Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Je crois qu'on a à discuter !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Je crois qu'on a à discuter !!! Mar 12 Juin - 17:23

Ça faisait un moment déjà depuis le dernier coup de fil de Jeffrey, Noah devenait de plus en plus agité et demandait sans arrêt quand son père allait revenir. Je lui disait toujours que ça serait bientôt, mais après près d'un mois, je ne savais plus quoi répondre et ça me mettait hors de moi. David était parti en formation et revenait que dans une semaine, ce qui calmait ma petite tornade de sept ans. Il gèrait quand même un peu l'absence de Jeff, mais quand David était là et qu'il essayait d'instaurer de l'autorité c'était un autre scénario. Noah m'avait demandé plusieurs fois dans la semaine pour aller à ce restaurant situé en face de la base militaire. Il aimait regarder les jets et les hélicoptères qui décollaient et surtout regarder quand un ce posait en espérant voir son père débarquer. J'avais refuser à quelques reprise. Ça me rappelait toujours le nombre de jours que j'avais pu passer assis devant le restaurant à ne pas lacher la piste des yeux en attendant le retour d'un mari trop absent.

-Noah ? Viens je t'amène voir les avions aujourd'hui !

Je l'entendis hurler de joie au deuxième étage et il dévala les marches à grande course.

-Woahhh t'es trop cool maman !

J'eus un petit rire et roulai des yeux en lui passant la main dans les cheveux. Il ressemblait tellement à son père...Je soupirai et fermai la porte derrière nous. Il prit place dans la voiture.

-T'as bien mis ta ceinture ?

Je regardai dans le rétroviseur, sa petite frimousse exaspéré.

-Maman... Je suis plus un bébé, je sais que je dois m'attacher...

Je souris et démarrai. C'était vrai qu'il était plus un bébé et à mon grand malheur il grandissait beaucoup trop vite. Nous arrivâmes au petit café et Noah s'installa sur un banc de bois à l'extérieur. Il ne bougerait pas de là jusqu'à ce que je lui dise que nous quittions. Je me commandai un café et pris un jus en boite pour mon fils, puis je sortis le rejoindre. Je lui donnai sa boite et il se leva en pointant la piste du doigt.

-Maman ... maman... Tu savais qu'il arrivait aujourd'hui c'est pour ça qu'on est venu han !!!!

Il me fit un câlin avant de partir à la course. Le coeur me fit trois tour lorsque je le vis traverser l'autoroute qui sépârait la piste du restaurant. Je regardai de chaque côté et traversai à mon tour. Je le rattrapai par les épaules et me mis à sa hauteur.

-Noah Gibson... Ne me fait plus jamais un coup pareil et ne redit rien... C'est non-négociable.

Il soupira et se tourna en grimpant à la clôture.

-PAPA !!! PAPA !!! T'AS VU J'SUIS LÀ PAPA !!!

Je tirai sur son gilet.

-Descend de là il t'a vu...

Je lui pris la main et traversai de nouveau au café je levai un sourcil lorsque Gabriel nous fit un signe de la main. Quelques minutes après Jeffrey traversa et avant qu'il est pu poser son sac, notre fils lui sauta dans les bras. Je les regardai un moment et les laissai ce parler ensemble, puis comme tout enfant de son âge, Noah passa vite à autre chose et parti jouer avec son avion de plastic en courant dans le petit champ qui bordait la terrasse du restaurant. Je n'avais donc pas le choix de lui parler.

-T'as fait bon voyage ? demandai-je sans vraiment m'en soucier.

Son charme ne me laissait toujours pas indiférente, mais le reste de ses défauts battait son charme.

-Écoute... Je sais que tu dois être fatigué et que tu ne dois pas vraiment avoir envie de me parler maintenant, mais je veux savoir pourquoi tu fais toujours ça Jeffrey ?

Je pris une gorgée de mon café et repoussai une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

-T'avais promis à ton fils de venir le voir jouer au baseball et tu n'es pas venu une seul fois. T'as pris ta retraite nom de dieu, pourquoi es-tu retourné là-bas pendant plus d'un mois ? Chaque fois que je me dis que je peux à nouveau te faire confiance tu déconnes de plus belle ...

Je secouai la tête.

-Autrefois je te le demandais pour moi, mais aujourd'hui c'est pour Noah. Tu m'as déçu moi, mais je te défend de faire pareille avec lui. En plus il est insupportable avec David quand tu n'es pas là et je te défend de rire. C'est aussi insupportable pour moi tu sauras...

Quoi que ça aussi il devait s'en moquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mar 12 Juin - 17:56


La base n'avait pas changée d'un poil. Et c'était toujours cette même ville. J'étais pas fâché d'être rentré. J'aperçus une petite silhouette, agrippée à la cloture, ça ne pouvait être qu'une personne.

-PAPA !!! PAPA !!! T'AS VU J'SUIS LÀ PAPA !!!

Je fis un grand signe de la main à mon fils et Gabriel fit de même - ce qui risquait de plaire moyennement à Helen. Une fois sorti de la base, je traversais pour me rendre auprès de ma famille. Il n'en avait jamais été autrement même après le divorce. Noah se jeta dans mes bras avant que j'ai pu ne serait-ce que poser mon sac. Je le serrai contre moi en riant. Il commença à me parler, se plaignant que j'ai pas été là pour ses matchs. Après avoir subit un interrogatoire en règle et promis d'aller à son match, il alla jouer tout seul. Je me trouvais face à face avec mon ex-femme.

-T'as fait bon voyage ?
- Assez bon, oui.

Je n'étais pas sur qu'elle s'en soucie vraiment.

-Écoute... Je sais que tu dois être fatigué et que tu ne dois pas vraiment avoir envie de me parler maintenant, mais je veux savoir pourquoi tu fais toujours ça Jeffrey ?

Elle prit une gorgée de café et se remit une mèche de cheveux derrière l'oreille, geste que je l'avais vue faire des centaines de fois.

-T'avais promis à ton fils de venir le voir jouer au baseball et tu n'es pas venu une seul fois. T'as pris ta retraite nom de dieu, pourquoi es-tu retourné là-bas pendant plus d'un mois ? Chaque fois que je me dis que je peux à nouveau te faire confiance tu déconnes de plus belle ...

Elle secoua la tête.

-Autrefois je te le demandais pour moi, mais aujourd'hui c'est pour Noah. Tu m'as déçu moi, mais je te défend de faire pareille avec lui. En plus il est insupportable avec David quand tu n'es pas là et je te défend de rire. C'est aussi insupportable pour moi tu sauras...

Je ne pus retenir un sourire. Je n'avais jamais aimé David, ça m'amusait - et me rassurait aussi - qu'il ne l'apprécie pas plus.

- Désolé. Ecoute, y avait une unité de jeunes coincés dans la brousse, dont le frère d'Abel. Le responsable avait décidé de rien faire. C'était les condamner pour rien. La retraite ne compte pas, on ne cesse jamais d'être un Marines. Je n'ai fait que ce que je devais faire.

Passons le fait que je devais la vie à Gabriel, sinon, j'étais mort.

- Je ne vais pas le décevoir. Je suis rentré. Je serais rentré plus tôt si on avait pu. Je rentre toujours. Saint Michel nous protège... Et je crois qu'il m'aime bien, mais pas assez pour que je siège à ses côtés.

Je lui fis un petit sourire, je doutais que ce soit la réponse qu'elle espérait. Je posais mon sac contre la table et me massai la nuque.

- Je suis désolé de te décevoir, mais j'ai ça dans le sang. Tu connais l'histoire de ma famille. C'est plus fort que moi...

J'inspirais profondément. J'avais promis à Gabe de faire ce que je m'apprêtais à faire, mais c'était aussi à moi que je me l'étais promis.

- Je t'aime, Helen Greenwood. Je t'aime plus que tout, et même quand je suis à l'autre bout du monde , c'est à toi et notre fils que je pense. Je t'aime et je sais que je te fais souffrir quand je pars comme ça, que tu aspires à quelque chose de stable, comme avec .... David... Mais j'ai jamais cessé de t'aimer. Je t'aime comme au premier jour. Comme au bal des finissants, et comme devant l'autel. Et comme à la naissance de notre fils...

Je me tus, presque hors d'haleine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mar 12 Juin - 20:56

Évidemment à l'idée de savoir que Noah n'aimait pas David, il ne pu retenir un sourire. Je le prévins donc directement de ne pas rire, parce que je trouvais ça vraiment insoutenable.

-Désolé. Écoute, y avait une unité de jeunes coincés dans la brousse, dont le frère d'Abel. Le responsable avait décidé de rien faire. C'était les condamner pour rien. La retraite ne compte pas, on ne cesse jamais d'être un Marines. Je n'ai fait que ce que je devais faire.

Je poussai un long soupire. C'était toujours la même chose ; "On ne cesse jamais d'être un Marines..."

-Je ne vais pas le décevoir. Je suis rentré. Je serais rentré plus tôt si on avait pu. Je rentre toujours. Saint Michel nous protège... Et je crois qu'il m'aime bien, mais pas assez pour que je siège à ses côtés.

Je secouai la tête avec un signe de main.

-Pitié Jeffrey épargne moi, les histoires de Saint-Michel... Tu sais comment j'aime ce qui touche l'Église ...

C'était d'une lourdeur... atroce ! C'était les conséquence d'avoir été forcé d'aller à la messe pendant 17 ans...Il posa son sac contre la table défraichis et se massa la nuque plus nerveusement que douloureusement.

-Je suis désolé de te décevoir, mais j'ai ça dans le sang. Tu connais l'histoire de ma famille. C'est plus fort que moi...

Je baissai les yeux.

-Bien sûre que je connais l'histoire de ta famille.

Chaque fois que je croisais ça mère, ce qui n'arrivait pas tout les jours -dieu merci- j'avais le droit au long discours patriotique et comment mes raisons de quitter Jeffrey était infondé. C'était une femme charmante quand même, mais je me passais volontier de ce genre de discussion embarassante.

-Je t'aime, Helen Greenwood. Je t'aime plus que tout, et même quand je suis à l'autre bout du monde , c'est à toi et notre fils que je pense. Je t'aime et je sais que je te fais souffrir quand je pars comme ça, que tu aspires à quelque chose de stable, comme avec .... David... Mais j'ai jamais cessé de t'aimer. Je t'aime comme au premier jour. Comme au bal des finissants, et comme devant l'autel. Et comme à la naissance de notre fils...

Je relevai les yeux vers lui. Je fus envahis d'un nuage de papillon dans l'estomac et le feu me monta au joue. Je n'arrivais à faire rien d'autre que le regarder, c'était le choc. Il avait dit le tout tellement vite, mais je connaissais ce ton. Il prenait toujours le même quand il tenait désesperément que je le crois et que je l'écoute. Je me rendis même pas compte que Noah était au côté de nous.

-Tu vois maman ! Tu vois han !!! Je te l'avais dit que papa t'aimait toujours c'est trop génial !!!

Là non plus je ne savais pas quoi dire et nerveusement je pouffai de rire.

-Noah ça t'embêterait de retourner jouer avec ton avion ? Maman doit parler à papa...

Il me regarda comme s'il attendait une réponse et je le balayai de la main.

-Allez oust ! Petit garnement.

Je lui souris et il parti avec son avion. Mes mains tremblotèrent de nervosité, je devais peser mes mots pour ne pas non plus manquer de respect envers David, mais d'un autre côté ... Personne n'allait lui dire. Je prisune longue gorgée de café et le silence devenait lourd.

- J'aurais voulu arriver à te détester Jeffrey, mais je n'ai jamais réussi. Un peu toute ma vie à été fondé autour de toi. J'aurais voulu que ça fonctionne comme on l'avait souhaiter, mais je ne peux plus vivre avec tes absences interminable et la peur d'avoir à t'enterrer chaque matin.

Une larme roula sur ma joue. Je l'aimais encore aussi, mais ...On ne cessait jamais d'être un Marines...

-J'ai jamais réussi à aimer David comme je t'aimais, dis-je en riant.

Valait mieux en rire.

-Je vais toujours t'aimer Jeffrey et ça ne sera jamais autrement, mais on sait tout les deux que tu feras toujours passer les Marines avant ta famille. Que tu penses à nous, ça me suffit plus. Noah à besoin que son père soit là tu comprends et même si tu es plein de bonne volonté y aura toujours Gabriel pour t'entrainer dans toute ses conneries.

Je glissai une main sur sa joue et mon coeur s'emballa. J'inspirai bruyament dans un sanglot, c'était de la torture de se faire ça. Je retirai ma main et essuyai mes yeux en riant faussement comme si je me foutais de ma propre gueule.

-C'est n'importe quoi... Ça fait deux ans qu'on est divorcé et regarde dans quel état tu me met, dis-je en lui souriant.

Je le regardai un moment. J'étais arrivé ici la tête vide, à première vue je voulais l'assassiner et là tout de suite, j'avais envie de m'acrocher à lui comme au premier jour. Je savais plus du tout quoi penser. En deux minutes, il venait de remettre ma vie en question. J'avais une envie folle de me blôtir dans ses bras, de l'embrasser et de sentir à nouveau ce doux parfum que lui seul avait et d'un autre côté il y avait David, nous étions dans une mauvaise passe particulièrement à cause de Noah. Il essayait sincèrement de se faire aimer de mon petit homme, mais Noah répétait sans arrêt que sa mère allait avec son père et c'est tout. Est-ce que j'aimais vraiment David ? Je détournai le regard et me passai une main sur le front avant de la monter dans mes cheveux en soupirant, puis je laissai glisse le goblet de café tiède de mon autre main et en un mouvement instinctif, je saisi doucement le visage de mon ex-mari que j'embrassai tendrement et à ma plus grande surprise... amoureusement. Je revoyais tout ces baiser passionné qu'on avait échangé par le passé et je me reculai en plaquant ma main sur ma bouche, mais sans ouvrir les yeux.

-Je peux pas faire ça Jeffrey... dis-je dans un souffle. surveille Noah d'accord...

Je me levai et entrain à l'intérieur à la volé. Les gens se tournaient sur mon passage à cause du bruit de mes sanglots et j'accelérai le pas jusqu'à la salle de bain. Je me passai de l'eau froide sur le visage et je fondis en larme. Je l'aimais toujours, comme avant... J'avais réussi à me le cacher jusqu'à aujourd'hui parce que je croyais qu'il m'avait oublié, mais maintenant j'étais confuse au plus haut point. Qu'est ce que j'allais faire ? Je pris un moment pour me ressaisir et sorti malgré mes yeux bouffi et rougeâtre. Je retournai à l'extérieur.

-Tu veux que je te racompagne jusqu'à chez toi ? demandai-je comme si rien c'était produit.

J'étais pas très douée pour donner l'air de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 13 Juin - 13:34


J'avais tout déballé d'un coup. J'avais eu dans l'idée de dire simplement un "je t'aime" mais c'était allez foutrement plus loin, sans que je puisse me retenir. Résultat, Helen me fixait d'un drôle d'air.

-Tu vois maman ! Tu vois han !!! Je te l'avais dit que papa t'aimait toujours c'est trop génial !!!

J'eus un sourire tandis que mon ex-femme riait nerveusement.

-Noah ça t'embêterait de retourner jouer avec ton avion ? Maman doit parler à papa...


Il la regarda comme s'il attendait une réponse.

-Allez oust ! Petit garnement.
- Ecoute ta maman.

Il fit la moue mais finit par obéir. Un silence pesant s'installa. Elle but une gorgée de son café.

- J'aurais voulu arriver à te détester Jeffrey, mais je n'ai jamais réussi. Un peu toute ma vie à été fondé autour de toi. J'aurais voulu que ça fonctionne comme on l'avait souhaiter, mais je ne peux plus vivre avec tes absences interminable et la peur d'avoir à t'enterrer chaque matin.

Une larme roula sur sa joue.

-J'ai jamais réussi à aimer David comme je t'aimais.

Elle eut un petit rire.

-Je vais toujours t'aimer Jeffrey et ça ne sera jamais autrement, mais on sait tout les deux que tu feras toujours passer les Marines avant ta famille. Que tu penses à nous, ça me suffit plus. Noah à besoin que son père soit là tu comprends et même si tu es plein de bonne volonté y aura toujours Gabriel pour t'entrainer dans toute ses conneries.
- Et il sera toujours derrière moi à veiller à ce que je rentre entier, parce que j'ai une famille.

Elle glissa sa main contre ma joue et mon coeur rata un battement lorsque son parfum chatouilla mon odorat. Elle inspira en un sanglot avant de retirer sa main et d'essuyer ses yeux, riant faiblement de sa réaction. J'aurais voulu prolonger le contact.

-C'est n'importe quoi... Ça fait deux ans qu'on est divorcé et regarde dans quel état tu me met.
- Désolé, m'excusai-je sans que le coeur y soit vraiment.

Bordel, je l'aimais toujours, mais je pouvais pas dire qu'elle avait tort. Le silence se fit de nouveau. Elle détourna le regard et se passa la main dans les cheveux avant de saisir mon visage et de m'embrasser tendrement. Comme avant. Pile avant que je ne l'enlace, elle se recula la main sur la bouche.

-Je peux pas faire ça Jeffrey... surveille Noah d'accord...

Je restai légèrement bouche bée, le temps qu'elle rentre, Noah était déjà dans mes jambes.

- Vous vous êtes fait un bisou ! C'est vrai j'l'ai vu ! On va re-être tout les trois ?

Je lui ébourriffais les cheveux en souriant.

- C'est un peu plus compliqué que ça, champion. Mais quoi qui l'en soit, on sera toujours là pour toi. Et ce premier match, alors ?
- J'ai marqué un point ! Mais on a perdu... Samedi on joue contre Lexington ! Tu seras là hein ?
- Bien sûr, champion, je raterai ça pour rien au monde.

Il me sauta au cou, avec un cri de joie qui me tua les tympans. Helen finit par revenir. Je ne fis pas de remarque quand à ses yeux rougis par les larmes.

-Tu veux que je te racompagne jusqu'à chez toi ?
- Dis oui p'pa !!

Je souris légèrement.

- Oui, c'est gentil.

Je ne savais pas quoi dire d'autre. Je ramassais mon sac et nous nous mîmes en route. Je restais distrait à écouter Noah pépier sans interruption jusqu'à ce qu'on soit arrivé à ce qui avait été notre "chez nous". Je posais mon sac à côté de la porte. Avant de me tourner vers Helen.

- Laisse moi une chance. Une dernière !

Voyant que Noah était déjà à l'intérieur un peu plus loin, je reportais mon attention sur Helen.

- Juste une dernière danse... Tu te souviens la première fois ? C'était une soirée avec les gars du lycée. On était chez Hudson, il me semble. Ouais, c'est ça, Paul Hudson

Je lui fis un sourire. Je m'en souvenais plus que bien.

- On a dark desert highway
Cool wind in my hair
Warm smell of colitas
Rising up through the air
Up ahead in the distance
I saw a shimmering light
My head grew heavy, and my sight grew dim
I had to stop for the night
There she stood in the doorway
I heard the mission bell
And I was thinking to myself
This could be Heaven or this could be Hell
Then she lit up a candle
And she showed me the way
There were voices down the corridor
I thought I heard them say...


Je chantais sans doute pas très juste, mais l'intention y était. Je lui tendis la main.


// a toi de voir si 1 : tu acceptes la danse, 2 : Noah revient avec les lettres que j'avais écrites avant de partir (c'est curieux un mome)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 13 Juin - 14:37

J'essayais de donner l'air de rien, même si j'étais pas vraiment doué. Quelques reniflement se fit entendre et des respirations saccadées par les sanglots qui se retirait. Je lui demandai s'il voulait que je le ramène chez lui. J'aurais pu nous y conduire les yeux fermés tellement j'avais fait le trajet entre le casse-croute et sa maison souvent. Noah le supplia presque d'accepter ce qui me fit sourire.

-Oui, c'est gentil.

Nous marchâmes jusqu'à la voiture à l'opposé de Noah qui monta à grande course. Jeffrey posa son sac à l'arrière et pris place côté passager.Je fis démarrer la voiture et Noah se mit à raconter tout ce que son père avait pu manquer, chaque fois que je changeais les vitesses, ma main frolait la sienne et mon coeur rattait un battement à tout les coups. Je ne dis pas un traitre mot jusqu'à l'arrivé. À peine les quatre roues mobilisé,que Noah sorti en trombe et entra dans la maison. Je sorti de voiture, une main sur le capot.

-Je crois que ton fils veut dormir chez toi ce soir, dis-je avec un demi-sourire.

Le contraire m'aurait surprise. Jeff déposa son sac près de la porte et au moment où j'allais remonter dans ma voiture,il pris la parole.

-Laisse moi une chance. Une dernière !

Je me retournai lentement.

-Jeff ...

Il ne se préoccupa guère de mon ton de pitié.

-Juste une dernière danse... Tu te souviens la première fois ? C'était une soirée avec les gars du lycée. On était chez Hudson, il me semble. Ouais, c'est ça, Paul Hudson.

Un large sourire se dessina sur mes lèvres qui se termina même en un petit rire. Il me sourit également en s'avançant vers moi à pas feutré.

-On a dark desert highway
Cool wind in my hair
Warm smell of colitas
Rising up through the air
Up ahead in the distance
I saw a shimmering light
My head grew heavy, and my sight grew dim
I had to stop for the night
There she stood in the doorway
I heard the mission bell
And I was thinking to myself
This could be Heaven or this could be Hell
Then she lit up a candle
And she showed me the way
There were voices down the corridor
I thought I heard them say...


Il tendit la main vers moi et je détournai le regard toujours en souriant, mais je lui tendis malgré tout la mienne. Il m'attira contre lui, une de ses mains posé aux bas de mon dos et l'autre à mi-dos. J'enroulai mes bras autour de ses épaules et enfouis mon visage dans son cou.

-Welcome to the Hotel California Such a lovely place ...Such a lovely place Such a lovely face Plenty of room at the Hotel California Any time of year ...Any time of year You can find it here... chantonnai-je doucement à son oreille.

Je me reculai légèrement pour plonger mon regard dans le sien en lui souriant et quand l'envie fut trop forte de l'embrasser je replongeai mon visage contre son épaule. Nous fredonnâmes exactement comme on faisait dans notre vieille bagnole qui n'avait plus de stéréo. Nous montâmes sur les toits de Louisville et nous restâmes allongé sur le capot main dans la main à regarder le ciel et à fredonner pour remplacer la radio et il y avait toujours ce moment où Jeffrey déconnait et imitait un grichement et faisait une fausse annonce d'interruption pour une envie de pisser pressante. J'étouffai un rire à ce souvenir.

-Pourquoi c'est pas resté comme ça entre nous Jeff ?

Il eut tout juste le moment de me répondre qu'une petite voix se fit entendre.

-Papa ? Ça veut dire quoi "les galbes de ton corps" ? demanda-t-il innocement.

Je me tournai vers Noah qui avait plein de feuille dans les mains. Comme des lettres qu'il était entrain de lire. Je fronçai les sourcils et lui enlevai.

-Ça veut dire que si tu mets encore ton nez dans les effets personnel de ton père, je vais te manger, dis-je en le chatouillant.

Il retourna à l'intérieur en riant. Je m'assis sur la première marche du balcon et dans un élan de curiosité je commençai à lire la lettre, puis la seconde... Chaque fois que Jeffrey partait, il avait écrit une nouvelle lettre déclarant son amour sincère et tout ce qu'il aurait voulu nous dire à Noah et moi s'il n'était pas revenu. Je me relevai et pliai soigneusement les lettres en lui remettant.

-Tu n'as jamais eu personne d'autre ?

J'évitais généralement de chercher à savoir s'il avait une nouvelle femme dans sa vie, mais aux vues de ses lettres, c'était clair qu'il y avait toujours eu que moi.

-Tu crois que ta mère pourait garder Noah ce soir ? Si tu veux bien sûr ! On pourait aller diner et se balader.

Je me repris nerveusement.

-Si tu es trop fatigué, je comprend... On devrait peu-être pas non plus, fin c'est comme tu veux... Juste comme ça pour discuter...

*Comme avant dans le bon vieux temps.*

Je baissai les yeux timidement.

-On pourait se rejoindre au port ça t'irait ?

J'avais l'impression de faire une bêtise, mais une douce erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 13 Juin - 18:01


Au début, Helen sembla réticente, puis elle prit ma main. Je l'attirai à moi. Elle enroula ses bras autour de mes épaules et posa sa tête dans mon cou.

-Welcome to the Hotel California Such a lovely place ...Such a lovely place Such a lovely face Plenty of room at the Hotel California Any time of year ...Any time of year You can find it here...

Elle se recula pour me fixer dans les yeux et se remit contre mon cou. Comme au bon vieux temps, quand on sortait dans la voiture sans stéréo. Elle pouffa de rire, sans doute avait-elle pensée à la même chose que moi.

-Pourquoi c'est pas resté comme ça entre nous Jeff ?
- Je sais pas... Peut-être que t'as plus de caractère qu'il n'en faut pour une épouse de soldat... Ou que j'ai plus peur de te perdre toi que de perdre la vie au combat...

La voix fluette de Noah nous interrompit.

-Papa ? Ça veut dire quoi "les galbes de ton corps" ?

Je me sentis rougir. Il tenait à la main les lettres que j'avais écrites à chaque départ. Je me sentis gêné. Avant que j'ai pu dire quoi que ce soit, Helen les avait prises

-Ça veut dire que si tu mets encore ton nez dans les effets personnel de ton père, je vais te manger

Elle le chatouilla et il partit en riant. Helen s'assit sur une marche et se mit à lire. Je la laissai faire en silence. J'aurais pu les citer mot à mot, ces lettres. Une fois qu’elle eut finit de lire, elle les replia et me les tendit.

-Tu n'as jamais eu personne d'autre ?
- Pas depuis le lycée... Tu es la seule qui ait compté. La seule auprès de qui j'avais envie d'être à chaque fois que je posais le pied par terre. La seule avec qui je voulais être lorsque je partais en mer. Mon coeur va sans doute aux Marines... Mais mon âme est tienne...

Je lui fis un sourire. C'était un devoir de se battre pour son pays, pour que ses enfants grandissent en paix.

-Tu crois que ta mère pourait garder Noah ce soir ? Si tu veux bien sûr ! On pourait aller diner et se balader.
- Ouais, je pense que ça la gênerait pas...
-Si tu es trop fatigué, je comprend... On devrait peu-être pas non plus, fin c'est comme tu veux... Juste comme ça pour discuter...

Je posais un doigt sur ses lèvres, pour qu'elle cesse de "paniquer". Elle baissa les yeux.

-On pourait se rejoindre au port ça t'irait ?
- Ce sera parfait. La jetée est resplendissante, le soir à cette saison.

Je l'attirais contre moi, doucement.

- Ou on pourrait simplement y aller dès maintenant, après avoir déposé Noah ?

Je lui souris tendrement. J'avais fait l'erreur de m'éloigner d'elle à mon retour à terre après ma blessure. Je pouvais pas vraiment combler ça... J'avais envie de recommencer. Je la lâchais pour appeler ma mère, qui se réjouissait de pouvoir garder Noah... Et de me voir essayer de renouer avec Helen. Evidemment, Noah avait tout suivi. Je l'attrapai et le soulevai, avec un peu plus de difficultés qu'avant, c'était qu'il grandissait.

- Toi, faut que t'arrête de fouiner partout, fis-je en riant.

J'avais été pareil. J'allais ensuite le déposer chez mes parents, comme toujours, ma mère me tint le crachoir pendant presque une demi-heure, me posant des centaines de questions, me reprochant milles futilités, ce qui me faisait toujours rire. Et puis je rejoignis Helen sur le port. Je me posais à côté d'elle.

- Et si on reprenait là où on s'est arrêté, là où j'ai merdé ? Je sais que je devrais pas te demander ça... Mais, je peux pas continuer à faire semblant... Tu as lu ces lettres... Je croyais que quand tu les lirais, je serai plus là pour voir tes réactions... Mais je suis pas fâché que tu aies lu... J'ai jamais réussi à tout te dire... Et pourtant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 13 Juin - 22:12

Jeffrey posa un doigt sur mes lèvres lorsqu'il se rendit compte que je paniquais légèrement. Je lui demandai ensuite pour qu'on se rejoigne au port s'il acceptait.

-Ce sera parfait. La jetée est resplendissante, le soir à cette saison.

Je le savais que trop bien, j'allais souvent y marcher en fin de soirée quand j'étais seul pour me vider la tête.Il m'attira doucement contre lui et le je me sentis faiblir.

-Ou on pourrait simplement y aller dès maintenant, après avoir déposé Noah ?

Il me sourit.

-Euh... ouais... oui, d'accord ! Je te laisse aller le reconduire et je t'attends là-bas.

Je préfèrais éviter d'avoir à taper la discut' avec ses parents pour le moment, sinon ça promettait d'être gravement embarrassant. Je retournai dans la voiture et démarrai. Le port n'était pas très loin de chez Jeffrey, je fus donc rapidement arrivée. Je restai un moment dans la voiture, la tête appuyé contre le volant à me demander ce que je faisais.

-Tu te comporte comme une petite sotte Helen... dis-je pour moi-même.

Je sorti et un frisson me parcouru. L'air était un peu plus frais et je regrettais de ne pas avoir apporter de pull plus chaud. Je m'assied au bord d'un quai en remontant mes jambes contre ma poitrine et les entourants de mes bras. J'avais qu'un pantalon noir mi-molet, des sandales et un tee-shirt blanc. Mes pieds été dénudé dans mes sandales et j'avais remonté mes cheveux dans un chignon négligé où quelques mèches rebelle était ressorti. Des pas se firent entendre derrière moi et je savais que c'était lui. Je connaissais même sa démarche par coeur.

-Et si on reprenait là où on s'est arrêté, là où j'ai merdé ? Je sais que je devrais pas te demander ça... Mais, je peux pas continuer à faire semblant... Tu as lu ces lettres... Je croyais que quand tu les lirais, je serai plus là pour voir tes réactions... Mais je suis pas fâché que tu aies lu... J'ai jamais réussi à tout te dire... Et pourtant...

Je tournai la tête vers lui en souriant.

-Effectivement, tu ne devrais pas me demander celà, mais je t'en veux pas de le faire.

Je posai doucement ma tête contre son épaule.

-Je sais que pour toi ça importe peu, mais il y a David. Ça complique les choses.

Je relevai la tête en saisissant l'ampleur de ce que je venais de dire. En disant que David compliquait les choses, je témoignais de mon accord avec ce qu'il venait de dire. Je me levai.

-On marche ?

Il se leva et nous commençâmes à marcher le long du quai. Nous étions très près un de l'autre et ma main frolait la sienne à plusieurs reprise. Nous parlâmes de Noah, du bon vieux temps et du un peu moins bon, puis un moment donnée j'apperçus cette petite habitation abandonné, tellement défraichis qu'on pouvait voir le jour entre les planches du haut, ce qui avait jadis été des fenêtres étaient remplacées par des planches cloué grossièrement. Je saisis sa main et l'entrainai au pas de course jusqu'à l'intérieur en refermant la porte battante derrière nous. Je repoussai la poussière d'un balayage de la main sur un des murs et passé mon doigt sur des petites gravures dans le bois. "J+H 4EVER"

-Tu te souvenais de ça toi ?

Moi ça m'était revenu simplement au moment où j'avais vu la place.

-On devait avoir quoi ? 16 ou 17 ans tout au plus, dis-je en riant.

Je m'adossai contre le mur et le regardai en soupirant.

-Je suis toujours amoureuse de toi Jeffrey, mais j'ai peur, murmurai-je.

J'avais peur de devenir à nouveau l'épouse d'un Marines absent et la mère d'un fils qui pleurait nuit et jour le départ de son fils. Je frissonnai un peu et dans un geste pratiquement automatique il m'enlaça dans ses bras. Je relevai doucement la tête et nos regards s'accrochèrent un dans l'autre. Un regard qui en disait long.

-Embrasse-moi, soufflai-je doucement.

Ses lèvres vinrent se poser doucement sur les miennes et mes mains glissère dans son dos, mes ongles s'enfoncèrent dans ses épaules et je fermai les yeux un peu plus fort. Je me reculai difficilement de lui et pinçai les lèvres avant de lentement retirer mon gilet. Le feu monta à mes joues, même si c'était loins d'être la première fois qu'il me voyait en soutiens-gorge. Des petits points vinrent dessiner ma peau frissonnante et je fis tout aussi lentement glisser mon pantalon en me déhanchant. Je regardai Jeffrey avec un regard avide.

-C'est là où nous étions avant que tu merdes.

Je lui dédiai un demi-sourire. C'était pas tout à fait ça, mais la chicane avait éclatté au saut du lit un matin d'il y a deux ans et j'étais similairement habillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Jeu 14 Juin - 16:37


Helen se retourna en souriant.

-Effectivement, tu ne devrais pas me demander celà, mais je t'en veux pas de le faire.

Elle posa sa tête sur mon épaule.

-Je sais que pour toi ça importe peu, mais il y a David. Ça complique les choses.

Elle releva la tête. J'eus un léger sourire, puis elle se leva.

- On marche ?
- Oui

Nous nous mîmes à marcher le long des quais, nos mains s'effleurant parfois. Nous parlâmes de Noah et tout un tas d'autres choses. On aperçut assez vite la vieille maison que tout le monde connaissait, qui était tellement intégrée au paysage, que personne n'avait seulement songé à la détruire. Helen m'attrapa la main et se mit à courir en direction de la maison. Elle m'entraina à l'intérieur avant de refermer la porte derrière nous. Elle essuya le mur, révélant une gravure sur le mur. J+H 4EVER. Je souris.

-Tu te souvenais de ça toi ?

Je retraçais les glyphes du bout du doigt.

- Vaguement.
-On devait avoir quoi ? 16 ou 17 ans tout au plus

Elle s'adossa au mur et me fixa en souriant.

-Je suis toujours amoureuse de toi Jeffrey, mais j'ai peur
- Faut pas avoir peur.

Je lui fis un petit sourire. Comme elle frissonnait, je la pris dans mes bras. Elle releva les yeux sur moi et nos regards se croisèrent.

-Embrasse-moi

Je m'exécutai en souriant. Je l'embrassais tendrement. Ses mains glissèrent sur mon dos et ses doigts s'enfoncèrent dans mes épaules. Elle se recula comme à regret, avant de retirer son gilet. La chair de poule hérissa sa peau. Elle retira son pantalon et rougit légèrement.

-C'est là où nous étions avant que tu merdes.

Elle me fit un demi-sourire. Je m'approchait d'elle en souriant.

- Tu vas attraper froid, bébé...

Bébé... Depuis quand je l'avais pas appelée comme ça. Je l'attirai à moi et l'enlaçais.

- Je partirais plus si tu me le demande. Pour toi.... Et pour Noah... Je resterai là pour vous deux... Je ferais des effort. Je peux pas effacer les deux dernières années, mais on peut refaire le chemin, ensemble.

Je déposais un baiser dans son cou.

- Faisons le pour Noah. Et pour nous. En souvenir de nos promesses. Toi et moi, depuis le premier jour. Jusqu'à la fin.

Je laissais glisser mes doigts sur sa peau.

- Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Jeu 14 Juin - 22:38

Je frissonnais légèrement, mais c'était une des conséquences à se dévêtir en fin de soirée en bord de mer. Il m'avait demandé de reprendre là où tout avait cessé et c'était un clin d'oeil à ce fameux matin où notre couple c'était déchiré nous faisant traversé deux ans de divorce et un amour qui ne voulait pas mourir.

-Tu vas attraper froid, bébé...

Un sourire se dessina sur mes lèvres. Y avait un bon moment que je ne l'avais pas entendu m'appeller comme ça. D'ailleurs David ne m'appellait jamais comme ça. C'était toujours Helen ou mon papillon. Un clin d'oeil au tatouage que je portais sur la cheville droite.

-Réchauffe-moi dans ce cas.

Je parlais à voix basse comme si j'avais peur qu'on se fasse prendre, mais le port était désert à cette heure. Il m'attira doucement contre lui et m'enlaça. Mes jambes donnaient de petite secousse et mon abdomen ce contractait du au grelottement.

-Je partirais plus si tu me le demande. Pour toi.... Et pour Noah... Je resterai là pour vous deux... Je ferais des effort. Je peux pas effacer les deux dernières années, mais on peut refaire le chemin, ensemble.

Il déposa un baiser dans mon cou et mes yeux se fermèrent. Un souffle court et haletant sorti de ma gorge et je frissonnai à nouveau, mais cette fois le froid n'avait rien à voir. Mon coeur battait à tout rompre. J'allais commetre l'adultère avec mon ex-mari, ça n'avait aucun sens.

-Faisons le pour Noah. Et pour nous. En souvenir de nos promesses. Toi et moi, depuis le premier jour. Jusqu'à la fin.

Ses mains se posèrent dans le haut de mon dos et descendirent doucement en m'effleurant jusqu'à la courbe de mes reins.

-Je t'aime.

Je l'embrassai tout doucement.

-Je t'aime aussi Jeffrey Gibson, là est ma plus grande faute.

Parce que oui c'était une faute. Une faute de ne jamais avoir cesser de l'aimer, mais de quand même avoir fait miroiter un avenir à un homme que je n'aimerais jamais autant. Je déboutonnai un à un les boutons de sa chemise, puis je glissai mes mains le long de ses épaules. C'était comme la carte de mon monde. Je reconnaissais chacune de ses cicatrice d'un simple touché du doigt. Je fis glisser les manches le long de ses bras et défit la boucle de sa ceinture. Nos corps se réclamaient depuis si longtemps, qu'avec toute la volonté du monde à être doux, nous étions quand même un peu brusque et hâtif. Il me déposa lentement au sol sur le tapis qu'avait formé nos habits, mais mes cheveux trainait quand même dans la poussière qui virvoletait dans les dernier rayon de lumière s'infiltrant des planches du haut.J'avais la net impression de revivre le premier soir où je lui avait donné fébrilement ma virginitée. J'étais craintive, j'en avais terriblement envie, mais je savais que c'était mal. Je fermai les yeux et me laissai aller à ses douces caresse. Ma main empoigna ses cheveux lorsque sa bouche rencontra mon intimité et une bombe de sensation explosa en moi. Après un moment, il remonta en couvrant chaque parcelle de mon corps de baiser qui se terminèrent sur mes lèvres là où nos langues ce mirent à flirter ensemble comme des amants interdits. Peu de temps après je le sentis s'infiltrer en moi et à ce moment toute inhibitions prirent la fuite. Je m'accrochai littéralement à lui avec un souffle court qui ce voulait de plus en plus audible avec l'accélération de ses coups de bassin. J'avais oublier comment faire l'amour avec lui pouvait être doux et sensuel, c'était l'amant parfait. Après un long, très long moment, nous atteignîmes le septième ciel presque en même temps. Il tourna sur le dos et je me couchai à demi sur lui. Nos corps étaient en sueur et mes cheveux humide avaient aimanté la poussière. J'allais être bonne pour la douche en entrant... En entrant ? Je voulais pas entrer ...

-Jeff ?

J'attendis un signe de réponse.

-Je ne peux plus entrer chez moi. Je ne pourrai jamais le regarder en face,il saura et il me tuera...

Je me relevai et m'habillai en vitesse.

-Habille toi... On doit aller chercher Noah et ... et ... Je dois rentrer chez... chez moi...

C'était là que je réalisais que je venais de tromper mon conjoint, c'est à ce moment précis que la peur m'envahit.

-On aurait jamais du faire ça et tu le sais. Tu m'as souvent promis de plus repartir et chaque fois tu repars Jeffrey. Je ne peux pas laisser toute une vie sur un coup du sort.

Je sorti de la petite maisonnette et m'adossai au mur à l'extérieur en cherchant cruellement mon souffle.Après quatre ou cinq minutes qui me parrurent une éternité, Jeffrey sorti à son tour. Je me pendis à son cou comme si j'avais peur de le perde.

-J'ai peur... Je ne veux pas te perdre encore, mais je ne sais pas comment me sortir de cette situation...

J'embarquai dans ma voiture qui était juste au côté, mais je tremblais tellement que je n'arrivais pas à mettre la clé dans la serrure pour démarrai.Je sorti et donnai les clé à Jeff.

-Tu veux bien me ramener chez toi pour cette nuit ? S'il te plaît...

David allait arriver ce soir tard dans la nuit et je ne voulais pas être là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Ven 15 Juin - 17:49


-Je t'aime aussi Jeffrey Gibson, là est ma plus grande faute.

Je lui fis un sourire. Elle défit ma chemise et passa ses doigts sur mes épaules, glissant sur mes cicatrices, glissant dessus comme de l'eau. Elle la fit glisser le long de mes bras avant de défaire la boucle de mon pantalon. Nos corps s'attiraient comme des aimants. Nous finîmes allongés au sol, nus. Elle était si belle. Je caressai son corps. Elle m'empoigna les cheveux lorsque je m'attardais sur son intimité. Puis nous ne fîmes plus qu'un. Cela dura longtemps, nous atteignîmes le septième ciel ensemble. Elle se posa ensuite sur moi. On était trempés de sueur. Je haletais légèrement. J'avais l'impression que c'était notre première fois. En mieux peut-être.

-Jeff ?
-Ouais ?
-Je ne peux plus entrer chez moi. Je ne pourrai jamais le regarder en face,il saura et il me tuera...
- Personne te tuera. Je laisserais personne te faire du mal.

Elle se leva et se rhabilla à une vitesse impressionnante. Un peu comme un Marine après sa douche en trois minutes.

-Habille toi... On doit aller chercher Noah et ... et ... Je dois rentrer chez... chez moi...

Je me redressais sur les coudes. Pourquoi elle paniquait autant ?

-On aurait jamais du faire ça et tu le sais. Tu m'as souvent promis de plus repartir et chaque fois tu repars Jeffrey. Je ne peux pas laisser toute une vie sur un coup du sort.

Elle sortit et je soupirais. Je me rhabillais et essayais d'ôter un peu de poussière de sur mes vêtements. Puis je sortis. Helen eut l'air soulagée de me voir arriver. Elle s'accrocha à mon cou comme si j'étais sa bouée de sauvetage.

-J'ai peur... Je ne veux pas te perdre encore, mais je ne sais pas comment me sortir de cette situation...
- Tu me perdras pas.

Je l'enlaçais.

- Je suis là. Je serais toujours là. Je suis incapable de ne pas être là pour toi et Noah. Je reste, Helen.

Elle embarqua dans sa voiture. Elle en réussit pas à démarrer. Elle ressortit et me tendit les clés.

-Tu veux bien me ramener chez toi pour cette nuit ? S'il te plaît...
- Oui. Oui, bien sur.

Je la serrai contre moi.

- Calme toi, bébé, ça va aller.

Je la serrais contre moi. Puis je la lâchais et nous embarquâmes. Je conduisis rapidement jusqu'à chez moi. Je lui ouvris la portière.

- Tu veux prendre une douche je suppose ? J'irais chercher Noah.

Elle acquiesça. Je fis rapidement ce que j'avais dit. Noah avait l'air tout content. Je lui mis un dessin animé, comme je lui faisais toujours avant qu'il ait à aller se coucher. Je rejoignis Helen, mais restais dans l'embrasure de la porte.

- Je ne regrette rien de ce qu'il s'est passé aujourd'hui. Si tu as besoin de quoi que ce soit, je te jure que je serais là. Je ne partirais plus si tu me le demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Dim 17 Juin - 20:06

Voilà que je venais de coucher avec mon ex-mari et que j'étais prise de panique pour la suite des évênements. Je me comportais comme une gamine gâtée entre dire que je n'aurais pas due et dire que je le voulais plus que jamais. Jeffrey resta toujours aussi calme, j'avais presque oublié cette patience qu'il avait. Il m'assura que je n'allais plus jamais le perdre et qu'il resterait là maintenant, mais une petite voix dans ma tête continuait de penser le contraire. Je lui demandai s'il accepterait que je passe la nuit avec lui.

-Oui. Oui, bien sur.

Il me serra contre lui, ce qui fit diminuer un peu mes tremblements.

-Calme toi, bébé, ça va aller.

Je repris peu à peu un semblant de respiration normal, puis nous embarquâmes dans la voiture. Je gardai mon front appuyé contre la vitre de la voiture à regarder les arbres et les maisons défilé jusqu'à chez lui. Je tentais de me garder la tête vide le plus possible. En arrivant il se dépêcha de faire le tour de la voiture et de m'ouvrir la portière. Je ressemblais à ces femmes qui arrivent de l'hôpital, ayant du mal à supporter le poid de leur propre peau et qui ont besoin que tout le monde se mobilise pour tourner le plus possible en leur sens.

-Tu veux prendre une douche je suppose ? J'irais chercher Noah.

J'émis un simple "han han" et un signe de tête très léger pour acquiescer. Comme il avait du laisser sa voiture au port il monta de nouveau dans la mienne et parti pour chercher Noah. J'entrai à l'intérieur à pas feutré. Depuis le divorce je n'avais jamais été plus loin que le tapis d'entrée, même tapis sur lequel je m'attardai un moment. Je retirai mes chaussures et croisai les bras en avançant lentement dans la maison. Rien n'avait vraiment changé, les choses semblait être rangés aux même place, la décoration était la même et comme c'est pratiquement moi qu'il l'avait choisi en entier, ça me plaisait bien. Il y avait toujours une photo de notre mariage avec quelques photos de Noah, sans oublier celle e Gabriel et Jeffrey en uniforme dans des décors de guerre. Tous avait leur place et trônaient sur le manteau de cheminée du salon. J'y jetai un rapide coup d'oeil avant de monter à l'étage et de me rendre à la salle de bain. Je laissai tomber mes vêtements au sol comme s'ils pesaient des tones et je m'assied au fond de la douche en me recocrquevillant sur moi-même. Le jet d'eau chaude semblait plus frais quand on était assis, mais le sentir couller sur ma peau me faisait du bien.

-Je ne regrette rien de ce qu'il s'est passé aujourd'hui. Si tu as besoin de quoi que ce soit, je te jure que je serais là. Je ne partirais plus si tu me le demande.

Je fini par me laver et passai une serviette autour de ma taille et en pris une autre pour essuyer grossièrement mes cheveux. Je levai finalement les yeux vers Jeffrey.

-Tu crois vraiment qu'ont peu redevenir comme avant et devenir une famille presque normal?

Je poussai un léger soupire presque inaudible et je contournai Jeff pour me rendre à la porte d'en-face qui était sa chambre à coucher. Je m'assied au pied du lit en fixant un point mort par la fenêtre. Je détournai le regard qui s'accrocha au walk-in dont la porte était entre-ouverte, puis je décrochai un petit sourire à mon ex-mari.

-T'as vraiment touché à rien han ?

Je me levai et ouvrit la porte en grand. Les vêtements que je n'avais pas emporter était exactement plié et sur les mêmes tablettes qu'où je les avais laissés il y avait de celà, deux ans. On pouvait même voir la poussière recouvrir certain d'entre eux, leur donnant une teinte fade. Je souris de nouveau à Jeffrey et m'approchai de lui en passant mes bras autour de son cou.

-J'ai envie qu'on essaie de nouveau, je veux dire... Je suis prête ! Je vais pas me voiler la face éternellement, je souffre de ton absence depuis le jour où je suis partie. J'ai l'impression que ma vie sans toi ne ressemble à rien, comme si j'étais destinée à rester à tes côtés.

Je déposai un baiser sur ses lèvres légèrement gercé. C'était toujours comme ça quand il revenait d'un endroit désertique et arride.

-Je trouverai un moyen de parler à David et je devrai le faire vite. Je peux pas simplement disparaitre comme ça. Ce sera la partie la moins facile.

Non pas parce que je l'aimais tellement, mais parce que lui m'aimait vraiment. Il n'avait pas d'ex-femme et pas d'enfants. J'étais son point d'encrage comme il disait si souvent. Je détestais l'idée d'avoir à rendre quelqu'un malheureux, mais je ne pouvais pas vivre avec un amour caché et être malheureuse pour le bonheur d'un autre.

-Faudra aussi l'expliquer à Noah, mais je crois pas qu'il n'apprécie pas, dis-je avec un demi-sourire.

Nous retournâmes sur le lit où je me laissai tomber.

- Je crois vraiment que toi et moi ce sera à la vie à la mort, fis-je légèrement hilare.

Je me relevai sur les coudes et fronçai les sourcils.

-Attends... C'est pas un espèce de paris stupide avec Gabriel pour savoir si tu pouvais toujours m'avoir han ? Parce que sinon je te jure sur tout les saints du ciel que je vais te faire vivre un abominable enfer pour le restant de tes jours...

Je lui souris et me laissai de nouveau tomber sur le lit. Mes cheveux mouillé laissait une légère trace sur la douillette et imprégnait le tissue du parfum du shampoing que j'avais utilisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Lun 18 Juin - 17:12


-Tu crois vraiment qu'ont peu redevenir comme avant et devenir une famille presque normal?

Je lui fis un sourire.

- Pas toi ?


Elle soupira légèrement avant de se diriger vers ma chambre. Notre ancienne chambre. Elle s'assit au pied du lit et fixa un instant la fenêtre avant de fixer le placard.

-T'as vraiment touché à rien han ?
- Disons que je gardais l'espoir que tu reviendrais ici et que je pourrais te kidnapper, fis-je à la blague.

Quoi que j'aurais pu le faire ... Non, quand même pas. Elle se leva et alla ouvrir le placard. Tout était exactement là où elle l'avait laissé. Elle revint vers moi et m'enlaça.

-J'ai envie qu'on essaie de nouveau, je veux dire... Je suis prête ! Je vais pas me voiler la face éternellement, je souffre de ton absence depuis le jour où je suis partie. J'ai l'impression que ma vie sans toi ne ressemble à rien, comme si j'étais destinée à rester à tes côtés.

Un sourire de gamin étira mes lèvres. Elle déposa un baiser sur ces dernières.

-Je trouverai un moyen de parler à David et je devrai le faire vite. Je peux pas simplement disparaitre comme ça. Ce sera la partie la moins facile.
- Je serai-là pour toi. Ce n'est pas comme si tu faisais ça seule.

Je lui souris.

-Faudra aussi l'expliquer à Noah, mais je crois pas qu'il n'apprécie pas.

J'eus un petit rire.

- C'est même plus que sur.

La magie des enfants. Nous retournâmes près du lit et elle s'y laissa tomber.

- Je crois vraiment que toi et moi ce sera à la vie à la mort
- Hey, c'était ça les engagements. Jusqu'à ce que la mort nous sépare... Mais je dois bien t'avouer que même après la Mort, je compte pas t'abandonner...

Je lui fis un petit sourire. Gabriel était dans le vrai depuis le début. Helen se releva sur ses coudes et fronça les sourcils.

-Attends... C'est pas un espèce de paris stupide avec Gabriel pour savoir si tu pouvais toujours m'avoir han ? Parce que sinon je te jure sur tout les saints du ciel que je vais te faire vivre un abominable enfer pour le restant de tes jours...

Elle sourit et se rallongea de nouveau.

- Sans toi ma vie est un enfer.

J'allais me mettre à côté d'elle.

- Tu parles, il était prêt à botter le cul pour que je vienne te dire que j'étais toujours amoureux de toi.

Je m'amusais avec une mèche de ses cheveux.

- Il a beau avoir ses défauts, il a l'oeil pour certaines choses et il apprécie vraiment notre famille. Je lui cherche pas d'excuses, mais il aurait jamais fait ce genre de pari. Pas sur nous.

Je l'embrassais tendrement.

- Je ferais n'importe quoi pour qu'on soit de nouveau une famille tout les trois... Je... Gabe m'a sauvé la vie le mois dernier. J'ai fait une erreur de débutant, parce que je pensai trop à toi et à Noah. C'est fini, Helen... Je partirais plus en mission à l'étranger. ça fait longtemps que j'aurais du m'en rendre compte.

Je caressai son visage du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mar 19 Juin - 11:31

J'avais réussi à retrouver un semblant de respiration et de poul normal. J'étais un peu plus détendu et la présence de Jeffrey me faisait du bien. Ça c'était fait si vite et là ça me paraissait tellement normal comme situation. C'est une fois face à David que j'allais me sentir de nouveau assez mal je crois. Je réussi quand même à narguer Jeffrey et lui dire que ça vie deviendrait un enfer si c'était qu'un espèce de paris à la con entre lui et Gabriel. Je m'allongeai sur le lit.

-Sans toi ma vie est un enfer.

Il vint se caller contre moi et je tournai la tête vers lui avec un petit sourire. C'était comme si ça n'avait jamais été autrement entre lui et moi.

-Tu parles, il était prêt à me botter le cul pour que je vienne te dire que j'étais toujours amoureux de toi.

Ses doigts jouèrent avec une mêche de mes cheveux et je haussai les sourcils de surprise.

-Ça m'étonne ! Je l'avais toujours imaginé entrain de danser à notre divorce et essayer le plus possible de te tenir loin de moi. Je croyais qu'il me détestait cet espèce de vieux bougon.

J'étouffai un petit rire qui menaça tout de même dangereusement de sortir.

-Il a beau avoir ses défauts, il a l'oeil pour certaines choses et il apprécie vraiment notre famille. Je lui cherche pas d'excuses, mais il aurait jamais fait ce genre de pari. Pas sur nous.

Du moment que Noah pouvait compter sur son parrain et Jeffrey sur son meilleur ami, le reste m'importait peu à vrai dire. Je me tournai légèrement sur le côté pour lui faire face et replaçai la serviette qui ne me cachait plus vraiment à présent. Il m'embrassa tendrement et mon estomac donnait l'impression de vouloir s'envoler avec la masse de papillon qu'il contenait.

-Je ferais n'importe quoi pour qu'on soit de nouveau une famille tout les trois... Je... Gabe m'a sauvé la vie le mois dernier. J'ai fait une erreur de débutant, parce que je pensai trop à toi et à Noah. C'est fini, Helen... Je partirais plus en mission à l'étranger. ça fait longtemps que j'aurais du m'en rendre compte.

Ses doigts vinrent caresser mon visage et j'eus un cran de retard à la réaction, mais mon sourire s'effaça soudainement et mes yeux s'ouvrirent en grand.

-QUOI !!!!

Je m'assis carrément, la serviette en tomba et je me levai pour aller passer un vieux chandail poussièreux dans la penderie et un pantalon de survêt' noir tout aussi poussièreux. Je passai mes mains dessus et un petit nuage leva ce qui me fit toussoter. Génial pour une femme qui venait de sortir de la douche, j'avais l'impression de m'habiller avec un vieux tapis qu'on aurait pas secoué depuis des années. Je sorti de nouveau et restai debout au pied du lit, les bras croisé.

-Tu es entrain de me dire que tu as faillis laissé ta peau dans une mission suicide où t'avais même pas à aller ? QU'EST CE QUI TE PREND ?? hurlai-je plus de surprise que de mécontentement.

Le parquet se mit à craquer dans les marches et je me tournai juste à temps pour voir une petite frimousse dans l'embrasure de la porte qui semblait bien triste. J'étendis le bras en poussant un long soupire et il vint se blôtir contre moi. Je me baissai pour embrasser le dessus de sa tête.

-Désolé mon coeur... Maman n'aurait pas du crier.

Il me serra et releva les yeux.

-On va pas encore partir ? On va rester ici tout les trois han maman? Dit qu'on va rester maman ....

Je l'entrainai sur le lit et m'assis à coté de Jeffrey et je posai Noah entre nous.

-Je suis pas fâchée, enfin si un peu, mais j'ai crier surtout parce que j'ai eu peur... Tu dois aller te coucher maintenant il est presque 23 heures et tu as cours demain.

Il me fit un bisou sur la joue et se pendit au cou de son père.

-Je t'aime papa... Je veux plus que tu partes, je veux que tu restes avec nous,fini-t-il dans un baillement.

Il se leva et nous fit un petit geste de la main avant d'aller dans sa chambre à l'autre bout du couloir. Je soupirai de nouveau et bousculai légèrement Jeffrey d'un coup d'épaule.

-Je jure devant ... devant... Dieu ! que si tu me refais un coup de ce genre ... je ne répondrai pas de mes actes.

Je l'embrassai longuement et tendrement.

-Je t'interdit de jouer avec ta vie et je t'interdis de me quitter d'une quelconque manière, y compris la mort.

Je posai mon front contre le sien un moment puis je me reculai.

-Qu'est ce qui c'est passé exactement,je veux savoir ... Et Gabriel , il repart ou pas ?

Je lui devais des excuses et des remerciement maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 20 Juin - 17:43


Helen avait été étonnée d'apprendre que Gabriel m'avait poussé à la reconquérir, ce qui me tira un sourire. Comme quoi, tout le monde pouvait se planter. Je lui dis que j'en avais finis avec les missions suicides. Ma place était ici désormais. Elle eut un léger temps de retard avant de réagir.

-QUOI !!!!

Elle s'assit d'un coup, tombant sa serviette. Elle alla s'habiller rapidement avec d'anciennes fringues à elle puis elle revint se planter devant le lit, bras croisés comme à chaque fois qu'elle allait me réprimander, pour pas dire m'engueuler.

-Tu es entrain de me dire que tu as faillis laissé ta peau dans une mission suicide où t'avais même pas à aller ? QU'EST CE QUI TE PREND ??

Avant que je ne puisse répondre, le bois de l'escalier craqua et la petite frimousse de Noah, apparut. Helen tendit les bras en soupirant et il alla se blottir contre elle.

-Désolé mon coeur... Maman n'aurait pas du crier.
-On va pas encore partir ? On va rester ici tout les trois han maman? Dit qu'on va rester maman ....

Elle l'entraina vers le lit et l'assit entre nous deux.

-Je suis pas fâchée, enfin si un peu, mais j'ai crier surtout parce que j'ai eu peur... Tu dois aller te coucher maintenant il est presque 23 heures et tu as cours demain.

Il lui fit un bisou avant de s'agripper à mon cou.

-Je t'aime papa... Je veux plus que tu partes, je veux que tu restes avec nous

Je le serrais un instant dans mes bras.

- Je t'aime aussi, champion. Je vais rester. Je te le promet. Maintenant va te coucher, demain, c'est moi qui t'amène à l'école.

Il se leva et nous fit un petit signe de la main avant d'aller dans sa chambre. Helen soupira et me donna un coup dans la l'épaule.

-Je jure devant ... devant... Dieu ! que si tu me refais un coup de ce genre ... je ne répondrai pas de mes actes.
- Je t'ai dit que j'arrêtais.

Elle m'embrassa longuement.

-Je t'interdit de jouer avec ta vie et je t'interdis de me quitter d'une quelconque manière, y compris la mort.

Elle posa son front contre le mien un instant, avant de se reculer.

-Qu'est ce qui c'est passé exactement,je veux savoir ... Et Gabriel , il repart ou pas ?
- Je sais pas s'il va repartir, tu peux jamais trop savoir avec lui...

J'eus un léger sourire.

- Gabe et moi, on couvrait les jeunes. On est d'excellents tireurs... Et on a plus trop l'âge de courir partout... Enfin... A un moment j'ai voulu jeter un coup d'oeil par dessus un arbre mort, et si Gabe n'avait pas des putains de réflexe, j'aurais fini en passoire ou égorgé... J'suis parti, mais le coeur y était plus vraiment. J'arrêtais pas de penser à toi et à Noah.


Je l'attirais contre moi.

- Je ferais plus de missions ni rien de tout cela. Ma place est ici à présent. Mon combat, c'est vous deux.

Je l'embrassai doucement. J'en avais soupé des histoires de guerres. C'était fini à présent.

- Et toi, le boulot, tout ça... ça se passe comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Jeu 21 Juin - 10:34

Je n'aimais pas le comportement de jeune insouciant que Jeffrey avait tendance à adopter, mais c'était en même temps une majeur partie de son charme. On s'ennuyait jamais avec lui et il était toujours partant pour les plus folles des idées. Je lui demandai si Gabriel était reparti et qu'il me raconte ce qui c'était produit, même si ça risquait de me rendre nerveuse.

-Je sais pas s'il va repartir, tu peux jamais trop savoir avec lui...

Je fis une petite moue et acquiesçai. C'est vrai qui fallait jamais rien prévoir en ce qui le concerne.

-Gabe et moi, on couvrait les jeunes. On est d'excellents tireurs... Et on a plus trop l'âge de courir partout... Enfin... A un moment j'ai voulu jeter un coup d'oeil par dessus un arbre mort, et si Gabe n'avait pas des putains de réflexe, j'aurais fini en passoire ou égorgé... J'suis parti, mais le coeur y était plus vraiment. J'arrêtais pas de penser à toi et à Noah.

Je fermai les yeux un moment en relâchant le souffle que j'avais retenue. Il m'attira contre lui et je restai blotis dans ses bras sans protestation. Je déposai un léger baiser dans son cou.

-Je ferais plus de missions ni rien de tout cela. Ma place est ici à présent. Mon combat, c'est vous deux.

Je réussi tout de même à lui désigner un petit sourire attendrit, juste avant qu'il pose ses lèvres sur les miennes.

-Et toi, le boulot, tout ça... ça se passe comment ?

Je poussai un énorme soupire.

-Tu sais ... Y a rien de vraiment palpitant à travailler au standar d'une caserne de pompier. Je passe mes journées à jouer au solitaire sur ordinateur pendant que David et son escouade de la mort ... parce que c'est comme ça qu'il se nomme, jouent à la compet' du mec le plus musclé et le plus bronzer du lot. Encore c'est pas mal quand Greg ne se met pas à faire bouger ses pectoraux avec des sourire de pub colgate, dis-je en riant.

Fallait qu'on ce le dise, les pompiers avaient certes une belle gueule, mais c'était loins d'être des phénomènes d'intelligence. Fallait que je donne ça à David, il était pas aussi stupide que les autres, mais quand il rentrait à la caserne il laissait son cerveau au bas de la porte comme les autres.

-Je crois pas rester là après...

Je le regardai un moment. J'avais pas besoin d'ajouter après quoi, je pense que c'était assez clair.

-Ça fait quelques fois que papa me demande de prendre un poste à l'aéroport. Je pourrais être réceptionniste là-bas aussi. Je ferais un peu plus d'heure, mais le salaire est très bien et y a de bon avantages sociaux.

On était pas pauvre, mais on ne vivait pas comme Bill Gates non plus. J'avais toujours préférée avoir un coussin de sureté et avoir de la liquidité en banque. Les imprévus arrivaient trop vite et si il arrivait quelques chose à Noah et que j'avais pa un sous pour lui venir en aide je m'en serais voulu d'avoir acheter des meubles ou des vêtements pour le restant de mes jours.

-Toi à l'université ça ce passe comment ?

Je cachai un baillement avec ma main et m'allongeai en relevant ma tête dans la paume de ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Jeu 21 Juin - 18:29


Elle soupira.

-Tu sais ... Y a rien de vraiment palpitant à travailler au standar d'une caserne de pompier. Je passe mes journées à jouer au solitaire sur ordinateur pendant que David et son escouade de la mort ... parce que c'est comme ça qu'il se nomme, jouent à la compet' du mec le plus musclé et le plus bronzer du lot. Encore c'est pas mal quand Greg ne se met pas à faire bouger ses pectoraux avec des sourire de pub colgate
- Et c'est moi qui ait pas le droit de me moquer de David.

Elle rit et ça me fit sourire.

-Je crois pas rester là après...

Elle n'eut pas besoin de finir sa phrase pour se faire comprendre. Je lui fis un sourire.

-Ça fait quelques fois que papa me demande de prendre un poste à l'aéroport. Je pourrais être réceptionniste là-bas aussi. Je ferais un peu plus d'heure, mais le salaire est très bien et y a de bon avantages sociaux.
- C'est plus près d'ici que la caserne.

C'était vrai. J'aimais bien cette idée. J'avais jamais pu piffrer David de toute manière.

-Toi à l'université ça ce passe comment ?
- Bah tu sais... C'est la planque idéale.... La plupart du temps, ils font semblant d'écouter. D'autres fois faut gueuler un peu, mais j'arrive à les captiver la plupart du temps... J'espère que je me serais pas fait virer.

Je haussai les épaules et la vie retenir un baillement.

- Tu devrais dormir bébé.

Je commençais à ressentir les effets du décalage horaire. Je lui souris avant de l'embrasser. Si je voulais me réveiller pour amener notre fils à l'école , il valait mieux que je dorme. Pour la première fois depuis deux ans, je dormis avec Helen juste à côté de moi. Je me réveillai avec l'impression d'avoir encore du sable dans les yeux. Je fis attention à pas réveiller Helen, et j'allais lever Noah. Le matin c'était toujours calme, du moins, jusqu'à ce qu'il soit totalement réveillé.

Helen nous rejoignit. Je l'accueillis d'un sourire.

- Bien dormi ?

Je me demandais si ils allaient me reprendre à l'Université. J'étais parti sans prévenir, j'avais rien dit, donc ils pouvaient me virer s'ils voulaient.

- Eh champion, dépêche toi, tu vas être en retard.
- Oui, p'pa.

Je l'avais jamais vu aussi rapide le matin. Il était plus qu'heureux de nous voir ensemble. Le temps qu'il se débarbouille, je me tournais vers Helen.

- On pourrait aller au cinéma ce soir, non ? Enfin, si tu n'y vois pas d'inconvénient.

Si elle voulait parler à David avant. Je savais pas trop où on allait mais je voulais qu'on soit là tous les trois. Comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 27 Juin - 14:02

Je demandai à Jeff comment ça ce passait pour lui à l'Université. Ce devait pas être de tout repos à tout les jours. Les étudiants bien que plus âgées qu'au lycée, pouvaient parfois être de vrai plaie.

-Bah tu sais... C'est la planque idéale.... La plupart du temps, ils font semblant d'écouter. D'autres fois faut gueuler un peu, mais j'arrive à les captiver la plupart du temps... J'espère que je me serais pas fait virer.

Je lui fis un demi-sourire avec une envie folle de lui dire "Bien fait pour toi ...", mais je ne dis rien. Je me contentai de retenir un baillement, mais mes yeux ce faisait de plus en plus lourd.

-Tu devrais dormir bébé.

Je n'allais surement pas protester.

-Ouais... Toi aussi ...

Ça me faisait encore un peu bizarre de l'entendre m'appeler bébé à nouveau, mais c'était pas déplaisant du tout. C'était tout aussi plaisant de dormir contre lui et de sentir la chaleur de son corps contre le miens. Pour la première fois depuis un long, très long moment, je passai la nuit sans mauvais rêve et sans réveil en sursaut au milieu de la nuit. Je me réveillai seul au milieu de ce grand lit bordé de draps blanc. Je m'étirai et passai mes vêtements qui était toujours dans le sèche linge, puis je fis un tour à la salle de bain histoire de replacer mes cheveux et de me passer un peu d'eau fraîche sur le visage, puis je descendis en-bas rejoindre Noah et Jeff.

-Bien dormi ?

J'acquiesçai d'un signe de tête.

-Hum hum, fis-je en me raclant la gorge.

Bien, mais j'aurais dormis beaucoup plus. Jeffrey demanda à Noah de se dépêcher un peu pour ne pas être en retard et un large sourire se hissa sur mes lèvres. C'était la première fois que je voyais Jeff aller porter Noah à l'école. Je savais qu'il l'avait déjà fait, mais je n'avais jamais vu ce genre de matin. Je pris la tasse de café de Jeff et en bu une gorgée en lui souriant. Il se tourna vers moi.

-On pourrait aller au cinéma ce soir, non ? Enfin, si tu n'y vois pas d'inconvénient.

Je haussai les épaules.

-Je ... Je dois parler à David... J'aime pas ce sentiment de culpabilité qui m'habite, dis-je avec un sourire désolé.

Noah s'agita devant la porte en disant à son père de se dépêcher, ce qui me fit rire. Je me levai et embrassai mon fils sur la tête, puis plus doucement, je déposai un baiser sur le coin des lèvres de Jeffrey. Noah sorti et je retins mon ex-mari.

-Je serai pas là quand tu reviendras. Je vais aller lui parler maintenant. Plus vite ce sera fait mieux ce sera.

Je le relâchai en poussant un soupire. Je les regardai partir et je décidai de quand même prendre le temps de faire comme chez moi et de manger un truc. Mon ventre gargouillait et faisait un peu le même son que si on avait lancée une pierre dans une grotte sans fond. J'allumai le poste de télévision sur le comptoir tout en trampant mes toast au beurre de cacahuète dans mon café. Je faisais toujours ça et mon père le faisait aussi. Je me levai pour mettre la tasse dans l'évier, mais en regardant par la fenêtre je vis la voiture de David arriver en trombe et la tasse glissa au sol en se fracassant sur la céramique. Il se stationna de travers à demi-remonter sur la pelouse et envoyant valsée la poubelle un peu plus loins. Il sorti de voiture sans même refermée sa portière et j'étais figée devant la fenêtre. Ses yeux croisèrent les miens ce qui le ralentis une seconde, mais il entra en trombe et je reculai à mesure qu'il avançait jusqu'à me prendre le plan de travail dans le bas du dos de plein fouet. Je grimaçai légèrement et son poing qui vint fracasser le mur à quelques centimètres de mon visage me fit hurler.

-David calme-toi !!!

Ses yeux étaient rougis, s'agençant à merveille avec son visage rouge de colère.

-POURQUOI ??? POURQUOI T'A FAIT ÇA !!!

Ça voix était cassé par les sanglots, je me sentais démolie de lui faire autant de mal. Je l'avais jamais vu comme ça.

-C'est compliqué David... Je ...Je suis désolée... Je voulais pas te faire du mal...

Ses mains prierent mon visage un peu durement, mais sans me faire mal. Je n'avais pas peur... en fait si un peu, mais je savais qu'il ne me ferait pas de mal.

-Si tu voulais pas me faire de mal t'avais qu'à rester avec moi. On était bien ensemble... Je peux faire des efforts avec Noah, je voulais te demander en mariage Helen... Ne nous fait pas ça... Je t'en conjure...

Ça voix était suppliante et des larmes roulaient sur ses joues. Je le serrai contre moi. Je détestais voir des gens pleurer.

-Je t'aime David, mais je l'aime plus... Je pourrai jamais te rendre heureux comme tu le mérite, parce que je vais toujours l'aimer.

La porte s'ouvrit lentement et David tourna la tête vers Jeffrey avec un regard noir et s'élança lui cognant son poing directement sur la gueule. Je criai contre David et la bagarre éclatta.

-DAVID !!! Sors d'ici maintenant !!!

Je le poussai et le gifflai au visage. J'eus l'impression d'entendre son coeur craquer de pars en pars.

-Je passerai chercher mes choses ce soir...

Il cracha au sol.

-Pas la peine... Je repars pour l'Australie... Garde ta maison, ta voiture et tes meubles... Je veux plus jamais ... JAMAIS entendre parlez de vous...

Je baissai les yeux, mais n'ajoutai rien. Je me tournai vers Jeffrey qui saignait légèrement sur la lèvre inférieur.

-Ça va aller toi? ... Je suis vraiment désolée, je croyais pas qu'il viendrait ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Jeu 28 Juin - 16:34


Je proposai un cinéma à trois ce soir. J'avais envie qu'on se retrouve en famille.

-Je ... Je dois parler à David... J'aime pas ce sentiment de culpabilité qui m'habite

J'acquiesçai. Noah s'impatientait devant la porte, ce qui me fis sourire. Helen rit. Nous allâmes sur le pas de la porte. Elle déposa un baiser sur le front de notre fils avant d'en déposer un plus léger, sur mes lèvres.

-Je serai pas là quand tu reviendras. Je vais aller lui parler maintenant. Plus vite ce sera fait mieux ce sera.

Elle me relâcha en soupirant. Je lui fis un sourire.

- D'accord.

J'ouvris la porte et Noah s'élança. Je le suivis en riant. Comme toujours, il était un vrai moulin à paroles. Je l'écoutais parler en souriant. Ma décision était prise, je ne partirais plus. Je devais être là pour lui. Il était temps que je fasse mon rôle de père. Je m'accroupis pour être à son niveau une fois devant l'école.

- Tu fais pas de bêtises, hein ? Si t'es sage, t'auras une surprise ce soir.

Il me sauta au cou.

- Allez file, tu vas être en retard.
- A ce soir P'pa !!

Il partit en courant rejoindre ses copains. Je me relevais en souriant et retournais chez moi. QUand j'arrivais, je remarquais immédiatement une voiture qui n'était assurément pas à moi garée à côté. C'était celle de David. Qu'est-ce qu'il foutait là ?? Je me dépêchais de rentrer... pour me prendre son poing dans la gueule à peine le seuil passé. Helen cria tandis que j'empoignais David pour le maîtriser.

-DAVID !!! Sors d'ici maintenant !!!

Elle le poussa et lui flanqua une gifle qui résonna légèrement dans la maison soudain silencieuse.

-Je passerai chercher mes choses ce soir...

Il cracha au sol.

-Pas la peine... Je repars pour l'Australie... Garde ta maison, ta voiture et tes meubles... Je veux plus jamais ... JAMAIS entendre parlez de vous...

Il sortit presque aussi sec en claquant la porte. Helen fixait ses pieds. Elle se tourna ensuite vers moi.

-Ça va aller toi? ... Je suis vraiment désolée, je croyais pas qu'il viendrait ici...

J'essuyais le sang qui coulait de ma lèvre blessée. Moi, ça ne m'étonnait qu'à moitié.

- J'ai connu pire. T'en fait pas. Toi, ça va ?

Bon sang, on aurait dit qu'une tornade était passée par là. J'allais me poser sur une chaise.

- Au moins, il a eu la décence de ne pas faire ça devant Noah...

Je soupirais. Comment j'allais cacher le trou qu'il avait fait ?

- C'est moi qui suis désolé. J'ai pas non plus été le plus diplomate dans l'histoire.

Je lui fis un petit sourire. Je me relevais et ramassais les morceaux de tasse brisée pour aller les jeter à la poubelle. Puis j'allais chercher une serpillière pour essuyer le sol.

- Il t'a pas malmenée j'espère ?

S'il avait osé, c'était un homme mort. Qu'il me cogne, je m'en foutais, mais aucun homme digne de ce nom n'avait à s'en prendre à une femme.

- Tu dois aller bosser ou t'es en jour de repos ?

J'avais jamais trop retenu son emploi du temps. Remarque, j'avais même toujours eu du mal avec les miens, d'emploi du temps. Pour ma part, je devais passer à la Fac, voir si j'étais viré ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Lun 2 Juil - 14:22

La venu de David avait crée pas mal de dégâts. Je ne controlait plus mes nerfs et quelques secousses firent trembler mes mains sans que je puisse les retenirs. C'était le genre de situation innévitable dont je me serais quand même passer. Je m'excusai au près de Jeff, même si j'y étais pas réellement pour quelques chose. Il s'essuya le sang qui coullait de sa lèvre.

-J'ai connu pire. T'en fait pas. Toi, ça va ?

J'acquiesçai d'un signe de tête nerveux. Il prit place sur une chaise.

-Au moins, il a eu la décence de ne pas faire ça devant Noah...

Quand même, mais rendu là, nous allions quand même devoir expliquer le bordel qu'il y avait dans la maison à notre petit bonhomme curieux.

-C'est moi qui suis désolé. J'ai pas non plus été le plus diplomate dans l'histoire.

Je secouai la tête.

-T'a rien à voir dans ça, fin si un peu, mais ce n'est pas ta faute. Si je serais rentrée à la maison et que je lui avais parler plutôt que rester cachée chez toi comme un lache, ça ne serait pas arrivé. C'est entièrement ma faute.

Et je détestais ça. Je détestais blessé involontairement les gens. Jeff se leva et ramassa les morceaux de tasse brisé et netoya le plancher. J'avais le regard perdu dans le vide à revoir ce qui venait de ce passer et je cherchais comment j'aurais pu minimiser les dégâts.

-Il t'a pas malmenée j'espère ?

Je sortis la tête de mes pensées.

-Non t'en fais pas. Il ne m'aurait pas fait de mal, je le savais.

En même temps si je réfléchissais bien, j'avais quand même été chanceuse de ne même pas manger de taloche.

-Tu dois aller bosser ou t'es en jour de repos ?

Je contournai l'îlot du comptoir et me blotti contre Jeffrey.

-Je serais supposé y aller, mais je crois que je vais prendre congé.

Je fermai les yeux et humai son odeur rassurante.

-J'aurai surement pas besoin d'appeler pour donner une explication, j'imagine que David aura vite fait passé le message à toute la caserne.

Je poussai un soupire et me décollai un peu de lui en prenant place sur le tabouret derrière moi.

-Si ton offre de ciné tiens toujours pour ce soir, je suis partante.

Je réussis à lui faire un faible sourire.

-J'ai nettement besoin de me changer les idées.

Il était encore tôt et Noah ne revenait pas de l'école avant 16h30.

-Tu devrais passé à l'Université toi, tu pourrais me rejoindre chez moi après et on irait chercher Noah ensemble si ça te dit ? T'as une idée du film que tu as envie de voir ?

Je n'avais pas vraiment envie de retourner à la maison, mais je devais maintenant faire des boites. La prochaine étape qui allait suivre était, on garde ta maison ou la mienne ? On fait maison à part ou on reviens ensemble... Je crois que c'était pas le bon moment pour en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mar 3 Juil - 13:10


Je m'excusais de mon manque de diplomatie auprès d'Helen. Elle secoua la tête.

-T'a rien à voir dans ça, fin si un peu, mais ce n'est pas ta faute. Si je serais rentrée à la maison et que je lui avais parler plutôt que rester cachée chez toi comme un lache, ça ne serait pas arrivé. C'est entièrement ma faute.

J'eus un léger sourire.

-"Il faut parfois plus de courage pour fuir que pour rester."

Puis je m'activais à ramasser le "chantier". Ce n'était pas que j'étais maniaque, mais je n'aimais pas rester inactif. Une fois que ce fut nettoyé, je lui demandais si David ne l'avait pas malmenée, auquel cas, il allait voir de quel bois je me chauffais, celui-là.

-Non t'en fais pas. Il ne m'aurait pas fait de mal, je le savais.

Mouais. Je me gardais de répondre. ça n'avait jamais été l'amour fou, lui et moi. Je lui demandais si elle bossait ou non. Elle fit le tour du comptoir et vint se blottir contre moi.

-Je serais supposé y aller, mais je crois que je vais prendre congé.

Elle ferma les yeux, je l'enlaçais.

-J'aurai surement pas besoin d'appeler pour donner une explication, j'imagine que David aura vite fait passé le message à toute la caserne.

Je grimaçai légèrement. J'avais toujours dit que ce mec n'était qu'un con. Elle soupira et se décola de moi pour s'installer sur le tabouret à côté du mien.

-Si ton offre de ciné tiens toujours pour ce soir, je suis partante.
- Bien sur.

Elle eut un petit sourire.

-J'ai nettement besoin de me changer les idées.
- Y a pas de soucis, ne t'en fait pas.

Moi, j'avais besoin d'être avec ma famille. Mais je gardais ça pour moi.

-Tu devrais passé à l'Université toi, tu pourrais me rejoindre chez moi après et on irait chercher Noah ensemble si ça te dit ? T'as une idée du film que tu as envie de voir ?

Je haussais légèrement les épaules.

- Je sais pas, mais je parie que Noah va vouloir voir l'Age de Glace 4. Si je me souviens bien, il adore ces dessins animés, non ?

Ceux-là et Cars aussi, comme tout les enfants de cet âge sans doute.Je me moquais largement du programme, du moment qu'on était tout les trois.

- Je vais y passer, ouais, et après je te rejoins chez toi.

Je déposais un baiser sur ses lèvres. Puis je me levais et allais enfiler une chemise en lieu et place de mon t-shirt, histoire d'avoir l'air plus présentable. Je retournais ensuite au salon.

- Je file, on se voit tout à l'heure.

Je l'embrassais de nouveau.

- Soit t'embarque la clé, soit tu la laisses dans le pot bleu en partant.

Je lui fis un petit sourire avant de partir pour l'université. Comme de coutume, j'eus droit à un sermon paternaliste de la part du doyen qui me renvoya en arrière, directement au temps où j'étais assis de l'autre côté de l'amphithéatre. Je supportai sans broncher les remontrances, ce qui sommes toutes, ne changeait pas grand chose à ce que j'avais toujours fait. Je laissais le vieux Perkins s'essouffler, avant de demander avec un sourire malicieux si je devais laisser les jeunes sans cours de littérature. Il me rétorqua de rentrer chez moi préparer les cours du lendemain, en évitant de me perdre dans une jungle quelconque. Il me remit au passage une pile de copies que je n'avais pas corrigées, ce qui manqua de me faire jurer.

- La rançon de la gloire, monsieur Gibson. Soyez à l'heure , où je serai forcé de vous remercier, définitivement cette fois.

Bon, eh bien, au moins, je n'étais pas chômeur ! Vu que ça avait pris moins de temps que prévu, je passais déposer les copies chez moi et camoufflais comme je pus le trou dans le mur, à défaut de pouvoir immédiatement réparer les dégâts. Puis j'allais rejoindre Helen chez elle, en achetant au passage un bouquet de fleurs. Je sonnais à la porte et attendis qu'elle vienne m'ouvrir.

- Bonjour, je suis nouveau en ville et je me suis perdu dans le quartier, fis-je en souriant. Vous pourriez m'aider ?

Elle se décala pour me laisser passer et je lui tendis les fleurs. Je remarquais qu'elle avait déjà commencé à emballer ses affaires.

- Laisse ça pour plus tard, c'est pas ça qui te changera les idées.

ça me faisait étrange de ne pas venir ici en "inconnu". Vers quoi nous dirigions nous ? Je restais planté comme un idiot.

- On pourrait aller dans la petite maison que mon grand-père avait près de la plage, ça fait des années que personne n'y habite, mais elle est toujours entretenue... Et un petit peu de répit à tout les trois nous ferait du bien, non ?

Je lui souris.

- Ce serait un peu comme... repartir de zéro, tu trouves pas ?

Il n'y avait rien là-bas qui puisse nous rappeler le passé. Enfin, on était sans doute allé y flirter un peu, à l'époque du lycée, mais guère plus.

Il fut assez rapidement l'heure d'aller récupérer Noah, qui bondit de joie en vous voyant tout les deux. Je me demandais de qui il tenait une pareille hyperactivité. S'il se jetait encore sur moi comme ça dans quelques années, il ne nous restait plus qu'à l'inscrire dans l'équipe de football, il ferait un plaqueur hors normes !

- Alors t'as été sage ?
- Oui !
- Même pas une bêtise ?
- Nan !

Je me tournais vers Helen en souriant.

- D'après toi, il l'a mérité ou pas ?
- Mérité quoi ? Hein P'pa ! Mérité quoi ?
- Je sais pas moi... Helen, tu peux lui répondre ?
- Allez ! T'es pas drôle papa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Ven 13 Juil - 0:51

Je m'excusai au-près de Jeffrey pour ce qui venait de se produire. J'acceptai également son offre d'aller au cinéman ce soir, en lui rappelant qu'il devrait d'abbord passer à l'Université pour voir ce qui en était de sa longue absence et lui demandai quel film il voulait voir.

-Je sais pas, mais je parie que Noah va vouloir voir l'Age de Glace 4. Si je me souviens bien, il adore ces dessins animés, non ?

J'acquiesçai avec un demi-sourire, en même temps y avait un moment que je n'avais pas amener Noah au cinéma.

-Je vais y passer, ouais, et après je te rejoins chez toi.

Il déposa un baiser sur mes lèvres et monta enfiler une chemise propre. Je le trouvais très beau dans ce genre d'acoutrement. Il était classe et sophistiqué.

-Je file, on se voit tout à l'heure.

Il m'embrassa de nouveau ce qui me soutira un petit rire.

-Soit t'embarque la clé, soit tu la laisses dans le pot bleu en partant.

J'acquiesçai et le regardai partir.Je ramassai la vaiselle sale et la lavai et ramassai un maximum les dégats fait par David avant de partir vers chez moi. Je mis la clé de Jeff dans mon sac à main et tout le long du trajet j'avais peur de tomber nez à nez avec mon ex petit-ami. Une fois dans l'allée, je poussai un soupire de soulagement en voyant que j'étais seule. J'entrai et filai à ma chambre directement. Je passai un pantalon noir ample et un tee-shirt blanc. Je nouai mes cheveux dans un chignon négligé et commençai directement à empacter les boîtes. En fin d'après-midi j'avais déjà terminé ma chambre, celle de Noah et la salle de bain. Restait que la cuisine et le salon. Je commençai tout juste le salon quand on sonna à la porte. Mon sang ne fit qu'un tour et je mis du temps à avancer vers la porte. Un sourire de soulagement apparu sur mon visage lorsque je vus Jeff. J'ouvris la porte et il me souria les mains dans le dos.

-Bonjour, je suis nouveau en ville et je me suis perdu dans le quartier,Vous pourriez m'aider ?

Je me décallai en lui rendant son sourire et il me tendit un magnifique bouquet d'orchidée blanche.

-Ce sont mes préférées .... Tu t'en est souvenue ?

C'était le genre de petite attention qui me surprenait toujours avec lui.

-Laisse ça pour plus tard, c'est pas ça qui te changera les idées. dit-il en regardant les boîtes entassé dans le salon.

Je me rendis à la cuisine et sorti un vase pour mettre les fleurs dans l'eau et les déposai au centre de la table en les sentants légèrement.

-On pourrait aller dans la petite maison que mon grand-père avait près de la plage, ça fait des années que personne n'y habite, mais elle est toujours entretenue... Et un petit peu de répit à tout les trois nous ferait du bien, non ?

Je me tournai vers lui.

-Ça me plairait bien et c'est vrai que j'ai un peu besoin de répit.

Je regardai autour de moi. Qu'est ce que j'allais faire maintenant ?

-Ça me permettra de trouver le temps pour me trouver un appartement convenable.

Je n'avais pas le sallaire pour assumer une maison aussi grande que celle-ci à moi toute seule. J'allais devoir la mettre en vente et départager avec David la part qu'il lui revenait.

-Ce serait un peu comme... repartir de zéro, tu trouves pas ?

Je lui souris et acquiesçai. Nous devions aller récupérer Noah à l'école bientôt je montai donc de nouveau à l'étage pour enfiler des vêtements moins ... sauvage. Je mis une robe soleil blanche à motif rouge sans manches et une paire de sandale blanche. Je détaché mes cheveux et descendit rejoindre Jeffrey à la hâte. Nous prîmes la route de l'école ensemble.

-Je crois que c'est la première fois qu'on va le chercher ensemble , remarquai-je en souriant.

Une fois sur place Jeff demanda à Noah s'il avait été sage et ce dernier lui répondit de façon positive. Il posa de nouveau la question et nous eûmes droit à la même réponse. Jeff se tourna ensuite vers moi.

-D'après toi, il l'a mérité ou pas ?

Je fis mine de réfléchir et Noah s'excita sur la banquette arrière.

-Mérité quoi ? Hein P'pa ! Mérité quoi ?

Je retins un léger rire. C'était vraiment génial de nous voir comme ça tout les trois.

-Je sais pas moi... Helen, tu peux lui répondre ?

-Allez ! T'es pas drôle papa !

Je me tournai vers mon fils.

-Bah... On avait pensé t'amener au Parc du McDonald ... affirmai-je sérieusement.

Noah me tira une tête de deux mètres de long avant de croiser les bras d'une moue boudeuse.

-C'est pour les bébés ça ... J'suis plus un bébé m'man...

Je pouffai de rire.

-Oh désolé ! J'ai oublié à quel point avoir 7 ans fait de toi un homme Noah Gibson !

Je lui souris et il tenta de camoufler le sien.

-Dans ce cas, tu dois être trop grand pour voir " L'Âge de glace 4 " au cinéma ?

Il ouvrit les yeux en grand et s'énerva de nouveau.

-Sérieux ? Non non je suis encore assez petit pour ça ... Sérieux on va le voir ? Hen dit oui p'pa ???

Jeff acquiesça et je dus me boucher les oreilles pour aténuer le crie de joie de Noah.

-Avant on va aller souper, tu va aller te laver et on ira ensuite petit homme.

Jeff roula jusqu'à chez lui et Noah sorti de la voiture en trombe.

-J'vais m'laver tout d'suite se s'ra fait, dit-il en courant à l'intérieur.

J'enlaçai Jeff avant de le laisser entrer chez lui.

-Je crois que j'avais pas réaliser à quel point tu m'avais manqué... Maintenant je le vois.

Je lui souris et l'embrassai passionément. Nous entrâmes et je me dirigeai vers la cuisine. Je préparai un plat de pâte rapide avec ce que Jeff avait dans les armoires. J'avais jamais vue Noah manger aussi vite.

-Je crois que je vais aller me coucher je suis un peu fatiguée.

-Ah non ! Tu dormiras au cinéma maman !!!

Je pouffai de rire et attrapai mon fils en le chatouillant.

-Je rigolais petit garnement, aller vite dans la voiture de papa !

Je me levai et me tournai vers Jeff.

-Tu voulais partir quand pour la campagne ? Je me souviens plus très bien où c'est, mais plus loin c'est mieux ce sera.

J'avais vraiment besoin de m'évader avec mes deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeffrey Gibson

avatar


✖ Messages : 52
✖ Date de naissance : 16/04/1976
✖ Bougies : 42

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Sam 14 Juil - 7:07


Je proposai à Helen d'aller dans la petite maison qu'avait mon grand-père, pas loin de la mer, et assez loin de la ville pour que ce soit un "refuge".

-Ça me plairait bien et c'est vrai que j'ai un peu besoin de répit.

Elle regarda autour d'elle.

-Ça me permettra de trouver le temps pour me trouver un appartement convenable.
- Tu pourrais venir à la maison. C'est pas vraiment le meilleur moment pour investir dans l'immobilier.

Ce serait stupide aussi, si on devait se remettre ensemble... J'ajoutais que c'était presque un nouveau départ, du moins, à mes yeux, ça en était un.

Elle sourit et acquiesça. Il était presque l'heure d'aller récupérer Noah, elle alla enfiler une robe légère qui lui allait à merveille. Je lui souris quand elle me rejoignit, puis nous partîmes en direction de l'école.

-Je crois que c'est la première fois qu'on va le chercher ensemble.

Je lui rendis son sourire. Un nouveau départ, oui.

- Je crois que c'est le cas, en effet.

Noah nous rejoignit à la vitesse de l'éclair (au chocolat, l'éclair, ah ah). Je le taquinai sur le fait qu'il ait été sage à l'école, le faisant trépigner. Helen se plia à la taquinerie.Elle fit mine de réfléchir et Noah s'excita sur la banquette arrière.

-Mérité quoi ? Hein P'pa ! Mérité quoi ?

Helen était proche de rire. Je continuai sur ma lancée, jusqu'à ce qu'elle se tourne vers notre fils.

-Bah... On avait pensé t'amener au Parc du McDonald ...

Noah tira une tête de deux mètres de long avant de croiser les bras d'une moue boudeuse.

-C'est pour les bébés ça ... J'suis plus un bébé m'man...

Elle pouffa de rire.

-Oh désolé ! J'ai oublié à quel point avoir 7 ans fait de toi un homme Noah Gibson !

Je les observais, amusé. Je crois que je n'avais jamais été aussi heureux depuis la naissance de notre fils.

-Dans ce cas, tu dois être trop grand pour voir " L'Âge de glace 4 " au cinéma ?

Il ouvrit les yeux en grand et s'énerva de nouveau.

-Sérieux ? Non non je suis encore assez petit pour ça ... Sérieux on va le voir ? Hen dit oui p'pa ???

J'acquiesçai et il laissa échapper un hurlement de joie.

-Avant on va aller souper, tu va aller te laver et on ira ensuite petit homme.

J'étais à peine arrivé à la maison que Noah descendait en tombe pour rentrer.

-J'vais m'laver tout d'suite se s'ra fait, dit-il en courant à l'intérieur.

Helen m'enlaça et se cala contre moi.

-Je crois que j'avais pas réaliser à quel point tu m'avais manqué... Maintenant je le vois.

Elle sourit et m'embrassa avec passion, puis nous entrâmes à notre tour. Elle alla préparer un repas avec ce qu'il me restait et qui n'avait pas périmé pendant mon absence. Noah mangea à toute vitesse.

- Eh champion, mange pas aussi vite, tu vas être malade.

Il ralentit à peine.

-Je crois que je vais aller me coucher je suis un peu fatiguée.
-Ah non ! Tu dormiras au cinéma maman !!!

Helen pouffa de rire et attrapa Noah pour le chatouiller.

-Je rigolais petit garnement, aller vite dans la voiture de papa !

Elle me leva et se tourna vers moi.

-Tu voulais partir quand pour la campagne ? Je me souviens plus très bien où c'est, mais plus loin c'est mieux ce sera.
- Quand tu le voudras. ça va être les vacances pour Noah, donc, n'importe quand... Maintenant, on ferait mieux d'y aller, avant qu'il soit intenable.

Je lui souris et déposai un baiser sur ses lèvres. Puis nous partîmes pour le cinéma. J'avais oublié à quel point la vie de famille pouvait être simple et agréable. Je profitais au moins autant du film que mon fils, le tout en étant entouré des deux personnes qui comptaient le plus au monde à mes yeux. Que vouloir de plus ?
A la sortie du film, Noah somnolait légèrement, du coup, je le pris dans mes bras pour le porter jusqu'à la voiture, en essayant de ne pas le réveiller.

- On pourrait partir dès ce week-end, mais il faudra que je passe jeter un coup d'oeil avant, histoire de vérifier l'état des lieux.

Moi, je pouvais vivre à la dure sans me plaindre, habitué aux missions dans le désert - ce qui est loin d'être un trois étoiles...- , mais ce n'était pas le mieux pour passer du temps en famille.

- Tu n'as qu'à me dire quand tu veux qu'on y aille.

Il devait encore y avoir des tas de trucs qu'on avait oublié là-bas, à l'époque où mon grand-père était encore en vie et que j'y passais, enfant, la plupart de mes vacances, quelle que soit l'époque de l'année. Nous retournâmes chez moi. Noah s'agrippa à moi, sans vouloir me lâcher, tout endormi qu'il était, ce qui me fit sourire. J'avais un peu de mal à réaliser combien ça avait du être compliqué pour eux deux de me voir sans cesse partir, mais je venais de réaliser qu'au final, ma place était ici avec eux. Je réussis finalement à coucher Noah dans son lit. J'allais ensuite retrouver Helen. Je l'enlaçais et l'embrassai.

- J'ai passé une soirée magnifique avec vous deux.

Je posai ma tête contre la sienne.

- Noah grandit tellement vite...

J'avais l'impression de ne pas voir le temps passer.

- Je crois pas qu'on soit allé à la maison de mon grand-père avec lui non ? ça devrait lui plaire.

Au moins autant que le terrain vague sur lequel Gabriel avait sa caravane. Il y avait assez d'espace pour qu'un enfant s'amuse comme il voulait, et assez de visibilité pour qu'on puisse le surveiller.

- Tu veux faire quoi maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Helen Greenwood

avatar


✖ Messages : 21
✖ Date de naissance : 19/01/1977
✖ Bougies : 41
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!! Mer 25 Juil - 15:03

Jeffrey m'avait mis l'eau à la bouche avec son escapade en campagne. Si celà n'en tenait qu'à moi je serais bien parti immédiatement là-bas. Je lui demandai donc quand est-ce qu'il voulait partir.

-Quand tu le voudras. ça va être les vacances pour Noah, donc, n'importe quand... Maintenant, on ferait mieux d'y aller, avant qu'il soit intenable.

J'acquiesçai d'un signe de tête et lui souris.Il déposa un baiser sur mes lèvres et nous fillâmes en direction du Cinéma. Après avoir acheté le traditionnel sceau de maïs soufflé et les breuvages, nous prîmes place dans la salle. Noah s'assis entre son père et moi, puis je crois que nous dévorâmes tous le film au même niveau. Certaines passe du film me firent rire, mais je pris un court moment pour regarder à ma droite et voir mes deux hommes, heureux comme jamais. Une fois la représentation terminé c'était la cohue vers la sortie et un petit Noah qui trainait lourdement les pieds en somnolant. Jeff le pris dans ses bras et l'installa sur la banquette arrière.

-On pourrait partir dès ce week-end, mais il faudra que je passe jeter un coup d'oeil avant, histoire de vérifier l'état des lieux.

Je refermai doucement la portière de Noah qui dormait à poing lié .

- Tu n'as qu'à me dire quand tu veux qu'on y aille.

Je lui souris.

-Ce week-end dans ce cas, ça me va! Tu sais on a déjà fait du camping sauvage, ça ne doit pas être pire, c'est inutile que tu te déplace d'avance pour voir l'état des lieux je crois, dis-je avant de déposer un baiser sur sa joue en souriant.

Il s'inquiétait trop pour rien. Nous retournâmes chez Jeffrey et je l'attendis au salon pendant qu'il montait Noah à l'étage. Je lançai de façon négliger, mes souliers un peu plus loins et me laissai tomber mollement sur le canapé. C'était un peu perturbant , tellement rien n'avait changé chez lui, j'avais l'impression de ne jamais avoir quitter la demeure. Il revint et se posa à mes côtés en m'enlaçant et m'embrassant tendrement.

- J'ai passé une soirée magnifique avec vous deux.

-Moi aussi... Je n'avais pas réalisé à quel point ça m'avait manqué tout ça.

Avec David on faisait rarement des sorties parce que Noah ne voulait rien faire avec lui, donc ça m'avait fait du bien également de bouger un peu et de me détendre. Jeff posa sa tête contre la mienne.

- Noah grandit tellement vite...

J'eus un petit rire. C'était vrai qu'il grandissait à vue d'oeil.

-Je crois pas qu'on soit allé à la maison de mon grand-père avec lui non ? ça devrait lui plaire.

Je levai un sourcil.

-C'est notre fils ... Il se contente de peu lui aussi...

Je lui souris. Si y avait un truc qu'on avait en commun, c'était bien de ne pas être supperficiel.

-Tu veux faire quoi maintenant ?

Je pris un air on ne peut plus sérieux.

-On lui fait un petit frère ?

J'attendis un moment, mais je pouffai de rire avant de connaitre sa réaction. Je m'esclaffai un moment, puis je repris mon sérieux quelques peu.

-Noah m'a parlé de cette journée des vétérans demain où tu dois aller avec lui et Riordan... Donc je crois que le plus sage serait qu'on aille dormir pour que tu sois frais et dispo pour demain, non ?

Je m'installai à claifourchon par-desus lui et l'embrassai langoureusement avant de me lever et de le regarder par-dessus mon épaule.

-Sinon, y a moyen de pratiquer pour voir si on sait toujours comment faire les bébés.

Je lui fis un petit clin d'oeil et montai l'étage à grande course...



HS:T'a qu'à continuer au vétérans lolll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je crois qu'on a à discuter !!!

Revenir en haut Aller en bas

Je crois qu'on a à discuter !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» [FB 1623] Chérie, c'est pas du tout ce que tu crois. [FINI]
» Un coin tranquille pour discuter
» C'est pas c'que tu crois! (ou pas)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Autre-
Sauter vers: