Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Cardinals Vs Panthers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Cardinals Vs Panthers. Jeu 5 Avr - 16:28

Remy m'assura qu'il ne regrettait pas un seul instant d'avoir croiser ma route et me demanda même assez clairement de cesser de remettre ça sur le tapis. Je pouvais pas faire autrement que de me sentir un peu coupable. Après si quelqu'un lui aurait dit "Tu vas tomber amoureux d'une fille et penser à la marier dans son propre intérêt en moins d'une semaine..." Je suis pas certaine qu'il s'attendait à ça quoi.Je lui proposai qu'on aille finalement au match de foot. Prendre l'air et se changer les idées pouvait nous faire que du bien.

-Superbe idée ! J'aurais bien mis un de mes maillots, mais ça ferait tâche dans le décor.

Je haussai les sourcils.

-Ah ouais tu crois ? ironnisai-je.

Je suis certaine qu'il devait être très ... sexy avec un de ses maillots.

-Va enfiler une tenue plus adaptée. Et on y va.

Je me regardai et lui fit une fausse mine offusqué.

-Pourquoi ? Tu aimes pas ma robe ?

J'eus un léger rire et lui emboîtai le pas à l'intérieur. Je montai à ma chambre et enfilai un jean moulant et un débardeur blanc tout aussi moulant. Je nouai mes cheveux en une queue de cheval et enfilai une vieille paire de basket confortable. Je rejoignis Remy en bas.

-On passe prendre un verre d'abord ?

J'acquiesçai d'un signe de tête et nous sortîmes dehors. Mon père était un peu plus loins entrain de discuter au téléphones, alors que Kieran et Zack était assis sous le porche.

-Remy m'a invité pour aller voir le match de foot en ville. Je rentrerai quand je rentrerai d'accord ? Ne m'attendez pas et j'ai mon portable... en cas d'urgence.

J'embrassai mon frère sur la joue et je saluai Zack. Puis nous montâmes dans le camion de Remy en direction d'un stationnement pas trop loin du stade.

-Ils ont d'assez bonnes statistiques. Le match devrait valoir le coup. Bon sang, ça va me faire drôle d'être dans les gradins.

J'étouffai un rire.Il garra le camion et nous sortîmes. Je me plantai debout devant lui.

-Alors ça va mieux cette tenue ? Je la trouvais bien ma robe moi.

Je lui fis un clin d'oeil.

-On devrait récupérer les billets pour le match tout de suite et on ira se prendre un verre ensuite, ça te va?

Il acquiesça. Nous passâmes donc au guichet du stade et prîmes nos places, puis nous marchâmes tranquillement et je nouai mes doigts au siens.

-Si j'entre à l'université pour le prochain trimestre, je pourrais être rally girl... Ça me rappellerait mes années de collège... dis-je en riant.

Je me voyais pas vraiment en rally girl, j'avais même toujours trouver ça un peu stupide comme concept en réalité. Nous passâmes près d'un groupe de filles qui elles devaient en être où devait en avoir une ambition monstre.

-*Regardez-moi ce mec ... D'où il sort lui ? Pourquoi je l'ai jamais vu... Maintenant que je le vois, je le veux ça c'est officiel* pensa une d'elle en adressant un de ses plus beau sourire à Remy.

Je roulai un peu des yeux.

-Mon don peu vraiment être lourd à l'occasion, dis-je avec un demi-sourire.

C'était quand même normal que les filles le regardent, c'était quand même un mec foutrement bien gaulé, mais j'aurais préféré ne pas les entendres penser. Nous nous arrêtâmes devant un stand où on vendait des friandises, bière et pop-corn au côté des gradins. Je m'adressai au vendeur.

-Deux bières et un sac de skittles , s'il vous plait.

Je payai et tendis une des bières à Remy.

-On a parler de boire un verre, mais on a pas spécifier où.

Je lui souris, puis nous captâmes une bride de conversation entre deux supporter qui jugeait que les chances de gagner étaient mince étant donnée que les Cardinals affrontaient les Panthers. Je me tournai vers Remy.

-C'est notre jour de chance.

Nous nous faufilâmes en douce en direction des gradins des Panthers, puis nous prîmes place directement derrière le banc des joueurs. L'entrée des joueurs commença et je me laissai porter par la folie du Football et encourageai les membres. C'était au Panthers de commencer après le tirage à pile ou face, puis du premier coup en terrain totalement dégager, ils marquèrent leur premier Toutch Down. Je me levai en applaudissant comme tout les autres.

-J'ai l'impression que les Cardinals, vont se faire lyncher. Ça fait que commencer, mais quand même.

Nous regardâmes tout la première partie avec euphorie et une fois la mi-temps, les Panthers menaient 17 à 7. Je m'assied à cheval sur un mon banc.

-Ça te viens d'où, cette passion du football ? C'est ton père qui t'a initié ? Moi j'avoue que ça m'avait manqué les matchs du Vendredi soir. Je crois que je vais me plaire par ici.

Je savais pas si Kieran était toujours fan de foot, mais comme Remy l'était, je trouvais ça bien de pouvoir en parler comme je voulais. C'était un peu comme une passion pour moi et ça semblait bien l'être pour lui aussi.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Jeu 5 Avr - 18:13


Je garais mon camion (ah ah) sur un parking pas loin du stade, mais pas trop prêt non plus. Nous descendîmes et Abi se plaça devant moi.

-Alors ça va mieux cette tenue ? Je la trouvais bien ma robe moi.
- C'est plus adapté à un stade... Mais les deux tenues te vont à ravir.

Elle me fit un clin d'oeil.

-On devrait récupérer les billets pour le match tout de suite et on ira se prendre un verre ensuite, ça te va?
- Parfait.

Nous allâmes prendre nos places avant de marcher, main dans la main.

-Si j'entre à l'université pour le prochain trimestre, je pourrais être rally girl... Ça me rappellerait mes années de collège...

Je la regardais en souriant.

- Eh, c'est nul, je suis pas dans l'équipe.

Nous rîmes tous les deux. Puis elle roula des yeux quand on passa à côté d'un groupe de filles - visiblement des rally-girls. Dont une qui me fit un sourire plutôt équivoque.

-Mon don peu vraiment être lourd à l'occasion
- La rançon de la gloire... Je rigole, c'était mon égo qui parlait là.

Je m'esclaffai. Nous nous arrêtâmes au stand bière friandises et pop corn.

-Deux bières et un sac de skittles , s'il vous plait.

Elle paya et me tendit une bière.

-On a parler de boire un verre, mais on a pas spécifier où.
- C'est vrai.

Elle me sourit. Nous passâmes à côté de supporters qui parlaient du match. Les pronostics étaient contre les Cardinals. Forcément face aux Panthers.

-C'est notre jour de chance.
- Oh oui.

Nous nous faufilâmes côté invités. Le match débuta assez vite et ce furent aux Panthers d'ouvrir le bal. Ils géraient toujours autant. Ils devaient avoir un sacré coach. J'étais à fond dans le match, même si c'en était fini pour moi de porter les protections et le maillot.

-J'ai l'impression que les Cardinals, vont se faire lyncher. Ça fait que commencer, mais quand même.
- Il peut y avoir des surprises. Rien n'est joué au premier quart-temps. J'ai vu des matchs tourner lors du dernier quart...

Mais on parlait des Panthers là. La première mi-temps se clotura par un 17 à 7 pour les Panthers. L'ambiance était assez survoltée dans les gradins.

-Ça te viens d'où, cette passion du football ? C'est ton père qui t'a initié ? Moi j'avoue que ça m'avait manqué les matchs du Vendredi soir. Je crois que je vais me plaire par ici.
- Mon père... Les gamins du quartiers. Football et Basket. C'était les deux choix dans le quartiers et il faut avouer que j'étais pas doué avec un ballon rond.

Je ris.

- Trent a été quaterback. Il a gagné une fois le championnat d'état inter-lycée. Il filait un coup de main au coach de temps en temps. Il était fier de me voir en fullback. "Fils, tu es un bon lanceur, mais tu cours vite et tu sais tracer ton chemin. Ne perd pas ton temps à vouloir une place qui n'est pas la tienne. Sers toi de ton talent." C'est ce que j'ai fait.

Et il avait eu raison. J'avais été redoutable en mon temps. Peut-être que j'avais encore ça dans le sang.

- Ton frère jouait ?

Il avait la carrure d'un footballeur. Ou d'un boxeur. Les deux lui convenaient très bien. Le match reprit assez vite et les joueurs comme les spectateurs étaient déchainés. Les pénalités volèrent, mais les Panthers menaient encore le bateau et le score final fut de 31 à 13. Victoire écrasante.

- J'adore ce sport. Non mais t'as vu les missiles que lançaient le QB1 ? Impressionnant. Ils ont de l'avenir, ces Panthers.

Je souris. ça me donnait envie de retourner sur le terrain. Je me tournais vers Abi toujours en souriant.

- Tu crois qu'ils auraient besoin d'un coach assistant à la fac ?

Maintenant que j'avais du temps libre vu que j'étais plus bloqué au Centre. J'attirais Abigail contre moi.

*Je t'aime, tu le sais ?*

Je trouvais ça tellement "amusant" de parler simplement par la pensée. Tout paraissait tellement plus vrai comme ça

- J'ai toujours rêvé d'entendre plus de vingt joueurs gueuler unanimement "OUI COACH REAGAN".

Je m'esclaffais avant d'embrasser la belle irlandaise.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Jeu 5 Avr - 19:46

Une fois arrivé à la mi-temps, les supporters en colère de l'équipe local quittaient les gradins, d'aute en profitaient pour aller s'acheter de nouvelle provision, quand à moi je m'assis à cheval sur mon banc en me tournant vers Remy et je lui demandai, d'où lui venait sa passion du football, à savoir si c'était son père qui lui avait tout montrer.

-Mon père... Les gamins du quartiers. Football et Basket. C'était les deux choix dans le quartiers et il faut avouer que j'étais pas doué avec un ballon rond.

Nous rîmes.

-Trent a été quaterback. Il a gagné une fois le championnat d'état inter-lycée. Il filait un coup de main au coach de temps en temps. Il était fier de me voir en fullback. "Fils, tu es un bon lanceur, mais tu cours vite et tu sais tracer ton chemin. Ne perd pas ton temps à vouloir une place qui n'est pas la tienne. Sers toi de ton talent." C'est ce que j'ai fait.

Je le regardai un instant.

-J'aurais vraiment aimé te voir jouer.

J'étais pas une groupie des joueurs de foot, mais quand on avait la chance d'avoir un petit ami fullback c'était domage de pas le voir jouer au final.

-Ton frère jouait ?

J'eus un petit rire et secouai la tête.

-Non... Kieran lui c'était plus les sports de contact. S'il aurait pas repris le courrant famillial il aurait surement été un champion de la UFC aujourd'hui. Il cogne dur et quand il se déplace on dirait qu'il flotte, mais aujourd'hui je crois qu'il fait que s'occuper du buisness et du casino.

Je trouvais ça un peu dommage. J'étais pas amatrice de violence, mais j'aimais bien voir mon frère se battre. Le match repris et notre enthousiasme aussi. Je gueulai un peu à l'injustice pour quelques pénalité, mais la victoire fut remporter par les Panthers sous score de 31-13. Ça c'était douloureux pour les cardinals.

-J'adore ce sport. Non mais t'as vu les missiles que lançaient le QB1 ? Impressionnant. Ils ont de l'avenir, ces Panthers.

J'acquiesçai en souriant, alors qu'on descendait les gradins.

-Vraiment...C'est un peu dommage que leur running back quitte et je crois qu'il change de QB1 aussi l'an prochain. C'est ce qui doit être le plus difficile avec une équipe collégiale.

Perdre sans cesse les bons joueurs et avoir du mal à remonter une équipe aussi performante l'année d'ensuite.Il se tourna vers moi en souriant après avoir regardé le terrain avec nostalgie.

-Tu crois qu'ils auraient besoin d'un coach assistant à la fac ?

Je lui souris largement.

-On dirait que tu as toujours ça dans le sang ! Je sais pas, mais tu perds rien de t'informer.

C'était clair que j'allais pas être des rally-girl pour ma part, mais petite amie du coach assistant. Ça sonnait plutôt bien. Il m'attira contre lui et je lui souris.

-*Je t'aime, tu le sais ?*

Je l'embrassai langoureusement.

-*Moi je suis dingue de toi... Je t'aime aussi...*

Je l'embrassai de nouveau.

-J'ai toujours rêvé d'entendre plus de vingt joueurs gueuler unanimement "OUI COACH REAGAN".

Je regardai autour de nous et il ne restait plus personne. Tous parti fêter dans les bars ou déprimer dans leur salon sur la partie selon le vote de chacun. Il restait peu-être un ou deux préposé pour nettoyer les gradins.

-Attend moi ici d'accord... J'ai une idée, mais je veux que tu restes bien ici. J'en ai pour dix minutes tout au plus.

Je le regardai et il acquiesça. Je lui souris et parti à la course jusqu'au pick-up. Je vérifiai rapidement que j'étais dans aucun champ de vision, puis je montai à l'intérieur et sorti mon uniforme de pom-pom girl que j'enfilai sur la banquette avant. Y avait des lustres que j'avais pas mis ça. Avec les ponpon bleu et blanc au couleur de mon collège d'avant. Je repassai à l'avant et ramenai son camion plus près de la sortie public. J'ouvris la porte et il se tourna vers moi, sans voir quoi que ce soit.

-*Regarde le terrain ou je ne bouge pas de ton pick-up*

Il se retourna et je sorti, puis je passai devant lui en relevant timidement les yeux vers lui.

-Je tiens toujours mes promesses, même si techniquement je t'avais rien promis.

Je me mis à agiter les ponpons et à grossièrement faire une démonstration de ce que je faisais autrefois, mais je terminai de façon un peu plus sexy, des mouvements lent et mon corps collé au sien, tout en le regardant droit dans les yeux, puis je l'embrassai.

-*Tu me dois également une démonstration ...*

Je le repoussai légèrement et retournai au pick-up où je laissai les ponpons en échange du balon de foot qu'il avait à l'arrière. Je retournai vers lui et lui pris la main en l'entrainant sur le terrain de foot.

-Je suis vraiment pas génial à la réception, mais je peux lancer assez bien... pour une fille.

Je me plaçai pour lancer et il s'installa pour la réception. Il attrapa sans mal et courru jusqu'à la ligne des buts. Je sautai sur place.

-Et c'est une TOUTCH DOWN pour notre Fullback, Reagan !!!!!

Je courru vers lui et lui sautai dans les bras. Enroulant mes jambes à sa taille et mes bras à son cou, puis je l'embrassai à nouveau.

-Tu devrais vraiment t'informer pour un post de coach assistant à la fac... Si tu voyais l'étincelle que tu as dans les yeux quand tu as le ballon en main...

-*Je t'aime Remy...C'est la seule chose dont je suis certaine.*

Je descendis au sol, mais je restai contre lui.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Ven 6 Avr - 6:22


Je lui expliquais d'où venait ma passion pour ce sport, puis je lui demandais si son frère jouait aussi. Elle me répondit qu'il était plus versé dans les sports de contact, qu'il aurait même pu être un champion. Le match reprit et se termina sur une victoire écrasante des Panthers, ça ça faisait mal. C'était pas comme ça que les Cardinals allaient atteindre les Play-off. Je ne pus m'empêcher de vanter les talents du QB1 des Panthers.

-Vraiment...C'est un peu dommage que leur running back quitte et je crois qu'il change de QB1 aussi l'an prochain. C'est ce qui doit être le plus difficile avec une équipe collégiale.
- Ouais, mais si le coach est bon, il veille à ce que l'équipe de réserve soit au point.

Et tout le monde voulait être titulaire avec un bon coach. Je fixai le terrain avant de me tourner vers Abi et lui demander s'ils avaient pas besoin d'un coach assistant ici.

-On dirait que tu as toujours ça dans le sang ! Je sais pas, mais tu perds rien de t'informer.

Je ris.

- J'ai pire que ça dans le sang. ça se perd pas.

Je l'attirais contre moi et l'embrassai en lui disant que je l'aimais. Elle me répondit là même chose en m'embrassa. Puis je dis que j'avais toujours voulu entendre les gars d'une équipe dire "oui coach Reagan". Le stade était vide à présent.

-Attend moi ici d'accord... J'ai une idée, mais je veux que tu restes bien ici. J'en ai pour dix minutes tout au plus.
- D'accord, je t'attends.

Elle partit et j'attendis en fixant le terrain. ça me rappelait la belle époque, j'avais eu droit à mon heure de gloire sur un terrain comme ça. Je me tournai en entendant le bruit d'une porte mais ABi me signifia par la pensée qu'il valait mieux que je reste tourné vers le terrain, ce que je fis. Elle vint ensuite se planter devant moi en tenue de pom-pom girl.

-Je tiens toujours mes promesses, même si techniquement je t'avais rien promis.
- Mhh, je vais pas me plaindre.

Elle se mit à faire une petite chorégraphie et termina contre moi avant de m'embrasser.

-*Tu me dois également une démonstration ...*
* Ah ouais ? ... Je crois que ça sera pas aussi sexy.*


Elle me repoussa légèrement avant de retourner à la voiture. Elle revint avec le ballon que j'avais toujours dans ma voiture. Elle me prit par la main et me traina jusqu'au terrain.

-Je suis vraiment pas génial à la réception, mais je peux lancer assez bien... pour une fille.
- On va voir ça.

Je lui souris avant de me préparer à courir.

- Et.... HUT !

Je partis à la course et elle lança la balle, je la réceptionnai sans mal et sprintai jusqu'à l'en-but.

-Et c'est un TOUCHDOWN pour notre Fullback, Reagan !!!!!

Elle vint sauter dans mes bras, enroula ses jambes autour de ma taille et m'embrassa.

-Tu devrais vraiment t'informer pour un post de coach assistant à la fac... Si tu voyais l'étincelle que tu as dans les yeux quand tu as le ballon en main... *Je t'aime Remy...C'est la seule chose dont je suis certaine.*

Je lui souris.

- Je crois que je vais faire ça ouais.* Je t'aime aussi Abi.*

Je l'embrassai.

- On va fêter la victoire ?

ça avait été un match comme je les aimais.

- Qui sait, je pourrais éviter au Cardinals de se faire rétamer comme ça.

Je lui fis un clin d'oeil. J'étais juste heureux de ce moment passé. C'était le genre d'instant juste parfaits en quelque sorte.

- Alors, on fait quoi maintenant, mademoiselle la cheerleader ?

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Ven 6 Avr - 12:34

Remy se pliait au jeu et la démonstration de pom-pom girl ne semblait pas le déplaire. Je le laissai ensuite pour troquer les ponpons contre le ballon de foot, puis je l'entrainai sur le terrain. Je lui lancer la balle qu'il porta en Toutch Down puis je lui sauter litérallement dans les bras. Je lui dis que ça vallait vraiment la peine qu'il s'informe pour une place de coach assistant, parce que l'étincelle qu'il avait dans les yeux en jouant ça se remplaçait par rien d'autre.

-Je crois que je vais faire ça ouais. * Je t'aime aussi Abi.*

Il m'embrassa.

-On va fêter la victoire ?

J'acquiesçai d'un signe de tête. Je regardai discrètement l'heure. J'avais dit à mon frère de ne pas m'attendre, mais je savais que si je n'appellais pas et que je ne rentrais pas de la nuit, il allait se faire un sang d'encre, au vue des rescents évênements.

-Qui sait, je pourrais éviter au Cardinals de se faire rétamer comme ça.

Il me fit un clin d'oeil et je lui souris. Nous retournâmes vers le pick-up.

-Alors, on fait quoi maintenant, mademoiselle la cheerleader ?

Je baissai les yeux sur ma tenue et le regardai ensuite.

-Premièrement je vais me changer et deuxièmement, tu voulais fêter la victoire, mais comme on est des déshonnorés qui pactise avec l'équipe ennemi... Dillon Texas c'est un peu loins pour faire la fête. Non ?

Quoi que je me serais quand même bien vu, monter jusque là-bas. J'avais été quelques fois au Texas, surtout à Austin et j'adorais cette endroit, c'était comme un monde à part.

-En plus je connais pas vraiment, non même pas du tout la ville encore, donc je te fais entièrment confiance.

Je me tournai dos à lui après avoir ouvert la portière de son pick-up puis je retirai le haut de mon uniforme pour enfiler mon débardeur et s'en suivi pareille pour le bas que j'échangeai contre mon jean. Je détachai mes cheveux et embarquai sur la banquette en lui souriant.

-Embarque... Elle va pas se conduire toute seul et je compte pas trop rester ici toute la nuit.

Il monta et démarra. Je posai ma tête contre son épaule.

-Emmene-moi au plus bel endroit que tu as vu dans cette ville. J'ai pas envie de rentrer directement à la maison et je crains que dans les bras ce soient une atmosphère de déprime.

Nous fîmes un bout de trajet en silence, je regardai le paysage défilé sous mes yeux. Peu à peu il y avait moins de boutique et nous tombions dans un décord, plus campagnard. Je vis une rivière, avec une promenade tout près. Je posai ma main sur le bras de Remy.

-Arrête-toi ici!

Une fois stationné, je sortis et descendit directement au bord de l'eau. Je restai debout à juste regarder le payasage. Je sentis sa présence derrière moi.

-J'adore cet endroit. On oublie presque qu'on est dans une grande ville. C'est calme.

Je m'assis au sol.

-C'est décidé...Je vais rentrer à la fac, je vais finir mes études comme infirmière et je vais dégotté un boulot à l'hôpital du coin. Je pourrais demander à mon frère de m'embaucher comme serveuse au Casino et comme ça, j'aurais suffisament pour payer mes cours par moi-même. J'irai m'acheter une voiture et je vais prendre ma vie en main sans être dans l'ombre de ma famille.

Je lui fis un léger sourire. J'étais déterminée à repartir à zéro et commencer ma vie sans déménager et sans tout lâcher pour m'occuper de mon père et mon frère. J'allais penser un peu à moi.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Ven 6 Avr - 18:58


Je proposai à Abi qu'on aille fêter notre victoire. Je dis ensuite que je pourrais peut-être aider les Cardinals à rattraper leur... crash de ce soir.

-Premièrement je vais me changer et deuxièmement, tu voulais fêter la victoire, mais comme on est des déshonnorés qui pactise avec l'équipe ennemi... Dillon Texas c'est un peu loins pour faire la fête. Non ?

Je ris.

- On dirait pas mais mon camion peut avaler pas mal de route.

Je lui fis un sourire.

-En plus je connais pas vraiment, non même pas du tout la ville encore, donc je te fais entièrement confiance.
- Okay.

Elle se tourna ensuite pour se changer avant de grimper dans la voiture.

-Embarque... Elle va pas se conduire toute seul et je compte pas trop rester ici toute la nuit.
- Oui m'dame !

Je fis le tour et grimpai côté conducteur. Je mis le contact et elle posa sa tête sur mon épaule.

-Emmene-moi au plus bel endroit que tu as vu dans cette ville. J'ai pas envie de rentrer directement à la maison et je crains que dans les bras ce soient une atmosphère de déprime.

Le coin que j'avais en tête était légèrement en dehors de la ville. Je quittais le stade et roulait vers l'extérieur de la ville. Le décor changeait progressivement pour céder la place à une campagne un peu plus marquée. Soudain alors qu'on passait près de la rivière, Abi posa sa main sur mon bras.

-Arrête-toi ici!

Je me garais sur l'accotement. Elle descendit pour directement se rendre prêt de l'eau. Je la rejoignis.

-J'adore cet endroit. On oublie presque qu'on est dans une grande ville. C'est calme.
- C'est la nature.

Elle s'assit. Je me mis à côté d'elle.

-C'est décidé...Je vais rentrer à la fac, je vais finir mes études comme infirmière et je vais dégotté un boulot à l'hôpital du coin. Je pourrais demander à mon frère de m'embaucher comme serveuse au Casino et comme ça, j'aurais suffisament pour payer mes cours par moi-même. J'irai m'acheter une voiture et je vais prendre ma vie en main sans être dans l'ombre de ma famille.
- Et ma place dans tout ça ?

Je passais mon bras autour de ses épaules et l'attirais contre moi.

- T'as conscience que tu seras toujours une O'Ryan, quoi qu'il arrive ? Je ne crois pas que ton frère te laisse... euh... "quitter le nid" aussi facilement. Il voudra continuer de veiller sur toi.

Ce qui était totalement normal aussi. Je soupirais légèrement. Si les choses pouvaient être plus simple. Et puis, il y avait le Centre aussi. Visiblement, on ne pouvait pas leur faire confiance.

- En tout cas si tu as besoin de moi, je suis là, tu le sais bien.

Je l'embrassais.

- Je m'étais jamais vraiment arrêté ici. L'endroit que j'avais en tête était un peu plus loin. Il est plus sauvage aussi. Mais pour être franc... Je crois que j'aurais bien aimé te montrer la Nouvelle Orléans. Comme elle était avant Katrina. Ici... C'est mille fois différent. Pas mal plus verdoyant je dirais.

Je m'allongeais dans l'herbe. On voyait plutôt bien les étoiles.

- Elles, elles changent pas vraiment. La Grande Ourse est toujours au même endroit pour guider le voyageur égaré...Bien que la navigation aux étoiles soit plutôt obsolète. On a les GPS maintenant.

J'attirais Abi de nouveau contre moi.

- Infirmière... Je crois que je suis malade... Fis-je avec un petit sourire.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Sam 7 Avr - 17:15

Après avoir quitté le stade avec Remy je lui avais demandé de me faire voir son plus bel endroit dans cette ville, mais au final je l'avais fait arrêter près de la rivière. J'aimais bien ce genre d'endroit qui permettait de se croire en campagne, même en étant encore en ville. Nous étions assis près de l'eau directement au sol, puis je lui dit que j'étais décidée, j'allais reprendre mes études à la fac, me trouver mon petit chez moi et ma voiture et sortir de l'ombre de ma famille.

-Et ma place dans tout ça ?

Il passa un bras autour de mes épaules et m'attira contre lui.

-T'auras la meilleure des places...

C'est-à-dire dans mon coeur et dans ma vie, s'il le voulait bien.

-T'as conscience que tu seras toujours une O'Ryan, quoi qu'il arrive ? Je ne crois pas que ton frère te laisse... euh... "quitter le nid" aussi facilement. Il voudra continuer de veiller sur toi.

Je lui fis un léger sourire.

-Je sais, je compte pas non plus les éviter ou les renier... Juste vivre un peu plus pour moi et un peu moins pour eux.

Coudre d'autre gens qu'eux au final.

-En tout cas si tu as besoin de moi, je suis là, tu le sais bien.

Il m'embrassa.

-Je m'étais jamais vraiment arrêté ici. L'endroit que j'avais en tête était un peu plus loin. Il est plus sauvage aussi. Mais pour être franc... Je crois que j'aurais bien aimé te montrer la Nouvelle Orléans. Comme elle était avant Katrina. Ici... C'est mille fois différent. Pas mal plus verdoyant je dirais.

Il se coucha dans l'herbe et je continuai de regarder la rivière.

-Elles, elles changent pas vraiment. La Grande Ourse est toujours au même endroit pour guider le voyageur égaré...Bien que la navigation aux étoiles soit plutôt obsolète. On a les GPS maintenant.

Je levai la tête pour regarder les étoiles et il m'attira de nouveau contre lui. J'étais vraiment bien dans ses bras.

-Infirmière... Je crois que je suis malade... dit-il avec un petit sourire.

Je haussai un sourcil et lui retournai un sourire goguenard.

-Vraiment ? Qu'est ce qui vous fait souffrir patient Reagan ?

Je déposai un baiser sur ses lèvres. J'eus un petit rire, puis je m'appuyai contre lui et le regardai dans les yeux.

-Montre moi la Nouvelle Orléan... Si tu y penses comme c'était avant, je verrai ce à quoi tu penses. J'ai envie de voir, dis-je en souriant.

Je posai à nouveau ma tête contre son torse.

-Tu sais ... J'aurai toujours besoin de toi. Juste ta présence, l'odeur de ton parfum et les batements de ton coeur... Je me sens bien avec toi. J'arrivais à être bien avant aussi, mais depuis que tu es entré dans ma vie j'ai l'impression que je savais pas vraiment ce que c'était d'être bien avec quelqu'un.

Je m'infiltrai dans son esprit à regarder ce à quoi il pensait. Certain passage me firent sourire.

-Apporte moi là où tu voulais me montrer. J'aime bien les endroits un peu sauvage et j'ai pas envie de rentrer tout de suite.

Je me relevai et lui tendit la main, pour qu'il se lève.

-T'a une couverture dans ton pick-up ? On pourrait se faire un feu tranquile et squatter la boite du pick-up un peu ?

Je lui fis un demi-sourire. Ça faisait deux mois ou presque que j'étais pas sorti, j'avais un peu l'impression de reprendre enfin mon souffle.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Dim 8 Avr - 18:19


On s'installa dans l'herbe, tranquillement, à bavarder l'air de rien. Son coup des études d'infirmière me tira un sourire. Je l'attirais contre moi avant de me plaindre d'être souffrant. Elle arqua un sourcil et me fis un sourire goguenard.

-Vraiment ? Qu'est ce qui vous fait souffrir patient Reagan ?

Elle m'embrassa.

- Je sais pas, mais je me sens déjà mieux.

Elle rit avant de s'appuyer contre moi et de me fixer en souriant.

-Montre moi la Nouvelle Orléan... Si tu y penses comme c'était avant, je verrai ce à quoi tu penses. J'ai envie de voir.

Elle se reposa contre moi.

-Tu sais ... J'aurai toujours besoin de toi. Juste ta présence, l'odeur de ton parfum et les batements de ton coeur... Je me sens bien avec toi. J'arrivais à être bien avant aussi, mais depuis que tu es entré dans ma vie j'ai l'impression que je savais pas vraiment ce que c'était d'être bien avec quelqu'un.

Je lui souris et caressai sa joue.

-Apporte moi là où tu voulais me montrer. J'aime bien les endroits un peu sauvage et j'ai pas envie de rentrer tout de suite.

Elle se releva et me tendit la main. Je la saisis et me remis sur pieds.

-T'a une couverture dans ton pick-up ? On pourrait se faire un feu tranquile et squatter la boite du pick-up un peu ?
- J'ai de tout ou presque dans mon pick-up.

J'allais nous chercher une couverture et nous nous installâmes.

- Tu veux voir la Louisiane ?

Je fermais les yeux et repensais d'abord à mon quartier. C'était pas le plus luxueux, mais ça avait été mon Royaume. Je pensais à la maison de Trent, avec la pancarte qui disait que je jouais dans l'équipe de la ville.

* C'est chez moi.*

Je pensais rapidement à l'intérieur, jusqu'à ma chambre, en bordel comme elle était au temps du lycée. Puis nous fûmes "de retour" dans le quartier. Jusqu'au "parc" où on avait érigé notre QG. Et le terrain vague.

* C'est là où j'ai compris que j'étais... spécial. *

Evidemment, je repensais à tous les gosses avec qui j'avais grandis.

* Le petit, c'est Marius. Lui c'est Tim. Matt et Tony. Carter. Johnny. Troy. Eddie. Raven. Samantha. Et Angie. C'était plus où mois "la bande".*

Je souris en y repensant. Puis je pensais à "la Crique". ça n'en était pas une, pas vraiment. C'était juste un point d'eau, mais qui pour nous était digne d'un des lagons des Caraïbes.

* On faisait toutes nos fêtes là-bas. Nos rancarts aussi. C'était notre endroit. Et on se battait pour que ça le reste, des fois. *

Je lui montrais d'autres endroits où j'avais été, avec mes potes ou avec Trent, ces petits coins de paradis qui m'avaient assez marqué... Avant que ça ne soit dévasté par un ouragan. Et naturellement, je ne pus m'empêcher de repenser à tout ça. Je me redressai un peu brusquement et essayait de penser à autre chose, mais c'était assez difficile.

- Désolé. ça, je voulais pas vraiment te le montrer. J'ai du mal à croire que ça fait sept ans. ça a été tellement brutal.

Je soupirais.

- Tout ça n'existe plus que dans mes souvenirs. Et un ou deux albums photos qui ont miraculeusement survécu.

C'était mon seul "trésor". Le reste, je m'en tapais assez, en vérité.

- On est une des plus grandes puissances mondiales mais la nature nous remet toujours à notre place.

J'eus un léger sourire de dérision.

- On fait un pied de nez à Dame Nature et on fait un petit feu ?

Aussitôt dit, aussitôt fait.

- Parle moi un peu de ton New York. Celui que tu voyais tous les jours. Celui qui t'as vu grandir. Ou... montre le moi comme je t'ai montré ma ville.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Dim 8 Avr - 23:14

On était là tout les deux seuls, sans bruit de ville à simplement discuter. Je me levai et lui tendit la main, puis je lui demandai s'il avait une couverture dans le pick-up en proposant de se faire un feu et juste profiter du calme encore un peu. Il se releva .

-J'ai de tout ou presque dans mon pick-up.

Je lui souris, puis il alla chercher la couverture et nous nous installâmes. J'étais un peu frilleuse, mais comme ça j'étais bien.

-Tu veux voir la Louisiane ?

J'acquiesçai en souriant. Il ferma les yeux et je fis de même. Les premières images étaient celle d'un quartier plutôt moyen, c'était vieillot, puis celle d'une maison avec une affiche devant indiquant # 33 Reagan et le nom de l'équipe de la ville, ce qui me fit rire légèrement.

-* C'est chez moi.*

Malgré que ça semblait un peu pauvre comme coin, ça avait l'air bien.Il entra dans la maison me laissant voir une chambre bordélique. J'ouvris les yeux en le regardant, mais il continua dans ses images donc je refermai les yeux. Il nous transporta alors dans un parc, avec un terrain vague.

-* C'est là où j'ai compris que j'étais... spécial. *

Ensuite je vis des gens apparaitre un à un ...Un peu comme s'il les prenaient en photo à même le terrain.

-* Le petit, c'est Marius. Lui c'est Tim. Matt et Tony. Carter. Johnny. Troy. Eddie. Raven. Samantha. Et Angie. C'était plus où mois "la bande".*

Bah on pouvait pas dire qu'il avait grandit seul lui au moins. Il pensa ensuite à un point d'eau, qui pour lui était une merveille du temps où il y habitait.

-* On faisait toutes nos fêtes là-bas. Nos rancarts aussi. C'était notre endroit. Et on se battait pour que ça le reste, des fois. *

C'était souvent comme ça quand on avait un coin de paradis. Je fus transporter dans d'autre endroit, des coins tranquille, d'autres où ça bougeait un peu plus. J'avais même réussi à appercevoir le visage de son père, enfin de Trent. Puis on s'enfonça dans des idées plus sombres, le ciel devenait gris et je voyais presque l'ouragan nous foncer dessus. J'ouvris les yeux et soufflai un coup. Quand les pensées étaient trop intense, ça jouait sur mes propres émotions et sentiments. C'était un autre truc que je devais apprendre à contrôler.

-Désolé. ça, je voulais pas vraiment te le montrer. J'ai du mal à croire que ça fait sept ans. ça a été tellement brutal.

Il soupira et je pris sa main dans la mienne. Geste de compassion, parce que je ne pouvais rien dire et rien faire pour ça.

-Tout ça n'existe plus que dans mes souvenirs. Et un ou deux albums photos qui ont miraculeusement survécu.

Ça devait être atroce de perdre un pan complet de sa vie comme ça.

-On est une des plus grandes puissances mondiales mais la nature nous remet toujours à notre place.

Je baissai les yeux.

-Mais elle ne ce soucis pas du mal qu'elle fait.

Un humain, peu importe le degrée de méchanceté... Il pensait toujours à ce qu'il faisait.

-On fait un pied de nez à Dame Nature et on fait un petit feu ?

J'acquiesçai en lui retournant son sourire.

-C'est toi qui allume, parce que niveau survie et scout ... Je suis recallée, dis-je en étouffant un rire.

Je le laissai allumer le feu.

-Tu sais quoi ? Je sais que Trent est ton père adoptif, mais c'est quand même fou comment vous vous ressembliez ... Physiquement, j'entends.

À peu près le même charisme, les yeux verts, cheveux foncé. Ça m'aurait étonnée que c'est souvenirs soit faussé.

-Parle moi un peu de ton New York. Celui que tu voyais tous les jours. Celui qui t'as vu grandir. Ou... montre le moi comme je t'ai montré ma ville.

J'étouffai un léger rire et je me replaçai un peu en restant contre lui.

-Mon New-York, c'est les gangs de New-York sans Daniel Dea Lewis et dans les années 90 et 2000, ironisai-je. D'accord je te montre.

Ce fut mon tour de fermer les yeux. La première image qui me vint en tête était celle de la villa où nous habitions la plus part du temps, je devais avoir six ou sept ans. Mon père était assis à table et moi je dansais dans le salon avec mon petit uniforme de pom-pom girl sur du Madona. Papa don't preach pour être plus précise. Je le fis sortir dehors pour avancer le temps, dans le jardin de la cours arrière. Une après-midi d'un été chaud et ensoleillé où je sortais pour aller rejoindre des amis du lycée à la piscine. Je lui fis faire le trajet jusqu'à la fête qui avait lieu presque tout les jours.

-*Ça c'était mes bons jours de congé d'été.*

Il n'y avait personne en particulier à lui faire voir dans ces souvenirs. Je continuai mon chemin, puis je le transportai dans les souvenirs un peu plus commun. Ceux où je rentrais de mon boulot de serveuse après avoir quitté la fac et que je retrouvais mon père debout dans le salon enclin à la panique, mon frère tailladé qui me regardait avec un petit sourire narquois en me demandant de jouer la couturière et moi qui lui flanquait une taloche derrière la tête en lui disant de prendre un peu plus soin de lui.

-*Je pourrais te montrer ce genre de scène sous des milliers d'angle différent tellement ça arrivait souvent.*

Tellement que Kieran se foutait de se faire taper dessus et de se faire blesser. Certain de mes amis l'appellaient l'immortel. Je le conduis ensuite dans mes souvenirs de la fac. Les entrainements de cheerleading dans le gymnase, ceux dans la cours avec certaine partie du match, puis pour m'amuser je lui montrai en éclair cinq ou six garçons différent qui venait me parler, un qui se fit étaler par mon frère, deux qui rebroussèrent chemin en croisant son regard dans les gradins et un qui c'était fait faire le plus long discours de l'histoire sur la mauvaise idée de me draguer par Harvard lui-même.

Je ne pus m'empêcher de rire.

-*Ça c'est ce qui explique, le fait que j'avais pas beaucoup d'amis autour de moi, ni de garçon qui s'aventuraient à me tourner autour.*

Je m'en plaignait pas.Je coupais ensuite du tout au tout, l'emportant avec moi sur la banquette arrière d'une voiture semi-limousine. Vitre teinté... On pouvait entendre mon coeur battre dans mes oreilles. Ma main contre la vitre et l'autre cherchant désespérément à ouvrir la portière qu'on me vérrouillait alors que dehors mon père et mon frère ce battait de tout leur âmes. On me laissa sortir une fois les autres au sol et moi qui me lançai dans les bras de Kieran en lui hurlant dessus qu'il pouvait pas me faire vivre ça. Puis ils rembarquaient dans la voiture et recommençaient le même numéro trois coins de rue plus loin.

J'ouvris lentement les yeux et fit un demi-sourire à Remy.

-C'était ça mon New-York. Pas de grand centre, ni de virée shoping entre copine. C'était les études, le boulot et la peur incontestable de perdre mon frère et mon père à chaque soir...

Je fixai les flammes un moment.

-New-York...Ça me manque pas. J'ai même pas envie d'y retourner. Je voudrais avoir mon petit lopin de terre en campagne, sur une route pas trop passante. Avoir le stricte minimum pour être bien, rentré du boulot et avoir qu'à faire une cuisine rapide et me prendre un bon bain chaud avant de m'asseoir devant le foyer du salon.

Je l'embrassai.

-Je me verrais bien vivre ça avec toi, dis-je en souriant.

Je remontai un peu la couverture et me couchai en posant ma tête sur ses genoux.

-Juste une petite vie simple, sans soucis... Mon hakunamatata à moi.

J'eus un petit rire. C'était mon côté éternelle gamine.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Lun 9 Avr - 17:42


-Tu sais quoi ? Je sais que Trent est ton père adoptif, mais c'est quand même fou comment vous vous ressembliez ... Physiquement, j'entends.
- En y repensant... C'est vrai. J'avais jamais vraiment fait attention. Enfin, pour moi, il a toujours été mon seul père.

Je lui souris puis lui demandais de me parler de New York. Voire même de me le montrer.

-Mon New-York, c'est les gangs de New-York sans Daniel Dea Lewis et dans les années 90 et 2000. D'accord je te montre.
- J'adore ce film.

J'eus droit )à des morceaux de sa vie, et quelques un où elle avait du recoudre son frère. La morale par Harvard me fit assez rire.

* Il aurait pas été genre légèrement amoureux de toi celui-là ?*

Elle continua à me montrer la vie pas vraiment simple qu'elle avait eu à New York. Pas vraiment la vie qu'on vantait dans les spots publicitaires. Abi ouvrit lentement les yeux et me fit un demi sourire.

-C'était ça mon New-York. Pas de grand centre, ni de virée shoping entre copine. C'était les études, le boulot et la peur incontestable de perdre mon frère et mon père à chaque soir...

Elle fixa le feu.

-New-York...Ça me manque pas. J'ai même pas envie d'y retourner. Je voudrais avoir mon petit lopin de terre en campagne, sur une route pas trop passante. Avoir le stricte minimum pour être bien, rentré du boulot et avoir qu'à faire une cuisine rapide et me prendre un bon bain chaud avant de m'asseoir devant le foyer du salon.

Je lui souris et elle m'embrassa.

-Je me verrais bien vivre ça avec toi,
- Mmh... Ouais. Avec un lac pas trop loin. Un hamac entre deux arbres... La tranquillité même. Une bonne bière dans le frigo en été.

Je lui souris. Elle remonta la couverture et posa sa tête sur mes genoux.

-Juste une petite vie simple, sans soucis... Mon hakunamatata à moi.

Je ris.

- Hakuna Matata. Quelle phrase magnifique.

Je fixais le ciel. J'avais l'air dans la tête à présent.

- Ce serait génial, ouais. Ne pas avoir à se soucier d'être "différent" des autres. Tu crois que ça arrivera un jour ?

Si on avait pas ces foutus "pouvoirs"... Remarque, on se serait jamais rencontré.

- Si un jour on se trouve un terrain du genre, on fait ça ? Toi, moi, une petite baraque sympa... Une caravane pour héberger ton frère ?

Je m'esclaffais. C'était clair que son frère l'abandonnerait jamais. A défaut d'avoir forcément une chambre d'amis.

- T'as quand même de la chance de l'avoir.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 32
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Mar 10 Avr - 1:22

J'avais montrer ma version de New-York à Remy, ça n'avait rien de vraiment glorieux comme vision, mais c'était mon New-York à moi. J'ajoutai que je nous voyais bien lui et moi sur un petit coin de terre tranquille un peu reculer de la société à juste vivre notre petit paradis. SI un lui et moi futur devait y avoir on s'entend.

-Mmh... Ouais. Avec un lac pas trop loin. Un hamac entre deux arbres... La tranquillité même. Une bonne bière dans le frigo en été.

Il me sourit puis je montai la couverture sur mes épaules avant de me coucher la tête contre ses genoux et de dire que je voulais mon petit Hakuna Matata. J'eus un petit rire sous ce souvenir enfantin.

-Hakuna Matata. Quelle phrase magnifique.

J'eus un rire franc.

-Bah voyons ... Je te croyais pas si proche de Rafiki, me moquai-je.

C'était relaxant comme soirée et ça me plaisait bien.

-Ce serait génial, ouais. Ne pas avoir à se soucier d'être "différent" des autres. Tu crois que ça arrivera un jour ?

Je soupirai.

-Je crois pas. On sera toujours différent, mais le mieux c'est de ce dire que c'est nous qui sommes normal et eux qui ont un truc en moins. Ça me gêne pas et je m'accepte comme je suis.

Certain avaient des dons plus intense que d'autre, mais au final on était ce que l'on était. Je crois pas que qui que ce soit aille envie de changer ça sur soi-même.

-Si un jour on se trouve un terrain du genre, on fait ça ? Toi, moi, une petite baraque sympa... Une caravane pour héberger ton frère ?

Il s'esclaffa. Je relevai la tête et lui mis une petite tape sur le torse avant de rire à mon tour et de replacer ma tête contre ses genoux.

-Mais lâche Kieran... Il sera très bien où il sera.

J'avais quand même le sourire aux lèvres à imaginer mon frère dans une caravane.

-T'as quand même de la chance de l'avoir.

Je mis un temps avant de répondre.

-Je sais ... et je sais pas ce que je serais sans lui, mais un jour il devra cesser de me couver. Je suis un poid pour lui en ce moment même s'il ne l'avoue pas. Il lâcherait tout pour me sauver, il mettrait sa vie en péril au dépend de la mienne et tout le monde le sait.

Je soupirai.

-Le centre n'avait rien à faire de mon don de télépathe. Ils veulent Kieran pour une raison ou une autre je sais pas la qu'elle, mais je sais que je suis le meilleur apât pour l'attirer n'importe où.

Je me relevai et m'assis par dessus lui en passant mes bras autour de son cou, puis je lui souris.

-On trouvera ce terrain, on construira cette maison, qui sera ni trop grande, ni trop petite. On aura une chambre d'ami et une très grande cuisine pour que je puisse faire à manger à mon homme quand il rentrera du boulot. Tu seras coach, pas seulement coach assistant, tu vas tout déchirer et on se moquera de savoir si on est différent ou non parce que ce sera notre coin de paradis juste à nous.

Je l'embrassai. On pouvait donner l'impression de brûler des étapes à m'entendre déjà faire des plans d'avenir, mais fallait avouer que notre relation avait un peu débuter comme une bombe et déjà que mon père et mon frère voulait nous marier... Parler terrain et maison c'était vraiment minime au côté. Je me retournai et passai ses bras autour de ma taille en adossant ma tête à son épaule.

-Tu sais ce que j'aimerais ? C'est voir un peu plus de ta vie...Mais pas dans ta tête. Je voudrais que tu m'emmenes un jour voir la Nouvelle-Orléan. Je sais que c'est dur pour toi, mais quand tu seras prêt, j'aimerais y aller avec toi.

Je commençais à frissonner un peu. Les journées avaient beau être chaude, les nuits restaient fraîche.

-En attendant, tu pourrais me montrer où tu vis en ce moment... Puis ça pourait donner un occasion de sortir tout ton bazar de ta boite de pick-up, je pourrais te donner un coup de main. Qu'est ce que tu en dit ?

Je restai contre lui sans bouger à attendre ce qu'il dirait.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers. Mar 10 Avr - 6:09


-Bah voyons ... Je te croyais pas si proche de Rafiki
- Je me suis toujours senti plus proche de Timon.

Je trouvais ça génial, si un jour on pouvait avoir notre coin à nous. Sans qu'on soit jugés.

-Je crois pas. On sera toujours différent, mais le mieux c'est de ce dire que c'est nous qui sommes normal et eux qui ont un truc en moins. Ça me gêne pas et je m'accepte comme je suis.
- Je sais. Je m'accepte aussi. Mais avoue, c'est parfois un peu dur.

ça dépendait du don et des gens qui nous entourait. Je lui demandais, si un jour on se trouvait un terrain du genre, on se ferait ça, la maison, elle, moi. Une caravane pour son frère. Je ne pus m'empêcher de rire. Elle me frappa légèrement sur le torse avant de rire et de me demander de lâcher son frère. Je lui dis qu'elle était chanceuse de l'avoir.

-Je sais ... et je sais pas ce que je serais sans lui, mais un jour il devra cesser de me couver. Je suis un poid pour lui en ce moment même s'il ne l'avoue pas. Il lâcherait tout pour me sauver, il mettrait sa vie en péril au dépend de la mienne et tout le monde le sait.
- C'est le rôle d'un frère, même s'il force un peu sur la dose de protection.

Elle soupira.

-Le centre n'avait rien à faire de mon don de télépathe. Ils veulent Kieran pour une raison ou une autre je sais pas la qu'elle, mais je sais que je suis le meilleur apât pour l'attirer n'importe où.
- Mais... Il n'a rien de particulier pourtant. Non ?

C'était étrange. Pourquoi des personnes s'intéressant aux êtres "spéciaux" seraient intéressé par un humain banal - en dehors du fait que c'était un mafieux évidemment. Abi se releva et s'assit sur moi.

-On trouvera ce terrain, on construira cette maison, qui sera ni trop grande, ni trop petite. On aura une chambre d'ami et une très grande cuisine pour que je puisse faire à manger à mon homme quand il rentrera du boulot. Tu seras coach, pas seulement coach assistant, tu vas tout déchirer et on se moquera de savoir si on est différent ou non parce que ce sera notre coin de paradis juste à nous.

Je lui souris.

- Il nous faudra un jardin assez grand pour pouvoir faire un repas par saison avec l'équipe. Avec un grand barbecue.

ça me bottait bien. Elle m'embrassa. Elle se retourna et passa mes bras autour de sa taille.

-Tu sais ce que j'aimerais ? C'est voir un peu plus de ta vie...Mais pas dans ta tête. Je voudrais que tu m'emmenes un jour voir la Nouvelle-Orléan. Je sais que c'est dur pour toi, mais quand tu seras prêt, j'aimerais y aller avec toi.

Je l'embrassai dans le cou.

- Tim est toujours là-bas je crois. C'est chez lui qu'on créchait presque tous pendant la reconstruction. Sa maison était devenue pire qu'un squat... Peut-être qu'il pourrait nous héberger un de ces quatre.

Ce serait dur ouais, mais pas plus que le reste. Abi commença à frissonner.

-En attendant, tu pourrais me montrer où tu vis en ce moment... Puis ça pourait donner un occasion de sortir tout ton bazar de ta boite de pick-up, je pourrais te donner un coup de main. Qu'est ce que tu en dit ?
- Bonne idée. Faudrait pas que tu choppes mal.

Nous nous relevâmes. J'éteignis le feu et ramassais la couverture. Puis nous remontâmes dans mon pick-up.

- Je pourrais te présenter correctement à ma coloc' comme ça.

Je lui souris avant de démarrer. J'avais assez bien mémorisé la route, si bien qu'on ne mit pas beaucoup de temps pour arriver à destination. J'espérais que ça allait bien se passer. Je me garais dans l'allée, sans pour autant gêner au niveau du garage et coupais le moteur. Nous descendîmes et je récupérais mes affaires. Nous entrâmes. Vu que la lumière était allumée, Kath devait être là.

- Eh, Kath, c'est Remy !

Très discret comme arrivée.


// poste chez Kath'... Je sens qu'on va rire. Et traumatiser Marshall xD

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cardinals Vs Panthers.

Revenir en haut Aller en bas

Cardinals Vs Panthers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Roster Panthers
» Nouveau DG Panthers de la Floride
» Buffalo Sabres VS Florida Panthers
» Alignement Panthers de la Floride
» Alignement Florida Panthers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Autre-
Sauter vers: