Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Fuir pour vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Mar 20 Mar - 18:07


Jersey trouvais que je ferais mieux de relaxer un peu. Elle avait pas tort, mais je tenais à vraiment faire les choses. J'ajoutais que moi, je resterais sans doute sous l'oeil vigilant des gars du Centre. Ils n'allaient pas me laisser filer comme ça. Il ne fallait pas se leurrer. Cela étant, ça avait plutôt l'air de contrarier Jersey. Elle se contenta d'un demi-sourire. Je cessai de rire.

-TJ... Je peux pas te laisser servir de tête d'affiche pour qu'on oublie les autres. Si la résidence peu aider des gens tant mieux, mais la seul personne à qui je tiens ici c'est toi et ce sera toujours toi. Tu as fait beaucoup pour moi ici et tu es un véritable ami, il est hors de question qu'on te traque.
- Si on veut gagner la guerre, il faut donner l'illusion que ce sont eux qui auront la victoire. Je ne veux pas voir le Centre déserté par les nôtres. Je veux qu'il soit anéanti.

Elle fixa le plafond.

-Je ferai retirer ton nom de cette liste peu importe ce qu'il demande en retour.
- Non. Oh, non, tu ne feras pas ça. En retour, ils te demanderont de leur vendre ton âme. Pour me sauver tu devrais marcher avec eux. Et je veux pas être sauvé si c'est ce que ça implique.

Personne n'avait à faire ça pour moi. C'était juste hors de question. Je me foutais bien de ce qu'il pouvait m'arriver, si ma chute entraînait celle du centre.

-Y a un truc qui me tracasse..

Elle s'assit en tailleur et me fit un sourire en coin.

-Je t'ai pas vu pratiquer le don du vieux, pourtant je suis certaine que tu l'as emmagasiner dans un coin.

Je haussais les épaules.

-Je crois que les métamorphes sont ceux qui me fou la plus grande trouille. Il peuvent prendre n'importe quel apparence, jusqu'à être une putain d'araigné au plafond de ta douche quand tu te lave ou prendre l'apparence d'une autre personne c'est flipant... Du coup tu me fais flipé là
- T'inquiète... J'aime trop ma gueule pour en changer.

Je lui fis un clin d'oeil.

- Sérieusement ? C'est ça qui te fait le plus flipper ? Alors que... je sais pas moi... Y a des gens qui pourraient te faire exploser ? Ou je sais pas moi... faire limite imploser ton cerveau et te laisser comme un vieux légume ?

Bon ok, métamorphe, ça pouvait quand même faire vieux pervers...

- Y a pas de trucs plus flippant que d'autres, je trouve.... Promis, je resterais toujours T.J.

Sauf en cas de danger et qu'il soit plus sur pour elle de ne pas être vue avec le vrai T.J. ... Oui, bon, l'honnêteté totale n'était pas ma principale qualité.

- Bon, ok, ce soir je relaxe. Choisi ce que tu veux faire, dans la mesure que ça a aucun rapport avec la mise en place de la résidence... Hey, faudra lui trouver un nom aussi !

Je lui souris avant de légèrement me laisser en arrière.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Mer 21 Mar - 14:00

J'avais avouer à TJ que les métamorphes me foutaient les chocottes et que j'étais pas hyper rassurée de savoir qu'il l'était maintenant.

-T'inquiète... J'aime trop ma gueule pour en changer.

Il me fit un clin d'œil et je roulai des yeux en soupirant. Ah les mecs ...

-Sérieusement ? C'est ça qui te fait le plus flipper ? Alors que... je sais pas moi... Y a des gens qui pourraient te faire exploser ? Ou je sais pas moi... faire limite imploser ton cerveau et te laisser comme un vieux légume ?

Je haussai les épaules.

-Peu importe, je préfère qu'on m'assassine plutôt qu'on se jouent de moi, ça je supporte pas.

Je pensais même mettre un écritaux sur la résidence, du genre "Bienvenue à tous, métamorphe rebrousser chemin..."

-Y a pas de trucs plus flippant que d'autres, je trouve.... Promis, je resterais toujours T.J.

Je lui souris. Ça m'allait mieux dans ce cas.

-De toute façon c'est vrai qu'elle est pas mal ta gueule... Je l'aime bien moi.

Quand même c'était un putain de mâle assez bien foutu, fallait avoir de la merde dans les yeux pour pas le voir.

-Bon, ok, ce soir je relaxe. Choisi ce que tu veux faire, dans la mesure que ça a aucun rapport avec la mise en place de la résidence... Hey, faudra lui trouver un nom aussi !

Je relevai la tête et lui donnai une claque sur le torse.

-Tu as dit que tu relaxais... On pensera au nom demain, quand tu auras vraiment relaxé ... Arrête merde, dis-je en riant.

Je me recouchai contre lui.

-Je pense que je vais vendre la "Viper"... Elle est trop voyante, pas pratique et j'ai un peu fini mon temps de "regarder moi j'existe.." J'ai envie d'un truc plus gros et de plus fort...

Je me mis à réfléchir aux sortes de voiture qui me plaisait bien. Yen avait quand même pas mal.

-Allez vas y suggère moi des bagnoles qui colleraient bien avec ma personalité, ça va te faire penser à autres chose que le centre et je suis certaine qu'on va se marrer tiens.

Je me relevai un peu en attendant, mais finalement je commençai.

-Toi tu as la propulsion d'unr camaro concept, le chien d'une mustang saleen, le côté sombre d'un suberband et ... C'est pas mal ça je dirais.

J'eus un rire franc.

-Allez vas y compare moi, j'ai envie de rire tiens.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Mer 21 Mar - 15:23


Quand je parlais du nom de la résidence, elle se releva et me donnais une claque sur le torse.

-Tu as dit que tu relaxais... On pensera au nom demain, quand tu auras vraiment relaxé ... Arrête merde.

Nous rîmes tous les deux.

- Ok.. Ok... j'arrête ... mais si t'arrêtes de me frapper...

Je lui fis un clin d'oeil et elle s'allongea contre moi.

-Je pense que je vais vendre la "Viper"... Elle est trop voyante, pas pratique et j'ai un peu fini mon temps de "regarder moi j'existe.." J'ai envie d'un truc plus gros et de plus fort...
- Je te vois bien dans un char d'assaut tiens...

Je la fixais sérieusement avant de craquer et m'esclaffer.

-Allez vas y suggère moi des bagnoles qui colleraient bien avec ma personalité, ça va te faire penser à autres chose que le centre et je suis certaine qu'on va se marrer tiens.

Je réfléchis mais elle se redressa et parla avant moi.

Toi tu as la propulsion d'unr camaro concept, le chien d'une mustang saleen, le côté sombre d'un suberband et ... C'est pas mal ça je dirais.

Elle eut un rire franc.

-Allez vas y compare moi, j'ai envie de rire tiens.
- J'ai strictement rien qui me vient à l'esprit. Il faudrait une voiture surprenante... dont on ne puisse pas faire le "tour". Mais le genre avec lequel on pourrait partir à l'aventure. La viper t'allait pas mal, même si je le concède, elle est un poil tape à l'oeil.

Je lui fis un petit sourire.

- En tout cas, je peux te dire ce que t'es pas : ni van hippie, ni voiture familiale, ni petite voiture molle. Non. T'es quelque chose qui en a sous le capot. Sinon... Eh... Je te vois assez bien sur une moto. Le genre... j'aurais dit bien Ducati Mostro, mais c'est pas non plus ce qui envoie le plus. Une kawa Ninja peut-être. Le vert fluo t'irait à ravir

C'était pas mal son jeu. Enfin, on était pas non plus des Transformers, donc, on pouvait pas trop comparer.

- Verdict ? J'ai bon ou j'ai dit totalement de la merde ?

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Jeu 22 Mar - 0:13

Je me mis à parler de voiture. Forcément un sujet de conversation typiquement masculin sauf que j'aimais bien ça aussi. Au moins pendant ce temps il penserait peu-être à autre chose que le centre.Je m'amusai à dresser son portrait selon certain type de véhicule et je lui demandai de faire pareille avec moi.

-J'ai strictement rien qui me vient à l'esprit. Il faudrait une voiture surprenante... dont on ne puisse pas faire le "tour". Mais le genre avec lequel on pourrait partir à l'aventure. La viper t'allait pas mal, même si je le concède, elle est un poil tape à l'oeil.

Je le regardai ironiquement. Un poil ? Je me serait fait voir par un aveugle avec cette caisse.

-En tout cas, je peux te dire ce que t'es pas : ni van hippie, ni voiture familiale, ni petite voiture molle. Non. T'es quelque chose qui en a sous le capot. Sinon... Eh... Je te vois assez bien sur une moto. Le genre... j'aurais dit bien Ducati Mostro, mais c'est pas non plus ce qui envoie le plus. Une kawa Ninja peut-être. Le vert fluo t'irait à ravir

J'eus un petit rire.

-Verdict ? J'ai bon ou j'ai dit totalement de la merde ?

Je pinçai les lèvres avant de rire.

-Bah je me vois pas du tout sur une moto penchée du genre Ninja et je suis certaine que le vert fluo ne m'irait pas du tout. Même un ski-doo artic cat ne me va pas, donc la moto ...

Je lui souris.

-Par contre tu m'as donnée une idée.

Je me couchai en croisant mes bras sous ma tête et fixai le plafond.

-Un westfalia... C'est on ne peut plus pratique, pas du tout tape à l'œil, sauf pour ceux qui se retourne pour se foutre de ta gueule et on peut même crècher dedans... Écoute ! C'est le summum de l'idéal !!!

Je marquai une courte pause avant de pouffer de rire.

-On pourrait même se trouver un regroupement de hippie qui fume des gros pétards en écoutant du Bob Marley.

Je fis un signe de peace avec mes doigts tout en exagérant mon côté relaxe.

-Faut pas sous estimer le pouvoir des fleurs man, les chrysanthèmes vont révolutionner l'univers.

Oh con, comment je me marrais, mais grave là.

-Trêve de plaisanterie. Je crois que je vais plus aller dans le genre F-150. Pas forcément un de l'année, mais un truc qui soit confortable et assez pratique pour les gros magasinages.

Mon ventre faisait de drôle de bruit.

-Ok sérieusement demain on sors. Quand les ouvriers vont arriver faudra bouger de toute façon et j'en ai ma claque du cannage. Je suis pas difficile, mais j'ai envie d'un vrai déjeuner, genre deux œufs,lard, saucisse, patate rôti avec de vrai toast fait avec pain ménage... Je me sens comme Homer Simpson qui pense à un beigne. Un vrai bon café de restaurant et en plus il fait super chaud donc on pourrait déjeuner sur la terrasse.

Je lui fis les yeux doux.

-Ça fait presque trois mois, c'est bon ils vont pas patrouiller la ville sans arrêt et on peut rester près y a un resto' pas loin qui semble sympa et il ouvre à 5 heure du mat, c'est génial non ?

Je m'avançai vers lui et l'embrassai avant de lui mordillai la lèvre inférieur en riant un peu.

-Si tu dis oui, je te promet de t'offrir une redevance que tu pourras pas refuser, dis-je en descendant ma main jusqu'à son entre-jambe.

J'eus un léger rire.

-En fait je me fou de ton approbation, mais je veux que tu m'accompagnes.

Je l'embrassai de nouveau et lui souris.


_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Jeu 22 Mar - 9:50


-Bah je me vois pas du tout sur une moto penchée du genre Ninja et je suis certaine que le vert fluo ne m'irait pas du tout. Même un ski-doo artic cat ne me va pas, donc la moto ...

Elle me sourit.

-Par contre tu m'as donnée une idée.
- Ah ouais ?

Elle se coucha et croisa les bras sous sa tête.

-Un westfalia... C'est on ne peut plus pratique, pas du tout tape à l'œil, sauf pour ceux qui se retourne pour se foutre de ta gueule et on peut même crècher dedans... Écoute ! C'est le summum de l'idéal !!!

Elle marqua une pause avant de pouffer de rire. Je rigolai doucement.

-On pourrait même se trouver un regroupement de hippie qui fume des gros pétards en écoutant du Bob Marley.

Elle imita un hippie du temps de Woodstock.

-Faut pas sous estimer le pouvoir des fleurs man, les chrysanthèmes vont révolutionner l'univers.

Je m'étranglais de rire.

Trêve de plaisanterie. Je crois que je vais plus aller dans le genre F-150. Pas forcément un de l'année, mais un truc qui soit confortable et assez pratique pour les gros magasinages. Ok sérieusement demain on sors. Quand les ouvriers vont arriver faudra bouger de toute façon et j'en ai ma claque du cannage. Je suis pas difficile, mais j'ai envie d'un vrai déjeuner, genre deux œufs,lard, saucisse, patate rôti avec de vrai toast fait avec pain ménage... Je me sens comme Homer Simpson qui pense à un beigne. Un vrai bon café de restaurant et en plus il fait super chaud donc on pourrait déjeuner sur la terrasse.

Elle me fit les yeux doux.

-Ça fait presque trois mois, c'est bon ils vont pas patrouiller la ville sans arrêt et on peut rester près y a un resto' pas loin qui semble sympa et il ouvre à 5 heure du mat, c'est génial non ?

Elle vint vers moi et m'embrassa avant de me mordiller la lèvre inférieur en riant.

-Si tu dis oui, je te promet de t'offrir une redevance que tu pourras pas refuser.
- Ah ouais ?

Sa main glissa jusqu'à mon entre-jambe et elle eut un léger rire.

-En fait je me fou de ton approbation, mais je veux que tu m'accompagnes.
- ça doit être faisable.

Je l'attirais contre moi.

- Mmmh... Je dirais que l'offre est plutôt tentante... J'ai droit à ma redevance avant ?

Je l'embrassais et glissais mes mains sous son chandail.

- Alors ?

Je lui souris.

- Dépêches toi où je vais m'endormir... la charriai-je. On va avoir encore plus faim, en plus...

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Jeu 22 Mar - 13:38

Je taquinai légèrement TJ pour essayer de le convaincre de venir au resto avec moi pour le déjeuner de demain. Je me fis plutôt ... convaincante.

-Ça doit être faisable.

Il m'attira contre lui et j'eus un petit rire en basculant.

-Mmmh... Je dirais que l'offre est plutôt tentante... J'ai droit à ma redevance avant ?

Je fis mine de réfléchir, mais je perdis vite toute forme de concentration, lorsque ses mains filèrent sous mon chandail et qu'il se mit à m'embrasser avec plus de fougue.

-Alors ?

Il me sourit et je lui rendis.

-Dépêches toi où je vais m'endormir...On va avoir encore plus faim, en plus...

Je levai un sourcil.

-Si tu t'endors, je broie de ma main ce qui fait de toi un homme.

Fallait pas le prendre à la légère, j'étais allumée et fallait surtout pas qu'il me fasse le coup. Nous nous retrouvâmes à genou collé l'un sur l'autre à s'embrasser comme des torturés, tout en essayant de se déshabiller mutuellement sans décoller nos lèvres. Nous finîmes par y arriver. Y avait pas d'histoire de priliminaire, ni rien de ça, il entra sauvagement en moi et je me laissai totalement aller. Mes cris sonnaient écho vu la bâtisse vide, mon souffle haletant et la chaleur de son corps, mon cœur battant la chamade...Il trouvait le moyen de me faire l'amour sauvagement et que ce soit sensuel quand même, ce mec me rendait folle. C'était comme une drogue contre laquel on veut se battre, mais qu'on y arrive pas. Après un long moment nous montâmes au septième ciel.

Je me laissai tomber en cherchant mon souffle un bon moment, puis je me relevai et ramassai deux bouteilles d'eau dont une que je lançai à TJ. Je retournai m'asseoir près de lui.

-T'avais raison, je crève la dalle !

Nous discutâmes un peu avant de se coucher et de tomber rapidement endormi. Le lendemain matin c'est le bruit des ouvriers à l'extérieur qui nous révailla. Je m'habillai en vitesse et TJ de même. Je passai voir le contracteur.

-On va faire un tour au restaurant au coin de la rue, vous avez qu'à suivre les plans et tout devrait bien aller.

C'était plus leur boulot que le nôtre après tout donc pourquoi devrai-je rester la.Nous prîmes la direction du restaurant assez silencieusement. Le soleil plombait et c'était assez dur sur mes yeux. Je gardai mes verres fumé même une fois assis sur la terrasse. On nous apporta café et menu, mais je ne pris pas le second. Je passai directement ma commande et TJ de même puis la serveuse parti. On voyait l'entrepôt qui commençait à ressembler plus à une bâtisse d'où on était.

-T'a mieux dormi cette nuit. Au moins tu as dormi c'est déjà ça, dis-je avec un léger sourire.

Nous fûmes rapidement servis et je commençai à manger. J'avais une faim de loup. Après quelques bouchée et la moitié de mon café j'étais un peu plus réveillée et alerte. Nous parlâmes entre temps, puis je fini de manger. Je m'allumai une clope et posai le paquet devant TJ.

-J'arrête pas de penser à un truc... Ça fait disons trois mois qu'on est ensemble 24h sur 24, que je dors dans tes bras, qu'ont fait l'amour tout les soirs et qu'on vit carrément ensemble...

Je me grattai la nuque et tirai sur ma clope.

-Ça va être intense ce que je vais te dire , mais... J'ai peur de te perdre. Je me verrais plus retourner à ma vie solitaire d'avant depuis que tu es rentrée dans la mienne à pied joint.

En fait j'étais carrément amoureuse de lui, mais je savais pas être plus clair pour le dire.


_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Jeu 22 Mar - 18:57


-Si tu t'endors, je broie de ma main ce qui fait de toi un homme.
-Toi... Tu sais parler aux hommes, y a pas à dire.

Je lui souris. Puis nous nous mîmes à nous embrasser et essayer de nous dévêtir sans lâcher les lèvres de l'autre, exploit que nous réussîmes à réaliser. Cette fois-ci, il n'y eut pas de préliminaires. Je la pénétrai immédiatement avant de commencer mes mouvements. Ses cris résonnaient dans l'entrepôt vide, mais personnellement je trouvais pas ça dérangeant. Puis nous atteigîmes l'extase ensemble.
Nous restâmes un instant à chercher notre souffle, puis Jersey se leva et alla chercher de l'eau. Elle me jeta une bouteille et revint s'installer.

-T'avais raison, je crève la dalle !
- Pense au méga petit déjeuner de demain...

Nous discutâmes encore un peu avant de nous endormir. Nous fûmes réveillés par les ouvriers qui commençaient leur travail. Nous nous habillâmes en vitesse et Jerz alla dire au chef de chantier qu'on s'absentait pour le déjeuner. Nous partîmes plutôt silencieusement. Le soleil commençait à vraiment se montrer, ce qui était un peu agressif pour les yeux de bon matin. Mais hors de question de ne pas profiter de la terrasse par un tel temps. On nous apporta rapidement le café, mais nous n'eûmes pas besoin du menu pour choisir ce qu'on voulait.

-T'a mieux dormi cette nuit. Au moins tu as dormi c'est déjà ça,
- J'ai dormi plus longtemps que les autres nuits, tu veux dire.

Je lui fis un petit sourire amusé. On vint nous servir et je m'attaquais à mon petit déjeuner avec une belle voracité. Nous ne discutâmes pas des masses le temps de manger. Puis Jerz se sortit une cigarette et le tourna vers moi.

-J'arrête pas de penser à un truc... Ça fait disons trois mois qu'on est ensemble 24h sur 24, que je dors dans tes bras, qu'ont fait l'amour tout les soirs et qu'on vit carrément ensemble...

Elle se gratta la nuque tout en tirant sur sa clope.J'attendis qu'elle poursuive.

-Ça va être intense ce que je vais te dire , mais... J'ai peur de te perdre. Je me verrais plus retourner à ma vie solitaire d'avant depuis que tu es rentrée dans la mienne à pied joint.

Je la fixais dans les yeux.

- Je... sais pas quoi te dire.

Je lui fis un petit sourire.

- J'ai peur de te perdre moi aussi. Avant que je te rencontre au St James, j'avais strictement rien en vue. Aucun projet. Maintenant... Y a toi. La résidence. J'ai l'impression de me réveiller après un coma...

Je secouais la tête, j'étais pas très habile pour extérioriser.

- Mais je déteste que tu dises que t'es prête à tout pour m'aider. J'suis sérieux. Je t'apprécie trop pour que tu prennes des risques. Et si je veux "attirer l'attention" du centre, c'est parce que si c'est moi qu'ils ont à l'esprit, ce sera pas toi. Et de toutes façons, tu me l'as prouvé, ils ne pourront pas me retenir.

Je posais ma main sur la sienne.

- Je te laisserais jamais tomber. Moi vivant, sauf si tu me le demandes, t'auras plus à vivre en solitaire.

Je retirais ma main et me passais la main dans les cheveux.

- Profite, c'est pas souvent que je déballe des trucs comme ça, fis-je avec un sourire en coin.

Elle pouvait même faire une jolie croix sur un calendrier parce que c'était la première fois que j'étais aussi sincère. Je restais ensuite un peu silencieux. C'était bon de pouvoir sortir sans avoir à supporter la présence rôdeuse d'un singe blanc. C'était bon d'être là avec Jersey en fait.

- Je suis vraiment heureux d'avoir eu l'idée de venir te parler ce jour-là. Et même si t'as un peu le même caractère de merde que moi - quoi que, t'es sans doute moins misanthrope que moi - je crois que...

Je fixais un instant mes doigts avant de fixer de nouveau Jerz dans les yeux.

- Non. J'suis sur que personne m'a jamais autant plus que toi, Jersey.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Ven 23 Mar - 12:55

J'avais avouée à TJ que maintenant je ne me voyais plus trop vivre sans lui qu'il était trop important pour moi et que j'étais vraiment bien avec lui. J'étais pas du genre à dire, je suis amoureuse de toi, mais ça voulait dire pareille.Il me fixa dans les yeux.

-Je... sais pas quoi te dire.

Il me sourit et je lui rendit.

-Bah dans ce cas... Dit rien, ajoutai-je en souriant toujours.

J'attendais pas vraiment de réponse je lui avais juste dit ce que je ressentais.

-J'ai peur de te perdre moi aussi. Avant que je te rencontre au St James, j'avais strictement rien en vue. Aucun projet. Maintenant... Y a toi. La résidence. J'ai l'impression de me réveiller après un coma...

Il secoua la tête et moi je restai très attentive.

-Mais je déteste que tu dises que t'es prête à tout pour m'aider. J'suis sérieux. Je t'apprécie trop pour que tu prennes des risques. Et si je veux "attirer l'attention" du centre, c'est parce que si c'est moi qu'ils ont à l'esprit, ce sera pas toi. Et de toutes façons, tu me l'as prouvé, ils ne pourront pas me retenir.

Je serrai les dents et il posa sa main sur la mienne. Je voulais pas qui se mette en péril pour moi ou pour qui que ce soit.

-Je te laisserais jamais tomber. Moi vivant, sauf si tu me le demandes, t'auras plus à vivre en solitaire.

Je nouai mes doigts aux siens.Il passa son autre main dans ses cheveux.

-Profite, c'est pas souvent que je déballe des trucs comme ça, dit-il avec un sourire en coin.

J'eus un léger rire.

-Ça m'étonne pas tiens...

TJ avait tendance à être cœur de glace, même si je savais que c'était qu'une carapace.

-Je suis vraiment heureux d'avoir eu l'idée de venir te parler ce jour-là. Et même si t'as un peu le même caractère de merde que moi - quoi que, t'es sans doute moins misanthrope que moi - je crois que...

Je l'interrogeai du regard en attendant la suite.Il fixa nos doigts un instant avant de remonter son regard dans le mien.

-Non. J'suis sur que personne m'a jamais autant plus que toi, Jersey.

Je lui souris et me penchai par dessus la table, puis je l'embrassai. Je me reculai pour reprendre ma place en lui souriant un peu narquoisement.

-Je crois que c'est la plus belle déclaration qu'on m'a faite, dis-je en riant.

En même temps j'avais pas ouvert la porte souvent pour donner l'occasion à des hommes de le faire.

-Non parce que, "Je t'aime" on peut tous le dire comme on veut, à tors et à travers, mais ça ....

C'était mille fois mieux qu'un je t'aime.

-Mais tu vas me détester... Parce que je vais continuer à être prête à tout pour t'aider et je refuse que tu te fasses pieger par ses connards du centre Heiser. J'ai mon idée toute faite d'avance sur comment te sortir définitivement de leur emprise.

Je le toisai du regard.

-T'a rien à dire de toute façon peu importe ce que tu dirais ... Je vais le faire quand même et tu le sais.

Je me tournai vers la résidence en construction, puis je le regardai ensuite.

-Faut songer à une façon de faire savoir aux gens comme nous que y a autre chose que le centre qui s'offre à eux. On peut pas vraiment placarder la ville d'affiche où on inscrit "résidence pour mutant à tel place"...

Une main se posa sur mon épaule derière moi.

-Ah non pourquoi pas ?

Je fis un demi-sourire sans me retourner. J'aurais reconnu cette voix n'importe où.

-Jason Donogan ... Tu t'es perdue ?

Je lui souris et il s'assit à notre table.

-T'as préféré cette gueule à la mienne... Outch dur coup pour mon estime personnel... Quoi qu'un émuleur niveau 4 c'est plus attrayant ...

Il me fit un sourire en coin et regarda TJ d'un air dédaigneux.

-Toujours aussi chiant à ce que je vois. TJ je te présente Jason Donogan ... Jason c'est TJ.

Il ne lui adressa même pas un regard.

-Qu'est ce que tu fous ici ?

Il prit ma tasse de café et fini de la boire. Je secouai la tête en roulant des yeux. Il pouvait vraiment être exaspérant quand il voulait.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jason Donogan

avatar


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 16/08/1982
✖ Bougies : 35

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Ven 23 Mar - 13:07

Après avoir fait ma première nuit de surveillance au casino je sorti histoire de voir un peu ce que cette ville avait à offrir. Je roulais dans ma mustang, le toit ouvert. Y avait du potentiel de jolie petite nana, l'été pointait le bout de son nez et les mini-jupes étaient de sorti. J'adorais cette saison. Mon regard accrocha quand même sur une femme assise sur la terrasse d'un restaurant avec un homme. C'était elle...Jersey Heitfield en chair et en os. Je stationnai ma voiture et m'assis à la table juste derrière la sienne sans qu'elle me voit. Je fis mine de rien, jusqu'à ce que son sujet de conversation attire mon attention.

-Faut songer à une façon de faire savoir aux gens comme nous que y a autre chose que le centre qui s'offre à eux. On peut pas vraiment placarder la ville d'affiche où on inscrit "résidence pour mutant à tel place"...

Je me levai et posai une main sur son épaule.

-Ah non pourquoi pas ?

Elle sorti mon nom et me demanda si j'étais perdu avec un demi-sourire que je lui renvoyai. Je jetai un bref regard au mec qui l'accompagnait. J'étais déçu là. Je pris place à sa table.

-T'as préféré cette gueule à la mienne... Outch dur coup pour mon estime personnel... Quoi qu'un émuleur niveau 4 c'est plus attrayant ...

Je lui souris et regardai le mec d'un air assez dédaigneux. Elle avait pas voulu de moi, mais elle était visiblement amoureuse de ... bref je savais pas trop comment le qualifié... Ça trainait de la patte cette petite bête là.

-Toujours aussi chiant à ce que je vois. TJ je te présente Jason Donogan ... Jason c'est TJ.

Rien à foutre je le regardais même pas.

-Qu'est ce que tu fous ici ?

Je pris sa tasse de café que je fini, puis je la reposai sur la table.

-Je cherchais la femme de ma vie, mais voilà que je la retrouve avec médiocrement plus bas que moi, mon cœur saigne, actai-je ironiquement.

Je m'adossai à la chaise, les mains derrière la tête.

-Non plus sérieusement, tu avais attisé ma curiosité quand tu m'as parlé de cette endroit et quand j'ai vu la surcharge de bizarroïdes qu'il y avait. En plus c'est enfoirés on foutu mon nom sur leur liste à la con, mais je suis tombé sur le bon gars pour me sortir de la merde. J'sais pas trop si y fait juste genre, j'en ai dans le ventre ou si c'est vrai, mais on va bientôt le savoir...

Je me tournai vers le fameux TJ.

-Essaie pas de copier mon truc ça se panne pas.

Ça avait le mérite d'être clair.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Ven 23 Mar - 20:18


Jersey sourit après ma déclaration et se pencha vers moi pour m'embrasser.

-Je crois que c'est la plus belle déclaration qu'on m'a faite

Je lui fis un petit sourire.

Non parce que, "Je t'aime" on peut tous le dire comme on veut, à tors et à travers, mais ça ... Mais tu vas me détester... Parce que je vais continuer à être prête à tout pour t'aider et je refuse que tu te fasses pieger par ses connards du centre Heiser. J'ai mon idée toute faite d'avance sur comment te sortir définitivement de leur emprise.

Elle me toisa.

-T'a rien à dire de toute façon peu importe ce que tu dirais ... Je vais le faire quand même et tu le sais.
- ça m'empêche pas de détester ça.

Elle fixa la résidence à devenir puis me fixa de nouveau.

-Faut songer à une façon de faire savoir aux gens comme nous que y a autre chose que le centre qui s'offre à eux. On peut pas vraiment placarder la ville d'affiche où on inscrit "résidence pour mutant à tel place"...

Un gars se leva d'une autre table et s'approcha pour lui poser la main sur l'épaule.

-Ah non pourquoi pas ?

Jersey reconnut visiblement le gars à sa voix.

-Jason Donogan ... Tu t'es perdue ?

Elle lui sourit et il s'assit à notre table.

-T'as préféré cette gueule à la mienne... Outch dur coup pour mon estime personnel... Quoi qu'un émuleur niveau 4 c'est plus attrayant ...

Il fit un sourire en coin à Jerz et me regarda d'un air dédaigneux. Je le dévisageai froidement.

-Toujours aussi chiant à ce que je vois. TJ je te présente Jason Donogan ... Jason c'est TJ.

Ignorement total des deux côtés.

-Qu'est ce que tu fous ici ?

Il se permit de terminer son café. Magnifique. Je l'aimais déjà pas celui là.

-Je cherchais la femme de ma vie, mais voilà que je la retrouve avec médiocrement plus bas que moi, mon cœur saigne.
- Il peut pas se vider de son sang en silence ?

Moi, pas engageant ? Mais non, vous vous faites une mauvaise impression.

-Non plus sérieusement, tu avais attisé ma curiosité quand tu m'as parlé de cette endroit et quand j'ai vu la surcharge de bizarroïdes qu'il y avait. En plus c'est enfoirés on foutu mon nom sur leur liste à la con, mais je suis tombé sur le bon gars pour me sortir de la merde. J'sais pas trop si y fait juste genre, j'en ai dans le ventre ou si c'est vrai, mais on va bientôt le savoir...

Il se tourna vers moi.

-Essaie pas de copier mon truc ça se panne pas.
- Me dit pas ce que j'ai à faire.

Lui et moi ça allait pas le faire à mon avis. Et il ne fallait pas me donner d'ordre pour que je sois plus que raisonnablement tenté de faire l'inverses, et ce, sans me forcer.

- Et si t'allais faire chier ton super sauveur de cul plutôt que de nous briser les oreilles ?

Je voyais pas ce qu'il nous voulait. Enfin ce qu'il voulait à Jersey, parce que visiblement, il en avait un peu rien à foutre de ma pomme. J'aurais pu être une plante verte dans le décor, il m'aurait pas plus remarqué. Je ne l'appréciais vraiment pas. Je fis jouer mes doigts j'étais assez énervé et des flammèches avaient tendances à s'échapper de mes doigts quand j'étais en colère si je ne me concentrais pas assez... ou que j'étais trop concentré sur quelque chose. Comme présentement.

- Bon tu nous veux quoi exactement ?

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Sam 24 Mar - 12:12

C'était tout juste si j'entendais pas les gars ce grogner dessus comme deux loups pour une louve. Je me grattai la tempe et secouai la tête. Ça commença à vraiment dérapper au-delà de l'arrogance quand Jason lança à TJ de pas copier son don que de toute façon ça ce panait pas.

-Me dit pas ce que j'ai à faire.

Je regardais les deux hommes à tour de rôle et j'étouffai un léger rire.

-Et si t'allais faire chier ton super sauveur de cul plutôt que de nous briser les oreilles ?

Je lui filai un léger coup de pied sous la table et lui fis de gros yeux. Jason était insuportable, mais il était radar. On aurait besoin de lui pour trouver les autres. Je me tournai vers Jason.

-Tu sais les gueules de poupée Ken, d'où toute les femmes fondent devant leur sourire charmant et à qui on s'abandonne corps et âmes et qu'un beau matin on se réveille, seul, plus d'argent et qu'on apprend que notre mec est parti avec la voisine qui elle aussi passera par là dans deux mois... Ça ma jamais intéressé et je t'ai jamais intérressé non plus de toute façon tu dis ça que pour faire chier TJ. Qu'est ce que tu veux Jason ?

Il me sourit largement et étouffa même un léger rire. J'observai TJ du coin de l'œil qui commençait à faire des flamèches avec ses doigts.

-Bon tu nous veux quoi exactement ?

Je soupirai et claquai la table sèchement.

-Ça suffit vos enfantillages ! Jason t'es lourd, ça gave ta putain d'arrogance et tu me connais tu tireras rien de moi avec ça. Donc fait pas chier, j'ai pas besoin de ça ce matin !

Ça avait le mérite d'être clair au moins.

-SI tu peux te calmer et arrêter de jouer au plus cool, tu pourrais nous être vraiment utile. Par contre je crains que ton don aille perdu de l'efficacité, parce que Dea Young , n'est pas ici comme tu le prétendais.

J'attendis de voir ce qu'il allait répondre à ça.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jason Donogan

avatar


✖ Messages : 81
✖ Date de naissance : 16/08/1982
✖ Bougies : 35

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Sam 24 Mar - 12:42

J'avais cette espèce d'envie énorme de faire chier l'émuleur et lui sorti de pas essayer de copier mon don.

-Me dit pas ce que j'ai à faire.

Je me tournai vers lui avec un sourire arrogant du genre " sinon quoi ? "

-Et si t'allais faire chier ton super sauveur de cul plutôt que de nous briser les oreilles ?

Je lui dressai un doigt d'honneur sans me retourner.

-Tu sais les gueules de poupée Ken, d'où toute les femmes fondent devant leur sourire charmant et à qui on s'abandonne corps et âmes et qu'un beau matin on se réveille, seul, plus d'argent et qu'on apprend que notre mec est parti avec la voisine qui elle aussi passera par là dans deux mois... Ça ma jamais intéressé et je t'ai jamais intérressé non plus de toute façon tu dis ça que pour faire chier TJ. Qu'est ce que tu veux Jason ?

Je lui souris et glissai une main sur sa cuisse sous la table qu'elle retira directement.

-Mais je te veux toi... Je te jure que je suis sincère, ajoutai-je ironniquement.

C'est vrai que me la taper je le voulais, je mentais pas, mais elle avait pas tors c'était pas mon but premier.

-Bon tu nous veux quoi exactement ?

J'allais lui répondre de fermer sa grande gueule et qu'à lui je voulais rien, mais Jerz pris la parole en premier avec assez de colère.

-Ça suffit vos enfantillages ! Jason t'es lourd, ça gave ta putain d'arrogance et tu me connais tu tireras rien de moi avec ça. Donc fait pas chier, j'ai pas besoin de ça ce matin !SI tu peux te calmer et arrêter de jouer au plus cool, tu pourrais nous être vraiment utile. Par contre je crains que ton don aille perdu de l'efficacité, parce que Dea Young n'est pas ici comme tu le prétendais.

Je secouai la tête.

-Ne joue pas à ça avec moi Jerz... T'a beau avoir le plus gros caractère de merde que tu voudras tu m'impressione pas. Dea Young est beaucoup plus malin et futée que toi et toute ta bande. Il savait que tu arrivais et il c'est poussé juste avant. Tu pues la hargne à quinze mille quand on te parle de lui.

Je me reculai dans mon siège.

-Je suis ici simplement parce que je veux retirer mon nom de la liste du centre Heiser et le mec que j'ai rencontré m'a sorti qu'une certaine Jersey Heitfield et un certain Thomas James Lancaster, avait bien mis en rogne le centre... J'ai vu la porte s'ouvrir pour soutiré ton aide.

Je les regardai.

-Ouais je suis opportuniste, arrogant et chiant, mais foutrement utile et je sais ce que je vaux. J'aime pas ta tronche mec, mais je peux faire avec. Si t'arrive à faire pareille avec ma gueule d' Apolon on peut peu-être réussir à faire donnant donnant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Sam 24 Mar - 14:42


Je me pris un coup de pied dans la jambe de la part de Jerz et un doigt d'honneur de la part de Jason.

-Tu sais les gueules de poupée Ken, d'où toute les femmes fondent devant leur sourire charmant et à qui on s'abandonne corps et âmes et qu'un beau matin on se réveille, seul, plus d'argent et qu'on apprend que notre mec est parti avec la voisine qui elle aussi passera par là dans deux mois... Ça ma jamais intéressé et je t'ai jamais intérressé non plus de toute façon tu dis ça que pour faire chier TJ. Qu'est ce que tu veux Jason ?
-Mais je te veux toi... Je te jure que je suis sincère

Il commençait à me courir sur le haricot celui là. Je demandais assez sèchement ce qu'il voulait.

-Ça suffit vos enfantillages ! Jason t'es lourd, ça gave ta putain d'arrogance et tu me connais tu tireras rien de moi avec ça. Donc fait pas chier, j'ai pas besoin de ça ce matin !SI tu peux te calmer et arrêter de jouer au plus cool, tu pourrais nous être vraiment utile. Par contre je crains que ton don aille perdu de l'efficacité, parce que Dea Young n'est pas ici comme tu le prétendais.

Super, ça tournait au vinaigre.

-Ne joue pas à ça avec moi Jerz... T'a beau avoir le plus gros caractère de merde que tu voudras tu m'impressione pas. Dea Young est beaucoup plus malin et futée que toi et toute ta bande. Il savait que tu arrivais et il c'est poussé juste avant. Tu pues la hargne à quinze mille quand on te parle de lui. Je suis ici simplement parce que je veux retirer mon nom de la liste du centre Heiser et le mec que j'ai rencontré m'a sorti qu'une certaine Jersey Heitfield et un certain Thomas James Lancaster, avait bien mis en rogne le centre... J'ai vu la porte s'ouvrir pour soutiré ton aide.

Génial, j'allais vraiment adorer ce type. Il nous fixa.

-Ouais je suis opportuniste, arrogant et chiant, mais foutrement utile et je sais ce que je vaux. J'aime pas ta tronche mec, mais je peux faire avec. Si t'arrive à faire pareille avec ma gueule d' Apolon on peut peu-être réussir à faire donnant donnant.

Je le fixai froidement.

- Je vais être clair, j'aime pas ta gueule non plus, mais je te supporterais, si Jerz estime qu'on a besoin de toi. J'en ai rien à cirer de ta face. Point barre. Et j'hésiterai pas à t'en coller une si j'estime que tu dépasses les limites.

Je terminais mon café.

- J'ai dit ce que j'avais à dire.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Dim 25 Mar - 12:17

Jason avait le don surtout de faire chier les gens et je m'étais jurée de ne jamais embarquer dans son jeu, car quand on s'énervait, c'est là qu'il avait le plus grand champ d'action pour nous vider les poches. Je fini par lui crier dessus pour qu'il cesse de jouer au con, mais ça semblait l'amuser.

-Ne joue pas à ça avec moi Jerz... T'a beau avoir le plus gros caractère de merde que tu voudras tu m'impressionne pas. Dea Young est beaucoup plus malin et futée que toi et toute ta bande. Il savait que tu arrivais et il c'est poussé juste avant. Tu pues la hargne à quinze mille quand on te parle de lui. Je suis ici simplement parce que je veux retirer mon nom de la liste du centre Heiser et le mec que j'ai rencontré m'a sorti qu'une certaine Jersey Heitfield et un certain Thomas James Lancaster, avait bien mis en rogne le centre... J'ai vu la porte s'ouvrir pour soutiré ton aide.

Je comprenais pas pourquoi Daniel me fuyait à ce point. Il savait ou faisait un truc dont je devais pas être au courant.

-Ouais je suis opportuniste, arrogant et chiant, mais foutrement utile et je sais ce que je vaux. J'aime pas ta tronche mec, mais je peux faire avec. Si t'arrive à faire pareille avec ma gueule d' Apolon on peut peu-être réussir à faire donnant donnant.

Je roulai des yeux.

-Dit moi un truc que j'ignore pour voir ?

De toute façon c'était pas à lui de décider.

-Je vais être clair, j'aime pas ta gueule non plus, mais je te supporterais, si Jerz estime qu'on a besoin de toi. J'en ai rien à cirer de ta face. Point barre. Et j'hésiterai pas à t'en coller une si j'estime que tu dépasses les limites.

Je regardai Tj un instant. Y avait les limites beaucoup plus loin que je croyais, parce que y avait un bout que j'étais étonné de ne pas voir Jason sur le cul.

-J'ai dit ce que j'avais à dire.

Jason vint comme pour prendre la parole et je secouai la tête. C'était pas une bonne idée de chercher des noises à TJ en ce moment même.

-Premièrement, c'est TJ bien avant toi, c'est pas que moi dans le projet c'est moi et lui et y auras jamais de "nous trois" si je t'aide à retirer ton nom de la liste, quoi que je comprend pas pourquoi tu demandes à plusieurs personne, mais bon ... Si je t'aide, tu traqueras les spéciaux perdu. Faut éviter que le centre en face entrer d'autre.

Je vis un des gardes du centre Heiser arriver sur la terrasse ils nous adressa un regard noir et il avait la gueule totalement démoli. Je fis un air genre étonnée avant de rire.

-Dur journée au centre. Y a trouver son Os on dirait.

Trève de bavardage.

-Ravis de t'avoir revu Jason, ou pas... On va y aller on a des trucs à finir. Je vais pas te courir après et tu sais où nous trouver.

Je lui fis un demi-sourire et nous partîmes après avoir payer. Nous arrivâmes assez rapidement devant l'entrepôt. TJ ne m'avait pas dit un mot du trajet. Je le retint par le bras avant d'entrer.

-Qu'est ce qu'il y a ? C'est Jason qui t'a mis hors de toi ? T'as les limite beaucoup plus loin que je croyais.

Je lui fis un demi-sourire, puis m'approchai pour l'embrasser, mais je senti comme un froid ou un blocage. Je fronçai les sourcils un instant.

-Allez c'est bon je te laisse ruminer ça dans ton coin, tu sauras où me trouver quand ça ira mieux.

Je rentrai à l'intérieur et me dirigeai vers le contre-maitre. Nous regardâmes les finitions, mais je me permis de jeter un regard sournois dans la direction de TJ de temps à autres.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Dim 25 Mar - 14:34


Jason voulut prendre la parole juste après moi, mais Jersey le prit de court.

-Premièrement, c'est TJ bien avant toi, c'est pas que moi dans le projet c'est moi et lui et y auras jamais de "nous trois" si je t'aide à retirer ton nom de la liste, quoi que je comprend pas pourquoi tu demandes à plusieurs personne, mais bon ... Si je t'aide, tu traqueras les spéciaux perdu. Faut éviter que le centre en face entrer d'autre.

Pour ma part, moins je verrais ce mec, mieux je me porterais. Un des gardes du centre arriva et nous jeta un regard noir. Il s'était fait démonter la tronche et c'était rendu à du Picasso. Impressionnant.

-Dur journée au centre. Y a trouver son Os on dirait.
- Il l'aura pas volé.

Je me demandais qui avait pu le cogner comme ça. C'était clairement pas Jack. Pas de brûlures. Et les autres étaient des lécheurs de cul. Donc... un mystère.

-Ravis de t'avoir revu Jason, ou pas... On va y aller on a des trucs à finir. Je vais pas te courir après et tu sais où nous trouver.

Je le saluais même pas, et il fit de même. Nous payâmes et quittâmes les lieux. Je ne dis pas un mot du trajet. J'étais en rogne, sans réelle raison. C'était juste physique. Je pouvais pas blairer ce Donogan et son comportement me donnait envie de cogner. Avant qu'on entre, Jerz me retins par le bras.

-Qu'est ce qu'il y a ? C'est Jason qui t'a mis hors de toi ? T'as les limite beaucoup plus loin que je croyais.
- Je me suis retenu parce qu'on peut pas se permettre de se faire repérer. On est trop près du but.

Elle eut un demi-sourire et voulut m'embrasser mais je ne bronchais pas et elle comprit le message. Elle fronça les sourcils.

-Allez c'est bon je te laisse ruminer ça dans ton coin, tu sauras où me trouver quand ça ira mieux.

Elle se dirigea vers le contre-maitre. J'allais me défouler un moment sur une des dernières cloisons à modifier. Il fallait pouvoir y placer une double porte. Je passais ma rage sur le mur jusqu'à ce que mes muscles me brûlent. Je laissais négligemment tomber la masse au sol. Les ouvriers partaient en pause pour la plupart. J'allais rejoindre Jersey.

- Tu veux savoir ce qui va pas ? T'as vu la manière dont il te reluquait ? Qu'il te trouve désirable ou bandante, ok, rien de plus normal... Mais à ses yeux t'était qu'une espèce de trophée. Voilà mon problème.

Je lui passais devant pour aller me laver et me changer. ça faisait un moment que je ne m'étais pas senti autant en colère. Je tenais trop à Jersey pour laisser un mec la traiter comme ça. Et pourtant je m'étais retenu de lui refaire la gueule. Pourtant, j'étais loin d'être un ange. J'entendis la porte grincer légèrement derrière moi, et j'identifiais la démarche comme étant celle de Jersey.

- T'aurais préféré que je le frappe ?

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Dim 25 Mar - 16:41

Je savais pas ce qui prenait à TJ soudainement. Je savais que Jason pouvait être lourd, mais je croyais pas qu'il se prendrait la tête à ce point ou j'avais pas pané un truc. Je m'occupais de faire la plâtre sur les cloisons fini, alors que lui se damnait à abbatre la dernière cloison à faire tomber. Les ouvriers pertirent en pause un peu plus tôt et quittèrent tous l'entrepôt comparativement à d'habitude. Je soupirai et m'essuyai le front du revers de la main quand TJ s'approcha de moi. Je croisai les bras.

-Tu veux savoir ce qui va pas ? T'as vu la manière dont il te reluquait ? Qu'il te trouve désirable ou bandante, ok, rien de plus normal... Mais à ses yeux t'était qu'une espèce de trophée. Voilà mon problème.

Il passa devant moi.

-Hey ... HEY TJ !!!

Il se retourna même pas. Je me rendis jusqu'à ce qu'on avait qui se rapprochait le plus d'une salle de bain et ouvrit la porte.

-T'aurais préféré que je le frappe ?

Je le bousculai pour qu'il me fasse face.

-Je suis un trophé pour personne, rentre toi ça dans le crâne Thomas James Lancaster.

J'abatis mon poing dans le miroir me souciant peu d'avoir maintenant les jointures en sang.

-Que tu sois jaloux je peux gèrer avec ça, si ça te démangeait bah ouais, t'avais qu'à le taper plutôt que de me faire la gueule. Je connais Donogan et tout ce qu'il voulait c'était de te faire tourner en bourique. Y c'est jamais rien passé entre lui et moi et y auras jamais rien, qu'il le veule ou non. T'a peu-être pas confiance en lui, mais tu pourais avoir un minimum de confiance en moi.

Je détournai le regard et fit deux pas vers la sortie avant de me retourner vers lui.

-J'ai jamais aimé personne depuis David et je me suis laissé embarquer avec toi, je t'ai dit ce que je ressentais et si c'était pas assez clair bah oui je te le confirme, je suis dingue de toi. J'ai rien a chier de qui se pointera ici aujourd'hui ou dans un mois j'veux que toi, mais je suis pas bandante ni un trophé et que c'est mots sortent de ta bouche, ça me répugne.

Je le regardai dédaigneusement.

-Tu sais quoi TJ ... Va te faire foutre ok ... J'aurais pu me faire tatouer ton nom si tu l'aurais demander et moi j'ai rien à voir dans le fait que ce connard me veule ou pas. J'ai pas à écopper pour ses conneries et son manque de tacte. Si une fille te tournait autour comme lui l'a fait, je lui aurais démonter la gueule, mais je me serais pas brouiller avec la seule personne qui compte pour moi.

Je sorti de la salle de bain et claquai la porte. Je passai près de mon sac de vêtement et retirai le tee-shirt pour enfiler un débardeur, puis je pris mon paquet de clope avant de monter sur le toit. Je restai là, la tête entre les mains...

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Dim 25 Mar - 17:35


Elle me bouscula pour que je lui fasse face. Je me tournais.

-Je suis un trophé pour personne, rentre toi ça dans le crâne Thomas James Lancaster.
- Ne m'appelle pas comme ça !

Elle frappa le miroir et s'entailla les doigts sur les éclats.

-Que tu sois jaloux je peux gèrer avec ça, si ça te démangeait bah ouais, t'avais qu'à le taper plutôt que de me faire la gueule. Je connais Donogan et tout ce qu'il voulait c'était de te faire tourner en bourique. Y c'est jamais rien passé entre lui et moi et y auras jamais rien, qu'il le veule ou non. T'a peu-être pas confiance en lui, mais tu pourais avoir un minimum de confiance en moi.
- J'ai confiance en toi.

Elle détourna le regard et fit deux pas vers la sortie avant de se retourner vers moi.

-J'ai jamais aimé personne depuis David et je me suis laissé embarquer avec toi, je t'ai dit ce que je ressentais et si c'était pas assez clair bah oui je te le confirme, je suis dingue de toi. J'ai rien a chier de qui se pointera ici aujourd'hui ou dans un mois j'veux que toi, mais je suis pas bandante ni un trophé et que c'est mots sortent de ta bouche, ça me répugne.

Je me sentis minable.

-Tu sais quoi TJ ... Va te faire foutre ok ... J'aurais pu me faire tatouer ton nom si tu l'aurais demander et moi j'ai rien à voir dans le fait que ce connard me veule ou pas. J'ai pas à écopper pour ses conneries et son manque de tacte. Si une fille te tournait autour comme lui l'a fait, je lui aurais démonter la gueule, mais je me serais pas brouiller avec la seule personne qui compte pour moi.

Elle quitta la salle de bains en claquant la porte. Je me pris la tête entre les mains avant de quitter la pièce à mon tour. Je savais où trouver Jerz. J'attrapais de quoi bander sa main et montais sur le toit.

- Donnes ta main. Tu peux pas rester comme ça.

Vu qu'elle n'avait pas l'air décidée, je lui pris la main avec douceur.

- Je suis désolé. J'aurais pas dû m'emporter comme ça. C'est pas à toi que j'en veux. C'est moi, ok ?

Je relâchais sa main.

- J'ai pas besoin que tu te tatoues mon nom ou quoi que ce soit. Je te fais entièrement confiance, j'ai foiré. Je suis un peu à cran. Et je dois avouer que oui, j'aurais mieux fait de lui en mettre une. Et toi t'aurais du m'en coller une au lieu de martyriser un pauvre miroir.

J'essayais de lui faire un sourire.

- Je t'aime, Jerz, et je supporte pas qu'un espèce de trou du cul ambulant te reluque. Donc... Je te prierais d'accepter mes plus plates excuses.

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jersey Heitfield

avatar


✖ Messages : 274
✖ Date de naissance : 11/08/1980
✖ Bougies : 37
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Dim 25 Mar - 19:04

J'avais peu-être un peu les nerfs à vif, avec la pression du centre et tout,j'avais été un peu trop dur sur TJ, mais j'avais besoin que la pression redéscende. Tj vint me rejoindre et je ne dit pas un mot.

-Donnes ta main. Tu peux pas rester comme ça.

Je ne bougeai pas non plus, ni le regardai. Il prit doucement ma main et je le laissai faire.

-Je suis désolé. J'aurais pas dû m'emporter comme ça. C'est pas à toi que j'en veux. C'est moi, ok ?

Je le fixai dans les yeux un moment sans réaction puis je tirai sur ma clope.Il me banda la main, puis la relâcha.

-J'ai pas besoin que tu te tatoues mon nom ou quoi que ce soit. Je te fais entièrement confiance, j'ai foiré. Je suis un peu à cran. Et je dois avouer que oui, j'aurais mieux fait de lui en mettre une. Et toi t'aurais du m'en coller une au lieu de martyriser un pauvre miroir.

Il me fit un demi-sourire, mais je trouvais rien de drôle.

-Je t'aime, Jerz, et je supporte pas qu'un espèce de trou du cul ambulant te reluque. Donc... Je te prierais d'accepter mes plus plates excuses.

Je soupirai et me détendit un peu.

-Non c'est moi qui suis désolé. J'aurais pas du te crier dessus, j'ai la pression un max et je me suis emportée.

Je me tournai légèrement vers lui.

-J'ai toujours eu peur de l'amour et des sentiments d'appartenance, je déteste me faire draguer et je déteste les mecs qui se prennent pour des dieux et qui croient forcément toujours avoir tout bon. Dans le genre de Jason. Il m'a gaver aussi, mais je pense trop à la résidence qui sera bientôt oppérationel et je me dis qu'il pourait nous êtres utile, donc j'ai pris la pression et j'ai rien dit, mais j'aurais pas due.

On entendait les ouvriers qui c'était remis au boulot en-bas.

-Je t'aime aussi TJ et je suis sincère quand je te le dis. Je le dis pas souvent, j'ai une façon spécial de le démontrer, mais je suis comme ça.

Je haussai les épaules.

-Je veux pas que tu me vois comme une espèce de poufiasse sans cervelle qui rigole comme une dinde quand un mec lui fait du rentre dedans. Je veux pas que tu me dises que je suis bandante, ni que j'ai l'air d'être un trophée. Je veux juste que tu sois mon petit-ami et que ce soit tout ce qui a de plus normal.

Je m'avançai légèrement et l'embrassai avec passion.

-J'en ai marre des travaux je suis exténuée et complètement crevée. J'ai besoin de sommeil dans un vrai lit, de me laver autre qu'à la mitaine dans de l'eau froide, j'ai besoin de poser mon cul sur un canapé et juste rien faire un peu.

Je lui fis un demi-sourire.J'étais pas une poule de luxe, mais après trois mois ça devenait un peu étouffant comme situation.

-Qu'est ce que tu en dis si on allait dormir à mon appart' ce soir ? Quand j'ai récupéré les trucs l'autre jour j'ai payé la dame d'en face pour nettoyer leur bordel. On pourait prendre ça relaxe toi et moi. Un bain chaud et dormir dans un vrai lit...

Quatre épaisseur de vieilles couverture et un vieux matelats à ressorts troué c'était pas ce qui avait de mieux pour récupérer de l'énergie.

_________________

Jersey Heitfield
citation You're so hypnotizing Could you be the devil? Could you be an angel? Your touch magnetizing Feels like I am floating Leaves my body glowing They say, be afraid You're not like the others Futuristic lover Different DNA They don't understand you You're from a whole 'nother world A different dimension You open my eyes And I'm ready to go Lead me into the light ❞ E.T Katy Perry ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

T.J. Lancaster

avatar
I am a freak before I am a man


✖ Messages : 238
✖ Date de naissance : 12/11/1986
✖ Bougies : 31
✖ Localisation : Louisville

MessageSujet: Re: Fuir pour vivre Lun 26 Mar - 7:00


Je m'étais excusé auprès de Jersey pour mon comportement. J'étais un peu à cran. Elle soupira.

-Non c'est moi qui suis désolé. J'aurais pas du te crier dessus, j'ai la pression un max et je me suis emportée.

Elle se tourna un peu vers moi.

-J'ai toujours eu peur de l'amour et des sentiments d'appartenance, je déteste me faire draguer et je déteste les mecs qui se prennent pour des dieux et qui croient forcément toujours avoir tout bon. Dans le genre de Jason. Il m'a gaver aussi, mais je pense trop à la résidence qui sera bientôt oppérationel et je me dis qu'il pourait nous êtres utile, donc j'ai pris la pression et j'ai rien dit, mais j'aurais pas due.
- J'ai pas l'habitude non plus des sentiments, et avec le stress de la résidence, du centre et tout le bordel. J'arrive pas à relâcher non plus. Je veux que ce projet aboutisse et je me fous la pression au moins autant que toi.

En bas, les ouvriers commençaient à reprendre le travail.

-Je t'aime aussi TJ et je suis sincère quand je te le dis. Je le dis pas souvent, j'ai une façon spécial de le démontrer, mais je suis comme ça.

Elle haussa les épaules.

-Je veux pas que tu me vois comme une espèce de poufiasse sans cervelle qui rigole comme une dinde quand un mec lui fait du rentre dedans. Je veux pas que tu me dises que je suis bandante, ni que j'ai l'air d'être un trophée. Je veux juste que tu sois mon petit-ami et que ce soit tout ce qui a de plus normal.
- J'ai été minable sur ce coup là. Et je te verrais jamais comme une pouf. Si jamais ça m'arrivait, t'as le droit de m'achever.

Elle s'avança vers moi pour m'embrasser avec passion.

-J'en ai marre des travaux je suis exténuée et complètement crevée. J'ai besoin de sommeil dans un vrai lit, de me laver autre qu'à la mitaine dans de l'eau froide, j'ai besoin de poser mon cul sur un canapé et juste rien faire un peu.

Elle me fit un petit sourire.

-Qu'est ce que tu en dis si on allait dormir à mon appart' ce soir ? Quand j'ai récupéré les trucs l'autre jour j'ai payé la dame d'en face pour nettoyer leur bordel. On pourait prendre ça relaxe toi et moi. Un bain chaud et dormir dans un vrai lit...
- Je pense qu'ils peuvent même se passer de nous. Je cracherais pas non plus sur un lit, un bain et rester cool pour le reste de la journée.

Je lui souris.

- Et si on partait maintenant, même ? Il suffit de laisser les dernières instructions au contremaître s'il les a pas déjà. Et puis après, on file en douce.

On avait tout les deux besoins de faire une petite pause dans les travaux.

- Des objections ?

_________________
Heaven's gates won't open up for me, With these broken wings I'm fallin', And all I see is you, These city walls ain't got no love for me, I'm on the ledge of the eighteenth story, And oh I scream for you, Come please I'm callin', And all I need from you, Hurry I'm fallin', I'm fallin', Show me what it's like, To be the last one standing, And teach me wrong from right,And I'll show you what I can be, Say it for me, Say it to me, And I'll leave this life behind me, Say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fuir pour vivre

Revenir en haut Aller en bas

Fuir pour vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» [FINI] Tuer pour vivre, vivre pour tuer
» Livre indispensable pour vivre en autarcie
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Autre-
Sauter vers: