Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

M.Hanson aidez moi s'il vous plaît.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 30
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Ven 20 Avr - 21:09

Après avoir quitter le centre avec Fenrir, je me sentais mal. Une grosse boule c'était formée dans ma gorge. J'avais pas envie de laisser Marshall là-bas. Même si lui semblait pas le croire, moi j'étais certaine qu'il n'avait pas sa place dans cet endroit. Je rentrai à la maison et installai tout ce que j'avais acheté au chien, je filai rapidement sous la douche et m'habillai un peu sport, pour être confortable. J'installai une barrière de façon à ce que le chien ne se sauve pas et l'installai sur la plus grande surface de la terrasse arrière. Je remontai en voiture et fit un tour pour voir où ce Travis Wade habitait. Je restai plus ou moins surprise de voir une maison en piteux état, mais ce qui me surpris plus c'était de le voir sortir. Je me calai dans mon banc. Mon dieu c'était presque des jumeaux si ce n'aurait pas été de la différence d'âge. Il monta dans sa voiture et quitta. Je fis de même et retournai à la maison. J'envoyai mon dernier rapport au bureau, pour ne pas me ramasser au chômage. Après une bonne nuit de sommeil, je commençai la première étape et retournai au centre, mais pas pour voir Marshall cette fois. On me laissa entrer comme à l'habitude et j'avisai le garde en service que je venais voir le directeur Hanson. On me fit patienter quelques instant et on me permis de m'y rendre. Je toquai un coup sur le cadre de la porte déjà ouverte.

-Bonsoir M.Hanson.

Il leva les yeux et replongea sur son ordinateur. J'entrai et fermai la porte, puis je m'assis face à son bureau.

-Je sais que vous devez m'en vouloir un peu, pour l'histoire Beckett, mais comprenez qu'avec Jeremy comme colocataire j'étais en conflit d'intérêt et c'était pas personnellement contre vous.

Toujours aucune réaction.

-Bon écouter... Je ne vais pas vous faire perdre votre temps je suis ici pour faire sortir un patient...

Y devait se douter de qui il s'agissait comme il m'avait donner l'autorisation de le faire sortir pour 24 heure.

-Je voudrais faire sortir Marshall Wade et m'en porter garante, je veillerai à ce qu'il vienne voir son psychologue comme à l'habitude, mais je ne veux pas qu'il reste ici. Je voudrais que vous m'expliquiez la marche à suivre et surtout est-ce que je dois vraiment faire signer l'accord à Travis Wade, son père ? Si je m'en porte garante et comme il est majeur... Je sais pas ...

J'attendis une réponse de sa part. J'étais un peu nerveuse quand même.

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Donovan Hanson

avatar


✖ Messages : 57
✖ Date de naissance : 27/07/1967
✖ Bougies : 50
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Ven 20 Avr - 22:05

À mon bureau, je visionnais les examens de mes différents docteur sur certains patients. Regardant les évolutions et les dégradations. Le tout, ce tenait en parfaite équilibre, comme je l'avais escompté. J'en fis un survol rapide. Voyant que tout allait plutôt bien, je fouillais dans mes propres dossier, ouvrant l'écran sur une seule image. Trois symboles d'ADN tournoyaient très lentement. Celui de droite appartenait à un (spécial) tandis que celui de gauche était d'un humain qui avait une quelconque maladie mentale. Le symbole du centre, m'appartenait. Depuis maintenant plusieurs années que j'observais attentivement ses schémas. Voyant parfaitement les différences. J'étais parfaitement capable de contaminer le génome d'un humain normal par celui d'un malade mais, celui des spéciaux m'étaient complètement fermé. Pour je ne sais quelle raison. Que je trouverais un jour prochain, je me le promettait. Ce jour là, je deviendrais l'homme le plus puissant de la terre. Me frottant distraitement le menton, accoudé à mon bureau, je pensais à des équations qui pourraient peut-être me permette un quelconque changement quand j'entendis la porte de mon bureau s'ouvrir.

Directeur Hanson ? Madame Steinfield aimerait vous rencontrez...

Sans lever les yeux de mon ordinateur, je changeais de page à quelques reprises, visionnant mes propres recherches. Après un moment, je relevais les yeux.

Bien ... Faite la entrer alors ...

Il tourna les talons et referma la porte doucement. J'ouvris mon courrier internet pour visionner mes nombreux messages de mes différents collègues. J'avais ouvert une recherche international sur la modification de génome humain tout en cachant mon intention réel. Jusqu'à maintenant, certains de mes collègues avaient qualifié que certaines personnes n'étaient pas tout à fait normale. J'étais arriver à leurs faire croire que la génétique humaine ne pouvait être qu'aléatoire en tant que chaque individu et que tous possédaient leurs distinctions. Étant le coordonnateur des recherches, ils m'envoyaient tous, assez régulièrement, le fruit de leurs découvertes. Très peu de chose en réalité. Surtout du superflus que ça faisait plusieurs années que moi-même, je savais. Ne perdant pas espoir, je gardais pourtant un oeil sur eux de temps à autre, au cas. Depuis un moment, j'avais distraitement entendu la porte de mon bureau s'ouvrir et se refermer.

Bonsoir M.Hanson.

Je relevais simplement le regard et le baissait à nouveau ensuite, sans rien ajouter. Visionnant à nouveau mes é-mails. Celui que je regardais présentement, venait d'un certain Docteur Abford de la Belgique. Il affirmait les mêmes stupidité que dans ses autres messages. Rien de bien différent.

Je sais que vous devez m'en vouloir un peu, pour l'histoire Beckett, mais comprenez qu'avec Jeremy comme colocataire j'étais en conflit d'intérêt et c'était pas personnellement contre vous.

Je pianotais une réponse à ce cher Monsieur Abford. Comparant le niveau de mes résultats aux siens. Il comprendrait bien rapidement qu'il était loin derrière et se donnerait corps et âme pour me rattraper.

Bon écouter... Je ne vais pas vous faire perdre votre temps je suis ici pour faire sortir un patient...

Je relevais simplement les sourcils. Un patient... Je me doutais fortement duquel. Pianotant un nom sur mon écran, j'ouvris le dossier d'un certain Marshall Wade qui se disait, s'appeler Billy, résidant de l'aile D. Le survolant rapidement du regard. Celui dont on m'avais demander une autorisation de sortie pour 24 heures étant donné sa bonne conduite. J'acquis de la tête légèrement.

Je voudrais faire sortir Marshall Wade et m'en porter garante, je veillerai à ce qu'il vienne voir son psychologue comme à l'habitude, mais je ne veux pas qu'il reste ici. Je voudrais que vous m'expliquiez la marche à suivre et surtout est-ce que je dois vraiment faire signer l'accord à Travis Wade, son père ? Si je m'en porte garante et comme il est majeur... Je sais pas ...

Je tiquais sur sa dernière phrase. Retenant l'essentiel du dossier Wade, je refermais mon ordinateur puis, m'accoudais à mon bureau tout en rivant mon regard non chalant sur Mademoiselle Steinfields.

Donc, si je résume bien, vous voulez que je libère un résident de l'aile D atteint d'une maladie de dédoublement de personnalité et qui de surcroît à été un homme violent en société. Que son propre paternel à fait ... interner ici, dans le centre à sécurité le plus élevé mondialement. Vous voudriez ... vous me demandez, sa libération totale en vous portant garante vous-même de son bon comportement en société ? Ai-je bien compris ce que vous me demandez Mademoiselle Steinfield ?

J'avais plutôt extrêmement bien compris, je voulais seulement savoir si elle-même, savait ce qu'elle avait seulement osé me demander. Finissant de parler, je haussais un sourcil tout en inclinant la tête légèrement avec une parfaite désinvolture. Elle confirma et quand elle vint pour continuer, je l'interrompis.

Non, votre garantis ne vaux rien, vous m'en avez parfaitement fait la preuve ... et puis, pour votre information, ça prend l'accord d'un parent pour interner mais, seul le mien peut et je dis bien PEUT en faire sortir...

J'ouvris à nouveau mon ordinateur. La congédiant simplement de ce geste. Elle se releva légèrement brusquement en murmurant je ne sais quoi et quand elle vint pour franchir la porte, je lâchais distraitement.

Toutefois ...

J'avais un petit sourire en coin présentement car, je venais d'avoir une idée grandiose. Qui concernait effectivement ... son colocataire. Il me fallait obtenir impérativement, une fiole de son sang. Seulement une petite quantité, infime, à vrai dire. Je n'avais pas entendue la porte se refermer alors, je murmurais sans relever les yeux. Regardant à nouveau ses trois symboles.

Un service en attire un autre vous savez ... sous certaines conditions bien sur.

J'entendis la porte se refermer doucement. Sentant encore ce parfum de femme, j'eus un mince sourire en coin tout en pianotant des doigts sur mon bureau. Je venais de parfaitement bien capter sa curiosité.
Relevant les yeux vers elle, je lui fait un charmant sourire condescendant.

Bien sur, je suis désolé pour votre certain ... conflit d'intérêt. Je comprends parfaitement.

J'attendis qu'elle reprenne sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Sam 21 Avr - 8:14

["papa' tu es un connard fini. Fin de l'incrustation.]

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 30
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Lun 23 Avr - 12:04

Je m'étais enfin décidée à aller parler au directeur, mais les rescents évênements me donnaient un peu de stress. Je savais pas s'il en avait personnellement contre moi, parce que je n'avais pas voulu défendre le centre et c'était la première fois à proprement dit que je lui demandais quelques chose. Il referma son ordinateur portable et me fixa froidement.

-Donc, si je résume bien, vous voulez que je libère un résident de l'aile D atteint d'une maladie de dédoublement de personnalité et qui de surcroît à été un homme violent en société. Que son propre paternel à fait ... interner ici, dans le centre à sécurité le plus élevé mondialement. Vous voudriez ... vous me demandez, sa libération totale en vous portant garante vous-même de son bon comportement en société ? Ai-je bien compris ce que vous me demandez Mademoiselle Steinfield ?

Ok...Ça ce présentait pas très bien vu la tournure de son récit, mais je ne laissai rien paraitre et acquiesçai d'un signe de tête. J'allais lui expliquer un truc, mais il m'interompit d'un geste de la main.

-Non, votre garantis ne vaux rien, vous m'en avez parfaitement fait la preuve ... et puis, pour votre information, ça prend l'accord d'un parent pour interner mais, seul le mien peut et je dis bien PEUT en faire sortir...

Je fronçai les sourcils et serrai les dents. Il me balaya d'un signe de la main et je me levai brusquement.

-Je le ferai quand même sortir, vous verrez,maugréai-je haineuse.

Je mis la main sur la poignée et tout juste comme j'allais sortir il pris de nouveau la parole.

-Toutefois ...

Je relâchai la poignée et me tournai vers lui.

-Un service en attire un autre vous savez ... sous certaines conditions bien sur.

Je le regardai simplement en attendant qu'il dise ce qu'était ce service.Je refermai la porte et il leva les yeux vers moi avec un sourire...arrogant.

-Bien sur, je suis désolé pour votre certain ... conflit d'intérêt. Je comprends parfaitement.

Je repris ma place en soupirant légèrement.

-Je tiens vraiment beaucoup à Marshall et je suis prête à faire beaucoup de sacrifice pour le faire sortir d'ici. J'ai passé près de 36 heures avec lui dehors et je vous assures qu'il est beaucoup mieux dehors que dedans et c'est pas lui qui est violent c'est son autre personnalité et je vous assure que j'en ai pas vu l'ombre dans tout le temps que j'ai passé avec lui.

J'avais l'impression qu'il se foutait royalement de comment Marshall pouvait bien se sentir dehors ou dedans.

-Quel est ce service que vous voulez me demander ? Je tiens à préciser que je ne marcherai pas contre mes principes et que je ne suis pas achetable comme la plus part des gens qui travaille pour vous... Je ne veux point vous manquez de respect Mr.Hanson, mais je sais que y a bien des gens de pas très réglo' dans votre établissement... Je ne compte pas utiliser ça contre vous, mais ne tentez pas de me corrompre ou de me manipuler comme vous l'avez fait avec certain d'entre-eux.

J'aidais peu-être pas mon cas en lui disant ça, mais il était hors de question qu'on me demande de me salir les mains pour qui que ce soit. J'attendis sa réponse sans bouger sinon taper légèrement du pied nerveusement.

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Donovan Hanson

avatar


✖ Messages : 57
✖ Date de naissance : 27/07/1967
✖ Bougies : 50
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Lun 23 Avr - 16:49

Je ne relevais même pas les yeux de mon écran. Regardant toujours l'éternel même schéma du génome humain. J'entendis la porte glisser sur le tapis puis, un petit soupir et quelques pas bien discret et silencieux. Ensuite, elle reprit sa place. Alors, je relevais le regard vers elle.

Je tiens vraiment beaucoup à Marshall et je suis prête à faire beaucoup de sacrifice pour le faire sortir d'ici. J'ai passé près de 36 heures avec lui dehors et je vous assures qu'il est beaucoup mieux dehors que dedans et c'est pas lui qui est violent c'est son autre personnalité et je vous assure que j'en ai pas vu l'ombre dans tout le temps que j'ai passé avec lui.

Il était tellement le dernier de mes soucis se gars là.

Quel est ce service que vous voulez me demander ? Je tiens à préciser que je ne marcherai pas contre mes principes et que je ne suis pas achetable comme la plus part des gens qui travaille pour vous... Je ne veux point vous manquez de respect Mr.Hanson, mais je sais que y a bien des gens de pas très réglo' dans votre établissement... Je ne compte pas utiliser ça contre vous, mais ne tentez pas de me corrompre ou de me manipuler comme vous l'avez fait avec certain d'entre-eux.

J'eus un rire franc.

Mais ... très chère Mademoiselle Steinfields... C'est tout normal qu'on ne sois pas réglo ici ...

Je fis un geste pour englober tout l'entourage des bras.

Car, voyez vous, nous nous trouvons dans un établissement psychiatrique après tout. Que croyiez vous Mademoiselle ?

Posant mes mains à plat sur la table, je lui fit un charmant sourire et rivais mon regard dans le siens.

Mais, que savez vous exactement de moi, réellement. À part les bruits qui courent. Pas beaucoup je crois. Il ne faut pas se fier uniquement aux ouï dire. Vous êtes supposé le savoir, vu le métier que vous pratiquez et dans mon cas, c'est une mesure, on ne peux plus vraie. Je vous l'affirme. Je ne corrompre personne mon amie. Je ne leurs donne que ce qu'ils veulent. Comme vous présentement. Seulement, il y à comme qui dirait, quelques protocole d'usage à suivre.

M'adossant à mon fauteuil avec un petit sourire, j'ajoutais.

Et puis, trouvez moi, une seule personne de complètement réglo dans cet établissement et je vous accordes tout ce que vous voulez.

Je savais fortement que cette demande était ... impossible. Je visionnais les dossiers de tous, et ce, plusieurs fois par jours. Tous, ils avaient un truc à se reprocher. Un truc de pas net. Même moi.

Retournant à mon écran, je fis imprimer les documents de libération sous condition. Le silence était doux. Le seul bruit de l'imprimante qui travaillait. Une fois qu'elle eut fini, j'attrapais les feuilles et les déposaient entre moi et Kathleen. La regardant simplement dans les yeux.

Dite moi, très chère. Soyez franche surtout. Toute les permissions de sortie, c'est moi qui les accordes et ce cher Marshall ou .... Billy, n'en à eu qu'une. De vous. Je possèdes aussi le registre de toute les sorties et entrée dans mon enceinte et ... les seules fois où vous êtes venues, était pour défendre le complexe. Donc, j'en déduis que vous n'avez rencontrer ce résident, qu'une seule et unique fois. Vous l'avez peut-être vue souvent mais, dites moi, pourquoi ... Lui exactement ?

Je la laissait me répondre tout en écoutant attentivement, comme à mon habitude.

Quand nous disons qu'il est violent, saviez vous que c'était parce qu'il l'est réellement ?

Elle semblait perplexe.

Tenez, quelques exemples parmi tant d'autre. Il à frapper à mort un simple infirmier qui faisait son boulot dans les règles de l'ordre. Il à aussi à son compte plusieurs émeute. Même qu'une fois, il à essayer de poignarder un autre résident avec une cuillère. Enfin, quand je dis poignarder c'est une façon de parler. Véritablement, il à essayer de lui ... arracher les deux yeux. Tout ça parce que l'autre résident lui à dit qu'il avait une belle gueule. Êtes vous bien sure et consentante de ce que vous me demander très chère ? Qui sait ce qu'il peut faire en dehors quand l'envie lui prend.

J'avais lut tout ceci en parcourant le dossier de Mr. Wade. Une fois fait, je tournais même l'écran vers Madame Steinfields.

Voyez par vous mêmes ...

Elle regarda et je la vis frémir à quelques reprises.

Vous comprendrez alors, pourquoi je suis si réticent. J'ai bien à coeur l'ordre dans la société. Un individu tel quel. Est-il vraiment apte à y vivre comme tous. Je vous ai regarder allez et vous me semblez une personne à agir sur une simple intuition, un coup de tête. Je veux bien m'assurer que vous êtes consciente.

Je me reculais légèrement.

Réfléchissez y quelques heures ok. Je ne vous dit pas non, je vous demande d'y méditer. Nous avons un protocole à suivre. Il me faut l'avis de celui qui s'occupe de ce patient. Si vous n'avez pas changer d'idée, revenez me voir. Je vous accueillerais à bras ouvert et nous pourrons continuer cette discussion et je vous dicterais les formalités d'usage et ce qui va se passer par la suite car, il y aura tout de même un certain suivit. Mon collègue sera là aussi.

Je lui tendit la main amicalement.

Cela fait-il votre bonheur ?

Lui demandai-je avec le même charmant sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 30
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Lun 23 Avr - 23:41

J'avais tout de suite avisée Mr.Hanson que je n'allais pas accepté un quelconque pot de vin et que je n'allais pas non plus me salir les mains pour ce service que je lui demandait. Il voulait me demander un truc, vallait mieux que ce soit conforme et légal. J'avais peur de l'avoir vexé, mais au lieu de ça il se mit à rire.

-Mais ... très chère Mademoiselle Steinfields... C'est tout normal qu'on ne sois pas réglo ici ...

Je fronçai les sourcils.

-Car, voyez vous, nous nous trouvons dans un établissement psychiatrique après tout. Que croyiez vous Mademoiselle ?

Je voyais pas en quoi ça les empêchaient d'être réglo.

-Mais, que savez vous exactement de moi, réellement. À part les bruits qui courent. Pas beaucoup je crois. Il ne faut pas se fier uniquement aux ouï dire. Vous êtes supposé le savoir, vu le métier que vous pratiquez et dans mon cas, c'est une mesure, on ne peux plus vraie. Je vous l'affirme. Je ne coromp personne mon amie. Je ne leurs donne que ce qu'ils veulent. Comme vous présentement. Seulement, il y à comme qui dirait, quelques protocole d'usage à suivre.

Ça me semblait un peu trop feutré tout ça. Il s'adossa et me sourit.

-Et puis, trouvez moi, une seule personne de complètement réglo dans cet établissement et je vous accordes tout ce que vous voulez.

Je haussai les épaules.

-Sans vouloir vous manquez de respect la seul personne qui me pré-occupe dans votre établissement c'est Marshall Wade... Je n'ai que faire des agissements de votre personnel qui soit volontaire où non.

J'allais pas faire du cas par cas, parce qu'on allait encore y être dans trois jours. Je gardai le silence pendant qu'il imprimait des feuilles, puis ils les posa à plat sur le bureau entre lui et moi et je pus lire en toute lettre "Libération de résident". Je devais avoir des étoiles dans les yeux, mais il ne retira pas sa main des feuilles et me regarda droit dans les yeux.

-Dite moi, très chère. Soyez franche surtout. Toute les permissions de sortie, c'est moi qui les accordes et ce cher Marshall ou .... Billy, n'en à eu qu'une. De vous. Je possèdes aussi le registre de toute les sorties et entrée dans mon enceinte et ... les seules fois où vous êtes venues, était pour défendre le complexe. Donc, j'en déduis que vous n'avez rencontrer ce résident, qu'une seule et unique fois. Vous l'avez peut-être vue souvent mais, dites moi, pourquoi ... Lui exactement ?

Je lui fis un léger sourire.

-C'est vrai... Je le connais depuis peu. Vous avez des enfants M.Hanson ? Vous savez ce petit être au quel on s'accroche à la seconde où il pointe le bout de son nez et pour laquel on ferait n'importe quoi ... Le coup de foudre et la force de suivre ses convictions ... C'est pareille.

C'était ma façon de voir les choses.

-Quand nous disons qu'il est violent, saviez vous que c'était parce qu'il l'est réellement ?

Je le regardai en deux fois. Je savais que Billy pouvait l'être, mais il l'avait pas été avec moi et je crois pas qu'il est d'occasion ou de raison de l'être, mais ....y'avait un mais...

-Tenez, quelques exemples parmi tant d'autre. Il à frapper à mort un simple infirmier qui faisait son boulot dans les règles de l'ordre. Il à aussi à son compte plusieurs émeute. Même qu'une fois, il à essayer de poignarder un autre résident avec une cuillère. Enfin, quand je dis poignarder c'est une façon de parler. Véritablement, il à essayer de lui ... arracher les deux yeux. Tout ça parce que l'autre résident lui à dit qu'il avait une belle gueule. Êtes vous bien sure et consentante de ce que vous me demander très chère ? Qui sait ce qu'il peut faire en dehors quand l'envie lui prend.

Il tourna l'écran vers moi et me dit de regarder par moi-même, je le regardai un instant avant de lire les informations. Ça donnait quand même froid dans le dos.

-Vous comprendrez alors, pourquoi je suis si réticent. J'ai bien à coeur l'ordre dans la société. Un individu tel quel. Est-il vraiment apte à y vivre comme tous. Je vous ai regarder allez et vous me semblez une personne à agir sur une simple intuition, un coup de tête. Je veux bien m'assurer que vous êtes consciente.

Je détestais qu'on doute de moi.

-Réfléchissez y quelques heures ok. Je ne vous dit pas non, je vous demande d'y méditer. Nous avons un protocole à suivre. Il me faut l'avis de celui qui s'occupe de ce patient. Si vous n'avez pas changer d'idée, revenez me voir. Je vous accueillerais à bras ouvert et nous pourrons continuer cette discussion et je vous dicterais les formalités d'usage et ce qui va se passer par la suite car, il y aura tout de même un certain suivit. Mon collègue sera là aussi.

Il me tendit la main.

-Cela fait-il votre bonheur ?

Je croisai les bras plutôt que de lui serrer la main.

-Non... Désolé, ça ne fait pas mon bonheur.

Il baissa la main et semblait même pas surpris.

-Vous savez, je pourrais vous retourner la question... Pourquoi lui ? Ne me faite pas accroire que son cas vous importe tant que ça, parce que je suis certaine que si je vous demandais la couleur de ses yeux vous ne sauriez le dire. Vous ne connaissez que ce que vous avez crée, vous ne savez pas pourquoi il est ainsi, ni qu'est ce qui déclanche la venue de Billy, vous ne savez pas que Marshall est quelqu'un de bien qui demande juste à être entendu, respecté et aimé comme tout être humain... Moi en 36 heures j'ai su ce que vos i doué colègue, n'ont pas su trouver depuis son admission.

Je secouai la tête.

-Vous avez le droit de croire que je m'avance sur un coup de tête et que je ne suis qu'une simple intuition, mais tout comme vous m'avez dit, vous ne savez rien de moi. Pas plus que vous en savez sur lui. On a tous nos lots d'erreur. Je vous l'accorde Marshall et Billy ont des erreurs monstrueuse sur lesquels ont ne peut pas revenir, mais j'ai vu qui il est réellement et j'ai pas peur. Peu-être est-ce de l'inconcience ou de l'insoussiance, mais je vais suivre mon instinc. Si malheur arrive, vous me direz que vous m'avez prévenu et je m'inclinerai, mais je rester persuadé que c'est moi qui vous prouverai que vous aviez tors M.Hanson.

Je me levai de ma chaise.

-Je ne suis pas bête, j'ai pesé le pour et le contre et je veux faire sortir Marshall Wade de votre centre. Je l'emmenerai tout les jours pour qu'il voit son psychologue s'il le faut, je ferai toute les démarches nécessaire.J'accepterai les suivis à domicile, je me plierai à toute les conditions du moment que Marshall sort.

J'étais bel et bien déterminé.

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Donovan Hanson

avatar


✖ Messages : 57
✖ Date de naissance : 27/07/1967
✖ Bougies : 50
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Mar 24 Avr - 16:46

Elle croisa les bras, déterminer.

Non... Désolé, ça ne fait pas mon bonheur.

Je baissais la main, aucunement surpris. Je rivais mon regard au sien.

Il serait plaisant de vous voir démontrer la même détermination à nous défendre lorsque le temps se présente très chère.

Elle partit alors, d'un grand monologue. Je retournais mon écran vers moi et j'envoyais quelques é-mail au Docteur Scott. J'eus réponse rapidement puis, je répondis à nouveau pendant que Mademoiselle parlait. Je l'écoutais distraitement. Comprenant entre les lignes.

Vous savez, je pourrais vous retourner la question... Pourquoi lui ? Ne me faite pas accroire que son cas vous importe tant que ça, parce que je suis certaine que si je vous demandais la couleur de ses yeux vous ne sauriez le dire. Vous ne connaissez que ce que vous avez crée, vous ne savez pas pourquoi il est ainsi, ni qu'est ce qui déclanche la venue de Billy, vous ne savez pas que Marshall est quelqu'un de bien qui demande juste à être entendu, respecté et aimé comme tout être humain... Moi en 36 heures j'ai su ce que vos i doué colègue, n'ont pas su trouver depuis son admission. Vous avez le droit de croire que je m'avance sur un coup de tête et que je ne suis qu'une simple intuition, mais tout comme vous m'avez dit, vous ne savez rien de moi. Pas plus que vous en savez sur lui. On a tous nos lots d'erreur. Je vous l'accorde Marshall et Billy ont des erreurs monstrueuse sur lesquels ont ne peut pas revenir, mais j'ai vu qui il est réellement et j'ai pas peur. Peu-être est-ce de l'inconcience ou de l'insoussiance, mais je vais suivre mon instinc. Si malheur arrive, vous me direz que vous m'avez prévenu et je m'inclinerai, mais je rester persuadé que c'est moi qui vous prouverai que vous aviez tors M.Hanson.


C'est moi, ou bien cette jeune impertinente osait m'attaquer personnellement ? Elle se leva ensuite de sa chaise.

Je ne suis pas bête, j'ai pesé le pour et le contre et je veux faire sortir Marshall Wade de votre centre. Je l'emmenerai tout les jours pour qu'il voit son psychologue s'il le faut, je ferai toute les démarches nécessaire.J'accepterai les suivis à domicile, je me plierai à toute les conditions du moment que Marshall sort.

Je soupirais de découragement et lui répondit on ne peut plus sèchement et clairement.

Ouvrez bien grand vos charmantes oreilles Mademoiselle Steinfeilds. Je connais Monsieur Wade bien plus que vous pouvez le croire. Billy et Marshall. Vous ne connaissez que Marshall. Je me fou complètement de ce que vous pensez savoir de lui. Vous vous dites, il n'a démontré aucune violence et blah blah blah pendant un maigre 36 heures.

Je m'avançais légèrement et rivais mon regard vers elle, je commençais à perdre patience et tout ça devenait de l'enfantillage minable.

Avez vous seulement remarquer très chère que Mr. Wade n'est violent qu'en présence d'homme ?

Je la vit sursauter et comme elle vint pour répondre, je lui coupait brusquement la parole.

J'ai pas finis alors, taisez vous. Bien sur, non vous avez rien remarquer de ça. Qu'avez vous fais pendants 36 heures, vous êtes rester cloitrés chez vous où dans les endroits peu peuplé où il y à très peu d'homme ? Est-ce que je me trompe ? Évidemment, non...

Ayant un petit sourire en coin, je continuais.

Que vous le vouliez où non, Billy est là. Vous ne pouvez le contrôler. Il est violent, très violent, voir même dangereux. Le garderez vous cloitrez toute sa vie ? Êtes-vous réellement prête avec le fait de le voir un jour où l'autre essayer de tuer un homme lorsque celui-ci, le regardera un peu trop longtemps ? C'est pas de vous, qu'on parle ici, mais, de lui. Sait-il lui même se contrôler où lui faut-il sans cesse une nounou ?

Je me calmais à nouveau.

Avez vous seulement remarquer le comportement de ce cher Mr Wade en publique ? Il regarde toujours par terre, il est timide à l'extrême. Il n'affronte aucunement la réalité. Est-t-il seulement prêt à sortir d'ici croyez vous ?

Elle confirma en colère.

Bien, c'est ce que l'on va voir, sans vous, très chère, le Dr. Scott se présentera sous peu avec ce cher Mr. Wade et ils passerons tout deux en sale d'interrogation avec deux gardes. Au cas où. Je le connais bien plus que vous pouvez ne le croire. On va voir, si, lui même, se sens prêt. Lui avez vous seulement demander, j'en doute. Arrêtez d'être égoïste et de vouloir bien paraître car, c'est lui-même qui le décidera car, nous verrons sous peu s'il est capable de ce contrôler. En tant que Marshall et ... Billy car, croyez-le, vous allons le vérifier, vous en serez témoins mais, ne serez pas présente par contre.

Recevant finalement la confirmation de présence du Dr Scott, j'ajoutais finalement.

Et .. contrairement à ce que vous semblez croire, je vous connais assez bien et pour votre information, je connais votre paternel. Ensuite, sachez que, j'ai à COEUR tout le bien-être de mes patients et surtout, celui de la société.

Doucement, je terminais...

Que vous le vouliez de tout votre coeur, nous avons quand même un protocole à suivre et je ne risquerais pas mes droits de pratique pour votre bon plaisir. Mr. Wade sortira de cet établissement seulement si JE le juge apte à réintégrer la société et non selon votre bon vouloir. Cela peut prendre un certain temps... Que vous le vouliez ou non. Je vous accorde déjà plus que je ne le peut habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 30
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Jeu 26 Avr - 14:02

Lorsque M.Hanson me demanda si sa proposition me plaisait, je lui exprimai clairement mon mécontentement.Je voulais faire sortir Marshall un point c'est tout. J'allais pas changer d'avis. Il soupira d'exaspération.

-Ouvrez bien grand vos charmantes oreilles Mademoiselle Steinfeilds. Je connais Monsieur Wade bien plus que vous pouvez le croire. Billy et Marshall. Vous ne connaissez que Marshall. Je me fou complètement de ce que vous pensez savoir de lui. Vous vous dites, il n'a démontré aucune violence et blah blah blah pendant un maigre 36 heures.

Il s'avança vers moi ce qui eut pour réflexe de me faire reculer.

-Avez vous seulement remarquer très chère que Mr. Wade n'est violent qu'en présence d'homme ?

Je restai un peu surprise, mais hochai la tête très légèrement. J'allais prendre la parole pour me défendre, mais il leva la main pour m'en empêcher.

-J'ai pas finis alors, taisez vous. Bien sur, non vous avez rien remarquer de ça. Qu'avez vous fais pendants 36 heures, vous êtes rester cloitrés chez vous où dans les endroits peu peuplé où il y à très peu d'homme ? Est-ce que je me trompe ? Évidemment, non...

Plus ou moins. Au restaurant y avait quand même autant d'homme que de femme et avec Remy à la maison ça avait pas été très joyeux et pourtant on s'en était bien tiré, mais bref.

-Que vous le vouliez où non, Billy est là. Vous ne pouvez le contrôler. Il est violent, très violent, voir même dangereux. Le garderez vous cloitrez toute sa vie ? Êtes-vous réellement prête avec le fait de le voir un jour où l'autre essayer de tuer un homme lorsque celui-ci, le regardera un peu trop longtemps ? C'est pas de vous, qu'on parle ici, mais, de lui. Sait-il lui même se contrôler où lui faut-il sans cesse une nounou ?

J'avais peur, parce que je voyais son idée se former. Il voulait pas me laisser le sortir d'ici et en même temps je me demandais s'il avait raison.

-Avez vous seulement remarquer le comportement de ce cher Mr Wade en publique ? Il regarde toujours par terre, il est timide à l'extrême. Il n'affronte aucunement la réalité. Est-t-il seulement prêt à sortir d'ici croyez vous ?

J'affirmai.

-Mais oui il l'est... Vous voulez même pas lui laissez une chance, merde à la fin !!! dis-je quelques peu colérique.

-Bien, c'est ce que l'on va voir, sans vous, très chère, le Dr. Scott se présentera sous peu avec ce cher Mr. Wade et ils passerons tout deux en sale d'interrogation avec deux gardes. Au cas où. Je le connais bien plus que vous pouvez ne le croire. On va voir, si, lui même, se sens prêt. Lui avez vous seulement demander, j'en doute. Arrêtez d'être égoïste et de vouloir bien paraître car, c'est lui-même qui le décidera car, nous verrons sous peu s'il est capable de ce contrôler. En tant que Marshall et ... Billy car, croyez-le, vous allons le vérifier, vous en serez témoins mais, ne serez pas présente par contre.Et .. contrairement à ce que vous semblez croire, je vous connais assez bien et pour votre information, je connais votre paternel. Ensuite, sachez que, j'ai à COEUR tout le bien-être de mes patients et surtout, celui de la société.

La j'avais envie de rire. Mon père ne me connaissait même pas lui-même, comment pouvait-il oser croire me connaitre avec cette référence.

-Que vous le vouliez de tout votre coeur, nous avons quand même un protocole à suivre et je ne risquerais pas mes droits de pratique pour votre bon plaisir. Mr. Wade sortira de cet établissement seulement si JE le juge apte à réintégrer la société et non selon votre bon vouloir. Cela peut prendre un certain temps... Que vous le vouliez ou non. Je vous accorde déjà plus que je ne le peut habituellement.

Je grognai légèrement et me passai la main dans les cheveux.

-D'accord allez-y je ne bouge pas d'ici au risque de devoir camper dans votre bureau, mais je veux une réponse précise avant de quitter cet établissement !

Je croisai les bras.

-Ne croyez pas que je sois qu'une jeune écervellée capricieuse.Je fais pas ça pour vous embêter même si je sais que c'est le cas.Vous avez à coeur la société c'est très bien, mais moi c'est lui que j'ai à coeur donc il a encore plus de place. Faite ce que vous avez à faire, je vous demande seulement de considérer les progrès qu'il a eut en étant avec moi.

HS:Tu peux aller chercher Wade je suivrai votre post et quand tu seras près tu me le diras Roman ne postera pas.Si t'a besoin d'un doc... Prend un fictif

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Donovan Hanson

avatar


✖ Messages : 57
✖ Date de naissance : 27/07/1967
✖ Bougies : 50
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît. Mer 2 Mai - 21:27

Elle grogna légèrement. De surprise sous cet affront, je plissais les yeux et les braquaient sur elle. Elle se passa la main dans les cheveux.

D'accord allez-y je ne bouge pas d'ici au risque de devoir camper dans votre bureau, mais je veux une réponse précise avant de quitter cet établissement !

Comme une gamine reine, elle croisa les bras ensuite. Je lâchais un simple soupir de découragement face à ce comportement indigne d'une femme de cet âge.

Ne croyez pas que je sois qu'une jeune écervellée capricieuse.Je fais pas ça pour vous embêter même si je sais que c'est le cas.Vous avez à coeur la société c'est très bien, mais moi c'est lui que j'ai à coeur donc il a encore plus de place. Faite ce que vous avez à faire, je vous demande seulement de considérer les progrès qu'il a eut en étant avec moi.

Pianotant des doigts sur mon bureau, j'eus un nouveau soupir en pinçant les lèvres.

D'accord, très chère. Je ne crois rien de vous et ne fait point de supposition. Je ne fais que ... constater. J'ai un regard perçant c'est tout.

Je me relevais lentement, refermant l'écran de mon ordinateur. Je savais qu'elle était petite curieuse. Je n'avais pourtant rien à craindre car, mon ordinateur démarrai seulement avec mon empreinte digitale. C'était une petite merveille de technologie des temps moderne et probablement futuriste dans bien des cas. Fronçant les sourcils, j'eus un sourire en coin conciliant.

Mais non, que dites vous. Vous ne m'embêter pas du tout Mademoiselle. Même que, vous m'avez changer les idées et je vous en suis gréer.

Dr. Scott n'avais pas répondu à mes messages, je lui avait fortement recommander une journée de vacance, sans solde. Non sans grogner. J'allais donc faire autrement. Je repoussais doucement ma chaise à sa place puis, faisant le tour de mon bureau, j'intimai à Mademoiselle Steinfields.

Je ferais mon possible mais, je ne vous promets absolument rien. Attendez ici, je vais vous envoyer un collègue pendant que moi-même, je vais rencontrer ce cher Monsieur Wade.

Ayant oublier un petit truc, je retournais sur mes pas et appuyait sur un bouton qui était sous mon bureau. Le grand miroir qui composait mon mur sur la droite de la pièce devint soudain transparent et nous dévoila Monsieur Scott et Monsieur Wade en pleine discussion. Levant les yeux, je fis un petit clin d'oeil à Mademoiselle Steinfields en murmurant, conspirateur.

Je vous saurais obliger de garder ce petit secret pour vous très chère. Dans un endroit comme celui-ci, il vaux toujours mieux avoir à l'oeil autant le personnel que les patients et vous me comprendrez.

Un mince sourire aux lèvres, je sortis de mon bureau tout en refermant la porte doucement. Dans tout les bureaux, il y avait une caméra cacher ainsi que des micros et mon ordinateur, enregistrait le tout dans un compartiment secret de sa mémoire. De temps à autres, je visionnais quelques trucs bien intéressant qui se passait dans mon hôpital. Tel, un de mes gardes faisant ... dodo ... en secret avec une de mes infirmières très ... sexy. D'autre trucs beaucoup plus osés dont je passerais les détails vulgaires. Je savais tout ce qui se passait entre ces murs. Tout, tout et tout. Bifurquant vers la droite. J'ouvris la porte de Dr. Scott sans avertissement. Avait-il seulement prit ses messages ? Je n'en savais absolument rien. Mais disons seulement qu'avec cette journée sans solde, il ruminerait peut-être, avec chance, quelques trucs complètement ... illégaux. Toutefois, il ne devait pas savoir que moi, je savais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: M.Hanson aidez moi s'il vous plaît.

Revenir en haut Aller en bas

M.Hanson aidez moi s'il vous plaît.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)
» SOS amitié s'vous plaît [PV]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Le Centre :: Bureaux de la direction-
Sauter vers: