Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Inspection du cas Beckett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Inspection du cas Beckett Lun 26 Mar - 20:24

Je parti ensuite avec ma voiture en direction du centre. Je savais pas vraiment à quoi m'attendre en fait. Je fus bien accueilli comme d'habitude et me dirigeai au bureau du directeur.

-Merci d'être venu Kathleen... Je passerai pas par quatre chemin et je vais te donner le dossier tout de suite. Les gens sont près pour témoigner tu pouras vérifier avec la paperasse ensuite, je voudrais pas te voler de ton temps.

Je lui souris.

-Sans problème je suis prête, fait les entrer.

Le tour commença avec les six détenues, qui me racontèrent pratiquement tous qu'une jeune femme se débattait et que Eric l'avait taper à la tête, puis que l'homme bombe lui avait tomber dessus pour rien.
Je regardai le directeur une fois les candidats sorti.

-L'homme bombe c'est Jeremy ?

Il acquiesça en m'interrogeant du regard.

-Tu le connais ?

Voilà je devais mentir.

-Non non simplement de vu et j'ai entendu parler de lui.

Il parru rassuré ce que je trouvais étrange en sois, mais je n'ajoutai rien. Les trois gardiens me racontèrent la même histoire et fut le tour de Maria.C'est là que je commençais à douter. Elle semblait figé de peur même si elle me racontait la même chose et ne cessait de regarder le directeur comme si elle était effrayée.

-Maria ça va ? On peut aller dans un endroit seul si tu veux...

Le directeur se râcla la gorge.

-Je comprend que vous vous conaissez bien, mais je voudrais être la pour ce qui concerne mes employés. Soyez vigilente envers elle, son mari vient de passer à tabas c'est normal qu'elle soit un peu sous le choc.

Je regardai Maria qui me fit un sourire totalement faux. Je lui retournai pour camoufler les apparences.

-Je suis certaine que ça ira.Tu peux me dire où est ton mari, que je prenne sa déposition avant de faire voir le dossier à mon superviseur ? Ça lui évitera les recherches et les pertes de temps.

C'était surtout pour voir ce qu'il avait à dire.

-Il...il est à la maison... il sera... sera content de te voir...

Je les remerciai et pris le dossier. Je sorti du centre et une fois dans ma voiture je mis les papiers sur le banc passager et me dirigeai chez les Beckett. Je toquai à la porte et restai saisie en voyant Éric ouvrir. Il était salement amoché.

-Tu viens prendre ma déposition c'est ça ? Il vient de m'appeller pour me prévenir que tu passerais... J'ai une sale gueule han ?

Il me fit signe d'entrée et nous passâmes au salon.

-Tu veux bien me raconter avec le plus de détail possible ce qui c'est produit s'il te plait.

J'écoutai ce qu'il me racontait. Passablement comme ce que les autres avaient dit, mais il ajouta une partie que je n'avais pas entendu des autres.

-Elle devait se faire calmer, cette fille elle est pas net et en plus elle se pavanait nu comme un ver en plein centre après s'être tapé l'autre pourriture de Reagan.

Premièrement je restai saisie du "Après s'être tapé Reagan" encore une parcelle de jalousie, mais surtout pourquoi personne n'avait parler d'une femme qui se baladait nu ? Pourtant des hommes internés dans le centre ça aurait été leur premier point à raconter.

-Est-ce que ça va bien avec Maria, c'est temps si ? Parce que elle m'a semblé un peu ... étrange.

Il me jeta un regard noir à en faire froid dans le dos.

-Occupe toi plutôt de ton molosse à la sécu' au lieu de te foutre le nez dans ma vie privé. Tu dois bien le faire bander cet enfoiré pour qu'il n'est pas sauté une autre gonzesse pendant que tu jouais la farouche han !

Je me levai d'un coup.

-Qu'est ce qui te prend ? De quel droit tu me parles comme ça ?

Il eu un rire franc et ouvrit la porte en me pointant de sortir. Je me le fis pas dire deux fois, mais il me colla sa main aux fesses lorsque je passai. Je lui gifflai le visage.

-Tu vas le payer, je te le jure Éric...

Il soupira puis claqua la porte. Je parti de chez lui entrombe et retournai au restaurant ou Remy était toujours sur la terrasse. J'entrai et demandai à Mannie la facture.Je payai et sorti dehors.

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inspection du cas Beckett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Inspection de l'Hueco Mundo [Pv : Dark]
» quand le travail rend malade
» PV série Militaire 5/5
» [-18] Prémisses au morbide [Kate]
» PHILADELPHIA
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Le Centre :: Bureaux de la direction-
Sauter vers: