Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Je t'aime pas ... mais reste !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Haylee Summers

avatar
Bitch please... I'M FABULOUS


✖ Messages : 56
✖ Date de naissance : 06/05/1983
✖ Bougies : 35
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Je t'aime pas ... mais reste !!! Mer 11 Avr - 23:53

Après s'être payer une chaude baise sensuel dans la chambre , je promenai mes doigts sur son torse parfait et lui dit qu'avoir su qu'il était un amant aussi exquis, j'aurais surement essayer avant.

-Tu donne pas ta place toi non plus, je dois dire. J'adore ta façon d'être dans tout ce que j'ai vu de toi jusqu'à ce moment.

Je ne rajoutai rien à ça et me levai en lui tirant la main, puis je l'entrainai sous la douche.

-Comment fait tu pour être si langoureuse dans tout les mouvements que tu peux faire ?

Je me retournai l'espace d'un oeillade et d'un sourire narquois et continuai mon chemin vers la salle de bain.

-C'est mon truc juste à moi ça.

Nous filâmes sous l'eau où l'envie subite de recommencer une chaude partie de jambe en l'air me pris soudainement.Je caressai avidement son sexe en lui faisant part de mes intentions.

-T'a rien vu encore ...

Je haussai un sourcil interrogatrice et il m'attira contre lui, ce qui me fit légèrement rire.Il me releva et je passai mes jambes autour de sa taille, j'allais directement faire en sorte qu'il entre en moi, mais il me maintenat fermement contre lui, puis approcha sa bouche de mon oreille pour murmurer.

-Dit moi petite lionne, est tu flexible et aime tu les sensations fortes ?

Je plissai légèrement les yeux, cherchant où il voulait en venir exactement.

-Glisse ses exquises longues jambes sur mes épaules et pend toi mollement à mon cou ma jolie.

Il me soutena n'ayant même pas l'air de forcer un peu. Je connaissais bien son dossier, mais comme ça, c'était grave impressionnant.

-Fait moi confiance ma belle ... Je ne t'échapperai pas ...

J'eus un petit rire.

-Je sais ...Thor !

C'était le surnom que le staff du centre lui donnait à son insu. C'était plutôt glorieux en fait.

-Ce sera une première pour toi j'en suis certain...

Effectivement, surtout vu ma grandeur c'était pas le genre de position qu'on me proposait tout les jours et j'aimais bien ça en fait. Il m'embrassa doucement et me descendit d'un cran pour me pénétrer, ce qui m'arracha un cri de plaisir et de surprise, soyons franc. Il me fit aller et venir sur son membre en érection. Je crois que malgré le nombre d'homme avec qui j'avais eu des relations, aucun ne m'avait fait jouir à ce point. Il me déplaça pour me regarder dans les yeux, mais pour ma part je cherchais mon souffle et me tortillais légèrement pour faire au moins diminuer cette pression sur mon point orgasmique, parce que niveau intensité, c'était à fond de train. Je ne comptais plus les fois ou il me fit jouir carrément. Il me retourna, plaquant mon dos contre son torse, mes fesses au creux de ses mains. Il me mordilla la nuque, me faisant frissonner avant de recommencer. Bordel cet homme était inépuisable... Je poussai quelque jurons et lui demandai même d'en finir. C'était terriblement bon, mais j'en pouvait plus. Mon coeur s'emballait et mon souffle ... disparu. Je tentais de me retenir de crier et de jouir à répétition, mais en vain. Après encore un moment qui me paru une éternité je le senti finalement jouir en moi en même temps que ma dernière fois. Il me déposa au sol, mais je m'accrochai après lui, ayant peur que mes jambes ne supporte pas le choc. L'eau de la douche était devenue glacial et je frissonnais comme une damnée.

-Oh mon dieu...Putain de bordel de merde... dis-je à voix basse.

Je savais plus trop si c'était le froid de l'eau ou la faiblesse de mes muscles qui faisait en sorte que mes jambes tremblent autant.

-Non ... le bon dieu n'a rien à voir la dedans. Je suis une créature de la nuit, comme je te l'ai dit plus tôt.

Il plaqua ses mains à mes hanches pour me plaquer contre lui et me tourna la tête pour m'embrasser. Baiser au quel je mis un peu plus d'ardeur que d'habitude, mais j'allais mettre ça sur la faute de l'après-baise.

-C'était tout simplement merveilleux tu sais...

Je lui fis un demi-sourire.

-Je sais ... Je fais souvent cet effet.

Je me lavai en vitesse en fait surtout le bas du corps, ne supportant pas le froid de l'eau. Nous sortîmes de la douche, je sentais mes muscles tressauter et mes dents qui claquaient ensemble. Il me serra contre lui. Je ne bougeai pas lui volant un peu de chaleur, puis doucement les tremblements cessèrent.

-Je suis habituer à l'eau froide... je vais te réchauffer un peu.

Je ne dit rien et fermai simplement les yeux. C'était pas si mal de pas foutre l'homme à la porte dans le délai habituel de dix minutes.Il me lâcha en enroulant la serviette autour de lui et je passai mon peignoir accroché au mur.

-Va falloir faire chauffer le souper à nouveau je crois ... Les pizzas doivent être plus froide que l'eau de la douche, mais, après tout ça, elles vont être excellente.

Je le fixai sans rien dire et sans expression, puis je sorti de la salle de bain en direction de la cuisine. Je me passai la main dans les cheveux en soupirant, puis je mis à nouveau les pizzas à réchauffer. Jonathan s'avança et pris place à table, puis une prête, je sorti les pizza et les apportai à table. Avant même qu'il ne puisse dire quoi que ce soi je pris directement la parole.

-Je veux que ce soit clair ... C'était purement sexuel... Tu manges et tu prends tes fringues et tu te sauves...

C'était non négociable donc rien à dire. Je pris une pointe de pizza dans la quel je mordis avec appétit. Nous mangeâmes presque en silence, un petit mot ici et là, mais sans plus. Je débarrassai ensuite la table et m'adossai au mur en croisant les bras. Je le regardai s'habiller et comme il mit la main sur la poignée, je m'avançai de deux pas.

-Attends !!!

Il se tourna vers moi.

-Disons que le petit déjeuner était compris, dis-je avec un sourire narquois.

Qu'est ce que je foutais là ?

-Tu veux bien passer la nuit ? J'ai envie de mater un film d'horreur et c'est uniquement parce que ça me prendra quelqu'un avec un corps de dieu pour me rassuré... Te méprends pas ça n'a rien à voir avec toi.

Je lui souris. J'allais surement pas lui dire "Je passe du bon temps avec toi, reste j'ai pas envie que tu partes ... " . Juste d'y penser j'en riais.

-Mais demain on prend chacun nos voitures pour se rendre au boulot et au maximum,on c'est croisé à l'épicerie point barre ... C'est clair ?

Hors de question qu'on m'étiquette, fille casé... J'avais une réputation à tenir moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Je t'aime pas ... mais reste !!! Jeu 12 Avr - 16:56

Elle me fixa totalement sans expression, en silence, puis elle sortit de la salle de bain sans rien ajouter. J'en avais pas besoin en réalité. La serviette autour de la taille, je me mit en quête de mes vêtements et me revêtis. L'odeur de pizza revint assez rapidement dans le logement. Retournant finalement vers la cuisine, je m'assied à table en me passant une main dans les cheveux distraitement et d'un geste lent. Haylee apporta les pizza et avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, elle dit sans équivoque et très sérieusement.

Je veux que ce soit clair ... C'était purement sexuel... Tu manges et tu prends tes fringues et tu te sauves...

Je relevai les yeux vers elle avec un demi sourire et je levais les bras en signe de soumission avec désinvolture.

T'en fait pas femme de premier choix, j'avais pas l'intention de coller ici de toute façon car, je me doutais bien que tu l'avais prévus depuis le début.

Nous prîmes ensuite une pointe de pizza et nous mîmes à manger pratiquement en silence. Un silence plutôt lourd et léger à la fois où nous ajoutions quelques mots de temps à autre quand il était trop pesant. Je regardais ensuite Haylee débarrasser la table dans un silence de mort puis, elle s'adossa au mur tout en croisant ses bras. Même de cette façon, elle était terriblement sexy.

Bordel, comment tu fais... vraiment ... tu es un mystère...

Je me relevai puis, me dirigeais vers la porte sans aucun mot et sans me détourner. Ça avait été une aventure assez incroyable en soi. Ni vue, ni connue. C'était comme un rêve éveillé. Très étrange comme histoire. Je mis mon veston puis mes soulier ensuite et quand je posais la main sur la poignée pour sortir et disparaître, j'entendis.

Attends !!!

Je me retournais lentement, me doutant qu'elle me tendrais un bout de papier avec son numéro de téléphone. Elle devait avoir le mien puisqu'elle travaillait au centre mais, c'était une femme alors, elle aimerait surement que je reprennes contact le premier. Elles aimaient bien se sentir désirée. Enfin, je parle pour rien dire puisque tout ça, c'était des souvenirs du temps de ma jeunesse. Peut-être que les femmes avaient bien changées mais, j'avais de forte raison d'en douter. Quoi que celle-ci était ... peu commune.

Elle me lança avec un petit sourire narquois et un air tout à fait charmeur.

Disons que le petit déjeuner était compris.

J'eus un petit sourire désinvolte. Elle venait de me surprendre un peu plus. Je lâchais la poignée de porte, puisqu'elle semblait ne pas en avoir finis encore.

Tu veux bien passer la nuit ? J'ai envie de mater un film d'horreur et c'est uniquement parce que ça me prendra quelqu'un avec un corps de dieu pour me rassuré... Te méprends pas ça n'a rien à voir avec toi.

Elle me sourit. De mon côté, je retins un rire narquois rapidement. Qu'est-ce qu'elle était étrange cette femme. Son cerveau devait fonctionner toujours à 200 %. J'acquis finalement de la tête légèrement.

Donc, en plus d'être ta petite pute, t'aimerais que je sois ton escorte pour cette nuit ? Mais, avec plaisir femme de premier choix.

C'était plus fort que moi, j'avais évacuer cette petite pique. Pourtant, j'avais dit le tout avec un sourire sincère car, ça me faisait réellement plaisir qu'elle me l'ai demander. Elle était d'agréable compagnie. Ne parlant pas pour rien dire. Parfois, j'entrevoyais même cette femme sous la carapace qu'elle semblait prendre. Un sourire par ci, un autre pas là. Ce que j'arrivais à voir de cette autre femme était magnifique. Je pris sur moi, qu'un jour, je briserais ce bouclier d'indifférence qu'elle porte. La femme bouclier et froide, revint très rapidement.

Mais demain on prend chacun nos voitures pour se rendre au boulot et au maximum,on c'est croisé à l'épicerie point barre ... C'est clair ?

Ayant un petit sourire sincère, j'ajoutai lentement d'une voix suave.

Le premier est gratuit ... Je t'assure, personne n'en saura jamais rien. Se sera, ton petit secret... Mais, tu peux me le dire si ... t'a honte de moi. Je comprendrais tu sais ...

J'avais dit ça sans réellement attendre aucune réponse. J'aimais bien la faire parler. Enlevant à nouveau mon veston, je l'accrochai à la même place puis, j'enlevais mes soulier encore une fois. Accrochant mon regard au sien, je remarquais rapidement.

Je sais que tu dois t'en contre foutre royalement mais, c'est très beau ici. Ça me change un peu de cette foutue chambre capitonnée...

Faisant quelques pas vers elle, je demandais avec désinvolture.

Justement, l'autre jour, j'ai vu des séquences d'un film qui me semble assez effrayant. Smiley, ça te dirais que j'aille le louer ?

Je restais face à elle, sans réellement trop m'approcher, je ne savais pas trop ce qu'elle voulait en réalité. Les mains dans les poches, je haussais un sourcil.

Prendre une petite marche jusqu'au vidéo ça te dirais ou bien, c'est un peu trop publique à ton goût ...

Je pris une petite pause de quelques secondes et ajoutai.

T'inquiète, t'aura pas à me porter et puis, personne ne saura rien, je vais être à deux pas de toi minimum. Seulement pour prendre l'air un peu. La soirée est fraiche dehors et le vidéo n'est pas si loin ... Alors, t'en pense quoi ?

Avec une petite teinte sournoise dans la voix j'ajoutai à nouveau.

Puis, ça ne ferait pas de tort à tes belles grandes cuisses ... j'ai cru remarquer une petite faiblesse un peu plus tôt.... Je dis ça comme ça remarque... c'est à toi de voir.

Restant debout devant elle avec un petit sourire désinvolte, j'attendis pour voir ce qu'elle dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haylee Summers

avatar
Bitch please... I'M FABULOUS


✖ Messages : 56
✖ Date de naissance : 06/05/1983
✖ Bougies : 35
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Je t'aime pas ... mais reste !!! Ven 13 Avr - 0:39

J'avais dit à Jo' de foutre le camp après sa pizza et je restai adossé au mur avec l'envie folle de le retenir, mais sans vouloir lui dire. Pile au moment où il allait franchir la porte, je lui dit d'attendre. Je lui sorti un truc trop chelou comme quoi j'avais besoin d'un homme imposant comme un dieu pour me réconforter pendant que j'allais mater un film d'horreur. C'était n'importe quoi, j'avais même pas la frousse de ce genre de film.

-Donc, en plus d'être ta petite pute, t'aimerais que je sois ton escorte pour cette nuit ? Mais, avec plaisir femme de premier choix.

Je haussai un sourcil avec un air un peu arrogante.

-Totalement ! Mais tu te fais aussi totalement arnaqué, parce que je te filerai pas un rond.

Je m'arrangeai pour être très clair et lui dire que demain matin c'était chacun pour soi en se rendant au boulot et que au max' on c'était croisé au super-marché. Hors de question qu'on fasse qu'allusion au fait que je pouvais être avec quelqu'un toute une nuit. Il me fit un léger sourire au quel je fondis intérieurement, mais resta de marbre extérieurement.

-Le premier est gratuit ... Je t'assure, personne n'en saura jamais rien. Se sera, ton petit secret... Mais, tu peux me le dire si ... t'a honte de moi. Je comprendrais tu sais ...

Je pris un air faussement d'accord.

-Ça va de soit, t'es moche comme un rat mort et en aucun cas je m'afficherais en ta présence.

L'ironnie pointait énormément dans mes propos. Il retira son veston et ses pompes, puis il me fixa.

-Je sais que tu dois t'en contre foutre royalement mais, c'est très beau ici. Ça me change un peu de cette foutue chambre capitonnée...

Je fis un signe de tête complètement désinvolte et me dirigeai vers le canapé.

-T'a raison, je m'en fou complètement. Je compte pas rester ici pour l'éternité. Je purge ma peine et je retourne à Dillon ilico presto.

J'avais rien à ciré de se logement de princesse de ville. D'ailleurs c'était ma mère qui avait tenu à ce que je vive comme les grandes de la ville.

-Justement, l'autre jour, j'ai vu des séquences d'un film qui me semble assez effrayant. Smiley, ça te dirais que j'aille le louer ?

Je haussai les épaules et me relevai pour aller à la cuisine. Je me pris un soda et lui en tendit un, puis il fit quelques pas vers moi. Il enfonça ses mains dans ses poches et haussa un sourcil. Je l'interrogeai du regard.

-Prendre une petite marche jusqu'au vidéo ça te dirais ou bien, c'est un peu trop publique à ton goût ...

Je lui fis un sourire narquois.

-T'inquiète, t'aura pas à me porter et puis, personne ne saura rien, je vais être à deux pas de toi minimum. Seulement pour prendre l'air un peu. La soirée est fraiche dehors et le vidéo n'est pas si loin ... Alors, t'en pense quoi ?

Je le regardai un instant et effaçant subitement mon sourire je lui fis une réponse courte et clair.

-Non!

Il resta debout devant moi.

-Puis, ça ne ferait pas de tort à tes belles grandes cuisses ... j'ai cru remarquer une petite faiblesse un peu plus tôt.... Je dis ça comme ça remarque... c'est à toi de voir.

Je glissai une main sur sa joue et fit mine de vouloir l'embrasser, mais le contourner au tout dernier moment et retournai sur mon canapé. Je me couchai sur le dos m'appuyant sur mes coudes pour me redraissir suffisament pour le regarder par dessus le dossier et allongeai une de mes jambes.

-Ta raison... Mes très belles et pas seulement belles, grandes cuisses, ont une faiblesse, mais c'est de TA faute.

Je me mis à genou sur le canapé et lui souris.

-Puis ce MAGNIFIQUE derrière va rester scotcher sur ce divan, dis-je en me claquant une fesse.

Je me retournai et me mis face à la télévision.

-SI tu tiens à prendre une marche, je te retiens pas, mais la porte sera vérrouiller à ton retour. Faut pas me faire hésiter. Sinon viens scotcher tes fesses ici. Je paie pas pour la télévision à la carte pour rien. Plus besoin d'aller au vidéo c'est lui qui vient à moi.

J'ouvris le téléviseur avec la télécommande et il s'installa à côté de moi. Je pris mes aises sans demander la permission et posai ma tête sur ses genoux. Je zappai quelques chaines avant de tomber sur " Saw ".

-Ah tiens... C'est bien ça ! Je l'ai déjà vu, donc disons que c'est moi qui reste pour te rassurer.

Je regardai une partie du film en baillant à quelque reprise. C'était plutôt nul finalement sauf le coup du tordeur où je pouffai carrément de rire avant d'éteindre subitement la télévision. Je me levai et regardai Jonathan.

-Est-ce que ma pute,escorte accepterait de servir de doudou aussi ? C'est un traumatisme du à l'enfance et je dors mal sans doudou.

Je me mordais les joues pour pas rire. C'était quand même fou, le nombre d'excuses bidon que je pouvais avoir en réserve.

-Tu connais le chemin de la chambre... Si t'en dix minutes,j'ai pas ton joli cul de course sous la couverture, je te fou dehors !!!

Je lui souris et parti directement à ma chambre. Je me déshabillai totalement en entrai sous la couette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Je t'aime pas ... mais reste !!! Sam 14 Avr - 13:56

Elle étira le bras et passa une main lentement sur ma joue et vint m'embrasser mais, au tout dernier moment, elle se destitua, me contourna et retourna s'étendre langoureusement sur le canapé. Se redressant juste pour que je lui voit le visage, elle glissa une de ses cuisses sur le dossier.

Ta raison... Mes très belles et pas seulement belles, grandes cuisses, ont une faiblesse, mais c'est de TA faute.

Je roulais des yeux énormément avec un petit sourire navrant. Elle se redressa ensuite et plaça son beau cul en évidence puis, elle me souris volontairement.

Puis ce MAGNIFIQUE derrière va rester scotcher sur ce divan,

Finit-elle en s'envoyant une bonne claque bien retentissante. J'éclatais de rire, c'était trop.

Madame possède un égo gros comme le ciel à ce que je constate. Très drôle.

J'aimais bien en fait. Je la trouvait somme toute très charmante et elle n'avait pas froid aux yeux. Elle savait ce qu'elle voulait et ce qui était le mieux pour elle. C'était une femme qui ne se laissait pas marcher sur la tête. Elle savait ce qu'elle valait. Elle me donna encore plus raison lorsqu'elle se retourna vers la télé en déclarant fortement, tout en m'ignorant totalement.

SI tu tiens à prendre une marche, je te retiens pas, mais la porte sera vérrouiller à ton retour. Faut pas me faire hésiter. Sinon viens scotcher tes fesses ici. Je paie pas pour la télévision à la carte pour rien. Plus besoin d'aller au vidéo c'est lui qui vient à moi.

Ouvrant les yeux de surprise, je me dirigeais vers le canapé et allait m'assoir. Prenant ses aises comme à son habitude, elle s'affala carrément sur mes cuisses, zappant déjà les canaux comme une forcenée. C'était bien une femme. Jouant distraitement du bout des doigts dans ses cheveux tout emmêler et soyeux, je murmurais distraitement.

Vive Indigo ... Ça renferme tout le monde dans leur jolie trou. Pas mal comme internet et puis, pour le verrouillage de ta porte, j'ai plus à craindre ...

Je lâchais un petit rire macabre.

Tu m'a invité une fois alors, je peux entrer quand bon me semblera à l'avenir.

C'était pas une porte qui m'empêcherait véritablement et elle devait le savoir mais, j'étais pas homme à faire ça non plus. Je parlais pour déconner un peu.

Elle s'arrêta soudainement sur un canaux et dit.

Ah tiens... C'est bien ça ! Je l'ai déjà vu, donc disons que c'est moi qui reste pour te rassurer.

Regardant attentivement le film, je pouffais de rire.

Mais, tu veux rire, c'est tellement de la merde comme film et les effets spéciaux date du temps des néendertales.

Quoi que, je fis semblant d'avoir l'air tendus et de sursauter légèrement. Pour embarquer dans son jeu. Je verrais bien sa façon de me rassurer, ce devait être ... agréable. Nous regardâmes le film pendant quelques instants, lui jouant distraitement dans les cheveux en silence. Quand nous arrivâmes à la scène où le mec était carrément dans la merde en se faisant tordre de partout, elle éclata de rire tout de suite avant d'éteindre la télévision. Je plissais les yeux. Elle se releva et me regarda.

Est-ce que ma pute,escorte accepterait de servir de doudou aussi ? C'est un traumatisme du à l'enfance et je dors mal sans doudou.

Levant les yeux doucement et lentement vers elle.

Ça me plairait énormément et puis, t'a l'air toute effrayée, je peux pas vraiment te laisser toute seule toute une nuit. Je vais aller m'occuper du monstre sous ton lit et je veillerais afin qu'il n'en ai pas d'autres qui en sorte.

Je me relevai avec un sourire franc.

Doudou, escorte, pute .... non, pas pute ... plutôt salope puisque je suis pas rémunérer pour mes services.

Visiblement, dans ses yeux, elle se tordait de rire. Je lui souris sincèrement. Elle ajouta.

Tu connais le chemin de la chambre... Si t'en dix minutes,j'ai pas ton joli cul de course sous la couverture, je te fou dehors !!!

Là, je ne me retint pas, j'éclatais d'un rire franc et guttural tout en la voyant filer langoureusement jusqu'à sa chambre. Haussant les épaules avec indifférence en revenant de mon fou rire, je me dirigeais vers la chambre et restait debout aux côtés du lit. Me déshabillant totalement, je restais là. Elle me demandait ce que je faisait en haussant les sourcils.

Tu sais que t'es une fille carrément étrange toi. Éclater d'un rire macabre à la scène la plus cruelle du film. Moi, j'ai eu mal pour le mec. Ça doit pas être plaisant du tout cette torture.

J'en était rendu au dernière secondes avant la fin du dix minutes et je filais rapidement sous les couvertures de tout mon long. Glissant un bras sous elle rapidement, je la rapprochait de moi d'un seul coup pour qu'elle se serve de moi comme doudou et qu'elle soit tout à son aise. Elle appuya la tête contre mon épaule. Je sentais son souffle chaud dans mon cou. Posant ma main sur ses côtes, je glissais l'autre derrière ma tête.

Tu sais comment je me sens là ? Je sais que tu t'en fou mais, je tiens à te le dire.

Je détournais la tête légèrement vers elle.

Je me sens terriblement privilégier car, je crois que j'ai la chance du gars le plus cocu de la terre d'être encore ici dans ton lit à cette heure.

Je posais un baiser dans son front tout en la serrant un peu plus contre moi.

T'inquiète pas, je t'embêterais pas de sentiments et de mots d'amour ridicule. J'ai jamais été comme ça et je commencerais pas ce soir.

Les gestes, remplaçaient amplement les mots. Et puis, je me doutait bien qu'elle m'aimait bien en fait. Elle semblait même un peu perdue dans ce qu'elle ressentait pour moi. Ça me plaisait terriblement d'être ici en fait. J'avais pas pour habitude de faire ce que j'avais fait ce soir mais, j'en était vraiment pas déçu. C'était une rencontre totalement intéressante. Sérieusement, je me retournais vers elle. Une idée sournoise à la tête.

Par contre, je suis pas fatigué ... et tu ne semble pas crever non plus.

Glissant mes doigts le long de ses côtes, je la sentait se raidir. Je lui envoyait alors un sourire tout sournois juste avant de commencer à la chatouiller dans les côtes. Elle cria de surprise et devint toute raide en riant. Elle me lança un regard noir et j'eus un petit rire sournois. Puis, se fut la guerre, une vraie tornade de couverture. C'était une petite furie cette femme. Totalement imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je t'aime pas ... mais reste !!!

Revenir en haut Aller en bas

Je t'aime pas ... mais reste !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Blue' || C'est pas que je ne t'aime pas, mais si tu prenait feu et que j'avais de l'eau, beh je la boirais
» La peur des autres peut-être un qualité , mais reste souvent un défaut ~ Nausicaa
» On s'aime pas,mais personne ne le sait [PV Sun]
» Archibald Milo de Baskerville ⚡︎ Je t'aime bien mais en cas de danger je te sacrifie direct !!
» Je ne te connais pas mais je t'aime déjà ! [feat Adrian Chevalier ♥]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Habitations :: Summers-
Sauter vers: