Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

J'aurais préféré d'autres circonstances....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Ven 23 Mar - 21:18


Il y avait trop de monde qui grouillait autour de l'infirmerie, alors j'emportai Abigail jusqu'à la chambre. Je lui dis que j'allais faire payer à l'autre salopard ce qu'il avait fait. J'avais une énorme envie d'aller le finir dans l'instant, mais j'estimais qu'Abi avait plus besoin qu'on s'occupe d'elle. Pas question de la laisser seule ici.

-Ne...fait pas...ça...
-Chh... Il l'aura pas volé.

Je la posai doucement sur le lit. Elle se redressa douloureusement. Je ne pouvais pas m'empêcher de la fixer du coin de l'oeil. Soudain je la vis secouer ma tête. Je me retournai pour voir le directeur de la place.

-On va la laisser partir, mais elle devra revenir. Tu sais comment ça fonctionne Reagan. C'est un évênnement regrettable, mais elle devra revenir.

Je le fixais, légèrement éberlué.

- Revenir ? Elle reviendra quand ce genre "d'évènement regrettable" comme tu dis aura aucune chance d'arriver de nouveau ! On est pas dans un ghetto ou dans une prison d'état,

Il finit par tourner les talons après m'avoir laissé les effets personnels d'Abi. J'inspirais profondément pour me calmer. Elle se rendit jusqu'à l'évier et le miroir. Je la laissais faire. Je ne savais pas comment on était sensé réagir dans ce genre de situation. Et à vrai dire, j'aurais aimé l'éviter.

-Aide-moi s'il te plait

Je m'approchai et l'aidais à se dévêtir et se changer avec autant de douceur que possible. Elle évitait mon regard, et ça me bouffait un peu. Je me sentais responsable, si j'avais pas menacé le garde, on aurait sans doute pu éviter ça. J'essayais de ne pas trop y penser pour ne pas la mettre encore plus mal à l'aise.

-Je sais que je t'en demande trop, mais peux-tu me ramener au près de mon frère, ensuite je disparaitrai de ta vie...
- Eh, eh, eh, je vais le faire, mais pas question que je te lâche, ok ? Ton frère sera là pour toi. Et moi aussi.

Hors de question que je la laisse tomber.

-Désolé...

Elle s'effondra en sanglots. Je la pris doucement dans mes bras.

- C'est pas ta faute, c'est lui le détraqué, Tu n'y es pour rien... Allez, viens.On s'en va.

Je la fis sortir doucement de la chambre, puis du bâtiment. Je la menai jusqu'à mon véhicule et l'aidais à s'installer.

- Je vais chercher les affaires, j'en ai pour deux minutes, ça ira ? Je serai vite de retour. Tu peux verrouiller de l'intérieur, si tu as besoin.

Je lui fis un petit sourire. Je m'inquiétais pour elle. Je me dépêchais d'aller récupérer les sacs et de revenir. Je les jetais presque à l'arrière et montais côté conducteur. Je démarrai la voiture et nous quittâmes le centre. Je pris la direction du Casino. J'espérais que la présence de son frère pourrait l'aider un peu mieux que moi.
Je me garai sur le parking à l'arrière du bâtiment. J'estimais plus prudent qu'elle ne soit pas plongée dans la foule .

- Je vais chercher ton frère. Je te laisse les clés. Verrouille les portes, je fais aussi vite que possible.

Je lui fis un petit sourire avant de sortir de la voiture. Je me dépêchais d'entrer, je me fis presque aussi sec arrêter par un vigile. Je devais avoir une gueule allez flippante.

- Faut que je vois Kieran O'Ryan. C'est à propos de sa soeur.

Visiblement, c'étaient les mots qu'il fallait dire. On me conduisit au patron des lieux assez rapidement. Il était à son bureau en train de bosser je sais pas trop quoi.

- Ouais ?
- Il dit qu'il vient à propos de ta soeur.
- Laisse nous.

Le mec quitta. Kieran riva son regard sur le mien. Ok, je devais avouer, il était impressionnant le garçon. Je pris la parole avant qu'il ne puisse l'ouvrir.

- Ta soeur est avec moi. Enfin, elle est restée sur le parking...

J'eus pas le temps d'en dire plus qu'il s'était levé d'un bond et était sorti. Je posai la lettre sur le bureau, même si elle avait plus trop lieu d'être, puis je partis les rejoindre dehors.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Ven 23 Mar - 21:38


Jason avait commencé à bosser pour moi. En attendant la sortie de ce week-end au centre. Pour ma part, je m'occupais de mes affaires habituelles. Un peu de paperasserie, un gars relou que j'avais du interdire de séjour ici parce qu'il ne faisait pas une très bonne pub à mon casino. Soudain, Ewan entra avec un mec inconnu qui venait visiblement de se battre. Il me dit qu'il était venu me parler de ma soeur. Je reposai ce que je tenais et fixais le gars avant de congédier Ewan. Il prit la parole avant que je ne lui demande ce qu'il savait.

- Ta soeur est avec moi. Enfin, elle est restée sur le parking...

Pas besoin d'en entre plus - pourquoi il était pas entré avec ? - je me levais d'un bond et sortis. Je l'entendis m'emboiter le pas avec un cran de retard. Y avait intérêt pour son cul que ce soit pas une farce. Je passais devant mes employés en coup de vent et sortis sur le parking.

- Elle est où ?
- Je me suis garé derrière... Ecoute faut que tu saches un truc...
- Pas maintenant.

Nous fîmes le tour du bâtiment. C'était facile de reconnaitre la caisse du gars. Le seul pick-up qui paraissait bien vieillot. Je m'approchais et stoppai en voyant ma soeur. je me tournais lentement vers le mec.

- Si c'est toi qui lui a fait ça, t'es un homme mort. Mais t'as pas l'air assez con pour ramener ta fraise ici après ça. Ou alors tu pètes les scores.

Elle ouvrit la portière.

- Deirfiúr beag... (petite soeur...)

Je ne savais pas quoi lui dire. En fait, j'aurais pu lui dire des milliers de trucs. Mais j'étais incapable de causer je crois. Puis, je me souvins que j'avais pas besoin de parler avec elle.

* J'aurais aimer te retrouver plus vite... Celui qui a osé te faire ça... Il est clairement mort.*

Je pris sa main et la serrai doucement avant de me tourner vers le gars qui était resté un peu à l'écart. Bien éduqué, avec ça.

- Merci... C'est quoi ton nom ?
- Remy. Reagan.
- Merci de m'avoir ramené ma soeur, Remy. J'espère que ta sale gueule est dû à c'que t'aies tapé le pauvre type qui a osé toucher ma soeur.

Il acquiesça. "Bon garçon" fut le seul truc qui me traversa l'esprit. Juste pour ça, il partait avec un soupçon d'avis positif de ma personne.

- Tu devrais voir un doc', Abi. ça vaudrait mieux, je crois...

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Ven 23 Mar - 22:47

Remy avait protesté quand je lui avait dit qu'après m'avoir amener à mon frère je sortirais de sa vie. Intérieurement je souhaitais qu'il proteste,s'il n'avait pas été là je serais sans doute morte. Je lui dis que j'étais désolé, puis je sombrai à nouveau en sanglot. Il me prit dans ses bras et au bout d'un petit moment je réussi à passer mes bras autour de lui et m'aggriper à son chandail.

-C'est pas ta faute, c'est lui le détraqué, Tu n'y es pour rien... Allez, viens.On s'en va.

Il m'aida à me relever et je restai accrochée à son bras. Une fois à l'extérieur il m'aida à monter dans son camion.

-Je vais chercher les affaires, j'en ai pour deux minutes, ça ira ? Je serai vite de retour. Tu peux verrouiller de l'intérieur, si tu as besoin.

Il me fit un léger sourire que je n'arrivais pas à lui retourner. Dès qu'il fut hors de mon champ de vision, je me mis à trembler, j'étais morte de peur. Je regardais partout par peur de voir le gardien débarquer, si bien que je ne vis pas Remy revenir et quand il lança les affaires dans la boîte je lâchai un cri de surprise et sursautai. Mon cœur voulait me sortir de la poitrine. Il monta dans le camion et fit démarrer le moteur. J'appuyai ma tête contre la vitre et fermai les yeux. J'avais des flash incontrôlable de la scène et je savais que vu la force de c'est flash, Remy devait en voir une partie. J'essayais de me controler, mais j'y arrivais pas. Il se stationna à l'arrière d'un casino.

-Je vais chercher ton frère. Je te laisse les clés. Verrouille les portes, je fais aussi vite que possible.

Je frôlai ses doigts avant qu'il ne sorte et dès qu'il sorti je vérrouillai les portières et me callai le plus que je pouvais dans mon banc.Il parti un peu à la volé, les secondes me paraissaient des heures. En regardant par la fenêtre je reconnu la voiture de mon frère, puis peu de temps après je le vis sortir en courant vers le camion je dévérrouillai et il ouvrit directement la portière.

-Deirfiúr beag... (petite soeur...)

Je me mis à pleurer en le voyant ça faisait tellement longtemps que je l'avais pas vu.

-* J'aurais aimer te retrouver plus vite... Celui qui a osé te faire ça... Il est clairement mort.*

Il prit ma main avant de se tourner vers Remy.

-*Il m'a sauvé Kieran... Il y est pour rien*

Je préferais que ce soit clair, je voulais pas qu'il se retourne contre lui et qu'il le tabasse je l'aurais pas supporté.

-Merci... C'est quoi ton nom ?

Il se nomma.

-Merci de m'avoir ramené ma soeur, Remy. J'espère que ta sale gueule est dû à c'que t'aies tapé le pauvre type qui a osé toucher ma soeur.

Remy acquiesça d'un faible signe de tête et je rivai mon regard dans le sien.

-Tu devrais voir un doc', Abi. ça vaudrait mieux, je crois...

Je sortis doucement de la voiture et serrai mon frère dans mes bras.

-J'avais tellement peur de plus jamais te revoir.

Je restai contre lui avant de me décoller quelque peu.

-Je veux pas aller à l'hosto Kieran...

La scène défila dans ma tête en entier, je pouvais voir mon frère qui serrait les poings et les dents et Remy qui détourna le regard furieusement en ce passant une main dans les cheveux.

-Je supporterai pas de remettre les pieds dans un hôpital ou une infirmerie. Je veux me laver, je veux des vêtements propre et je veux rentrer.

Il m'entraina à sa suite, mais je freinai le pas. Je regardai mon frère dans les yeux.

-*Pas sans lui Kieran...J'ai peur que s'il part seul, il fera une bêtise sur le coup de la colère et ...*

Je soupirai. Je me retournai vers Remy et m'approchai de lui je le fis me regarder dans les yeux.

-Reste... Reste avec moi. Quand j'ai dit que je sortirais de ta vie, je le voulais pas vraiment, j'ai envie que tu restes....s'il te plaît.

Je me hissai sur la pointe des pieds et même si c'était douloureux je pouvais pas passer ma vie à avoir peur d'être bien avec quelqu'un, je l'embrassai. C'était la première fois que je démontrais ce genre d'intérêt pour un homme devant mon frère, j'allais surement m'en faire parler d'ailleurs.

-Kieran vous pouvez me faire entrer sans que je passe dans la foule ?

Il acquiesça. Nous entrâmes et montâmes dans son bureau. Il y avait une suite avec salle de bain complète. Je me tournai vers mon frère.

-Je vais me laver, j'en ai plus que besoin.

-*Ne soit pas dur avec lui... je crois que je ... ne soit pas dur *

J'entrai dans la salle de bain et me dévêti, puis j'entrai sous l'eau. J'y restai un long moment à pleurer, assise au fond de la douche, à frotter mon corps jusqu'à en devenir rouge. Je sorti avec une serviette autour de la taille. Hors de question que je remettre les même vêtements. J'entre-ouvrit la porte.

-Kieran tu as des vêtements à moi ici ?

Je savais qu'il pensait toujours à tout. Il me tendit un jean et un pull manche longue avec des sous-vêtement propre placé dans un sac.
Je le pris et pinçai les lèvres et fermai à nouveau la porte. J'enfilai le tout et restai contre la porte à les écouter un moment. J'ouvris ensuite et me dirigeai sur le canapé et me couvrit du plaid qui était là.

-Je veux qu'il meurt... Rien de moins.

Je regardai mon frère d'un regard noir. Il savait que j'étais sérieuse.

-Si Remy n'aurait pas été là, il n'aurait pas arrêté. Il a eu peur de se faire tuer s'il me tuait, il croyait s'en sortir comme ça...Léiríonn sin nach mbaineann sé le Ó Riain (Montre lui qu'on ne touche pas aux O'Ryan)

Mon regard dévia vers le regard sombre de Remy. Je crois que j'étais entrain de tomber amoureuse de lui, si la situation n'aurait pas été tel, ça aurait surement été plus clair.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Sam 24 Mar - 12:05


Je restais un peu à l'écart des retrouvailles du frère et de la soeur. J'acceptais les remerciements de Kieran d'un simple hochement de tête. Abi descendit de la voiture et serra son frère dans ses bras. Elle refusa d'aller à l'hosto, ce qui était plutôt prévisible. Et soudain des pensées qui n'étaient pas les miennes me traversèrent l'esprit. C'était bizarre et franchement désagréable au vu de leur contenu. Je détournais le regard ailleurs et me passais la main dans les cheveux. J'étais en rage comme jamais je ne l'avais été.

-Je supporterai pas de remettre les pieds dans un hôpital ou une infirmerie. Je veux me laver, je veux des vêtements propre et je veux rentrer.

Kieran commença à s'éloigner avec elle lorsqu'elle s'arrêta et le fixa un instant avant de venir vers moi. Elle me fit la regarder.

-Reste... Reste avec moi. Quand j'ai dit que je sortirais de ta vie, je le voulais pas vraiment, j'ai envie que tu restes....s'il te plaît.

Elle se hissa sur la pointe des pieds pour m'embrasser.

- Si ton frère n'y voit pas d'inconvénient.

Je jetais un coup d'oeil à Kieran qui fit signe que c'était Ok.

-Kieran vous pouvez me faire entrer sans que je passe dans la foule ?
- Ouais. Venez.

Il nous fit passer par l'entrée de service jusqu'à son bureau.

-Je vais me laver, j'en ai plus que besoin.

Elle disparut dans la salle de bains. Un léger silence s'installa entre le grand frère et moi.

- Ma soeur a l'air de vraiment t'apprécier. Et t'es plutôt un mec bien, au vu de ce que t'as fait... Mais si j'apprend que ma soeur est... disons... malheureuse à cause de toi, le sort de l'autre fils de pute aura des allures de paradis.

Le tout dit extrêmement calmement et froidement.

- Je comprend parfaitement. J'apprécie ta soeur et c'est pas dans mes habitudes de faire du mal aux personnes que j'apprécie. Donc si ça arrive, t'as clairement le droit de me refaire la tronche.

Kieran eut un sourire amusé.

- On fera comme ça alors.

Abigail entrouvrit la porte du bureau.

-Kieran tu as des vêtements à moi ici ?

Il alla chercher un sac d'affaires. Visiblement, il avait pensé à tout. Abi disparut le temps d'aller chercher des affaires.

- Toi aussi, tu es ... spécial ?

J'acquiesçai.

- Je le suis en effet. Et c'est une... spécialité... qui peut-être assez dangereuse.
- Du style ?
- Plutôt explosif. SI je ne m'étais maîtrise suffisamment, l'autre con ne serait plus qu'une espèce de bouillie sanguinolente au coeur d'un mini cratère... Je dois avoué que je regrette un peu de m'être retenu.
- Tu peux encore y remédier.

Il me fixa dans les yeux avant d'exploser de rire. Bizarrement, j'avais l'impression qu'il était sérieux. Abigail nous rejoignit et alla s'installer sur le canapé où elle s’emmitoufla dans un plaid. Elle fixa son frère.

-Je veux qu'il meurt... Rien de moins.

Et là, on voyait clairement leur lien de parenté.

-Si Remy n'aurait pas été là, il n'aurait pas arrêté. Il a eu peur de se faire tuer s'il me tuait, il croyait s'en sortir comme ça...Léiríonn sin nach mbaineann sé le Ó Riain

Là je panais pas la dernière phrase mais on la devinait facilement. J'étais presque de trop.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Sam 24 Mar - 13:05


J'avais enfin retrouvé ma soeur, mais ça avait un arrière gout vraiment pas terrible. J'étais assez sceptique par rapport au gars Reagan, mais ma soeur m'avait demandé d'être cool avec lui, alors pour elle, je voulais bien faire un effort. Nous entrâmes par l'entrée des employés et passâmes directement à mon bureau.

-Je vais me laver, j'en ai plus que besoin.
- Vas-y.

Elle nous laissa seuls, moi et son... petit copain ? Ami ? Un léger silence s'installa entre moi et le gars Reagan. Je fixais Remy avant de prendre la parole calmement et d'un ton froid.

- Ma soeur a l'air de vraiment t'apprécier. Et t'es plutôt un mec bien, au vu de ce que t'as fait... Mais si j'apprend que ma soeur est... disons... malheureuse à cause de toi, le sort de l'autre fils de pute aura des allures de paradis.
- Je comprend parfaitement. J'apprécie ta soeur et c'est pas dans mes habitudes de faire du mal aux personnes que j'apprécie. Donc si ça arrive, t'as clairement le droit de me refaire la tronche.

Je le fixais amusé.

- On fera comme ça alors.

C'était clair que le cas échéant, j'allais pas le rater. Abigail entrouvrit la porte pour me demander si j'avais des fringues à elle. J'allais chercher un sac que j'avais pris en quittant New York. J'essayais de lui faire un petit sourire. Elle alla se rhabiller. Je fixais Remy

- Toi aussi, tu es ... spécial ?

Il acquiesça.

- Je le suis en effet. Et c'est une... spécialité... qui peut-être assez dangereuse.
- Du style ?
- Plutôt explosif. SI je ne m'étais maîtrise suffisamment, l'autre con ne serait plus qu'une espèce de bouillie sanguinolente au coeur d'un mini cratère... Je dois avoué que je regrette un peu de m'être retenu.
- Tu peux encore y remédier.

J'avais parlé sérieusement. Il me fixa d'un air surpris et j'explosai de rire. Il était un peu naïf sur les bords, j'avais l'impression. Abi revint et alla s'installer sur le canapé.

-Je veux qu'il meurt... Rien de moins. Si Remy n'aurait pas été là, il n'aurait pas arrêté. Il a eu peur de se faire tuer s'il me tuait, il croyait s'en sortir comme ça...Léiríonn sin nach mbaineann sé le Ó Riain

J'allais la prendre dans mes bras. Je lui relevais doucement le menton.

- Crois moi, il le paiera cher... Et il a du bol que ce soit pas notre père qui s'en charge.

J'étais le fils aîné, mais Abi était sa princesse Alors, le mec il avait du bol que ce soit moi.

*Reagan est fiable ?*

Après tout, on parlait ni plus ni moins qu'une famille de mafieux et de planification de meurtre. Selon ma soeur, il l'était.

- Eh, Reagan, je compte sur ta discrétion.

Il acquiesça.

- Vous avez faim vous deux ? Besoin de quelque chose ?

Je ne savais pas trop gérer ce genre de situation.

* Tu restes ici autant que t'as besoin. On est pas obligé de rentrer à New York de suite.*

J'avais presque oublié notre complicité.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Sam 24 Mar - 15:09

Remy n'ajouta rien lorsque je dis que je le voulais mort rien de plus rien de moins. Mon regard ce fondit dans le sien et je sentais mon cœur battre, mais j'avais tellement peur en même temps. Mon frère se leva et me serra dans ses bras et me releva doucement le menton pour que je le regarde.

-Crois moi, il le paiera cher... Et il a du bol que ce soit pas notre père qui s'en charge.

Je le regardai en deux fois.

-Hors de question que papa sache ça. Promet le Kieran !

Si mon père venait à l'apprendre je me ferais rapatrier à New-York et je serais bonne pour devoir me coltiner une trentaine de garde du corps à longueur de journée.

-*Reagan est fiable ?*

-*Oui ne t'inquiète pas il l'est !*

Il se retourna vers lui.

-Eh, Reagan, je compte sur ta discrétion.

Il acquiesça.

-Vous avez faim vous deux ? Besoin de quelque chose ?

Je secouai la tête négativement.

-Pour moi ça va, mais je veux bien un truc fort à boire.

Il allait surement envoyé Ewan.

-* Tu restes ici autant que t'as besoin. On est pas obligé de rentrer à New York de suite.*

Je me relevai et regardai les gens en bas, je croisai les bras puis je me tournai à nouveau vers mon frère.

-Je retournerai pas à New-York... Pas maintenant.

Je pris le bout de papier que je reconnu sur son bureau et lui tendit.

-Si j'y retourne ça recommencera. C'est en restant près de ses ennemis qu'on en est le plus loin.

Voilà une phrase que disait souvent notre père. Je m'approchai légèrement de mon frère.

-Tu veux bien aller me chercher un verre mon frère ?

-*Je voudrais parler avec Remy seul un instant*

Je savais qu'il détesterait l'idée de me laisser seul avec un mec qu'il ne conaissait pas, mais j'en avais besoin.
Il fini par sortir et je regardai Jeremy.

-Pardonne mon frère, il est pas méchant, mais très protecteur. Il sait pas s'il peut avoir confiance en toi, mais moi j'ai confiance en toi.

Il pouvait mettre des années à avoir confiance en quelqu'un et quand il l'a perdait ça pouvait faire assez mal.

-Écoute Jeremy... Ma famille traine dans des trucs assez sombre, je veux pas que tu crois que je fais partie de leur magouille, mais pour le moment j'en tirerai profit sans remords. Je veux vraiment qu'il meurt, je veux pas avoir peur de me promener sur la rue et de le croiser.

Je lui demandai de se lever et m'avançai vers lui.

-Bouge pas.

Je voulais pas sursauter s'il me touchait. Doucement je m'approchai de lui et fini par être vraiment contre lui, une mains contre son torse. J'inspirai profondément, puis doucement je senti sa main se poser dans le bas de mon dos.

-Je veux pas partir d'ici. De cette ville...J'ai pas envie de m'éloigner de toi. dis-je à voix basse.

Je le regardai dans les yeux.

-Je sais pas ce que c'est exactement, mais je suis bien quand je suis avec toi et tu me plaits vraiment beaucoup, j'ai envie de découvrir ce que c'est...

Je glissai une main contre sa joue.

-Je sais que c'est tôt, mais je crois que je suis amoureuse de toi.

Je retirai ma main en vitesse et recroisai les bras lorsque je m'apperçu que Kieran avait entrée dans le bureau au même moment. Il était pas con, il s'en doutait bien vu la façon dont je regardais Remy, mais de m'entendre le dire... Il me tendit mon verre en me regardant dans les yeux.

-*Fait moi un peu confiance mon frère. Il est pas comme les autres. T'ai-je déjà déçu ? Je sais ce que je fais et il c'est faire battre mon cœur.*

C'était pas annodin pour celle que les Irlandais appelait "Croí na Oighir" (cœur de glace).


_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 9:47


Kieran alla prendre sa soeur dans ses bras.

-Crois moi, il le paiera cher... Et il a du bol que ce soit pas notre père qui s'en charge.
-Hors de question que papa sache ça. Promet le Kieran !
- J'ai jamais dit que j'allais lui dire. Je te le promet.

Kieran se tourna ensuite et me dit qu'il comptait sur ma discrétion. J'acquiesçais simplement. Je n'étais pas du genre à aller gueuler ces choses-là sur les toits de la ville.

-Vous avez faim vous deux ? Besoin de quelque chose ?
-Pour moi ça va, mais je veux bien un truc fort à boire.
- Euh.. Si t'as de la glace pour ma main, c'est pas de refus. Et de quoi faire un bandage.

Je n'allais pas non plus aller me présenter à l'hosto; C'était rien de bien méchant. Abi se leva et alla observer les gens à travers la vitre puis elle se tourna vers son frère.

-Je retournerai pas à New-York... Pas maintenant.

Elle prit un papier sur le bureau et lui tendis.

-Si j'y retourne ça recommencera. C'est en restant près de ses ennemis qu'on en est le plus loin.

Elle s'approcha un peu de Kieran.

-Tu veux bien aller me chercher un verre mon frère ?

Il accepta et me jeta un léger coup d'oeil avant de sortir. Abi me fixa.

-Pardonne mon frère, il est pas méchant, mais très protecteur. Il sait pas s'il peut avoir confiance en toi, mais moi j'ai confiance en toi.

Je lui fis un léger sourire.

- T'inquiète. J'ai l'habitude que les grands-frères n'aiment pas trop me voir traîner autour de leur soeur adorée.

C'était ça d'être footballeur et beau parleur. Surtout beau parleur, en fait.

-Écoute Jeremy... Ma famille traine dans des trucs assez sombre, je veux pas que tu crois que je fais partie de leur magouille, mais pour le moment j'en tirerai profit sans remords. Je veux vraiment qu'il meurt, je veux pas avoir peur de me promener sur la rue et de le croiser.
- Remy. Pas Jeremy... T'as pas à te justifier devant moi. T'as pas d'excuses à me donner. C'est pas moi qui irait te le reprocher. Je le tuerais même de mes propres mains sans hésiter pour ce qu'il t'a fait.

Elle me demanda de me lever et s'approcha de moi.

-Bouge pas.

Je restais immobile. Elle vint doucement contre moi et posa une main sur mon torse, jusqu'à être vraiment contre moi. Elle inspira profondément. Je posai lentement ma main sur le bas de son dos.

-Je veux pas partir d'ici. De cette ville...J'ai pas envie de m'éloigner de toi.

Elle releva la tête et me fixa dans les yeux.

-Je sais pas ce que c'est exactement, mais je suis bien quand je suis avec toi et tu me plaits vraiment beaucoup, j'ai envie de découvrir ce que c'est...

Elle posa une main sur ma joue.

-Je sais que c'est tôt, mais je crois que je suis amoureuse de toi.
- Je..

Elle retira soudain sa main et s'écarta légèrement de moi. Le grand-frère était de retour... Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, en prime. Je l'appréciais vraiment, et je m'inquiétais sincèrement pour elle. Mais il y avait aussi Kathleen, avec qui je ne savais pas vraiment comment me comporter. D'ailleurs, j'attendais de ses nouvelles. Kieran tendit le verre qu'il avait rapporté à sa soeur en la fixant dans les yeux et me lança la poche de glace.

- La boite de premier secours est dans la salle de bains.
- Merci.

Sous entendu "je veux parler avec ma soeur." Message reçu 5 sur 5. Je posai la glace sur ma main et partis en quête de la trousse de secours.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 10:50


-Je retournerai pas à New-York... Pas maintenant.
- Quand tu seras prête.

Elle ramassa un papier sur mon bureau et me le tendit. (c'est sensé être quoi ? LOL)

-Si j'y retourne ça recommencera. C'est en restant près de ses ennemis qu'on en est le plus loin.

La devise de notre père. Elle s'approcha un peu de moi.

-Tu veux bien aller me chercher un verre mon frère ?
*Je voudrais parler avec Remy seul un instant*


Je soupirais légèrement et fixais un instant Remy.

- Je reviens dans cinq minutes.

Je quittais la pièce à regret. Je n'y pouvais rien. C'était ma petite soeur et je ne voulais que le mieux pour elle - et les derniers évènements prouvaient légèrement que j'y arrivais très mal. Je descendis chercher à boire pour ma soeur et une poche de glace pour Reagan. J'en profitais pour converser un peu avec Ewan qui n'avait rien à signaler. Encore heureux. Je restais quelques instants en bas avant de remonter.

-Je sais que c'est tôt, mais je crois que je suis amoureuse de toi.
- Je..

Je restais près de la porte à fixer ma soeur, qui s'écarta légèrement de Remy. Je lui tendis son verre et lançais le sachet de glace à Remy qui l'attrapas au vol.

- La boite de premier secours est dans la salle de bains.
- Merci.

Il nous laissa.

-*Fait moi un peu confiance mon frère. Il est pas comme les autres. T'ai-je déjà déçu ? Je sais ce que je fais et il c'est faire battre mon cœur.*
* Je te fais confiance. Pas à lui. Je ne le connais pas. Mais je veux bien lui laisser une chance.*

Je fis un petit sourire à ma soeur et déposai un léger baiser sur son front.

- Tu m'as manqué, p'tite soeur... Mais ça doit rester un secret entre nous.

Je lui fis un clin d'oeil.

- Tu te souviens d'Harvard ? Enfin, le gringalet McAllister. Il est ici aussi. Il nous couvrira. Un vrai génie.

Je fixais un instant la porte de la salle de bain.

* T'es vraiment amoureuse de ce gars ? *

J'avais un peu de mal à y croire. Enfin, ma soeur n'était plus une gamine.

* Tu sais que je déteste voir des mecs te tourner autour... Il aime le vrai whisky au moins ? Quoi... S'il doit faire partie de la grande famille des O'Ryan, faut qu'il sache boire un peu mieux que les Yankees. *

J'essayais de faire rire un peu ma soeur. Remy finit par revenir, sa main droite bandée un peu de travers. Au moins, il savait cogner. Et il ne se démontait pas quand je le fixais. Bons points pour lui.

- Visiblement ma soeur s'est entichée de toi. Même si c'est pas vraiment pour me réjouir, je veux bien te laisser ta chance, il y a rarement de seconde chance avec moi, sache-le.

J'allais sortir une bouteille de whisky irlandais de mon petit bar personnel et nous en servis à tous les trois. Je passais un verre à Remy puis levais le mien.

- A la famille, aux amis et aux retrouvailles.

Et au Texas éternel. Je bus une gorgée de mon verre.

- Parles moi un peu de toi, Reagan. *Relaxe soeurette, je vais pas le manger, ton Dom Juan *

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 13:58

Remy n'avait pas eu le temps de répondre que Kieran était déjà revenu, même que j'aurais peu-être du attendre pour parler. Il lança le sachet de glace à Remy.

-La boite de premier secours est dans la salle de bains.

Il le remercia et y alla sans rien dire. Je demandai à mon frère de me faire un peu confiance et que j'allais pas le décevoir.

-* Je te fais confiance. Pas à lui. Je ne le connais pas. Mais je veux bien lui laisser une chance.*

Il me fit un léger sourire et m'embrassa sur le front. C'était bon de retrouver mon frère.

-Tu m'as manqué, p'tite soeur... Mais ça doit rester un secret entre nous. dit-il avec un clin d'œil. Tu te souviens d'Harvard ? Enfin, le gringalet McAllister. Il est ici aussi. Il nous couvrira. Un vrai génie.

Je réfléchis.

-C'est vague je suis plus trop certaine de me souvenir de la tête qu'il a.

En fait je savais qui c'étais de nom, mais pas de visage. Il fixa la porte de salle de bain.

-* T'es vraiment amoureuse de ce gars ? *

Je soupirai et haussai les épaules.

-*Tu m'as jamais vraiment laissé la chance de tomber amoureuse de qui que ce soit, y avait jamais aucun garçon d'assez bien pour moi selon toi et papa...J'ai des papillons dans l'estomac quand il m'approche et mon cœur bat la chamade dès que je croise ses yeux...Je crois que oui, je suis amoureuse de lui.*

En fait y avait pas de mode d'emploi, ça nous tombait dessus comme ça.

-* Tu sais que je déteste voir des mecs te tourner autour... Il aime le vrai whisky au moins ? Quoi... S'il doit faire partie de la grande famille des O'Ryan, faut qu'il sache boire un peu mieux que les Yankees. *

Je lui fis un demi-sourire. J'en savais rien de ce qu'il buvait ou pas, c'est pas ce qui m'intéressait chez lui.
Remy sorti avec la main bander un peu de travers.

-Visiblement ma soeur s'est entichée de toi. Même si c'est pas vraiment pour me réjouir, je veux bien te laisser ta chance, il y a rarement de seconde chance avec moi, sache-le.

Génial, on avait même pas parler vraiment entre Remy et moi que mon frère lui sortait presque le sermon d'avant mariage. Je devins rouge et toisai mon frère du regard.Il sorti un vieux Whisky et nous passa chancun verre avant de lever le sien.

-À la famille, aux amis et aux retrouvailles.

Nous trinquâmes.

-Parles moi un peu de toi, Reagan. *Relaxe soeurette, je vais pas le manger, ton Don Juan *

Je soupirai.

-Techniquement c'est à ce moment là que je devrais sortir je crois ...

-*T'as le droit de l'envoyer balader tu sais ?* pensai-je à l'intention de Remy

Je les laissai parler et pris la main de Remy pour refaire son bandage un peu mieux. J'écoutais d'une oreille attentive sans réagir à ce qu'il disait. J'attachai son bandage.

-Voilà c'est mieux comme ça. T'aurais du te servir plus de ton don et moins de tes poings... ironisai-je.

Je me relevai en lui pointant sa poche de pantalon.

-Tu vibres !

Je me tournai vers mon frère le temps que Remy s'occupe de son téléphone.

-Tu dors ici ou tu as un truc en ville ? Je veux pas m'imposer, mais je tiens pas trop à rester seul, ça t'ennuierais que je reste avec toi quelques temps ? Je vais pas t'envahir Je te le promet, dis-je en lui adressant un petit sourire.


_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeremy Reagan

avatar
Sometimes I pretend to be Normal


✖ Messages : 251
✖ Date de naissance : 26/08/1984
✖ Bougies : 33

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 16:37


-Visiblement ma soeur s'est entichée de toi. Même si c'est pas vraiment pour me réjouir, je veux bien te laisser ta chance, il y a rarement de seconde chance avec moi, sache-le.
- Message reçu.

Je n'avais pas envie de me le mettre à dos, et je ne voulais pas non plus que Abi soit malheureuse à cause de moi. Abi rougit aux propos de son frère et ce dernier sortit une bouteille de whisky et nous fit passer des verres avant de nous servir.

-À la famille, aux amis et aux retrouvailles.

Nous trinquâmes.

-Parles moi un peu de toi, Reagan.

Elle soupira.

-Techniquement c'est à ce moment là que je devrais sortir je crois ...
- Bah, pourquoi ? T'es pas bien avec nous ?

-*T'as le droit de l'envoyer balader tu sais ?*
* Je réagirais pareil si j'avais une soeur et qu'un type lui tournait autour.*

Elle me prit la main pour me refaire le bandage de façon à ce qu'il se barre pas dans tous les sens.

- Je viens de la Nouvelle Orléans. J'y ai vécu jusqu'à ce que Katrina foute tout en l'air. J'ai été Fullback au lycée et à l'université. J'ai aidé pour la reconstruction après l'ouragan... Et puis je suis parti. Ce n'était plus l'endroit où j'avais grandi, et il y avait trop de ... mauvais souvenirs. Je suis venu ici pour comprendre mon... pouvoir. Je bosse comme mécano au garage de la ville. C'est tout ce qu'il y a à dire sur moi.

Abi termina mon bandage.

-Voilà c'est mieux comme ça. T'aurais du te servir plus de ton don et moins de tes poings...

J'eus un léger rire.

- J'ai du me faire arrêter une ou deux fois pour des bagarres. La fierté d'un fullback est dans son équipe. On se serre les coudes. Alors, vaut mieux éviter de se servir de son don dans ce genre de situation.

ça pouvait trop vite dégénérer. Elle se releva et pointa ma poche.

-Tu vibres !
- Hein ?... Oh.

Je pris mon téléphone c'était un message de Kathleen. Je lui répondis rapidement, elle voulait me parler.

-Tu dors ici ou tu as un truc en ville ? Je veux pas m'imposer, mais je tiens pas trop à rester seul, ça t'ennuierais que je reste avec toi quelques temps ? Je vais pas t'envahir Je te le promet,
- J'ai les deux. Un petit pavillon en ville et la suite ici. Tu restes autant que tu veux. Considère toi chez toi. Ici ou dans ma maison, tu prends autant de place qu'il t'en faudra ne t'en fait pas.

Je regardai l'heure et terminai mon whisky.

- Euh. Je suis attendu. Une amie veut me parler.

Je me levais.

- Merci pour le bandage. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, n'hésitez pas, ok ?

J'écrivais mon numéro sur un bout de papier et le laissai sur le bureau.

* Si t'as besoin de parler ou de quoi que ce soit, tu m'appelles, peu importe l'heure. *

Je tendis la main à Kieran qui mit un instant avant de me la serrer.

- Désolé qu'on se soit rencontré dans de pareilles circonstances.
- Pas autant que moi.

Je quittais le casino pour aller rejoindre Kathleeen.

_________________

« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 17:02


Abi refit le bandage de Remy. Il allait falloir que je prenne sur moi pour l'accepter. Mais si ça voulait dire que ma petite soeur pouvait aller mieux, c'était parfait. Remy me répondit donc sur sa vie.

- Je viens de la Nouvelle Orléans. J'y ai vécu jusqu'à ce que Katrina foute tout en l'air. J'ai été Fullback au lycée et à l'université. J'ai aidé pour la reconstruction après l'ouragan... Et puis je suis parti. Ce n'était plus l'endroit où j'avais grandi, et il y avait trop de ... mauvais souvenirs. Je suis venu ici pour comprendre mon... pouvoir. Je bosse comme mécano au garage de la ville. C'est tout ce qu'il y a à dire sur moi.
- ça doit te changer pas mal.

Il confirma.

-Voilà c'est mieux comme ça. T'aurais du te servir plus de ton don et moins de tes poings...

Cela fit rire Jeremy.

- J'ai du me faire arrêter une ou deux fois pour des bagarres. La fierté d'un fullback est dans son équipe. On se serre les coudes. Alors, vaut mieux éviter de se servir de son don dans ce genre de situation.

Donc, ce n'était pas non plus un ange. Mais il avait l'air correct avec ma soeur, c'était ce qui m'importait.

-Tu vibres !
- Hein ?... Oh.

Il s'occupa de son téléphone.

-Tu dors ici ou tu as un truc en ville ? Je veux pas m'imposer, mais je tiens pas trop à rester seul, ça t'ennuierais que je reste avec toi quelques temps ? Je vais pas t'envahir Je te le promet,
- J'ai les deux. Un petit pavillon en ville et la suite ici. Tu restes autant que tu veux. Considère toi chez toi. Ici ou dans ma maison, tu prends autant de place qu'il t'en faudra ne t'en fait pas.

Remy finit son verre et se leva.

- Euh. Je suis attendu. Une amie veut me parler. Merci pour le bandage. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, n'hésitez pas, ok ?

Il nous laissa son numéro sur un bout de papier. Il me tendit ensuite la main. Je laissais filer quelques secondes avant de la serrer.

- Désolé qu'on se soit rencontré dans de pareilles circonstances.
- Pas autant que moi.

Il quitta ensuite le casino. Je m'assis sur le canapé à côté de ma soeur.

- Tu sais quoi ? Je crois que je l'aime bien ton Remy. Mais c'est toi qui importe plus que tout à mes yeux.

Je lui souris.

- Je laisserais jamais personne nous séparer. Plus jamais. J'ai promis de veiller sur toi et je le ferais toujours... Même quand tu seras mariée et que je serai une espèce de tonton gaga. Geallaim.(Je te le promet) Et ne va pas répéter à qui que ce soit que j'ai dit que je serai un tonton gaga... ou je serai obligé de te tuer...

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Dim 25 Mar - 22:00

Remy était occupé au téléphone, donc j'en profitai pour demander à mon frère si je pouvais un peu abuser de son hospitalité et rester avec lui encore un moment, à savoir s'il avait autre chose que le casino.

-J'ai les deux. Un petit pavillon en ville et la suite ici. Tu restes autant que tu veux. Considère toi chez toi. Ici ou dans ma maison, tu prends autant de place qu'il t'en faudra ne t'en fait pas.

Je lui fis un léger sourire.

-Euh. Je suis attendu. Une amie veut me parler.

Je ne dis rien, j'avais pas vraiment envie qu'il parte, mais je pouvais pas le clouer à mes basket non plus.

-Merci pour le bandage. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, n'hésitez pas, ok ?

Il griffona sur un bout de papier qu'il posa sur le bureau.


-* Si t'as besoin de parler ou de quoi que ce soit, tu m'appelles, peu importe l'heure. *

Il serra la main de mon frère, puis il quitta comme ça. Je me laissai tomber sur le canapé en soupirant.Kieran vint s'asseoir à côté de moi et j'appuyai ma tête contre son épaule.

-Tu sais quoi ? Je crois que je l'aime bien ton Remy. Mais c'est toi qui importe plus que tout à mes yeux.

J'eus un petit rictus qui ressemblait à un rire. C'était pas MON Remy...

-Je laisserais jamais personne nous séparer. Plus jamais. J'ai promis de veiller sur toi et je le ferais toujours... Même quand tu seras mariée et que je serai un espèce de tonton gaga. Geallaim.(Je te le promet) Et ne va pas répéter à qui que ce soit que j'ai dit que je serai un tonton gaga... ou je serai obligé de te tuer...

Je décollai la tête pour le regarder dans les yeux.

-Voyez-vous ça ! Le grand Kieran O'Ryan s'imagine en tonton gaga.

Je secouai la tête avant de remonter mes genoux contre ma poitrine.

-Tu vas surement me faire tati bien avant que tu sois tonton mon frère.

Je me mordais l'intérieur des joues pour ne pas pleurer.

-Je peux même pas m'imaginer avoir une relation avec qui que ce soit en ce moment, juste le fait que Remy posait sa main sur moi, me donnait envie de crier et pourtant je l'aime bien.

Je le regardai un instant les yeux aux bords des larmes.

-J'ai couché avec lui dans ce centre qui est une espèce de prison, puis le gardien est arrivé alors que j'étais toujours nu sous la couverture... C'est de ma faute ce qui est arrivée, j'aurais jamais du faire ça là-bas, je sais pas ce qui m'a pris. En plus c'est lui qui supervisait sous les douches et j'entendais ses pensées tellement ...

Je serrai les dents sans finir ma phrase. J'essuyai une larme qui roula sur ma joue.

-J'ai l'impression que même si je crierais à m'en cracher les poumons, je me sentirais pas moins mal dans ma peau. Je devrais peu-être pas fréquenter Remy, ça doit être insuportable de fréquenter quelqu'un comme moi après qu'il est un peu tout vue par la pensé...

Je regardai mon frère.

-Est-ce que je suis maudite Kieran ... Papa saura et il voudra me tuer ou m'enchainer au sous-sol de son manoir à New-York, je suis certaine...




_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Lun 26 Mar - 8:22


Abi se décolla de mon épaule et me fixa.

-Voyez-vous ça ! Le grand Kieran O'Ryan s'imagine en tonton gaga.
- On dirait, ouais.

Elle secoua la tête avant de remonter ses genoux contre sa poitrine.

-Tu vas surement me faire tati bien avant que tu sois tonton mon frère.
- Je n'en serai pas si sûr, allons...

Elle se mordit l'intérieur des joues.

-Je peux même pas m'imaginer avoir une relation avec qui que ce soit en ce moment, juste le fait que Remy posait sa main sur moi, me donnait envie de crier et pourtant je l'aime bien.
- Eh, c'est normal, tu viens de vivre un sale truc. Tu ne peux pas faire comme si de rien n'était. Mais ça va s'arranger.

Elle me fixa, les larmes aux yeux.

-J'ai couché avec lui dans ce centre qui est une espèce de prison, puis le gardien est arrivé alors que j'étais toujours nu sous la couverture... C'est de ma faute ce qui est arrivée, j'aurais jamais du faire ça là-bas, je sais pas ce qui m'a pris. En plus c'est lui qui supervisait sous les douches et j'entendais ses pensées tellement ...

Elle essuya une larme. Je lui passais la main sur la joue.

- Ce n'est pas de ta faute, et ce mec a signé son arrêt de mort. Tu n'as pas à culpabiliser. C'est qu'un sale tordu.
-J'ai l'impression que même si je crierais à m'en cracher les poumons, je me sentirais pas moins mal dans ma peau. Je devrais peu-être pas fréquenter Remy, ça doit être insuportable de fréquenter quelqu'un comme moi après qu'il est un peu tout vue par la pensé...

Elle me fixa.

-Est-ce que je suis maudite Kieran ... Papa saura et il voudra me tuer ou m'enchainer au sous-sol de son manoir à New-York, je suis certaine...
- C'est plutôt moi qu'il tuerait. Parce que je n'ai pas su veiller sur toi.

Je la serrai doucement dans mes bras.

- Vu comme il te regardait, crois moi, il te trouve pas insupportable. Tu n'auras qu'à le voir quand tu te sentiras mieux. Ou lui demander directement ce qu'il en est. Tu le sauras s'il te ment. Et je le laisserais pas se débiner comme ça.

C'était à mon avis absolument pas nécessaire.

* Crois moi, tu n'y es pour rien, tu ne méritais vraiment pas ça.. *

Je ne voyais pas que dire d'autre.

- Tu vas t'en sortir. Je suis là pour toi, comme avant.
* Papa t'a toujours adoré, il ne te nuirait jamais, tu le sais biens.*

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Lun 26 Mar - 11:57

J'étais la à m'appitoyer sur mon sors et comme toujours mon frère me réconfortait. Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans lui. Les deux mois passé sans sa présence avait été un enfer et je voulais plus jamais avoir à vivre ça. Je lui avoueai que j'avais peur que notre père lsache ce qui c'était produit, en tout le cas ça ressemblerait à un scénario catastrophe.

-C'est plutôt moi qu'il tuerait. Parce que je n'ai pas su veiller sur toi.

Il me serra dans ses bras et je me laissai faire.

-Mais t'as rien à te reprocher Kieran. Ils m'ont menacé de s'en prendre à ma famille si je ne les suivaient pas, c'est moi qui suis partie, c'est en aucun cas ta faute.

J'aurais du savoir qu'ils n'auraient jamais réussi à faire de mal à ma famille, mais la peur m'avait dictée la conduite.

-Vu comme il te regardait, crois moi, il te trouve pas insupportable. Tu n'auras qu'à le voir quand tu te sentiras mieux. Ou lui demander directement ce qu'il en est. Tu le sauras s'il te ment. Et je le laisserais pas se débiner comme ça.

J'avais quand même été super rapide sur les sentiments, un genre de coup de foudre si on pouvait dire, valait surement mieux que je prenne mon temps. Au vu des circonstence c'était la meilleure des solutions.

-* Crois moi, tu n'y es pour rien, tu ne méritais vraiment pas ça.. *

Je relevai la tête.

-Personne ne mérite ce genre de chose, mais ça arrive pourtant bien trop souvent.

On ce sentait pas concernée et ça nous préoccupait pas tant que ça nous touchait pas et quand ça nous tombait dessus on savait rien dire d'autre que ... Pourquoi moi ?

-Tu vas t'en sortir. Je suis là pour toi, comme avant.

-* Papa t'a toujours adoré, il ne te nuirait jamais, tu le sais biens.*

Je déposai un baiser sur sa joue.

-Je sais et je t'en remercie Kieran.

Ewan cogna à la porte et ouvrit avec une tête d'enterrement.

-Désolé de vous dérangez patron, mais un homme est venu porter cette lettre pour votre sœur.

Il déposa l'enveloppe sur le bureau et sorti en fermant derrière lui. Je me levai et pris la lettre étampé du centre Heiser. Je commençai à lire la lettre, mais ne la fini pas avant de la poser sur le bureau. J'étais totalement hors de moi.

-Comment ose-t-il seulement !!!

Mon frère m'interrogea du regard.

-C'est une insignation à comparaitre... Le gardien me traine en justice pour complicité de voie de fait avec Jeremy Reagan...

Je secouai la tête.

-Y a pas vingt-quatre heure, il me violait et me martelait de coup et il me traine en justice parce qu'il c'est fait démonter la tête pour ses actes, c'est n'importe quoi Kieran faut faire quelque chose... Je refuse de me présenter au tribunal devant cet homme.

Voilà, l'appitoiment sur mon sors venait de se faire mettre de côté et j'étais bien décidé à faire tuer cet homme de sang froid, quitte à le faire moi-même à bout portant.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Lun 26 Mar - 14:22


Abi déposa un baiser sur ma joue.

-Je sais et je t'en remercie Kieran.

Ewan cogna à la porte et ouvrit avec une tête d'enterrement.

-Désolé de vous déranger patron, mais un homme est venu porter cette lettre pour votre sœur.

Il déposa une lettre sur le bureau avant de quitter la pièce en silence. Abi alla prendre la lettre et commença à la lire avant de la poser, l'air hors d'elle.

-Comment ose-t-il seulement !!!

Je l'interrogeais du regard.

-C'est une insignation à comparaitre... Le gardien me traine en justice pour complicité de voie de fait avec Jeremy Reagan...
- Tú dáiríre? (t'es sérieuse)

Elle secoua la tête.

-Y a pas vingt-quatre heure, il me violait et me martelait de coup et il me traine en justice parce qu'il c'est fait démonter la tête pour ses actes, c'est n'importe quoi Kieran faut faire quelque chose... Je refuse de me présenter au tribunal devant cet homme.

Là, je retrouvais ma soeur, une vraie O'Ryan.

- Tu crois que je vais le laisser faire ? Il a pas compris à qui il avait à faire.

Oh, ça, il l'ignorait totalement. Je pris la lettre et la lus rapidement avant de faire revenir Ewan.

- Trouve moi tout ce que tu peux sur ce Eric Beckett. Au plus vite.
- C'est comme si c'était fait patron.

Je ne doutais pas qu'il obtiendrait assez vite des résultats. Il savait y faire.

- Tu vas pas aller devant ce tribunal, et je vais mettre Harvard dans la confidence, il est doué. Cette enflure va pas s'en sortir p'tite soeur.Briathar onóir. (Parole d'honneur)

On ne touchait pas à ma famille.

- Toi, pas question que tu te salisses les mains, ok ? Péter les gueules, c'est mon boulot.

Elle le savait bien. J'étais le digne fils O'Ryan. En moins diplomate sans doute.

- Tu vas te reposer, demoiselle.

Il fallut un bon quart d'heure à Ewan pour revenir. J'étais quasi sur qu'il avait demandé un coup de main à Zack.

- On fait quoi pour ce type, patron ?
- Je vais m'en charger, tu peux retourner à ton poste.

Il nous salua et repartit. Je tendis le petit dossier à Abi, ce n'était pas non plus un roman, mais on allait trouver de quoi.

- Tu veux choisir les représailles ?

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Lun 26 Mar - 17:25

J'arrivais pas à croire ce qui me tombait dessus, mais là une chose certaine, c'est que c'était pas en restant les bras croisé que ça allait s'arranger.

-Tu crois que je vais le laisser faire ? Il a pas compris à qui il avait à faire.

J'étouffai un rire sarcastiquement.

-Non en fait je crois qu'il en a rien à cirer.

Forcément parce qu'ils avaient mon dossier famillial, à moins que lui ne l'aille pas vu. Kieran pris la lettre et la lu en vitesse avant de faire venir Ewan dans son bureau.

-Trouve moi tout ce que tu peux sur ce Eric Beckett. Au plus vite.

Il acquiesça et reparti aussitôt.

-Tu l'as bien dressé quand même. dis-je avec un demi-sourire.

Mon frère inpirait la crainte, y avait pas beaucoup de gens qui essayait de lui tenir tête.

-Tu vas pas aller devant ce tribunal, et je vais mettre Harvard dans la confidence, il est doué. Cette enflure va pas s'en sortir p'tite soeur.Briathar onóir.

Je secouai la tête et fit les gros yeux à mon frère.

-Ne dit rien à Harvard...Je veux pas qu'on me regarde comme une victime et du coup si il le sait il voudra toujours me surprotéger pour te faire plaisir ou un truc du genre, fin tu sais comment il est. Évite de dire que je me suis fait ... tu sais...

J'avais pas envie qu'on me regarde avec pitié.

-Toi, pas question que tu te salisses les mains, ok ? Péter les gueules, c'est mon boulot.

Je lui souris.

-Je sais Kieran, de toute façon je doute d'être capable.

S'il avait réussi à me faire ce qu'il m'avait, je pouvais toujours rêver si je pensais pouvoir m'en sortir une seconde fois.

-Tu vas te reposer, demoiselle.

Je soupirai.Ewan lui rapporta un dossier en demandant que faire de l'homme, puis mon frère lui dit qu'il s'en chargeait et de retourner à son poste.

-Tu veux choisir les représailles ?

Je me servis un nouveau verre et regardai le liquide dedans en le faisant tournoyer.

-Je veux qu'il meurt, que sa mort soit lente, souffrante et saignante et je veux qu'il sache pourquoi il meurt. dis-je avec un soupçon de colère dans la voix.

Je relevai les yeux vers mon frère et calai mon verre cul sec que je remis sur le bureau. Je retournai sur le canapé et me passai une main dans les cheveux.

-Même s'il meurt... Tu crois qu'ils retireront la plainte, puis ça risquerait de me faire juger coupable encore plus vite s'il meurt, non ?

Je passai mes bras autour de mes ambes que j'avais ramener contre moi.

-Je te fais confiance, mais si tu tombes... Je meurs !

Si fallait qu'on me mette en prison, j'en crèverais c'était certain.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Lun 26 Mar - 18:01


-Ne dit rien à Harvard...Je veux pas qu'on me regarde comme une victime et du coup si il le sait il voudra toujours me surprotéger pour te faire plaisir ou un truc du genre, fin tu sais comment il est. Évite de dire que je me suis fait ... tu sais...
- Hey, Harvard te verra pas comme ça. Il voudra certes veiller sur toi, mais pas parce que tu es une victime. Parce que tu es ma soeur... Et honnêtement... Je crois qu'il a eut un petit béguin pour toi autre fois... Mais si tu lui demandais, il jurerait que non.

Je lui demandais ensuite si elle voulait quelque chose de précis au niveau des représailles. Elle ne se salirait pas les mains mais elle avait droit de choisir. Elle se servit un verre et fixa le liquide en le faisant tournoyer quelques instants.

-Je veux qu'il meurt, que sa mort soit lente, souffrante et saignante et je veux qu'il sache pourquoi il meurt.

Elle leva les yeux vers moi et vida son verre d'un trait. Puis elle reposa le verre et alla s'installer sur le canapé. Elle se passa la main dans les cheveux.

-Même s'il meurt... Tu crois qu'ils retireront la plainte, puis ça risquerait de me faire juger coupable encore plus vite s'il meurt, non ?
- Il pourrait disparaître en laissant des aveux. Les marécages peuvent être traîtres des fois. Il pourrait quitter l'état pour aller en Floride et avoir un accident dans les Everglades. Il parait que les crocodiles sont affamés ces temps-ci.

L'apologie du crime, version mafia irlandaise. Elle ramena ses jambes contre sa poitrine.

-Je te fais confiance, mais si tu tombes... Je meurs !
- J'compte pas tomber Abi. Et puis... Harvard est de notre côté. Je dis pas que je suis intouchable, mais j'ai beaucoup plus de chance de m'en tirer que ce Beckett.

Je serrais légèrement sa main.

- J'ai pas écumé le pays pour te retrouver et finir en taule.

Je la fixais un moment.

- Tu devrais essayer de dormir un peu. Reposes toi, je m'occupe de tout. Personne ici te fera du mal. T'es en sécurité, je te le promet. Je reste là de toutes façons, j'ai des papiers à faire. Je t'aime p'tite soeur.

Je lui souris.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Mar 27 Mar - 10:52

Quand j'avais demandé à mon frère de ne rien dire à Harvard il m'avait un peu surpris en disant qu'il était persuadé que ce dernier avait déjà eu le béguin pour moi. J'avais un peu de mal à le croire, mais en même temps c'est vrai qu'il aurait jamais osé l'avouer si ça aurait été le cas. Je demandai ensuite à mon frère si la mort du gardien ne risquerait pas de me fare juger coupable plus qu'autre chose.

-Il pourrait disparaître en laissant des aveux. Les marécages peuvent être traîtres des fois. Il pourrait quitter l'état pour aller en Floride et avoir un accident dans les Everglades. Il parait que les crocodiles sont affamés ces temps-ci.

Je lui fis un demi-sourire.Il avait des idées machiavéliques quand même, mais j'ajoutai que s'il tombait, j'en crèverait. Je pourrais pas supporter d'être en prison.

-J'compte pas tomber Abi. Et puis... Harvard est de notre côté. Je dis pas que je suis intouchable, mais j'ai beaucoup plus de chance de m'en tirer que ce Beckett.

Il me serra légèrement la main.

-J'ai pas écumé le pays pour te retrouver et finir en taule.

Il me fixa un instant.

-Tu devrais essayer de dormir un peu. Reposes toi, je m'occupe de tout. Personne ici te fera du mal. T'es en sécurité, je te le promet. Je reste là de toutes façons, j'ai des papiers à faire. Je t'aime p'tite soeur.

Je m'allongeai sur le canapé, je devais avouer que les émotions m'avaient grugées ce qui me restait d'énergie.

-Is breá liom tú(Je t'aime)

Il s'installa derrière son bureau et peu de temps après je sombrai dans le sommeil. Loin d'être réparateur, je fis de nombreux cauchemards, qui me faisait tourner dans tout les sens, mon frère qui se faisait tué et Remy aussi, puis Harvard et mon père, même Ewan y avait passé. Le gardien qui me fonçait dessus en voiture et qui me torturait à la façon Gigsaw. Je me réveillai en sueur et m'assis carrément sur le canapé en cherchant mon souffle. Je me tournai pour voir mon frère qui me regardait.Je regardai ma montre.

-J'ai dormi une heure à peine ...

Les nuits allaient être longue je le sentais.

-Je crois que je vais attendre ce soir pour dormir... C'est l'heure du lunch t'a pas faim toi ?

Moi je commençais à avoir un peu faim quand même.

-Ça te dirais de m'accompagner en ville on pourait manger un morceau et profiter un peu du soleil, j'ai l'impression que je vais étouffer si je reste enfermée.

Son bureau était beaucoup plus grand et beaucoup plus vivant que la salle d'isolement, mais ça restait clos et restraint.

-On a parler que de moi depuis mon retour, mais toi ... ça été c'est deux dernier mois ? Puis Papa ? Il savait que j'étais parti, il a pensé quoi ?

J'avais besoin d'entendre autre chose que de ramener sans cesse les derniers évênements sur le tapis.

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran O'Ryan

avatar


✖ Messages : 165
✖ Date de naissance : 15/09/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Mar 27 Mar - 14:01


Elle s'allongea sur le canapé.

-Is breá liom tú.

Je lui souris puis retournais à mon bureau. C'était surtout des rapports et des factures à régler, vérifier si tout était en ordre. Rien qui ne demande une extrême attention non plus. Ce qui me permettait de garder un oeil sur le sommeil plutôt agité de ma soeur, qui finit par s'éveiller en sursaut. Je la fixais légèrement quand elle se releva.

-J'ai dormi une heure à peine ...

Vu son air, j'aurais plutôt dit... cauchemardé.

-Je crois que je vais attendre ce soir pour dormir... C'est l'heure du lunch t'a pas faim toi ?
- J'ai toujours faim, je dirais.

J'étais plutôt du genre sportif, il me fallait manger en conséquence (et la je pense à mr muscle de la promo qui mange trois fois ce que je mange).

-Ça te dirais de m'accompagner en ville on pourait manger un morceau et profiter un peu du soleil, j'ai l'impression que je vais étouffer si je reste enfermée.
- C'est moi qui t'invite, en plus, il fait un temps à manger dehors !

Je reposais les papiers que je tenais.

-On a parler que de moi depuis mon retour, mais toi ... ça été c'est deux dernier mois ? Puis Papa ? Il savait que j'étais parti, il a pensé quoi ?
- J'ai passé mon temps à te chercher. Jusqu'à ce que j'atterrisse ici. Papa... Eh ben... Il a un peu rejeté la faute sur moi. J'étais qu'un incapable, je ne pouvais même pas veiller sur ma soeur. Il m'a dit de quitter New-York et de ne revenir que quand je t'aurais retrouvée. Puis, il m'a envoyé Harvard en guise de médiateur. Et pour garder un oeil sur moi.

Les chiens ne font pas des chats. Nous quittâmes mon bureau. Je laissai la responsabilité du casino à Ewan, qui était ce qui s'approchait le plus d'un bras droit pour moi. Je savais que je pouvais compter sur lui. Nous sortîmes et montâmes dans ma voiture.

- Tu veux manger quelque chose de spécial ?

Je lui énumérais ensuite tout ce qu'on pouvait trouver de pas mauvais niveau restaurant. Une fois qu'elle eut choisi, j'en pris la direction.

- Faut voir le bon côté des choses, au moins, j'aurais vu du pays.

Je fis un sourire à ma petite soeur.

- D'un autre côté, je ne serai jamais resté à New York sans essayer de te retrouver. Aux dernières nouvelles, Papa va très bien, et le quartier est relativement calme. Son nom impressionne encore les gamins qui jouent les gros bras.

Je ris légèrement. Notre père était presque une légende vivante. M^me à l'âge où il aurait pu prendre une retraite méritée, il dirigeait toujours son empire avec la même poigne.

_________________
It was a lie when they smiled And said, "you won't feel a thing"
And as we ran from the cops We laughed so hard it would sting
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abigaïl O'Ryan

avatar
Teaghlaigh gcéad de gach


✖ Messages : 188
✖ Date de naissance : 24/06/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances.... Mar 27 Mar - 15:42

posté au resto

_________________

★Abigaïl O'Ryan

I've wondered if you loved me well, you answered no ... I've wondered if I was pretty, you answered no ... I've wondered if I was in your heart, you answered no ... I've wondered if you would cry my departure, you've answered no. I started from and you got me by the hand holding, then you told me ... I do not love you well, but I LOVE YOU. You're not beautiful, you're gorgeous. You're not in my heart, you are my heart and I would not cry you left, I was dying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: J'aurais préféré d'autres circonstances....

Revenir en haut Aller en bas

J'aurais préféré d'autres circonstances....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» un petit pas l'un vers l'autres
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Casino "Le Shamrock"-
Sauter vers: