Qu'est-ce que la Folie ?

Partagez|

Vieille connaissance !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Vieille connaissance !!! Dim 11 Mar - 17:52

Partant du Resto dans un crissement de pneu, j'étais en route pour le centre Heiser. Roulant un peu rapidement car, j'étais légèrement en colère et distrait. J'espérais seulement que Kathleen ne m'avait pas vraiment oublier et qu'elle ne pensait pas que je le ferais car, je ne le ferais jamais. C'était la première qui avait réellement eu mon coeur et elle le garderait. Quand je m'étais enfuit, elle l'avait garder avec elle en fait. Enfin, pensant à tout ceci, je ne regardais pas vraiment la route. Je brulais même un feu rouge. Faisant klaxonner les autres guignoles sur la route. Relevant les yeux, je remarquais un mec qui marchait sur le trottoir. Il semblait sûr de lui et savoir où aller. Ça démarche seule me disait vaguement quelque chose. Enfin, l'observant, je passais au côté de lui et quand je vis son visage, je le reconnut instantanément. Swann !!! Un vieux pote de beuverie à moi. Nous nous étions perdu de vue pour je ne sais quelle raison. Nous avions travailler ensemble dans notre jeunesse. Ouep ... nous avions laver la vaisselle ensemble pendant quelques temps jusqu'à ce que j'obtienne mon poste au Centre Heiser. Enfin, stoppant mon camion sur le côté de la route, j'en sortis tout en l'observant approcher. J'étais de l'autre côté de la rue. Il ne me vit pas. Il semblait absorbé dans ses pensés. Quand il me dépassa, je lâchais son nom uniquement, ne sachant pas si c'était réellement lui car cela faisait de nombreuses années :

Hey Swann !!!!

Il stoppa de marcher tout en cherchant la provenance de son nom. Il me trouva rapidement. Traversant la rue lentement tout en le regardant. Je ne sait pas s'il me reconnut :

Est-ce que c'est bien toi mec ???

Son visage me confirma tout de suite. Je lui dit avec un sourire :

Putain que t'a vieilli mec !!! Fait longtemps que j'ai pas de nouvelle de toi ... Tu deviens quoi mec ???

Je lui tendit la main et le tirait amicalement à moi pour lui faire l'accolade entre ancien pote.

Alors, tu t'es assagi ou bien tu aime autant l'alcool et les belles femmes ???

J'étais bien content de le retrouver. Je m'étais souvent demander ce qu'il était devenu après tout ce temps. On c'était dit beaucoup de chose et ... je me souviens aussi qu'il m'admirait pour ma force et il se demandais comment je faisais pour être fort comme ça. Je lui répondait toujours en déconnant qu'il fallait un bon entraînement pour y parvenir et toujours plus de femmes. Fut un temps où on avais été particulièrement proche. J'avais le goût de retrouver ce temps.

Aller, je suis sur que t'a tout plein de bonne histoire à raconter !!! Y à pas de gêne mec ... Viens, je te paye un verre ou un café ... selon ton envie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Swann Amaury Anderson

avatar


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 21/11/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Dim 11 Mar - 20:49

C'était la fin du week end pour moi, enfin entre parenthèses, mes deux jours de repos consécutifs tombaient toujours en pleine semaine car on avait besoin de moi au bar le week end, en effet c'était le moment où le bar était le plus bondé. Je venais de ramener Layana à l'école, sur le chemin du retour je pensais à quelques activités qu'on pourrait faire tout les deux, je voulais absolument l'emmener au zoo et elle m'avait demandé une sortie à vélo, il faudrait donc que je loue des bicycles pour l'occasion. J'entendis quelqu'un crier mon nom ce qui me sortis un peu de mes pensées. Je cherchais un peu d'où provenait la voix et je fini par voir un mec de l'autre coté de la route. Ce visage ne m'était pas inconnu, je traversai la route, les mains dans les poches, et je reconnu mon pote Jo'. Bordel ça faisait un bail, la dernière soirée qu'on avait passé ensemble était celle où il m'avait défié de draguer la mère de ma fille, c'était la bonne époque, les sorties, les nanas, les délires.

Est-ce que c'est bien toi mec ???


Je n'avais pas eu besoin de répondre, je compris qu'il m'avait reconnu.

Putain que t'a vieilli mec !!! Fait longtemps que j'ai pas de nouvelle de toi ... Tu deviens quoi mec ???

Nous nous saluâmes par une accolade comme on bon vieux temps. Je souris, ça me faisais vraiment plaisir de le revoir.

Et oui Jo' on a plus 18 ans mon pote!!! Ca fait quoi... au moins 7 ans qu'on ne s'est perdu de vu!!! On dirait bien qu't'as pris un p'tit coup de vieux aussi, hein!


Déjà 6 longues années, j'avais rencontré Jo' au 1er bar où j'avais bossé, on faisait la plonge tout les deux en attendant une vie meilleure,lui était partis assez vite pour travailler au centre mais on avait continuer à se fréquenter durant un moment, on était dans le même état d'esprit et on sortait quasiment toujours ensemble. J'avais quelques souvenir de soirée mémorable, il me surprenait toujours moi et la bande par sa force un peu hors du commun, il pouvait allonger un mec en un simple coup de poing s'en vraiment forcer.

Alors, tu t'es assagi ou bien tu aime autant l'alcool et les belles femmes ???


Oulà mec! Tout ça c'est fini pour moi!

Du fait que 'lon c'était pas revu depuis un moment j'étais un peu sur ma réserve.

Aller, je suis sur que t'a tout plein de bonne histoire à raconter !!! Y à pas de gêne mec ... Viens, je te paye un verre ou un café ... selon ton envie !!!


Ouai t'as raison Jo'! Allons au St James c'est la où je boss et c'est pour moi, j'insiste.

Y avait aucune raison qu'il paie alors que je pouvais avoir nos consommations gratos!
Nous montâmes dans son camion, le bar ne se trouvait qu'à quelques rues. Sur le chemin nous reparlions du bon vieux temps, des soirées, des filles et de nos défis à la con.

- Mec tu te souviens de cette brune qui venait souvent au bar? Celle que tu m'avait défié de mettre dans mon lit, ça devait être une de nos dernière soirée j'crois.

Il m'indiqua qu'il se souvenait.

- Bah j'ai réussi à la serrer! Il souriait en me demandant si elle en valait le coup, il ne se doutait pas de ce que j'allais lui dire. Elle valait pas la métisse que tu m'avait présenté, mais je dois te remercier parce qu'elle m'a donner une fille magnifique, le camion freina brusquement et il me regarda essayant de savoir si je blaguais ou pas, d'ailleurs si t'aurais encore était dans le coin à ce moment là jt'aurais certainement demander d'être le parrain, car finalement sans toi et ton défis à deux balles ça ne serait jamais arriver.

Je ris, il avait l'air de ne pas me prendre au sérieux, je sortis donc mon porte feuille de ma poche et lui montra une photo de ma fille.

Elle est belle hein? Elle s'appelle Layana!


Elle était ma grande fierté et ma plus belle réussite!
Il reprit la route après être rester quelques seconde arreter, je lui expliquais comment Aurélia me l'avait fait à l'envers et comment notre cohabitation avait foiré, je ne pouvais plus supporter cette nana, j'avais accepter qu'on vive sous le même toit pour le bien de notre petite, mais elle se comportait comme ma femme en me faisant des crises et des reproches à tout bout de champs. Nous arrivames au St James et nous installâmes au bar, c'était le petit nouveau qui était là, Jo' commanda et moi je pris un coca, je ne tenais pas à boire de l'alcool alors que je devais récupérer Layana dans 3 heures.

Et toi alors raconte moi, t'étais passé où tout ce temps? Parce-que jn'ai pas quitté la ville pourtant plus moyen d'avoir de tes nouvelles. Tu bosse toujours au centre? T'es pas encore devenu dingue avec tout ces fou?


Je bus une gorgée en écoutant sa réponse!

Et avec les femmes comment ça se passe? T'as toujours la quote même avec cette tronche toute ridé?
Demandais-je en souriant, j'exagérais un peu sur ce coup, mais tout de même on avait bien changer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Lun 12 Mar - 22:05

Je l'avais invité à sois, prendre un café ou bien un bon verre comme au bon vieux temps. Même si ce que je venais de vivre auprès de Kathleen m'avait démolis en partie, je venais de retrouver un semblant d'humeur. En fait, deux seules personnes étaient capable de me sortir de ma carapace blindée et c'était bien c'est deux là.

Ouai t'as raison Jo'! Allons au St-James c'est la où je boss et c'est pour moi, j'insiste.

Il travaillait là ?!?!? Putain, comment il se faisait que je l'avais jamais vu. J'y avait été à l'occasion pour boire un verre bien tranquille. Je devais pas y avoir été sur son quart de travail mais, c'était quand même toute une coïncidence que je ne l'ai jamais croisé. J'aurais même cru qu'il aurait travailler dans une autre ville. Même que parfois, j'avais penser qu'il avait fini par trop se faire tabasser par un copain jaloux et qu'il en était mort, cela va sans dire que ce n'était que de modeste pensé car, je savais fortement que Swann était un dur à cuir comme nous tous d'ailleurs. Tout le monde savais que Swann était un homme terriblement à femme et qu'en plus, il savait user de ses charmes. Nos nombreux paris le prouvais. Quoi que, j'étais un peu dans la même situation. Il embarqua dans mon camion et nous prîmes le chemin vers le St-James tout en jasant de notre jeunesse en riant et en se remémorant nos nombreuses conneries. Nous y allions pas mal par ordre chronologique, jusqu'à ce qu'il finisse par notre véritable dernière soirée ou nous nous étions perdus de vue.

Mec tu te souviens de cette brune qui venait souvent au bar? Celle que tu m'avait défié de mettre dans mon lit, ça devait être une de nos dernière soirée j'crois.

Je me souvenais que trop bien de cette fameuse soirée. La fille en question aussi.

Ouais ... la fameuse brune qu'aucun mec n'osait approcher ...

Cette fois, j'avais parier 20 $ avec lui. C'était beaucoup vu ce qu'on gagnait à faire la plonge dans ces temps de misère. J'étais partit avant même de savoir ce qu'il en allait être de ce fameux paris.

Bah j'ai réussi à la serrer!

Souriant fortement, je me retournais vers lui et m'exclamai :

Nonnnnn !!! Putain de veinard !!! Elle en valait le coup au moins ???

N'en croyant pas réellement mes yeux, j'attendis la réponse.

Elle valait pas la métisse que tu m'avait présenté, mais je dois te remercier parce qu'elle m'a donner une fille magnifique

Oui ... La métisse, je m'en souvenais aussi. J'avais une excellente mémoire puisque je repensais souvent à ces temps assez loufoque. Quand on est enfermé dans un asile. Vaux toujours mieux avoir d'excellent souvenir pour se garder le plus possible près de la réalité. Mon cerveau capta immédiatement un détail qui clochait.

QUOI !?!?!?

J'appuyais fortement sur les freins, me retournant ensuite vers lui tout en le toisant du regard.

Arrête de me mener en bateau !!!

Par dessus le marché, il en ajouta une couche.

D'ailleurs si t'aurais encore était dans le coin à ce moment là jt'aurais certainement demander d'être le parrain, car finalement sans toi et ton défis à deux balles ça ne serait jamais arriver.

Je le regardait en roulant des yeux. Il devait forcément me faire une blague comme au bon vieux temps. Il avait un sacré sens de l'humour ce connard. Bien plus que moi en fait. Lui ... avoir une fille ... pfffff. J'aurais plus de chance de tourner la tête et de voir Kathleen qui me pardonnait à l'arrière de mon camion. Il éclata de rire puis entrepris de sortir son porte feuille. Il en sortit une petite photo et me la montra. Le camion toujours arrêté, je pris la photo entre deux doigts et la regardait attentivement tout en chuchotant.

Mais .... Putain de merde !!! Je rêve pas ... c'est vraiment ta fille. Je peux rien faire à par de croire, tu l'as fait avec ton visage !!!

Fini-je complètement béatement avant de lui remettre la photo.

Elle est belle hein? Elle s'appelle Layana!

Pour l'être, elle l'était. C'était officiel qu'elle serait à surveiller plus tard. Surtout les petits gars qui tournerait autour en fait.

Mais ... Comment ?!?!?

Demandai-je en ne comprenant plus rien à rien. Il entrepris alors de tout m'expliquer de long en large. Malgré sa merde, il était plutôt chanceux d'avoir eu la petite. J'étais particulièrement content pour lui. Il la méritait amplement !!! Il devait être un père digne de ce nom !!! Il avait fait bien des sacrifices pour la petite. Il avant raison mon ami. Il avait bien changé. Moi aussi en fait ... mais, pas à cause d'une enfant. J'étais devenus meilleur homme ... pour une femme.

Finalement, arrivant au St-James, je stationnais mon camion en face du bar et nous entrâmes à l'intérieur. Swann commanda un Coca. Je haussais les sourcils de surprise. Nous avions changé dans le même sens. C'était tout à fait loufoque. Je commandai un Coca simple à mon tour tout en haussant les sourcils de surprise à l'adresse de mon ami quand nous reçûmes nos verres. Lâchant un petit rire, je m'exclamais.

Putain !!! On est vraiment rendu vieux !!! Regarde nous mon frère !!!

Il m'avait tout raconté depuis le début. Je me doutais que mon tour viendrais. Ce fut le cas lorsqu'il prit la parole :

Et toi alors raconte moi, t'étais passé où tout ce temps? Parce-que jn'ai pas quitté la ville pourtant plus moyen d'avoir de tes nouvelles. Tu bosse toujours au centre? T'es pas encore devenu dingue avec tout ces fou?

Je pris une grande inspiration. Ne sachant pas par ou commencer et ... ce que je pouvais réellement dire ... ou pas. Il méritait de savoir le complet mais ... c'était pas l'endroit. Il y avait trop d'oreille indiscrète, j'en étais sur. Le centre possédait des yeux et des oreilles partout. Prenant une bonne gorgée de Coca, je me retournais vers lui et sérieusement, je lui répondis :

Au tout début ... Quand j'y suis allé.... C'était pour surveiller mon frère qui étudiait dans ce domaine. Jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que ... je ...

Détournant les yeux pour regarder un peu partout, je me sentais mal à l'aise de parler de ça ici. Swann parut inquiet. Je le réconfortait :

Non non ... T'inquiète pas ... J'ai jamais été fou. Mais, je crois seulement que ... ce n'est pas l'endroit idéal pour ... en parler.

Je lui fit un petit sourire qui ce voulait rassurant tout en le bousculant comme dans le bon vieux temps.

Mais, maintenant, j'y travail réellement. J'y réside toujours d'ailleurs. C'est mieux pour le boulot, car, on me contacte seulement pour les cas d'urgences et dans ce temps, ils on besoin de rapidité. Donc, ça me fait moins loin à courir.

Et avec les femmes comment ça se passe? T'as toujours la quote même avec cette tronche toute ridé?

Me demanda t-il avec son éternel petit sourire narquois. Je lui répondit tout en me passant la main dans les cheveux.

Bah ... tu sais ... pour ça. J'ai été un peu reclus alors ... je ne sais plus vraiment. Mais, selon moi ... avec ma vieille tronche d'Apollon ... j'ai encore la quote ... oui ...

Fis-je tout en faisant les beaux yeux ridicule et en haussant les sourcils comme un possédé du diable. Ce qui le fit marrer à son tour tout en me foutant un coup de poing sur l'épaule.

Et puis ... c'est pas parce que j'étais reclus que ... je me tenais pas en forme ... regarde l'homme !!!

Je lui montrai alors mon biceps tout en prenant un petit air de dieu grec. Ce qui le fit encore plus rire. C'était tellement bon d'être avec un copain. De pas avoir de retenue et de ne pas avoir peur de ce faire juger. Vous savez de quoi je parle. Pouvoir être con et s'amuser en toute simplicité. Je n'étais comme ça qu'avec très peu de gens. Et même encore là, je ne me reconnaissait pas mais, ça faisait tellement de bien de lâcher son fou et de se dérider le visage. Je me repris alors, instantanément, finis les folies. Redevenant sérieux, j'avouais :

Une femme, il y en avait une mais, j'ai fait le con. Je l'ai abandonnée quand elle à trop voulut être ... intime. Elle cherchait trop à me connaître tu sais. Personne ne me connaît réellement. Le gars con et amusant. C'est pas moi. Je suis ... sérieux, terre à terre enfin tu vois le tableau. Seulement, j'avais peur de la blesser par ce que j'étais alors ... je l'ai laisser en plan voilà quelques mois. Mais, j'éprouve toujours quelques choses de gros pour elle et ... ça me torture réellement tout les jours quand j'y repense. Nous avons passés des moments .... très ... inoubliable en ne faisant ... rien pour ainsi dire. Je n'ai même jamais couché avec elle. Seulement d'être avec elle et de lui parler me faisait perdre tout mes moyens et ... ça m'a fait peur.

Rivant mes yeux sur mon verre de Coca. J'étais redevenu l'homme froid et sérieux. Raide. Celui dont tout le monde craignait les réactions et celui qui n'attirait en aucun cas les sociables. J'étais redevenu ... l'indépendant glacial avec un visage de marbre. Me retournant à nouveau vers Swann, j'ajoutai sérieusement :

Mais ... tu vois, j'ai beaucoup changer aussi. Je ne suis plus aussi sur que je l'étais avec les femmes. Je n'éprouve plus vraiment d'émotions avec personne. C'est le résultat de la solitude que j'ai vécu.

Vidant mon verre de Coca d'un seul coup, je le claquait sur le comptoir tout en disant à Swann :

Au bon vieux temps !!! Qui maintenant ... n'est plus ... et reste dans nos mémoires.

Passant ensuite une main dans ma poche, j'en sortis mon porte feuille et je pris un billet de 20 $ que je claquai sur le comptoir face à lui tout en disant :

Pour le paris perdus !!!

Je m'étais souvenu ne jamais avoir payer ma dette. Ce que je me devais de faire immédiatement. J'avais toujours été un homme d'honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Swann Amaury Anderson

avatar


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 21/11/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Mar 13 Mar - 10:40

Nous nous étions rendu au St James, le bar où je bossais, Je commanda un coca et attendit que Jo' commande à son tour! Il prit la même chose, je lui jetai un regard légèrement surpris. Il y avait quelques années en arrière où l'alcool coulait à flot à nos tables et aujourd'hui on se retrouvait pour boire cette merde aux bulles pétillantes. Le serveur vint nous apporter notre commande plutot rapidement. Jo' leva les sourcils de surprise, je le comprenait il me semblait que nos soirée daté d'il y avait à peine quelques mois, mais c'était bien 7 ans qui s'était écoulées.

Putain !!! On est vraiment rendu vieux !!! Regarde nous mon frère !!!


Ouep, j'ai l'impression que nos dernières soirées d'ivresses c'était il y a à peine quelques mois, mais regarde nous aujourd'hui, il nous faudrait une semaine pour récupérer d'une soirée comme celle qu'on se tapait autrefois..
.

Je bus une gorgée, c'était à son tour de le questionner sur ces longues années qui s'étaient écoulés. Je voulu d'abords savoir si il était toujours au centre, et si il était pas devenu dingue à force de fréquenter cet endroit. Il prit une grande inspiration avant de boire une gorgée de son coca, j'avais du attaquer un sujet qui semblait compliqué pour lui. Il se tourna vers moi.

Au tout début ... Quand j'y suis allé.... C'était pour surveiller mon frère qui étudiait dans ce domaine. Jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que ... je ...


Il s'était interrompu pour jeter des coups d'oeil un peu partout autour de nous, il avait une attitude assez bizarre, il semblait pas vraiment à l'aise, ce qui commença à m'inquiétais.

Jo'... t'es pas .... enfin t'es devenu...


Non non ... T'inquiète pas ... J'ai jamais été fou. Mais, je crois seulement que ... ce n'est pas l'endroit idéal pour ... en parler.


Sa réponse ne me rassura pas entièrement. Il me sourit d'un sourire qui me disait de ne pas m'en faire, puis il me poussa gentiment comme on le faisait étant plus jeune.

Mais, maintenant, j'y travail réellement. J'y réside toujours d'ailleurs. C'est mieux pour le boulot, car, on me contacte seulement pour les cas d'urgences et dans ce temps, ils on besoin de rapidité. Donc, ça me fait moins loin à courir.


Vivre sur son lieu de travail présentait des avantages certes, mais moi je n'aurais jamais accepté de vivre dans ce truc de cinglés, même si je savais qu'il n'était pas mélanger à tout ces malades. Jo' connaissait mon point de vue, qui n'avait pas changer depuis tout ce temps.

J'espère juste que t'as un bon salaire pour faire ce boulot et aussi que tu es logé gratuit, ça serait le comble que tu doives payer un loyer pour vivre dans cette prison de cinglés.

Je bus une gorgée de ma boisson, je voulais pas m'éterniser sur ce sujet.

Et avec les femmes comment ça se passe? T'as toujours la quote même avec cette tronche toute ridé? Lui demandais-je avec mon sourire taquin. Il se passa la main dans les cheveux avant de me répondre.

Bah ... tu sais ... pour ça. J'ai été un peu reclus alors ... je ne sais plus vraiment. Mais, selon moi ... avec ma vieille tronche d'Apollon ... j'ai encore la quote ... oui ...


Il finit en me lançant un regard faussement charmeur et en jouant des sourcils, ce qui me fit rire, je lui tapa amicalement son épaule de mon poing.

Ah oui mec, c'est sur t'as rien perdu de ton charme,
dis-je en riant toujours.

Et puis ... c'est pas parce que j'étais reclus que ... je me tenais pas en forme ... regarde l'homme !!!

Il me montra son biceps et pris l'air d'un dieux greque, je pouffa de rire, ça faisait d'ailleurs bien longtemps que je n'avais pas rit comme ça, ça faisait un bien fou.

Oui j'avais presque oublié que tu étais un descendant direct de la famille d'Hercule.
Plaisantais-je.

Ce demi-dieu était connu dans la mythologie pour son courage mais surtout pour sa force et Jo' possédait une force assez surprenante. Je continuai à rire de ses conneries au moins une bonne minutes puis je réussi à redevenir maitre de moi même, Jo' lui prit repris son sérieux un peu d'un coup.

Une femme, il y en avait une mais, j'ai fait le con. Je l'ai abandonnée quand elle à trop voulut être ... intime. Elle cherchait trop à me connaître tu sais. Personne ne me connaît réellement. Le gars con et amusant. C'est pas moi. Je suis ... sérieux, terre à terre enfin tu vois le tableau. Seulement, j'avais peur de la blesser par ce que j'étais alors ... je l'ai laisser en plan voilà quelques mois. Mais, j'éprouve toujours quelques choses de gros pour elle et ... ça me torture réellement tout les jours quand j'y repense. Nous avons passés des moments .... très ... inoubliable en ne faisant ... rien pour ainsi dire. Je n'ai même jamais couché avec elle. Seulement d'être avec elle et de lui parler me faisait perdre tout mes moyens et ... ça m'a fait peur.

Je me rendis compte que c'était une personne à qui il tenait vraiment et qu'il respectait. Je n'avais jamais ressenti ça pour quelqu'un et à l'entendre j'en étais plus content. Il se mit a fixer son coca, il avait repris cet air que je ne lui connaissais trop bien, cet air que les gens craignaient en général, froid, imperturbable, ce visage presque sans expression qui pouvait effrayé les personnes qui ne le connaissaient pas. Cette histoire avait l'air de l'avoir infecté au plus haut point, et j'avais de la peine de voir mon pote comme ça. Il se retourna vers moi et ajouta:

Mais ... tu vois, j'ai beaucoup changer aussi. Je ne suis plus aussi sur que je l'étais avec les femmes. Je n'éprouve plus vraiment d'émotions avec personne. C'est le résultat de la solitude que j'ai vécu.

IL but son coca d'une traite et claqua son verre sur le comptoir.

Au bon vieux temps !!! Qui maintenant ... n'est plus ... et reste dans nos mémoires.


Pour ma part je restai silencieux quelques instant, je savais qu'il ne souhaitait pas qu'on s'éternise sur le sujet de cette fille, mais pourquoi n'essayait-il pas de renouer contact si ça le rendait aussi mal.

Jo' je sais que t'as pas envie de trop en parler.... mais cette femme as tu au moins tenté de la recontacter? J'hésitais un peu avant de continué, je ne savais pas vraiment de quoi je parlais, je n'avais jamais était dans cette situation.
Jo' pourquoi avoir voulu garder cette carapace?.... Je suppose que cette fille éprouvait les mêmes sentiments pour toi, tu aurais dû peut-être .... La laisser te connaitre vraiment, même si ça aurait pris du temps. De quoi t'avais peur, hein? T'es pas un mauvais gars ni un criminel, il y avait aucune raison qu'elle n'aime pas ce qu'elle aurait découvert de toi!

Pendant que je parlais je l'avais vu fouiller dans sa poche, il me sortis un billet de 20 dollars et le claqua sur le comptoir! Il m'indiqua que c'était pour le pari perdu, je roulais des yeux.

Je suppose que je n'ai pas d'autres choix que d'accepter!


Ceci n'était pas vraiment une question, je savais que se serait cause perdu de refuser, il était bien trop têtu et son honneur en prendrait un coup, Jo' était un homme de parole. Je pris donc le billet et le fourra dans ma poche.

J'te pari ce billet que tu retournera avec cette fille Jo' et ce jour là j'te redonnerais tes 20 dollars vieux!

Je fini mon coca.

Et si on allait marcher un peu? Tu pourras me raconter ce truc que tu n'as pas pu me dire sans risquer d'être entendu.

Je me levais et salua Greg, le petit nouveau du bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Mar 13 Mar - 22:29

Swann ne répondit pas à mon annonce. J'en fut légèrement surpris puisque d'habitude, il avait toujours quelques choses à dire. Non, cette fois-ci, un truc semblait le tracasser.

Jo' je sais que t'as pas envie de trop en parler.... mais cette femme as tu au moins tenté de la recontacter?

Je déniais simplement de la tête doucement tout en plissant les lèvres. Il hésita ensuite puis, poursuivit à nouveau sur la même lancée.

Jo' pourquoi avoir voulu garder cette carapace?.... Je suppose que cette fille éprouvait les mêmes sentiments pour toi, tu aurais dû peut-être .... La laisser te connaitre vraiment, même si ça aurait pris du temps. De quoi t'avais peur, hein? T'es pas un mauvais gars ni un criminel, il y avait aucune raison qu'elle n'aime pas ce qu'elle aurait découvert de toi!

Pour toute réponse, j'en sortis le fameux billet de 20 $ et le claquait sur le comptoir face à lui. Tout en lui indiquant que c'était pour le paris perdu.

Je suppose que je n'ai pas d'autres choix que d'accepter!

Détournant mon regard vers lui, je lui répondit avec un petit sourire arrogant mais, tout à fait sérieux :

T'a tout intérêt sinon, c'est quitte ou double ... et tu sais que je suis très fort à ce jeu.

Il le prit et le fourra dans sa poche. Ajoutant ensuite :

J'te pari ce billet que tu retournera avec cette fille Jo' et ce jour là j'te redonnerais tes 20 dollars vieux!

J'en avais rien à faire de ces 20 $. Lui, il pourrait sortir sa petite avec. En fait, j'en serais particulièrement content. Je lui répondit vaguement :

Cours toujours mec ... c'est peine perdue ... elle est avec un autre maintenant.

Il finit alors son Coca et me proposa :

Et si on allait marcher un peu? Tu pourras me raconter ce truc que tu n'as pas pu me dire sans risquer d'être entendu.

Il salua ensuite le petit gars derrière le comptoir qui servait les boissons tout en faisant les beaux yeux à tout ce qui bougeait. Il était ... minuscule et ... vraiment pas beau. Je me demandait même pourquoi il était accepter dans un job comme celui là. Il devait pas trop faire de beau pourboire. Enfin, j'en avais strictement rien à foutre. J'inclinais la tête envers Swann :

Une excellente idée. En plus, il fait frais ce soir.

Nous sortîmes alors du bar sans aucun regard en arrière et en silence. Fourrant mes mains dans mes poches, je posais un pied devant l'autre tout en pensant pendant quelques minutes. Comment pourrais-je lui dire ? J'en savais vraiment rien. Je n'étais vraiment pas bon avec les mots. Ça avait toujours été mon grand défaut. Peut-être qu'un geste le ferait comprendre. Tout ce que j'espérais, c'est qu'il ne prenne pas peur, comme beaucoup. Je lui dit à voix basse.

Tu sais mon frère. Tu me permet que je te considère comme tel ? Parce que pour moi, t'es plus qu'un simple ami...

Et, c'était tout à fait vrai. Enfin, pour moi.

Bon, je sais pas vraiment comment te dire donc, je t'emprunte ce que tu as dit plus tôt... Tu n'avais pas réellement tort quand tu as dit que ... j'étais un descendant d'Hercule.

Il éclata de rire. Passant au côté d'un très gros camion, je m'arrêtais et le regardais on ne peut plus sérieusement. Les mains toujours fourrée dans les poches. Désignant le devant du camion par le menton, je lui demandait simplement :

Soulève-le, le plus haut que tu le peux...

Il me regarda avec de très grand yeux, l'air de dire : Non mais, t'es sérieux ???. J'eus un petit sourire en coin tout en affirmant :

Allez, essaye au moins !!!

Il secoua alors la tête et s'approcha du devant du camion. Le capot du camion lui arrivait à la hauteur des épaules. Il était énorme pour ainsi dire. Je le vis poser fermement ses deux mains de part et d'autre du pare-choc puis, je le vit devenir vermeil sous l'intense effort qu'il produisit. Le camion n'oscillait que très légèrement et Swann était quelqu'un de particulièrement fort pourtant. Il grondait même sous l'effort. Posant une main sur son épaule doucement. Il lâcha prise. En silence, j'allais devant le camion puis, plaçait mes deux mains identiquement aux mêmes places que lui plutôt. Rivant mon regard dans le sien, je me redressais lentement. Le camion suivit la même trajectoire. Je le soulevais alors au niveau de mes épaules. Fournissant un léger effort simplement. Cela ne devait même pas se voir sur mon visage. Sur le sien, je ne saurais définir ce que je voyais. Abaissant le camion à quelques reprises, je le relevais au même niveau plusieurs fois d'affilée sans réellement plus forcer. Enlevant une main, je le déposait finalement puis, frottait mes mains ensembles avant de les replacées dans mes poches. Les seules mots que je lâchèrent, nullement à bout de souffle, furent ceux-ci :

Tu me comprend maintenant...

J'avais conscience que ... les actes disaient beaucoup plus que les mots. Il ne parla point. Son cerveau semblait assimilé l'information. Il devait se demander qui j'étais réellement ou bien ce que j'étais. Avec un petit sourire triste, je continuais :

À ma première rencontre avec elle. C'était dans un parc non loin d'ici. Dans un temps d'orage. La foudre avait tomber sur un arbre et elle l'avait déraciné. L'arbre s'écrasait ainsi par accident sur une dame qui passant par en dessous juste au même moment que je la croisait. Il ne pleuvait pas encore. Quand je vis l'arbre tomber, je me plaçait dessous pour l'empêcher d'écraser la dame. Kathleen était assise juste face à moi. Elle m'avait vu le faire. Quand je la remarquait finalement, il était trop tard, je lâchais le tronc comme si de rien n'était puis, j'allais m'assoir avec pour simplement parler. Laissant cet épisode dans l'oublie. Enfin, c'est ce que je pensais. Nous nous rencontrâmes ensuite à plusieurs reprises puis nous sortîmes quelques fois. Nous commencions à être très intime lorsque cet épisode lui revint en mémoire. Pour je ne sais quelle raison, elle commença à me poser de nombreuses questions...

Arrêtant de parler, je me retournais vers lui, toujours silencieux :

Tu me suit ?

Il acquiesça.

Je suis un être humain tout à fait comme les autres, seulement, je suis né avec une puissance sur-humaine. Peut-être suis-je réellement un descendant direct d'Hercule ou bien du dieu Nordique Thor. En fait, j'en sais absolument rien. Tout ce que je peux te dire c'est que ... plus les émotions son forte et plus je deviens ... puissant. Je n'ai encore jamais trouver la limite. En fait, c'est pas le fait qu'elle me posait de nombreuses questions. C'est plus celui que pendant qu'elle me les posaient, je réalisais que j'en était éperdument amoureux et ... je pris peur sur le coup. J'avais tellement peur de la blesser car, à ce que j'ai toujours entendus dire. L'amour est la plus forte des émotions. C'est plus pour elle que ... je l'ai abandonner. Je lui ai surement sauvé la vie tu sais. Imagine toi si nous aurions coucher ensemble ... Je ne sais pas comment j'aurais pu réagir à ce moment. T'imagine si je la fait passer au travers du lit et du plancher à force de coup de rein ?

Fini-je tout à fait sérieusement. Nous marchions sans cesse. Je remarquai alors que nous étions justement face au parc où j'avais rencontrer Kathleen. Je lui désignait le banc puis le tronc de l'arbre dont je parlais puis, je dis :

C'est exactement ce banc ... tu vois ce tronc là-bas ? C'est cet arbre, tu devine quelle envergure et quel poids il faisait ?

La souche était énorme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Swann Amaury Anderson

avatar


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 21/11/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Mer 14 Mar - 11:28

J'avais proposé à Jo' qu'on sorte un peu marcher, demain j'irais bosser au St James et j'avais pas vraiment l'envie d'y rester toute la soirée. Je salua le p'tit nouveau du bar.

Une excellente idée. En plus, il fait frais ce soir.


Nous sortîmes alors du bar et nous marchâmes un moment en silence, c'était pas vraiment un silence lourd. Je tournai ma tête vers mon ami il avait l'air de cogiter pas mal. Je le laisser avec ses pensées, quand il déciderait de me parler de ce qui le tracassait je serais prêt à l'écouter et lui donner mon avis si il le souhaite.

Tu sais mon frère. Tu me permet que je te considère comme tel ? Parce que pour moi, t'es plus qu'un simple ami... M'avait il demandé à voix basse, bien sur cela ne me dérangeait pas du tout puisque c'était tout à fait réciproque, malgré le temps qui s'était écoulé sans que l'on se donne de nouvelle, je savais pertinemment que si j'aurais eu besoin de lui il aurait répondu présent et vice versa.

Jo' tu sais très que la question ne se pose même pas...


Bon, je sais pas vraiment comment te dire donc, je t'emprunte ce que tu as dit plus tôt... Tu n'avais pas réellement tort quand tu as dit que ... j'étais un descendant d'Hercule.


Il m'en fallut pas plus pour me faire mourir de rire, j'avais vraiment pensé qu'il allait se confier sérieusement à moi, décidément il fallait s'attendre à tout avec ce mec! Je lui tapa dans le dos.

Tu m'as bien eu Jo', jm'attendais à tout sauf à ça!


Mon ami s'arrêta quelques mètres plus loin et me fixa il avait plus l'air de plaisanter. Il me désigna le camion d'un signe de tête et me demanda de le soulever le plus haut que je le pouvais. Je regardai l'engin, c'était pas vraiment un petit poids lourd non ça ressemblait plus à un semi remorque, je me retournais vers Jo' des yeux grand ouvert, il ne devait pas réellement être sérieux...

Allez, essaye au moins !!!


Il avait un petit sourire en coin, il était dingue ce type. Je secoua la tête et m'avança devant le capot de l'engin, il était immense, je souffla un coup avant de poser mes mains de part et d'autre sur le capot et essayai de le soulever, c'était mission impossible, je mis toute mes forces, je ne savais même pas si le camion avait bougé, les veines de mon front devaient être ressortis et j'étais presque sur le point d'exploser, j'étais rouge et je tremblais tellement je forçais, je laissais sortir un grondement puis Jo' vint poser sa mains sur mon épaule, je lâchai le camion me relevais et repris mon souffle. Mon frangin se plaça devant le camion sans rien dire, il prit le camion exactement de la même manière que je l'avais fait, il me regarda tout en se redressant sans peine, le camion se souleva, puis il le leva jusqu'au niveau de ses épaules. J'avais la bouche ouverte et les yeux devais sortir de ma tête, je me dis d'abord que ce que je voyais n'étais pas réel, il se foutait de moi, il m'avait fait une farce et avait truqué quelque chose, seulement j'avais tenté de soulever l'engin quelques secondes seulement avant qu'il ne le fasse et j'étais sur que rien n'était truqué, ce camion était bien un vrai camion, nous étions seuls dans cette rue. Mon cerveau avait du mal a acceptait ce qu'il voyait, je ne pouvait pas assimilé et comprendre ce qui se déroulaient sous mes yeux. Jo' reposa et leva le camion à plusieurs reprise sans aucun effort, comme si il faisait des altères, son visage restait le même. Il reposa le camion d'une seule main. Je referma la bouche.

Tu me comprend maintenant...


Pour le coup il s'était montré on ne peu plus clair, je ne pouvais pas lui répondre par la négative, d'ailleurs je ne lui répondis rien, mon meilleur pote avait une force surhumaine, ça expliquait beaucoup de choses qui s'étaient produit par le passé. C'était une sorte de superman, ou peut-être qu'il descendait vraiment de la famille d'Hercule, peut-être qu'il avait était cobaye d'une expérience dans ce foutu centre, il y avait plusieurs rumeurs qui circulaient sur cet établissement de malade! Mon regard fixai le sol devant moi, mais je ne le regardais pas vraiment.

À ma première rencontre avec elle. C'était dans un parc non loin d'ici. Dans un temps d'orage. La foudre avait tomber sur un arbre et elle l'avait déraciné. L'arbre s'écrasait ainsi par accident sur une dame qui passant par en dessous juste au même moment que je la croisait. Il ne pleuvait pas encore. Quand je vis l'arbre tomber, je me plaçait dessous pour l'empêcher d'écraser la dame. Kathleen était assise juste face à moi. Elle m'avait vu le faire. Quand je la remarquait finalement, il était trop tard, je lâchais le tronc comme si de rien n'était puis, j'allais m'assoir avec pour simplement parler. Laissant cet épisode dans l'oublie. Enfin, c'est ce que je pensais. Nous nous rencontrâmes ensuite à plusieurs reprises puis nous sortîmes quelques fois. Nous commencions à être très intime lorsque cet épisode lui revint en mémoire. Pour je ne sais quelle raison, elle commença à me poser de nombreuses questions..
.

Il s'arreta de parler, pour se tourner vers moi, je leva les yeux vers lui mais ne décrochai aucun mot.

Tu me suit ?


A ça je répondis d'un simple signe de tête par l'affirmative. Mes pensées commençaient à être moins nombreuse et à ne plus se bousculaient, j'écoutais juste ce qu'il me disait.

Je suis un être humain tout à fait comme les autres, seulement, je suis né avec une puissance sur-humaine. Peut-être suis-je réellement un descendant direct d'Hercule ou bien du dieu Nordique Thor. En fait, j'en sais absolument rien. Tout ce que je peux te dire c'est que ... plus les émotions son forte et plus je deviens ... puissant. Je n'ai encore jamais trouver la limite. En fait, c'est pas le fait qu'elle me posait de nombreuses questions. C'est plus celui que pendant qu'elle me les posaient, je réalisais que j'en était éperdument amoureux et ... je pris peur sur le coup. J'avais tellement peur de la blesser car, à ce que j'ai toujours entendus dire. L'amour est la plus forte des émotions. C'est plus pour elle que ... je l'ai abandonner. Je lui ai surement sauvé la vie tu sais. Imagine toi si nous aurions coucher ensemble ... Je ne sais pas comment j'aurais pu réagir à ce moment. T'imagine si je la fait passer au travers du lit et du plancher à force de coup de rein ?


En tant normal j'aurais rit en imaginant ça, mais à ce moment là je n'avais aucune envie de rire, il avait raison, s'il ne savait pas comment contrôler ce .... cette force il aurait pu la blesser ou pire encore. D'un autre coté je ressentais de la peine, mon pote était fou d'amour d'une femme qu'il avait dû abandonner de peur de lui faire du mal ou de l'effrayé par ce qu'il était vraiment...
Nous marchions pendant presque une heure sans parler, je crois qu'on en avait pas vraiment besoin, juste la présence de l'autre suffisait. Jo' avait beau être un.... je ne savais pas vraiment ce qu'il était, il avait beau être ce qu'il était cela ne changeait rien à mon amitié pour lui.
Nous passions près d'un parc, Jo' me désigna quelque chose du doigt.

C'est exactement ce banc ... tu vois ce tronc là-bas ? C'est cet arbre, tu devine quelle envergure et quel poids il faisait ?


En effet il devait être énorme.

- Oui je crois.....
Je m'arretais un instant et scrutai mon ami avant de reprendre
Jo' ça change rien à ce que tu es pour moi, tu restera un ami, un frère à mes yeux et .... je suis désolé que ça n'ai pas pu marcher avec cette fille. Je comprends que tu ne voulais pas lui en parler pour ne pas lui faire peur, je comprends même pourquoi t'as décidé de mettre fin à votre relation malgré toi pour ne pas la blesser. Et ce que je sais c'est que si moi j'ai réussi à digéré la nouvelle, elle aurait pu y arriver aussi. Elle avait peut-être juste besoin que tu lui confirme qu'elle n'avait pas halluciné, ou peut-être avait-elle besoin d'une explication.Je pris mon pote par les épaules.
Jo' je ne suis personne pour te dire ce que tu dois faire mais je me dois de te donner mon avis, jamais quelqu'un m'as parlé d'amour comme toi tu viens de le faire et c'est pour ça que je sais que tu ne lui ferais aucun mal! Tu ne peux pas lacher l'affaire comme ça sous prétexte que tu sois.... différent. Et peu importe qu'elle est rencontré quelqu'un d'autre, tu te dois d'essayer, cette nana tu l'as abandonné sans vraiment d'explication qu'est ce que tu crois qu'elle pense? Elle doit certainement se dire qu'un mec qui réagit de cette façon ne l'aimait pas vraiment, alors que c'est faux! Puis peut-être que ce nouveau type n'est qu'un pansement! Si tu ne fais rien tu devras vivre en te demandant ce que serait ta vie si tu aurais oser aller lui parler.


Je relâchai mon ami, je me sentais un peu mieux maintenant que j'avais ouvert la bouche. Nous recommençâmes à marcher, quelques instant sans dire un mot, écoutant juste le silence de la nuit!

C'est donc vrai.... Tout ce que l'on raconte sur cette ville n'est pas seulement une rumeur ou un myth. Jo' dis moi la vérité, tu n'es pas le seul à être différent?


En une seule soirée ma vision des choses avait basculé, comment j'avais pu ne pas me rendre compte que cette ville grouillait de "mutants". Puis je me mis à craindre pour ma fille, pour son futur, il suffirait qu'un de ses mutants soit légèrement perturbé ou bien qu'il ne sache pas canaliser son pouvoir pour qu'il blesse ou tue plusieurs personnes.

Mec, est-ce que tu crois que Layana pourrait être en danger en grandissant ici? J'veux dire si cette ville est réputé pour ces habitants spéciaux ne croit tu pas qu'ils vont tous venir par ici, il se peux que certains d'entre eux n'aient pas de bonne intensions ou même qu'il ne comprennent pas ce qui leurs arrive et qu'ils ne réussissent pas à controler leurs pouvoirs...


Enfaite il y avait des tas de raisons ,puis il n'existait aucun chef des mutants pour s'assurer que rien ne dégénère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Mer 14 Mar - 21:32

Il avait plutôt bien réagis à toute cette histoire. Je ne m'attendais pas tellement à ça. À vrai dire. J'étais quand même heureux. Peut-être Kathleen le prendrait aussi bien. C'était mon souhait le plus fort, je crois. Enfin, si je ne l'avais pas réellement perdue comme elle avait voulut l'insinuer. Au fond de mon coeur, j'étais beaucoup plus blessé qu'elle. Swann regarda le la souche avec un étonnement non feint. Puis, il répondit évasivement à ma question :

Oui je crois.....

Il me scruta du regard quelques courtes secondes. Je n'étais pas capable de déchiffrer ses émotions à ce moment. Il parla avec une grande sagesse.

Jo' ça change rien à ce que tu es pour moi, tu restera un ami, un frère à mes yeux et .... je suis désolé que ça n'ai pas pu marcher avec cette fille. Je comprends que tu ne voulais pas lui en parler pour ne pas lui faire peur, je comprends même pourquoi t'as décidé de mettre fin à votre relation malgré toi pour ne pas la blesser. Et ce que je sais c'est que si moi j'ai réussi à digéré la nouvelle, elle aurait pu y arriver aussi. Elle avait peut-être juste besoin que tu lui confirme qu'elle n'avait pas halluciné, ou peut-être avait-elle besoin d'une explication.

Tout le long de ce discours, je pensais à toute les options que je n'avais pas remarquer par la simple présence de la frousse du tonnerre que j'avais éprouver face à l'amour. Swann me prit fermement par les épaules et riva son regard dans le mien tout en disant fermement :

Jo' je ne suis personne pour te dire ce que tu dois faire mais je me dois de te donner mon avis, jamais quelqu'un m'as parlé d'amour comme toi tu viens de le faire et c'est pour ça que je sais que tu ne lui ferais aucun mal! Tu ne peux pas lacher l'affaire comme ça sous prétexte que tu sois.... différent. Et peu importe qu'elle est rencontré quelqu'un d'autre, tu te dois d'essayer, cette nana tu l'as abandonné sans vraiment d'explication qu'est ce que tu crois qu'elle pense? Elle doit certainement se dire qu'un mec qui réagit de cette façon ne l'aimait pas vraiment, alors que c'est faux! Puis peut-être que ce nouveau type n'est qu'un pansement! Si tu ne fais rien tu devras vivre en te demandant ce que serait ta vie si tu aurais oser aller lui parle.

J'avais été complètement égoïste. Cette réaction, avait été une pure défense de renfermement face à l'inconnu. Je ne m'étais jamais réellement posé de question. Si, bien plus tard, quand il était déjà trop tard. Quel connard j'étais !!! Swann avait été le plus franc du monde avec moi. Il était un des rares à ce le permettre avec moi. Sinon, le seul. Il venait tout simplement de m'ouvrir les yeux... Ces réactions à elle ... c'est ... qu'elle m'aimait donc !!! J'étais légèrement ... totalement aveugle aux sentiments des autres. Je n'en éprouvait pas beaucoup moi-même donc, quant-à connaître ceux des autres, j'étais particulièrement nul. Mon ami me relâcha et je le vit se détendre légèrement. Rivant mon regard au sien, je déclarai :

Je suis un vrai con ...

La tête bien haute, je sentis ... l'énervement me prendre, la joie. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Un sourire comme rarement j'en avais. Regardant les étoiles tout en imaginant le visage à Kathleen comme je le faisait si souvent. Baissant mon regard quelques secondes plus tard, je dis bassement mais, avec un optimisme certain dans la voix :

Je crois que tu as raison !!! Non !!! Tu as parfaitement raison comme toujours !!! Je l'aime et ... je vais la reconquérir une bonne fois pour toute !!!

Tombant ensuite dans un silence plein de pensés, nous marchions. Lui, pensant à je ne sais pas quoi tandis que moi, ma belle occupait à présent toute ma tête. Swann dit pensivement :

C'est donc vrai.... Tout ce que l'on raconte sur cette ville n'est pas seulement une rumeur ou un myth. Jo' dis moi la vérité, tu n'es pas le seul à être différent?

Tournant la tête vers lui, je remarquais qu'il craignait ma réponse. Comme si soudainement, il avait peur qu'un mauvais événement ne survienne. Il voulait la vérité, j'allais la lui donner à part entière :

Bien tu sais ... On est ... plutôt nombreux. Le centre Heiser ... abrite la plupart d'entre nous. Je ne savais pas que j'étais comme ça avant d'y entrer tu vois. Ils l'ont découvert.

Il devint soudainement un peu plus nerveux. Comme s'il craignait que le ciel lui tombe sur la tête maintenant.

Mec, est-ce que tu crois que Layana pourrait être en danger en grandissant ici? J'veux dire si cette ville est réputé pour ces habitants spéciaux ne croit tu pas qu'ils vont tous venir par ici, il se peux que certains d'entre eux n'aient pas de bonne intensions ou même qu'il ne comprennent pas ce qui leurs arrive et qu'ils ne réussissent pas à controler leurs pouvoirs...

Continuant de marcher sans cesse, je lui expliquait dans les détails ce que je pensais moi-même :

Je peux pas réellement le savoir mec. Nous sommes particulièrement bien surveillés et nous sommes recensé en permanence par le centre tu vois. Mais, t'a pas réellement à craindre plus que quiconque de normal.

Je ne savais pas trop comment le ... rassurer.

Ok ... Comment ... Pourrais tu voir ... Hum ... OK voilà !!! Regarde, un mécano quelconque qui travail dans un garage. T'es daccord pour dire qu'il est tout à fait ... normal ?

Il acquis de la tête. Mais putain d'exemple con que je venais de trouver là. Je continuais pourtant sur ma lancée.

Le mécano en question, il est agile de ses mains et possède une mémoire et une capacité de diagnostique hors du commun sur les voitures. Tu arrive au garage avec ta voiture et il peut te dire en un tour de main ce qui cause tel bruit qu'elle fait. Cet homme, on peu dire qu'il possède un don !!! Tu vois ou je veux en venir. Car, cette aptitude qu'il possède, elle lui est presque unique. Comme, une façon de pensé à chacun.

Je voyais son visage s'éclairer mais, il ne semblait pas se rendre compte d'où je voulais en venir. Pinçant les lèvres, je continuais encore :

L'homme derrière le mécano, peu être bon ou ... mauvais. Lui aussi peut voler des voiture, arnaquer toute la clientèle ou bien même être un tueur. Mais pourtant, il est un homme comme tout les autres.

Il comprit, alors, je terminai :

Et bien, certains comme moi ce disent spécial et agissent comme n'importe qui, au même risque qu'il y en à d'autre qui seront des tueurs, des violeurs, des arnaqueurs. Ce n'est pas nos aptitudes et nos dons qui font de nous des monstres mais, réellement la personne que nous sommes ... derrière.

Je déposais une tape amicale sur son épaule tout en ajoutant :

Si ça peut te rassurer, s'il t'arrive quoi que ce soit à ta fille ou bien à toi-même, je retournerais le monde par mes propres mains pour en retrouver le coupable. Si tu as le moindres soupçon qu'une personne possédant un don vous veux du mal, contacte-moi et je serais là pour vous.

Je me voulais bien rassurant mais, je n'étais pas tout à fait sur de l'être. Enfin, probablement qu'il comprendrait ce que je voulais dire. Mon téléphone vibra à cet instant pour signaler que je venais de recevoir un SMS. Je le sorti de ma poche et le vérifiait rapidement. Mon coeur se gonfla d'amour quand je vis que c'était Kathleen qui répondait à mon message. Mais, quand je le lut ... je redevins ... sérieux d'un seul coup. Tout espoir s'étant envoler, je tendis mon portable à Swann pour qu'il regarde et lui demandait avec une toute petite teinte de peine dans la voix qu'il détecterait à coup sur mais que d'autre aurais pris pour un agacement :

Tu vois ... Qu'est-ce que je dois faire mec ? Je n'y comprend plus rien ... J'ai le goût de rappliquer et de tout lui expliquer ... là ... maintenant et tout de suite mais ... j'ai tellement peur de la décevoir à nouveau. Je m'en voudrais tellement.

Je repris mon téléphone et répondit rapidement au texto, essayant de ... je ne sais pas quoi. Le remettant à sa place tout de suite après, je lâchais grognement de colère impuissante.

L'autre quelle dit ... C'est surement et probablement le résident du Centre qui l'accompagnait. C'est un charmeur né. Je le connais pas beaucoup mais, j'en ai entendu beaucoup parler. Quand je l'ai vu à table avec elle, j'avais le goût particulier de lui défaire la gueule. Mais, pour elle, je me suis retenu. Je ne veux pas qu'elle me vois sous ce jour.

Tapant brutalement du talon par terre, je fendis le trottoir dans un grand craquement sonore tout en lui faisant un bon trou de la forme exacte de mon talon mais, de deux pieds d'envergure.

Mais putain !!! J'arrive même à croire qu'elle se coltine avec ... Ça me rend fou !!! Je les imagines tout les deux dans le même lit. Je sais même pas pourquoi je suis jaloux, pourtant, c'est tellement pas son genre à elle. Enfin, il me semble ...

Je repris alors rapidement le contrôle de moi-même et de mes émotions. C'était ... torturant. Redevenant froid et refoulant cette colère en arrière plan très au loin dans ma tête. Je me retournais vers Swann et j'ajoutai malheureux :

Je peux me tromper mais, je ne sais pas ... Mon intuition me dit que j'ai à craindre en ce moment ... J'aime pas trop tu vois ... J'ai un bon instinct habituellement. Mais là ... Je ne sais juste plus quoi penser ... et ... quoi faire.

Peut-être aurait-il un sage conseil pour son ami qui était présentement mal pris avec une histoire de coeur ...


Dernière édition par Jonathan Meyers le Jeu 15 Mar - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Swann Amaury Anderson

avatar


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 21/11/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Jeu 15 Mar - 14:49

Je trouvais que Jo' s'était résigné trop vite, je comprenais ses doutes, ses peurs et même ourquoi il avait laissé la femme qu'il aimait, mais maintenant qu'il regrettait, qu'il savait qu'il avait fait une connerie il ne pouvait pas rester là à vivre avec des regrets pleins la tête en pensant continuellement "et si j'aurais osé faire ça peutêtre que ma vie serait meilleure". Je lui avait donc expliqué mon point de vue en espérant le secouer un peu. Après ça il sembla cogité un peu avant de lever son regard vers le mien.

Je suis un vrai con ...


On l'ait tous un peu mon frère ... Lui dis-je en lui tapotant l'épaule.


Bon ok j'aurais pu lui dire que non, mais sur ce coup là il avait pas assuré et il le savait, je me devait d'être franc. Il se mit a lever la tête au ciel, d'abord j'avais cru un truc complètement idiot, je pensais qu'il allait s'adresser à dieux, lui demander pardon! Puis je le vis sourire je compris qu'il était perdu dans ses pensées et je décidais de l'y laisser. Il fini par baisser les yeux quelques secondes plus tard.

Je crois que tu as raison !!! Non !!! Tu as parfaitement raison comme toujours !!! Je l'aime et ... je vais la reconquérir une bonne fois pour toute !!!

Aaahhh je préfère ça!!!
lui répondis-je en souriant.

Voir mon ami de requinqué me faisait vraiment plaisir, Jo' était un battant je le savait il avait juste eu besoin d'un petit coup de pouce. Nous nous remîmes à marcher dans le silence. Je me rendis compte après la révélation de Jo' sur sa force surhumaine que ce que l'on disait sur cette ville devait être bien vrai. Je posa la question à mon ami, je voulais qu'il me dise si tout cela était vrai et qu'il n'était pas le seul dans ce cas là.

Bien tu sais ... On est ... plutôt nombreux. Le centre Heiser ... abrite la plupart d'entre nous. Je ne savais pas que j'étais comme ça avant d'y entrer tu vois. Ils l'ont découvert.


Donc c'était bien réel ce qu'on disait sur cette ville et sur le centre... J'avais toujours vécu ici et je n'avais jamais rien remarquer, quel idiot je faisais! Nous étions entouré de personnes au don surnaturel et je ne m'en était jamais rendu compte. Puis je pris soudainement conscience que si notre ville était réputé pour abriter tout ces gens ça allait forcément les attirer, les bons comme les mauvais...

Mec, est-ce que tu crois que Layana pourrait être en danger en grandissant ici? J'veux dire si cette ville est réputé pour ces habitants spéciaux ne croit tu pas qu'ils vont tous venir par ici, il se peux que certains d'entre eux n'aient pas de bonne intensions ou même qu'il ne comprennent pas ce qui leurs arrive et qu'ils ne réussissent pas à controler leurs pouvoirs...


Je craignait pour la vie de ma fille, il était hors de questions qu'elle grandissent ici si elle risquait quoi que se soit!

Je peux pas réellement le savoir mec. Nous sommes particulièrement bien surveillés et nous sommes recensé en permanence par le centre tu vois. Mais, t'a pas réellement à craindre plus que quiconque de normal.


Les personnes normales n'étaient peut-être pas au courant de ce qui se passait vraiment de se trou, puis je ne voyait pas comment le centre pouvait faire quoi que se soit contre des personnes qui avaient la force de Jo' par exemple, je ne craignait rien de mon pote mais des autres oui, je craignait surtout pour ma petite!

Ok ... Comment ... Pourrais tu voir ... Hum ... OK voilà !!! Regarde, un mécano quelconque qui travail dans un garage. T'es daccord pour dire qu'il est tout à fait ... normal ?


Je lui fis "oui" de la tête!

Le mécano en question, il est agile de ses mains et possède une mémoire et une capacité de diagnostique hors du commun sur les voitures. Tu arrive au garage avec ta voiture et il peut te dire en un tour de main ce qui cause tel bruit qu'elle fait. Cet homme, on peu dire qu'il possède un don !!! Tu vois ou je veux en venir. Car, cette aptitude qu'il possède, elle lui est presque unique. Comme, une façon de pensé à chacun.


Je compris ce qu'il voulu me dire mais n'arrivait pas vraiment à faire le rapprochement....

L'homme derrière le mécano, peu être bon ou ... mauvais. Lui aussi peut voler des voiture, arnaquer toute la clientèle ou bien même être un tueur. Mais pourtant, il est un homme comme tout les autres.

Je compris alors, il était vrai qu'avant d'être des "mutants" ils étaient des personnes comme n'importe qui d'autres, et il était vrai aussi que le danger pouvait venir de n'importe qui de mauvais qu'il ait des pouvoirs ou pas...

Et bien, certains comme moi ce disent spécial et agissent comme n'importe qui, au même risque qu'il y en à d'autre qui seront des tueurs, des violeurs, des arnaqueurs. Ce n'est pas nos aptitudes et nos dons qui font de nous des monstres mais, réellement la personne que nous sommes ... derrière.


Il me lança une petite tape sur l'épaule.

Si ça peut te rassurer, s'il t'arrive quoi que ce soit à ta fille ou bien à toi-même, je retournerais le monde par mes propres mains pour en retrouver le coupable. Si tu as le moindres soupçon qu'une personne possédant un don vous veux du mal, contacte-moi et je serais là pour vous.


En faite c'était surtout ce dernier truc qu'il venait de me dire qui me rassura le plus, je le regardais et souri avant de le remercier. En effet quand on avait quelqu'un comme Jo' avec soit on avait l'impression que rien ne pourrait vous atteindre. Et cette sensation je l'éprouvais déjà à l'époque de nos 18 ans, quand on était ensemble rien ne pouvait nous arriver. Jo' sortis son téléphone de sa poche, je vu ses yeux briller quelques instant pour finalement retrouver se visage sérieux et sans émotion!

Tu vois ... Qu'est-ce que je dois faire mec ? Je n'y comprend plus rien ... J'ai le goût de rappliquer et de tout lui expliquer ... là ... maintenant et tout de suite mais ... j'ai tellement peur de la décevoir à nouveau. Je m'en voudrais tellement.


Jo' avait tenter de camoufler la tristesse dans le ton de sa voix, mais je l'avais pourtant bien détecter, je fis toute fois comme si de rien n'était. Il me tendit le téléphone pour que je lise le message, je su alors que cette femme se prénommait "Kath", elle disait qu'elle avait besoin de temps, et surtout qu'un autre type avait expliqué ce que lui n'avait pas su faire. Je le laissais répondre à son message tout en réfléchissant à tout ça, il rangea son téléphone tout en lachant un grognement de colère.

L'autre quelle dit ... C'est surement et probablement le résident du Centre qui l'accompagnait. C'est un charmeur né. Je le connais pas beaucoup mais, j'en ai entendu beaucoup parler. Quand je l'ai vu à table avec elle, j'avais le goût particulier de lui défaire la gueule. Mais, pour elle, je me suis retenu. Je ne veux pas qu'elle me vois sous ce jour.


Il tapa de colère son talon par terre, le sol se fendit accompagné d'un craquement sonore qui aurait même pu réveiller un sourd, je regardais l'état du sol en étant toujours aussi surpris que mon ami ait une telle force, il y avait un trou énorme à l'endroit ou avait tapé son talon! Je regardais ensuite autour de nous pour être sur que personne n'avait assisté au spectacle!

Je crois que débarquer comme ça chez elle ne jouera pas en ta faveur, tu es sortis de sa vie d'un coup et après quelques mois tu ressurgis d'un coup aussi, laisse lui déjà le temps de digéré ça. Je pense aussi que ça devrait être à elle de décider quand vous devriez vous revoir, de cette façon tu sais qu'elle sera prête et je crois aussi que le fait que c'est toi qui l'ai laisser lui donne le droit de décider ça. Mais comme je t'ai dit ne baisse pas les bras montre lui quand même que tu penses à elle, fait lui savoir que tu attendras le temps qu'il faudra et pendant ce temps continue de lui montrer à quel point tu l'aimes en restant en contact avec, en lui envoyant des trucs qu'elle aime, genre des fleurs ou du chocolat si tu sais que ça lui ferait plaisir, mais ne t'introduit pas trop vite de force dans sa vie.


Ce que je disais été compliquer à comprendre et je le savais.

En faite je crois que tu devrais montrer que tu es là pour elle mais en gardant tes distances. Puis pour ce mec ignore le, je sais que ça doit être dur, mais tu ne peux rien y faire, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend et je pense que tu es bien placé pour le savoir, laisse la faire ses propres erreurs.


Je me surprenais à donner des conseil à mon meilleure pote sur les femmes alors que j'avais jamais était capable de m'attacher à quelqu'un!

Tu sais j'sais pas si je suis vraiment de bon conseil, j'te dis juste ce que je pense!


Nous continuâmes à marcher.

Mais putain !!! J'arrive même à croire qu'elle se coltine avec ... Ça me rend fou !!! Je les imagines tout les deux dans le même lit. Je sais même pas pourquoi je suis jaloux, pourtant, c'est tellement pas son genre à elle. Enfin, il me semble ...


Il y avait de quoi devenir fou en effet! Je tourna mon regard vers lui pour voir qu'il était redevenu le mec au visage serieux, froid et sans émotion. Il se tourna vers moi.

Je peux me tromper mais, je ne sais pas ... Mon intuition me dit que j'ai à craindre en ce moment ... J'aime pas trop tu vois ... J'ai un bon instinct habituellement. Mais là ... Je ne sais juste plus quoi penser ... et ... quoi faire.

Je crois que tu devrais arrêter ses pensées et ne surtout ne fais rien que tu risquerais de regretter, reste là pour elle sans trop en faire, malheureusement je crois que tu peux rien faire d'autre à part prendre ton mal en patience et attendre que la colère s'apaise des deux coté.

Je ne savais pas quoi dire d'autre à mon ami à cet instant là. Je ne savais même pas si cette fille méritait que mon ami se prenne autant la tête, mais je voulais qu'il soit heureux et si ça devait être avec cette "Kath" je crois qu'il ne devait pas laisser tombé.

Puis j'ai de la place à la maison, tu va venir y crécher le temps qu'il faut, je ne pense pas que ce centre de fou va t'aider à aller mieux et j'tiens pas non plus à ce que tu restes seul à te torturer l'esprit!


Je ne lui avais pas vraiment demander son avis sur ce coup là et je n'attendais aucunes réponses mon appart' n'était certes pas un palace mais en étant passé chef barman et en accumulant les heures supplémentaire j'avais pu me trouver un truc plutot sympa, il y avait assez de place pour lui, j'avais une chambre d'amis en plus de la mienne et celle de ma fille donc il n'y avait aucun problème.

Allez viens! J'habite pas loin du St James tu peux laisser ton camion là bas, ça risque rien!


Nous arrivâmes rapidement chez moi, j'avais un messages sur mon fixe, c'était ma fille qui me souhaitait une bonne nuit avant d'aller se coucher elle rajouta un "je t'aime papa" qui me fis fondre sur place! J'avais envoyer un texto à ma soeur pour lui demander de la récupérer après l'école cette après midi, c'était elle qui la gardait quand je travaillais la nuit et que c'était ma semaine de garde ou quand j'avais des imprévus comme celui ci. Je la récupèrerait demain midi. Ce petit message me donna le sourire.

Hey oui j'ai aussi une femme dans ma vie!
Lui dis-je en plaisantant.

Je jetais ma veste sur le canapé.

Chez moi c'est chez toi donc fais comme tel!


J'allumais la télé.

Bon qu'est ce que je te sert, Bourbon? Vodka? Rhum?...... J'ai du Coca aussi si tu préfères!


Je savais qu'il ne buvait plus trop, tout comme moi mais peut-être avait il besoin d'une soirée beuverie avec un ami, certes ça n'arrangeai rien mais ça permettais d'oublier pendant quelques heures.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jonathan Meyers

avatar


✖ Messages : 83
✖ Date de naissance : 14/02/1984
✖ Bougies : 34
✖ Localisation : Centre

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Jeu 15 Mar - 23:46

Nous étions toujours arrêter, là, où le trou dans le trottoir gisait. J'étais totalement perturbé, même si cela ne se voyait probablement pas à mon expression.

Je crois que tu devrais arrêter ses pensées et ne surtout ne fais rien que tu risquerais de regretter, reste là pour elle sans trop en faire, malheureusement je crois que tu peux rien faire d'autre à part prendre ton mal en patience et attendre que la colère s'apaise des deux coté.

Il parlait de sagesse. Mais, il ne comprenait pas pourtant. Son avis m'était quand même très importante. C'était un vrai ami. Le genre que l'on ne trouve probablement qu'une seule fois dans sa vie. Je murmurai simplement gravement.

Mais, c'est ce que j'ai fait ... je suis rester discret deux mois durant. Elle ne m'avait simplement jamais remarquer. Je ne l'ai perdue totalement que pendant un mois. Elle vient de revenir et elle était je ne sais où mais, pas ici. J'ai attendu patiemment mon heure pendant tout ce temps. Rongeant mon frein peu à peu. Essayant de sentir quand viendrait le moment ultime, celui où j'aurais été prêt ... Puis, je l'ai vu avec cet ... cet homme.

Soufflant plusieurs fois bruyamment pour extérioriser un peu mes émotions. J'arrêtais de parler de tout ça d'un seul coup. Je me secouai la tête doucement en signe de dénégation puis, j'ajoutai :

Je suis qui moi pour prendre la tête à mon frère avec des histoires de coeur quand ça fait plusieurs années que je l'ai pas vu lui ...

Puis j'ai de la place à la maison, tu va venir y crécher le temps qu'il faut, je ne pense pas que ce centre de fou va t'aider à aller mieux et j'tiens pas non plus à ce que tu restes seul à te torturer l'esprit!

Je rêvais là ??? Pourquoi m'offrait-il ça ? Totalement surpris, je le regardait à deux fois sans répondre. Sans rien ajouter à mon regard interrogateur et surpris, il tourna les talons puis ajouta de nouveau.

Allez viens! J'habite pas loin du St James tu peux laisser ton camion là bas, ça risque rien!

Sans bouger, je le regardait. Haussant un sourcil puis, ensuite les épaules. Je me décidait finalement de le suivre. Le joignant rapidement à grande enjambée, je lui demandait :

Mais ...

Je ne put rien ajouter car, il me stoppa. Je le suivait en parfait silence. Nous arrivâmes très bientôt. Il habitait un petit appartement mais, il était très bien meublé et avec un goût excellent. Il était vrai que moi aussi j'avais un jolie pactole dans mon compte en banque mais, il ne me servait à rien. Je n'avais presque pas le temps pour faire les courses et le magasinage. Tout ce que je possédais, entrait dans une toute petite mallette. C'en était presque ridicule. Entrant dans l'appartement, j'observais le tout rapidement. Swann prit son téléphone et écouta visiblement les messages. Il fondit presque sur place tout en affichant un air tout à fait béat. J'eus un mince sourire à le regarder. Il accrocha le téléphone et me lança.

Hey oui j'ai aussi une femme dans ma vie!

Il avait l'air de plaisanter mais, je savais qu'il était sérieux. Je sus aussitôt qu'il parlait de sa fille. Il jeta sa veste sur le canapé tout en déclarant.

Chez moi c'est chez toi donc fais comme tel!

Je restais silencieusement près de la porte, sur le tapis d'entrée. Sans bouger. Il alluma la télé au canal sportif. Tiens tiens, il adorait toujours ça ... Un souvenir me revint en mémoire.

Bon qu'est ce que je te sert, Bourbon? Vodka? Rhum?...... J'ai du Coca aussi si tu préfères!

Normalement, je ne buvais que très rarement mais, je croyais maintenant que cela me ferait terriblement du bien et ferait peut-être même baisser la tension que je ressentais à l'intérieur. Je déclarais à mi-voix.

Je vais essayer ... un mélange de tout ... sauf le Coca ...

Je me décidait finalement à enlever mes bottes. Puis, je pendis ma veste de cuir à un crochet. Marchant lentement vers le canapé, je m'y installai confortablement et j'attendis qu'il revienne. Sortant mon portable, je lus le message que j'avais reçus un peu plus tôt sans l'avoir regarder. J'y répondit puis, moi et Kath nous écrivîmes quelques texto rapide. Moi et mes gros doigts, je déplorais me servir d'un si petit clavier. Il fallait que je place sans cesse des espaces entre deux lettres pour pas faire de fautes et être à peu près lisible. Je le refermai ensuite et l'enfouit à nouveau dans ma poche tout en secouant tristement la tête. Swann revint à ce moment avec les verres et m'en tendis un qui était bien plein. Je le pris et le posait sur la table basse. Me retournant ensuite vers lui, je lâchai.

Hey ... je peux pas m'incruster dans ta vie ... mon ami. Écoute, je suis pas comme ça tu sais. Et puis, tu es bien seul avec ta fille. Je peux juste pas me placer entre vous deux. Je me sentirai de trop tu vois.

Il insista. Je plissai les lèvres puis, je pris mon verre et le tendit vers lui pour trinquer, simplement, en silence. Nous bûmes ensemble, comme au bon vieux temps. Gardant mon verre en main.

Ok ... oui, comme tu disais plus tôt, ça me ferait pas de tort de sortir de cet endroit. J'ai réaliser dernièrement que j'ai assez d'y travailler sans cesse et qu'à la longue ... je deviens impatient. Alors, j'accepte ton offre avec plaisir mon ami.

Restant sérieux, après quelques secondes de silence, j'ajoutais :

Ce sera temporaire Swann et puis, je tiens à te payer pour les désagréments. Rien n'est gratuit aujourd'hui... Et .. j'y tiens absolument.

Il ne voulut rien savoir de mon argent, j'ajoutais gravement.

Swann, je te donne pas le choix tu sais ... Tiens, tu gâteras ta fille avec cet argent. Ça va me faire encore plus plaisir de te le donner.

Il accepta alors. J'eus un mince sourire puis, je changeais de sujet complètement en rivant mon regard sur l'écran de la télé.

Toujours aussi vorace de Foot à ce que je constate ? Alors, c'est laquelle maintenant ton équipe adorée ? Ça dois bien avoir changer depuis le temps, je me trompe ?

Je me souvenais alors que l'équipe de Louisville était assez ... nule.

C'est quand même pas l'équipe de la ville ? Non ?

Je bus alors une nouvelle gorgée de mon verre. Nous parlâmes sport et de tout et de rien pendant presque deux heures lorsque je sentis à nouveau mon portable vibrer. Nous regardions maintenant une partie de Foot bien tranquillement tout en s'exclamant de temps à autre lorsqu'un joueur faisait une bonne ou une mauvaise passe. Swann s'exclamait bien plus fort que moi. Moi, j'avais un faible pour les combats extrêmes. J'adorais regarder deux mecs se taper sur la gueule de toute les façons possibles. J'en était maintenant rendu à mon troisième verre seulement. Je buvais lentement maintenant, pas comme autrefois. Prenant mon portable, j'en regardait distraitement le message. C'était encore Kath. Quand je le lus, je jurais.

Merde !!! Merde !!! Merde !!!

Swann se retourna alors rapidement vers moi. Alarmé. Levant les yeux vers lui.

Elle ... elle veut me voir ... au parc ... dans 15 minutes !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Swann Amaury Anderson

avatar


✖ Messages : 77
✖ Date de naissance : 21/11/1983
✖ Bougies : 34

MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!! Ven 16 Mar - 7:38

Jo' voulait un cocktail bien fort, je me servis donc la même chose pour moi et sortant de la cuisine avec nos deux verre je le vis de nouveau avec cet air triste, une soirée comme celle ci allait lui faire du bien! Je lui tendis son verre qu'il posa sur la table basse face à lui et il se tourna vers moi.

Hey ... je peux pas m'incruster dans ta vie ... mon ami. Écoute, je suis pas comme ça tu sais. Et puis, tu es bien seul avec ta fille. Je peux juste pas me placer entre vous deux. Je me sentirai de trop tu vois.

Tu ne t'incrustes pas puisque je te le propose et tu ne sera jamais de trop, ma fille est très sociable elle adopte vite les gens..... Puis cherches pas t'as aucune chance pour que j'te laisse repartir dans ton centre de X men.

Nous trinquâmes alors en silence, cela me rappelais de bons souvenirs.

Ok ... oui, comme tu disais plus tôt, ça me ferait pas de tort de sortir de cet endroit. J'ai réaliser dernièrement que j'ai assez d'y travailler sans cesse et qu'à la longue ... je deviens impatient. Alors, j'accepte ton offre avec plaisir mon ami.


Puis après quelques secondes il ajouta que ça sera temporaire et qu'il voulait me payer pour le désagrément.

Garde ton argent Jo', j'le prendrais même pas pour me torcher le cul!


Je bus une autre gorgée de mon verre.

Swann, je te donne pas le choix tu sais ... Tiens, tu gâteras ta fille avec cet argent. Ça va me faire encore plus plaisir de te le donner.


Je voulais vraiment pas de son argent, y avait pas de ça entre nous mais puisqu'il ne me laissait pas le choix j'acceptais, cet argent serait pour ma princesse.

Toujours aussi vorace de Foot à ce que je constate ? Alors, c'est laquelle maintenant ton équipe adorée ? Ça dois bien avoir changer depuis le temps, je me trompe ?....C'est quand même pas l'équipe de la ville ? Non ?

Ouai toujours aussi vorace de Foot! Et non c'est pas cette équipe de raté.... quoi que je suis sur que si il mettrait une ou deux personnes comme toi dans leur équipe elle pourrait devenir une équipe super intéressante. En ce moment je suis à fond sur le Manchester United, mais bon toute les équipes finissent par me décevoir.


Nous nous mîmes à parler sport tout en conitnuant de boire, Jo' était toujours fan des sports de combat,
Nous en parlâmes un bon moment, puis nous tombâmes justement sur un match de l'équipe anglaise, nous étions bien concentré, protestant contre les actions merdique des joueurs et le manque d'efficacité
des arbitres. Enfin j'étais toujours celui qui criait le plus me levant même quelques fois comme si la télé allait m'entendre c'est on jamais!

Merde !!! Merde !!! Merde !!!


Je me tourna vers mon ami qui c'était mis à paniquer d'un coup me faisant un peu paniquer à mon tour.

Quoi ? Qu'est ce que t'as? Qu'est ce qui ce passe?


Elle ... elle veut me voir ... au parc ... dans 15 minutes !!!


Je le regardais broyais sont téléphone alors que lui n'avait pas l'air d'avoir remarquer, mon pote était à cran, il s'en rendu compte en essayant de le remettre dans sa poche. Puis là il leva les yeux vers moi, se leva du canapé, se dirigea à l'entrée pour enfiler ses bottes et sa veste. Pour le coup je n'avais eu le temps de rien dire et de rien faire, je le regardais s'activer sous mes yeux.

Tu viens ? Elle m'attend au parc, viens m'y joindre ... Si l'autre est là, je risque d'avoir besoin de toi ... simplement pour me retenir par ta présence .
..

Puis il partit tout de suite après avoir fini sa phrase, j'allais évidemment pas le laisser y aller seul surtout si il risquait d'y avoir l'autre gigolo. J'enfilais ma veste et ma paire de pompe avant de prendre les clefs et de claquai la porte derrière moi. J'aurais pu prendre ma Golf pour arriver plus vite mais étant donner qu'on avait bu plusieurs verres je préferais ne pas prendre le risque. Je sortis dehors mais impossible de voir Jo' quelque part, il était déjà partis, je me rendis donc vers le parc d'un pas rapide.

HS:Bon dsl je développe pas beaucoup mais comme on passe à autre chose je pensais que c'était pas vraiment nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vieille connaissance !!!

Revenir en haut Aller en bas

Vieille connaissance !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une vieille pépette à la rue (92)
» La vieille sur son rocher.
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Adieu ma vieille bique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vallée des Cinglés :: Louisville :: Autre-
Sauter vers: