Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Totalement seul et totalement saoul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Totalement seul et totalement saoul. Jeu 26 Avr - 19:36

Kieran avait parru un peu surpris par mon don, mais ça faisait un peu toujours cet effet là.Puis je lui expliquai comment les spéciaux du groupe comme sa soeur se sous-estimais et lui dit selon moi pourquoi le centre l'avait traqué. Je fini en lui demandant comment se racontait son histoire.

-ça se raconte pas ici.

Je fis un demi-sourire.

-Je peux nous monter 4 murs de glace très épais si tu veux, dis-je narquoisement.

En gros selon moi tout se faisait et se disait n'importe où.

-Disons que t'as peut-être pas tout à fait tort. Sauf que ... si tu avais visé juste... Ils n'auraient jamais fait ça. Parce qu'une des plus grandes Familles de la pègre New Yorkaise n'aurait jamais laissé passer ça sans déclencher une guerre. Et ils n'auraient pas réussi à la faire craquer. Si t'avais eu raison, on se serait retrouvé en plein... Gangs of New York.

Mais encore...

-Ils ont surement juste pas eu le temps. C'est pas eux qu'ils l'ont relacher à ce que je sache.

Il me fit un demi-sourire.

-Là c'est juste le grand frère qui va péter des nez. ça fait un moment que j'ai pas fait ça.

Je grimaçai.

-Hummm... J'ai peu-être pas choisi le bon entraineur alors.

C'était pour rire, je doutais pas bizarrement.

-Si t'veux en savoir plus, va falloir aller dans un coin plus discret.

Outch... Là fallait pas être Einstein pour savoir que lui et moi dans un coin discret et assez avancé niveau alcoolimie, ça allait partir en vrille.

-Je sais même pas si je pourrais dire quelque chose de remarquablement intelligent de toutes façons. J'espère que tu comptes pas prendre ta caisse. Ce serait genre navrant de devoir plier une super caisse comme ça... Et d'abimer un aussi joli minois.

J'éclattai carrément de rire.

-Faudrait que je sois morte pour que je laisse ma voiture dans un stationnement. Je sais où aller, mais si tu as trop la trouille je te donne l'adresse et tu prend un taxi.

Je lui souris et me levai. Oh putain le coup que ça donnait... Je secouai la tête en riant légèrement. Wahhhh ça allait être space de conduire. Nous sortîmes dehors et je fis vrombir le moteur. Il embarqua dans la voiture.

-Tu veux pas appeler une nounou pour ta soeur avant de partir ? demandai-je ironniquement.

J'eus un petit rire et décollai comme une balle. Au diable les feux de circulation et la musique jouait tellement forte que j'entendais pas les gens usé du klaxon. Une chance que c'était pas la ville la plus poluée de keuf parce que sinon je me serais mangé une contravention de fou, mais je fini par arriver intacte et sans trop de mal devant la résidence. Je me stationnai... un peu de travers, mais peu importe.

-C'est hyper discret et y aura personne ici. En même temps tu pourras voir de quoi la résidence à l'air.

Je sorti de la voiture sans vraiment l'attendre et j'entrai en ouvrant les lumières sur mon passage. Je me rendis à la cuisine et ouvris le frigo. Je rejoins Kieran dans le salon avec deux bières à la main.

-J'ai pas encore été faire les courses. Une de plus une de moins... Y a au moins 30 chambres donc c'est pas un problème.

Je lui tendit et me laissai tombai sur le canapé au côté de lui avec un genre de soupire de confort, puis je me plaçai de côté pour le regarder.

-Donc... Vas y on est carrément seul...Raconte moi ta vie de bad boy.

Je me mordis légèrement la lèvre. Je retirai ma veste et la plaçai derrière moi. Je sais pas, mais j'avais genre l'impression qui faisait méga chaud d'un coup. Je passai légèrement par-dessus lui pour attraper le cendrier sur la table basse et en voulant revenir à ma place je lui envoyai un putain de coup de coud en plein sur la gueule. Je plaquai ma main devant ma bouche, mais avec l'alcool, je pliai de rire rapidement.

-Oh merde... J'suis désolée !!! dis-je en riant toujours.

Il releva la tête avec une perle de sang sur la lèvre inférieur. Je cessai de rire et pinçai les lèvres légèrement, puis merde quoi... Je m'avançai et plaquai mes lèvres sur les siennes. Écoute avec une gueule du genre ça pouvait pas être autrement que chaud comme baiser. Je me reculai légèrement en ouvrant doucement les yeux.

-Bisou bobo... Pas le choix, dis-je avec un demi-sourire.

Toute les défaites sont bonne.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Ven 27 Avr - 10:33


Le fait que je dise à Jersey de pas conduire après avoir bu la fit rire.

-Faudrait que je sois morte pour que je laisse ma voiture dans un stationnement. Je sais où aller, mais si tu as trop la trouille je te donne l'adresse et tu prend un taxi.
- Moi ? La trouille ? Tu rêves cocotte !

J'étais définitivement loin d'être un froussard. Elle se leva et vacilla légèrement. Je ricanais avant de me rendre compte que j'étais pas tellement plus stable dans l'absolu. Elle alla directement sa bagnole et fit rugir le moteur. Je grimpai côté passager.

-Tu veux pas appeler une nounou pour ta soeur avant de partir ?
- Boarf...

De toutes façons, elle avait déjà démarré comme un boulet de canon. Heureusement qu'il n'y avait pas de faisan de sortie, ou il aurait genre rempli son carnet de verbalisation en un coup. Nom de dieu. Jersey se gara de traviole sur un parking de résidence qui avait l'air déserte.

-C'est hyper discret et y aura personne ici. En même temps tu pourras voir de quoi la résidence à l'air.
- Cool. Rassure moi, t'as pas de voiture à l'intérieur ? C'est pas que tu conduise genre affreusement, mais ça y ressemble.

J'étais narquois. Elle descendit de la voiture et entra dans le bâtiment en allumant. Je lui emboitait le pas. Elle alla vers la cuisine tandis que je posais mon cul sur un canapé au salon. Elle revint avec deux bières. Moi qui pensais qu'elle trouvait que l'alcool était une mauvaise idée dans ce genre de situation.

-J'ai pas encore été faire les courses. Une de plus une de moins... Y a au moins 30 chambres donc c'est pas un problème.

Elle me passa une bouteille et s'assit sur le canapé. Se laissa tomber, plutôt.

-Donc... Vas y on est carrément seul...Raconte moi ta vie de bad boy.
- Ben... T'avais visé plutôt juste. Famille de mafieux. Mais en deux qu'ils avaient Abi, jamais ils nous ont contacté ou fait mine de le reconnaitre quand j'ai débarqué dans la région...

Chose que je comprenais pas trop. Jerz enleva sa veste et se pencha par dessus moi pour attraper le cendrier. Au voyage retour, j'eus droit à un putain de coup de pied dans la gueule. Un peu plus et mon nez y passait. Elle mit sa main devant sa bouche avant de partir à rire.

-Oh merde... J'suis désolée !!!

J'avais un léger gout de sang dans la bouche. Je haussais les épaules. C'était pas non plus prémédité. J'espérais. Je relevais la tête vers elle et elle cessa de rire en se pinçant les lèvres. Quoi ? J'étais défiguré ? Elle s'avança vers moi avant de m'embrasser. Je me laissais faire, totalement pris par surprise. Elle se recula et ouvrit les yeux doucement.

-Bisou bobo... Pas le choix

Je la regardai avant de limite rugir de rire.

- Bisou bobo ? T'as vraiment ... dit ça ? Non mais... J'ai 28 ans, pas 3ans.

J'en pouvais plus de rire. Bisou bobo. La première fois qu'on me la faisait, celle-là. Je reposai ma bière sur la table basse.

- ça à l'air plutôt cool comme résidence. Beau travail.

Je lui fis un sourire. Fallait éviter de rester le cul sur ce bon dieu de canapé ou alors, ça allait... dériver. Un peu.

- Tu m'fais visiter ?

Je me relevais en tanguant un poil et elle fit de même. On passa rapidement par la case cuisine, puis elle me montra la salle d'entrainement. Je sifflai.

- ça, c'est exactement ce qu'il faut pour se défouler un peu.

Je me tournais vers Jersey en souriant comme un môme.

- Je t'avais pas dit que je pouvais t'apprendre des trucs, Dame de Glace ? Mais je parle en combat... sans armes ou don. J'sais que tout les coups sont bons, mais chuis ... réglo. Mais juste avec les sports de combats.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Ven 27 Avr - 11:23

Ah putain ce que l'alcool peut faire me direz-vous ? Totalement...Je venais de péter la lèvre de Kieran et bordel de merde j'avais eu le culot de l'embrasser. Avec les facultées à la baisse, mon cerveau chercha une excuse et je sorti un "bisou bobo". Réaction pas du tout surprenante, il pouffa de rire et je suivis le beat.

-Bisou bobo ? T'as vraiment ... dit ça ? Non mais... J'ai 28 ans, pas 3ans.

Il ria de nouveau et j'en fis de même.

-Hey ouais... Désolé les excuses sont en rupture de stock, c'est tout ce que j'avais en magasin.

Il posa sa bière sur la table basse.

-ça à l'air plutôt cool comme résidence. Beau travail.

Il me sourit et je baissai les yeux avec un demi-sourire. C'était la phrase pot de glace.Du genre vite on change de sujet.

-Tu m'fais visiter ?

Il se leva et j'étouffai un léger rire. Je fis de même.Nous commençâmes par la cuisine, c'était bien, mais bon rien de très intéressant pour un mec. Je passai ensuite à la salle d'entrainement et la il siffla un coup en passant la porte.

-ça, c'est exactement ce qu'il faut pour se défouler un peu.

Il souriait un peu trop, pour le coup je le regardai d'un air suspect.

-Je t'avais pas dit que je pouvais t'apprendre des trucs, Dame de Glace ? Mais je parle en combat... sans armes ou don. J'sais que tout les coups sont bons, mais chuis ... réglo. Mais juste avec les sports de combats.

J'eus un petit rire.

-C'est sérieux là ? Je suis même pas sure que tu arriverais à enfiler un aiguile avec le tôt d'alcool que tu as et tu crois m'apprendre à me battre façon réglo ?

J'eus un petit rire sarcastique et je retirai mon gilet pour reste en camisole. J'avançai dans la salle et ramassai deux paires de gants. Je lui en lançai une et je mis les miens.

-T'a pas intérêt de faire ton mou parce que je suis une meuf... On s'comprend ?

Hors de question que je donne tout sans rien prendre ça allait me foutre en rogne. Je me mis en place sur le tapis et retirai mes chaussures, puis montai sur le ring. Je fis quelques étirement rapide, mais j'allais le sentir demain, je me tournai pile poil au moment où il retirait son chandail.

-Putain... dis-je à voix basse.

J'avais imaginer, mais quand même... Oufff chaud devant ! Il monta sur le ring et je tentai de dissimuler un sourire et le plus décrocher de se corps de fou.

-Freestyle. On commence avec ça, je verai ce que tu vaux et vice versa ensuite tu me montreras ou je te saquerai un des deux, dis-je avec un sourire narquois.

Sans plus attendre, je lui balançai une droite en pleine gueule et jouai des sourcils avec un sourire. Je suivi le tout d'une jambette et il se ramassa le cul au sol.

-Je suis déçu là ! dis-je narquoisement.

Il se releva et je me reculai à un milième d'avoir son poing dans la gueule. J'eus un petit rire. Je baissai les yeux une fraction de seconde sur son torse et je me fit étaler directe. Je me relevai.

-T'a dit que t'étais réglo?

Il m'interrogea du regard.

-Va enfiler ton t-shirt ou je retire le miens pour qu'on soit à égalité niveau... déconcentration.

Je croisai les bras. J'étais on ne peut plus sérieuse, mais j'avais toujours se sourire sarcastique sur la gueule.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Ven 27 Avr - 13:53


Jersey rigola.

-C'est sérieux là ? Je suis même pas sure que tu arriverais à enfiler un aiguile avec le tôt d'alcool que tu as et tu crois m'apprendre à me battre façon réglo ?
- J'me bats pas avec des aiguilles.

Je lui retournais un sourire. Elle retira son gilet. J'ôtais ma veste. Elle me lança une paire de gants. Complètement neuf, pas vraiment l'idéal pour se battre à vrai dire.

-T'a pas intérêt de faire ton mou parce que je suis une meuf... On s'comprend ?
- T'occupe.

Elle retira ses chaussures et monta sur le tapis avant de s'étirer rapidement. Je me contentais de quelques échauffements cruciaux, puis la rejoignis. Je retirais mon t-shirt ce qui déstabilisa un peu la demoiselle.

-Freestyle. On commence avec ça, je verai ce que tu vaux et vice versa ensuite tu me montreras ou je te saquerai un des deux
- Pas de soucis.

J'eus à peine le temps de me mettre en garde que je me retrouvais le cul par terre. Je me mis à rire.

-Je suis déçu là !
-Tu m'as eu par surprise.

Je me relevais et sans crier gare je lançais mon poing vers son visage et la ratais d'un cheveu. Elle rigola avant avant de fixer mon torse. Je profitais de son inattention pour l'envoyer au sol.

-T'a dit que t'étais réglo?
- C'est toi qui était pas concentrée.

Je lui fis un léger sourire.

-Va enfiler ton t-shirt ou je retire le miens pour qu'on soit à égalité niveau... déconcentration.

Je ne pus m'empêcher de rire.

- Je vais te laisser une chance de gagner.

J'allais récupérer mon t-shirt et le renfilai. Puis je me mis en garde avant qu'elle ne songe à attaquer. Nous échangeâmes une série de coups sans qu'aucun d'entre nous ne prenne réellement l'avantage. Mais même avec tout l'alcool que j'avais ingurgité j'arrivais à garder un peu de concentration. ça faisait réellement un moment que je n'avais pas combattu de la sorte. Mes plus récentes expérience de combat étaient disons plus... dangereuses. Je vis soudain une faille dans sa façon de se déplacer. Je la forçais à esquiver deux coups en arrière et profitai de son déséquilibre pour la faire tomber au sol et l'immobiliser.

- Nom de Dieu, mais c'est que t'es une teigne.

Je lui souris.

- Faut jamais tomber sa vigilance. Même saoul.

Même aussi dangereusement près. Eh puis merde. Je l'embrassais à mon tour.

- Bisou bobo.

Je ne pus m'empêcher de rire. Où elle était allé chercher ça quand même ?

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Sam 28 Avr - 0:50

Jamais j'aurais cru autant aimer me battre. Lorsque je lui dit qu'il était pas réglo il me dit que c'est moi qui était pas concentrée, à ça je lui répondit qu'il avait juste à remettre son t-shirt sinon j'allais m'organiser qu'on soit égale.

-Je vais te laisser une chance de gagner.

Il mit son chandail. Dur... C'était moins plaisant là. Je soupirai faussement de déception en lui adressant un demi-sourire. Il revint et se plaça directement en garde. On enchainait les coups, ça allait j'encaissais quand même pas si mal, mais je faisais clairement pas le poids. J'allais m'en resentir demain sur un temps énorme.J'esquivai deux coups vers l'arrière et j'avais du faire un truc de travers, car il me plaqua au sol directe et m'immobilisa.

-Nom de Dieu, mais c'est que t'es une teigne.

Je lui souris fièrement.

-Faut jamais tomber sa vigilance. Même saoul.

Sans que je m'y attende il m'embrassa.

-Bisou bobo.

Il se mit à rire. Je le fixai un instant avec un sourire goguenard, puis je lui envoyai un coup de coude dans la gueule qui le fit reculer et je le renversai pour me trouver par dessus lui.

-Faut jamais tomber sa vigilance.Même saoul, dis-je sur le même ton qu'il venait de me sortir.

Je restai par dessus lui et retirai mes gants, je me reculai juste assez pour qu'il puisse s'asseoir et je passai ma main sur sa nuque, puis l'embrasser avec fougue.

-Je cherche pas d'excuse cette fois c'est clairement juste parce que je le veux.

Je passai mes mains sous son chandail et lui retirai et continuai de l'embrasser avec ardeur. Y avait l'alcool, mais y avait l'envie et l'adrénaline. Fuck off pour ce soir et demain on pensera au regret... où pas. Nous roulâmes à quelque reprise et nos vêtements finirent par voler sur le ring, puis malgré qu'on avait l'air à la hâte et sans priliminaire, lorsqu'il s'infiltra en moi ce fût comme une pause du temps. Sourire, narquoiserie et le reste avait parti en fumé, pour laisser place à mes yeux fixé dans son regard intense, mais mains qui glissèrent doucement dans son dos, mon souffle court et mes reins qui se cambrait sous la puissance de ses coups de bassin. On était passé de la bataille sauvage à celle douce,calme et sensuel.Après un long moment de plaisir intense, j'enfonçai mes ongles dans son dos, me cambrai, son visage enfouie dans mon coup sous des râles d'excitation, nous atteignîmes l'extase en parfaite symbiose. Je restai un moment à reprendre mon souffle et me tournai vers lui en me passant la main dans les cheveux. Je lui fis un léger sourire et me mordillai la lèvre. Je regardai ensuite le plafond un moment avant de me lever silencieuse et de ramassai mes vêtements, puis je descendis du ring. Je me rendit jusqu'à la porte et me tournai vers lui.

-Tu viens ? demandai-je doucement.

Lorsqu'il me rejoignis, je glissai mes doigts au siens et toujours sans rien dire, nous passâmes sous la douche. À quelque reprise, mon corps effleura le sien, nos regard se croisèrent et je l'embrassai de nouveau tout juste avant de sortir. Je l'entrainai à nouveau, mais cette fois dans une chambre. Je filai directement sous la couette et relevai le coin du côté opposé pour qu'il vienne. Je le regardai ensuite un moment.

-Y a plus l'effet alcool... C'était surement que cette soirée, mais je regrette rien.

J'étais du genre à être impulsive, mais j'assumais mes actes et vivait avec les conséquences. C'est clair que je m'en voulais à mort pour Tj, je me sentais trop conne de lui avoir fait ça, mais regretter aurait voulu dire que j'avais pas aimer et c'était vraiment loin d'être le cas.

-Tu veux rester et passer la nuit ou tu préfères que je te racompagne chez toi ? Bah la nuit...est un peu fini, mais bon, dis-je avec un léger sourire.

Là j'aurais aimé avoir le don de sa soeur. J'aurais voulu savoir à quoi il pensait et est-ce qu'il regrettait ....

-Au moins je t'assure que t'es pas saqué.

Je lui souris plus largement.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Sam 28 Avr - 9:34


Je lui retournais le coup du bisou bobo en me marrant, j'avais pris ce combat au sérieux, mais pas trop non plus. Elle me fit un sourire goguenard avant de m'envoyer son coude dans la tronche, ce qui me fit reculer. Elle en profita pour inverser les rôles.

-Faut jamais tomber sa vigilance.Même saoul
- Un partout.

Y avait un peu plus que ça comme points, mais on allait pas chipoter c'était même pas un combat en règles. Elle resta par dessus moi et retira ses gants avant de se reculer assez pour que je me relève un peu et de m'embrasser avec fougue.

-Je cherche pas d'excuse cette fois c'est clairement juste parce que je le veux.
- Tu t'excuse même pas après le coup que tu viens de me filer? J'suis vexé...

J'eus un large sourire. Elle glissa ses mains sous mon t'shirt avant de me l'enlever et de continuer à m'embrasser avec pas mal d'entrain. J'étais comme gonflé à balle et c'était pas que l'alcool. Le bon vieux coup de sang après un vrai combat. Nous finîmes vite nus sur le ring et passâmes à un tout autre genre de combat. Quand je pénétrai Jersey ce fut officiellement un genre de cesser le feu. Il n'y avait plus rien de narquois dans nos expressions. Juste elle et moi/ Elle se cambrai au rythme de mes mouvements. Elle enfonça ses ongles dans mon dos et enfouis sa tête contre mon cou tout en laissant échapper des bruits de plaisir. Nous atteignîmes l'extase en même temps. Nous cherchâmes un moment nos souffle, puis elle se tourna vers moi en souriant et en se passant la main dans les cheveux. Elle fixa ensuite le plafond avant de se lever et de ramasser ses fringues. Elle sortit du ring et se dirigea vers la porte.

-Tu viens ?

J'acquiesçai et ramassais mes habits avant de la rejoindre. Elle glissa ses doigts entre les miens et en silence, nous nous douchâmes, nos corps s'effleurant de temps en temps. Elle m'embrassa avant de sortir et m'entraina de nouveau à sa suite, jusqu'à une chambre. Elle se glissa directement dans le lit et rabattit le coin opposé pour m'inviter à la rejoindre.

-Y a plus l'effet alcool... C'était surement que cette soirée, mais je regrette rien.

Je haussais les épaules en silence, ça ne me gênait pas. Après tout, elle avait son TJ.

-Tu veux rester et passer la nuit ou tu préfères que je te racompagne chez toi ? Bah la nuit...est un peu fini, mais bon.
- Bah, autant terminer ma nuit ici, fis-je avec un sourire.

Je me glissais dans le lit à côté d'elle.

-Au moins je t'assure que t'es pas saqué.
- Ah ouais ? Enfin, ça dépend de ce que t'entend par saqué...

Je lui fis un léger sourire.

- Tu te débrouilles pas mal du tout. Tu pourrais presque entrainer les autres à ma place tu sais... Et au cas où tu te le demandes, non, je regrette rien. Je suis pas du genre à regretter quoi que ce soit, de toutes façons.

J'avançais, peu importe ce qu'il se passait, je m'adaptai.

- Si les gens qui viennent ici ont moitié autant de... rage... que toi, c'est carrément une armée que tu vas avoir.

Enfin, ça dépendrait du caractère de chacun. Je croisais les bras derrière ma tête.

- Tu feras quoi une fois que le Centre sera tombé ?

En gros quand son objectif serait atteint. C'était bien beau la vengeance, mais il fallait prévoir pour ce qui se passerait après.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Sam 28 Avr - 16:48

Pour le moment ça allait, je pensais pas trop à comment ça allait se passer quand j'allais être face à Tj et que je devrais surveiller mes paroles et mes pensés. Kieran décida de finir sa nuit ici. Tant mieux. Je le narguai en disant qu'au moins j'allais pas le virer.

-Ah ouais ? Enfin, ça dépend de ce que t'entend par saqué...

Il me fit un sourire, mais je fronçai très légèrement les sourcils. Nouvelle question... Ça le dérangeait de se faire virer... du pieu ?

-Tu te débrouilles pas mal du tout. Tu pourrais presque entrainer les autres à ma place tu sais... Et au cas où tu te le demandes, non, je regrette rien. Je suis pas du genre à regretter quoi que ce soit, de toutes façons.

Je retint un rire.

-T'es certain que tu ne lis pas dans les pensées toi aussi ?

Ça me plaisait bien de savoir qu'il regrettait pas au moins comme ça y allait pas avoir double malaise.

-Si les gens qui viennent ici ont moitié autant de... rage... que toi, c'est carrément une armée que tu vas avoir.

Je haussai les épaules. J'avais de la rage accumulé depuis un sacré paquet de temps. Il croisa les bras derrière la tête.

-Tu feras quoi une fois que le Centre sera tombé ?

Je soufflai un coup.

-J'en sais trop rien. Je suis même pas certaine de réussir et j'avance à rien avant d'être rendu. Hanson est beaucoup plus fûté que les gens peuvent le croire. Il est paré à toute évantualité et chacun de ses coups sont prémédité... Tout me semble un peu trop facile pour le moment, donc j'imagine qu'il cache un gros coup derrière ça.

Je gardai un moment de silence à réfléchir à tout ça.

-C'est une guerre interminable. Y aura toujours des gens comme Hanson pour voir les mutants comme des rats de laboratoire. Quand lui sera tombé un autre se lèvera et la résidence sera toujours là, pour ceux qui refusent de se faire traiter comme des animaux.

Je me retournai sur le côté.

-Je suis consciente d'être difficile à suivre. J'en ai que pour moi, mais je pars une résidence pour les autres... Je veux juste qu'on aille le droit de vivre comme tout le monde, ne pas se faire pointer du doigt et je suis assez logique pour savoir que si je suis la seul à me dresser contre eux je vais me faire écraser comme une mouche. Je me sert des autres, mais je leur suis utile sans me mêler de leur vie privée. Je crois que c'est un marché équitable.

Je haussai légèrement les épaules. Je sorti une main de sous les couvertures et passai un doigt en mouvement automatique sur une des nombreuses cictrice que son corps affichaient, celle-ci sur le torse.

-Toi tu feras quoi ? Ta soeur est plus vraiment en danger, t'es pas trop dans ta ville.... Tu vas te retirer de ton buisness famillial et juste gérer le casino où tu vas repartir à New-York, la grosse pomme ?

Je levai les yeux légèrement vers lui, mais les rebaissai aussitôt. Avoir envie de l'embrasser en étant saoule ou peu importe la défaite paraissait normal, mais déjà dormir contre lui et avoir encore envie de l'embrasser, me paraissait sale. Je pouvais pas grand chose au fait qu'il m'attire énormément, mais je pouvais toujours essayer de pas pousser ma chance.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Dim 29 Avr - 18:19


Jersey me demanda si je ne lisais pas dans les pensées, moi aussi. Je secouais négativement la tête en riant. ça c'était légèrement vu à sa tête. Je finis par lui demander ce qu'elle ferait une fois le Centre mis hors de la course.

-J'en sais trop rien. Je suis même pas certaine de réussir et j'avance à rien avant d'être rendu. Hanson est beaucoup plus fûté que les gens peuvent le croire. Il est paré à toute évantualité et chacun de ses coups sont prémédité... Tout me semble un peu trop facile pour le moment, donc j'imagine qu'il cache un gros coup derrière ça.
- Si c'est trop facile c'est qu'il y a forcément un truc qui va foirer quelque part.

C'était clair que s'ils l'avaient eu belle jusque là, il fallait s'attendre à une "contre attaque".

-C'est une guerre interminable. Y aura toujours des gens comme Hanson pour voir les mutants comme des rats de laboratoire. Quand lui sera tombé un autre se lèvera et la résidence sera toujours là, pour ceux qui refusent de se faire traiter comme des animaux.
- Les mutants... J'trouve que ça fait très... Tchernobyl... Faut trouver un autre nom. Par exemple... Nuada était le chef des Tuatha de Danann. Littéralement les gens de Dana - ou la tribu de Dana. Vous êtes... je sais pas moi. Des prodiges ? Tu veux plus que le Centre ou d'autres comme eux puisse vous parquez comme des bêtes ? Il vous faut une "bannière" derrière laquelle vous rassembler. Je te dis pas de jouer le berger, hein. Mais si tu lances la résidence, tu vas attirer des gens. Les gens ont besoin de croire en quelque chose.

Je lui souris. Elle se tourna sur le côté.

-Je suis consciente d'être difficile à suivre. J'en ai que pour moi, mais je pars une résidence pour les autres... Je veux juste qu'on aille le droit de vivre comme tout le monde, ne pas se faire pointer du doigt et je suis assez logique pour savoir que si je suis la seul à me dresser contre eux je vais me faire écraser comme une mouche. Je me sert des autres, mais je leur suis utile sans me mêler de leur vie privée. Je crois que c'est un marché équitable.
- C'est ce que je te dis. Il vous faut une bannière. Un point de ralliement. être un vrai groupe. Vous entraider, sans vous surprotéger.

J'eus un léger rire.

- Dans le fond, c'est pas si éloigné de la mafia. ça reste du chacun pour sa gueule quand l'un se fait chopper, mais on reste solidaire quoi qu'il advienne. C'est ça qu'il vous faut pour l'instant, je crois.

Elle haussa les épaules avant de sortir une main des draps et passa les doigts sur une de mes cicatrices sur mon torse. Celle-là, je la devais à l'irrespect d'un petit con de rital.

-Toi tu feras quoi ? Ta soeur est plus vraiment en danger, t'es pas trop dans ta ville.... Tu vas te retirer de ton buisness famillial et juste gérer le casino où tu vas repartir à New-York, la grosse pomme ?

Elle leva les yeux vers moi pour les rebaisser presque immédiatement.

- Comme tu la dis, y aura toujours du danger. C'est devenu ma ville, j'y ai monté un business. Pour l'instant, c'est mon père qui se charge de New York. Je cesserais jamais de veiller sur ma soeur. C'est comme ça depuis des années.

Je haussais les épaules.

- J'ai pas vraiment de plans. J'ai du mal à m'imaginer me ranger en quoi que ce soit. Pour l'instant, je quitte pas Louisville. Si Abi veut partir ailleurs, je la suivrai. Je peux pas la laisser seule. Pas qu'elle soit totalement sans défense, mais j'ai déjà failli la perdre une fois. C'est ma soeur... T'as des frères et soeurs, toi ?

C'était peut-être pas facile à appréhender quand on était enfant unique. Et il fallait dire que le don de ma soeur rendait notre relation encore plus étrange. Je ne lui avais jamais rien caché, et elle était la seule à me connaitre à 100%. Nous discutâmes encore un peu, puis je m'endormis. Je m'éveillais assez tôt, Jersey dormait encore. Je me levais sans bruit et me rhabillai. C'était étrange qu'Abi n'ait pas cherché à m'appeler. Pas de message du casino non plus donc de ce côté là, aucun soucis. Je fis légèrement le tour de la résidence histoire de voir ce à quoi ça ressemblait. Jersey s'était levée le temps que je retourne au salon.

- Salut. Bien dormi ?

Je lui fis un léger sourire avant de composer le numéro de ma soeur. J'eus l'impression que quelque chose clochait. Surtout quand elle ne reconnut pas Nuada. C'était pas possible. Je jurais en irlandais avant de raccrocher.

- Là, y a un truc qui va pas. Je viens d'appeler ma soeur... sauf que c'était comme parler à une inconnue...

Je fixais Jersey.

- ... Le Centre ?

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul. Dim 29 Avr - 22:13

Tout en restant couchée, tête sur l'oreiller, je n'osais pas trop croiser le regard de Kieran. Nous discutâmes de ma résidence, du centre et de ce qui allait arriver une fois ma vengeance obtenue.

-Les mutants... J'trouve que ça fait très... Tchernobyl... Faut trouver un autre nom. Par exemple... Nuada était le chef des Tuatha de Danann. Littéralement les gens de Dana - ou la tribu de Dana. Vous êtes... je sais pas moi. Des prodiges ? Tu veux plus que le Centre ou d'autres comme eux puisse vous parquez comme des bêtes ? Il vous faut une "bannière" derrière laquelle vous rassembler. Je te dis pas de jouer le berger, hein. Mais si tu lances la résidence, tu vas attirer des gens. Les gens ont besoin de croire en quelque chose.

Mouais, bon ... je me voyais pas trop en chef de meute non plus.J'ajoutai que j'étais clairement consciente d'être difficile et dur à suivre, mais que j'avais pas envie de jouer la bergère et ses moutons justement. C'était chacun pour sa gueule point barre.

-C'est ce que je te dis. Il vous faut une bannière. Un point de ralliement. être un vrai groupe. Vous entraider, sans vous surprotéger.Dans le fond, c'est pas si éloigné de la mafia. ça reste du chacun pour sa gueule quand l'un se fait chopper, mais on reste solidaire quoi qu'il advienne. C'est ça qu'il vous faut pour l'instant, je crois.

Je haussai les épaules et sorti une main des draps pour glisser un doigt sur son torse le long d'une cicatrice et je lui demandai ce que lui comptait faire maintenant que sa petite soeur n'était plus vraiment en danger. Je levai les yeux vers lui et les baissé presque aussi sec.

-Comme tu la dis, y aura toujours du danger. C'est devenu ma ville, j'y ai monté un business. Pour l'instant, c'est mon père qui se charge de New York. Je cesserais jamais de veiller sur ma soeur. C'est comme ça depuis des années.

Il haussa les épaules.

-J'ai pas vraiment de plans. J'ai du mal à m'imaginer me ranger en quoi que ce soit. Pour l'instant, je quitte pas Louisville. Si Abi veut partir ailleurs, je la suivrai. Je peux pas la laisser seule. Pas qu'elle soit totalement sans défense, mais j'ai déjà failli la perdre une fois. C'est ma soeur... T'as des frères et soeurs, toi ?

Je secouai négativement la tête.

-Pas de frère, pas de soeur ni cousin et cousine. Je suis la dernière de ma génération.

Et si j'avais jamais d'enfant, elle s'éteindrait avec moi. Nous discutâmes de chose et d'autre pendant un certain temps, puis il tomba endormi. Je mis un peu plus de temps, à tournoyer à gauche et à droite. C'est là que je n'arrêtais plus de penser à Tj. C'est là que j'aurais voulu revenir en arrière et réfléchir avant d'agir. Je fini par m'endormir à mon tour. Lorsque je me levai, j'étais seul dans le lit. Parfait... Il avait du partir en plein milieu de la nuit. Je me levai et m'habillai, puis je dévallai les marches sans faire trop attention. Je sursautai en voyant Kieran au salon.

-Salut. Bien dormi ?

Il em fit un léger sourire et je haussai les épaules. J'avais surtout un putain de mal de crâne. Il téléphona à quelqu'un, pendant se temps je regardai ma tête dans le miroir.

-Hey bah merdeeee ! dis-je à voix basse.

J'avais un arcade enflé et bleuté en plus de la lèvre inférieur légèrement fendu. Il m'avait pas manqué st'enfoiré et en plus lui, il avait que dale.

-Là, y a un truc qui va pas. Je viens d'appeler ma soeur... sauf que c'était comme parler à une inconnue...

Je l'intérogeai du regard.

-... Le Centre ?

Je secouai la tête.

-Oublie ça... Si c'était le centre elle n'aurait pas son téléphone et comme elle y serait pas allé de son plein gré je ou tu serais déjà au courant.

Je me laissai tomber sur le canapé.

-Elle a du virer une cuite d'enfer hier et la elle a la gueule de bois. Ça s'trouve tu l'as réveillé et en plus Tj était avec elle, donc arrête de t'énerver et ... Cesse de tourner en rond j'ai la tête qui tourne merde !

Je me frottai les tempes. Je lui lançai mon téléphone portable.

-Essaie d'appeler Tj et questione le. Moi je l'appel pas, c'est genre pas une bonne idée et si son don marche par téléphone,bah l'Iraq aura eu l'air d'un camp de vacance.

Disons que mon cerveau était assez limité en matière de souvenir et ceux qui remontaient à hier soir était pas les plus glorieux qui soient.

-Si tu préfères y aller directe... Je peux t'accompagner. Il est forcément à l'appart', parce que il est pas ici *dieu merci* et il n'est surement pas rentrer au centre. Je le vois pas trop dormir sous un pont et je crois pas que ta soeur soit du genre à faire crècher des mecs chez toi surtout qu'elle a un petit copain.

Je fis un demi-sourire.

-Et qu'elle et pas genre ... moi...

Parce que là j'étais mal placé pour parler.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Totalement seul et totalement saoul.

Revenir en haut Aller en bas

Totalement seul et totalement saoul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» On est jamais totalement seul ... [Petit Cerisier & Petite Sabreuse]
» lili - l'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux
» Enfin, 68, la définition à laquelle j'adhère totalement
» Une maison totalement autonome
» Haïti-Choléra « les chiffres publiés sont totalement sous évalués. »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: La Résidence :: Le Salon-
Sauter vers: