Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

RDV avec le docteur Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Elena Cooper

avatar
Biatch for life


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 08/04/1995
✖ Bougies : 23

MessageSujet: RDV avec le docteur Scott Sam 24 Mar - 13:44

Je venais de revenir de mon week end chez mon père, à peine arrivé qu'il fallait que je me dépêche de rejoindre le bureaux du Dr Scott qui tenait à me voir au sujet des comprimé qui était supposé calmer les hormones, mais bon à ce jour j'avais toujours envie de m'envoyer tout le monde et n'importe qui, ce traitement n'était pas un franc succès. Je pris donc le chemin du bureau du médecin et toqua trois fois, j'étais déjà un peu en retard, j'attendis qu'il me dise d'entrer tout en rajustant mon décolleté que j'avais mis spécialement pour cet entretien car je savais que le doc' était plutot pas mal.

Bonjour Dr Scott, j'suis en retard mais mon père vient de me déposer, y avait du monde sur la route.


Je pris place s'en y être invité et le regardais. Il était drôlement sexy ce Doc, s'était pas comme c'est vieux croulant à la peau ridé et aux couilles pendante, enfin je supposais. Le doc devait en avoir de belle et bien ferme. Je le regardais sans le voir imaginant soudain le doc verrouillant la porte pour que personne n'entre et revenir vers moi, il me prendrait la main pour me coller contre lui et il ferait volé tout ce qui se trouvaient sur son bureau pour que je me couche.... Je sortis de mon rêve lorsque le doc pris la parole pour dire que mon retard était excusé, il me demanda comment ça allais.

Ca peux aller, je ressens de moins en moins l'envie de prendre de la cocaine même si ça m'arrive encore d'y penser, et les exta me manque plus du tout, le problème reste que le traitement qu'on me donne ici ne fonctionne pas vraiment, j'ai toujours...
je ne voulais pas paraitre vulgaire devant le doc, je pris donc soin de choisir mes mots, j'ai toujours d'énormes pulsions sexuelles presque incontrôlable. Ca continue de m'obséder, c'est simple dès que je vois quelqu'un de physiquement attirant je ne peux m'empêcher d'avoir fortement envie de lui, et de m'imaginer tout un film porno dans ma tête, je vous passerais les détails, mais si c'est nécessaire je peux tout vous raconter.

Je le regardais un moment avec un petit sourire coquin, je dirais pas non pour une levrette avec le docteur Scott.

Puis je voudrais savoir une fois que vous aurez trouver un traitement qui me correspond il n'y aura plus de raison que je reste ici? Je veux dire je pourrais retourner chez moi, et revenir uniquement pour les Rdv de controle?


Je regardais un instant la plaque sur sa blouse, elle indiquait qu'il se prénommé Roman, il était super attirant, et pour être honnête il me faisait pas mal d'effet, dans l'autre centre j'avais réussi à me taper le personnel, c'est d'ailleurs pour sa que mon père m'as fait entré ici, le doc. n'avait pas l'air d'un frustré comme tout les autres.

Parce-qu'il est évident Roman, que je ne pourrais renoncer à vous voir même quand je serais sortie,
lui dis je en me mordillant la lèvre inférieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roman Scott

avatar


✖ Messages : 121
✖ Date de naissance : 11/12/1986
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Dim 25 Mar - 10:55

Les jours passaient et ne se ressemblait pas. Chaque patient étaient différents. Certains me faisait même flipper mais je ne laissais jamais rien paraître devant eux. J'avais vraiment hâte qu'un autre bleu arrive et que je puisse me barrer de cet hôpital. Je préférerais avoir un petit cabinet en ville pour moi, se serait beaucoup moins pénible. Je regardais tout de même mon agenda pour voir mon prochain patient. Elena et elle souffrait de : Nymphomanie. Un sourire se dessina sur mes lèvres mais je me forçais à le cacher. Elle avait un peu de retard ce qui me permettais de mettre des dossiers à jour. On frappa à la porte et je permis à la personne d'entrer.

- Bonjour Dr Scott, j'suis en retard mais mon père vient de me déposer, y avait du monde sur la route.

Je lui tendis la main dans un sourire. Elle était mignonne comme patiente, enfin une qui allait peut être égayer ma journée.

- Ce n'est pas grave, ça ma permit de mettre des dossiers à jour au moins.

Elena prit place et je fis de même, je la regardais un instant, elle semblait perdus dans ces pensées.

- Comment ça va Elena aujourd'hui ?

Elle cligna des yeux signe qui montrait qu'elle était de nouveau avec moi dans la pièce. Je continuais de lui sourire de façon professionnel bien sur, j'étais plutôt cool avec mes patients de toute manière.

- Ca peux aller, je ressens de moins en moins l'envie de prendre de la cocaine même si ça m'arrive encore d'y penser, et les exta me manque plus du tout, le problème reste que le traitement qu'on me donne ici ne fonctionne pas vraiment, j'ai toujours...  j'ai toujours d'énormes pulsions sexuelles presque incontrôlable. Ca continue de m'obséder, c'est simple dès que je vois quelqu'un de physiquement attirant je ne peux m'empêcher d'avoir fortement envie de lui, et de m'imaginer tout un film porno dans ma tête, je vous passerais les détails, mais si c'est nécessaire je peux tout vous raconter. 

Je secouais vivement la tête.

- Non, non ce n'est pas nécessaire. Il faut voir le côté positif dans tout ça, vous ne ressentez plus le besoin de prendre des extas et moins l'envie de prendre de la cocaïne, je trouve ça plutôt encourageant.

Je voulais toujours que mes patients voit le côté positif dans leurs guérison. Sinon les pauvres seraient toujours déprimés et moi aussi par la même occasion.

- Puis je voudrais savoir une fois que vous aurez trouver un traitement qui me correspond il n'y aura plus de raison que je reste ici? Je veux dire je pourrais retourner chez moi, et revenir uniquement pour les Rdv de controle?

J'allais répondre quand Elena enchaîna.

- Parce-qu'il est évident Roman, que je ne pourrais renoncer à vous voir même quand je serais sortie.

Je restais un moment con sur cette affaire. Celle la je ne l'avais pas vu venir. En plus Elena était vraiment une fille très attirante, mais elle était mineure et c'était une patiente, je n'avais pas le droit même si mon général dans mon boxer essayait de me dire le contraire.

- Euh... bien... j'imagine que oui, si on trouve un traitement qui calme vos ardeurs vous pourrez revenir ici que pour des visites de contrôle. Mais ce n'est pas pour tout de suite Elena vous vous en doutez bien.

Je marquais une pause et essayais de ne pas regarder la poitrine de Elena qui me faisait dangereusement de l'œil. Je pris un crayon à papier puis sans m'en rendre compte le brisais entre mes doigts. OK, j'étais dans la merde là. J'essayais de reprendre le contrôle de moi.

- On va commencer par augmenter vos doses de médicaments. Sinon la vie dans le centre se passe bien ? Vous n'avez pas de problème particulier avec d'autre patients ?

Je soufflais et essayait de changer de sujet, il faisait chaud dans cette pièce c'était fou. Je me passais une main sur la nuque et allait ouvrir un peu le haut de la fenêtre de mon bureau je crevais de chaud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elena Cooper

avatar
Biatch for life


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 08/04/1995
✖ Bougies : 23

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Dim 25 Mar - 13:23

Je venais d'expliqué au doc' Scott que le besoin de prendre des exta s'était totalement envolé, pour la cocaine c'était un peu moins le cas, mais j'éprouvais moins le manque et que pour ce qui était de ma nymphomanie rien n'avait changé! Leurs traitements n'étaient aucunement efficace, que j'avais toujours de fortes pulsions sexuelle et que mon cerveaux se transformait en cinéma porno, j'ajoutais que si le doc voulait plus de détails sur les films qui se passaient dans ma tête je pouvais lui en donner.

- Non, non ce n'est pas nécessaire. Il faut voir le côté positif dans tout ça, vous ne ressentez plus le besoin de prendre des extas et moins l'envie de prendre de la cocaïne, je trouve ça plutôt encourageant.


Encourageant... non pas vraiment, je tiendrais mieux en étant défoncé à autres choses que ses merdes, parce-que quitte à être raide autant l'être avec de bons trucs, je décidais de garder cette petite réflexion pour moi, préférant parler d'une probabilité de sortie une fois qu'il aurait trouvé un traitement adéquat! Je lui demanda donc si je serais libre de rentré chez moi une fois qu'on m'aura trouver un traitement, tout en venant au RDV de contrôle évidemment! Puis j'ajoutais avant que le doc ne puisse répondre quoi que ce soit!

- Parce-qu'il est évident Roman, que je ne pourrais renoncer à vous voir même quand je serais sortie, dis je en me mordillant la lèvre inférieur.

Je remarquais que j'avais quelque peu déstabilisé le Dr Scott, ce qui me fit légèrement sourire!

- Euh... bien... j'imagine que oui, si on trouve un traitement qui calme vos ardeurs vous pourrez revenir ici que pour des visites de contrôle. Mais ce n'est pas pour tout de suite Elena vous vous en doutez bien.


Oui bien sur Docteur,
répondis je toujours avec le même sourire.

Le docteur garda le silence quelques secondes, je cru voir son regard s'arrêtait une fois sur mon décolleté, mais j'en était pas vraiment certaine, peut-être que je me faisait des films... Enfin c'est ce que je me disais jusqu'à ce que Roman brisa un crayon qu'il avait pris entre ses doigts, il sembla même un peu surpris lui même de cette action comme si c'était involontaire. Je l'avais troublé, j'en était sur!

- On va commencer par augmenter vos doses de médicaments. Sinon la vie dans le centre se passe bien ? Vous n'avez pas de problème particulier avec d'autre patients ?


Je croisais les jambes et me penchais un peu plus sur le bureau, de cette manière il ne pourrait pas éviter mon décolleté même en voulant me regarder dans les yeux!

Si vous voulez mon avis je crois que y a beaucoup trop de coincés ici... Mais vous vous ne semblez pas être comme tout ces plouc, vous m'avait l'air d'un type ouvert d'esprit, j'avais dis cette dernière phrase en commençant à lui caresser la jambes avec mon pied!


Je souris un instant et me levais pour finalement passer de l'autre coté du bureau, je poussa les dossier et m'assis, j'étais juste à coté du doc le cul sur son bureau.

Je vous trouve un peu tendu
dis je en désignant le crayon qu'il avait cassé quelques instant plus tôt, je me pencha vers lui je pensa ma main sur sa nuque et approcha mes lèvres de son oreille, vous devriez vous laissez aller, lui murmurais je.

Je me redressa en le regardant droit dans les yeux, un regard qui en disait long sur mes intentions, je déboutonnais mon jean, le doc allait protester quelques chose mais je l'interrompais.

Shhh, je vais pas vous violer, vous pouvez juste regarder si vous voulez.


Je glissais ma main à l'intérieur de mon jean et commença à me caresser, en fermant les yeux, je m'imaginais le doc me prenant sur son bureau, je me mordis les lèvres, ma respiration se faisait plus rapide, plus forte. J'espérais que le doc ne résiste pas longtemps à se spectacle, je me caressai la poitrine avec ma main de libre durant un moment, puis je fini par prendre la main du doc pour la dirigeai sous mon tee shirt, comme il n'avait pas l'air à l'aise je du le guider. C'était tellement bon de sentir sa main sur moi que je lâchai un petit gémissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roman Scott

avatar


✖ Messages : 121
✖ Date de naissance : 11/12/1986
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mar 27 Mar - 11:01

Elena changea de position ce qui fit que j'avais une jolie vue sur son décolleté, j'essayais de regarder ailleurs mais c'est comme si ces seins étaient équipé d'aimants.

- Si vous voulez mon avis je crois que y a beaucoup trop de coincés ici... Mais vous vous ne semblez pas être comme tout ces plouc, vous m'avait l'air d'un type ouvert d'esprit.

Je sursautais quand je sentis son pied contre ma jambe. Il ne fallait pas que j'oublie qu'elle était une patiente mineure, et que j'étais son docteur et que putain con mais qu'est ce qu'elle était bonne !!!

- Euh... oui, oui mais bon.

Elena se leva et passa de mon côté du bureau. Je la regardais un peu surpris, elle poussa les dossiers que j'avais posé sur mon bureau pour y mettre à sa place ces fesses. J'avalais ma salive, c'est fou on était au printemps et j'avais l'impression qu'on était en été tellement qu'il faisait chaud dans ce bureau.

- Je vous trouve un peu tendu 

Elle me montra le crayon à papier que j'avais brisé quelques minutes plutôt, pour ça elle avait raison. Je sentis ds mèches de cheveux dans ma nuque, je ne bougeais plus du tout, je coupais même ma respiration.

- vous devriez vous laissez aller.

Je fis oui de la tête et essayais de reprendre ma respiration convenablement. Elena se redressa et commença a déboutonner son jean, j'ouvris la bouche pour dire que ce n'était pas déontologique mais Elena m'en empêcha.

- Shhh, je vais pas vous violer, vous pouvez juste regarder si vous voulez.

Elle commença a se caresser. Alors la je m'y attendais vraiment pas. J'essayais d'ignorer le fait qu'elle se masturbe devant moi je pris un stylo et commençais à écrire dans le dossier.

- Oui, bon, donc je vais augmenter vos doses de calment. Vous continuez bien de prendre votre pilule ou vous désirez qu'on vous mettre un implant contraceptif ?

Elle ne semblait pas m'écouter et caressait sa poitrine puis elle prit ma main et la posais contre ces seins. J'étais vraiment à l'étroit dans mon jean et Elena poussa un petit cris.

- Chutttt, les infirmières vont vous entendre.

Je retirais ma main et me levais. Je commençais à faire les cents pas dans le bureau je ne savais vraiment pas quoi faire.

- Ce n'est pas vous Elena. C'est votre maladie qui parle là ou qui fait des choses. Je suis votre docteur je ne peux pas me permettre de me laisser aller. Vous comprenez ?

Je la regardais droit dans les yeux, il était encore tôt il y avait pas grand monde dans le bâtiment peut être que je pourrais me laisser aller sans que personne ne se rende compte de rien ? Mais qu'est ce que je disais, non je pouvais pas. Elle a 16 ans. J'ai 9 ans de plus qu'elle... Et puis merde. Je l'attirais à moi et commençais à l'embrasser avec ardeur. Ça faisait un bout de temps que je n'avais pas fait l'amour et je devais avoué que ça me manquait bien. Je couchais Elena sur le bureau et retirait sa main de son jean pour la remplacer par la mienne. De mon autre main, je baissais son pantalon ainsi que son sous-vêtement, le fait de pouvoir se faire choper augmentait mon excitation. Ma bouche descendait vers son intimité que j'embrassais avec avidité. Puis réalisant ce que je faisait je me redressais pour fixer Elena dans les yeux.

- Je... je n'ai pas le droit de faire ce que je suis en train de faire vous le savez ??

Que je me tape pas un viol sur le dos tout de même sinon je serais vraiment dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kathleen Steinfield

avatar


✖ Messages : 220
✖ Date de naissance : 04/07/1987
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mar 27 Mar - 11:40

wahouuuu il est hot le doc waouh Je sors

_________________

★Kathleen Steinfield

It must not judge a book by its cover. Often the writings that reveal more daring and surprising that the image perceived, in rough cover. Do not read each line carefully as returns to spit on the merit of the author.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elena Cooper

avatar
Biatch for life


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 08/04/1995
✖ Bougies : 23

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mar 27 Mar - 15:28

J'avais commencé à me caresser devant Roman, j'étais chaude, j'en pouvais plus je voulais le sentir en moi.

- Oui, bon, donc je vais augmenter vos doses de calment. Vous continuez bien de prendre votre pilule ou vous désirez qu'on vous mettre un implant contraceptif ?


J'ignorais totalement sa question, d'ailleurs pourquoi me demandait-il ça alors que j'étais là sur son bureau à me masturber en me caressant les seins, il pouvait toujours essayer de m'ignorer je sentais qu'il n'allait pas continuer longtemps, je pris donc sa main et la posa sur ma poitrine chaude, je le guidais un moment, je gémis.

- Chutttt, les infirmières vont vous entendre.


A ce moment précis j'en avait rien à foutre des infirmières, le doc' retira sa main et se mis à marcher de long en large.

- Ce n'est pas vous Elena. C'est votre maladie qui parle là ou qui fait des choses. Je suis votre docteur je ne peux pas me permettre de me laisser aller. Vous comprenez ?


On aura qu'à dire que je m'adresse à Roman et non au Docteur Scott!


Je retirais mon tee shirt et dégrafais mon soutif' puis je le tins du bout des doigt avant de le laisser tombé on sol avec un sourire plein de sous entendu! Il me regarda un instant il avait l'air de ne pas savoir comment agir, je ne le lachais pas du regard, puis il fini par m'attirais vers lui et m'embrassais avec fougue. Je passais mes mains dans ses cheveux et répondis à son baisé, il me coucha sur le bureau, tout se passait comme je l'avais imaginé, mon envie s'était multiplier, il retira ma main pour la remplacer par la sienne, mon souffle devenait de plus en plus fort, il retira mon jean ainsi que mon shorty puis fit glissais sa bouche le long de ma poitrine, de mon ventre pour s'arreter enfin à mon intimité, j'avais relevé mais mains pour agripper le rebord du bureau, je me mordais les lèvres pour ne faire aucun bruit.

- Je... je n'ai pas le droit de faire ce que je suis en train de faire vous le savez ?? Me dit il en me regardant droit dans les yeux.


Je me redressai à mon tour mais pour l'attirais contre moi en me recouchant.

Sa restera notre secret, ni toi ni moi n'avons à y gagner si cela s'ébruiterait...
lui murmurais je, haletante.

Et c'était vrai lui risquait de perdre son poste et bien plus encore, moi je risquais de rallongé mon temps ici, en plus d'un long séjour en isolement, et une surdose de médicament pour me rendre légume. Je l'embrassais de nouveau avec fougue, tout en lui déboutonnant son pantalon, je le descendis jusqu'au bas des cuisses en même temps que son caleçon, puis j'introduis son sexe déjà bien dur en moi. Puis j'explosais de plaisir intérieurement à chacun de ses coups de reins, une main agrippait le rebord du bureau et l'autre se trouvait sous son tee shirt en haut de son dos, plantant mes ongles quand ça devenait trop intense, je faisais de mon mieux pour ne pas gémir mais c'était presque impossible. Le risque de nous faire prendre rendais notre ébat encore plus hot! Quasiment tout ce qui se trouvait sur le bureau était à présent par terre, et le bureau tanguais dangereusement, mais je m'en foutais! Je le repoussais un instant tout simplement pour changer de position, je tournai le dos à Roman puis me penchai en avant contre le bureau. Quand il me pénétra de nouveau il ne fallut pas longtemps pour qu'on atteigne l'extase ensemble! Je restais un moment avant de me rhabiller, j'étais dans ce moment de bien être total qui suivais l'orgasme! Je me revêtis quelques instants plus tard et je regardais le doc en souriant!

Après ça vous pourriez peut-être m'aider à me procurer de la cocaine....
Lui dis je en souriant!

Il n'avait pas l'air d'apprécier la blague, je le regardais boucler sa ceinture il commença à ramasser tout le bordel de son bureau qui se trouvait au sol. Je m'abaissais pour l'aider.

Ecoutez si vous préférais qu'on oublie tout y a pas de trouble, on a qu'à faire comme si rien ne s'était passé...


Je tenais pas à ce qu'il ai des états d'âme et que pour soulager sa conscience il décide d'aller tout cafter à la direction.

Et au contraire si jamais vous le souhaitez on peut remettre sa quand vous voudrez... Après tout le plus dur c'est la 1ere fois, une fois qu'on passe le cap c'est tellement tentant de recommencer.
Lui dis je en souriant.

Une fois que nous avions tout ramassé je m'installais sur le chaise du coté "patient".

Bon et que diriez vous si on reprenait là où nous nous étions arreté.


Je ne pouvais pas partir maintenant il me fallait le contrendu de cet entretien avec le médecin et il fallait une trace de cette visite au cas où mon prochain RDV ne se passait pas avec le même doc'!

Donc oui je prends bien ma pilule, mais il m'arrive souvent de l'oublier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roman Scott

avatar


✖ Messages : 121
✖ Date de naissance : 11/12/1986
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mar 27 Mar - 16:27

Je ne savais pas si je devais continuer avec Elena ou si je devais écouter ma raison qui me disait d'arrêter et d'aller prendre une douche glacée. Quand je vis ma patiente se redresser, je me dit qu'elle avait envie que ça cesse mais elle m'attira en se recouchant sur le bureau.

- Sa restera notre secret, ni toi ni moi n'avons à y gagner si cela s'ébruiterait...

J'étais bien d'accord avec cela. Elle m'embrassa et je sentis ces mains déboutonner mon jean et le faire glisser le long de mes jambes, mon boxer suivis bien vite l'exemple. J'en profitais pour embrasser la poitrine de Elena. Puis elle introduisit mon pénis en elle, alors la je ne cherchais plus à comprendre. Je commençais mes coups de reins doucement puis y allait de plus en plus vite. C'était un vrai régal. De temps en temps Elena laissa échapper des petits cris ce qui m'excitait encore plus. Au bout d'un moment elle me repoussa et changea de position je la laissais bien sûr faire puis repris mes coups de bassin. L'extase arriva bien vite je restais un moment sans bouger puis je me retirais et remontais mon boxer et mon pantalon. Elena mit plus de temps à se rhabiller, je regardais le bazar dans mon bureau et allait vérifier si personne n'était derrière la porte. Heureusement le couloir était vide. Je soufflais un coup et entrepris de ramasser mes dossiers qui étaient éparpillé au sol.

- Après ça vous pourriez peut-être m'aider à me procurer de la cocaine.... 

Je levais un regard vers elle pour bien lui montrer que ça blague me faisait pas rire, elle m'aida alors a récupérer mes dossiers.

- Ecoutez si vous préférais qu'on oublie tout y a pas de trouble, on a qu'à faire comme si rien ne s'était passé...

Je mis mes dossiers à leurs place sur le bureau sans rien dire, Elena finit par reprendre la parole donc.

- Et au contraire si jamais vous le souhaitez on peut remettre sa quand vous voudrez... Après tout le plus dur c'est la 1ere fois, une fois qu'on passe le cap c'est tellement tentant de recommencer.

Un sourire se dessina sur mon visage tendit que Elena retournais s'assoir de l'autre côté du bureau.

- Eh bien... Vous savez ou se trouve mon bureau donc bon...

Je ne dit rien de plus laissant ma phrase en suspens. Après tout j'étais jeune et je dois bien reconnaître que ça m'avait bien plu.

- Bon et que diriez vous si on reprenait là où nous nous étions arreté. 

Je fis oui de la tête et repris un stylo cette fois ci pour noter des indications dans le dossier de ma patiente.

- Donc oui je prends bien ma pilule, mais il m'arrive souvent de l'oublier.

Sur le coup je faillis m'étouffer. Je toussais plusieurs fois et je me repris.

- Oui et bien sur cette affaire, vous me ferez le plaisir de ne pas l'oubliez hein !

Comme un con je ne m'étais pas protéger, je n'y avais pas pensé dans le feu de l'action et je voulais en aucun cas mettre une patiente enceinte, c'était le meilleur moyen pour s'attirer des emmerdes ça.

- Comme je vous l'ai dit si la pilule ne vous convient pas il y a beaucoup d'autre moyen de contraception. Je vous parle de l'implant car c'est celui qui est le plus pratique. On vous l'insère dans le bras il émet une contraception pendant 3 ans. Mais bien sûr si vous le désirez vous pouvez le retirez à n'importe quelle moment.

Je notais dans le dossier que je lui avait parler de la contraception après tout c'était mon rôle.

- Ensuite je pense que je vais augmenter un de vos calment mais sans vous mettre dans un état de sommeil ou de vapes vous en pensez quoi ? Vous aurez toujours des envies comme n'importe quel personnes mais quand même moins que maintenant...

J'attendais sa réponse puis consultait certain papiers dans son dossier.

- Sinon de mon côté tout est OK, il vous reste plus qu'à faire une prise de sang et je valide votre consultation. Vous avez des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elena Cooper

avatar
Biatch for life


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 08/04/1995
✖ Bougies : 23

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mer 28 Mar - 6:10

Je ne savait pas trop dans quel état d'esprit se trouvait le doc' après notre petite partie de jambe en l'air... Je lui dis donc que si il voulait on pouvait très bien tout oublier puis j'avais ajoutais que si au contraire il voulais remettre ça il y avait aucun soucis.

- Eh bien... Vous savez ou se trouve mon bureau donc bon...


Je le regardais en souriant, il ne me le dira pas 2 fois...


- Bon et que diriez vous si on reprenait là où nous nous étions arreté.


Il acquiesça d'un signe de tête et pris un stylo et mon dossier pour commençais à y noté quelques remarque.

- Donc oui je prends bien ma pilule, mais il m'arrive souvent de l'oublier.


Le doc' se mis à tousser à plusieurs reprises. Ca m'amusait de le voir paniqué, enfin je ne laissai rien paraitre surtout que c'était faux, je prenais ma pilule tous les soirs à la même heure. Il manquerait plus que je tombe enceinte dans ce trou qui plus est par un doc'! Roman finit par se reprendre.

- Oui et bien sur cette affaire, vous me ferez le plaisir de ne pas l'oubliez hein !


Evidemment doc'!


Un truc me faisait bizarre, on se vouvoyer encore alors qu'on venait de coucher ensemble...

- Comme je vous l'ai dit si la pilule ne vous convient pas il y a beaucoup d'autre moyen de contraception. Je vous parle de l'implant car c'est celui qui est le plus pratique. On vous l'insère dans le bras il émet une contraception pendant 3 ans. Mais bien sûr si vous le désirez vous pouvez le retirez à n'importe quelle moment.


Il nota quelques chose dans mon dossier puis enchaina.

- Ensuite je pense que je vais augmenter un de vos calment mais sans vous mettre dans un état de sommeil ou de vapes vous en pensez quoi ? Vous aurez toujours des envies comme n'importe quel personnes mais quand même moins que maintenant...

Si ça peux m'aider à aller mieux sans que je paraisse défoncé j'y vois pas d'inconvénient!


Il consulta certain document de mon dossier.

- Sinon de mon côté tout est OK, il vous reste plus qu'à faire une prise de sang et je valide votre consultation. Vous avez des questions ?


Pour votre implant, j'voudrais savoir, ça risque pas de me faire gonflé comme une baleine? Ou d'me donner des boutons? De perturbé mon cycle? Parce que j'ai mis un temps fou à trouver une pilule que je supporte.


J'attendis qu'il me réponde.

Eu... vous ne pensez pas qu'on pourrait se tutoyer quand nous sommes que tous les deux?

C'est vrai quoi, c'était bizarre, je l'avais tutoyé pendant qu'on couchait ensemble et là c'était repartit pour les cordialités...

T'es célibataire?


Il semblait super surpris par cette question qui était hors sujet, mais c'était une question comme une autre... Non en faite j'adorais me taper les mecs marié ou juste en couple, cela flattais mon égo de savoir qu'ils trompaient leurs femmes avec moi! Bien sur je gardais ce petit détail pour moi! Je ris.

Ne t'en fait pas il m'en faut plus pour tombé amoureuse, c'était juste une question... Si tu préfères on peux parler de ton boulot, qu'est ce qui ta pousser à venir exercé ici, chez les fous?


J'espérais qu'il allait quand même répondre à ma 1ere question, puis j'avais pas trop envie de retourner dans ma chambre avec l'autre déprimé de la vie, j'étais bien là à discuter avec le doc', enfin je me doutais qu'il finirait bien par me foutre à la porte, j'étais peut-être pas sa seule patiente de la journée et même si sa serait le cas il devait avoir des trucs plus important à faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roman Scott

avatar


✖ Messages : 121
✖ Date de naissance : 11/12/1986
✖ Bougies : 31

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Mer 28 Mar - 16:50

Elena me répondit que évidemment elle penserait à prendre sa pilule cette fois ci. J'étais à moitié soulagé, je ne voulais pas me retrouver avec un bébé sur les bras à 25 ans. Je lui parlais ensuite des moyens de contraception que je pouvais lui mettre à sa disposition.

- Pour votre implant, j'voudrais savoir, ça risque pas de me faire gonflé comme une baleine? Ou d'me donner des boutons? De perturbé mon cycle? Parce que j'ai mis un temps fou à trouver une pilule que je supporte.

Je me mis à rire doucement.

- Non pour le gonflement ou les boutons. Par contre il est vrai que certaines personnes n'ont pas leurs règles pendant la durée de l'implant mais ça n'avait pas l'air de les déranger au contraire. Mais bon c'est votre décision au final mais je vous rassure que si c'est pour une question d'esthétisme il y a pas de lézards vous serez toujours aussi belle.

Ou alors ce serait vraiment une première et surtout pas de bol. Mais comme je lui avait dit c'était une décision que elle seule pouvait prendre, elle avait seize ans donc même son père ne pouvait rien dire la dessus il me semble bien.

- Eu... vous ne pensez pas qu'on pourrait se tutoyer quand nous sommes que tous les deux?

Je grimaçais quelque peu.

- Personnellement je préfère garder le vous mais de votre côté vous pouvez me tutoyez.

Cela ne me dérangeais pas qu'on me tutoie mais moi j'essayais de garder une limite avec le patient même si j'avais bien franchi la ligne avec Elena quelques minutes plus tôt.

- T'es célibataire?

Je la regardais à deux fois. Non seulement je ne m'y attendais pas vue la discussion qu'on avait mais en plus c'était un peu déplacé. Je secouais la tête pour reprendre mes esprits mais Elena reprit la parole.

- Ne t'en fait pas il m'en faut plus pour tombé amoureuse, c'était juste une question... Si tu préfères on peux parler de ton boulot, qu'est ce qui ta pousser à venir exercé ici, chez les fous?

Malgré moi elle me faisait rire, il était certain qu'elle n'avait pas froid aux yeux mais à mon humble avis il ne fallait pas tout mettre sur sa pathologie.

- Alors, je suis célibataire et j'espère bien qu'il vous en faut plus pour tomber amoureuse. Pour ce qui est de mon lieu de travail, je vais dire que je n'ai pas eu le choix. J'aurais pu tombé pire, un de mes amis a été envoyé au centre carcéral d'homme du district donc bon. Je ne suis pas à plaindre.

Je refermais le dossier de Elena et je la fixais un moment.

- Vous savez si vous vous plaisez pas dans votre chambre je peux toujours demander à ce que vous soyez transféré avec une autre colocataire ou bien même dans une chambre seule ?

Je croisais les bras et les appuyais sur mon bureau.

- Je ne suis pas un de ces vieux docteurs chiant, je n'aime pas être pris pour un con non plus ce qui va de soi, mais si vous avez confiance en moi et bien moi j'aurais aussi confiance en vous et donc dans ce cas je vous assure que le temps passé ici sera moins long et que je ferais tout pour que vous ne manquiez de rien ! OK ?

Je voulais que se soit clair, je voulais de bonnes relations avec mes patients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elena Cooper

avatar
Biatch for life


✖ Messages : 72
✖ Date de naissance : 08/04/1995
✖ Bougies : 23

MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott Jeu 29 Mar - 11:38

Je posais quelques questions sur les effets indésirables de l'implant, il était clair que je ne voulais pas prendre un kilo, ni me retrouver avec des boutons pleins la geul! Ma question avait eu l'air d'amuser le doc'!

- Non pour le gonflement ou les boutons. Par contre il est vrai que certaines personnes n'ont pas leurs règles pendant la durée de l'implant mais ça n'avait pas l'air de les déranger au contraire. Mais bon c'est votre décision au final mais je vous rassure que si c'est pour une question d'esthétisme il y a pas de lézards vous serez toujours aussi belle.


Il me fis sourire, c'était un peu plus rare qu'on me dise que je suis belle, généralement j'avais droit un "t'es bonne!", ou alors des compliments sur mes prestations sexuelle... S'entendre dire qu'on suce bien n'est pas super valorisant...

- Eu... vous ne pensez pas qu'on pourrait se tutoyer quand nous sommes que tous les deux?


Le doc' grimaça, mon idée n'avait pas l'air de lui plaire...

- Personnellement je préfère garder le vous mais de votre côté vous pouvez me tutoyez.


Moi ça m'allait, je me sentirais plus à l'aise en le tutoyant. Je demanda ensuite à Roman si il était célib', ma question avait l'air de le surprendre, il secoua la tête comme pour reprendre ses esprits, alors j'enchainais.

- Ne t'en fait pas il m'en faut plus pour tombé amoureuse, c'était juste une question... Si tu préfères on peux parler de ton boulot, qu'est ce qui ta pousser à venir exercé ici, chez les fous?


Je le regardais, il avait l'air amusé, je mis ça sur le compte de mon indiscrétion et ma grande geul.

- Alors, je suis célibataire et j'espère bien qu'il vous en faut plus pour tomber amoureuse. Pour ce qui est de mon lieu de travail, je vais dire que je n'ai pas eu le choix. J'aurais pu tombé pire, un de mes amis a été envoyé au centre carcéral d'homme du district donc bon. Je ne suis pas à plaindre.


Ah oui t'es pas si mal tombé en fin de compte...


La vie ne devait pas être facile pour son amis, il était toute la journée entouré d'hommes et qui pus est de criminel... Je pensais alors à tous ses films sur les prison d'homme, ou les plus faible se faisait violer... C'est moche, surtout qu'il y avait des filles comme moi prêtes à se sacrifier pour le plaisir de ses hommes... enfin bon... Le doc' referma mon dossier, la consultation touchait à sa fin...

- Vous savez si vous vous plaisez pas dans votre chambre je peux toujours demander à ce que vous soyez transféré avec une autre colocataire ou bien même dans une chambre seule ?


Il avait surement du voir dans mon dossier que je ne m'entendais pas vraiment avec Hannah, la fille avec qui je partageait ma chambre...

Vous feriez ça?

Il croisa les bras et les posaient sur son bureau.

- Je ne suis pas un de ces vieux docteurs chiant, je n'aime pas être pris pour un con non plus ce qui va de soi, mais si vous avez confiance en moi et bien moi j'aurais aussi confiance en vous et donc dans ce cas je vous assure que le temps passé ici sera moins long et que je ferais tout pour que vous ne manquiez de rien ! OK ?


Je le regardais en souriant.

Bon ba dans se cas sa serait drôlement sympa, Hannah et moi sommes très différente, pour ne pas dire l'opposer, et notre vie en colocation ne se passe pas super bien, après peu importe si c'est avec quelqu'un d'autre ou si c'est une chambre seule. Mais ce qui serait chouette c'est de ne pas la laisser toute seule elle, je crois qu'elle a vraiment besoin de quelqu'un.


Dès qu'elle voyait un homme elle se m'était à hurler et à se pétrifier de peur, ce qui était compréhensible étant donner le nombre de viol qu'elle avait subit, mais je savais que avec quelqu'un elle se sentait plus en sécurité. Faut dire qu'il avait pas était super sur se coup là, les hommes l'effraient et moi j'en raffole! En tout cas je trouvais le doc' super sympa, tout le monde ici savait qu'entre et moi et Hannah sa ne collait pas et c'était bien le 1er à s'en soucier.

Dis est ce que mes prochaines consultations je pourrais les faire avec toi? Parce-que les autres ils sont vraiment pas très sympathique, j'ai l'impression qu'ils sont là juste parce qu'ils y sont obligé s'ils veulent leurs salaire à la fin du mois, tandis que toi on sent que tu aimes ton boulot, puis tu considères pas ton patient comme un numéro de dossier!


Puis en plus c'était un bon coup donc s'était un plus, enfin je gardais ce détail pour moi. Il me répondit puis une infirmière toqua, Roman lui dit d'entrer.

Excusez moi de vous déranger docteur Scott, je voudrais savoir si vous en avez encore pour longtemps, c'est l'heure du repas mais si il le faut nous pouvons mettre l'assiette de mlle Cooper de coté.


Le doc' indiqua que la consultation touchait à sa fin et qu'il me libèrerait dans moins de 5 minutes. L'infirmière sortit après avoir pris en compte ce que lui avait dit le doc'. Le doc' me demanda si j'avais d'autre question.

Non j'ai rien qui me vient à l'esprit, mais si jamais j'en ai j'hésiterais pas à te les poser, ou à les noter pour la prochaine fois.


Nous nous levâmes le doc' fit le tour pour venir me serrer la main, je la lui serrer, puis je m'approchai de lui pour déposer un baiser sur sa bouche en me mettant sur la pointe des pieds, toujours en tenant sa mains.

J'espère te revoir bientot Docteur Scott!
lui dis je en souriant.

Puis je sortis, rejoindre la salle commune où se passait les repas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: RDV avec le docteur Scott

Revenir en haut Aller en bas

RDV avec le docteur Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les frères Scott
» Scott Grainger Jr.
» Je colle, tu colles, on colle... [PV maf' - Scott]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Le Centre :: Salle d'Examen-
Sauter vers: