Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

rencontre avec Mr Wolfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: rencontre avec Mr Wolfe Mar 10 Avr - 19:17

Je m'étais levée tôt, j'avais rendez vous avec un type qui disait s'intéresser aux personnes comme moi, bon c'est vrai qu'au centre il y en avait pleins des personnes qui cherchaient à nous étudier, mais ils nous prenaient plus pour des rats de labo' qu'autre chose, c'est pour ça que j'étais curieuse de savoir ce que voulez vraiment Mr Wolfe. Je l'avais rencontré une semaine plus tôt, à la cafèt' du centre un peu par hasard, il m'avais tout de suite semblé de quelqu'un de posé, et après avoir échangé quelques mots il m'avait semblé que ses intensions étaient bonnes et qu'il ne nous prenaient pas pour des phénomènes de foire, puis j'étais assez curieuse de savoir pour quel raison les spéciaux l'intéressaient. J'enfilais un un gilet au dessus de mon débardeur, un jeans, mes basket montante et pris mon sac bandoulière avant de sortir de ma chambre, je passais devant la chambre Arnaud, je stoppa un instant hésitante, nous nous étions quitté en froid sur un malentendu, j'éprouvais le besoin de le voir pour lui expliquer qu'il se trompait... Mais je décidais de remettre ça à plus tard, quand je ne serais pas pressé par le temps. Je me dirigeait donc vers le bar St James où je devais rejoindre Mr Wolfe les écouteurs enfoncé dans les oreilles et sortis mon téléphone pour envoyer un texto à Arnaud. J'arrivais au bout d'une quinzaines de minutes.
Mon rendez vous était déjà là installé à une table, je le rejoignis.

Bonjour Mr Wolfe,
dis je en souriant et en lui tendant la main, serais je en retard?

Ou bien était il en avance, c'était surement ça, j'étais partis super tôt, je détestais être en retard. Je m'installais en face de lui et commanda un coca au serveur, je regardais l'endroit, c'était la première fois que je venais ici et j'étais agréablement surprise, j'adorais le design de l'endroit et le type dérrière le bar était sublime. ( pas besoin de vous dire qui c'est hein...) Je me retournais face à Mr Wolfe, il était très mince, mais avait des yeux magnifique, il avait un style plutôt classe, il faisait homme d'affaire.

Avant de commencer je pourrais vous poser une questions? J'enchainais sans lui laisser le temps de me répondre, Qu'est ce qui vous à poussé à vous intéresser aux gens comme moi?


LE serveur m'apporta ma boisson, je le remerciais d'un signe de tête pendant que mon interlocuteur me répondais.

D'accord, et de quel manière vont se dérouler vos recherches? Enfaite quel sera votre rôle et quel sera le mien? Parce que bon on fait déjà les souris de laboratoire pour le centre et nous charcuter ou nous faire passer des tas de test n'a jusque maintenant rien apporté.


Je posais peut-être trop de questions mais après tout ce mec je ne le connaissais pas, donc je voulais être un minimum rassuré sur la méthode de ses recherches, j'étais ok pour aider à comprendre et surtout m'aider à comprendre moi même ce phénomène, mais il y avait des limites quand même. Je dois avouer que Wolfe semblait être quelqu'un qui sait ce qu'il fait, ce qui me détendis un peu.
Je lui expliquais alors comment tout cela avait commencé, au moment où mes crises d'ado' avaient débuté et que je ne contrôler pas mes émotions, chaque fois que j'éprouver un fort sentiment, mon humeur déteignait sur le temps. Je lui parlais aussi des énormes tempêtes et des ouragan que j'avais provoqué et qui avait fait quelques victimes et blessé, je n'aimais pas vraiment en parler, cela me mettais mal à l'aise et la culpabilité m'envahissait.



//Hé oui va falloir que tu fasses avec ça! lol//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mer 11 Avr - 8:07


Je passais la plupart de mon temps au centre, à consulter les "analyses" de mes collègues. Ils n'étaient jusque-là arrivés qu'à de bien piètres résultats. Il fallait donc que je fasse tout moi-même et à ma manière. J'avais rencontré une demoiselle au Centre qui avait accepté de m'aider. Je lui avais proposé de se rencontrer en terrain neutre, en dehors du Centre, ce qui avait semblé lui convenir. Je m'étais préparé à l'avance. Je n'avais pas besoin de bloc-note ou de dictaphone pour enregistrer ses réponses, ma mémoire suffisait. Côté matériel, je n'avais donc rien à prévoir.
Je me réveillais avec une seconde d'avance sur le réveil, très exactement. Je me levais et me préparais un petit déjeuner rapide avant de prendre une douche. J'enfilais un costume propre, gris anthracite, avec une chemise blanche, pas de cravate, les deux derniers boutons ouverts. En une demi-heure j'étais prêt à partir. Je jetais un coup d'oeil par la fenêtre. Pas de pardessus. Je sortis et verrouillais à deux tours avant de prendre la direction du St James, notre lieu de rendez-vous. J'avais pas mal d'avance. J'en profitais pour me prendre un café noir, sans sucre. Quelques minutes plus tard, la jeune femme arriva. Elle écoutait de la musique. Je me levais quand elle arriva près de moi.

- Bonjour Mr Wolfe, serais je en retard ?

Je lui serrais la main.

- Bonjour. Non vous êtes en avance de très exactement cinq minutes et quarante-cinq secondes... Non, quarante. Asseyez-vous, je vous prie.

Je m'assis après qu'elle eut pris place. Elle commanda un coca au serveur avant d'observer les lieux. Elle finit par m'observer moi.

- Avant de commencer je pourrais vous poser une question ? Qu'est ce qui vous à poussé à vous intéresser aux gens comme moi?

Je lui souris.

- Vous êtes parfaitement en droit de poser des questions, rassurez vous. Il y a exactement deux possibilités quand au fait que vous soyez pour ainsi dire "différente" de la plupart des gens. La première serait que ce soit votre génome. Or ça aurait été découvert depuis que le centre mène des recherches sur vous. La seconde... C'est que, certes, c'est une évolution - tout comme l'homo sapiens sapiens est l'évolution de l'homo sapiens. Mais cela vient probablement du cerveau. Sur toute notre vie nous utilisons environ 10% de notre cerveau.

J'espérais qu'elle arrive à suivre le train de mes pensées.

- Ce mystère donc m'intrigue. Je suis un homme de science, mais pas au sens conventionnel, je ne vois pas la pertinence dans ce cas de toutes ces expériences de laboratoire, de dissection de cerveau... Je suis prêt à parier que j'aurais une réponse logique et construite bien avant ceux du centre.
- D'accord, et de quel manière vont se dérouler vos recherches? Enfaite quel sera votre rôle et quel sera le mien? Parce que bon on fait déjà les souris de laboratoire pour le centre et nous charcuter ou nous faire passer des tas de test n'a jusque maintenant rien apporté.

Je pris une gorgée de mon café.

- Pas de prises de sang, d'IRM ou de radio... Peut-être juste des scanners comparatifs, mais rien d'intrusif. Je ne suis pas un boucher, je suis un homme d'esprit. Votre rôle sera de simplement être vous-mêmes. Je me contente d'observer et d'interpréter, déduire et agir. Je ne suis pas les motivations des autres employées. Premièrement, je l'ai déjà dit, je suis un homme de science et d'esprit. Secondement, je ne vous crains pas. L'homme n'est qu'un animal social, comme tout les animaux, il sait ressentir le danger.

Je lui demandais ensuite de me parler de son don, comment elle l'avait découvert. Je l'écoutais patiemment.

- Vous modifiez donc la météo selon votre humeur.

Et ce, depuis l'adolescence, soit, quand le corps commence à changer, se hissant laborieusement vers la majorité. Intéressant.

- Comment cela se passe exactement ? Le temps reflète expressément votre état d'esprit, où il faut que vous pensiez au temps ? Vous pourriez maintenant, modifier la météo ? Une petite averse, peut-être ?

D'aucuns auraient jugé ce don assez minime, pourtant, la météo contrôlait l'agriculture, influait sur les cours d'eau, les montagnes et la nature en général.

- Que ressentez vous en utilisant votre don ? ça vous soulage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 12 Avr - 8:21

J'étais arriver sur les lieux et me rendis compte que Mr Wolfe était déjà là et buvait un café, en arrivant vers lui je lui tendis la main avant de lui demander si j'étais en retard.

- Bonjour. Non vous êtes en avance de très exactement cinq minutes et quarante-cinq secondes... Non, quarante. Asseyez-vous, je vous prie.


Quel précision... C'était un peu le genre de truc qui vous clouait sur place, mais j'essayais de faire comme si de rien n'était. Je pris place et commandai un coca puis je jetai un coup d'oeil à l'endroit. Je finis par poser mon regard sur l'homme assis en face de moi, je lui demandai alors ce qui l'avais poussé à s'intéresser aux gens comme moi. Il me sourit.

- Vous êtes parfaitement en droit de poser des questions, rassurez vous. Il y a exactement deux possibilités quand au fait que vous soyez pour ainsi dire "différente" de la plupart des gens. La première serait que ce soit votre génome. Or ça aurait été découvert depuis que le centre mène des recherches sur vous. La seconde... C'est que, certes, c'est une évolution - tout comme l'homo sapiens sapiens est l'évolution de l'homo sapiens. Mais cela vient probablement du cerveau. Sur toute notre vie nous utilisons environ 10% de notre cerveau.


Je hochai la tête pour lui faire comprendre que je le suivais, nous étions donc pour lui une espèce avançais de l'être humain, ou autrement dit l'homme de demain. J'aimais son raisonnement.

- Ce mystère donc m'intrigue. Je suis un homme de science, mais pas au sens conventionnel, je ne vois pas la pertinence dans ce cas de toutes ces expériences de laboratoire, de dissection de cerveau... Je suis prêt à parier que j'aurais une réponse logique et construite bien avant ceux du centre.


Je bus une gorgée de mon coca.

- D'accord, et de quel manière vont se dérouler vos recherches? Enfaite quel sera votre rôle et quel sera le mien? Parce que bon on fait déjà les souris de laboratoire pour le centre et nous charcuter ou nous faire passer des tas de test n'a jusque maintenant rien apporté.

Il bus une gorgée de son café. Je le regardais à la fois fasciné et intriguer, fasciné parce qu'il était le premier que j'entendais dire que tout cela était logique, qu'on n'étais pas si anormal que ça, le premier qui était persuader que c'était comme ça que ça devait se passer comme sont exemple avec les homo sapiens et intriguait tout simplement parce que je ne le connaissait pas mais que j'étais prête à lui faire confiance.

- Pas de prises de sang, d'IRM ou de radio... Peut-être juste des scanners comparatifs, mais rien d'intrusif. Je ne suis pas un boucher, je suis un homme d'esprit. Votre rôle sera de simplement être vous-mêmes. Je me contente d'observer et d'interpréter, déduire et agir. Je ne suis pas les motivations des autres employées. Premièrement, je l'ai déjà dit, je suis un homme de science et d'esprit. Secondement, je ne vous crains pas. L'homme n'est qu'un animal social, comme tout les animaux, il sait ressentir le danger.


Il manquait de personnel comme vous au centre,
lui dis je en souriant.

Il me demanda ensuite de lui parlait de mon don, ce que je fis, je lui expliquai quand et comment je m'en étais rendu compte, de quel façon il se manifestait et tout le tralala.

- Vous modifiez donc la météo selon votre humeur.


Oui c'est un peu l'idée, je fais la pluie et le beau temps.
Répondis je en souriant.

Je bus une gorgée

- Comment cela se passe exactement ? Le temps reflète expressément votre état d'esprit, où il faut que vous pensiez au temps ? Vous pourriez maintenant, modifier la météo ? Une petite averse, peut-être ?


Je déclenchai alors une averse tout en gardant le soleil, j'avais fait celà naturellement, en restant assise à ma place et en fixant mon interlocuteur, il m'avait fallut qu'une toute petite concentration, je souris à Mr wolfe, tout en laissant la pluie tomber.

En faite au début oui le temps reflétait mon humeur, quand j'étais triste ou en colère il pleuvait, quelques fois je provoquer des tempêtes tout dépendait de l'intensité du sentiment, et à l'inverse quand j'étais empreint à une joie ou un grand moment de bonheur le temps se faisait radieux, provoquant même des canicules. Aujourd'hui j'arrive à séparer les deux, je peux changer faire apparaitre un ciel bleu même si je suis dans un mauvais état d'esprit. Cela ne me demande qu'une toute petite concentration je peux continuer de faire ce que je fais, mais il m'arrive encore que mon humeur prenne le dessus, quand je suis submergé par une émotion.


Je bus une autre gorgé et fis cesser l'averse.

Autre chose, avant ces changements de temps ne se faisait que sur un périmètre de 200 km peut-être et maintenant je peux m'étendre sur beaucoup plus.


- Que ressentez vous en utilisant votre don ? ça vous soulage ?


Avant oui beaucoup, ça va parraitre idiot mais j'avais l'impression que le ciel compatissait à chacun de mes coup de blues. Aujourd'hui ça me soulage toujours mais moins, je n'ai plus besoin de ça pour que sa aille mieux. En faite j'ai juste l'impression de me sentir moins seule quand je l'utilise en fonction de mon humeur, aussi non il est toujours pratique quand il commence à pleuvoir et que j'oublie mon parapluie, quand j'ai envie de me balader ou tout autre circonstance.


Je le regardais un moment.

Je voudrais bien me servir de mon don pour peut-être aider la population , mais voyez vous je ne peux pas empêcher le réchauffement climatique, je ne peux pas aller au delà de notre état, alors qu'il y a des pays en grande sécheresse, je me sens bien inutile et quelques fois égoïste.


JE bus une gorgée et je jetais un coup d'oeil à mon téléphone posé sur la table, il venait de vibrer c'était Arnaud. J'appuyais discrètement pour voir le msg. Il n'était plus au centre, je ne comprenais pas bien ce qu'il se passait, j'espérais juste qu'il ne s'était pas enfuit. Je m'excusai auprès de Mr wolfe avant de m'éclipser au toilette, avant de retourner à table je pris le soin de répondre à Arnaud.

Comment comptez vous faire accepter votre méthode de travail au centre? Je veux dire ils sont vraiment persuader qu'ils vont trouver quelques choses en nous trifouillant et vous vous êtes persuader qu'il suffit de nous étudier, d'apprendre à nous connaitre. Et j'ai souvent l'impression qu'eux ils nous craignent, qu'ils nous prennent pour des monstres mais pas vous.
Lui demandais je après m'être de nouveau installé.

Je terminais mon coca.

Pensez vous justement que nous devrions mettre nos dons à contribution pour aider les autres ou pensez vous qu'il est préférable qu'on continue de rester caché? Les gens ont déjà entendu parler de cette ville pour tout les phénomènes qui s'y passe, mais beaucoup pense que tout cela reste une rumeur.


C'est vrai que je trouvais idiot de devoir rester caché, de ne pas se servir de nos don pour venir en aide à ceux qui en avaient besoin, mais en même temps si c'était pour les effrayé ça n'en valait pas la peine.


// Je fais ma mère Thérèsa et alors ! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 12 Avr - 9:37


A peine lui avais-je demandé une "petite averse" qu'il se mit à pleuvoir. Je souris. Magnifique. Je redressais le col de ma chemise pour empêcher l'eau de me couler dans la nuque.

- En faite au début oui le temps reflétait mon humeur, quand j'étais triste ou en colère il pleuvait, quelques fois je provoquer des tempêtes tout dépendait de l'intensité du sentiment, et à l'inverse quand j'étais empreint à une joie ou un grand moment de bonheur le temps se faisait radieux, provoquant même des canicules. Aujourd'hui j'arrive à séparer les deux, je peux changer faire apparaitre un ciel bleu même si je suis dans un mauvais état d'esprit. Cela ne me demande qu'une toute petite concentration je peux continuer de faire ce que je fais, mais il m'arrive encore que mon humeur prenne le dessus, quand je suis submergé par une émotion.

Elle but et fit cesser l'averse.

- Vraiment impressionnant.

Et ce sans aucun effort. Comme un mathématicien résolvait une équation.

- Autre chose, avant ces changements de temps ne se faisait que sur un périmètre de 200 km peut-être et maintenant je peux m'étendre sur beaucoup plus.

Je lui demandais ce qu'elle ressentait en se servant de son pouvoir. Du soulagement, ça l'aidait peut-être ?

- Avant oui beaucoup, ça va parraitre idiot mais j'avais l'impression que le ciel compatissait à chacun de mes coup de blues. Aujourd'hui ça me soulage toujours mais moins, je n'ai plus besoin de ça pour que sa aille mieux. En faite j'ai juste l'impression de me sentir moins seule quand je l'utilise en fonction de mon humeur, aussi non il est toujours pratique quand il commence à pleuvoir et que j'oublie mon parapluie, quand j'ai envie de me balader ou tout autre circonstance.

Elle me fixa un instant et j'acquiesçai. Je notais mentalement les informations importantes qu'elle me disait.

- Je voudrais bien me servir de mon don pour peut-être aider la population , mais voyez vous je ne peux pas empêcher le réchauffement climatique, je ne peux pas aller au delà de notre état, alors qu'il y a des pays en grande sécheresse, je me sens bien inutile et quelques fois égoïste.

Elle but de nouveau, son téléphone vibra. Une seule vibration, c'était donc un sms. Elle s'excusa pour aller aux toilettes. J'en profitais pour récapituler mentalement tout ce qui avait été dit tout en finissant mon café. Je pensai arriver plus vite à des résultats que les gars du centre. J'étais même certains que Lovely Jordan m'en avait plus dit à moi qu'aux autres docteurs.

- Comment comptez vous faire accepter votre méthode de travail au centre? Je veux dire ils sont vraiment persuader qu'ils vont trouver quelques choses en nous trifouillant et vous vous êtes persuader qu'il suffit de nous étudier, d'apprendre à nous connaitre. Et j'ai souvent l'impression qu'eux ils nous craignent, qu'ils nous prennent pour des monstres mais pas vous.
- En effet. Je parie que vous m'en avez plus dit qu'à eux.

Je lui souris.

- Je les ai prévenus que je n'avais pas les mêmes méthodes de travail et effectivement, je n'ai pas peur de vous. Vous pensez, respirez, mangez et réfléchissez comme nous. Vous n'êtes pas plus dangereux que n'importe qui. Je suis tout aussi dangereux que vous, par exemple.

Elle termina son verre.

- Pensez vous justement que nous devrions mettre nos dons à contribution pour aider les autres ou pensez vous qu'il est préférable qu'on continue de rester caché? Les gens ont déjà entendu parler de cette ville pour tout les phénomènes qui s'y passe, mais beaucoup pense que tout cela reste une rumeur.
- Ce n'est pas à moi de vous dire ce que vous devez faire.

Je lui souris.

- Si vous pensez que c'est la chose à faire, alors, n'hésitez pas. Cette ville est l'endroit où les gens comme vous - n'y voyez aucune insulte - sont comme qui dirait... attirés. Comme un papillon ira vers la lumière. Pour l'instant, il est vrai qu'il serait assez délicat de vous montrer au grand jour. Cependant, ce ne serait pas la première fois que des hommes et des femmes oeuvreraient dans l'ombre afin de sauver les autres, d'empêcher le monde d'empirer.

C'était assez utopique, mais il n'y avait pas eu que les gros évènements violents pour changer la face du monde. Et peut être que miss Jordan et ceux qui étaient comme elle étaient la prochaine révolution. Ou peut-être pas.

- Voulez vous réellement aider les autres, miss Jordan ? Et pensez vous pouvoir changer les choses ? Votre don est plus puissant que vous ne le croyez. J'estime qu'en vous entraînant et en "grandissant" vous pourriez faire plus encore, cela étant pouvoir agir sur 200km, c'est très impressionnant. Même votre "simple" averse l'est.

J'étais sincère. Je ne m'étais pas attendu à autant, mais ce n'était pas non plus très étonnant.

- Acceptez vous de m'aider dans mes recherches, et que je vous aide à mieux comprendre votre don ? Ce ne sera pas forcément au sein du centre, mais vous êtes assez libre dans vos déplacements, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 12 Avr - 14:02

J'étais revenue des toilettes, en reprenant place j'avais demandé à Mr Wolfe comment il comptait faire accepter sa méthodes de travail au centre, car elle était totalement différente, lui ne voulait que nous étudier sans passer sur le billard, il voulait apprendre à nous connaitre et le centre c'était tout le contraire puisque pour eux nous étions que de simple monstre.

- En effet. Je parie que vous m'en avez plus dit qu'à eux.


Il me sourit, et je lui rendis.

Je mentirais si je disais le contraire.


- Je les ai prévenus que je n'avais pas les mêmes méthodes de travail et effectivement, je n'ai pas peur de vous. Vous pensez, respirez, mangez et réfléchissez comme nous. Vous n'êtes pas plus dangereux que n'importe qui. Je suis tout aussi dangereux que vous, par exemple.


Je terminais mon verre, ce type me plaisais vraiment, j'aimais sa façon de voir les choses, c'était la première fois que je me sentais normal face à un personnel du centre. Je lui demanda alors si il pensait qu'on devrait nous servir de nos dons pour venir en aide à ceux qui en avaient besoin ou si il était plus judicieux de resté caché. Il répondit d'abord que ce n'étais pas à lui de me dire ce que je devais faire, puis il me sourit.


- Si vous pensez que c'est la chose à faire, alors, n'hésitez pas. Cette ville est l'endroit où les gens comme vous - n'y voyez aucune insulte - sont comme qui dirait... attirés. Comme un papillon ira vers la lumière. Pour l'instant, il est vrai qu'il serait assez délicat de vous montrer au grand jour. Cependant, ce ne serait pas la première fois que des hommes et des femmes oeuvreraient dans l'ombre afin de sauver les autres, d'empêcher le monde d'empirer.


Mais c'est exactement de ça que je parles, je ne cherches pas à vouloir passer pour une super héros, je ne veux en tirait aucune gloire.


Je ne voulais pas être reconnu ni avoir un surnom débile à la façon des 4 fantastiques.

- Voulez vous réellement aider les autres, miss Jordan ? Et pensez vous pouvoir changer les choses ? Votre don est plus puissant que vous ne le croyez. J'estime qu'en vous entraînant et en "grandissant" vous pourriez faire plus encore, cela étant pouvoir agir sur 200km, c'est très impressionnant. Même votre "simple" averse l'est.


Je réfléchis un instant jouant avec mes doigts, puis je relevai la tête vers lui.

J'aimerais mettre mon don à contribution pour aider ceux qui en ont besoin, au moins j'aurais l'impression d'être utile, je trouve ça juste égoiste d'être doté de ça et de pas en faire profité les autres. Je ne pense pas pouvoir faire changer réellement les choses, le monde restera ce qu'il est, mais peut être juste rendre la vie de certains plus facile, plus agréable, et si on s'y mettraient à plusieurs sa pourrait être encore plus grand, mais beaucoup de spéciaux ne pense pas comme moi... Pour ce qui est de la puissance de mon don, j'ai jusqu'ici seulement appris à le maitriser, je ne me suis jamais entraîner, je ne serais d'ailleurs pas comment m'y prendre, mais c'est vrai que l'idée du dépassement de sois même me plait, je voudrais voir jusqu'à où pourrait aller mon don, peut-être même découvrir de nouvelles choses.


- Acceptez vous de m'aider dans mes recherches, et que je vous aide à mieux comprendre votre don ? Ce ne sera pas forcément au sein du centre, mais vous êtes assez libre dans vos déplacements, non ?


Je le scrutais un instant, rien ne me poussais à refuser.

J'accepte avec plaisir, voilà plusieurs mois que je suis au centre et jamais il m'ont donné l'envie de leurs faire confiance comme vous vous venez de le faire en à peine quelques minutes. Et oui ne vous en faites pas je suis libre de mes déplacements, ils nous laissent beaucoup de liberté quand on accepte de jouer leur jeu.


Je m'arrêtais un instant hésitante.

Peut-être qu'en plus de m'aider à comprendre mon don vous pourrez m'aider à le développer, ça pourrait peut-être être aussi intéressant à étudier et moi ça m'aiderais à m'entrainer, je sais que c'est assez délicat ce que je vous demande mais voyez vous je n'ai vraiment personne d'autre qui pourrait m'aider. J'ai de quoi payer si vous voulez, ça sera comme si vous me donniez des cours, et je suis sur que vous aurez des idées beaucoup plus brillante que moi pour les entrainements.


Je le regardais un peu mal à l'aise par la demande que je venais de faire, après tout s'était pas ce qu'il venait étudier, et je le connaissait à peine puis j'avais peur de me manger un refus. S'il acceptais il était clair que le centre devra rester dans l'ignorance.

Il suffirait juste de trouver un endroit peu fréquenté. Et de tenir le centre dans l'ignorance...
Ajoutais je avec un air timide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 12 Avr - 18:00


Lovely voulait savoir si elle devait utiliser son don pour aider les autres. Je lui répondis que c'était à elle de choisir. C'était elle qui avait le pouvoir de changer les choses. Pour ma part, en fait, sans le dire ouvertement, je me trouvais en guise de spectateur. Je la poussais donc à exprimer clairement ce qu'elle voulait faire.

J'aimerais mettre mon don à contribution pour aider ceux qui en ont besoin, au moins j'aurais l'impression d'être utile, je trouve ça juste égoiste d'être doté de ça et de pas en faire profité les autres. Je ne pense pas pouvoir faire changer réellement les choses, le monde restera ce qu'il est, mais peut être juste rendre la vie de certains plus facile, plus agréable, et si on s'y mettraient à plusieurs sa pourrait être encore plus grand, mais beaucoup de spéciaux ne pense pas comme moi... Pour ce qui est de la puissance de mon don, j'ai jusqu'ici seulement appris à le maitriser, je ne me suis jamais entraîner, je ne serais d'ailleurs pas comment m'y prendre, mais c'est vrai que l'idée du dépassement de sois même me plait, je voudrais voir jusqu'à où pourrait aller mon don, peut-être même découvrir de nouvelles choses.

Je lui demandais en conséquence si elle voulait bien m'aider dans mes recherches, et naturellement, je l'aiderais en retour, autant que possible. Elle me scruta un instant, le temps de prendre sa décision, mais quelque chose me disait que je ne serais pas déçu.

-J'accepte avec plaisir, voilà plusieurs mois que je suis au centre et jamais il m'ont donné l'envie de leurs faire confiance comme vous vous venez de le faire en à peine quelques minutes. Et oui ne vous en faites pas je suis libre de mes déplacements, ils nous laissent beaucoup de liberté quand on accepte de jouer leur jeu.

Elle garda le silence un instant, avec hésitation.

- Peut-être qu'en plus de m'aider à comprendre mon don vous pourrez m'aider à le développer, ça pourrait peut-être être aussi intéressant à étudier et moi ça m'aiderais à m'entrainer, je sais que c'est assez délicat ce que je vous demande mais voyez vous je n'ai vraiment personne d'autre qui pourrait m'aider. J'ai de quoi payer si vous voulez, ça sera comme si vous me donniez des cours, et je suis sur que vous aurez des idées beaucoup plus brillante que moi pour les entrainements.

Elle eut l'air mal à l'aise.

Il suffirait juste de trouver un endroit peu fréquenté. Et de tenir le centre dans l'ignorance...

Je lui fis un petit sourire.

- Ne vous inquiétez pas pour le lieu. Il faudra peut-être prendre un peu la route, mais ce sera faisable en toute discrétion. L'argent n'est pas un soucis pour moi. Et puis, je fais cela avec plaisir. Je ne marche pas avec une récompense matérielle. La connaissance elle-même est plus enrichissante. Votre confiance m'honore, et sachez que vous n'avez rien à craindre de moi. Vous m'aidez au moins autant que je puis vous aider. Je vais essayer de voir si d'autres... Non le terme de spéciaux n'est vraiment pas adéquat... D'autres... praeditos - c'est du latin, cela signifie "doué" ou "surdoué" - seraient d'accord pour se joindre à nous.

Praeditos. Voilà qui sonnait plutôt bien.

- Nous pourrions nous voir une à deux fois par mois, sans que cela empiète trop sur nos emplois du temps respectifs, qu'en pensez-vous ? Nous n'aurons qu'à nous retrouver légèrement à l'extérieur de la ville. Je chercherais des lieux convenant à notre entrainement d'ici notre prochaine rencontre.

Tout cela était d'une simplicité enfantine. Je savais que je n'aurais pas vraiment de mal à tromper les gens du Centre. Et ce que je faisais de mon temps libre ne les concernait pas.

- Si cela vous convient l'affaire est entendue. Oh, encore une question, y a-t-il dans votre famille d'autres cas de personnes ayant des aptitudes hors du commun ?

Cela m'étonnerait quelque peu, mais ne savait-on jamais. Aucun détail n'était à négliger.

- Vous voulez peut-être un autre verre ?

Discuter pouvait donner soif.

- La vie au centre se passe bien pour vous ? Vous n'avez pas trop de soucis ? C'est aussi un facteur à prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 12 Avr - 19:18



J'avais acceptais l'offre de Wolfe, j'aurais étais bête de passer à coté de ça, j'en avais profité pour lui demander timidement si il serait d'accord pour m'aider à m'entraîner, peut-être pourrait il être un genre de coatch, j'étais un peu gêné de demander ça, mais qui ne tente rien n'a rien comme on disait. Il me sourit.

- Ne vous inquiétez pas pour le lieu. Il faudra peut-être prendre un peu la route, mais ce sera faisable en toute discrétion. L'argent n'est pas un soucis pour moi. Et puis, je fais cela avec plaisir. Je ne marche pas avec une récompense matérielle. La connaissance elle-même est plus enrichissante. Votre confiance m'honore, et sachez que vous n'avez rien à craindre de moi. Vous m'aidez au moins autant que je puis vous aider. Je vais essayer de voir si d'autres... Non le terme de spéciaux n'est vraiment pas adéquat... D'autres... praeditos - c'est du latin, cela signifie "doué" ou "surdoué" - seraient d'accord pour se joindre à nous.


Un immense sourire illumina alors mon visage.

Je vous en serais reconnaissante et vous serez pas déçu!
Dis je alors pleine d'enthousiasme. Comment allons nous nous y prendre? demandais je toujours aussi réjouit.

- Nous pourrions nous voir une à deux fois par mois, sans que cela empiète trop sur nos emplois du temps respectifs, qu'en pensez-vous ? Nous n'aurons qu'à nous retrouver légèrement à l'extérieur de la ville. Je chercherais des lieux convenant à notre entrainement d'ici notre prochaine rencontre.


Ca serait génial!
dis je en tapant doucement des mains l'air excité.

- Si cela vous convient l'affaire est entendue. Oh, encore une question, y a-t-il dans votre famille d'autres cas de personnes ayant des aptitudes hors du commun ?


Cela me convient parfaitement et pour répondre à votre question je suis fille unique et j'ai eu très peu de contact avec ma famille, je vivais seule avec ma mère donc à ma connaissance non personne d'autre n'a d'aptitudes hors du commun.

D'ailleurs ma petite mère commençais à me manquer, on s'écrivait et s'appelait souvent mais j'avais l'envie de la voir, de la serrer contre moi.

- Vous voulez peut-être un autre verre ?


Je... eu ... oui je comptais reprendre un coca mais vous n'êtes pas...


J'avais un peu bafouillé mais Wolfe avait du me comprendre, et deviné que le fait qu'il me paie un verre me gêner. Il allait vraiment falloir que je fasse un travail sur moi, en faite Wolfe m'impressionnait, je n'étais pas aussi intimidé par les inconnu d'habitudes.

- La vie au centre se passe bien pour vous ? Vous n'avez pas trop de soucis ? C'est aussi un facteur à prendre en compte.


La vie là bas est quelques fois frustrante, on se sent quelques fois épier, je dois souvent rendre des comptes, j'aimerais me loger à l'extérieur mais je n'ai jamais oser car ils aiment avoir de l'emprise sur nous, ils aiment savoir où on est et ce que l'on fait. Mais disons que comme je suis plutot docile il me laisse un peu de liberté. C'est pas la même pour tous. Puis je m'intéresse beaucoup à la vie des patients et je vois bien que cela les déranges, d'ailleurs certains d'entre eux nous surnomme les "X-mens" je trouve ça marrant.


Wolfe commanda mon coca, je me sentis alors un peu ridicule, il était pas là pour que je lui parle des malades du centre et surtout pas pour entendre des conneries pareille.

Je vous remercie,
lui dis je en souriant timidement.

Je jouais avec mes mains nerveusement.

Vous seriez d'accord pour qu'on fasse une pause et que vous me parliez un peu de vous? D'où venez vous? Que faisiez vous avant? Ou peut-être me parlez de votre parcours professionnel ou ce qu vous à poussé à faire ça, ou votre vie perso' enfaite n'importe quoi, ce que vous voudriez bien divulguer, je voudrais pas me montrer indiscrète.

Je venais juste de lui raconter ma vie et moi je ne savais rien de la sienne, puis j'en avais marre de parler de moi je voulais qu'on échange les rôles, même si je savais qu'on était pas là pour sa, mais si je voulais avoir une véritable confiance en lui et pouvoir me confier et travailler avec lui il fallait qu'on se connaisse un minimum, du moins c'est comme ça que je voyais les choses. La serveuse apporta nos boisson et je bus immédiatement deux gorgée de mon coca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Ven 13 Avr - 6:44


Lovely était visiblement emballée par ce que je lui proposai. Rien ne valait mieux que l'enthousiasme pour réussir. Je lui demandai ensuite s'il y avait d'autres dons dans sa famille.

- Cela me convient parfaitement et pour répondre à votre question je suis fille unique et j'ai eu très peu de contact avec ma famille, je vivais seule avec ma mère donc à ma connaissance non personne d'autre n'a d'aptitudes hors du commun.

J'acquiesçai. Il n'y avait donc pas de résultats, mais cette piste restait toutefois à creuser. Je lui proposer de lui offrir un verre et cela la mit mal à l'aise.

- Je... eu ... oui je comptais reprendre un coca mais vous n'êtes pas...

Je lui fis un sourire. Je ne voulais pas sciemment la gêner. Je lui posais quelques questions sur sa vie au Centre, je n'y étais que quelques heures par jour et sans forcément être conforté à tous ses "habitants".

- La vie là bas est quelques fois frustrante, on se sent quelques fois épier, je dois souvent rendre des comptes, j'aimerais me loger à l'extérieur mais je n'ai jamais oser car ils aiment avoir de l'emprise sur nous, ils aiment savoir où on est et ce que l'on fait. Mais disons que comme je suis plutot docile il me laisse un peu de liberté. C'est pas la même pour tous. Puis je m'intéresse beaucoup à la vie des patients et je vois bien que cela les déranges, d'ailleurs certains d'entre eux nous surnomme les "X-mens" je trouve ça marrant.

Je souris avant de faire signe à la serveuse de nous resservir. Cela ne me gênait pas le moins du monde.

- Je vous remercie.
- Il n'y a pas de quoi.

C'était la moindre des politesses, après tout, elle avait accepté de se déplacer pour me voir. Elle joua nerveusement avec ses mains.

- Vous seriez d'accord pour qu'on fasse une pause et que vous me parliez un peu de vous? D'où venez vous? Que faisiez vous avant? Ou peut-être me parlez de votre parcours professionnel ou ce qu vous à poussé à faire ça, ou votre vie perso' enfaite n'importe quoi, ce que vous voudriez bien divulguer, je voudrais pas me montrer indiscrète.

La serveuse nous apporta nos boissons et Lovely s'empressa de boire dans son verre.

- Je n'y vois pas d'inconvénients. Il n'y a pas d'indiscrétion à cela, vous en avez dit bien plus.

Je pris une gorgée de café. J'aurais bien allumé une cigarette, mais je ne savais pas si Lovely tolérait la fumée de tabac, alors je me rabattais sur le café.

- Je viens de Londres, ma mère y est médecin, mon père est un diplomate, disons que j'ai plus grandi avec une photo de lui qu'avec lui.

Je haussais légèrement les épaules. Cela ne m'avait pas trop gêné.

- J'ai toujours été attiré par les intrigues et les mystères, résoudre des problèmes a toujours été mon leitmotiv. Les sciences ont été un choix facile. J'ai étudié avec des précepteurs avant d'aller dans les meilleurs lycées de Londres, puis j'ai fait mes études supérieures à Oxford.

Je n'entrai pas non plus dans les détails.

- Je me suis surtout basé sur l'étude du cerveau, des capacités que l'ont pouvait découvrir. C'était un énorme mystère à résoudre. Et puis, au fil de recherches, j'ai entendu parler de cet endroit. J'ai pensé avoir trouvé une meilleure énigme encore. Et me voilà ici. Je suis un scientifique dans l'âme, mais j'essaye de rester quelque peu humains. Et puis les sujets d'études, si vous voulez mon avis c'est barbant. Otez à un être humain ce qui fait justement de lui quelqu'un d'humain et qu'obtenez vous ? Une coquille vide.

Je ne recherchais pas cela. Sans le côté humain, il n'y aurait pas non plus d'énigme. Même si parfois les machines ont un meilleur répondant que les humains. Elles ne disent de stupidités que lorsqu'on leur demande.

- Après, je ne sais pas ce que vous voulez savoir, donc, n'hésitez pas à demander.

Je n'étais pas du genre à beaucoup parler de moi. Je n'étais pas vraiment l'homme le plus social qui soit. Je n'étais même pas vraiment entré dans les détails sur mon parcours, mais à mon avis les spécifications et détails de mes formations n'intéressaient sans doute pas Lovely non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Sam 14 Avr - 8:04


J'avais demandé à Wolfe de me parler un peu de lui, qu'il me dise d'où il venait et son parcours professionnel.

- Je viens de Londres, ma mère y est médecin, mon père est un diplomate, disons que j'ai plus grandi avec une photo de lui qu'avec lui.


Je savais aussi ce que c'était de grandir sans père. Il haussa les épaules comme si ça lui était égal. Je notais qu'il venait d'une famille plutot aisé.

- J'ai toujours été attiré par les intrigues et les mystères, résoudre des problèmes a toujours été mon leitmotiv. Les sciences ont été un choix facile. J'ai étudié avec des précepteurs avant d'aller dans les meilleurs lycées de Londres, puis j'ai fait mes études supérieures à Oxford.


Je me retenais de faire de grand yeux, Oxford ce n'était pas rien.

- Je me suis surtout basé sur l'étude du cerveau, des capacités que l'ont pouvait découvrir. C'était un énorme mystère à résoudre. Et puis, au fil de recherches, j'ai entendu parler de cet endroit. J'ai pensé avoir trouvé une meilleure énigme encore. Et me voilà ici. Je suis un scientifique dans l'âme, mais j'essaye de rester quelque peu humains. Et puis les sujets d'études, si vous voulez mon avis c'est barbant. Otez à un être humain ce qui fait justement de lui quelqu'un d'humain et qu'obtenez vous ? Une coquille vide.

Malheureusement tout le monde ne pensait pas comme lui.

- Après, je ne sais pas ce que vous voulez savoir, donc, n'hésitez pas à demander.


Je réfléchis un instant, j'avais évidemment des tonnes de questions à lui poser, certaines étaient un peu trop privé pour que je les lui pose, du genre si il avait une femme,des enfants, ça aurait était déplacé puis ça aurait pu porter à confusion alors qu'en fait c'était simplement par curiosité.

Vous faites quoi de votre temps libre? Parce que ça doit être fatiguant ce que vous faites, il faut être constamment concentré, vous utiliser beaucoup votre vu, c'est super mentale, vous faites comment pour décompresser?


Je m'attendais pas vraiment à un truc "banal", je m'attendais à ce qu'il me réponde j'aime aller au musé ou bien me balader en pleine nature pour observer la faune et la flore. Alors que moi pour décompresser j'aimais dépenser mon argent à acheter des conneries, surtout des sucreries, aller au ciné, ou au salle d'arcade! Et là une question idiote me vint en tête.

Pouvez vous me dire lequel de l'oeuf ou la poule est arrivé en premier?
Dis je sans réfléchir, j'avais l'impression d'être une débile, je sentais le rouge me monté aux joues, mais après tout c'est vrai que c'était une énigme qui nous tracassait toute notre enfance et auquel on ne savait pas répondre.
J'enchainais un peu pour justifier cette question, C'est une question que l'on se pose quand on est plus jeune et souvent on a pas de réponse!

Je bus une gorgée de mon coca pendant qu'il me répondait, puis en le regardant je vus qu'il ne prenait pas de note. Peut-être avait il bonne mémoire.

Je suis certaine qu'un homme comme vous arrive à cerner les gens assez vite, alors qu'est ce que vous avez découvert en parlant avec moi?
Lui demandais je en souriant.

Je trouvais ça marrant les personnes qui pouvaient cerner le profil d'autres personnes en un rien de temps, c'était complètement dingue que quelqu'un en sache beaucoup sur vous et votre personnalité alors que vous ne le connaissiez pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Dim 15 Avr - 17:46


Je vis un éclair de surprise dans les yeux de Lovely lorsque je parlais d'Oxford. Je lui parlais de la manière dont j'avais décidé de venir ici, ainsi de ce qui me différenciait des autres du centre, sans clairement le dire toutefois. Puis, je lui demandai si elle avait d'autres questions. Elle ne me dérangeait en aucun cas. Je préférais ne pas deviner ses questions avant qu'elle ne les dise. C'était toujours déstabilisant pour les gens, et du coup, la conversation tournait court. Or, ce n'était pas le but recherché présentement.

- Vous faites quoi de votre temps libre? Parce que ça doit être fatiguant ce que vous faites, il faut être constamment concentré, vous utiliser beaucoup votre vu, c'est super mentale, vous faites comment pour décompresser?
- Excellente question.

J'avais un certain nombre de passe-temps dont certains surprenait un peu.

- J'aime beaucoup le cinéma et le théâtre, donc, il m'arrive d'aller voir des pièces. Je suis allé plusieurs fois à l'Opéra, mais c'est assez... spécial. Il m'arrive d'aller dans les musées - Tant de culture au même endroit... Ou sinon, je reste tranquillement chez moi à jouer de la musique. Du violon plus précisément. Mais j'aime assez découvrir de nouvelles choses et rencontrer de nouvelles personnes... Quand je ne les intimides pas trop.

Je ponctuais cette réflexion d'un léger rire. C'était à la fois amusant et agaçant comme réaction. Je ne me percevais pas pour autant comme étant quelqu'un de déstabilisant.

- Pouvez vous me dire lequel de l'oeuf ou la poule est arrivé en premier? C'est une question que l'on se pose quand on est plus jeune et souvent on a pas de réponse!

Elle avait rougi. Je lui souris.

- C'est vrai. Pour qu'il y ait un oeuf, il faut une poule. Mais la poule elle-même vient d'un oeuf. Ce qui peut poser problème. Mais comme tout être elle vient de la mutation d'une cellule, d'un corps bactérien, même. Comme une réponse au milieu l'entourant. Mais c'est mon point de vue. Comme aux origines de l'homme, nous étions aussi des bactéries, des choses infiniment petites.

Voilà qui aurait de quoi faire grincer les dents des anti-évolutionnistes tels les différentes églises... Elle reposa son verre après avoir bu. Elle m'observa l'espace d'un clignement d'oeil.

- Je suis certaine qu'un homme comme vous arrive à cerner les gens assez vite, alors qu'est ce que vous avez découvert en parlant avec moi?

Je ris légèrement.

- Vous êtes une jeune femme plutôt curieuse, je dirais. Vous vous attachez facilement aux gens, du moins, il y a une personne au centre à qui vous êtes suffisamment attachée pour décider de rester vivre dans l'enceinte alors que vous pourriez aisément vivre dehors, sans que ça ne gêne. Vous aimez aidez les autres, et vous cherchez à donner un sens à votre vie. Vous avez grandi seule avec votre mère, et vous êtes très proche d'elle. Elle vous manque même. Vous devriez lui rendre visite un de ces quatre.

Je pris une gorgée de mon café.

- Vous avez le contact facile avec les gens, ce qui fait que vous réussissez à être "à l'aise" même dans un endroit comme le centre Heiser. Vous avez cependant une certaine réserve vis à vis des autres. Votre légère timidité vous bloque parfois. Vous posez certaines questions que vous regrettez ensuite parce que vous avez peur qu'on vous prenne pour une idiote, alors que c'est justement une preuve d'intelligence et d'intérêt pour ce qui vous entoure. Vous êtes soigneuse avec vos affaires, au moins votre téléphone, donc, je peux en déduire que vous connaissez la valeur des choses. Vous avez une une enfance un peu difficile, vous ne manquiez de rien, mais vous n'aviez pas une cuillère en argent dans la bouche. Ce qui a aussi contribué à vous rapprocher de votre mère. Vous prenez aussi soin de votre apparence, mais sans abuser, de la coquetterie mais pas à outrance.

Je soufflais un coup.

- Alors ?

Elle avait l'air assez étonné. Il fallait dire que j'y avais mis la dose, pas pour vouloir prouver que j'étais intelligent. Disons que je faisais toujours les choses en grand.

- Allez y, essayez à votre tour. Vous avez sans doute inconsciemment noté des choses. Prenez votre temps. Je suis sûr que vous pouvez y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Lun 16 Avr - 15:02


J'avais demandé à Luke quels étaient ses passes temps, parce que bon même si je me doutais que son boulot lui prenait beaucoup de temps on avait tous besoin de souffler de temps à autre.

- J'aime beaucoup le cinéma et le théâtre, donc, il m'arrive d'aller voir des pièces. Je suis allé plusieurs fois à l'Opéra, mais c'est assez... spécial. Il m'arrive d'aller dans les musées - Tant de culture au même endroit... Ou sinon, je reste tranquillement chez moi à jouer de la musique. Du violon plus précisément. Mais j'aime assez découvrir de nouvelles choses et rencontrer de nouvelles personnes... Quand je ne les intimides pas trop.


Il avait ponctuait cette dernière remarque par un petit rire, je souris il m'intimidait c'était certain, quand on était face un type avec autant de savoir et qu'on avait à peine terminer sa seconde on se sentais un peu ridicule. Enfin pour ce qui était du théâtre, musée, je m'en doutais, par contre j'aurais pas pensé qu'il était musicien, je trouvais ça sympa.

Vous êtes musicien! Je trouves ça génial comme passe temps, la musique peu communiquer tellement de choses, d'émotions..
.

Je lui avais ensuite demandé lequel de l'oeuf ou la poule était apparut le premier. Oui j'avais un homme de science devant moi et j'avais réussi à lui poser une question pareille... J'aurais pas plus demander un truc plus intéressant, j'sais pas moi le réchauffement climatique...

- C'est vrai. Pour qu'il y ait un oeuf, il faut une poule. Mais la poule elle-même vient d'un oeuf. Ce qui peut poser problème. Mais comme tout être elle vient de la mutation d'une cellule, d'un corps bactérien, même. Comme une réponse au milieu l'entourant. Mais c'est mon point de vue. Comme aux origines de l'homme, nous étions aussi des bactéries, des choses infiniment petites.

Hey bien on dirait que je m'endormirais moins bête ce soir...


Je bus une gorgée et observais quelques secondes Mr Wolfe.

- Je suis certaine qu'un homme comme vous arrive à cerner les gens assez vite, alors qu'est ce que vous avez découvert en parlant avec moi?


Il rit légèrement, il était clair que pour lui ça allait être un jeu d'enfant, mais je restais curieuse d'entendre ce qu'il dirait à mon sujet.

- Vous êtes une jeune femme plutôt curieuse, je dirais. Vous vous attachez facilement aux gens, du moins, il y a une personne au centre à qui vous êtes suffisamment attachée pour décider de rester vivre dans l'enceinte alors que vous pourriez aisément vivre dehors, sans que ça ne gêne. Vous aimez aidez les autres, et vous cherchez à donner un sens à votre vie. Vous avez grandi seule avec votre mère, et vous êtes très proche d'elle. Elle vous manque même. Vous devriez lui rendre visite un de ces quatre.


Je buvais ses paroles et pourtant il parlais de moi et avait raison sur toute la ligne, je le regardais boire une gorgée de son café en me disant qu'il vait raison j'irais voir ma mère prochainement ou peut-être lui demanderais je de venir.

- Vous avez le contact facile avec les gens, ce qui fait que vous réussissez à être "à l'aise" même dans un endroit comme le centre Heiser. Vous avez cependant une certaine réserve vis à vis des autres. Votre légère timidité vous bloque parfois. Vous posez certaines questions que vous regrettez ensuite parce que vous avez peur qu'on vous prenne pour une idiote, alors que c'est justement une preuve d'intelligence et d'intérêt pour ce qui vous entoure. Vous êtes soigneuse avec vos affaires, au moins votre téléphone, donc, je peux en déduire que vous connaissez la valeur des choses. Vous avez une une enfance un peu difficile, vous ne manquiez de rien, mais vous n'aviez pas une cuillère en argent dans la bouche. Ce qui a aussi contribué à vous rapprocher de votre mère. Vous prenez aussi soin de votre apparence, mais sans abuser, de la coquetterie mais pas à outrance.

Je le regardais stupéfaite, c'est pas tout les jours qu'un inconnu vous décrivez comme si il vous connaissez depuis des lustres. Il souffla un coup!

- Alors ?


Je le regardais avec de grands yeux toujours étonné.

Alors.... c'est assez impressionnant... j'ai l'impression d'entendre quelqu'un qui me connait depuis un bail
.

- Allez y, essayez à votre tour. Vous avez sans doute inconsciemment noté des choses. Prenez votre temps. Je suis sûr que vous pouvez y arriver.

Oulà je ne pensais pas être capable de faire ça.

Je .. eu .. je vais essayer.


Il était clair que je n'allais pas lui déballer autant de choses. Je réfléchis un instant tout en l'observant.

Alors vous êtes quelqu'un d'intelligent et vif d'esprit... vous m'avez l'air de quelqu'un de patient et observateur, je ne vous ai pas vu prendre de notes lorsque je vous ai parlé de moi, j'en déduis que vous mémorisez tous... Je ne pense pas que vous soyez accompagnée... je veux dire que votre boulot vous prend beaucoup de votre temps et qu'il me semble que vous êtes à fond dans ce que vous faites, vous vous consacrez à votre vie pro' avant tout...
Vous êtes franc et quand vous devez dire quelque chose à quelqu'un vous ne passez pas par 4 chemins... Vous prenez soin de votre apparence, même si vous avez vos cheveux en pagaille, ceci dit ça vous très bien.
dis je en souriant et rougissant, je m'arrêtais quelques instant avant de continuer
Je vous trouves mystérieux et intriguant, il est assez difficile de vous cerner.

Ou alors c'était la couleurs de ses yeux, ou tout simplement son regard qui me donnais cette impression.

Alors? lui demandais je à mon tour en souriant et sur le même ton qu'il avait employé quelques instant plus tôt.

Cette exercice m'avait plu, je trouvais ça plutot amusant.

Mr Wolfe puis je vous demander votre age? Je sais que c'est une question indiscrète, mais comme vous avez pu le remarquer je suis curieuse.


En faite je me disais qu'il me paraissait plutôt jeune pour un mec qui avait fait de tel études et qui avait autant de vécu professionnellement parlant. Je bus une gorgée de mon coca.

Pensez vous que tous à une explication logique ou scientifique? Ne croyez vous pas à certaines de ses histoires de poltergeist, ou par exemple que cette histoire qui a inspiré le film l'exorcisme soit véridique?
demandais je.

Je lui avais demandé sa car moi même je ne savais pas quoi penser de tout ça.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mar 17 Avr - 4:59


Je fis une analyse de ce que j'avais vu chez Lovely, ce que j'avais remarqué, et les conclusions que j'en tirais. Elle me fixa avec des yeux étonnés.

- Alors.... c'est assez impressionnant... j'ai l'impression d'entendre quelqu'un qui me connait depuis un bail.

J'eus un petit sourire, ça faisait assez souvent cet effet. Je lui demandais d'essayer à son tour, en prenant le temps qu'il lui faudrait. J'étais curieux de voir ce qu'elle pouvait bien trouver. Elle en avait largement les capacités. Tout le monde le pouvait.

- Je .. eu .. je vais essayer.
- Prenez votre temps.

Elle m'observa un instant.

- Alors vous êtes quelqu'un d'intelligent et vif d'esprit... vous m'avez l'air de quelqu'un de patient et observateur, je ne vous ai pas vu prendre de notes lorsque je vous ai parlé de moi, j'en déduis que vous mémorisez tous... Je ne pense pas que vous soyez accompagné... je veux dire que votre boulot vous prend beaucoup de votre temps et qu'il me semble que vous êtes à fond dans ce que vous faites, vous vous consacrez à votre vie pro' avant tout... Vous êtes franc et quand vous devez dire quelque chose à quelqu'un vous ne passez pas par 4 chemins... Vous prenez soin de votre apparence, même si vous avez vos cheveux en pagaille, ceci dit ça vous très bien. Je vous trouves mystérieux et intriguant, il est assez difficile de vous cerner.

Je lui fis un sourire. C'était plutôt juste.

- Alors?
- C'est pas mal du tout. Vous avez cerné le principal. Vous voyez, ce n'est pas très compliqué. Il suffit d'être attentif.

Elle avait l'air plutôt contente d'elle-même.

- Mr Wolfe puis je vous demander votre age? Je sais que c'est une question indiscrète, mais comme vous avez pu le remarquer je suis curieuse.

Il n'y avait rien d'indiscret à cela à mes yeux. Je ne comprenais pas les simagrées que les gens pouvaient faire sur leur âge.

- J'ai trente ans. Ce qui doit faire environ une dizaine d'années de plus que vous, selon mes estimations.

Ce qui parut un peu la surprendre. Je lui fis un petit sourire.

- J'ai toujours eu un peu d'avance sur ceux de mon âge.

J'avais aussi eu la chance d'avoir des parents qui avaient de quoi m'offrir une bonne - même excellente - éducation.

- Pensez vous que tous à une explication logique ou scientifique? Ne croyez vous pas à certaines de ses histoires de poltergeist, ou par exemple que cette histoire qui a inspiré le film l'exorcisme soit véridique?
- Je ne saurais exactement répondre. Il existe des explications logiques et rationnelles, scientifiquement éprouvées pour beaucoup de phénomènes, mais pas forcément toutes. Cela s'est toujours vu, notamment dans l'histoire. Les anciennes mythologies avaient un dieu pour quasiment chaque chose qu'ils ne pouvaient expliquer, pourtant, on leur doit nos mathématiques, nos sciences, nos philosophes... que souvent les religions monothéistes ont condamnés.

J'eus un petit sourire.

- Par exemple, nous n'avons pas d'explication à la mutation qui fait que certains êtres humains vont développer des capacités hors du commun. Ni pourquoi l'intelligence varie aussi d'un être à l'autre. Ce sont des choses qu'ils nous faut accepter. Même si je dois avouer que j'ai un esprit très rationnel, je ne suis pas hermétiquement fermé à ce qui m'entoure.

Je n'avais jamais été confronté à quelque chose de surnaturel du genre. Je ne demandais qu'à voir.

- Les esprits frappeurs pourraient être des gens dotés de pouvoirs qui s'en servent pour semer un peu la pagaille. Par exemple. Après, je dois l'avouer, je ne sais pas. Si tout était explicable rationnellement, il n'y aurait plus de grand mystères à percer.

Je haussais légèrement les épaules. J'aimais avoir des réponses aux choses, alors, avoir de tels mystères, ça ne me gênait pas vraiment.

- Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cette jeune femme était décidément très intéressante. Je sentais que travailler avec elle serait vraiment quelque chose de captivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mar 17 Avr - 16:06


J'avais tenté de faire le profil de Mr Wolfe, quand j'eus fini il m'indiqua que j'avais plutot réussi à cerner le principal. J'étais toute contente, d'autant plus que j'avais apprécié ce petit jeu. Je recommencerais mentalement quand je rencontrerais de nouveau quelqu'un. Je lui demandai ensuite son age, et m'excusais pour cette indiscrétion.

- J'ai trente ans. Ce qui doit faire environ une dizaine d'années de plus que vous, selon mes estimations.


Je fus surprise effectivement je m'attendais à ce qu'il soit un peu plus vieux, non pas qu'il le paraissait physiquement mais plutot parce qu'il avait un sacré parcours professionnel. Il me fit un petit sourire, j'en conclu que mon étonnement c'était fait remarquer.

- J'ai toujours eu un peu d'avance sur ceux de mon âge.


Je souris. J'aurais aimé avoir son savoir, un question me traversa alors l'esprit et je ne pu m'empêcher de la lui poser.

- Pensez vous que tous à une explication logique ou scientifique? Ne croyez vous pas à certaines de ses histoires de poltergeist, ou par exemple que cette histoire qui a inspiré le film l'exorcisme soit véridique?


- Je ne saurais exactement répondre. Il existe des explications logiques et rationnelles, scientifiquement éprouvées pour beaucoup de phénomènes, mais pas forcément toutes. Cela s'est toujours vu, notamment dans l'histoire. Les anciennes mythologies avaient un dieu pour quasiment chaque chose qu'ils ne pouvaient expliquer, pourtant, on leur doit nos mathématiques, nos sciences, nos philosophes... que souvent les religions monothéistes ont condamnés.


Je devais le regardais avec l'air d'une fille perdue et c'était le cas, son sourire me confirma qu'il l'avait remarqué.

- Par exemple, nous n'avons pas d'explication à la mutation qui fait que certains êtres humains vont développer des capacités hors du commun. Ni pourquoi l'intelligence varie aussi d'un être à l'autre. Ce sont des choses qu'ils nous faut accepter. Même si je dois avouer que j'ai un esprit très rationnel, je ne suis pas hermétiquement fermé à ce qui m'entoure.


Je bus une gorgée de mon coca.

- Les esprits frappeurs pourraient être des gens dotés de pouvoirs qui s'en servent pour semer un peu la pagaille. Par exemple. Après, je dois l'avouer, je ne sais pas. Si tout était explicable rationnellement, il n'y aurait plus de grand mystères à percer.


J'avais jamais pensé à cette éventualité. Je le vis alors haussai un peu les épaules.

- Et vous, qu'en pensez-vous ?


Bon cette fois ci je ne me mis pas à paniquer, je commençais à être à l'aise face à cet homme brillant, il ne me jugerait pas j'en était sur. Je réfléchis quand même quelques instant pour ne pas sortir une idiotie plus grosse que moi.

Pour ne pas vous mentir, j'ai beaucoup de mal à avoir un avis sur tout les phénomènes paranormaux, ça me fascine et m'effraie à la fois, cela veut il dire que j'y crois? Je ne sais pas, c'est vrai que je n'avais jamais pensé que se puisse être quelqu'un doté de pouvoir qui veuille semer la zizanie, mais il est certains que ça pourrait être une éventualité, peut être que dans ce cas là la véritable question serait existe il une vie après la mort? Car il n'y a pas seulement de "mauvais esprit" il y en a des bon aussi, enfin je me base d'après les dires des personnes qui y croient. Donc je ne sais pas vraiment. Certaines choses sont peut-être faite pour rester des mystères. Tout comme l'existence des aliens...


J'espérais avoir était clair, car en y repensant tout cela me semblait flou.

J'espère que vous avez réussi à me comprendre,
dis je en lui souriant timidement.

Je bus une gorgée de mon coca et je m'aperçus que Arnaud ne m'avait pas répondu, qu'est ce qu'il pouvait bien foutre.

J'ai une autre question si vous ne seriez pas devenu l'homme de science que vous êtes, que pensez vous que vous seriez devenu? Si je ne sais pour quel raison vous n'auriez pu faire ce métier, auriez vous fait de votre passion pour le violon votre métier?


Des fois j'aimais à rêver de ce que serait ma vie si certaine chose aurait était différente, par exemple si j'aurais grandit avec mon père, ou si j'aurais était une personne "normal". Quelques fois une chose ou un choix insignifiant pouvait bouleversé le court des choses.

En parlant de votre passion quel genre de musique écoutez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mar 17 Avr - 17:38


Je retournais une fois de plus sa question à Lovely, contrairement à la plupart des gens , elle était assez réceptive aux questions et elle était même plutôt surprenante. Une fois aiguillée sur le bon chemin de la réflexion, elle l'intégrait rapidement le raisonnement. Et elle réussissait plutôt bien.

Pour ne pas vous mentir, j'ai beaucoup de mal à avoir un avis sur tout les phénomènes paranormaux, ça me fascine et m'effraie à la fois, cela veut il dire que j'y crois? Je ne sais pas, c'est vrai que je n'avais jamais pensé que se puisse être quelqu'un doté de pouvoir qui veuille semer la zizanie, mais il est certains que ça pourrait être une éventualité, peut être que dans ce cas là la véritable question serait existe il une vie après la mort? Car il n'y a pas seulement de "mauvais esprit" il y en a des bon aussi, enfin je me base d'après les dires des personnes qui y croient. Donc je ne sais pas vraiment. Certaines choses sont peut-être faite pour rester des mystères. Tout comme l'existence des aliens...

J'acquiesçais légèrement.

J'espère que vous avez réussi à me comprendre,
- Oui. Votre raisonnement est logique. N'ayez pas peur d'avancer vos idées, même si elles vous semblent absurdes. Ayez confiance en vous et en votre intelligence. Nous ne pourrons jamais tout prouver, mais nous pouvons essayer de comprendre ce qui nous entoure.

Elle pourrait aller très loin comme ça. Travailler avec quelqu'un comme elle allait vraiment être un plaisir.

J'ai une autre question si vous ne seriez pas devenu l'homme de science que vous êtes, que pensez vous que vous seriez devenu? Si je ne sais pour quel raison vous n'auriez pu faire ce métier, auriez vous fait de votre passion pour le violon votre métier?
- Mmh... Je ne sais pas. Détective peut-être. La musique m'aide beaucoup à réfléchir et à comprendre les choses. En faire mon métier, je ne pense pas que ça aurait marché. J'ai un certain talent, mais je suis loin d'être un virtuose.

Je pouvais voir qu'elle se posait d'autres questions, mais sans doute était-ce plus personnel à ses yeux.

En parlant de votre passion quel genre de musique écoutez vous?
- Eh bien, j'ai été élevé dans un environnement où la musique classique dominait, mais je suis ouvert à tous les styles. Chacun transporte un message, des valeurs, une histoire. Ce ne sont pas que des notes ou des mélodies assorties de paroles. Ce sont des entités propres qu'il nous appartient de faire vivre et revivre.

Je lui souris.

- Certains morceaux nous semblent parfois raconter notre vie, du moins en partie. Mais chaque personne s'y identifieras différemment. C'est là toute la magie de la chose. Est-ce que vous jouez d'un instrument de musique ?

Je pensais que non, mais je n'en était pas certain.

- Et vous, qu'aimeriez vous faire comme métier, car vous n'allez sans doute pas éternellement rester au Centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 19 Avr - 7:31


Je venais de tenter d'expliquer à mon tour mon point de vu sur les phénomènes paranormaux. J'étais pas certaine d'avoir était très clair, je demandai donc à Wolfe si il avait réussi à me comprendre.

- Oui. Votre raisonnement est logique. N'ayez pas peur d'avancer vos idées, même si elles vous semblent absurdes. Ayez confiance en vous et en votre intelligence. Nous ne pourrons jamais tout prouver, mais nous pouvons essayer de comprendre ce qui nous entoure.


C'était précisément ça mon problème la "confiance en sois". Je lui souris, en acquiesçant de la tête. J'avais encore tellement de question à lui poser. Je lui demandai ce qu'il serait devenu s'il ne serait pas devenu ce qu'il était aujourd'hui et s'il aurait fait de sa passion pour le violon son métier.

- Mmh... Je ne sais pas. Détective peut-être. La musique m'aide beaucoup à réfléchir et à comprendre les choses. En faire mon métier, je ne pense pas que ça aurait marché. J'ai un certain talent, mais je suis loin d'être un virtuose.


Il devait se sous estimé, mais c'est vrai qu'il aurait surement fait un très bon détective vu sa capacité à cerner les gens. Je lui demandais ensuite qu'elle genre de musique il écoutait, en pariant avec moi même sur du classique.

- Eh bien, j'ai été élevé dans un environnement où la musique classique dominait, mais je suis ouvert à tous les styles. Chacun transporte un message, des valeurs, une histoire. Ce ne sont pas que des notes ou des mélodies assorties de paroles. Ce sont des entités propres qu'il nous appartient de faire vivre et revivre.

J'étais totalement d'accord avec lui, la musique transportait des messages, des émotions...

Certains morceaux nous semblent parfois raconter notre vie, du moins en partie. Mais chaque personne s'y identifieras différemment. C'est là toute la magie de la chose. Est-ce que vous jouez d'un instrument de musique ?


Je bus une gorgée de mon coca avant de lui répondre.

Non, malheureusement, mais je crois que je préfère ma place, celle de la fille en admiration devant les musicien, celle qui a des frissons partout en écoutant une musique qui lui parle. Ca parait tellement magique quand on voit ces personnes doté d'un don vous faire voyager et je pense que quand on joue d'un instrument on perd ça, les artistes vivent leurs musique j'en suis persuader mais ils ne sont peut-être plus autant transporter...

Enfin c'était mon point de vue.

- Et vous, qu'aimeriez vous faire comme métier, car vous n'allez sans doute pas éternellement rester au Centre.


J'ai toujours voulu travailler auprès des enfants, enfin pas trop petit non plus, entre 2 et 5 ans, en école maternel serait parfait. Ils sont vraiment intéressant à cet age. Enfin je me lancerais quand je quitterais le centre, ce que je pense ne pas tarder à faire tout de même, et je souhaite être disponible pour votre étude et nos entrainement aussi.

Mr Wolfe était quelqu'un de posé et de sérieux, il aurait pu même paraitre coincé, je me demandais alors si il lui était arrivé de faire un truc totalement fou, ou décalé avec l'image qu'il projetait.

Je suis vraiment désolé de vous questionner de cette façon, surtout qu'à la base vous n'êtes pas venu pour subir un interrogatoire digne de celui de la police, mais vous paraissais quelqu'un de calme, posé et sérieux, sans doute que vous l'êtes, ne le prenez pas mal, et je me demandais si il vous étiez arrivé de faire quelques choses de vraiment dingue, qui serez totalement décalé à cette image? Sans doute que oui mais j'ai tellement de mal à vous imaginer dans un contexte différent...


Peut-être même qu'il avait fait des trucs encore plus fou que certaines personnes qui paraissaient dingue, quand on les voyait... J'avais hâte de savoir, j'étais certaine que de l'imaginer dans un autre contexte pouvait être super drôle, loin de moi l'envie de me moquer mais ça pourrait être amusant. Puis en y réfléchissant j'avais jamais fait quelque chose de dingue, j'avais pas assez confiance en moi pour ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 19 Avr - 11:10


- Non, malheureusement, mais je crois que je préfère ma place, celle de la fille en admiration devant les musicien, celle qui a des frissons partout en écoutant une musique qui lui parle. Ca parait tellement magique quand on voit ces personnes doté d'un don vous faire voyager et je pense que quand on joue d'un instrument on perd ça, les artistes vivent leurs musique j'en suis persuader mais ils ne sont peut-être plus autant transporter...
- Vous devriez essayer. Lorsque vous jouez d'un instrument, c'est vous qui créez un monde. Ce n'est pas plus dur qu'apprendre à faire du vélo. Sauf si on a pas l'oreille musicale.

Je lui demandais ensuite qu'est-ce qu'elle voudrait faire comme métier, une fois qu'elle serait hors du Centre.

- J'ai toujours voulu travailler auprès des enfants, enfin pas trop petit non plus, entre 2 et 5 ans, en école maternel serait parfait. Ils sont vraiment intéressant à cet age. Enfin je me lancerais quand je quitterais le centre, ce que je pense ne pas tarder à faire tout de même, et je souhaite être disponible pour votre étude et nos entrainement aussi.
- Oh, pour ce qui est de moi,j'aménage mon temps de travail comme bon me semble, donc, c'est plutôt simplement par rapport à vous que vous devriez réfléchir. J'espère que vous y arriverez, même si je n'en doute pas.

Je lui souris. J'étais prêt à parier que si elle adorait les enfants, ils devaient bien le lui rendre. Personnellement, je n'étais pas très à l'aise avec les enfants. Je n'avais peut-être pas assez d'imagination pour cela. Je ne pouvais pas exceller partout.

- Je suis vraiment désolé de vous questionner de cette façon, surtout qu'à la base vous n'êtes pas venu pour subir un interrogatoire digne de celui de la police, mais vous paraissais quelqu'un de calme, posé et sérieux, sans doute que vous l'êtes, ne le prenez pas mal, et je me demandais si il vous étiez arrivé de faire quelques choses de vraiment dingue, qui serez totalement décalé à cette image? Sans doute que oui mais j'ai tellement de mal à vous imaginer dans un contexte différent...

Je ris.

- Vos questions ne me dérangent pas, rassurez vous. Tout dépend ce que vous entendez comme dingue et décalé.

Je repoussais ma tasse vide sur le côté et posais mes avants bras sur la table.

- Il y a la fois où j'ai passé plus de 72h sans dormir, mais c'était une expérience, disons. Je crois que je n'ai jamais rien fait de dingue... Mais pour la plupart des gens, mon travail est une chose dingue, donc, je ne saurais dire.

On pouvait dire que je savais exactement ce que procurait une décharge d'adrénaline dans les moindres détails, je n'avais pas vraiment besoin de le ressentir.

- Quel genre de trucs dingues tu me verrais bien faire ?

J'étais assez curieux de connaitre sa réponse.

- Et vous, avez vous déjà fait quelque chose de "dingue" ?


//pas plus d'inspi... lol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 19 Avr - 15:19

Wolfe me conseilla d'essayer de faire d'un instrument, que ce n'était pas super dur, à par pour ceux qui n'avaient pas l'oreille musicale. Si un jour l'opportunité ce présenterais je ferais un test. Il me demandais ensuite qu'elle métier je souhaiterais faire, je lui parlai de mon envie de travailler avec les enfants, je les trouvais intéressant quand il atteignait l'âge de 2 ans. Bon il faudrait que je reprennes les études mais pas pour très longtemps, donc cela ne me dérangerait pas. Une nouvelle question me vint alors en tête, je m'excusais à l'avance pour l'interrogatoire et je lui demandais si il au cour de sa vie il lui était arrivé de faire un truc complètement dingue, complètement à l'opposé de l'image qu'il projetait. Il rit avant de me dire que mes questions ne le dérangeait pas du tout, puis il ajouta que tout dépendait de ce que j'entendais par "dingue" et "décalé". Il repoussa alors sa tasse et posa ses avant bras sur la table.

Je sais pas, un truc "dingue" à votre façon.
répondais en haussant les épaules, chacun avait sa propre définition.

- Il y a la fois où j'ai passé plus de 72h sans dormir, mais c'était une expérience, disons. Je crois que je n'ai jamais rien fait de dingue... Mais pour la plupart des gens, mon travail est une chose dingue, donc, je ne saurais dire.


C'est vrai que son boulot était dingue, mais je ne parlais pas de ça.

- Quel genre de trucs dingues tu me verrais bien faire ?
// ah ouai on se tutoie maintenant lol, fait gaf à toi dans trois post on se galoche//

Je réfléchis quelques instant, et me mis à rire en laissant vagabonder mon imagination.

Désolé...
dis je en riant, je ne me moque pas c'est juste ... je ne pouvais m'empêchais de m'arrêter, que pendant un instant je vous imaginais déguisé en Tarzan.. -rire- comme dans le dessin animé. ...au milieu de la jungle, vous cherchiez à comprendre le comportement des gorilles en agissant comme eux.

J'essayais de me calmer en soufflant de grands coups, j'avais mal au ventre.Pour le coup j'étais partie dans un extrême. J'étais à présent un peu gêné de m'être laisser allé de cette façon.

Mais ça vous allez très bien,
dis je en me voulant convaincante.

Je voulais vraiment pas qu'il croit que je me foutais de lui. C'est vrai que c'était le 1er truc qui m'étais venu en tête, j'aurais pu très bien l'imaginer en train de faire du saut à l'élastique, mais non... Je bus le reste de mon coca en écoutant la question de Wolfe.

- Et vous, avez vous déjà fait quelque chose de "dingue" ?


J'essayais de me souvenir si il m'était arrivé de faire un truc dingue, mais rien de réellement fou me vint en tête.

Ba en faite non, un soir en discothèque un type pas très net est venue me faire des propositions indécente, pour toute réponse je lui ais jeté mon verre de whisky au visage et je suis vite partie me fondre dans la foule. C'est pas vraiment dingue, mais je crois que comme vou l'avez dit plutôt je n'ai pas assez confiance ne moi pour faire des choses folles.


C'était complètement ridicule comme truc "dingue" mais bon...

Maintenant à vous, quelle choses dingue me verriez vous faire? Vous pouvez essayer de laisser parler votre imagination.


Je le laissais réfléchir quelques instant avant qu'il me réponde, j'aurais pensé que cet entretien serais barbant, mais finalement je m'amusais.

Bon et dites moi ça fait quoi de ne pas dormir pendant 72 heures? Vous aviez des hallu' ? Vous n'avez pas tenter plus parce que vous n'avez pas réussi ou simplement que votre études était terminé?


Il fallait que je parles de truc sérieux, sinon j'avais peur de partir encore plus loin de mes conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 19 Avr - 17:41


//lol j'ai bugué xD

Je lui demandais quels genre de trucs "dingues" elle me verrait faire. Elle resta silencieuse un instant avant de rire. J'arquais un sourcil.

Désolé... je ne me moque pas c'est juste ... je ne pouvais m'empêchais de m'arrêter, que pendant un instant je vous imaginais déguisé en Tarzan.. -rire- comme dans le dessin animé. ...au milieu de la jungle, vous cherchiez à comprendre le comportement des gorilles en agissant comme eux.

Je la fixais un peu surpris avant de rire à mon tour.

- Vous avez vraiment pensé à ça ?

Je ris de nouveau, c'était complètement incongru quand même.

Mais ça vous allez très bien,
- J'essayerais et je vous montrerais les photos ?

Je lui fis un sourire amusé. Elle but le temps que je lui demande si elle avait déjà fait quelque chose de dingue.

Ba en faite non, un soir en discothèque un type pas très net est venue me faire des propositions indécente, pour toute réponse je lui ais jeté mon verre de whisky au visage et je suis vite partie me fondre dans la foule. C'est pas vraiment dingue, mais je crois que comme vou l'avez dit plutôt je n'ai pas assez confiance ne moi pour faire des choses folles.
- Ce n'est pas forcément une question de confiance, mais plutôt de limites à dépasser, même si cela y fait. Il faut avoir confiance en soi pour dépasser ses limites. Mais il faut oser jeter son verre à la figure de quelqu'un.

Je lui souris. Je l'imaginais assez peu faire ça, mais sans doute l'homme l'avait mérité.

- Maintenant à vous, quelle choses dingue me verriez vous faire? Vous pouvez essayer de laisser parler votre imagination.

Je restais silencieux un instant. Je n'avais pas une énorme imagination.

- Mmh... Je vous verrais bien faire une course de Karting, le genre pas tout à fait conventionnel, mais pas totalement. Pas plus foldingue, mais ça vous conviendrait. Et je dois avouer que c'est quelque chose qui peut être assez drôle.

Je ne voyais pas grand chose d'autre. Le saut à l'élastique par exemple ce serait un peu trop.

- Bon et dites moi ça fait quoi de ne pas dormir pendant 72 heures? Vous aviez des hallu' ? Vous n'avez pas tenter plus parce que vous n'avez pas réussi ou simplement que votre études était terminé?
- Pas des hallucination, mais c'était surtout un manque de réaction et de ractivité. C'était comme si j'essayais d'avancer dans de la guimauve. J'avais trop envie de dormir ensuite... Et à vrai dire, plus longtemps ça aurait été dangereux pour ma santé. J'ai une mère médecin.

J'eus un sourire.

- Vous avez déjà essayez de faire des expériences comme ça ? Même les plus anodines. J'imagine, un peu avec votre don.

On faisait toujours toutes sortes d'expériences. Même sans forcément en avoir conscience.

- Quelles choses dingues vous aimeriez faire ? Votre projet le plus fous ? Vous avez un projet d'avenir assez stable, un travail en vue. Mais vous devez sans doute avoir d'autres aspirations, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Ven 20 Avr - 12:00


J'avais fait part à Wolfe du truc "dingue" que je le verrais bien faire, mon imagination débordante m'avais en effet emmené bien loin et m'avais fait bien rire. Wolfe me regarda surpris de par ce que je venais de lui dire mais fini par rire lui aussi.

- Vous avez vraiment pensé à ça ?
me demanda t-il

Je ris un instant avant de lui répondre.

Oui oui je vous assure, je sais c'est un peu poussé voir même bizarre.


Il rit de nouveau avant que je lui dise que ça lui allait bien, à sa il me répondit qu'il essayerais et qu'il me montrerais les photo. Il avait l'air amusé par mon histoire. Il me demanda alors si moi j'avais déjà fait un truc fou, je lui répondis après avoir réfléchit que non, mais je lui racontais tout de même l'histoire avec ce type en boite qui m'avais demander à combien je faisais la pipe, je lui avait répondu en lui jetant mon verre au visage, j'ajoutai que c'était pas vraiment un dingue et que je n'avais pas assez confiance ne moi pour faire des choses complètements folles.

- Ce n'est pas forcément une question de confiance, mais plutôt de limites à dépasser, même si cela y fait. Il faut avoir confiance en soi pour dépasser ses limites. Mais il faut oser jeter son verre à la figure de quelqu'un.


Il me sourit et je lui demandai à son tour quelles chose dingue me verrait il faire.

- Mmh... Je vous verrais bien faire une course de Karting, le genre pas tout à fait conventionnel, mais pas totalement. Pas plus foldingue, mais ça vous conviendrait. Et je dois avouer que c'est quelque chose qui peut être assez drôle.


Je souris alors en m'imaginant alors en pleine course de kart' aux coté de Mario,-Mario Kart'- je lui jetterais des peau de bananes pour le ralentir, et déclencherai l'hyper vitesse avec les champignon, je ne fis pas part de ce que j'avais imaginé à Wolfe, il allait me prendre pour une attardé mentale.

Oui c'est vrai que je n'ai jamais essayer le Kart', sans doute que sa pourrait être marrant.


Je lui demandai ensuite ce que ça faisait de ne pas dormir durant 72 heures, si cela lui avait provoqué des hallu' et je lui demandais aussi pourquoi il n'avait pas pousser plus loin.

- Pas des hallucination, mais c'était surtout un manque de réaction et de ractivité. C'était comme si j'essayais d'avancer dans de la guimauve. J'avais trop envie de dormir ensuite... Et à vrai dire, plus longtemps ça aurait été dangereux pour ma santé. J'ai une mère médecin.


Mais vous avez tenu aussi longtemps sans prendre excitant? Du café, ou des médicaments? Moi jamais je n'aurais tenu, je suis une grosse dormeuse, et quand je suis vraiment fatiguer je m'endors rapidement et même si je suis assise.


Il m'arrivais même de m'endormir au ciné quand le film ne m'intéressait pas. Il eut un petit sourire avant de me demander si j'avais déjà tenté de petites expériences du genre. Je réfléchis...

Et bien un jours avec ma mère on avait joué au ni oui ni non et on avait tenue 1 jours et demi, j'ai perdu la première, mais c'était super marrant de toujours surveillé ce que l'on dit, quelques fois pendant une heure on ne se parlait pas, et croyait moi, c'est difficile de garder en tête le fait qu'on ne doit pas prononcé ces mots. Sinon j'ai réussi à mettre 15 marshmallow dans ma bouche sans les mâcher. Puis au autre jour j'ai tenté de marcher avec des talons de 15 centimètres toute la journée, bon sa peux paraitre banal mais je ne porte jamais de talons, je suis bien mieux en ballerine. Il me semble pas avoir déjà fait des expériences avec mon don, je "joue" très rarement avec.


Bon ok mais expérience était un peu cul cul mais bon je n'avais pas le souvenir d'avoir fait des trucs plus poussé.

- Quelles choses dingues vous aimeriez faire ? Votre projet le plus fous ? Vous avez un projet d'avenir assez stable, un travail en vue. Mais vous devez sans doute avoir d'autres aspirations, non ?


En faite mes projet son assez banal, un boulot, un apart' et un mari, bien sur que j'aimerais faire des choses un peu plus folle, je voudrais faire un tour du monde, nager avec les dauphins, aller voir un match de la World wrestling, il parut étonné, oui parce que parait il que ce sont des matchs truqués donc je voudrais constater par moi même et aussi parce que je trouve que leurs entré son spectaculaire. Mais voilà je n'aspire pas à des choses plus extravagante que ça... Et vous alors? Il doit bien avoir autre chose que la quête du savoir? Votre avenir comment le voyez vous?


J'attendis qu'il me réponde avant de lui poser une autre question.

Dites moi avez vous beaucoup voyagé? Je veux dire dans un pays qui ont des cultures et modes de vies différents au notre?


Ca m'intéressais vachement, un homme comme lui avais forcément voyager.

Mr Wolfe pouvez vous me dire quel à était le moment le plus joyeux de votre vie? Lequel vous a apporté le plus de bonheur?


J'avais sans cesse de nouvelles questions qui me venait en tête.

Je sais je passe du coq à l'âne mais j'ai constamment de nouvelles question qui me vienne en tête,
ajoutais je pour presque pour me justifier.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Dim 22 Avr - 9:27


Lovely n'avait jamais fait de Karting, et n'y avait jamais vraiment pensé. Cela ne m'étonna pas vraiment. Je lui expliquais ensuite, à sa demande, ce que ça m'avait fait de ne pas dormir de trois jours.

- Mais vous avez tenu aussi longtemps sans prendre excitant? Du café, ou des médicaments? Moi jamais je n'aurais tenu, je suis une grosse dormeuse, et quand je suis vraiment fatiguer je m'endors rapidement et même si je suis assise.
- Plutôt en me tenant occupé. Pas une action débordante, mais assez pour garder le corps et l'esprit en éveil. L'enjeu était justement d'éviter d'avoir à recourir à des excitants. ça aurait faussé les résultats. Il me fallait simplement user de mon organisme. On dit qu'il faut à l'être humain, selon son âge, sept à douze heures de sommeil, en vérité, on pourrait quasiment réduire de moitié ce temps si nous arrivions à gérer ce temps. Sur les différentes phases du sommeil, toutes ne sont pas vraiment reposantes.

Je lui demandais si elle aussi avait fait des expérimentations du genre. Je me doutais qu'elle n'avait sans doute pas fait d'expérience à but scientifique, mais ce n'était qu'un paramètre, négligeable, de la question.

Et bien un jours avec ma mère on avait joué au ni oui ni non et on avait tenue 1 jours et demi, j'ai perdu la première, mais c'était super marrant de toujours surveillé ce que l'on dit, quelques fois pendant une heure on ne se parlait pas, et croyait moi, c'est difficile de garder en tête le fait qu'on ne doit pas prononcé ces mots. Sinon j'ai réussi à mettre 15 marshmallow dans ma bouche sans les mâcher. Puis au autre jour j'ai tenté de marcher avec des talons de 15 centimètres toute la journée, bon sa peux paraitre banal mais je ne porte jamais de talons, je suis bien mieux en ballerine. Il me semble pas avoir déjà fait des expériences avec mon don, je "joue" très rarement avec.
- Pour votre don, c'est une bonne chose, mieux vaut ne pas s'improviser Frankeinstein dans ce genre de cas. Pour le reste, ce ne sont certes pas de grandes avancées scientifiques, mais elles vous ont appris à connaitre vos limites, et c'étaient de petits défis pour vous même. Eviter certains mots, mettre des affaires dont on a pas l'habitude, c'est une bonne chose, cela nous permet de ne pas rester enfermer dans un carcan. Vos expériences ont plus de valeurs humaines que les miennes.

Ce qui était parfaitement vrai. Les résultats que je cherchai étaient avant tout scientifiques, à ma personne, ils n'apportaient que peu. Tout cela était pour faire avancer la recherche et la compréhension de notre monde. Je ne me considérais pas, en tant qu'individu, comme étant prioritaire. Je lui posais d'autres questions,, plus personnelles, sur son avenir tel qu'elle le voyait, tel qu'elle le voulait.

- En faite mes projet son assez banal, un boulot, un apart' et un mari, bien sur que j'aimerais faire des choses un peu plus folle, je voudrais faire un tour du monde, nager avec les dauphins, aller voir un match de la World wrestling, oui parce que parait il que ce sont des matchs truqués donc je voudrais constater par moi même et aussi parce que je trouve que leurs entré son spectaculaire. Mais voilà je n'aspire pas à des choses plus extravagante que ça... Et vous alors? Il doit bien avoir autre chose que la quête du savoir? Votre avenir comment le voyez vous?
- A vrai dire, je crains qu'il n'y ait pas grand chose d'autre. La quête de connaissance est un axe majoritaire dans ma vie. La compréhension du monde qui nous entoure, laisser aux générations futures quelque chose qui leur serve à respecter le monde qui les entoure, et à se respecter eux-même. C'est une bien vaste tâche qui demande beaucoup de temps et d'efforts. J'ai bien peur que ma compagnie ne soit pas au gout de la plupart des gens. Ils me trouvent souvent rasoir ou donneur de leçons. Ce n'est pas le mieux pour établir des relations, vous le concevrez.

Cela m'était assez égal à vrai dire. Comme le dit le proverbe, mieux vaut être seul que mal accompagné.

- Dites moi avez vous beaucoup voyagé? Je veux dire dans un pays qui ont des cultures et modes de vies différents au notre?
- J'ai fait quelques voyages, oui. Mon père étant diplomate, c'était assez facile de pouvoir voyager. J'ai passé quelques temps à voyager en Europe même, puis j'ai passé près de deux ans en Asie, notamment au Japon. Une merveilleuse culture. Quelques mois en Argentine et au Brésil et une brève escale à Johannesburg. J'aurais pu voir beaucoup plus encore. C'est assez fascinant de voir des peuples différents. Le seul problème étant qu'avec la colonisation, beaucoup de peuples autochtones ont été massacrés, notamment les "indiens d'Amérique", or ces cultures-là, bien qu'aujourd'hui primitives et désuètes restent fascinantes.

J'avais lu quelques bouquins là-dessus, mais ce n'était jamais à prendre au pied de la lettre. On ne pouvait se fier aux études des hommes blancs sur ces cultures indigènes qu'ils n'avaient jamais vraiment cherché à comprendre.

- Mr Wolfe pouvez vous me dire quel à était le moment le plus joyeux de votre vie? Lequel vous a apporté le plus de bonheur? Je sais je passe du coq à l'âne mais j'ai constamment de nouvelles questions qui me vienne en tête.
- Il n'y a pas de mal.

Je pris un petit temps de réflexion. Je ne savais pas vraiment quoi répondre.

- Je ne saurais dire ce qui m'a rendu le plus heureux. Vous savez le bonheur est une chose éphémère. On ne s'en rend compte que lorsque c'est fini. Mais... Je crois que voir mon père à ma remise de diplôme à la fin d'Oxford a été un réel plaisir pour moi.

Je n'étais pas le gars très social et mon avance intellectuelle avait souvent fait barrière aux relations amicales avec mes camarades. J'eus un semi sourire.

- Je dois passer pour un gars rasoir qui ne pense qu'à son travail.

J'eus un petit rire.

- Je ne suis pas de la meilleure des compagnies, il faut croire... Vous avez encore d'autres questions ? Et vous, comment répondriez vous à ces questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mar 24 Avr - 12:14


Quand j'avais demandé à Wolfe quelle chose dingue il m'aurait bien vu faire il m'avait répondu du Kart', c'est vrai que j'y avais jamais pensé, je fit part à Wolfe que je n'en avait jamais fait, mais que ça pourrait être marrant. Je l'avais ensuite questionné sur les conséquences de son expériences, peut-être avait-il eu des hallu' pour ne pas dormir aussi longtemps. Il me répondit que non pour les hallu', il avait seulement un manque de réactivité et de réaction. En gros il devait avoir l'air absent ou deux de tens'. Je lui demandai ensuite s'il il avait tenu autant de temps sans prendre de caféine ou quoi que se soit d'autre comme excitant, ça me semblait surprenant qu'on puisse resté autant de temps sans dormir, j'en aurai était incapable, j'aimais trop ça dormir!

- Plutôt en me tenant occupé. Pas une action débordante, mais assez pour garder le corps et l'esprit en éveil. L'enjeu était justement d'éviter d'avoir à recourir à des excitants. ça aurait faussé les résultats. Il me fallait simplement user de mon organisme. On dit qu'il faut à l'être humain, selon son âge, sept à douze heures de sommeil, en vérité, on pourrait quasiment réduire de moitié ce temps si nous arrivions à gérer ce temps. Sur les différentes phases du sommeil, toutes ne sont pas vraiment reposantes.


Il me demanda ensuite si il m'étais arrivé de faire des expériences du genre, je lui parlais donc des expériences que je faisais avec ma mère qui étaient plus des minis jeux, je lui parlais aussi de mon record de marshmallow et de la fois ou j'avais tenté de marcher toute une journée avec des talon de 15 centimètre, bon c'était pas de super expérience, et ça servait à rien, mais c'était mieux que de ne rien dire, j'ajoutais que je ne m'étais jamais servi de mon don pour faire des expérience.

- Pour votre don, c'est une bonne chose, mieux vaut ne pas s'improviser Frankeinstein dans ce genre de cas. Pour le reste, ce ne sont certes pas de grandes avancées scientifiques, mais elles vous ont appris à connaitre vos limites, et c'étaient de petits défis pour vous même. Eviter certains mots, mettre des affaires dont on a pas l'habitude, c'est une bonne chose, cela nous permet de ne pas rester enfermer dans un carcan. Vos expériences ont plus de valeurs humaines que les miennes.

J'avais du mal à y croire mais dans le fond il avait raison. Il me demanda ensuite comment je voyais mon avenir, et si j'avais le projet de faire des choses un peu plus folles, je lui expliquais que je voulais une vie banal, un boulot, un mari, des enfants, mais que je souhaitais aussi faire d'autre chose comme nager avec les dauphin, aller voir un match de catch, et voyager. Puis je lui retournais la question en lui disant qu'il devait aspiré à autre chose que la quête du savoir.

- A vrai dire, je crains qu'il n'y ait pas grand chose d'autre. La quête de connaissance est un axe majoritaire dans ma vie. La compréhension du monde qui nous entoure, laisser aux générations futures quelque chose qui leur serve à respecter le monde qui les entoure, et à se respecter eux-même. C'est une bien vaste tâche qui demande beaucoup de temps et d'efforts. J'ai bien peur que ma compagnie ne soit pas au gout de la plupart des gens. Ils me trouvent souvent rasoir ou donneur de leçons. Ce n'est pas le mieux pour établir des relations, vous le concevrez.

Je ne le trouvais pas rasoir pour ma part, il était quelqu'un d'interessant, bon je ne le connaissais pas personnellement, mais à se rythme là avec mes question ça n'allait pas tarder. Après c'est vrai que sa passion pour son boulot risquait d'être un freins à une relation amoureuse. Je décidais ensuite de lui poser une autre question.

- Dites moi avez vous beaucoup voyagé? Je veux dire dans un pays qui ont des cultures et modes de vies différents au notre?

- J'ai fait quelques voyages, oui. Mon père étant diplomate, c'était assez facile de pouvoir voyager. J'ai passé quelques temps à voyager en Europe même, puis j'ai passé près de deux ans en Asie, notamment au Japon. Une merveilleuse culture. Quelques mois en Argentine et au Brésil et une brève escale à Johannesburg. J'aurais pu voir beaucoup plus encore. C'est assez fascinant de voir des peuples différents. Le seul problème étant qu'avec la colonisation, beaucoup de peuples autochtones ont été massacrés, notamment les "indiens d'Amérique", or ces cultures-là, bien qu'aujourd'hui primitives et désuètes restent fascinantes.


J'étais d'accord, malgré le mode de vie primitif de certains peuples ils en restaient pas moins fascinant... à la télé, c'était pas vraiment les sortes de culture que je rêvais de connaitre. Je l'enviais, je voulais aussi visiter le monde, L'Asie, l'Europe, pourtant avec l'argent que ma mère avait gagné et partagé avec moi j'aurais pu me le permettre, mais j'avais peur de me lancer.

- Mr Wolfe pouvez vous me dire quel à était le moment le plus joyeux de votre vie? Lequel vous a apporté le plus de bonheur? Je sais je passe du coq à l'âne mais j'ai constamment de nouvelles questions qui me vienne en tête.

- Il n'y a pas de mal.

Il réfléchit un moment.

- Je ne saurais dire ce qui m'a rendu le plus heureux. Vous savez le bonheur est une chose éphémère. On ne s'en rend compte que lorsque c'est fini. Mais... Je crois que voir mon père à ma remise de diplôme à la fin d'Oxford a été un réel plaisir pour moi.


Je souris en voyant que c'était une chose toute simple qui avait fait son bonheur.

- Je dois passer pour un gars rasoir qui ne pense qu'à son travail.


Il eu un petit rire avant d'enchainer.

- Je ne suis pas de la meilleure des compagnies, il faut croire... Vous avez encore d'autres questions ? Et vous, comment répondriez vous à ces questions ?


Détrompez vous, je ne vous trouve pas rasoir, vous êtes quelqu'un d'intéressant et intelligent, vous avez l'air assez ouvert d'esprit.
dis je en souriant. Je n'ai plus de questions à vous poser.... pour aujourd'hui ajoutais je après un petit silence. Moi je n'ai jamais voyager, enfin ma mère m'as emmené une ou deux fois à la mer quand j'étais enfant, mais elle ne pouvait pas vraiment se le permettre, cela ne m'as jamais dérangé, mais il est vrai que maintenant que nous pouvons le faire j'aimerais bien faire un voyage avec elle, sortir des Etats Unis. Pour ce qui est de mon moment le plus heureux, je crois que c'est quand j'ai vu le visage rayonnant de ma mère qui entrait dans ma chambre, elle est venue avec ce magnifique sourire m'informais qu'elle avait démissionné de son boulot de femme de ménage, au début je ne comprenais pas mais ensuite elle m'avait informé qu'elle avait gagné au jeu à gratter, et là je me suis dit que c'était super, qu'elle n'aurait plus à se ruiner le dos pour ramener à manger à la maison, qu'elle allait enfin pouvoir penser à elle et s'occuper de sa petite personne. On dit que l'argent ne fait pas la bonheur, je suis d'accord mais il peux y contribuer fortement.

Je jeta un coup d'oeil sur l'heure de mon téléphone parce que je commençais à mourir de faim, en effet il était déjà bien tard, l'après midi avait défilé à une vitesse hallucinante.

Je ne vais pas tarder à aller manger, j'ai une envie de grec, vous voulez m'accompagner?
lui demandais je.

Il est clair que c'était plus sympa de manger avec quelqu'un, mais il avait peut - être quelques chose à faire ou peut-être n'aimait il pas ça, au pire j'enverrais un texto à Arnaud pour savoir si il était dans le coin et si il voulait bien m'accompagner.


// dsl j'fais pas trop avancé le post, mais bon//

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luke Wolfe

avatar
Unexpected Ally


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 17/03/1982
✖ Bougies : 36
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Mer 25 Avr - 9:54


Détrompez vous, je ne vous trouve pas rasoir, vous êtes quelqu'un d'intéressant et intelligent, vous avez l'air assez ouvert d'esprit. Je n'ai plus de questions à vous poser.... pour aujourd'hui. Moi je n'ai jamais voyager, enfin ma mère m'as emmené une ou deux fois à la mer quand j'étais enfant, mais elle ne pouvait pas vraiment se le permettre, cela ne m'as jamais dérangé, mais il est vrai que maintenant que nous pouvons le faire j'aimerais bien faire un voyage avec elle, sortir des Etats Unis. Pour ce qui est de mon moment le plus heureux, je crois que c'est quand j'ai vu le visage rayonnant de ma mère qui entrait dans ma chambre, elle est venue avec ce magnifique sourire m'informais qu'elle avait démissionné de son boulot de femme de ménage, au début je ne comprenais pas mais ensuite elle m'avait informé qu'elle avait gagné au jeu à gratter, et là je me suis dit que c'était super, qu'elle n'aurait plus à se ruiner le dos pour ramener à manger à la maison, qu'elle allait enfin pouvoir penser à elle et s'occuper de sa petite personne. On dit que l'argent ne fait pas la bonheur, je suis d'accord mais il peux y contribuer fortement.

J'acquiesçais.

- Aujourd'hui, on ne peut quasiment plus rien faire sans avoir d'argent. Cependant le bonheur est une des choses les plus éphémères qui soient. D'ailleurs, on n se rend compte qu'on a été heureux que lorsqu'on regarde en arrière. J'espère que vous voyagerez bientôt. Je crois qu'il n'y a rien de mieux qu'un voyage pour se changer l'esprit.

Elle regarda son téléphone. Il commençait à se faire tard, nous bavardions depuis un bon moment, bien plus que ce que j'avais cru, et sur plus de choses que j'avais prévues, ce qui n'était pas une mauvaise choses.

Je ne vais pas tarder à aller manger, j'ai une envie de grec, vous voulez m'accompagner?
- Pourquoi pas.

Mon colocataire avait du prendre son service et l'idée de devoir cuisiner moi-même m'importunait un peu. Il fallait avouer que j'étais loin d'exceller dans ce domaine. J'arrivais parfois même à rater des pâtes ! J'étais désespérant sur ce genre de choses. Je laissais un petit pourboire en plus de la note et nous quittâmes le bar. Il faisait plutôt bon pour l'heure.

- Vous savez, je suis assez surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ce que ce rendez vous se passe comme cela.

Je m'étais attendu à beaucoup plus professionnel, mais la tournure de la conversation ne m'avait pas dérangé le moins du monde.

- C'est agréable de passer du temps en dehors du centre, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lovely Jordan

avatar


✖ Messages : 124
✖ Date de naissance : 28/10/1991
✖ Bougies : 26

MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe Jeu 26 Avr - 12:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: rencontre avec Mr Wolfe

Revenir en haut Aller en bas

rencontre avec Mr Wolfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Centre Ville :: Le St James-
Sauter vers: