Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Salut toi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Salut toi ! Dim 20 Mai - 11:19

Depuis que j'étais arrivé à Louisville je n'avais pas vu le temps passé. Mes journées étaient entièrement consacré a mon boulot. Qui dit nouvelle ville, dit nouveaux dossier. Je me penchais sur les cas les plus dangereux je voulais tout de suite repéré leurs visages dés fois que je les croisses en ville... Bon OK se serait vraiment un gros coup de chatte que je les rencontres comme ça alors que j'allais faire mes courses mais bon, l'espoir fait vivre.

Aujourd'hui je me levais de bonne humeur, c'était mon premier jour de congés je décidais donc d'aller me balader. Je me rendis dans un jardin, j'avais envie de farniente en plus il faisait beau. Je me posais donc sur un banc et pris mon paquet de cigarettes. Manque de bol je ne trouvais pas de feu dans ma poche, je me tournais donc vers ma voisine de banc et lui fit un grand sourire.

- Excusez moi vous auriez du feu ?

Je n'avais pas fait attention à m'asseyant sur ce banc mais c'était une belle jeune fille, ce qui n'était pas pour me déplaire. Ce n'est que quelques secondes plus tard que je vis un bracelet médical à son poignet mais je ne fis style de rien.

- Je suis tête en l'air ces derniers temps, je suis sortis de chez moi les mains dans les poches.

Dans un sourire je lui tendis la main pour me montrer sympathique tout de même.

- Je suis Eroan je viens d'arriver dans la région et vous ?

Après tout c'était une belle journée pour faire plus ample connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Lun 21 Mai - 14:08

5 jours, 3 heures, 27 minutes et 45 secondes... C'était le temps depuis lequel on m'avait fait quitter ma ville, pour me transporter dans un centre à détention maximum à Louisville. Je m'étais sans doute pas trop mal débrouiller, car j'étais exactement là où je voulais être. Je n'adressais la parole à personne. Aucun médecin n'avait entendu le son de ma voix. Il me gavait , il voulait tous parler avec Rebbekah, la douce et la sensible petite fille sans vie. N'importe quoi. C'est moi qui décidait quand elle serait là ou non.

J'entendis au matin, le bruit insoutenables des portes automatiques qui s'ouvrent. Un garde sans façon aucune se plaça devant ma porte et attendit que je sorte. Ça m'allait plutôt bien et ça m'éviterait de lui faire la conversation. C'était l'heure de sortir le chiens. Ils allaient nous promener dans les jardins du centres sans nous lâcher du regard. Je m'y habituais. Bientôt je n'allais plus avoir à jouer leur jeu de toute façon. Je sorti d'un pas leste et lent et pris place sur un banc. Je sentais bien Rebbekah qui avait envie de prendre ma place. Elle me demandait de ne pas faire de mal à personne. Je détournai le regard lorsqu'un homme vint s'asseoir juste à mes côtés. Il me fit un large sourire, mais je restai de glace comme à mon habitude.

-Excusez moi vous auriez du feu ?

Je détournai simplement le regard pour regarder droit devant moi.

-Si j'aurais du feu... Je ne serais pas ici. dis-je simplement.

Je n'avais même pas le droit de manger avec une cuillère de plastique.

-Je suis tête en l'air ces derniers temps, je suis sortis de chez moi les mains dans les poches.

Il me sourit de nouveau et me tendit la main. Je regardai sa main sans la lui serrer et relevai les yeux dans les siens.

-Pareille... Je m'appel Shannah.

Je me tournai légèrement pour voir le garde qui était à bonne distance, puis je regardai l'homme à mes côtés de nouveau.

-Qu'est ce qui pousse quelqu'un à venir habiter dans cette ville ?

Je ne socialisais jamais pour rien. Il était mon premier contact extérieur. Si je jouais la carte sympathique, il pourrait m'en apprendre un peu plus sur cette ville, ce qui m'aiderait. J'analysai rapidement son physique. Il semblait tout ce qu'il y avait de plus normal, aucune menace apparente, hétérosexuel officiellement vu la façon dont il me regardait... J'avais qu'à sembler un peu "humaine" pour qu'il me tape la discut' . Je lui fis un léger sourire et lui tendit la main à mon tour.

-Désolé... J'ai un peu perdu au niveau sociabilitée, ne soyez pas vexé.

Dès que sa main toucha la mienne Rebbekah se fit sentir.

-Ne lui faite pas confiance... Ne lui parlez pas ... *Rebbekah*

Je fermai les yeux en inspirant un moment, puis je les ouvris de nouveau.

-Celà doit vous parraitre étrange non ? J'en suis désolée.

Je n'allais pas lui fournir d'explications par moi-même. S'il posait des questions, j'allais avoir intérêt à trouver vite fait un truc à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Re: Salut toi ! Mar 22 Mai - 18:42

La fille à côté de moi ne semblait pas commode mais ce n'était pas ça qui allait me décourager. Je lui tendis la main mais elle la fixa sans la toucher.

-Pareille... Je m'appel Shannah.

- Enchanté Shannah.

Elle regarda au loin avant de reporter son attention sur moi. Je ne saurais pas pourquoi mais cette fille me fascinais quelque peu.

-Qu'est ce qui pousse quelqu'un à venir habiter dans cette ville ?

Voilà une bonne question je n'y avais jamais vraiment pensé. Je lui montrais ma main enfin plutôt un doigt avec d'enchaîner.

- Ce doigt et un globe terrestre. J'ai joué au jeu la ou mon doigt se pose je vais y habiter. Jeu à la con, j'aurais préféré Hawaï mais bon c'est comme ça !

Shannah me décrocha enfin un petit sourire et me tendit la main, ce fut à mon tour de sourire.

-Désolé... J'ai un peu perdu au niveau sociabilitée, ne soyez pas vexé.

- Pas de souci voyons.

Je lui serrais la main mais un truc étrange se passa.

-Ne lui faite pas confiance... Ne lui parlez pas ... 

Shannah avait les yeux fermée, elle les ouvrit après un petit moment. Sur le coup j'étais resté comme un con, figé. Je me reprenais bien vite et essayais de paraître décontracté.

-Celà doit vous parraitre étrange non ? J'en suis désolée.

Effectivement c'était étrange mais je n'allais tout de même pas lui dire « excusez moi mais vous êtes le premier animal de foire que je vois puis-je vous prendre en photo ? »

- J'ai déjà vu plus bizarre dans ma vie je vous rassure.

Je remarquais au loin un mec en blouse blanche qui nous observaient sans arrêt.

- C'est pour vous le chien de garde ? Vous voulez pas le semez ?

Je ne supporterais pas d'être toujours surveillé mais apparemment elle avait pas le choix.

- Je suis flic j'ai une arme sur moi je peux le tuer si vous le désirez …

Après tout j'étais partant pour m'amusez moi et puis mon flingue me démangeait ça faisait un bail que je n'avais pas tirer avec ce n'était pas bon pour lui ça il risquait de s'enrailler quand j'en aurais vraiment besoin. Je regardais Shannah avec un grand sourire prêt à agir au cas où tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Mer 23 Mai - 10:15

HS:Bonjour le fou rire sur ton poste xD Oui prend une photo LOL

Rebbekah avait trouver le moyen de faire des siennes. Avant de relâcher sa main, j'avais pu sentir son coeur accélérer, je vus sa pupille se dillater. Même s'il donnait l'impression d'être calme, il était nerveux, mais qui ne l'aurait pas été. Surtout que moi j'avais un accent espagnol, mais que Rebbekah en avait aucun...

-J'ai déjà vu plus bizarre dans ma vie je vous rassure.

Tant mieux, on éviterait alors la crise de panique et la période de question. Il détourna la tête et remarqua le garde.

-C'est pour vous le chien de garde ? Vous voulez pas le semez ?

Je ne regardai pas le garde.

-Hum.. Ouais... C'est plus moi qu'il prend pour un chien qu'il peut aller promener quand bon lui semble.

Il se voyait tous comme les maitres du monde. Ça leur donnaient un semblant de pouvoir d'être en charge d'un autre être humain.

-Je suis flic j'ai une arme sur moi je peux le tuer si vous le désirez …

Accélération des bâtements cardiaques instantané. En deux secondes j'avais vu la scène. Je lui piquais son flingue, je tirais le garde et j'étais déjà bien loin. J'inspirai profondément.

-Vous êtes le premier flic que je rencontre qui est prêt à abattre de sang froid un garde pour une internée ...

Je baissai les yeux et vu l'arme à sa ceinture. Ce serait tellement facile de sortir de là tout de suite.

-Si je suis dans ce centre c'est que je veux bien y être. La personne qui détient la solution à mon problème est entre ses murs. C'est une situation temporaire, je n'y serai pas pour très longtemps encore. Mieux vaut éviter de tuer ce garde aujourd'hui... Demain est un autre jour.

Je tentai de lui sourire normalement, mais celà semblait un peu machiavélique.

-Dite moi Eroan ... Vous êtes seul dans cette ville ? Vous n'avez ni femme ni niños (enfants) ?

C'était toujours bien d'en savoir plus sur les gens que l'on croisait. Ça donnait une idée d'où aller quand on était en fuite. Je senti le garde approcher de nous et je me tournai lentement lui lançant un regard froid, puis il recula.

-Vous êtes policía ici aussi ou vous l'étiez avant d'arriver ?

S'il l'était toujours j'allais souhaiter qu'il soit corrompu. J'avais la net impression qu'il n'avait pas croisé ma route dans le plus pure des hasards cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Re: Salut toi ! Mer 13 Juin - 12:42

Shannah resta un moment silencieuse après ma déclaration. J'espérais ne pas lui avoir fait peur, il faut dire que ce n'était pas malin de ma part de lui dire que j'avais une arme sur moi, par moment j'étais vraiment le dernier des abrutis.

-Vous êtes le premier flic que je rencontre qui est prêt à abattre de sang froid un garde pour une internée ...

Dis comme ça effectivement ça paraissait étrange. Je haussais néanmoins les épaules.

- Je ne suis pas comme mes collègues.

Je n'avais rien de plus à dire la dessus. On va dire que j'avais la gâchette facile et j'étais le flic numéro un de la bavure mais je m'en sortais toujours donc je m'en foutais.

-Si je suis dans ce centre c'est que je veux bien y être. La personne qui détient la solution à mon problème est entre ses murs. C'est une situation temporaire, je n'y serai pas pour très longtemps encore. Mieux vaut éviter de tuer ce garde aujourd'hui... Demain est un autre jour.

Son fin de phrase éveilla quelque soupçons chez moi, mais je ne dis rien. Je me contentais de lui faire un petit sourire en baissant la tête, comme pour dire que c'était entendu. Je n'étais pas un flic comme les autres mais elle ne semblait pas être une fille comme les autres elle aussi, voilà qui était bien intéressant.

-Dite moi Eroan ... Vous êtes seul dans cette ville ? Vous n'avez ni femme ni niños (enfants) ?


Je fus quelque peu surpris par le changement de conversation. Le garde avança puis s'arrêta d'un coup. Tout ceci me paraissait étrange mais je ne disais rien.

- Effectivement. Je suis seul et je n'ai pas à m'embêter avec des enfants. C'est plus facile de voyager avec un seul bagage.

Moi avec une femme et des enfants ça me semblait impossible. J'aimais trop ma liberté pour cela.

-Vous êtes policía ici aussi ou vous l'étiez avant d'arriver ?

- Je l'étais dans mon ancien pays et je le suis de nouveau ici. C'est la seul chose qui ne change pas. Je suis bon dans mon métier, j'aime ce que je fais surtout de la manière que je le fais. Aucun partenaire pour me demander des comptes, le patron me laisse du moment que je capture les hommes qui me demandent. Je ne pouvais pas rêver mieux non ?

Je rangeais ma cigarette que je n'avais pas pu m'allumer et regarda un peu mieux Shannah.

- Et vous ? Vous n'avez pas toujours été ici et quelque chose me dit quand plus vous n'allez pas y rester longtemps... Vous faîtes quoi en dehors de ça ? Vous avez un copain ? Une copine peut être ?

Mon instinct de flic remontait à la surface. J'aimais bien savoir qui j'avais en face de moi surtout que je lui en avait tout de même dit à mon sujet. Et puis je ne sais pas je sentais que ça pouvait être passionnant si Médor restait bien tranquille plus loin à ronger son os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Jeu 14 Juin - 22:40

Je posterai ce week-end promis xxx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Re: Salut toi ! Ven 15 Juin - 11:04

Oh bah vu le retard que j'ai pris tu as TOUT ton temps pour poster loool j'ai encore beaucoup mal à la tête donc je suis pas presser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Lun 18 Juin - 9:58

Il avait confirmer être seul. Sans femme ni enfant. Soit il bossait trop, soit il avait peur de l'engagement, dans les deux cas ça faisait de lui une personne peu voir pas du tout envahissante et j'aimais bien cette perspective quand je rencontrais des gens. Je lui demandai s'il était de la police avant d'arriver ici ou si c'était un nouveau métier qu'il exerçait.

-Je l'étais dans mon ancien pays et je le suis de nouveau ici. C'est la seul chose qui ne change pas. Je suis bon dans mon métier, j'aime ce que je fais surtout de la manière que je le fais. Aucun partenaire pour me demander des comptes, le patron me laisse du moment que je capture les hommes qui me demandent. Je ne pouvais pas rêver mieux non ?

Je fis un demi-sourire.

-C'est pas mal !...Pour un flic...

On avait toujours des comptes à rendre, même si on s'en rendait pas toujours compte. Il ne choisissait pas ses cibles ni s'il les écrasaient ou pas.Il fini par remettre sa cigarette dans son paquet ce qui me soutira un sourire.

-Et vous ? Vous n'avez pas toujours été ici et quelque chose me dit quand plus vous n'allez pas y rester longtemps... Vous faîtes quoi en dehors de ça ? Vous avez un copain ? Une copine peut être ?

Je haussai un sourcil.

-Ou les deux ... Qu'en dites-vous ?

Je n'avais pas de préférence en ce qui attrait à l'attache. Certaine femme était d'une sensualité à couper le souffle, elle savait y faire au pieu, mais aucun jouet fabriquer et fonctionnant à batterie ne remplassait réellement un homme.

-Je suis ici parce que je crois que c'est les seuls qui pouront réellement m'aider, j'ai pas mal bouger, mais j'en ai marre de jamais pouvoir défaire mes boîtes.

Ça c'était on ne peut plus vrai. Chaque fois on déplaçait mes meubles et mes objets d'un entrepôt à l'autre et dans certain cartons, je ne savais même plus ce qu'il y avait.

-Je n'ai pas de copain, ni de copine, ni d'amis , ni de famille ... C'est beaucoup plus facile de tirer quand on est persuadé que le coeur ne sera pas avec la cible.

Je ne savais pas s'il allait comprendre ce genre d'allusion, mais comme il était flic, il comprendrait surement.

-Je ne saurais dire combien de temps je serai ici, mais je sais que j'ai hâte de partir.

J'avais ma tenue de civil, fin pas nécessairement le genre de tenue que j'aurais mis aujourd'hui, mais un jean délavée, un débardeur noir et mon blouson de cuir était déjà beaucoup mieux que leur damné tunique blanche. Par contre j'aurais volontier troqué les basket plat contre une paire de botte haute à talon aiguille.J'avais toujours cette permission de Hanson au fond des poches. Je pouvais sortir, mais pour aller où ? Je levai le regard vers Eroan.

-T'as une voiture ? demandai-je avec un petit sourire.

J'attendis sa réponse.

-J'ai un billet de sorti à duré limité sur le point d'expirer. Je n'ai pas peur des étrangers et t'es policier donc visiblement pas de danger non ? Tu me fais visiter le coin ?

Je ne sais pas si c'est l'air de la ville qui me rendait sociable où l'envie de voir autre chose que les clôtures du centre, mais il paraissait sympa et pas chiant dans le genre j'ai un badge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Re: Salut toi ! Mar 26 Juin - 19:10

Je posais quelques questions à Shannah sur sa vie personnelle. Après tout elle savait que j'étais seul j'aimais bien savoir aussi pour les autres.

-Ou les deux ... Qu'en dites-vous ?

- Effectivement, je n'avais pas pensé à cette solution la !

J'étais honnête. Personnellement le mec qui tenterait quelque chose avec moi serait mort avant d'avoir posé les yeux sur mon corps. J'étais à 500% hétéro.

-Je suis ici parce que je crois que c'est les seuls qui pourront réellement m'aider, j'ai pas mal bouger, mais j'en ai marre de jamais pouvoir défaire mes boîtes.

Je hochais la tête mais ne la coupais pas. Pour l'instant je me contentais de l'écouter.

-Je n'ai pas de copain, ni de copine, ni d'amis , ni de famille ... C'est beaucoup plus facile de tirer quand on est persuadé que le cœur ne sera pas avec la cible.

Je bugais quelques peu sur ces mots puis finalement lui fit un petit sourire. Cette fille allait vraiment me plaire y'avait pas à chier.

-Je ne saurais dire combien de temps je serai ici, mais je sais que j'ai hâte de partir.

Je regardais le berger Allemand de garde au loin.

- Ça je peux bien le comprendre. Être enfermé dans un bâtiment n'est jamais plaisant.

Je ne supportais déjà pas de rester au commissariat entre quatre murs avec les autres cons pendant plus de 15 minutes alors dans un centre 24 heures sur 24 je ne pouvais même pas l'imaginer.

-T'as une voiture ?

Je fus pris au dépourvu par cette question. Je lui dit que oui ne sachant pas trop ou elle voulait en venir.

-J'ai un billet de sorti à duré limité sur le point d'expirer. Je n'ai pas peur des étrangers et t'es policier donc visiblement pas de danger non ? Tu me fais visiter le coin ?

Je me mis à rire un petit peu.

- Et qui me dit que moi je ne risque rien ?

Je lui fis un grand sourire avant de me lever, je m’étirais quelques peu.

- Va pour une balade alors, mais je ne connais pas trop le coin, je suis nouveau moi aussi.

Je laissais Shannah aller discuter avec son chien de garde et en profitais pour enfin trouver du feu. J'allumais enfin ma cigarette dans un sourire d'abruti. Putain con que c'était bon tout de même. Shannah fini par venir me rejoindre, je l'accompagnais donc jusqu'à ma caisse.

- Tu veux allez ou alors ? Ta combien de temps devant toi ? Pas assez pour un tour du monde j'imagine. Dommage.

Je me mis au volant et démarrais, je commençais à rouler sans trop savoir ou j'allais. Je me laissais guider par mon instinct. Une soif me pris je m’arrêtais donc a un snack drive. Je me commandais un milk shake et me tournais vers la jeune femme.

- Allez c'est ma tournée tu veux quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Lun 2 Juil - 12:56

Je fis savoir à Eroan que j'avais un billet de sorti à durer limité et que vu la raretée de ces bouts de papier, ce serait dommage de le gaspiller. C'était un peu faux, parce que j'avais le droit de sortir comme je voulais ou presque. J'étais disons, pas une patiente comme les autres.Il eu un petit rire.

-Et qui me dit que moi je ne risque rien ?

Je lui fis un demi-sourire et m'approchai de son oreille.

-Personne..., murmurai-je d'une voix douce.

Il me fit un large sourire et se leva en s'étirant. J'haussai un sourcil en regardant les muscles de son dos dessiner des courbes parfaite. C'était un très bel homme, mais un flic.

-Va pour une balade alors, mais je ne connais pas trop le coin, je suis nouveau moi aussi.

Je haussai les épaules. Je me retournai pour avertir le garde que je sortais. Il ne parru même pas surpris. En réalité , ils commençaient à avoir l'habitude de mes vas et viens. Je retournai ensuite au près du bel étranger.

-Tu veux allez ou alors ? Ta combien de temps devant toi ? Pas assez pour un tour du monde j'imagine. Dommage.

Je le suivi et il se mis au volant de sa caisse. J'étais peu bavarde surtout quand je savais qu'il y avait des oreilles fine autour de nous. À peine à cinq minutes du centre il s'arrêta dans un snack drive et se commanda un ... milk shake ?!? avant de se tourner vers moi.

-Allez c'est ma tournée tu veux quoi ?

J'étouffai un petit rire avant de regarder le pare-brise devant moi.

-¡no, gracias

Il démarra de nouveau et je regardai par la fenêtre alors qu'il roulait sans but fixe, puis un à un moment je posai ma main sur son bras.

-Arrête-toi ici !

Il s'exécuta et nours sortîmes de voiture. Un parc avec une mare au canard, quelques fleurs blanche et surtout, il n'y avait personne.

-Tu viens ou tu es miedo a la muerte (mort de peur), dis-je avec un sourire narquois.

Je m'assis sur un banc du parc et sorti mon paquet de cigarette de ma poche avec un briquet, puis je souris à Eroan qui avait chercher du feu pendant un bail.

-Si je t'avais donner du fuego (feu), tu serais simplement parti et je serais todavía (encore) là-bas.

Je lui tendis le paquet et lui sorti également le briquet avec un reniflement sarcastique.

-Je sais que l'air qu'il y a dans los jardines (les jardins) du centre est la même qu'ici, mais j'ai l'impression de sentir l'air dans mes poumons, plus limpiar (pure) que quand je suis là-bas.

J'inspirai profondément et tirai ensuite sur ma clope.

-Qu'est ce qui t'a attiré chez moi ?

Il sembla un peu surpris.

-Un hombre (un homme) dans ton genre, n'a pas besoin de demander du feu pour attirer atención (l'attention) et se désisterait dès qu'il saurait que cette femme réside dans un centre psychiatrique, mais toi tu m'as trajo (amené) avec toi. Pourquoi ?

Je tirai de nouveau sur ma clope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eroan O'neill

avatar


✖ Messages : 25
✖ Date de naissance : 24/08/1980
✖ Bougies : 38

MessageSujet: Re: Salut toi ! Sam 7 Juil - 17:53

Je roulais dans Louisville sans but précis. Shannah était à mes côtés et j'attendais quelle dise quelque chose. Seul les glaçons dans mon Milk-shake faisait du bruit. A un moment Shannah mis sa main sur mon bras, je la regardais en attendant la suite.

-Arrête-toi ici !

Je pris la première place de parking et coupa le contact. Je sortis du véhicule et Shannah fis de même. Elle se mit à marcher vers un petit parc je la regardais faire.

-Tu viens ou tu es miedo a la muerte (mort de peur)

Je ne pus m'empêcher de sourire et alla la rejoindre sur un banc devant une mare au canard. Je regardais les animaux sans but précis mais Shannah me fit sortir de mes pensées. Elle sortis de sa poche un paquet de cigarette et ….... du feu. Je la regardais un peu choqué.

-Si je t'avais donner du fuego (feu), tu serais simplement parti et je serais todavía (encore) là-bas.

Je secouais la tête en souriant.

- J'aurais pu mourir du manque de nicotine !!!

Bien sûr je rigolais, elle alluma sa cigarette et je fis pareil. Qu'est ce que c'était bon tout de même.

-Je sais que l'air qu'il y a dans los jardines (les jardins) du centre est la même qu'ici, mais j'ai l'impression de sentir l'air dans mes poumons, plus limpiar (pure) que quand je suis là-bas.

Je pouvais le comprendre, l'air du centre était bien le même mais plus médicalisée.

-Qu'est ce qui t'a attiré chez moi ?

Je regardais Shannah a deux fois pour voir si elle était bien sérieuse.

- Comment ça ?

Je ne voyais pas trop ou elle voulait en venir.

-Un hombre (un homme) dans ton genre, n'a pas besoin de demander du feu pour attirer atención (l'attention) et se désisterait dès qu'il saurait que cette femme réside dans un centre psychiatrique, mais toi tu m'as trajo (amené) avec toi. Pourquoi ?

Je hochais la tête damned j'étais démasqué.

- Un homme dans mon genre ?

Je lui faisait un petit regard gentleman avant d'exploser de rire. Ce n'était pas le moment et puis je n'avais pas trop la tronche à ça.

- Je sais pas vraiment. Il faut avoué que tu es très attirante et puis il y avait ce petit quelque chose en plus... Tu as un côté dangereux, sauvage que j'aime bien.

Je tirais sur ma cigarette en marquant une pause.

- Depuis que je suis arrivé dans cette ville je me fais chier comme un rat mort et quand je t'ai vu je me suis dit que tu était peut être la solution à mon ennui. Et j'ai eu raison apparemment vue que tu es là. Maintenant il reste à savoir si je pourrais regagner ma voiture en un seul morceau ou si un groupe commando va sortir de cette mare arme au point et me dégommer.

Je continuais de sourire.

- J'ai vu ton regard quand tu as remarqué mon flingue, je sais, je sens que tu n'est pas n'importe quelle fille.

Il fallait d'ailleurs être aveugle pour ne pas le constater.

- Tu attends quoi de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shannah Hernandez

avatar


✖ Messages : 71
✖ Date de naissance : 19/06/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Centre Heiser

MessageSujet: Re: Salut toi ! Mar 17 Juil - 13:58

HS:Je préviens j'ai la flemme d'ouvrir le traducteur donc on fait comme si y avait plein de mot espagnol au travers lol.

Je demandai sans gêne au sexy policier ce qu'il l'avait attiré chez moi et lorsqu'il fit mine de ne pas comprendre je lui dit qu'il n'avait pas besoin d'attirer l'attention et que dans le pire des cas il aurait pris la fuite en sachant que je vivais dans un centre psychiatrique. Il hocha doucement la tête.

-Un homme dans mon genre ?

J'arcquai un sourcil.

-Policier, beau, grand et fort avec un physique de dieu du stade... Dans ton genre, ajoutai-je avec un sourire.

Je n'avais pas peur de dire ce que je pensais. Il explosa de rire.

-Je sais pas vraiment. Il faut avoué que tu es très attirante et puis il y avait ce petit quelque chose en plus... Tu as un côté dangereux, sauvage que j'aime bien.

Ah bah ça pour être sauvage et dangereuse, il ne savait pas à quel point.

-Depuis que je suis arrivé dans cette ville je me fais chier comme un rat mort et quand je t'ai vu je me suis dit que tu était peut être la solution à mon ennui. Et j'ai eu raison apparemment vue que tu es là. Maintenant il reste à savoir si je pourrais regagner ma voiture en un seul morceau ou si un groupe commando va sortir de cette mare arme au point et me dégommer.

Il continuait de sourire et cette fois je lui rendis.

-J'ai vu ton regard quand tu as remarqué mon flingue, je sais, je sens que tu n'est pas n'importe quelle fille.

Je le fixai au plus profond de son regard.

-Tu attends quoi de moi ?

Un demi-sourire se dessina sur mon visage.

-Si je te le disais, je devrais te tuer, ironnisai-je avec un clin d'oeil.

Je me tournai un peu vers lui et approchai ma bouche de son oreille.

-Qu'est ce qui te fait croire que j'aurais besoin d'un commando d'élite pour te dégommer ? chuchotai-je à son oreille.

Je me reculai juste assez pour le regarder dans les yeux très près de son visage et me levai en le tenant en joue avec le flingue que je venais de prendre à sa ceinture.

-Tu vois ... Je me débrouille très bien tout seul !

Je baissai le canon et fit tourner habilement l'engin dans ma main en lui tendant le manche en premier.

-Ça fait un moment que je n'avais pas tenu un calibre du genre entre mes doigts. J'ai presque eu envie de tirer, mais ça aurait été dommage d'abimer une aussi jolie gueule.

Je lui souris narquoisement et lui tournai le dos en regardant la rivière.

-Je n'attends rien de particulier de ta pars, mais on m'a toujours dit d'avoir au moins un policier de son côté et tu étais là au bon moment.

En fait policier ou non ça n'aurait rien changer, je crois que c'était surtout les tatouages et le fait qu'il ne m'est pas regarder comme un phénomène de foire qui m'avait attiré.

-Si toi tu as vu beaucoup de moi d'un simple coup d'oeil, moi je me demande ce qui cloche avec toi, parce que manifestement le genre d'homme "dans ton genre", dis-je en me retournant vers lui. Sont d'ordinaire marier et père d'une ribambelle de gamin, pourri gâté. Pourquoi ce n'est pas ton cas ?

C'était peut-être pas de mes affaires, mais je m'en moquais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salut toi !

Revenir en haut Aller en bas

Salut toi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» salut aux vrais chevaliers !!!!!!!!!!!!!!!
» salut c yassine
» salut c'est gael
» salut lesmoutars
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Le Centre :: Extérieur-
Sauter vers: