Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Retour à la maison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Retour à la maison. Dim 6 Mai - 11:33

Bon en gros j'aimais bien les fast-food et la restauration rapide et je couchais pas vraiment avec un et l'autre... Oufff.J'énumérai quelques exemple de mon ignorance à Kieran.Il me dit de ne pas perdre espoir. Une fois chez lui je me sentais à l'aise et lorsque je fis part de ma faim, il me rappella que d'ordinaire c'était lui l'estomac sur pattes. Peu de temps après je fis un saut et fit également la rencontre du fameux Harvard qui avait le béguin pour moi au lycée. Il était mignon quand même, ca me déplaisait pas, mais je laissai Kieran et lui discuter et je m'esquivai à la cuisine. Je commençai à sortir quelques truc et les mis sur le comptoir.

-P'tit déj en famille ! Ou presque. Harvard pourra peut-être t'aider à te rappeler des trucs soeurette !

Kieran rit légèrement à la tête de son ami et passa à côté de moi pour s'occuper du petit déjeuner. Je secouai la tête .

-Qu'est ce que tu fais là ?

Il m'interrogea du regard.

-Dans mes souvenirs tu cuisines pas, tu disais que tu faisais tout cramer. Tu t'occupais du Bbq et du bar et moi de la cuisine et aussi parce que vous ne mangiez jamais santé. C'est moi qui ferai le petit dej'

Je commençai à tout préparer, oeuf, jambon, patate, rôti... En gros le petit déjeuner de luxe. Je servis une tasse de café et étrangement je me souvenais comment chacun d'eux le prenait.

-Je sais plus qui le prend noisette et qui le prend vanille, mais je sais que vous avez vos préférences.

C'était comme jouer au jeu avec les cartes qu'on retourne dont y faut se souvenir des cartes pour faire des paires.Une fois terminée je mis les assiettes sur la table.

-Voilà !!! Ce sera mieux que des oeuf crevé, des rôtis brûler et des patates pas cuite, Dis-je avec un petit rire.

Je m'étirai et donnai un baiser sur la joue de mon frère. C'est vrai finalement qu'on aimait se narguer. Au juste moment où j'allais prendre ma première bouché, j'eus un flash.Je gardai le silence un instant pour ne pas perdre l'image que j'avais en tête. Je regardai droit devant moi.

-Zack McAllister alias Harvard parce que tu es diplômé avec mérite de cette fac.

-*On a passé près de coucher ensemble il y a 3 ans, mais on a tout arrêter pour Kieran, j'étais amoureuse de toi ...*

Okay léger bug je savais pas si Kieran venait d'entendre ça ou pas, mais je le regardais pas de toute façon. Je comprenais pas tellement ce qui ce passait dans ma famille, ni ce qui ce faisait ou pas, mais au moins je réussissais à replacer les gens. L'à j'avais de faible détail au sujet de Zack, mais je savais pas si j'avais vraiment eu le béguin pour lui, pourquoi on avait tout arrêter si on voulait continuer ? Bref j'avais que des brides d'information, mais en ce moment j'avais pas l'impression d'être amoureuse de lui et je sentais pas trop que lui l'était de moi, donc pas de malaise ... Pour le moment.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Dim 6 Mai - 16:16


Je commençais à sortir de quoi déjeuner lorsque ma soeur secoua subitement la tête.

-Qu'est ce que tu fais là ?

Je la fixais sans comprendre.

-Je sors des trucs comestibles pour le petit déj' pourquoi ?
-Dans mes souvenirs tu cuisines pas, tu disais que tu faisais tout cramer. Tu t'occupais du Bbq et du bar et moi de la cuisine et aussi parce que vous ne mangiez jamais santé. C'est moi qui ferai le petit dej'

Je levais les main.

- Comme il te plaira.

Elle s'activa dans l'instant à sortir limite de quoi nourrir une armée. Rien que de voir tout ça mon estomac gronda. Ce qui fit s'esclaffer Harvard. Abi se tourna avec le café dans les mains.

-Je sais plus qui le prend noisette et qui le prend vanille, mais je sais que vous avez vos préférences.
- Vanille. C'est Harvard qui joue les écureuils.
-Eh !

J'eus un sourire en coin. Elle nous passa le café et finit par apporter les assiettes. ça sentait genre hyper bon.

-Voilà !!! Ce sera mieux que des oeuf crevé, des rôtis brûler et des patates pas cuite.

Je levais les yeux au ciel. Elle s'étira et déposa un baiser sur ma joue. Je souris. Je retrouvais ma soeur et sa taquinerie habituelle. Je m'attaquais direct' a mon assiette lorsque Abi bugua devant sa fourchette.

-Zack McAllister alias Harvard parce que tu es diplômé avec mérite de cette fac.
- Ouaips. Et je dois ce surnom à ton génialissime frangin.

Je fis un large sourire. Avant de mettre un bout de patate dans ma bouche.

-*On a passé près de coucher ensemble il y a 3 ans, mais on a tout arrêter pour Kieran, j'étais amoureuse de toi ...*

Je m'étouffais sur ma bouchée.

- Tu... vous... QUOI ?

Zack avait l'air de vouloir entrer dans un trou de souris. Ils avaient faillis... coucher ensemble. Ma soeur et Harvard. LE Harvard.

- Ok. Pourquoi pas. Après tout, ça aurait pu être pire. Genre... un rital.

Je comprenais mieux pourquoi Zack était aussi protecteur avec elle. Je tournais la tête vers lui.

- Juste un béguin d'ado, hein ?
- J'ai peut-être minimisé un peu...

Il était tout gêné, trop mignon.

- Bon, ça veut dire que la mémoire te revient. D'autres choses où je peux essayer de manger sans qu'une foutu patate essaye de m'étouffer ?

Je fis un clin d'oeil à Abigail.

- Evite de me tuer comme ça, je vais me faire des cheveux blancs à force.

Dixit le mec qui avait vu plus dangereux et plus flippant qu'une amourette de jeunesse.

- Fallait pas vous arrêter pour moi hein. T'as toujours été correct, Zack. Trop honnête pour faire un coup foireux. Bon, de là à t'avoir comme beauf', y a quand même des limites.

Il se planqua plus ou moins derrière sa tasse de café.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Lun 7 Mai - 11:30

Après avoir fait le petit déjeuner, je mis les assiettes sur la table et je passais un agréable moment en ce moment. Le ventre de Kieran qui se faisait entendre arracha un petit rire à tout le monde, puis je figeai en me souvenant finalement de Harvard. Malheureusement ce que j'essayai de dire à Harvard par pensée fit également un tour dans la tête de mon frangin, qui passa près de s'étouffer net.

-Tu... vous... QUOI ?

Je fermai les yeux et secouai la tête. Je mimai un désolé avec mes lèvres pour Zack.

-Ok. Pourquoi pas. Après tout, ça aurait pu être pire. Genre... un rital.

Je regardai Kieran avec un genre de Quoi ? sur le visage. Un rital ?!? Franchement.

-Juste un béguin d'ado, hein ? demanda-t-il à Harv'.

Au secours sortez moi d'ici.

-J'ai peut-être minimisé un peu...

Je fis un léger sourire à Zack qu'il me rendit faiblement et je baissai les yeux. Lui ce souvenait de tout, moi pas. Je me souvenais que de ce détail, j'avais aucune idée si on était amoureux l'un de l'autre de tout ce qu'on avait pu vivre ensemble ou pas. Selon les circonstances ça devait être difficile pour lui et moi qui avait empiré les choses avec cette pensées. Je me sentais un peu mal.

-Bon, ça veut dire que la mémoire te revient. D'autres choses où je peux essayer de manger sans qu'une foutu patate essaye de m'étouffer ?

Il me fit un clin d'oeil.

-Non je t'assure tu peux manger... Je voudrais oublier de nouveau maintenant.

J'avais un peu la honte.

-Evite de me tuer comme ça, je vais me faire des cheveux blancs à force.

Je repoussai légèrement mon assiette.

-Fallait pas vous arrêter pour moi hein. T'as toujours été correct, Zack. Trop honnête pour faire un coup foireux. Bon, de là à t'avoir comme beauf', y a quand même des limites.

Je me relevai un peu sèchement.

-C'est bon Kieran on a compris... C'est fini, il c'est rien passé et il se passera plus jamais rien entre nous deux. Tu peux arrêter maintenant.

Je sorti sur la terrasse arrière et refermai la porte derrière moi. Je fis quelques pas et m'assis dans l'herbe en ramenant mes genoux contre ma poitrine.Quelques larme se mirent à couler. J'entendis la porte s'ouvrir et je connaissais assez la démarche pesante de mon frère pour savoir que c'était lui. Il s'assi à côté de moi et resta silencieux en regardant devant lui.

-Je voulais pas que tu entendes, j'arrive pas à me contrôler. Tu vois moi je me souviens que de ça et je l'ai peu-être blessé sans le vouloir en disant ça. Je sais même pas si on était amoureux ou si c'était qu'un soir comme ça. Peu-être qu'on avait juste trop bu... Lui se souviens de tout, mais pas moi...

Ça me fâchait.

-Désolé... J'aurais pas du m'emporter contre toi. Ça m'a fâchée de ne pas me souvenir et de ne pas pouvoir me défendre. J'ai eu peur de lui avoir fait du mal en le disant ouvertement comme ça.

J'essuyai mes yeux du revers de la main.

-Je suis fatigué Kieran... Fatiguée de pas savoir qui je suis et de ne pas pouvoir me défendre sur ce qu'on me dit. Je manque un peu de patience, j'avoue, dis-je avec un faible sourir.

Je posai ma tête contre son épaule et soupirai.

-Je crois que les O'Ryan n'auront jamais une vie normal, dis-je en étouffant un léger rire.

J'avais l'impression que depuis ma naissance c'était une série d'évênement spécial et loin de l'ordinaire.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Lun 7 Mai - 19:46


J'vais pas pu m'empêcher de narguer ma soeur et Zack sur leur pseudo romance avortée par ma faute indirecte. Abigail se leva l'air en furie.

-C'est bon Kieran on a compris... C'est fini, il c'est rien passé et il se passera plus jamais rien entre nous deux. Tu peux arrêter maintenant.

Oups. Elle sortit. Je me tournais vers Harvard avant qu'il ne l'ouvre.

- Je sais j'ai la diplomatie d'un char d'assaut.

Je laissais un peu de temps à ma soeur pour évacuer ou je savais pas trop quoi avant de sortir à mon tour et d'aller m'asseoir à son côté, en silence. Je fixais devant moi. Je savais qu'elle pleurait, et qu'elle détestait encore plus qu'on la voit pleurer.

-Je voulais pas que tu entendes, j'arrive pas à me contrôler. Tu vois moi je me souviens que de ça et je l'ai peu-être blessé sans le vouloir en disant ça. Je sais même pas si on était amoureux ou si c'était qu'un soir comme ça. Peu-être qu'on avait juste trop bu... Lui se souviens de tout, mais pas moi...
- Il est pas si mauviette que ça. Je dis pas que ça lui a rien fait, mais il tient à toi, ne serait-ce que comme ami. Il devait pas s'y attendre, c'est tout. Il lui en faut plus pour lui faire mal.

C'était un bon gars, mais à force de rester dans mes parages, il s'était un peu endurci, mais vu comme il s'en sortait, on pouvait presque dire qu'il avait ça dans le sang. En plus de son QI de génie. Au moins, il était pas tout à fait coincé.

-Désolé... J'aurais pas du m'emporter contre toi. Ça m'a fâchée de ne pas me souvenir et de ne pas pouvoir me défendre. J'ai eu peur de lui avoir fait du mal en le disant ouvertement comme ça.

Elle essuya ses larmes. Je l'attirais contre moi.

- T'inquiète pas. Tu sais, enfin, peut-être que tu te souviens plus non plus, mais on a presque toujours tout partagé. J'ai aucun secret pour toi, et j'en ai jamais voulu. T'es un peu ma... sécurité. Pour que je me souvienne que je suis un homme qui a la chance d'avoir une famille avec lui. J'ai jamais ni réussi, ni voulu te mentir. Je peux pas dire que je comprend ce que tu traverses, mais je suis là, petite soeur. Avec mon humour de merde, mais je suis là, pour toi.
-Je suis fatigué Kieran... Fatiguée de pas savoir qui je suis et de ne pas pouvoir me défendre sur ce qu'on me dit. Je manque un peu de patience, j'avoue

Elle eut un faible sourire et je ris.

- T'es une vraie O'Ryan sur ce point-là.

Je pris son visage entre mes mains.

- T'es Abigail O'Ryan, la plus géniale des soeurs, et la seule personne à savoir me faire tenir correctement. Et tu te défends plutôt bien, beag mac tíre (petite louve).

Je lui fis un sourire avant de lâcher son visage. Elle posa sa tête contre mon épaule.

-Je crois que les O'Ryan n'auront jamais une vie normal
- On est pas fait pour la routine. On est des nerveux, 'nous faut notre quotas d'action de temps en temps.

Incapables de rester à rien faire. Famille de barges, tiens.

- On va y arriver soeurette. Et après j'irais démolir ce putain de centre à la con pierre par pierre s'il le faut, histoire de leur faire comprendre qu'on s'en prend pas à ma famille.

J'eus un sourire carnassier.

- Non mais.. sérieusement ... Harvard ? Ok, il est pas moche, loin d'être con, mais il manque un peu de panache quand même.

Je lui fis un clin d'oeil. ça expliquait mieux le comportement d'une de nos plus anciennes connaissances.

- Je rigole. Je l'aime bien, il a parfois trop de principes, mais il est plutôt carré dans sa façon d'être. Je te jugerais pas là-dessus, lui non plus. Essaye de relaxer un peu. Y a pas un truc tranquille que tu voudrais faire ? Et promis, je ferais plus de blagues douteuses.

Je lui souris.

- Franchement, pour une personne qui reconnaissait pas son propre frère y a un couple d'heures, tu te débrouilles vachement bien. Si seulement je pouvais t'aider à récupérer plus vite.

Je ferais n'importe quoi pour ça. SIncèrement.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Lun 7 Mai - 23:16

J'avais un peu pété les plombs après mon frère et il ne méritait pas ça. Je m'excusai au près de lui. J'essuyai mes larmes et il m'attira contre lui.

-T'inquiète pas. Tu sais, enfin, peut-être que tu te souviens plus non plus, mais on a presque toujours tout partagé. J'ai aucun secret pour toi, et j'en ai jamais voulu. T'es un peu ma... sécurité. Pour que je me souvienne que je suis un homme qui a la chance d'avoir une famille avec lui. J'ai jamais ni réussi, ni voulu te mentir. Je peux pas dire que je comprend ce que tu traverses, mais je suis là, petite soeur. Avec mon humour de merde, mais je suis là, pour toi.

Je lui fis un demi-sourire et lui dit que j'étais surtout épuisée de ne pas savoir qui j'étais et que je commençai à manquer de patience.

-T'es une vraie O'Ryan sur ce point-là.

Il saisi mon visage entre ses mains.

-T'es Abigail O'Ryan, la plus géniale des soeurs, et la seule personne à savoir me faire tenir correctement. Et tu te défends plutôt bien, beag mac tíre (petite louve).

Je lui souris plus largement et appuyai ma tête contre son épaule.Je lui dis que je croyais pas que les O'Ryan finissent par avoir une vie normal.

-On est pas fait pour la routine. On est des nerveux, 'nous faut notre quotas d'action de temps en temps.

Il avait pas tort, mais en même temps j'aurais pas dit non à un peu de calme.

-On va y arriver soeurette. Et après j'irais démolir ce putain de centre à la con pierre par pierre s'il le faut, histoire de leur faire comprendre qu'on s'en prend pas à ma famille.

Il me fit un sourire de vengeur. Je comprenais pas tellement. Je veux dire , ok j'étais aller à ce centre, mais il c'était passé quoi de si terrible pour que tout le monde en veulent comme ça à ce centre.

-Non mais.. sérieusement ... Harvard ? Ok, il est pas moche, loin d'être con, mais il manque un peu de panache quand même.

Je lui envoyai un coup dans l'épaule en roulant des yeux avant de rire.

-Je rigole. Je l'aime bien, il a parfois trop de principes, mais il est plutôt carré dans sa façon d'être. Je te jugerais pas là-dessus, lui non plus. Essaye de relaxer un peu. Y a pas un truc tranquille que tu voudrais faire ? Et promis, je ferais plus de blagues douteuses.

Il me sourit.

-Franchement, pour une personne qui reconnaissait pas son propre frère y a un couple d'heures, tu te débrouilles vachement bien. Si seulement je pouvais t'aider à récupérer plus vite.

Je haussai les épaules.

-J'aimerais que tout soit revenue déjà. Je peux pas expliquer pourquoi tout ce qui te concerne me revient naturellement, alors que j'arrive même pas à me rappeller des trucs qui datent moins. Comme est-ce que j'ai vraiment un petit ami et est-ce que j'ai vraiment aimé tel ou tel personne...C'est un peu ridicule.

Ça servait à rien que je me tape sur la tête ça n'allait pas revenir plus vite.

-Je sais que je t'ai toi et je sais que je t'aime grand-frère... Pour le moment ça me suffit amplement.

Je lui fis un léger sourire et soupirai.

-Je voudrais marcher pied nu sur la plage, manger des hot-dog bien graisseux d'un vendeur ambulant, sentir les rayons du soleil sur ma peau et entendre le bruit des vagues qui frappent le récif.

J'inspirai en souriant et me tournai vers mon frère.

-Je sais que tu dois avoir beaucoup de chose à faire à ton boulot et moi je dois me plonger le nez dans mes livres pour essayer de me souvenir ce que je fais à la fac. Je veux pas monopoliser tout ton temps et je devrais peu-être penser à trouver un moment pour récupérer mes choses à New-York non ?

Je réfléchis un instant.

-Attend... Tu as dit que notre père habitait là-bas non ? Je pourais aller chez lui le temps de récupérer mes effets, j'imagine que si je lui explique pour mon amnésie, ça l'inquiettera pas trop ... si ?

À voir la tête que mon frère tirait,je crois qu'il aurait été plus réjouis si je lui avait dit que j'allais danser dans un club de streaptease Italien.

-Ok... Visiblement, pas bonne idée. Dans ce cas on trouvera un autre moyen.

Lequel... J'en savais fichtre rien, mais je verrai en temps et lieux.

-Disons, une heure sur la plage et ensuite je rentre tranquillement pour étudier et toi tu pourras vaquer à tes occupations. C'est un marché équitable tu crois ?

Nous nous relevâmes et je serrai mon frère contre moi.

-C'est vrai qu'il a de la gueule Zack et il manque pas de panache.

Je m'efforçai de garder mon sérieux, mais je pouffai quand même de rire.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Mar 8 Mai - 16:46


-J'aimerais que tout soit revenue déjà. Je peux pas expliquer pourquoi tout ce qui te concerne me revient naturellement, alors que j'arrive même pas à me rappeller des trucs qui datent moins. Comme est-ce que j'ai vraiment un petit ami et est-ce que j'ai vraiment aimé tel ou tel personne...C'est un peu ridicule.
- Si tu veux parler de cerveau, je te rappellerai simplement que mes connaissances se résument en sciences naturelles à certaines substances et une certaine partie de l'anatomie aussi...

Je lui fis un sourire en coin.

- Je sais pas pourquoi. Peut-être parce que toi et moi on a jamais été loin l'un de l'autre.

On était aussi proches que devaient l'être des jumeaux.

-Je sais que je t'ai toi et je sais que je t'aime grand-frère... Pour le moment ça me suffit amplement.

Je lui souris de nouveau, mais un vrai sourire.

- T'inquiète pas trop. ça reviendra.

Elle me fit un petit sourire et soupira.

-Je voudrais marcher pied nu sur la plage, manger des hot-dog bien graisseux d'un vendeur ambulant, sentir les rayons du soleil sur ma peau et entendre le bruit des vagues qui frappent le récif.
- Des hots-dogs ? ... ça doit être faisable. Autant me demander de faire de la bouffe hein...

Je ris légèrement. Elle se tourna vers moi.

-Je sais que tu dois avoir beaucoup de chose à faire à ton boulot et moi je dois me plonger le nez dans mes livres pour essayer de me souvenir ce que je fais à la fac. Je veux pas monopoliser tout ton temps et je devrais peu-être penser à trouver un moment pour récupérer mes choses à New-York non ?
- La famille passe avant le boulot, voyons.

Le casino ne m'importait pas vraiment, c'était jamais qu'une couverture.

-Attend... Tu as dit que notre père habitait là-bas non ? Je pourais aller chez lui le temps de récupérer mes effets, j'imagine que si je lui explique pour mon amnésie, ça l'inquiettera pas trop ... si ?

Je la fixai. Papa,ne pas s'inquiéter pour ça ? Elle se payait ma tronche là ? Ah ouais, non en fait.

-Ok... Visiblement, pas bonne idée. Dans ce cas on trouvera un autre moyen.
- Trèès mauvaise idée. Limite il t'enfermerait dans ta chambre pour les 15 prochaines années... Et moi il me botterait le cul jusqu'à Saturne. Te prend pas le crâne là-dessus, pour l'instant, ça revient... Essaye de refouler le côté impatient des O'Ryan, encore un peu.

On était pas des irlandais pour rien.

-Disons, une heure sur la plage et ensuite je rentre tranquillement pour étudier et toi tu pourras vaquer à tes occupations. C'est un marché équitable tu crois ?
- Complètement.

Nous nous relevâmes et elle me prit dans ses bras.

-C'est vrai qu'il a de la gueule Zack et il manque pas de panache.

Elle garda son sérieux quelques secondes avant de pouffer de rire.

- Il m'arrive même pas à la cheville.

Je levais les yeux au ciel et ris à mon tour. Ouais, j'avais de l'égo. Carrément même. Je récupérais mes clés et nous embarquâmes dans ma voiture direction la plage. (vamos a la playa...) J'aimais bien le bord de mer, c'était apaisant, même quand il y avait une tribu de mômes complètement énervés dans les parages.

- Dire qu'à l'autre bout de cet océan, y a notre bonne vieille Irlande. L'île d'émeraude... ça parait à des années-lumières d'ici, tu trouves pas ?

Je lui souris.

- Bon, mettons nous en quête d'un distributeur de cancer local... De hot-dogs, si tu préfères.

Nous en trouvâmes un pas très loin de là où on s'était arrêtés. Nous lui en achetâmes avant d'aller nous installer sur un petit muret, les pieds dans le sable.

- Si je faisais encore des combats, jamais t'aurais réussis à me faire avaler ça ! Je ramollis avec l'âge.

Je ris. J'étais loin d'être "ramollis". Je fixais ma soeur en souriant.

- Une O'Ryan à la fac, ça va pas mal changer du "un O'Ryan qui se retrouve au comissariat" ou "qui se retrouve à la case points de sutures".

J'avais jamais été fan des études. J'étais bon en sport, surtout les sports de combats, mais mauvais en maths, médiocre dans le reste, et j'avais jamais cherché plus loin.

- Et voilà, plage, hot-dog graisseux, adieu le régime et bonjour la farniente.

Je fixais mon hot-dog avec une dose de scepticisme. Heureusement que j'avais mis une bonne dose de moutarde. Autant j'avais pas de mal à faire un sort à une bonne vieille pizza, autant là... C'était vraiment pas top.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Mer 9 Mai - 15:52

Kieran me demanda ce que j'avais envie de faire de relaxe et il fut surpris par ma réponse. Plage et soleil ça lui allait, mais hot-dog... Il tripait pas tellement lol. Je voulais pas non plus l'empêcher de faire ses trucs, mais il me dit que la famille passait avant le boulot. J'avais quand même l'impression d'être un brin envahissante, y devait rarement bossé avec moi dans les parages. Je lui demandai pourquoi je n'irais pas chez mon père à New-York le temps de récupérer mes trucs. C'était mon père il allait surement pas faire un plat d'une petite amnésie, mais à voir la tête que tirait mon frère... Ouille.

-Trèès mauvaise idée. Limite il t'enfermerait dans ta chambre pour les 15 prochaines années... Et moi il me botterait le cul jusqu'à Saturne. Te prend pas le crâne là-dessus, pour l'instant, ça revient... Essaye de refouler le côté impatient des O'Ryan, encore un peu.

Je fis une petite grimace. 15 ans dans ma chambre... Je préférais m'équiper à neuf tiens.Je lui dit que je le retenais 1 heure sur la plage et qu'ensuite je laisserait aller bosser et que de toute façon j'allais devoir me planter le nez dans mes bouquins. Ça lui allait nous nous levâmes et je le charriai un peu sur le fait que je trouvais Zack très bien, puis je pouffai de rire.

-Il m'arrive même pas à la cheville.

Il roula des yeux en riant aussi.

-Ouais, j'avoue... Mais toi ça compte pas dans mon cas t'es mon frère gros nigaud, dis-je avec une légère grimace ironnique.

Il ramassa c'est clé de voiture et nous conduisit jusqu'à la plage. En arrivant je retirai mes chaussures et mis mes pieds dans le sable en bougeant les orteils.

-Dire qu'à l'autre bout de cet océan, y a notre bonne vieille Irlande. L'île d'émeraude... ça parait à des années-lumières d'ici, tu trouves pas ?

Il me sourit et je lui rendit.

-Un jour j'irai... Je verrai l'Irlande de mes yeux.

Née d'une tel nationalité et de jamais en avoir vu la couleur serait du gachis.

-Bon, mettons nous en quête d'un distributeur de cancer local... De hot-dogs, si tu préfères.

Je le poussai légèrement de l'épaule en riant. Nous trouvâmes assez rapidement et je me commandai deux hot-dog vapeur all-dress sans oignon.C'est Kieran qui paya l'addition, je me sentais comme une gamine. Nous prîmes place sur un petit muret, les pieds dans le sable.

-Si je faisais encore des combats, jamais t'aurais réussis à me faire avaler ça ! Je ramollis avec l'âge.

Je haussai les sourcils en riant.

-Attend je t'ai dit que j'avais envie d'en manger je t'ai pas obliger d'en manger.

Il me fixa en souriant.

-Une O'Ryan à la fac, ça va pas mal changer du "un O'Ryan qui se retrouve au comissariat" ou "qui se retrouve à la case points de sutures".

Je haussai les épaules.

-Je suis pas moins fier de toi pour autant. L'Unviersité c'est qu'un chemin pour arrivé à ce qu'on veut...Je me souviens peu-être pas de tout ce qui te concerne, mais je sais que tu es quelqu'un de bien comme moi je te connais du moins.

Il ne donnait pas cette chance à beaucoup de gens, en fait je crois que j'étais la seule.

-Et voilà, plage, hot-dog graisseux, adieu le régime et bonjour la farniente.

Je le regardai fixer son hot-dog comme s'il avait peur que ce soit la dernière chose qu'il voit et je soupirai avec une pointe de découragement. Je mordi dans le miens avec un "hummmmm" exagérée et je lui fis un large sourire avec du chou plein la bouche, puis je pouffai de rire en finissant d'avaler.

-T'as vu ta tête ? Le grand Kieran O'Ryan jamais vaincu qui craint un morceau de pain et une saucisse. On aura tout vu.

Je riais de bon coeur. Je fini par manger mes deux hot-dog avant que Kieran n'est enfin décidé de prendre une bouchée.

-J'ai l'impression que tu le mangeras pas ...

Je me levais et secouai la tête puis je lui enlevai son hot-dog des mains avant de le jeter dans une poubelle un peu plus loins.

-Attend moi ici.

Il m'interrogea du regard et je lui souris. Je traversai le boulevard (et me fit fraper par une voiture lol) et allai dans un restaurant en face je commandai une salade tout ce qu'il y avait de plus santé et un jus de légume,je payai et retournai voir mon frère. Je lui tendis le plat et le jus.

-Tiens mon frère !

Grosse tranche de rire avec sa tête. Au bout d'un moment je repris mon sérieux un peu en regardant les vagues et les enfants qui jouaient dans l'eau.

-Tu sais comment je me sens ? J'ai l'impression de revenir en arrière et d'être dans les vacances d'été quand on était plus jeune. Manque plus qu'une dizaine de filles en roller-blade pour te faire des clin d'oeil et des petits sourires charmeurs et on y serait.

En disant ça je vis deux jeunes femmes sur la plage qui regardaient mon frère comme on fait avec un mec mignon dans un bar.

-Ah non... On y est carrément, affirmai-je en riant.

Ça pouvait pas être autrement je crois que toute les filles qui le croisaient le voulait. En même temps j'étais pas objective, certaine fille avait leur père en modèle , moi c'était mon frère.

-Faudrait que je me trouve un job et une voiture, je crois que c'est le prochain étape. T'a pas besoin de quelqu'un au casino ?

Bonjour tu te répètes ? LOL

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Dim 13 Mai - 10:40


J'étais genre complètement pas convaincu par l'allure de mon hot-dog. J'y pouvais rien, j'avais jamais aimé ça. Je lui souris en disant qu'une O'Ryan a la fac ça changerait pas mal de la paire "père et fils" qui se retrouvait souvent à la case points de suture. Elle haussa les épaules.

-Je suis pas moins fier de toi pour autant. L'Unviersité c'est qu'un chemin pour arrivé à ce qu'on veut...Je me souviens peu-être pas de tout ce qui te concerne, mais je sais que tu es quelqu'un de bien comme moi je te connais du moins.

Je lui fis un petit sourire. Je ne me définissais pas vraiment comme "bien". J'avais certes du coeur, mais j'étais loin d'être un enfant de choeur. Je sortis une phrase poétique - ou pas- sur la plage, les hot-dog et le glandage tout en fixant mon hot-dog d'un air dépité. Abi attaqua le sien avec un sourire exagéré et me fixa en riant. Ok. Absolument écoeurant (au sens français, ndlr).

-T'as vu ta tête ? Le grand Kieran O'Ryan jamais vaincu qui craint un morceau de pain et une saucisse. On aura tout vu.
- Jamais vaincu, jamais vaincu, j'ai quand même pris une ou deux raclées en mon jeune temps...

Elle rit et engloutis ses deux hots dogs. J'étais pas encore affamé au point d'engloutir le mien.

-J'ai l'impression que tu le mangeras pas ...

Elle se leva pour me le prendre des mains et le jeter à la poubelle. Elle me dit ensuite de l'attendre là où j'étais et se contenta de sourire quand je l'interrogeai du regard. Elle traversa ensuite la route et revint quelques minutes plus tard avec ... une salade.

-Tiens mon frère !

Je la dévisageai un instant et elle se paya un fou rire. Elle reprit son sérieux en fixant la mer et les enfants qui s'amusaient. Je m'attaquais à ma salade avec un sourire en coin. Ok, c'était pas le top, mais c'était mangeable. Et ça avait meilleur mine qu'un hot dog...

-Tu sais comment je me sens ? J'ai l'impression de revenir en arrière et d'être dans les vacances d'été quand on était plus jeune. Manque plus qu'une dizaine de filles en roller-blade pour te faire des clin d'oeil et des petits sourires charmeurs et on y serait.

Elle avait pas fini de dire ça qu'une paire de demoiselle avait l'exact comportement qu'elle venait de décrire.

-Ah non... On y est carrément

Je ris avec elle.

- Eh ouais, ton frère est un sex-symbol !

Pour rire j'adressai un signe de la main aux deux filles.

-Faudrait que je me trouve un job et une voiture, je crois que c'est le prochain étape. T'a pas besoin de quelqu'un au casino ?

Tiens, j'avais déjà entendu ça quelque part...

- Ouais, t'y avais déjà pensé. Tu devais aller voir avec Jeremy pour la voiture, vu qu'il est mécano. Et pour le job, on était tombé d'accord pour que tu bosses après les cours. Histoire que t'aies un peu d'argent, mais sans risquer que tu t'endormes sur ton cours ou un truc du genre.

Je lui souris. C'était aussi simple que ça.

- D'autres questions te reviennent? Parce que tant qu'on est là, tranquille ,y a pas de soucis.

Au moins, ça lui revenait. J'aurais bien une discussion avec ce foutu inconscient de Lancaster, tout de même.

- Après si tu veux attendre d'être remise totalement pour t'y mettre, c'est pas un problème, tu le sais bien.

C'était pas moi qui l'engueulerait là dessus. Elle pouvait toujours compter sur moi, quelque soit la situation.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Lun 14 Mai - 12:02

Kieran refusait de s'avouer vaincu par un hot-dog , mais il savoura beaucoup plus la salade. Bon j'aurais pu faire mieux avec des pâtes ou un truc du genre, mais c'était santé et sur le pouce. Il osa même se proclamer sex-symbol aux regards "désespérant" du groupe de jeune fille sur la plage. Il leur adressa un petit signe de la main limitte pour se marrer de leur gueule, même que non c'était carrément ça. Bref, je changeai de sujet en lui disant que je devais me trouver une bagnole et un job, puis je lui demandai s'il voulait me prendre au casino.

-Ouais, t'y avais déjà pensé. Tu devais aller voir avec Jeremy pour la voiture, vu qu'il est mécano et pour le job, on était tombé d'accord pour que tu bosses après les cours. Histoire que t'aies un peu d'argent, mais sans risquer que tu t'endormes sur ton cours ou un truc du genre.

Je lui fis un large sourire et acquiesçai d'un signe de tête.

-Génial je savais, je voulais juste voir si tu écoutais quand je te parlais.

Je le regardai sérieusement avant de pouffer de rire. Valait mieux en rire quand même.

-D'autres questions te reviennent? Parce que tant qu'on est là, tranquille ,y a pas de soucis.

Je réfléchis un moment...

-Hummm... Non je crois que ça ira. Sinon je peux toujours te poser des milliards de questions, mais pas très intéressante.

Je lui souris.

-Après si tu veux attendre d'être remise totalement pour t'y mettre, c'est pas un problème, tu le sais bien.

Je secouai la tête.

-Tu sais quoi... Je crois que je vais plutôt remettre ma session à dans deux mois et je commencerais le boulot tout de suite. Ça me donnerait le temps de me remettre sur pied, bossé, faire un peu de sous et connaitre des gens. Ensuite j'introduirai les cours.

Je sentais mal de retourner aux études en ne sachant rien sur la matière dont je souhaitais être diplômée.

-De toute façon rien ne presse et je pourrai pas trouver meilleur patron que mon grand frère.

Ailleurs j'aurais toujours eu une trouille bleu de me faire exploiter surtout quand le patron le pense et que si tu le dis t'es bonne pour l'asile...

-Tu dois aller bosser ça te dit de me montrer un peu ce que je dois savoir en même temps ? Je sais quand même la base et je sais faire quelques cocktail et tout le principle. Au fait j'ai déjà fait ce boulot ?

Dans mes souvenirs je croyais pas, mais en même temps j'avais remarqué que Kieran avait un mini-bar chez lui et j'avais dûe apprendre sur le tas.

-J'avoue ... J'ai pas spécialement envie de rentrer et étudier. Je pourrais faire mon essaie ce soir qu'est ce que tu en dit ? C'est long à apprendre ?

Je souhaitais bien m'entendre avec celle déjà sur les lieux.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Retour à la maison. Lun 14 Mai - 17:37


Abi avait fait genre "c'était pour voir si tu suivais" puis elle pouffa de rire. Je lui souris. Je lui demandais si elle avait d'autres questions, tant qu'à faire.

-Hummm... Non je crois que ça ira. Sinon je peux toujours te poser des milliards de questions, mais pas très intéressante.

Elle sourit. J'ajoutais qu'elle pouvait prendre son temps, moi ça ne me dérangeait pas. L'important c'était qu'elle se sente bien.

-Tu sais quoi... Je crois que je vais plutôt remettre ma session à dans deux mois et je commencerais le boulot tout de suite. Ça me donnerait le temps de me remettre sur pied, bossé, faire un peu de sous et connaitre des gens. Ensuite j'introduirai les cours.
- Pas de soucis pour moi. Tu commences quand tu veux et comme tu veux.

Elle pouvait commencer dans deux jours ou dans deux mois, cela ne me dérangeait pas.

-De toute façon rien ne presse et je pourrai pas trouver meilleur patron que mon grand frère.
- Tu me flattes, là. Mais j'avoue que oui. Tant qu'on essaye pas de me rouler.

Et comme ça m'aurait fortement étonné de ma soeur.

-Tu dois aller bosser ça te dit de me montrer un peu ce que je dois savoir en même temps ? Je sais quand même la base et je sais faire quelques cocktail et tout le principle. Au fait j'ai déjà fait ce boulot ?
- Pas vraiment, mais tu connais deux trois trucs. Au pire, tu pourras demander aux autres de te montrer. Ou... t'inspirer d'eux.

Je lui souris. Rien n'était jamais très compliqué. Il suffisait de se creuser la tête pour trouver une solution adéquate.

-J'avoue ... J'ai pas spécialement envie de rentrer et étudier. Je pourrais faire mon essaie ce soir qu'est ce que tu en dit ? C'est long à apprendre ?

Je haussais légèrement les épaules.

- On verra ça tout à l'heure ? Pour la plupart tu n'auras pas à chercher très loin. Les gens viennent au casino pour se divertir, jouer, être en compagnie. Ce n'est pas non plus un gala, sans être le tripot du coin. Au pire, je pourrais rester en salle, si tu ne veux pas déranger les autres.

Je descendis du muret.

- T'en penses quoi ? SI ça te va, on est parti. Il y a toujours du travail.

On était pas non plus à Las Vegas, mais il y avait toujours des clients. Rien de trop alarmant. Je lui souris.

- Sur le chemin, on peut réviser. Alors, ça te dit ? Parce que sinon, tu vas être en retard, et ça, c'est impardonnable.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour à la maison.

Revenir en haut Aller en bas

Retour à la maison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Habitations :: K.O'Ryan-
Sauter vers: