouai de nouveau la tête.

-'Scuse moi pour ça, c'est juste que je vois le temps s'éffriter et que j'ai toujours l'impression de jamais en avoir assez pour tout faire et je déteste qu'on me rappel que je vais en manquer avant longtemps.

J'étais pas une masse de patience non plus et gravement suceptible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 21 Juin - 15:37


Son hilarité était due à l'ex femme de son meilleur ami, sur le coup, je préférais pas avancer plus sur ce terrain-là, ça devait prêter aux blague de cul.Je le vanais sur sa tenue un peu défraichie, mais il le prit assez mal pour le coup.

-Je voudrais pas que mon odeur de napthaline tue la petite mite que tu es... Encore t'aurais l'air étrange si on t'avais vu m'embrasser... T'imagine tu passerais pour une de ses poupées barbie qui se tape des papy en attendant qu'il claque pour sucer le pognon... Nah je crois que je prend racine

Oh merde, voilà qu'il nous faisait sa crise de la quarantaine.

- C'est clair j'ai au moins cinquante ans de moins que toi ! raillais-je.

Le vieux "relou" tiens. Il avança vers la plage pour aller s'asseoir sur un vieux tronc tombé. Il ramassa des galets qu'il envoya ricocher sur la flotte. Je m'assis à côté de lui, en laissant une légère distance entre nous.

-Je suis pas de la première guerre, mais je sais que je serai pas de la dernière non plus. J'ai passé ma vie à tué des chinois, des russes, des iraquiens, des juifs, des néozélandais et d'autres foutu race que j'sais même pas leur nom et tout ça pourquoi ? J'en ai aucune putain d'idée. Si on me demandait ce que ça à changé je pourais pas l'dire parce que j'ai jamais vu la différence que ça à faite... J'ai l'impression d'avoir foutu ma vie en l'air.

Il soupira de nouveau, ce qui passa pas loin de me faire rire, tellement il me rappelait un ours. Il balança un nouveau galet.

-Les remises en question d'un Marines à la retraite... palpitant avoue ...
- ça pourrait être pire. Tu pourrais être saoul. Dans l'absolu, je dirais que tu l'as fait parce qu'il fallait bien que quelqu'un le fasse.

Il secoua la tête.

-'Scuse moi pour ça, c'est juste que je vois le temps s'éffriter et que j'ai toujours l'impression de jamais en avoir assez pour tout faire et je déteste qu'on me rappel que je vais en manquer avant longtemps.
- Et ? On sait pas ce que demain nous réserve. Qui sait, dans 5minutes, peut-être qu'on va se ramasser une météorite sur la gueule, qu'un camion va rater son virage.

Je haussais les épaules.

- On peut pas avoir 20 ans toute notre vie. Mais ça empêche pas de la vivre à fond... Alors... Arrête de faire la gueule, colle un sourire sur ton visage et... profite du moment.

Je me levais et me mis face à lui.

- C'est quand la dernière fois que t'as vécu vraiment à fond ? Je veux dire, en dehors des missions officielles et officieuses.

Je lui fis un sourire en coin.

- J'ai une idée. Tant que je reste dans la région, toi et moi, on vit comme si demain ne viendra jamais.

(Après demain ne meurt jamais et meurs un autre jour...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 21 Juin - 18:43

Bon ça pouvait pas être autrement et Sky ce foutait un peu de ma gueule et j'aurais fait pareille si j'aurais été à sa place.

-Et ? On sait pas ce que demain nous réserve. Qui sait, dans 5minutes, peut-être qu'on va se ramasser une météorite sur la gueule, qu'un camion va rater son virage.

Je tournai la tête vers elle et levai un sourcil. C'était un peu énorme comme comparaison, mais ouais...

-On peut pas avoir 20 ans toute notre vie. Mais ça empêche pas de la vivre à fond... Alors... Arrête de faire la gueule, colle un sourire sur ton visage et... profite du moment.

Si on vous dit de ne pas penser à un éléphant vous allez pensez à quoi ? Bah voilà ne pas vouloir mettre de sourire sur ma gueule et me faire dire d'en mettre un avait le même effet.Elle se leva et se mit face à moi.

-C'est quand la dernière fois que t'as vécu vraiment à fond ? Je veux dire, en dehors des missions officielles et officieuses.

Elle me fit un sourire en coin et je l'interrogeai du regard.

-J'ai une idée. Tant que je reste dans la région, toi et moi, on vit comme si demain ne viendra jamais.

Je me levai pour lui faire face et haussai les épaules. Je la regardai un moment, puis je l'attrapai par la nuque et l'embrassai avec fougue.

-Bah déjà ça c'est fait, j'aurais pas voulu crever sans le refaire, dis-je en riant.

Je commençai à me déshabiller et mes vêtements finirent tous au sol à l'exception de mon boxer. Je m'avançai vers l'eau au pas de course. Vu la chaleur elle était bonne et vu la noirceur on était seul . Je plongeai tête première et ressorti en me secouant un peu comme un chien.

-Allez ! Fait pas ta poule mouillé ... T'as dit à fond la vie, je t'ai pris au mot !

J'eus un petit rire. Elle fini par venir me rejoindre en simple sous-vêtements également et bordel je remerciais les dieux d'être sous l'eau parce que en bon Marines j'avais le mat qui se dressait. Nous avions l'air de vrai gosses à s'arroser, puis à un moment je l'attirai plus vers moi. Ma respiration haletante devait me trahir sur mes envies, mais je l'embrassai de nouveau.

-Je veux pas crever sans avoir connu ça ... avec toi...

Je lui fis un demi-sourire. Je la prenais dans son propre jeu, mais j'avais foutrement envie d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Dim 24 Juin - 18:19


Gabriel se leva à son tour et se mit face à moi. Il me fixa un moment avant de m'attraper par la nuque et de m'embrasser avec fougue. Je restais surprise.

-Bah déjà ça c'est fait, j'aurais pas voulu crever sans le refaire

Il rit. Je lui fis un léger sourire. Il se déshabilla ensuite, ne gardant que son boxer et couru dans l'eau. La vue était pas des plus déplaisantes. Il plongea et ressortis en secouant sa tête, un peu comme un chien.

-Allez ! Fait pas ta poule mouillé ... T'as dit à fond la vie, je t'ai pris au mot !

Il rit de nouveau. Je me déshabillai à mon tour et le rejoignis calmement. Je commençais à l'arroser et s'en suivit une "bataille" assez stupide, on devait avoir l'air de gamins. Il m'attira soudainement à lui, sa respiration haletante le trahissant légèrement, avant qu'il m'embrasse de nouveau.

-Je veux pas crever sans avoir connu ça ... avec toi...

Il me fit un demi-sourire auquel je répondis de même.

- C'est un argument valable.

Je me collais un peu plus contre lui. Je l'embrassais à mon tour. Assez vite , les derniers vêtements que nous portions allèrent rendre visite aux poissons. Je laissais échapper un petit cri quand il entra en moi.
Je me retrouvais allongée contre lui. Je fermais les yeux et passais mes doigts sur ses cicatrices.

- On pourrait presque croire que t'as délibérément cherché à se faire trucider.

C'était le quotidien des Marines, mais tout de même.

- Étonnant qu'il y ait pas plus de gens sur la plage, on les a fait fuir, tu crois ?

Je me mis à rire.


DSL pas d'inspi et trop HS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Dim 1 Juil - 16:11

Nous baisâmes directement dans l'eau, sans ce soucier à savoir si y avait âme qui vivent dans les passages. J'avais vu pire donc ils pouvaient voir pire aussi. Elle resta un moment allongé contre moi en glissant ses doigts le long de mes cicatrices.

-On pourrait presque croire que t'as délibérément cherché à te faire trucider.

Je haussai les épaules.

-C'est presque ça... À quelques reprise.

Mais j'étais toujours là. Un genre d'immortel déglingué de la cervelle.

-Étonnant qu'il y ait pas plus de gens sur la plage, on les a fait fuir, tu crois ?

Elle se mit à rire ce qui me fit sourire, car c'était la première fois que je l'entendais rire quand même.

-Tu sais quoi ? ... J'en ai rien à foutre.

Je passai mon bras autour de ses épaules et déposai un baiser sur son front avant de retourner à la rive et d'enfiler ce qui me restait de vêtement. Je mis mon jean et ma chemise que je n'attachai pas et je roulai de bas de mes jeans et pris mes soulier dans une main. Je tendit l'autre à Sky une fois qu'elle eut elle aussi remis ses vêtements. Nous remontâmes jusqu'au portes du restaurant qui était maintenant fermé et je m'appuyai sur ma bécane pour enfiler mes pompes. J'ouvris une des sacoches et lui tendit un casque.

-Ça te dit une virée à moto? On passera reprendre ta caisse plus tard t'inquiète ?

Je mis mon casque et démarer ma Bonneville.

-Je vais te faire voir Louisville, d'un autre angle !

Je m'installai et tapai la place derrière moi. C'était pas la bécane pour faire le con comme les jeunes ados avec leur Ninja356r, mais ça avait du coeur au ventre. Nous partîmes à travers la ville. En passant par les coins illuminé des quartiers riche, jusqu'au tréfond de la noirceur des ruelles malfamé. Je m'arrêtai devant une batisse impressionante et désafecté.

-La plus part des gens croient que Louisville est un patelin gros comme ma gueule, c'est complètement faux !

Je lui pointai la batisse.

-Ça été construit en 1911 et détruit en 1912, puis c'est encore là. Ça m'étonne tout le temps, dis-je avec un petit rire.

Je remis la moto en marche et roulai jusqu'au mobil home et me garrai à ma place habituelle.

-Bienvenue dans ma très chic et luxueuse demeure.

Je retirai le casque et ouvrir la porte qui s'aimanta contre le mur puis en ressorti avec deux bière avant de partir un feu dehors. Nous prîmes place devant le feu, chacun une bière à la main.

-T'as envie de faire un truc en particulier ?

Je m'évachai dans ma chaise et pris une longue gorgée de bière. I'm so lazy tonight!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Mar 3 Juil - 13:16


L'idée d'avoir fait fuir des promeneurs me fit bien rire.

-Tu sais quoi ? ... J'en ai rien à foutre.
- Pareil.

Il passa son bras autour de mes épaules et déposa un baiser sur mon front. Il retourna s'habiller, j'en profitais pour le mater un peu (bah si on peut plus se rincer l'oeil...) et me rhabillais à mon tour, il me tendit la main pour m'aider à me relever. Nous retournâmes au restaurant, qui avait fermé entre temps. Gabriel s'appuya sur sa moto pour remettre ses godasses. Il sortit un casque d'une sacoche et me le tendit.

-Ça te dit une virée à moto? On passera reprendre ta caisse plus tard t'inquiète ?
- Si tu crois que je suis du genre à m'inquiéter de ma caisse, tu te plante !

Il mit son casque et démarra sa moto. Joli bruit.

-Je vais te faire voir Louisville, d'un autre angle !

Il tapa la place derrière lui et je m'y installais. L'avantage de ce genre de bécane, c'est de pas avoir les genoux au niveau des oreilles quand t'es passagère. Il quitta ensuite le stationnement et roula, passant autant par les zones bourgeoises que les quartiers "craignos" de la ville. Il stoppa devant une vieille batisse à l'abandon.

-La plus part des gens croient que Louisville est un patelin gros comme ma gueule, c'est complètement faux !

Il pointa le batiment du doigt.

-Ça été construit en 1911 et détruit en 1912, puis c'est encore là. Ça m'étonne tout le temps
- C'était quoi à la base ?

Il me répondit puis démarra de nouveau. Il roula jusqu'à un mobil-home légèrement à l'écart, dans un terrain vague.

-Bienvenue dans ma très chic et luxueuse demeure.
- ça a de la gueule. J'préfère ça à une baraque du genre "quand je chie, c'est pas de la merde, c'est des lingots d'or".

Il ôta son casque et disparu dans sa maison quelques secondes, le temps de revenir avec deux bières. Il fit partir un feu et s'installa dans une chaise.

-T'as envie de faire un truc en particulier ?
- Rien qui me vienne à l'esprit.

Je bus une gorgée de bière.

- T'as idée du temps qu'il faut pour descendre de Chicago à ici ? J'vais te le dire, assez pour avoir le cul en bouillie ! Et même pas assez d'énergie pour lever ton cul jusqu'à l'épicier le plus proche.

Je repris une gorgée de bière avant de lâcher un rot sonore, plus digne d'un mec que d'une fille. Gabe me fixa étrangement.

- Non je suis pas une princesse qui fait des cacas papillons et rote des paillettes, au cas où tu te pose la question.

Le silence plana quelques instant au dessus de nous, seulement perturbé par les craquement du bois dans le feu.

- T'es pas emmerdé par les voisins, ici au moins.

L'opposé de Chicago ! Des vraies vacances. Pas non plus de bruits de tirs de guerilleros. Je m'étirais.

- Et sinon, dans le civil, t'occupe tes journées comment ?

Je le voyais assez mal rester à zoner toute la journée sans rien faire. Un mec qui avait été dans les Marines ne pouvait simplement pas rester inactif.

- Parles moi un peu plus de toi, tes goûts tout ça. Y a bien des trucs qui te plaise en dehors des Marines, et de la moto, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Mer 4 Juil - 13:06

Sky m'arrachait plusieurs sourire dans sa façon de s'exprimer et de voir les choses. Y avait pas à tortiller du cul pour chier droit avec elle. Une fois installer devant le feu, bière à la main. Le calme plat comme j'aimais, loin des bruits tortionnaire de la ville qui jouait sur mes nerfs, je lui demandai si elle avait envie de faire un truc en particulier maintenant.

-Rien qui me vienne à l'esprit.

Elle prit une gorgée de sa bière et je fixai les flammes.

-T'as idée du temps qu'il faut pour descendre de Chicago à ici ? J'vais te le dire, assez pour avoir le cul en bouillie ! Et même pas assez d'énergie pour lever ton cul jusqu'à l'épicier le plus proche.

Je pouffai de rire et stoppai net en la toisant bizarrement lorsqu'elle sorti un rot qui fit écho sur le lac avant de rire de nouveau.

-Non je suis pas une princesse qui fait des cacas papillons et rote des paillettes, au cas où tu te pose la question.

-Caca papillon et rot de paillettes ... J'avais pas vu ça comme ça, mais ouais ... ça le fait je crois, finis-je avec un reniflement.

Le silence plana un moment avec les crépitements du feu comme trame de fond.

-T'es pas emmerdé par les voisins, ici au moins.

Je regardai autour.

-C'est un fait entre Yougi l'ours et des rats gros comme Splinter, j'ai pas souvent de visite.

Je lui fis un demi-sourire. Ok j'avais encore un fond de gamin qui dormait profondément en moi.

-Et sinon, dans le civil, t'occupe tes journées comment ?Parles moi un peu plus de toi, tes goûts tout ça. Y a bien des trucs qui te plaise en dehors des Marines, et de la moto, non ?

Je haussai les épaules.

-Je connais pas grand chose en dehors des Marines... Je suis un fan des armes à feu, de l'histoire, je lis pas mal de bouquin sur les théories loufoques d'un faux prophètes, bah qu'ils disent faux prophètes, mais bon...

Je pris une gorgée de ma bière.

-Je suis fasciné par tout ce que le monde croient impossible ou iréel.

Je la regardai du coin de l'oeil.

-Hey oh ... Je suis pas un illuminé et je vais pas essayer de t'faire gober que Dieu le tout puissant nous regarde... C'est loin d'être ça , je crois seulement à certaines choses, en fait j'aime faire exactement le contraire de ce qu'on attend de moi. J'ai l'esprit de contradiction très développé, finis-je en riant.

Croire qu'on est pas seul dans l'univers faisait pas de moi un taré, mais un ouvert d'esprit. Ok j'étais un peu taré aussi.

-Sinon j'essaie de passer un peu de temps avec Noah, j'tiens à ce petit comme si c'était le miens.

Je fini ma bière et lançai la cannette dans le feu, sachant très bien que ça ne brulait pas.

-Je suis pas le mec le plus sociable au monde. Quand je fais une virée dans les bars ça se termine souvent par une bataille et une nuit au poste. En dehors de Jeffrey et Donovan, j'ai pas grand pote dans la ville et ça me va. Je bouge sans arrêt et j'aime bien voir du pays.

Je haussai les épaules et lui souris.

-This is the story of my life ! Le rapport vous a satisfaite Caporal Kennedy ?

-Et sinon, dans le civil, t'occupe tes journées comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Dim 15 Juil - 17:35


Je dis à Gabriel qu'il devait pas être emmerdé par les voisins. Son terrain me faisait penser à un compromis entre vie civile et vie militaire.

-C'est un fait entre Yougi l'ours et des rats gros comme Splinter, j'ai pas souvent de visite.
- Même pas Donnatello, Michelangelo, Leonardo et Raphael ?

Je lui fis un petit sourire. Ok, on avait tout deux passé l'âge de ces Comics, mais ça m'avait toujours fait marrer. Il me fit un demi sourire, puis je l'interrogeais sur ses occupations. Après tout, il devait pas passer ses journées à se tourner les pouces. Pour un (ex)Marines, c'était tout simplement impossible. Il haussa les épaules.

-Je connais pas grand chose en dehors des Marines... Je suis un fan des armes à feu, de l'histoire, je lis pas mal de bouquin sur les théories loufoques d'un faux prophètes, bah qu'ils disent faux prophètes, mais bon...

J'arquais légèrement les sourcils.

-Je suis fasciné par tout ce que le monde croient impossible ou iréel.

Il me fixa du coin de l'oeil.

-Hey oh ... Je suis pas un illuminé et je vais pas essayer de t'faire gober que Dieu le tout puissant nous regarde... C'est loin d'être ça , je crois seulement à certaines choses, en fait j'aime faire exactement le contraire de ce qu'on attend de moi. J'ai l'esprit de contradiction très développé.

ça, je crois que je l'avais remarqué un peu.

-Sinon j'essaie de passer un peu de temps avec Noah, j'tiens à ce petit comme si c'était le miens.

Il finit sa bière et jeta la cannette dans le feu.

- C'est plutôt pas mal - pour Noah, pas pour la cannette hein- quoi que je t'imagine mal en tonton gâteau.

Je lui fis un clin d'oeil.

-Je suis pas le mec le plus sociable au monde. Quand je fais une virée dans les bars ça se termine souvent par une bataille et une nuit au poste. En dehors de Jeffrey et Donovan, j'ai pas grand pote dans la ville et ça me va. Je bouge sans arrêt et j'aime bien voir du pays.

Il haussa les épaules une nouvelle fois et sourit.

-This is the story of my life ! Le rapport vous a satisfaite Caporal Kennedy ?
- Sky' ça suffit amplement.

Je lui retournais son sourire avant de finir ma bière.

- J'suis sur que t'as plein d'autres trucs à dire.

Je m'étirais.

- Moi je crois carrément pas en Dieu et toutes ces conneries. Dieu, Allah, Yahvé et tout ce que tu veux. Je trouve ça trop absurde... Un dieu qui se dit plein d'amour et qui demande à ses Enfants d'aller étriper leur voisin en son nom ? Mon cul ouais. Je préfère encore faire des libations à Arès, tiens, au moins ce serait justifié.

Je pouffais de rire.

- Moi, je fais généralement ce que j'ai envie de faire.

C'était vrai, on pouvait pas dire que j'étais le genre de fille à écouter ce que mes parents me disaient, et ça, bien avant la crise d'adolescence.

- La plupart de ceux que j'ai connu et avec qui je trainais avant sont passé par la case taule, et un ou deux ont même décidé de gagner un séjour de plus. Les autres... Je les vois plus trop. Ils ont fait leur vie. On peut pas dire que je sois hyper sociale non plus.

Et quand en prime on dit de vous que vous êtes une fille mais avec des couilles... Pas le top pour fraterniser...

- Mmh... C'est quoi ta période préférée de l'histoire ?

Je me calais un bras derrière la tête et fixais Gabriel.

- J'te préviens, si je m'endos, essaye même pas de me réveiller, tu risquerais de t'en manger une dans la figure.

Je me retins de rire. Non pas que je sois excessivement violente, mais les réveils en sursaut ça m'avait jamais trop plu. En témoigne les cocards des mecs après nos virées campings. Du moins, les premiers temps, après, ils attendaient gentiment que je me réveille.

- Je te préviens, si je croise Splinter, tu l'auras dans l'assiette pour le déjeuner. Tant pis si les tortues ninjas m'en veulent a mort après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Dim 15 Juil - 19:27

Sky m'avait demandée de lui faire un résumé de ce que je faisais dans la vie. J'avais horreur de parler de moi, donc ce fût assez rapide et évasif. Je pouvais donner l'impression de rien foutre,mais je préfèrais bouger plutôt que parler. Je lui demandai en la nommant par son titre si le rapport lui suffisait.

-Sky' ça suffit amplement.

Elle me retourna mon sourire avant de finir sa bière.

-J'suis sur que t'as plein d'autres trucs à dire.

Je levai un sourcil.

-Comme quoi ? Te parler de mon enfance en viendrait à dire que tout à toujours tourner autour de Raphaël et me vaudrait une crise de rage et probablement une virée pour tenter de le trouver à nouveau... Ça vaut pas le coup.

Je levai la tête vers le ciel sans vraiment regarder.

-Moi je crois carrément pas en Dieu et toutes ces conneries. Dieu, Allah, Yahvé et tout ce que tu veux. Je trouve ça trop absurde... Un dieu qui se dit plein d'amour et qui demande à ses Enfants d'aller étriper leur voisin en son nom ? Mon cul ouais. Je préfère encore faire des libations à Arès, tiens, au moins ce serait justifié.

Elle pouffa de rire et je contenue le miens dans un sourire en coin .

-Moi, je fais généralement ce que j'ai envie de faire.

-De même, dis-je simplement.

Même si il m'arrivait de me freiner par principe.

-La plupart de ceux que j'ai connu et avec qui je trainais avant sont passé par la case taule, et un ou deux ont même décidé de gagner un séjour de plus. Les autres... Je les vois plus trop. Ils ont fait leur vie. On peut pas dire que je sois hyper sociale non plus.

J'avais jamais trainer avec personne mis à part Jeff. Depuis quelque temps je m'étais fait plutôt pote avec Hanson, mais on s'en tenait au rencontre dans les bars. On finissait souvent saoul à dire n'importe quoi et à se battre contre les autres.

-Mmh... C'est quoi ta période préférée de l'histoire ?

Elle croisa un bras derrière sa tête.

-L'histoire... J'en sais trop rien. Je crois que c'est le présent. Je me prend pas la tête avec le passé et je veux pas me faire chier avec ce qui est pas encore arrivé, mais j'avoue que je suis assez fasciné par la mythologie, sans vraiment y comprendre quoi que ce soit.

Je crois que c'était surtout le casse-tête et de tenter de trouver la limite entre la réalité et l'impossible.

-J'te préviens, si je m'endors, essaye même pas de me réveiller, tu risquerais de t'en manger une dans la figure.

Je fis un reniflement sarcastique en grimaçant en imaginant l'image.

-Je te préviens, si je croise Splinter, tu l'auras dans l'assiette pour le déjeuner. Tant pis si les tortues ninjas m'en veulent a mort après.

Cette fois je pouffai de rire.

-Premièrement ne craint pas j'suis pas du genre à réveiller les gens, deuxièmement on touche pas Splinter...Non, mais ... Avec qui je vais parler quand j'suis seul si tu fou mon coloc dans mon assiette, ironnisai-je.

Je me tournai et jetai un coup d'oeil au mobil home.

-Je commence sérieusement à penser me trouver une piaule ou un truc du genre. Je veux pas le gros luxe, mais suffisant pour pas entendre les portes de placard claqué quand le vent souffle dehors. Tu vois le genre ?

C'était vraiment n'importe quoi.

-À la base c'était l'idéal, parce que je bougeais sans arrêt, mais je crois pas partir définitivement de Louisville.

Je soupirai en haussant les épaules.

-En même temps je sais pas du tout ce que je ferai demain et ça me dit rien d'y songer.

Je me tournai vers elle.

-En fait non ... Je sais ce que je ferai demain, mais j'en ai foutrement pas envie. C'est la journée commémorative des Marines sur les quais et Noah nous a pratiquement supplié d'y aller son père et moi.

Je fis un sourire conspirateur.

-Dommage qu'il ne soit pas ici je suis certain qu'il aurait réussi à te faire venir aussi... En fait ... Ça te dirait de genre ... m'accompagner ? J'sais pas trop comment on demande ça, fis-je en me passant nerveusement la main dans les cheveux.

Ce serait pas mal de pas y aller seul. Quoi que ça ferait jasé surement beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Lun 16 Juil - 12:44


Puisque Gabe avait dit aimer l'histoire, je lui demandais sa période préférée.

-L'histoire... J'en sais trop rien. Je crois que c'est le présent. Je me prend pas la tête avec le passé et je veux pas me faire chier avec ce qui est pas encore arrivé, mais j'avoue que je suis assez fasciné par la mythologie, sans vraiment y comprendre quoi que ce soit.
- Ouais. Mais il faut bien savoir d'où on vient pour voir où on va. Après pour les mythologies... Eh... je suis pas prof d'histoire mais dans le fond, la bible c'est une mythologie... Sauf que t'enlèves tous les dieux sauf un. Et c'est moins sympa.

Réduction simpliste. J'avais toujours fait semblant de lire la Bible. Je lui dis, mi-figue, mi-raisin, que c'était déconseillé de me réveiller si je m'endormais, et que son Splinter, s'il voulait pas finir grosso modo en ragout, il n'avait pas intérêt à me tomber dessus. Il pouffa de rire.

-Premièrement ne craint pas j'suis pas du genre à réveiller les gens, deuxièmement on touche pas Splinter...Non, mais ... Avec qui je vais parler quand j'suis seul si tu fou mon coloc dans mon assiette
- Prend un vrai coloc.

Je lui fis un sourire en coin. Il jeta un coup d'oeil à son mobil-home.

-Je commence sérieusement à penser me trouver une piaule ou un truc du genre. Je veux pas le gros luxe, mais suffisant pour pas entendre les portes de placard claqué quand le vent souffle dehors. Tu vois le genre ?
- Ouaips. Prend une tente... Non, je blague.

Les caravanes, ça allait bien quand tu partais en vacances. J'étais pas le genre à toujours vouloir le top du confort, mais quand on passe son temps entre les missions dans le désert et les voyages dans un foutu bateau...

-À la base c'était l'idéal, parce que je bougeais sans arrêt, mais je crois pas partir définitivement de Louisville.
- Dans ce cas, ouais, trouve toi une vraie habitation.

Il soupira et haussa les épaules.

-En même temps je sais pas du tout ce que je ferai demain et ça me dit rien d'y songer.

Il sourit et se tourna vers moi.

-En fait non ... Je sais ce que je ferai demain, mais j'en ai foutrement pas envie. C'est la journée commémorative des Marines sur les quais et Noah nous a pratiquement supplié d'y aller son père et moi.

Je souris, une graine de Marines le môme ? Remarque, avec un père dans le métier et un "oncle" comme Gabe... c'était pas étonnant.

-Dommage qu'il ne soit pas ici je suis certain qu'il aurait réussi à te faire venir aussi... En fait ... Ça te dirait de genre ... m'accompagner ? J'sais pas trop comment on demande ça.

Il se passa la main dans les cheveux, un peu nerveux.

- C'est un second rencard, Caporal Riordan ?

J'avais vu pire comme rencart. Je souris à sa mine un peu déconfite.

- Pourquoi pas. ça peut être sympa.

J'étais pas vraiment fan des cérémonies, c'était un peu trop pompeux alors que la plupart du temps, les Marines étaient loin d'être des gens pompeux. On avait une certaine étique et une sorte de code moral mais en dehors de la fête nationale, ou des manoeuvres interarmées, c'était quand même relativement rare qu'on se donne en spectacle. Je baillais.

- Si tu veux éviter de te trimballer avec un zombie demain, vaudrait mieux aller se coucher.

Je lui fis un léger sourire. Disons que la route Chicago-Louisville était pas la plus courte qui soit. J'étais complètement vannée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriel Riordan

avatar


✖ Messages : 54
✖ Date de naissance : 12/10/1968
✖ Bougies : 49
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 19 Juil - 13:32

Je savais pas trop si y avait une bonne façon d'inviter quelqu'un ou pas. Surtout dans ce genre de soirée. Je savais pas où me mettre ni si ça ce faisait d'inviter une fille dans une soirée de vétérant... Fin bref je lui avais demandé.

-C'est un second rencard, Caporal Riordan ?

Je haussai les épaules avec un demi-sourire.

-Pourquoi pas. ça peut être sympa.

Genre ... Elle venait vraiment de dire oui ? Ok ... Reste cool Riordan. Je tournai simplement la tête sans rien ajouter. Sky' se mit à bailler.

-Si tu veux éviter de te trimballer avec un zombie demain, vaudrait mieux aller se coucher.

Je la regardai un instant.

-Je suis un couche tard et leve-tôt. Tu peux prendre le lit, je prendrai le canapé ou sinon je te pousserai un brin et j'irai squatter le lit. Je dois appeller Jeffrey pour m'assurer que st'enflure va se pointer demain.

Elle se leva et tourna les talons vers le mobil home. J'écoutai d'un oreille indiscrète pendant un instant histoire de m'assuré qu'elle allait pas crier au meurtre pour un rat ou un truc du genre, mais c'était le calme plat. J'avais quand même fait le ménage. Je sortis mon portable et appelai sur celui de Jeff, mais je tombai sur la boite vocal. Je lui laissai un message avant de ranger le bazart dehors et d'éteindre le feu. Je passai ensuite sous la douche, puis je décidai de squatter le lit . Après c'était évident qu'avec une nana aussi bien roulé dans mon pieu j'allais pas me farcir le vieu canapé à ressort. Je mis pas des masses de temps à m'endormir. Je fus réveiller en sursaut au petit matin par un espèce de tapage insuportable que certain appelait du "Hip-hop", je me passai la main sur les yeux et regardai ma montre en grognant...

-6h15 ... putain c'est quoi ce bordel...

Je me levai les cheveux en bataille et sorti en simple boxer, pour constater que j'avais deux voitures casiment stationné dans le mobil home. On aurait dit des jouets de boite de céréal. La musique à fond avec une dizaine d'ado ou de début d'homme avec le fond de culotte au genou, des chaines plus grosses que leur cervelle et 3 ou 4 blondasses en bikini qui semblait avoir troquer leur cervelle pour se faire refaire les seins. Toute cette bande de connard squattait mon terrain en faisant semblant de savoir pêcher sur le bord de la rivière. Je me rendis à la voiture et fermai le système de son d'un coup de poing.

-Hey hey hey !!! Qu'est ce tu fou grand-père !!!! Touche pas ma caisse !

J'eus un reniflement sarcastique en claquant sa portière plus fort que nécessaire. Je le regardai s'en venir vers moi en remontant son jean tout les 3 pas en adoptant une démarche boiteuse et se gonflant les bras chaque côté du corps comme si dans sa tête il pesait 150 kilo alors qu'il devait en pesé 60 tout au plus avec les chaines compris. Il se posta devant moi en machouillant son cure-dent.

-T'a un blème mec ? Tu cherches le fuck mon frère ?

Je haussai un sourcil.

-Ouais... J'ai un PROBLÈME... C'est de me faire réveiller par une bande de blanc bec qui veulent se prendre pour des negro du bronx à 6h15, sur MON terrain. Ta voiture et ta musique de pétasse en chaleur si tu veux pas aller les repêcher avec les poissons , tu les fais déguerpir de mon terrain ... Tout de suite....MON FRÈRE ...

Sky sortit du mobil home au même moment et le petit rigolo eu le culot de la siffler.

-Ohhh ! Y ce gâte papy ! Elle te coûte cher à la location ta nana ?

Mon poing lui attérit instantanément sur la gueule, le couchant direct au sol.

-Je te jure que si dans 5 minutes tu es encore là petit con, tu te sauve à la nage.

Oh qu'il jouait avec mes nerfs de bon matin comme ça celui là. Je me tournai vers Sky. J'avais le regard noir. J'espérais qu'elle comprene mon regard. C'était soit tu fais quelques choses , soit on enterre ces gamins avant le petit déj....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skyler Kennedy

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 16/12/1981
✖ Bougies : 36

MessageSujet: Re: Premier rencart. Jeu 19 Juil - 17:29


Gabriel me proposa d'aller à une cérémonie de vétérans, ça sonnait plutôt comme un rencart, mais j'acceptais. Je me voyais mal dire "non j'ai autre chose à faire"... Par contre j'avais besoin de dormir, mais là, c'était un peu trop pour moi.

-Je suis un couche tard et leve-tôt. Tu peux prendre le lit, je prendrai le canapé ou sinon je te pousserai un brin et j'irai squatter le lit. Je dois appeller Jeffrey pour m'assurer que st'enflure va se pointer demain.
- D'ordinaire moi aussi, mais la route m'a tué. T'inquiète pas, je prends pas beaucoup de place, j'voudrais pas t'empêcher de dormir. Bonne nuit, Gab'.

Je me levais et me dirigeais vers le mobil-home. Je ne tombais pas sur Splinter au passage. Je sentis à peine Gabriel lorsqu'il vint s'installer dans le lit. Ce fut une cacophonie assez désagréable qui nous tira du sommeil tôt sur le matin. Gab' grogna tandis que je me cachais la tête sous l'oreiller.

-6h15 ... putain c'est quoi ce bordel...

Je répondis d'un grognement tout sauf féminin. Le lit bougea légèrement quand il se leva. Il sortit et quelques seconde après, la musique se tut, remplacée par la voix d'un abruti. Je me relevais en jurant, c'était foutu pour dormir ce matin.

-Ouais... J'ai un PROBLÈME... C'est de me faire réveiller par une bande de blanc bec qui veulent se prendre pour des negro du bronx à 6h15, sur MON terrain. Ta voiture et ta musique de pétasse en chaleur si tu veux pas aller les repêcher avec les poissons , tu les fais déguerpir de mon terrain ... Tout de suite....MON FRÈRE ...

Je pouffais de rire dans la caravane. Gabe avait la voix qui portait. Je sortis à la fin de sa tirade. Je me fis siffler par le môme face à Gabriel.

- Ohhh ! Y ce gâte papy ! Elle te coûte cher à la location ta nana ?

Le "papy" lui balança son poing dans la tronche.

-Je te jure que si dans 5 minutes tu es encore là petit con, tu te sauve à la nage.

Il se tourna vers moi, et je vis à son regard qu'il valait mieux que j'intervienne. J'eus vite fait de les rejoindre. Je relevais le gamin par son col.

- Redis encore une fois que je suis une pute, et t'auras plus qu'à prier pour que j'ai pas mon M9 - Beretta 92 pour les incultes que vous semblez être. Alors maintenant, foutez le camp. Vous êtes sur une propriété privée. Exécusion. Et ça compte aussi pour les pouffiasses botoxées.

Il y eut de maigres protestations, mais bizarrement, ils vidèrent les lieux, en parlant de tarés, entre autre. Je jurais un coup.

- Ces petits cons ont pourri ma grasse matinée.

Je baillais avant de m'étirer.

- Y a un code vestimentaire précis pour la cérémonie ? De toutes façons, il faut que j'aille récupérer ma caisse. Et que je prenne une douche. A moins que tu le fasses à l'ancienne dans la rivière.

Je lui fis un sourire.

- C'était sympa de me défendre comme ça.

Je déposais un léger baiser sur ses lèvres.

- Allez, souris un peu Terminator. Oublie pas que t'es sensé réussir à me faire rester plus que trois jours ici.

Je retournais au mobilhome. Je pouvais pas commencer la journée sans un bon petit déjeuner, surtout quand j'étais à terre. Je me permis un peu de fouiller les placards pour préparer un petit dej' décent. Gabriel finit par rentrer. Nous déjeunâmes tranquillement puis j'allais me doucher. Ce qui acheva de me réveiller. Je rejoignis Gabe et nous allâmes chercher ma voiture. ça nous laissait encore un peu de temps devant nous.

- Alors, tu vas mettre ton bel uniforme de cérémonie, Caporal ? Je suis sure qu'il te va aussi bien que celui des missions. Jeff t'as répondu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Premier rencart.

Revenir en haut Aller en bas

Premier rencart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Restaurant L'Amadeus-
Sauter vers: